Résultats de votre recherche

VERS INTESTINAUX

Posté par eurekasophie le 25 janvier 2010

 

 

 

OXYURES, ASCARIS

 

Des solutions naturelles pour s’en débarrasser

 

Les anciens connaissaient les plantes « vermifuges » qu’ils donnaient aussi bien aux enfants qu’aux adultes et aux animaux.

Mais avec les progrès de l’hygiène, autant individuelle qu’alimentaire, cette pratique traditionnelle a fini par tomber en désuétude.

Est-ce à dire que les verminoses appartiennent au passé ? Que nenni ! Selon le Dr Mouton, grand spécialiste de l’écosystème intestinal,

les enfants semblent plus souvent atteints par des parasitoses qu’il y a une ou deux décennies.

Faisons plus ample connaissance avec ces vers parasites, du moins avec les plus courants d’entres eux: les oxyures et les ascaris.

 

                                                          Hebergement d'images Hebergement d'images

 

OXYURES

 

Les oxyures sont des petits vers ronds appartenant à la classe des nématodes. Ils mesures de 3 mm à 1 cm et vivent dans la première partie du gros intestin, le cæcum. Le ver femelle migre jusqu’à l’anus pour y pondre des centaines d’oeufs. Cela engendre des démangeaisons – surtout nocturnes- et donc l’irrépressible envie de se gratter ! Les oeufs sont disséminés par les mains de la personne infestée, le linge, les poussières de la maison…..

L’oxyurose constitue sans doute la verminose la plus répandue en Europe et dans le monde. Elle touche principalement les enfants. On considère que 20 à 30 % des enfants sont infestés, mais ce chiffre peut parfois atteindre près de 90 % dans certaines collectivités !

Les démangeaisons nocturnes affectent la qualité du sommeil de l’enfant, d’où pleurs, cauchemars…. Autres signes et symptômes susceptibles d’apparaître: somnanbulisme, troubles digestifs, prurit généralisé, cernes bleuâtres sous les yeux, asthénie, irritabilité, difficultés scolaires, vulvovaginite, cystite, entérite chronique avec diarrhée, voire appendicite à oxyures.

Pour confirmer l’oxyurose, on pratique l’examen du scotch-test, qui consiste à coller un ruban adhésif sur l’anus, puis à l’examiner au microscope.

LES ASCARIS

 

 

                                                                   Hebergement d'imagesHebergement d'images

 

 

 Les ascaris sont aussi des nématodes mesurant jusqu’à 20 cm , voire davantage, à l’âge adulte

La contamination se fait par ingestion d’oeufs d’ascaris se trouvant dans l’eau et sur les légumes et les fruits.

On estime que 20 à 25 % de la population mondiale est infestée par les ascaris, surtout dans les zones tropicales et subtropicales.

Cette parasitose s’observe moins fréquemment dans les pays tempérés, où se sont les zones rurales qui sont plus particulièrement concernées.

Dans nos contrées, l’ascaridiose est le plus souvent asymptomatique, du moins lorsque le parasitisme reste faible. La présence de larves et de ves peut se manifester sous forme et de signes et de symptômes divers dont certains, à première vue , ne font pas immédiatement penser à une parasitose : toux, difficultés respiratoires, fatigue inhabituelle, troubles du sommeil, irritabilité, nausées, ballonnement, crampes abdominales, alternance de diarrhée et de constipation, vomissements; et plus rarement ou exceptionnellement, occlusion intestinale, inflammation de la vésicule biliaire, pancréatite, appendicite ou péritonite, forme grave du syndrome de Löffler, notamment pneumonie vermineuse. Chez l’enfant, cela peut aussi se traduire par un retard scolaire et un ralentissement de la croissance. Pour confirmer l’ascaridiose, on effectue un, voire plusieurs examens parasitologiques des selles afin d’y retrouver des oeufs.

Hebergement d'images Les nématodes , clique sur l’image

 

 

Des remèdes  » verts  » contre les vers

Pour vous débarraser des vers parasites, suivez l’exemple des anciens : tournez-vous vers les remèdes  » verts  » !

PHYTOTHÉRAPIE : un grand nombre de plantes possède une action vermifuge : absinthe maritime, ail, aurone, balsamite, curcuma, mousse de Corse, nigelle, noix ( brou de ), origan vulgaire, pyrèthre de Dalmacie, pourpier, renouée des oiseaux, santoline, sceau d’or, semen-contra, serpolet, tanaisie, thym vulgaire……

AROMATHÉRAPIE : un certain nombre d’huiles essentielles se caractérise par son activité antiparasitaire: ajowan, arbre à thé ( tea tree) , camomille noble, chenopodium ambrosioïdes, girofle ( clou de ), origan compact, sarriette des montagnes, thym à linalol / à thymol, thym saturéoïde…..

DES REMÈDES PRÊTS À L’EMPLOI

Parasit stop ( nutrivital ) réunit un complexe de plantes parmi lesquelles le basamite, la santoline, le semen-contra ou encore le pirèthre de Dalmatie.

Posologie: entre 3 et 5 ans: 1/2 gélule par jour- à partir de 6 ans: 1 gélule par jour- au-delà de 10 ans: 1 gélule 2 fois par jour. Poursuivre le traitement pendant 30 jours.

Vermibio ( Sofibio ) est essentiellement composé de curcuma. L’adjonction de deux huiles essentielles ( thym, sarriette ) complète l’action antiparasitaire du produit.

Posologie : à partir de 6 ans : 1 cuillerée à café de granulés par jour-  à partir de 12 ans: 2 cuillerées à café par jour- adultes: jusqu’à 3 cuillerées à café par jour. Poursuivre le traitement pendant 20 jours, puis un arrêt de 10 jours, reprendre le produit pendant 20 jours.

Vermi moins ( Euro Santé Diffusion ) propose une synergie de plantes vermifuges : tanaisie, santoline, serpolet, thym vulgaire, renouée des oiseaux.

Posologie : à partir de 4 ans : 5 gouttes 3 fois par jour dans un verre d’eau - à partir de 7 ans : 10 gouttes 3 fois par jour- à partir de 12-13 ans : 25 à 30 gouttes 3 fois par jour. Poursuivre le traitement pendant 1 semaine, puis le renouveler 2 ou 3 fois à chaque pleine lune / nouvelle lune.

Sirop du massif de Chartreuse (Pharma Développement ) rassemble un complexe de plantes, dont la mousse deCorse, qui est un mélange d’une vingtaine d’algues rouges présentesen Méditerranée.

Posologie : enfants de 3 à 13 ans : 2 cuillerées à café par jour à prendre le matin à jeun – au-delà de 13 ans: 2 cuillerées à soupe par jour. Entreprendre le traitement pendant les 3 jours de la pleine lune. Le renouveler à la pleine lune suivante. Ou commencer le traitement tout de suite et le renouveler 20 jours plus tard.

                                              Hebergement d'images

 

ET EN DESSOUS DE 3 ANS ?

Pour soigner vos charmants bambins ( à partir de l’âge de 3 mois ), ayez recours aux suppositoires aux huiles essentielles. Voici une formule à faire préparer dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie :

HE Melaleuca alternifolia                              20 mg

HE Chamaemelum nobile                              10 mg

HE Thymus vulgaris CT linalol                        5 mg

HE Eugenia caryophyllus                                   5 mg

HV Calendula                                                         10 mg

Excipient pour suppo                                             1 g

1 suppo matin et soir pendant 3 jours. A renouveller 15 à 20 jours plus tard, en essayant de choisir la période de pleine lune ou de nouvelle lune.

A défaut, 1 à 2 fois par jour, pratiquez des massages sur le ventre avec un peu d’huile de ricin de qualité bio ou au minimum première pression à froid, dans laquelle vous aurez préalablement versé quelques gouttes d’huile essentielle de lavande fine.

TOUT L’ENTOURAGE EST CONCERNÉ !

Pour s’assurer de l’éradication des vers parasites, toute la famille devra accepter de se soumettre au traitement vermifuge, certains de ses membres pouvant être porteurs sains. Cette mesure concerne également les animaux domestiques ! On leur donnera par exemple du PARASIT STOP , à la dose d’1/2 à 1 gélule par jour, selon le poids de l’animal.

DERNIÈRE SALVE DE CONSEILS

Alimentation : mise en oeuvre d’un régime hypo-acide, avec diminution drastique de la consommation de sucre raffiné et detous produits sucrés. S’il s’avère que l’envie de sucré augmente énormément, rendant la personne de mauvaise humeur, il y a fort à parier qu’une infection mycosique soit associée à la parasitose. Pour prévenir la réinfection, ajoutez au quotidien ail, curcuma et herbes aromatiques dans vos préparations culinaires, et n’oubliez pas de renouveler le traitement vermifuge 1 à 2 fois par an, de préférence au printemps et à l’automne.

Hygiène :  il est essentiel d’observer des règles d’hygiène strictes à la maison afin d’éviter la réinfection : bien dépoussiérer les sols avec un aspirateur, laver plus fréquemment draps et vêtements, laver aussi les jouets et peluches de l’enfant infecté, ne pas échanger serviette et gants de toilette, se nettoyer les mains fréquemment, en particulier avant les repas et après être passé aux toilettes, et couper les ongles très courts. Le port d’un pyjama de nui est également conseillé.

OÙ TROUVER LES PRODUITS MENTIONNÉS ?

PARASIT STOP : commande directe au 03 88 69 11 33

VERMIBIO : commande directe au  0 800 945 845

VERMI MOINS : commande directe au 04 67 29 64 25

SIROP DU MASSIF DE CHARTREUSE : en pharmacie

Publié dans INFO....SANTE, VERS INTESTINAUX | 13 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

FEMMES ENCEINTES……

Posté par eurekasophie le 13 novembre 2009

grossesseproprieteshut.jpg 

 

 

 

FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA GRIPPE H1N1 ?

Au moment où j’écris cet article , un peu plus de 100 000 personnes, en France, ont été touchées par la

fameuse grippe A. Bien qu’elle ne semble pas redoutable, cette maladie fait grand bruit !

Et l’on parle chaque jour des vaccins tout prêts à surgir, avec en ligne de mire, la vaccination prioritaire des femmes enceintes.

La polémique est en route…..

Le vaccin prévu au départ devait contenir un dérivé de mercure, mais, pour les femmes enceintes,

cet excipient serait évité. Faut-il pour autant se faire vacciner ?

Il existe des stratégies naturelles de prévention, je vous les ai présentées dans des articles précédents.

Aujourd’hui, à la suite du courrier d’une internaute, nous nous intéressons plus particulièrement au cas des femmes enceintes....

 » Mon épouse est enceinte de 3 mois 1/2 , elle est enseignante ( prof. de sport ) en collège et nous sommes inquiets par rapport à la grippe A.

Vos conseils donnés dans les articles dans  » Prendre soin de soi  » sont-ils adaptés à une femme enceinte ?  »

Article de Didier Le Bail

pour le magasine  » Belle-Santé  »

gailuronanim.gif< Dis, Sosso, t’es toute pâlichichonne,  t’as l’air fatiguée, pas en forme quoi . Tu nous aurais pas caché quelque chose quand même, hein !!! Comme un p’tit polichinelle dans l’tiroir ???? D’où cet article ….D’abord, c’est qui ce Didier Le Bail ? Qu’est-ce-qu’y vient faire sur ton blog ? Ben quoi, qu’est-ce-que j’ai encore dit de pas convenableuu ?

                                           

                                                                  

                                                                         chien.gif <Tsss tssss, y’a qu’un abruti comme toi pour imaginer de telles choses. On commence par voir des cigognes , et on finit par voir des rats se balader sur l’édredon . Vas te faire empapaouter et tu devrais diminuer les doses de pastaga l’ahuri. Nan mais ! Pardon M’sieur Le Bail , j’vous laisse à votre clavier. Nan mais c’est vrai ça , j’peux pas laisser dire des choses comme ça .

decopunaise.gif1) Stratégie basique de prévention pour la femme enceinte :

Cure au long cours de spiruline des Andes ( Flamant vert), à raison de 4 à 5 comprimés matin et soir. Il est recommandé de bien mâcher les comprimés avant d’avaler, sauf si l’on n’apprécie guère le goût du produit. Augmenter les doses progressivement.

Application cutanée d’une lotion aromatique à faire préparer dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie. En voici la formule:

- HE Cinnamomum camphora CT cinéole          3 ml

- HE Eucalyptus radiata ssp radiata                       1 ml

- HE Thymus vulgaris CT thujanol                        1 ml

- HE Laurus nobilis                                                      1 ml

- HE Melaleuca quinquenervia CT cinéole          1 ml

- HV Noisette                                                    QSP    15 ml

En prévention, 6 gouttes sur le thorax et 6 gouttessur le dos matin et soir pendant la période virale à risque.

decopunaise.gif 2) En curatif, dès l’apparition des premiers symptômes:

Démarrer un traitement à base de gélules préparées à l’avance en pharmacie. Formule de ces gélules:

- HE Cinnamomum camphora CT cinéole           25 mg

- HE Thymus vulgaris CT thujanol                         25 mg

- HE Laurus nobilis                                                      10 mg

- HE Eucalyptus radiata ssp radiata                        25 mg

- Excipient QS pour faire une gélule

Prendre 1 gélule 4 fois par jour pendant 5 jours, soit 20 gélules au total.

En cas de pathologie sous-jacente faisant craindre la survenue de complications respiratoires, il existe la possibilité de remplacer ces gélules par des capsules d’HE d’origan compact.

Précision d’importance :

Le traitement par voie orale n’est réalisable qu’à partir du 4 ème mois de grossesse, pas avant.

picture13.jpg< Bon, qu’est-ce-que je fais, j’en prends un pour taper sur l’autre ? C’est vraiment le gros binzzzss . Petite précision: j’ai cherché sur Internet le sens du mot  » empapaouter  » qu’utilise mon  ami et collaborateur Ralphy … C’est bien un mot existant dans le jargon français , en gros ça veut dire : va te faire voir chez les grecs  » .

Pour ce qui est du reste, je laisse l’illuminé du second étage patauger dans la choucroute ( et c’est dommage because j’ai une folle envie de choucroute) , imaginer des scénarios genre  » Cosette  » ou les  » Misérables  » , mais c’est son cinéma à lui !!!! Je voudrais juste, pour conclure dire  merci à Didier Le Bail pour sa précieuse collaboration .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 2 Commentaires »

GRIPPE A ( H1N1) DEUXIEME VOLET

Posté par eurekasophie le 1 octobre 2009

NE LA LAISSEZ PAS VOUS

 » AGRIPPER « 

 

virush1n1.jpg

 

Virus A ( H1N1)

Toujours aussi pas bô ! Mais pas si sévère que ça.

C’est pas une p’tite bête qui va manger une grosse bête, qu’en pensez-vous ?

Aller sus au virus !

A l’approche de l’épidémie, pour améliorer la riposte immunitaire, activez le  » plan anti-grippe A « , qui fait appel à différentes thérapies naturelles: apithérapie, mycothérapie, phytothérapie, aromathérapie…

PENDANT 4 SEMAINES, DU LUNDI AU VENDREDI, PRENEZ LES PRODUITS SUIVANTS :

alpha0639.gif PROPOLIS : Propolis Extra Forte ( Pollenergie ). 1 actidose par jour, en fin de repas , sur support ( mie de pain, galette de riz, biscuits….).

alpha0639.gifSHIITAKE: 1 ampoule par jour de shiitake bio ( super Diet ou Redon ).

alpha0639.gif CYPRES + ECHINACEE : EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ) : 1 cuillerée à café par jour ( 2/ j la première semaine ). Demandez en pharmacie un flacon de 150 ml contenant 50 % d’EPS Cyprès et 50 % d’EPS Echinacée.

EPS signifie: extrait fluide glycériné de plante fraîche. Un flacon non terminé est à conservé au froid.

alpha0639.gif VITAMINE C NATURELLE : prenez un nombre X de comprimés de poudre d’acérola bio vous apportant autour de 500 mg par jour de vitamine C naturelle. Produit conseillé: Acérola 970 mg ( Théléma Santé). 2 comprimés assurent un apport de 480 mg de vitamine C naturelle bio.

Pour ceux qui recherchent une solution à la fois plus pratique et moins onéreuse, il existe la formule Immunopolis + Tri-také de Xantis. Immunopolis contient de l’acérola, de l’échinacée, de la propolis et des huiles essentielles de citron et d’origan, alors que Tri-také réunit 3 champignons médicinaux : shiitake, maïtake et reishi. Les 2 produits se présentent sous forme de comprimés et sont de qualité AB.

LES PRODUITS NATURELS À ASSOCIER

propolis.jpg La propolis est une sorte de mastic dont les abeilles se servent pour protéger la ruche. Elle contient un certain nombre de composés dont l’activité antivirale a été identifiée ( quercétine, lutéoline, acide caféïque…)

shiitakesurbois001.jpg Le shiitake est un champignon dont la capacité à renforcer l’immunité est due à la présence de polysaccharides ( lentinan, KS2, AC2P…..) Le KS2 stimule la synthèse de l’interféron, protéine chargée de défendre l’organisme contre les virus, tandis que l’AC2P inhibe l’activité antivirale. Une cure de ce champignon est d’autant plus recommandée s’il y a baisse de la vitalité ou un état de surmenage.

cyprs.jpg Grâce à ses proanthocyanidols, le cyprès est capable d’inhiber l’adhésion des virus sur la cellule hôte, ce qui a pour conséquence de limiter la réplication du virus.

echinacae.jpg L’échinacée, couramment utilisée en prévention des affections respiratoires, contient de nombreux principes actifs, en particulier des polysaccharides et des alkylamides. Il est recommandé de prendre cette plante de façon séquentielle et sur de courtes périodes, afin de préserver son efficacité et d’éviter une sur-stimulation des défenses naturelles pouvant se traduire, en cas d’infection, par une augmentation excessive de l’activité des messagers de l’inflammation ( TNF alpha, IL-1 et 6, interféron gamma …). Une cure en continu de longue durée ( plus de 2 mois ) risque même de produire un effet complètement inverse à celui recherché, à savoir un effet immunosuppresseur !

pommes.gif La vitamine C renforce l’immunité de plusieurs manières, notamment en augmentant la production d’interféron et la capacité d’absorption et de digestion des microbes ( phagocytose ). Elle concourt aussi à la synthèse des anticorps. On peut certainement escompter de meilleurs résultats avec l’emploi de vitamine C naturelle, car celle-ci referme des bioflavonoïdes qui, outre le fait qu’ils possèdent des propriétés antivirales, améliorent l’absorption de la vitamine C et en retardent l’excrétion.

ELLE EST LÀ !

Qui ça ? Ben la grippe voyons

Lorsque la grippe commence à sévir dans votre région:

plusieurs tites choses à faire simples et efficaces.

Tout d’abord :

Lancez l’opération  » désinfection de l’air ambiant  » !

A la maison ou sur votre lieu de travail, procédez à des diffusions atmosphériques quotidiennes d’un mélange d’HE à choisir parmi les suivantes: citron, saro, manuka, ravintsara, niaouli, pin sylvestre, bois de rose, eucalyptus radié, eucalyptus globulus, eucalyptus smithii….Mais pas d’effet thérapeutique à escompter sans l’utilisation d’un appeillage de qualité. Orientez-vous donc vers l’emploi de diffuseurs d’arômes électriques spécialement étudiés, qui ne chauffent pas les HE au risque d’altérer les molécules aromatiques. Tout le monde suit ? Bon on peut continuer ? Aller c’est reparti.

Pour éviter toute sur-saturation, ne diffusez pas en continu et limitez-vous à une durée de 30 minutes maximum dans une pièce de 20 mètres carrés. Durée moyenne de diffusion: 15 à 20 mn. Fréquence de diffusion : 2 à 3 fois par jour. Les allergiques respiratoires doivent être prudents avec la diffusion atmosphérique. Enfin, évitez de faire entrer des enfants de moins de 2 ans dans une pièce dans laquelle est branché un diffuseur d’arômes, car les HE pourraient irriter leurs yeux et leurs voies respiratoires.

A défaut de disposer d’un diffuseur d’arômes, en particulier sur le lieu de travail ou à l’occasion de déplacements, ayez recours à des sprays aromatiques d’ambiance spécifiques pour les voies respiratoires. Vous en trouverez facilement en pharmacie, parapharmacie et magasin bio.

Soyez aux petits soins avec les muqueuses de la zone nez-gorge. J’en ai déjà parlé dans le premier article sur la grippe mais un petit rappel n’est pas à exclure. Pour maintenir une bonne hygiène nasale, ayez recours au spray d’eau de mer Quinton Action modérée, à raison d’une vaporisation matin et soir. Pour désinfecter la gorge, faites des gargarismes d’extrait de pépins de pamplemousse ( 10 gouttes dans 1 grand verre d’eau tiède ).

Avant de sortir de chez vous, appliquez une touche de baume Biovirax ( Botonis ) sous les narines, afin de faire barrage au virus. Ce baume est élaboré à partir d’une formule aromatique comprenant: ravensara, thym à thujanol, clou de girofle, badiane de Chine, pin, eucalyptus, estragon. Biovirax peut également être utilisé en curatif ( applications sur le thorax et le haut du dos ).

Ah, dans la catégorie  » trucs et astuces « , il y a aussi cette solution de découper un petit morceau de peau de citron bio de la taille d’un timbre-poste, puis de le mâchouiller longuement, une fois sorti de chez soi. L’écorce et la peau blanche à l’intérieur de l’écorce renferment des composés possédant des propriétés antivirales. Recommencez l’opération autant de fois que vous le voulez, c’est meilleur qu’un chewing-gum et au moins, on peut l’avaler.

gifmalade.gif

Ouhhh laaaaa ! l’est pas bien pépère, faut que je passe au plan B

JE LA COMBATS , TAYAAUUU , TAYAAUUU !

Qui ça ? Ben toujours la grippe voyons .

Vous voulez vous en débarrasser ? Alors qui m’aime me suive !

Plus le délai est réduit entre l’observation des premiers signes d’infection et les premières actions thérapeutiques, et plus grandes sont les chances de réduire la durée et la sévérité de la maladie. Gardez donc à l’esprit que plus le traitement est précoce, plus il est efficace, logique non !! Ceci implique donc que vous puissiez accéder sans délai à vos remèdes, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez : domicile, lieu de travail ou de villégiature. Prévoyez donc une petite pochette dans laquelle vous mettrez vos préparations à base d’HE et votre vitamine C qui vous suivra au travail. Organisation, OR-GA-NI-SA-TION maître mot !

La prévoyance en la matière se justifie d’autant plus que la grippe se caractérise par un début généralement brutal ( Ah la vache ! ) avec l’apparition de signes que tout le monde connaît bien : fièvre élevée ( au-dessus de 38° ) fatigue, courbatures, maux de tête, toux sèche…..Si vous connaissez, c’est que vous avez déjà eu à batailler contre la grippe saisonnière. D’après une étude portant sur les premiers cas américains, les symptômes les plus fréquemment associés au virus H1N1 sont la fièvre ( 94 % des malades), la toux ( 92 % ) et le mal de gorge ( 66 %).

Les huiles essentielles seront vos principales alliées face à l’attaque virale. Associez voie orale et voie cutanée.

Voie orale : dès l’apparition des premiers signes infectieux, ayez recours à la formule suivante, que vous aurez pris soin de faire préparer à l’avance dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie:

- HE Citrus limonum ( Citon zeste ) 2 g

- HE Cinnamomum camphora  CT cinéole ( Ravintsara) 1 g

- HE Syzygium aromaticum ( Clous de girofle) 0,5 g

- HE Thymus vulgaris CT thymol ( Thym à thymol ) 0,5 g

- Teinture de Propolis  qsp 60 ml

Prenez 25 gouttes du mélange toutes les 2 heures, dans un verre d’eau tiède. Espacez les prises après amélioration. Attendez au moins 48 heures après disparition des symptômes pour arrêter complètement le traitement.

Voie cutanée: préparez vous-même ou faites préparer à l’avance en pharmacie un flacon de 10 ml contenant par exemple :

     5 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  5 ml HE Ravintsara ( Cinnamomum camphora CT cinéole ) ou 5 ml HE Saro ( Cinnamosma fragrans )

+  3 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  2 ml HE Niaouli ( Melaleuca quinquenervia CT cinéole ).

Appliquez 8 gouttes sur le thorax et le haut du dos, 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours. Avant application, possibilité d’incorporer les gouttes dans une petite noix de gel d’aloe vera bio. Dans un contexte épidémique, ce mélange peu aussi servir à titre préventif, en appliquant quelques gouttes sur la surface extérieure d’un masque ou sur les paumes de la main plusieurs fois par jour. Les proches d’un malade gagneront à utiliser eux aussi ce mélange.

Dès l’apparition des premiers symptômes, prenez également 250 mg de vitamine C naturelle toutes les 2 h ( 1 comprimé d’Acérola bio 970 mg apporte 240 mg de vitamine C naturelle ).

Afin d’être le plus réactif possible face à l’attaque virale, les plus prévoyants d’entre vous feront en sorte de posséder

EN DOUBLE les produits destinés à la voie cutanée et à la voie orale. L’un des deux produits identiques sera rangé dans la pharmacie familiale et le second, conservé sur le lieu de travail. Les produits non utilisés ou non terminés pourront éventuellement servir à un proche contaminé à son tour !

Des grogs aromatiques sont également recommandés. Ma recette « perso » : 1 goutte HE Eucalyptus radié + 1 goutte HE Citron zeste + 1 cuillerée à café de miel bio + jus de citron bio + eau très chaude …Vala c’est tout . Qui a parlé de rhum dans le grog ?

gailuron21.gif< Moi, pourquoi ? C’est interdit le rhum dans le grog ?

                              picture08.jpg < C’est pas que c’est interdit mais bon avec tout ce que tu vas avaler, disons que c’est pas

           nécessaire….mais si ça te fait plaisir ! tant que tu n’y vides pas la bouteille….

Autre chose : ATTENTION À LA DÉSHYDRATATION .

gailuron21.gif< Ah tu vois qu’y faut boire …je le disais bien moi qu’y fallait boire …

                                                                         picture08.jpg        < Chuuuuuuuuut laisse moi me concentrer

Pour une fièvre voisine de 39 ° , il est recommandé de boire au moins 2 litres …non pas de bibine…rhoooooooo ! 2 litres d’eau par jour sous forme d’eau pure, de grogs ( sans alcool si possible , ou alors le soir avant d’aller au lit sous la couette) et de tisanes….La fièvre est une réaction de défense de  l’organisme qu’il convient de respecter. D’ailleurs j’aurai l’occasion de revenir sur la fièvre et de son utilité . Mais ceci est une autre histoire . La fièvre empêche le virus de se multiplier dès lors que la température dépasse 38,5 ° . Cela étant dit, si la fièvre devient trop forte, trop éprouvante, ayez recours à des plantes fébrifuges, notamment à deux d’entre elles connues sous le nom populaire d  » herbe à la fièvre  » : la petite centaurée ( Centaurium erythraea ) et surtout l’eupatoire ( Eupatorium perfoliatum ), plus spécifique de la grippe. Prenez cette dernière sous forme de teinture mère ( TM ) , à raison de 25 gouttes toutes les 2 heures si nécessaire ( en pharmacie-herboristerie ).

POUR CALMER LA TOUX , le Dr Dominique Dupagne préconise le remède suivant :

 » Une demi-tasse d’eau bouillante, une cuillerée à café de miel, et le jus d’un demi-citron. A boire très chaud, en plaçant la lèvre inférieure contre la tasse et en aspirant l’air au-dessus du liquide ( ce que vous faites quand vous voulez boire très chaud sans vous brûler ) « .

D’autres recettes existent pour traiter la toux sèche, comme celle-ci: matin et soir, mélangez 1/2 cuillerée à café de poudre de curcuma à un peu de miel d’oranger, d’acacia ou d’eucalyptus. Avalez lentement le mélange après insalivasion.

Où trouver les produits mentionnés ?

En magasin bio : propolis extra-forte, shiitaké, acérola, Immunopolis, Tri-také, Quinton action modérée, extrait de pépins de pamplemousse, oléocapsules HE Origan compact, curcuma.

EN VPC : Biovirax ( appeler le 0 825 616 616 ).

Non, non, je n’en ai pas terminé avec cet article

Si le virus est plus virulent que prévu et/ou si votre état de santé vous rend plus vulnérable au virus ( infections répétées de la sphère O.R.L. et broncho-pulmonaire, maladies chroniques ( asthme, diabète….), immunodéficience, convalescence, tabagisme….), faite la préparation suivante qui associe deux produits:

HE Origan compact, sous forme de capsules huileuses dosées à 50 mg ( Pranarôm ): 2 capsules 4 fois par jour les 2 premiers jours, puis 2 capsules 3 fois par jour les 4 jours suivants.

EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ): 1 cuillerée à café 6 fois par jour pendant 3 jours. Les jours suivants, espacez les prises progressivement. Faire préparer 1 flacon de 250 ml.

Au cours de ce traitement, consommez beaucoup de jus de citron par le biais de grogs.

gailuron21.gif< Ben dis donc, c’est tout, t’as rien oublié Sophie ?

                                           picture08.jpg         < C’est tout l’ami, en espérant que tu suivras les conseils de l’article number one pour ne pas devoir rester au lit avec la bouillote sur la tête et te siffler la bouteille de rhum … Bonne santé à toi et à tous mes lecteurs .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 11 Commentaires »

DANS VOTRE TASSE …….

Posté par eurekasophie le 10 septembre 2009

tabac.jpg                                            tabac009.gif

 

 

POUR VOUS ARRÊTER DE FUMER

Vous désirez arrêter de fumer. Une bonne résolution qui va vous faire appréhender la vie différemment et sortir

votre corps et votre psychisme des nuages de fumée que vous lui imposiez.

Seulement, point de miracle, votre désir doit être profond et vous ne devrez pas vous décourager lorsque vous

ressentirez les effets du sevrage. Tenez bon, rien n’est impossible, pensez à la liberté que vous allez acquérir.

Certaines tisanes peuvent vous aider en intervenant sur votre humeur ainsi que sur vos bronches encombrées.

Vous retrouverez ces plantes dans ma catégorie  » Mon répertoire des plantes les moins usitées  » .

pointdexclamation.gif

LA VALERIANE

Valeriana officinalis

valriane.jpg

Du latin valere, signifiant  » se bien porter « , voici la plante adéquate qui j’espère vous redonnera l’équilibre mental nécessaire afin, effectivement, de bien vous porter. Vous serez sans doute surpris par l’odeur de ses racines ou rhizomes, organes aux principes actifs. Il faut reconnaître qu’une fois infusée, la boisson obtenue n’est point si désagréable à avaler que l’odeur qui s’en dégage, sinon, parfumez avec des zestes d’orange ou de la fleur d’oranger. Faites une cure d’une semaine par mois. Attention, la valériane peut provoquer des troubles de la vigilence . Sédative, elle aide à calmer la nervosité, l’angoisse et peut faciliter l’arrêt de la cigarette, car elle laisse dans la bouche un arrière-goût qui va donner au tabac une odeur désagréable.

pointdexclamation.gifINFUSION : versez deux cuillerées à soupe de racines hachées dans un litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 15 à 20 minutes, puis filtrez. Prenez 2 tasses dans la journée.

pointdexclamation.gifDECOCTION: jetez une grosse poignée de rhizomes dans un litre d’eau froide. Portez à ébullition et laissez cuire une dizaine de minutes. Filtrez et consommez 2 tasses dans la journée.

pointdexclamation.gifMACERATION : dans un litre d’eau froide, ajoutez deux poignées de racines finement hachées, couvrez légèrement et laissez macérer pendant 12 heures. Préparez cette boisson de préférence le soir, afin d’en boire une tasse à votre réveil.

lignetisanes.gif

 

AVOINE

Avena sativa

avoine.jpg

 

Plante céréalière cultivée dans le monde entier, l’avoine n’a pas toujours été destinée à la consommation des chevaux ! Depuis le XVII ° siècle, elle est utilisée par les herboristes pour soigner la fatigue, la dépression et la nervosité.

pointdexclamation.gifDECOCTION : versez 20 g de flocons d’avoine dans un litre d’eau froide et portez le mélange à ébullition. Au premier bouillon, baissez votre feu et patientez une quinzaine de minutes en remuant régulièrement. Ne filtrez surtout pas, ajoutez du miel si cela vous semble fade et buvez le tout dans la journée. Cette tisane est également adoucissante en cas de maux de gorge.

lignetisanes.gif

 

LE PLANTAIN

Plantago major

plantain2.gif

Plante vivace poussant dans les chemins, le plantain se distingue par ses feuilles oblongues disposées en rosette, agrémentées de cinq nervures parallèles et par ses épis floraux cylindriques surmontant des tiges de 40 à 50 cm.

Astringent, riche en tanins et en mucilages, il adoucit les muqueuses et les voies respiratoires. Il facilite l’évacuation des sécrétions présentes en excès dans les bronches. Il possède en outre la faculté de provoquer un dégoût tenace dès l’inhalation de la fumée de cigarette.

pointdexclamation.gifINFUSION : dans un litre d’eau bouillante, versez 100 g de feuilles hachées. Couvrez et laissez infuser 20 minutes. Filtrez et buvez plusieurs tasses dans la journée.

lignetisanes.gif

 

LE CAFE VERT

Coffea arabica

cafvert.jpg

Plante originaire de Turquie, le café vert est en fait un café brut, non encore torréfié. Ses substances, le cafestol et le kahweol, entièrement préservées du fait de sa non torréfaction, ont des vertus détoxifiantes. Elles induisent au niveau du foie l’action d’une enzyme, la glutathion-S-transférase, plus communément appelée T.S.F, qui a la particularité de fixer des substances toxiques comme les pesticides, les gaz d’échappement et le tabac et de favoriser leur évacuation.

pointdexclamation.gifMACERATION : faites tremper 10 grains de café vert écrasés dans un verre d’eau le soir. Au matin, filtrez et buvez l’eau obtenue.

lignetisanes.gif

 

LE GINSENG

Panax ginseng

ginsengfleurs.jpg ginseng2.jpg

Originaire du Nord de l’Asie, le ginseng est une plante vivace devenue rare à l’état sauvage, victime de sa réputation. C’est donc sous une forme cultivée qu’on peut le rencontrer. On récolte la racine d’au moins 7 ans d’âge. Sa forme tortueuse rappelle celle du corps humain. La racine simplement séchée portera le nom de  » ginseng blanc « , alors que la racine préalablement étuvée se prénommera  » ginseng rouge « . Le ginseng, au-delà de son action énergisante, est un adaptogène capable d’aider le corps à lutter contre les états de stress. De plus, il accroît les défenses naturelles de l’organisme.

pointdexclamation.gifDECOCTION : dans l’équivalent d’une tasse d’eau, versez 1 g de racine et portez le tout à ébullition jusqu’à réduction de moitié. Sucrez avec du miel et buvez la préparation au cours de la matinée.

lignetisanes.gif

LE THYM

Thymus vulgaris

thym.jpg

Spontané au milieu de la flore méditerranéenne, le thym est riche en huiles essentielles, phénol et thymol, aux vertus antiseptiques et antispasmodiques. Préconisé pour toutes les infections pulmonaires, il est également efficace dans les cas de toux, d’emphysème et de rhinite. Après l’arrêt du tabac, il aide votre système respiratoire à retrouver son équilibre.

pointdexclamation.gif INFUSION : dans un litre d’eau bouillante, versez 2 à 3 cuillerées de sommités fleuries. Couvrez et laissez reposer 10 minutes. Filtrez et buvez 3 tasses dans la journée.

pointdexclamation.gifDECOCTION : dans un litre d’eau froide, incorporez 3 cuillerées à soupe de thym. Couvrez, portez à ébullition et dès les premiers bouillons, stoppez la cuisson. Attendez encore une dizaine de minutes, filtrez et buvez 3 tasses dans la journée.

lignetisanes.gif

 

RECOMMANDATIONS

Les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence, surtout dans les trois premiers mois. Il vaut mieux consulter son médecin.

Ne jamais dépasser les doses prescrites.

Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin ( risque d’interaction ).

 

 

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 5 Commentaires »

PAS DE PANIQUE !!!!

Posté par eurekasophie le 4 septembre 2009

 PRÉVENTION

 GRIPPE A (H1N1)

SOURCE WIKIPEDIA

LA GRIPPE A ( H1N1 )

La grippe A (H1N1) de 2009 (initialement appelée grippe porcine par l’Organisation mondiale de la santé, est une maladie respiratoire aiguë contagieuse provoquée par l’un des quelques virus de la grippe A, l’Influenzavirus A sous-type H1N1, réapparue en 2009 sous une forme génétique nouvelle transmissible d’homme à homme. Ce nouveau virus grippal, contenant des gènes de plusieurs virus connus d’origine porcine, aviaire et humaine, est un virus réassorti. Cette grippe a également été nommée, par différentes institutions internationales, grippe nord-américaine, grippe mexicaine ou grippe nouvelle avant que l’OMS ne recommande le nom de grippe A (H1N1) le 30 avril 2009.

PAS DE PANIQUE !!!! dans PRENDRE SOIN DE SOI 180px-H1N1_influenza_virus

Influenzavirus A sous-type H1N1.

Le virus se propage généralement par la toux et les éternuements ou en touchant une surface contaminée puis son nez ou sa bouche. Les symptômes, qui peuvent durer jusqu’à une semaine, sont similaires à ceux de la grippe saisonnière, et peuvent inclure fièvre, éternuements, mal de gorge, toux, maux de tête et douleurs musculaires et articulaires.

Au niveau mondial, la mortalité est faible et ne concerne que des personnes déjà affaiblies. Dans la majorité des cas, les malades n’ont présenté que des symptômes bénins et leur guérison a été rapide et complète. Les personnes présentant les symptômes de la grippe A(H1N1) sont traitées avec du paracétamol et pour les cas plus sévères avec des inhibiteurs de la neuraminidase des virus grippaux tels l’oseltamivir ou le zanamivir. Les premiers lots de vaccins contre cette nouvelle grippe seront probablement disponibles pour le courant du mois de septembre 2009.Le 11 juin 2009, l’OMS décide le passage à la phase 6 ; la grippe A (H1N1) de 2009 est donc considérée comme une pandémie.

 Qu’est-ce-qu’une pandémie ?

Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une épidémie touchant une part exceptionnellement importante de la population et présente sur une large zone géographique.

 SOURCE WIKIPEDIA

POUR NE PAS EN ARRIVER LÀ…

grippea3.gif

 

SE PRÉPARER À LA DEUXIEME VAGUE

En juin dernier, Marc Giroud, président du SAMU de France, s’est montré très clair :  » L’histoire nous apprend que la deuxième vague d’une épidémie de

grippe est toujours plus grave, aussi bien quantativement que qualitativement « . La pandémie grippale de 1918 l’illustra parfaitement , avec une première vague peu alarmante en mai-juin, et une seconde, beaucoup plus redoutable, en octobre-novembre. L’objectif de cet article n’est pas d’alimenter la peur, mais de faire prendre conscience de la réalité d’une menace face à laquelle nous ne sommes pas impuissants, fort heureusement. En effet, l’adoption d’un certain nombre de mesures ( en plus du lavage de mains indispensable ) peut nous aider à améliorer notre immunité naturelle et donc à mieux résister aux attaques du virus grippal A ( H1N1) «  .

Sept d’entre elles sont présentées ci-dessous.

Ah, une dernière chose : vous allez constater que les principaux protagonistes de l’immunité cellulaire sont cités au fil de l’article. Sachez qu’ils sont brièvement présentés en fin d’article. j’invite les plus curieux d’entre vous à le lire dès à présent.

grippea2.jpg

Mesures N ° 1 :

Tout d’abord : Je ne peux pas aborder ce sujet sans parler des mesures d’hygiène qui y sont associées.

La transmission du virus se fait comme on l’a vu ci-dessus, principalement par voie aérienne (par la toux, l’éternuement ou les postillons) mais peut également être manu portée (transmission par les mains et les objets touchés et donc contaminés). Il faut donc : éviter si possible tout contact avec une personne malade; se laver régulièrement les mains au savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique (disponible en pharmacies et grandes surfaces), notamment après avoir toussé ou s’être mouché ; se couvrir la bouche et le nez quand on tousse ou éternue avec un mouchoir à usage unique (à jeter dans une poubelle fermée, si possible par un couvercle et équipée d’un sac plastique), ou avec le bras ou la manche ou avec les mains (s’il est possible de se les laver immédiatement après).  » Cela est évident !  » me direz-vous . Alors tant mieux car les gestes de chacun font la santé de tous.emoticone

Boire suffisamment

Pour renforcer vos défenses naturelles, pratiquez un geste élémentaire , celui de ….boire…… de l’eau ! emoticone L’explication est toute simple. Beaucoup de composants immunitaires circulent à travers les fluides corporels. Or, quand nous sommes déhydratés, nous avons tendance à avoir la bouche sèche, le nez sec. Ces régions se voient ainsi privées de la présence de fluides riches en composants immunitaires. La conséquence en est une moindre résistance aux attaques des agents pathogènes. C’est pourquoi vous devez veiller à boire suffisamment au cours de la saison froide, surtout quand le taux d’humidité est très bas, ce qui est généralement le cas dans les bureaux chauffés au chauffage électrique. Durant la journée, buvez de petites gorgées d’eau très régulièrement, sans attendre d’éprouver une forte sensation de soif.

Mesure N° 2 :

prendre soin des muqueuses

Les muqueuses, en particulier celles de la spère ORL, constituent le premier rempart face aux agents pathogènes.

grippea5.gif

Schéma de la sphère ORL

Le virus de la grippe en fait partie et prend un malin plaisir à s’attaquer aux cellules épithéliales qui recouvrent les voies respiratoires. Mais les muqueuses ont plus d’un tour dans leur sac: elles ne se limitent pas à tenir un simple rôle de barrière physique, mais contribuent aussi à la neutralisation des envahisseurs potentiels. Pour prendre un exemple, les cellules épithéliales buccales et gingivales produisent des composants immunitaires qui exercent leur action anti-infectieuse en se mélangeant à la salive. Plus largement, les muqueuses sont associées à des tissus lymphoïdes, l’ensemble formant un système immunitaire à part entière : le MALT  ( Mucosa-Associated Lymphoid Tissues ).

A l’arrivée de la saison froide, il est grand temps de se préoccuper de la bonne santé des muqueuses, à commencer par celles de la zone nez-gorge. La muqueuse nasale a notamment pour fonction de filtrer et nettoyer l’air en éliminant ses impuretés ( fumées, poussières, pollen, champignons, bactéries et….virus ! ). Une muqueuse nasale propre et physiologiquement active est préparée pour nous défendre en cas d’infections respiratoires. Pour maintenir une bonne hygiène nasale ou lutter contre une sécheresse nasale, ayez recours au spray d’eau de mer Quinton Action modérée, à raison d’une vaporisation matin et soir. Pour désinfecter la gorge, faites des gargarismes d’extraits de pépins de pamplemousse ( 10 gouttes dans un verre d’eau tiède ) ou recourez à la propolis en spray buccal.

grippeaquintonspray.jpgargousierflorealpes.jpg

A savoir: l’huile d’argousier aide à lutter contre l’assèchement des muqueuses ( nasale, buccale, oculaire, vaginale….) et donc à prévenir l’apparition d’inflammations. Plusieurs sociétés commercialisent de l’huile d’argousier sous forme de capsules.

Mesure N° 3 :

stimuler le thymus

grippeathymus.jpg

 Le thymus, organe glandulaire situé derrière le sternum, contribue à donner la compétence immunitaire aux lymphocytes T . Il joue un rôle important dans l’installation de l’immunité naturelle. Songez qu’à la naissance, le thymus est plus gros que le coeur ! Il commence à perdre en volume dès la fin de l’enfance. Néanmoins, l’atrophie progressive du thymus n’est pas une fatalité. Elle peut être freinée, à condition que l’alimentation apporte des doses suffisantes de certains nutriments tels que magnésium, sélinium, zinc et vitamines A, C et E.

Pour stimuler le thymus, je vous conseille de réaliser un  geste simple, qui s’apparente à celui du mea culpa, et qui consiste à se frapper ou plutôt à donner des petits coups sur la poitrine —au niveau de l’os incurvé situé au milieu de la poitrine— une douzaine de fois de suite. Au cours de la saison froide, pratiquez cet exercice quotidiennement à plusieurs reprises. Votre thymus s’en trouvera ragaillardi ! emoticone

Mesure N° 4:

dormir suffisamment

Le mode de vie actuel nous conduit à rogner sur le temps de sommeil. Or, se retrouver en dette de sommeil n’est pas sans effet sur la santé en général et sur l’immunité en particulier. On a mesuré que 4 h de sommeil en moins provoquait une diminution de 30 %  de l’activité des cellules tueuses naturelles le lendemain. Un sommeil insuffisant se traduit également par une diminution de la production d’interleukine-2, messager chimique chargé de signaler aux cellules tueuses qu’elles doivent attaquer.

personnagerigolo1.gif

Voici l’exemple de cellules tueuses heureuses d’attaquer…..hum hum s’cusez moi !

Bon ben voici des cellules tueuses à l’assaut du paludisme …tayauuut …tayauuuut !!!

cellulestueuses.jpg

Je suis sûre que la première représentation de cellules tueuses—loin d’être très immunologique certes— vous plaît d’avantage que la seconde.

N’est-il pas vrai ??? lol ! Meuuuu faut bien rigoler un peu. Bon, où en étais-je ? Ha voui…

En cas d’endormissement ( ça se dit ça ? ) difficile, de sommeil haché, agité, peu profond, peu réparateur, prenez 2 capsules d’HE de Mandarine zeste 1 heure avant le coucher. Alternative: dans une coupelle, versez 2 gouttes HE Ravintsara + 2 gouttes HE Mandarine zeste + 1 goutte HE Lavande vraie, puis appliquez le mélange sur le plexus solaire, au coucher, pendant 15 jours.

Mesure N° 5 :

apprivoiser le stress

personnagenerv.gif

 

Ouhhhh là ! Descendons d’un étage voulez-vous ..

 

personnagezen.gif

Haaa c’est mieux !

 » Tout le monde n’attrape pas la grippe dans une même famille. Pourtant, c’est un virus facilement transmissible. On a enfermé un groupe de personnes dans un hôtel pendant quelques jours. On leur a fait passer des interrogatoires pour quantifier leur degré de stress, puis on leur a inoculé le virus de la grippe. Les personnes stressées et fatiguées de manière chronique ont attrapé le virus, les autres avaient des défenses immunitaires suffisantes  »

( Dr Thierry Janssen )

D’après vous, les personnes atteintes du virus de la grippe ont-elles été soignées après avoir été contaminées ?

Un stress chronique se traduit par une baisse de cellules tueuses naturelles et une diminution de la production d’interférons. En outre, le stress augmente la production de messagers chimiques pro-inflammatoires ( interleukines 1 et 6 ).

dictionnaire.jpg «  Interleukines «  pour ceux que cela passionne ( cliquez sur le dico..)

Pour se dégager progressivement de l’emprise du stress et du cinéma intérieur qui l’accompagne, la meilleure attitude consiste à revenir à la conscience de l’instant présent et à prendre appui sur le souffle, qui joue le rôle d’interface entre le corpset l’esprit. Visualisation mentale, relaxation, massages, méditation assise ou en mouvement ( Tai Chi ) , contacts avec l’eau, la nature, les grands espaces, autant de voies à explorer pour ne plus rester le jouet de pensées et émotions négatives et pâtir de soucis répétés de santé ( hypertension, spasmophilie, maladies de peau, troubles du sommeil, de la digestion ou de la libido….).

Les plantes dites adaptogènes favorisent une meilleure résistance au stress. Elles peuvent donc s’avérer d’un grand secours. Mention spéciale à l’éleuthérocoque, originaire des steppes désertiques de Sibérie orientale.

Fiche descriptive de l’éleuthérocoque

eleutherocoque.jpg

Noms communs : Éleuthéro, éleuthérocoque, ginseng de Sibérie.
Nom botanique :
Eleutherococcus senticosus, anciennement Ancathopanax senticosus, famille des araliacées.
Noms anglais :
Siberian ginseng, eleuthero.
Nom chinois :
Ci Wu Jia.
Parties utilisées : La racine et, plus rarement, les feuilles.
Habitat et origine :
Originaire de la Sibérie et du nord de la Chine, cet arbuste est de la même famille (araliacées) que le ginseng (Panax ginseng et Panax quinquefolius), mais d’un genre botanique différent. Plante forestière qui tolère des climats plus froids que ses cousins, l’éleuthérocoque colonise les forêts mixtes situées au-delà de la limite géographique du Panax ginseng.
 

Indications- Tonifier l’organisme en cas de fatigue, de faiblesse, lorsque la capacité de travail et de concentration diminue ou durant une convalescence.- Stimuler l’appétit et les défenses immunitaires, combattre la fatigue et le stress, augmenter la mémoire et le bien-être général. 

Posologie

  • Infusion. Infuser de 2 g à 4 g de racine séchée dans 150 ml d’eau bouillante. Boire 1 ou 2 tasses par jour.
  • Racine séchée en capsules ou comprimés. Prendre de 0,5 g à 4 g de poudre de racine séchée par jour, en deux ou trois doses.
  • Teinture (1:5). Prendre de 10 ml à 20 ml par jour, en deux ou trois doses.
  • Extrait fluide (1:1). Prendre de 2 ml à 4 ml par jour, en deux ou trois doses.
  • Extrait solide (20:1). Prendre de 100 mg à 200 mg par jour, en deux ou trois doses.
  • Poudre totale sèche micronisée en gélules : 2 à 3 g à prendre avec un verre d’eau en deux prises : matin et midi avant les repas.        
  • eleuthecocoque2.jpg Cliquez sur l’image s’il-vous-plaît

    L’éleuthérocoque comme on l’a vu ci-dessus a donc une action immunomodulante par la stimulation des lymphocytes T et de l’interleukine-2 et une activité antivirale à large spectre in vitro. A l’automne, procédez à une cure de 20 jours par mois pendant 3 mois, à raison de 1 200 mg par jour sous forme de gélules qui seront à prendre le matin.

     

    Mesure N° 6 :

    faire une cure de spiruline

     En raison du raffinage des aliments et des méthodes de culture, l’alimentation actuelle est devenue plus pauvre en éléments essentiels. Elle ne procure donc plus les dosages de nutriments dont l’organisme a besoin pour pouvoir fonctionner de manière optimale et s’adapter au mieux aux contraintes de la vie moderne. Même en respectant le sacro-saint principe d’une alimentation  » variée et équilibrée « , des subcarences finissent par s’installer durablement et par affecter différents systèmes, en particulier le système immunitaire, dont le bon fonctionnement dépend de nombreux éléments essentiels : vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés, acides gras, phyto-nutriments…..

    La manière la plus efficace et la plus naturelle de compenser une bonne partie de ces déficiences plus ou moins marquées consiste à recourir à un super aliment, et, à ce titre, quoi de mieux que la spiruline, à la fois très riche en protéines et généreusement pourvue en une multitude d’éléments essentiels. De surcroît, cette micro-algue présente l’avantage de renforcer l’immunité cellulaire ( augmentation de l’activité des macrophages, augmentation de la production de gamma-interféron…) et de posséder également des propriétés antivirales ( capacité à empêcher les virus de se fixer à la cellule hôte ).

    Pour bénéficier à plein des vertus de la spiruline, il est important de choisir un produit de qualité et donc de délaisser ceux qui sont issus d’unités de production industrielle. A titre indicatif, la spiruline produite dans les Andes offre toutes les garanties de qualité. En pratique, consommez 5 g de spiruline , soit 10 comprimés de 500 mg à prendre avant les repas. Il est recommandé de bien mâcher les comprimés avant d’avaler, sauf si vous n’en appréciez pas le goût.

    spirulina.jpgspirulineflamant.jpg Cliquez sur l’image s’il-vous-plaît.

     

                                                   Observée au microscope, la spiruline est de couleur bleue-verte et ressemble à une spirale aux fils longs et minces.

    Mesure N° 7 :

    se complémenter en vitamines D (calciférol)  

    La prévention de la grippe commence dès les beaux jours en s’exposant au soleil régulièrement mais prudemment !!!! Cela permet à l’organisme de synthétiser de la vitamine D sous l’inflence des rayons UV du soleil. On estime que l’exposition au soleil peut procurer de 80 % à 90 % de la vitamine D requise. Un bain de soleil intégral (le corps à nu) peut procurer jusqu’à 250 µg (10 000 UI).

    La vitamine D régule la réponse immunitaire et participe à la différenciation des globules blancs. Elle stimule l’activité des macrophages et module celle des messagers chimiques pro-inflammatoires. Elle sert aussi à la synthèse de l’interféron.

    Le résultat du suivi récent de 19 000 adultes par des scientifiques américains est que ceux qui présentent les plus bas taux de vitamine D ont 40 %  de risques en plus de contracter une grippe ou un rhume, comparés à ceux qui présentent un taux optimal de vitamine D. Une étude antérieure avait déjà mis en évidence qu’une complémentation en vitamine D diminuait l’incidence des infections virales respiratoires chez l’enfant.

    Le déficit en vitamine D est semble-t-il le déficit nutritionnel le plus répandu parmi la population française. Pour prévenir ou pour le moins réduire les déficits hivernaux en vitamine D, une complémentation s’impose à partir du pmois d’octobre. A cet effet, on peut se tourner vers la célèbre huile de foie de morue, qui présente l’avantage d’être très riche en vitamine A. Or cette vitamine joue elle aussi un rôle important sur le plan de l’immunité. Elle active le travail de nettoyage des macrophages et maintient des niveaux adéquats de cellules tueuses naturelles. Elle aide aussi à prévenir les infections au niveau des muqueuses. Dans le cadre d’une cure d’huile de foie de morue, il faut cependant veiller à ne pas dépasser 2 500 UI de vitamine  A par jour.

    On trouve également de la vitamine D dans :

    Aliments Portions Vitamine D*
    Saumon, grillé ou poché 100 g (3 ½ oz) 15-26 µg
    Thon rouge grillé 100 g (3 ½ oz) 23 µg
    Huître, crue ou cuite à la vapeur 100 g (3 ½ oz) (2 à 4 moyennes) 8 µg à 20 µg
    Hareng de l’Atlantique mariné 100 g (3 ½ oz) 17 µg
    Champignons shiitakes séchés 10 champignons (36 g) 15 µg
    Saumon fumé 100 g (3 ½ oz) 10 µg
    Truite grillée 100 g (3 ½ oz) 5 µg à 7 µg
    Anguille grillée 100 g (3 ½ oz) 6 µg
    Doré grillé 100 g (3 ½ oz) 5 µg
    Flétan, atlantique ou pacifique, grillé 100 g (3 ½ oz) 5 µg
    Hareng de l’Atlantique légèrement fumé et salé 100 g (3 ½ oz) 5 µg
    Oeuf, jaune seulement, cru 2-4 gros jaunes (80 g) 3 µg
    Brochet grillé 100 g (3 ½ oz) 3 µg
    Lait de vache de 0 % à 3 25 % MG 250 ml (1 tasse) 1 µg à 3 µg
    Boisson de soya enrichie 250 ml (1 tasse) 2 µg
    Boisson de riz enrichie 250 ml (1 tasse) 2 µg
    Plie ou sole grillée 100 g (3 ½ oz) 2 µg
    Sardine de l’Atlantique en conserve 100 g (3 ½ oz) 2 µg
    Foie de boeuf braisé ou sauté 100 g (3 ½ oz) 1 µg
    Fromage suisse (emmental) 50 g (1 ½ oz) 1 µg

     

    L’immunité cellulaire: un travail d’équipe

    Une fois que le virus de la grippe a pénétré dans les cellules, il détourne la machinerie de celles-ci pour se multiplier. Les cellules infectées réagissent en sécrétant de l’interféron alpha et/ ou bêta. Le rôle de ces protéines est  » d’interférer  » avec l’infection virale, c’est-à-dire de la ralentir jusqu’à ce que l’organisme produise une réponse immunitaire spécifique contre l’intrus. Les interférons ont aussi la propriétés de rendre plus agressives les cellules tueuses naturelles ou natural killers, spécialisées dans la destruction des cellules tumorales et des cellules infectées par les virus.

    Les cellules tueuses, quant à elles, sécrètent de l’interféron gamma, qui pousse les macrophages — des cellules ayant la propriété de capturer et de digérer les agents pathogènes — à se mettre au travail.

    Les interférons alpha, bêta et gamma font partie de la famille des cytokines, qui comprend également les interleukines.

    Pour clore cette présentation succinte qui donne un petit aperçu de la complexité du système immunitaire, il n’est pas exagéré de dire que le rôle de chef d’orchestre de l’immunité cellulaire revient aux lymphocytes T auxiliaires ou T helpers.

    Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 16 Commentaires »

    SYMPTOMES ET TRAITEMENT

    Posté par eurekasophie le 15 août 2009

     

     

    dcoaromathrapie4.gif

     

     

    LA LISTE DES SYMPTôMES ET LEUR TRAITEMENT

     

     

    logoaromathrapie3.gifsoire1.jpglogoaromathrapie3.gif 

     

    ACNE : Citrus paradisii, Cymbopogon martinii var. martini, Lavandula angustifolia ( elle peut s’utiliser pure ) , Litsea cubeba, Melaleuca alternifolia, Melaleuca communis, Ocimum basilicum, Pelargonium asperum  » Egypte « , Thymus satureioides : 3 gouttes mélangées préalablement dans un support de dispersion. Appliquez localement. Attention, certaines HE sont dermocaustiques. Faites un test de sensibilité.

    Acné infectée et surinfectée : 3 gouttes de Pimenta diocia ou de Pelargonium asperum  » Chine » mélangées préalablement dans un support de dispersion. Appliquez localement.

    Acné récurrente : 1 goutte de Melaleuca alternifolia, 1 goutte de Lavandula latifolia cineolifera, 1 goutte de Lavandula angustifolia mélangées préalablement dans une huile végétale. Appliquez localement.

    AMPOULE: 3 gouttes de Melaleuca alternifolia mélangées préalablement dans un support de dispersion. Appliquez localement.

    BOUTONS : 3 gouttes de Cymbopogon martinii var. martini mélangées préalablement dans un support de dispersion. Appliquez localement.

    CELLULITE : 5 gouttes de Cedrus atlantica, 5 gouttes de Cedrus deodora, mélangées à de l’huile de macadamia à faire pénétrer en massages sur les zones atteintes. Ce massage s’effectuera dans la seconde quinzaine du cycle menstruel. Il est formellement déconseillé aux femmes enceintes. Le massage se fera par périodes durant plusieurs mois. Vous pouvez également essayer le mélange Citrus paradisii ou Andropogon citratus, avec Citrus sinensis.

    CHAMPIGNONS : massez la zone avec quelques gouttes de Pogostemon cablin mélangées à une huile de massage. Pogostemon cablin soigne de nombreuses affections cutanées.

    CORNE: 1 goutte de Melaleuca alternifolia utilisée pure sur la zone. Recouvrez la zone d’un pansement.

    COUPEROSE: mélangez 2 gouttes d’Helichrysum, 2 gouttes de Cupressus sempervirens et 2 gouttes de Pelargonium asperum  » Egypte «  dans votre crème de soin habituelle.

    CREVASSES: mélangez 5 gouttes de Lavandula X burnatii  » Super «  ou Rosa damascena dans un peu d’huile d’argan. Appliquez un peu de ce mélange sur la crevasse en massages délicats 2 à 3 fois par jour jusqu’à guérison. Vous pouvez aussi essayer un massage avec Pogostemon cablin

    DEMANGEAISONS : appliquez sur la zone quelques gouttes d’Eucalyptus globulus mélangées à un peu d’huile de noisette.

    DERMATITE : appliquez localement 3 gouttes de Cymbopogon martinii var. martini mélangées préalablement dans un support de massage.

    DERMATOSE : massez localement avec 3 gouttes d’Artemisia arborescens mélangées préalablement dans un support de massage.

    ECZEMA : appliquez localement 3 gouttes de Melaleuca leucadendra mélangées préalablement à un peu d’huile de calendula

    Essayez aussi avec Cymbopogon martinii var. martini, Melissa officinalis, Pelargonium asperum  » Egypte « .

    Vous pouvez aussi essayer 3 gouttes de Lavendula angustifolia dans un peu d’huile de germe de blé.

    ECZEMA PURULENT : appliquez localement 3 gouttes de Commiphora myrrha mélangées préalablement à un peu d’huile de calendula.

    ECZEMA SEC: appliquez localement 3 gouttes de Santalum album mélangées préalablement à un peu d’huile de calaendula.

    ERYTHEME FESSIER : appliquez localement 3 gouttes de melaleuca alternifolia mélangées préalablement dans un support de massage.

    ESCARRES: massez les zones 2 ou 3 fois par jour avec quelques gouttes de Lavendula latifolia cineolifera ou Lavendula angustifolia un rien moins efficace. Essayez aussi avec 2 ou 3 gouttes de Laurus nobilis mélangées à un peu d’huile de noisette sur l’endroit douloureux. Ou encore massez délicatement les zones 2 ou 3 fois par jour avec Myroxylon balsamum pereirae.

    FURONCLE : appliquez un mélange de quelques gouttes de Lavendula X burnatii  » Super «  , et quelques gouttes de Pelargonium asperum  » Chine «  que vous utiliserez en compresses chaudes et humides jusqu’à ce que le furoncle ait mûri. Ensuite appliquez localement 3 gouttes de Melaleuca alternifolia ou de Melaleuca quinquenervia cineolifera ou encore Commiphora myrrha mélangées préalablement dans une dilution d’alcool à 90 ° .

    GALE : appliquez quelques gouttes de Mentha piperita ou de Pinus sylvestris mélangées préalablement dans un support de massage. Une consultation auprès d’un spécialiste s’impose.

    HEMATOME : posez immédiatement de la glace sur l’hématome, ensuite appliquez sur la zone 3 gouttes d’Helichrysum italicum subsp. serotinum mélangées préalablement dans un support de massage. Renouvelez très souvent dans la journée.

    HERPES : pour empêcher le développement de l’infection, appliquez 1 goutte de Melaleuca alternifolia utilisée pure sur la zone dès l’apparition du symptôme. Pour un herpès labial, utilisez aussi Melissa officinalis.

    IRRITATIONS CUTANEES : massez la zone avec quelques gouttes d’Angelica archangelica ou de Nardostachys jatamansi mélangées dans une huile de massage ( millepertuis ou amande douce ).

    MYCOSES CUTANEES : appliquez sur la zone quelques gouttes d’HE de Pelargonium asperum  » Egypte «  ou de Lavandula latifolia cineolifera. Laurus nobilis est également appropriée.

    MYCOSE AUX PIEDS : appliquez matin et soir, sur une large zone des pieds, 3 gouttes de Cymbopogon martinii var. martini, 3 gouttes de Lavandula latifolia cineolifera, 2 gouttes de Pelargonium asperum  » Egypte «  mélangées dans un peu d’huile de macadamia ou une autre huile végétale.

    PANARIS : appliquez un mélange de quelques gouttes de Melaleuca quinquenervia et de Ravensara aromatica que vous utiliserez dans de l’alcool à 60 ° en compresses imbibées d’eau chaude jusqu’à ce que le panaris ait mûri. Après maturation, appliquez le mélange sans mouillez les compresses d’eau chaude.

    PRURIT : appliquez sur la zone 2 gouttes de Mentha piperita diluées dans de l’alcool à 60 ° . Renouvelez l’opération 3 fois par jour.

    PSORIASIS :

    Massage : remplissez un petit flacon à parts égales de 6 cuillerées à soupe d’huile de jojoba , d’huile de bourrache et d’huile de primevère, ajoutez-y 15 gouttes de Lavandula latifolia cineolifera ou Lavandula angustifolia et 15 gouttes de Melaleuca quinquenervia cineolifera. Massez les zones quotidiennement . Vous pouvez alterner avec quelques gouttes d’Angelica archangelica mélangées dans une des huiles précédemment citées.

    Bain: ajoutez dans votre bain chaud 15 gouttes du premier mélange ou 10 à 15 gouttes d’Angelica archangelica diluées préalablement dans un produit de dispersion.

    TEIGNE: massez la zone avec une huile de massage dans laquelle vous aurez ajouté quelques gouttes de Melaleuca alternifolia et 1 ou 2 gouttes de Mentha piperita.

    TRANSPIRATION EXCESSIVE : massez les zones réflexes des pieds avec quelques gouttes de Salvia sclarea mélangées à une huile de massage. Prenez également un bain dans lequel vous aurez ajouté quelques gouttes de cette HE préalablement diluée dans un support de dispersion.

    URTICAIRE : massez la zone atteinte avec quelques gouttes de Styrax tonkinensis mélangées à de l’huile d’argan ou à une autre huile de support. Vous pouvez ajouter 1 ou 2 gouttes de Mentha piperita dans le mélange.

    VERGETURES ( PREVENTION ) : massez les zones qui peuvent être fragilisées par quelques gouttes de Pelargonium asperum  » Bourbon  » préalablement diluées dans un peu d’huile d’argan. Vous pouvez aussi essayer un mélange d’Andropogon citratus et de Lavandula angustifolia , toujours dans de l’huile d’argan ou de l’huile de macadamia rehaussée par quelques gouttes de Rosa damascena. Ce soin doit être effectué quotidiennement, de préférence le soir.

    VERRUES:  appliquez matin et soir sur la zone 1 goutte de Thuya occidentalis ou 1 goutte d’Artemisia herba-alba thuyonifera. Vous pouvez aussi essayer 1 goutte de Melaleuca alternifolia utilisées pure sur la zone dès l’apparition du symptôme. En cas de verrues multiples, massez la zone avec quelques gouttes de Pinus cembra mélangées à une huile de support.

    Publié dans PATHOLOGIE ET TRAITEMENT, QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE | 3 Commentaires »

    LES SOINS DU VISAGE AVEC LES HE

    Posté par eurekasophie le 7 août 2009

    decovisage.gif 

     

    dcoaromathrapie3.gif

    logoaromathrapie22.jpg logoaromathrapie2.giflogoaromathrapie22.jpg

     

     

    Le visage est la partie du corps la plus fragile. Elle subit les agressions de l’air, de la chaleur, du vent, du froid.

    Vous choisirez l’huile végétale qui deviendra le support de vos huiles essentielles en recherchant parmi les propriétés des huiles végétales celle qui est la mieux adaptée à votre cas.

    Les huiles végétales qui conviennent particulièrement bien pour le visage sont :

    L’huile de colza, l’huile d’amande douce, l’huile d’arnica, l’huile de calendula, l’huile de calophylle, l’huile de macadamia, l’huile de noyau d’abricot.

    hydroth2.gif

     

    VOUS AVEZ UNE PEAU NORMALE

    dcoaromathrapie3.gif Toutes les huiles végétales peuvent être utilisées sur une peau de visage normale.

    Les huiles végétales qui conviennent particulièrement bien outre les huiles mentionnées ci-dessus sont: l’huile d’onagre, l’huile d’argan, l’huile de jojoba et l’huile de rose musquée.

    hydroth2.gif Coup d’éclat pour femmes pressées :préparez un bol d’eau chaude dans laquelle vous ajouterez 4 ou 5 goutte de Pelargonium asperum « Bourbon «  ou de Lavendula latifolia cineolifera préalablement diluées dans du Disper. Plongez-y un gant de toilette, essorez-le légèrement et appliquez-le délicatement sur votre visage. Renouvelez l’opération plusieurs fois.

    hydroth2.gif Peau normale mais fatiguée : vous pouvez utiliser le même procédé en remplaçant les HE citées par Citrus medica, qui agira comme un astringent.

    hydroth2.gif Soin hydratant: dans 3 cl d’huile d’argan, d’onagre ou de jojoba, mélangez 4 gouttes de Lavandula latifolia cineolifera et 4 gouttes de Pelargonium asperum  » Bourbon « . Appliquez délicatement le mélange sur une peau parfaitement propre.

    hydroth2.gif Vous pouvez aussi ajouter dans votre crème de jour ou de nuit habituelle quelques gouttes d’huile essentielle afin de rendre le soin plus efficace.

    hydroth2.gif

    VOUS AVEZ UNE PEAU SÈCHE

    dcoaromathrapie3.gif De nombreuses huiles végétales conviennent pour une peau de nature sèche.

    L’huile d’amande douce, l’huile d’argan ( très utile aussi en cas de gerçures et de crevasses), l’huile d’avocat, l’huile de bourrache, l’huile de germe de blé, l’huile de noyau d’abricot, l’huile de jojoba.

    dcoaromathrapie3.gif Les huiles essentielles peuvent être incorporées tant dans une crème de jour, de nuit, que dans une pommade ( argile ) ou encore un  masque fait à partir de crème fraîche ou de pulpe d’avocat.

    dcoaromathrapie3.gif L’huile d’avocat sera utilisée en cas de peau très sèche, tout comme l’huile d’argan.

    hydroth2.gif Les huiles essentielles qui hydrateront une peau sèche peuvent être choisies parmi les suivantes: Styrax tonkinensis, Aniba rosaeodorata, Daucus carota sativa, Rosa damascena, Santalum album.

    hydroth2.gif Crème à démaquiller : dans un bol de crème fraîche, ajoutez 1 goutte de Styrax tonkinensis ou de Santalum album. Etalez délicatement sur le visage et enlevez avec un coton doux et propre.

    hydroth2.gif Huile démaquillante: mélangez de l’huile de jojoba avec un peu d’huile de bourrache. Ajoutez-y quelques gouttes  d’HE de Daucus carota sativa. Etalez délicatement le mélange sur le visage et enlevez avec un coton doux et propre.

    hydroth2.gif Lotion tonique : dans 25 cl d’eau de rose, ajoutez quelques gouttes de Santalum album ou encore de Styrax tonkinensis. Vous pouvez également créer votre propre eau de rose en diluant quelques gouttes de Rosa damascena dans du Disper avant de l’ajouter dans 25 cl d’eau d’Evian ou de Volvic. Angelica archangelica peut remplacer une de ces HE lors d’un autre soin tonique.

    hydroth2.gif Crème hydratante à la rose : mélangez 2 cuillerées à soupe d’huile de jojoba, 2 cuillerées à soupe d’huile d’argan et 1 cuillerée à soupe de cire d’abeille râpée, ajoutez 60 ml d’eau de rose avec 5 gouttes de Rosa damascena et 1 goutte de Styrax tonkinensis qui agira en tant que fixateur. Aniba rosaeodorata a la propriété de prévenir l’apparition des rides.

    hydroth2.gif Masque pour peau sèche : dans 1 yaourt entier nature, ajoutez 7 gouttes d’huile de jojoba ou de bourrache, 1/2 cuillerée à café d’argile verte, 3 gouttes de Santalum album ainsi qu’une goutte de Pelargonium asperum  » Bourbon « , ainsi qu’une goutte de Aniba rosaeodorata: mélangez l’ensemble des ingrédients et appliquez-le sur le visage en l’étalant comme un masque. Evitez le contour des yeux. Au bout d’un quart d’heure, enlevez votre masque à l’aide d’un gant légèrement humide et chaud.

    hydroth2.gif En crème de nuit, ajoutez à un peu d’huile d’avocat quelques gouttes de Pelargonium asperum  » Bourbon «  ou de Styrax tonkinensis.

    VOUS AVEZ UNE PEAU GRASSE

    hydroth2.gif

     

    dcoaromathrapie3.gif Les huiles essentielles qui sont le mieux adaptées aux soins d’une peau grasse sont :

    L’huile de jojoba, l’huile de macadamia, l’huile de noyau d’abricot, l’huile de pépin de raisin.

    dcoaromathrapie3.gif Les HE qui hydrateront une peau grasse peuvent être choisies parmi les suivantes : Cedrus atlantica, Litsea citrata, Citrus medica, Salvia sclarea.

    hydroth2.gif Masque au miel et à la sauge : mélangez 1 cuillerée à café d’argile verte vendue toute prête et 2 cuillerées à café de miel biologique. Incorporez-y 3 gouttes de Salvia sclarea . Appliquez le masque délicatement sur le visage en évitant le contour des yeux. Au bout d’un quart d’heure, enlevez le masque à l’aide d’un gant légèrement humide et chaud. La sauge sclarée va ôter l’excès de sébum.

    hydroth2.gif Soin purifiant: Mélangez quelques gouttes d’HE de Cedrus atlantica dans un peu d’huile de macadamia. Etalez délicatement sur le visage et enlevez avec un coton doux et propre.

    hydroth2.gif Pour une peau très grasse:  remplacez Cedrus atlantica par Litsea citrata

    hydroth2.gif Lotion tonique : dans 25 cl d’eau de Volvic ou d’Evian, ajoutez quelques gouttes de Citrus medica.

    VOUS AVEZ UNE PEAU MATURE

    hydroth2.gif

    dcoaromathrapie3.gif  Préférez  pour vos soins l’huile d’amande douce, l’huile de bourrache, l’huile d’argan et l’huile de macadamia.

    hydroth2.gif Lotion démaquillante aux huiles essentielles et à l’aloé vera : mélangez dans 6 cl de glycérine végétale, 6 cl de gel d’aloé vera, et 6 cl d’eau de source ( Volvic ou Evian ), 8 gouttes d’HE de Rosa damascena et 5 gouttes de Cymbopogon martinii var. martini ( palmarosa ) . Versez le tout dans un flacon. Humectez votre visage avec un peu d’eau chaude afin de dilater les pores de la peau. Appliquez la lotion sur votre visage du bout des doigts, tout en massant délicatement. Evitez le contour des yeux. Vous pouvez éventuellement rincer votre visage après. Idéalement, laissez le temps aux HE de pénétrer dans votre peau.

    hydroth2.gif Brumisation aux huiles essentielles: les peaux matures et fatiguées tireront profit d’une brumisation aromathérapique régulière. Dans 25 cl de jus d’aloé vera, ajoutez 10 gouttes d’HE soit de Pimpinella anisum, soit de Lavandula latifolia cineolifera avec 10 gouttes d’HE de Boswellia carterii. Ajoutez 1 cuillerée à café d’hamamélis distillé. Versez le tout dans un vaporisateur avant de vous en servir.

    hydroth2.gif Masque facial : dans de l’argile verte vendue toute prête en pharmacie, ajoutez un yaourt entier nature ainsi que des amandes biologiques concassées et un peu de miel. Lorsque la pâte est prête, ajoutez 3 gouttes de Boswellia carterii et 2 gouttes de Citrus aurantium subsp.amara. Etalez le masque délicatement sur votre visage. Ôtez-le au bout d’un bon quart d’heure avec un gant de toilette chaud et humide.

     

    fleursjonquilles.gifmercredisoir2.jpgfleursjonquilles.gif

     

     

    logoaromathrapie2.gif

     

    hydroth2.gif

     

    PRÉPAREZ VOUS-MÊME VOS CRÈMES DE BEAUTÉ

    Il existe en vente dans les pharmacies des produits appelés EMULSAN ou EMULSIO qui permettent de composer une crème fluide et non grasse à base d’HE . Ce sont des produits sains à base d’huile végétale, d’acides gras essentiels. Ce sont des produits sains à base d’huile végétale, d’acides gras essentiels, de vitamines C et E , de lécithine et d’eau minérale à partir dsquels vous pouvez créer vos crèmes d beauté ou de massage.

    Pour réaliser une crème à base d’HE , vous pouvez jouer avec les quantités de dilution: plus le produit recèle un pourcentage important d’HE , plus cette dernière sera active sur votre organisme. En réalité, votre choix sera dicté par le coût de l’HE que vous incorporerez. Une belle émulsion consite en 10 ml d’huile essentielle pour 40 ml de crème de base.

    hydroth2.gif

    dcoaromathrapie3.gif Stockage du mélange :  ce produit peut se garder un an ou deux à l’abri de la lumière. Vous pouvez aussi décider de refaire régulièrement une dose moins importante et préférer de nouvelles créations de bases, ayant d’autres propriétés.

    dcoaromathrapie3.gifVous pouvez créer vos crèmes de beauté à partir de cire d’abeille râpée. Le procédé est plus simple qu’il n’y paraît: il suffit de verser dans une casserole l’équivalent de 4 cuillerées à soupe d’huile végétale pour 1 cuillerée à soupe de cire d’abeille râpée ( vous la trouverez en vente dans les magasins biologiques). Faites chauffer à feu doux. Lorsque le tout est fondu, retirez du feu et ajoutez 6 cl d’eau de Volvic ou d’eau de rose ainsi que 10 gouttes d’huile essentielle et 3 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse. Cette dernière HE a pour but de prévenir l’apparition des bactéries dans la crème de beauté. Vous pouvez incorporer si vous le souhaitez Boswellia carterii qui agira en tant que fixateur tout en purifiant votre peau.

    dcoaromathrapie3.gif Dans vos crèmes de beauté, ajoutez des HE qui favorisent la régénération cellulaire comme le néroli ou l’oliban.

     

    logoaromathrapie22.jpghydroth2.giflogoaromathrapie22.jpg

     

    PROBLÈMES DE PEAU

    Des problèmes de peau se rencontrent fréquemment. Heureusement, l’aromathérapie a des solutions pour tous les cas.

    L’adage étant que la prévention vaut mieux que la guérison, prenez soin de votre peau avant qu’elle ne subisse des altérations inesthétiques. Une bonne alimentation liée à des soins locaux fera des merveille. Vous trouverez ci-dessous quelques symptômes d’une peau altérée et les huiles essentielles qui peuvent vous venir en aide.

    dcoaromathrapie3.gif Une peau déshydratée: la première chose sur laquelle il faut veiller est celle d’une bonne irrigation, bien entendu sur une peau propre et parfaitement démaquillée: pour l’irrigation, rien de tel que quelques gouttes d’Artemisia vulgaris mélangées dans un peu d’huile végétale et appliquées par un massage doux sur le visage.

    dcoaromathrapie3.gif Une peau stressée: Pimpinella anisum, Daucus carota sativa, mélangées dans un peu d’eau d’Evian ou de Volvic et préalablement diluées soit dans du Disper soit dans une cuillerée à café de miel liquide et biologique.

    dcoaromathrapie3.gif Une peau gercée : mélangez 6 gouttes d’HE de Boswellia carterii et 4 gouttes de Chamaemelum nobile dans 20 ml d’huile d’argan ( ou d’avocat , mais celle-ci est nettement plus grasse ).

    dcoaromathrapie3.gif Une peau sensible et fragile : mélangez 2 gouttes de Rosa damascena ou Aniba rosaeodorata ainsi que 2 gouttes de Citrus aurantium subsp. amara dans 20 ml d’huile d’avocat ou 20 ml d’huile d’argan.

    dcoaromathrapie3.gif Une peau craquelée : massez la zone ou le visage avec quelques gouttes de Styrax tonkinensis mélangées à de l’huile d’argan ou une autre huile de support.

    dcoaromathrapie3.gif Une peau qui vieillit : pour freiner le vieillissement de la peau, utilisez 7 gouttes de Daucus carota sative et 5 gouttes de Salvia sclarea mélangées à 20 ml d’huile d’argan.

    dcoaromathrapie3.gif Les rides : en prévention Aniba rosaeodorata, en traitement Cistus ladaniferus ct pinène mélangées dans un peu d’eau d’Evian ou de Volvic et préalablement diluées dans 1 cuillerée à café de miel liquide et biologique. Citrus sinensis, Cymbopogon martinii var.martini et Citrus paradisii conviennent aussi.

    dcoaromathrapie3.gif Les taches de vieillesse : vous pourrez les atténuer avec l’HE de Litsea cubeba mélangées à de l’huile de macadamia.

    dcoaromathrapie3.gif Les petits vaisseaux éclatés : Rosa damascena convient bien pour ce type de problème : 5  gouttes pour 20 gouttes d’huile d’amande douce.

    hydroth2.giflogoaromathrapie22.jpghydroth2.gif

     

    SOINS DE BEAUTÉ

    dcoaromathrapie3.gif Bain de vapeur

    Une désinfection de la peau sera nécessaire en cas de boutons de prurit, d’acné, etc. Une bonne méthode consiste à se couvrir le visage sous une serviette ( en dessous des yeux ) et à prendre un bain de vapeur chaud avec quelques gouttes de Citrus medica mélangées dans 1 cuillerée à café de miel ou de Disper, le tout versé dans un bol d’eau chaude.

    dcoaromathrapie3.gif Masque facial purifiant

    Vous pouvez également vous faire un  masque facial à partir de pâte d’argile verte vendue en pharmacie dans laquelle vous incorporerez un peu d’amandes moulues et quelques gouttes d’HE réputées être purifiantes et désinfectantes comme Lavandula latifolia cineolifera ou thymus satureioides ou Citrus paradisii, etc. Otez le masque au bout d’un bon quart d’heure avec un coton imbibé d’eau un peu chaude. Vous pouvez remplacer les amandes par des flocons d’avoine.

    dcoaromathrapie3.giflogoaromathrapie2.gifdcoaromathrapie3.gif

     

    Les huiles essentielles sont citées pour chaque symptôme. Il est évident qu’il ne faut pas les utiliser pures sur la peau, mais les mélanger soit à une huile végétale, soit dans du Disper et de l’eau, soit dans 1 cuillerée à café de miel.

    Si une HE est inopérante, essayez-en une autre citée dans la liste pour le même symptôme. Certaines personnes réagissent mieux à une HE plutôt qu’à une autre.

    Publié dans BEAUTE DU VISAGE ( HE), QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE | 4 Commentaires »

    LA BEAUTE DU CORPS (1)

    Posté par eurekasophie le 2 août 2009

    hydroth.giflogoaromathrapie.gifhydroth.gif

     

    massages.jpgmassages2.jpgmassages.jpg

     

     

    LES MASSAGES  

     

    hydroth.gif 

     

     Recevoir un massage ou se masser, c’est prêter attention à son corps, lui donner de l’amour. Lorsque vous aurez recours aux HE, vous constaterez combien elles éveillent en vous des émotions que vous aviez peut-être occultées, la simple joie d’un moment délicieux doublée du plaisir et de la détente que procure un massage. Souvent, après  coup, vous vous dites :  » Cela fait tellement de bien ! Je devrais le faire plus souvent ! »

    Prenez le pli de vous masser régulièrement et de vous faire masser: faites-le au moins une fois par quinzaine, vous en retirerez des bienfaits qui se prolongeront dans le temps. Notre bien-être physique conforte notre équilibre psychique.

    dcoaromathrapie1.gif Les huiles végétales les plus appropriées pour masser tout le corps sont l’huile d’amande douce, l’huile d’argan, l’huile d’arnica, l’huile de bourrache, l’huile de calendula, l’huile de germe de blé, l’huile de jojoba, l’huile de macadamia, l’huile de noisette, l’huile d’onagre, l’huile de millepertuis, l’huile de noyau d’abricot, l’huile de rose musquée, l’huile de sésame.

    dcoaromathrapie1.gif Pour un massage santé, axez votre choix sur des huiles végétales qui contribueront à soulager l’affection.

    dcoaromathrapie1.gifStockage du mélange: le flacon ou pot sera bien fermé et rangé dans un placard à l’abri de la lumière. Si vous ne pensez pas utiliser le mélange en entier, choisissez un pot opaque ou foncé, qui laisse passer le moins de lumière possible.

    hydroth.gif

    Les massages peuvent être axés sur la détente nerveuse, sur des soins de santé ou pour stimuler ( la circulation sanguine, des zones réflexes….). Vous choisirez les HE en fonction du type de massage que vous souhaitez.

    Consultez la liste des HE avant de fixer votre choix. Peut être en avez-vous déjà quelques-unes chez vous, alors….

    Massez-vous dès aujourd’hui !

     

     

     

    logoaromathrapie2.jpgmardi4.jpglogoaromathrapie2.jpg

     

    dcoaromathrapie.gif Quelques huiles essentielles  qui peuvent entrer dans la compositon d’un mélange stimulant :

    Citrus aurantifolia ( limettier)

    Citrus bergamia ( bergamotier)

    Citrus limon ( citron)

    Citrus paradisi ( pamplemousse)

    Cupressus sempervirens ( cyprès )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus )

    Foeniculum vulgare ( fenouil )

    Juniperus communis ( genévrer )

    Juniperus virginiana ( genévrier )

    Melaleuca alternifolia ( tea tree )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli )

    Mentha piperata ( menthe )

    Pelargonium graveolens ( géranium )

    Pinus sylvestris ( pin )

    Piper nigrum ( poivre noir )

    Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Thymus vulgaris ( thym )

    Zingiber officinalis ( gingembre )

    dcoaromathrapie.gif Voici, à partir de la liste ci dessous, de bonnes associations stimulantes. Elles ne sont pas exhaustives, toutefois elles ont le mérite d’indiquer les mariages profitables:

    Le bergamotier avec …

    Cirtus bergamia ( genévrier ) + Cupressus sempervirens (cyprès )

    Citrus bergamia ( bergamotier + Zingiber officinalis ( gingembre )

    Citrus bergamia ( bergamotier ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le genévrier avec…

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Cupressus sempervirens ( cyprès)

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le cyprès avec …

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus limon ( citron )

    L’eucalyptus avec …

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus limon ( citron )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Cupressus sempervirens ( cyprès )

    Le fenouil avec …

    Foeniculum vulgare ( fenouil ) + Citrus limon ( citron )

    Foeniculum vulgare ( fenouil ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le géranium avec …

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Piper nigrum ( poivre noir )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le gingembre avec …

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus aurantifolia ( limettier)

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus limon ( citron )

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    La menthe avec …

    Mentha piperata ( menthe ) + Eucalyptus globulus ( eucalyptus)

    Mentha piperata ( menthe ) + Citrus limon ( citron )

    Mentha piperata ( menthe ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Mentha piperata ( menthe ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Mentha piperata ( menthe ) + Melaleuca alternifolia ( tea tree )

    Le niaouli avec …

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Thymus vulgaris ( thym )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le pamplemousse avec …

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus aurantifolia ( limettier)

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus limon ( citron )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le pin avec …

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus limon ( citron )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Le poivre noir avec …

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le romarin avec …

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) +Citrus bergamia ( bergamotier )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Citrus limon ( citron )

     

     

     

     

     

     

     

    Publié dans BEAUTE DU CORPS: MASSAGES ( HE), QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE | Pas de Commentaires »

    PATHOLOGIE A…B…C…D ET TRAITEMENT PAR LES HE

    Posté par eurekasophie le 30 juillet 2009

    distillation.jpg 

     

    dcoaromathrapie1.gif 

     

     

     

    aplantes.png

     

    ABCES

    MASSAGE: massez l’abcès avec 1 ou 2 gouttes d’Eugenia caryophyllus ou de Ferula gummosa . Renouvelez l’opération. Vous pouvez également utiliser Alllium cepa.

    ACIDE URIQUE

    VOIE ORALE: prenez 1 ou 2 gouttes d’Apium graveolens mélangées dand un peu d’huile d’olive , à raison de 3 fois par jour.

    AIGREURS D’ESTOMAC

    VOIE ORALE: prenez 2 gouttes d’Ocimum basilicum soit dans un peu d’huile d’olive, soit mélangées à 1 cuillerée à café de miel , à raison de 3 fois par jour.

    ALLERGIE

    APPLICATION: appliquez sur la zone 2 ou 3 gouttes d’Artemisia arborescens, diluées dans de l’huile d’argan.

    ALLERGIE CUTANEE

    APPLICATION: appliquez sur la zone 2 ou 3 gouttes de Ledum groenlandicum, diluées dans de l’huile de calendula ou de germe de blé. Renouvelez l’opération au mois 3 fois par jour.

    VOUS POUVEZ UTILISER 1 goutte de Cymbopogon martinii var. martini

    AMAIGRISSEMENT ( FACILITER)

    VOIE ORALE: dans une infusion de romarin, ajoutez 1 goutte de Citrus limon ( le citron est un excellent dépuratif) , 1 goutte de juniperis communis, 1 goutte de Salvia officinalis ( elle combat la cellulite et l’ecès de poids), 1 goutte de Cupressus sempervirens. Buvez cette potion magique 3 fois par jour dans l’esprit d’une cure.

    MASSAGE: massez avec quelques gouttes de Citrus limon, de Cinnamomum zeylanicum, de Pelargonium graveolens et d’Eucalyptus citriodora, mélangées dans de l’huile de calophylle.

    AMIBES

    CONSULTER UN SPECIALISTE ! Les HE qui combattent cette pathologie sont entre autres: Melaleuca leucadendron, Laurus nobilis, Thymus vulgaris thymoliferum, Eugenia caryophyllus.

    AMYGDALES (INFLAMMATION)

    GARGARISME: effectuez plusieurs fois par jour des gargarismes avec quelques gouttes d’Eugenia caryophyllus diluées dans un verre d’eau tiède.

    ESSAYEZ AUSSI: Thymus vulgaris thuyanoliferum de la même manière.

    ANGINE

    GARGARISME: effectuez plusieurs fois par jour des gargarismes avec quelques gouttes d’Eugenia caryophyllus diluées dans un verre d’eau tiède.

    VOUS POUVEZ EGALEMENT faire des gargarismes de Thymus vulgaris thuyanoliferum avec 1 goutte de Melaleuca quinquenervia cineolifera

    VOIE ORALE: prenez 1 à 2 gouttes d’Origanum compactum mélangées dans 1 cuillerée à café de miel, à raison de 3 fois par jour.

    INHALATION: dans un bol d’eau très chaude, ajoutez quelques gouttes de Pinus cembra dont vous respirerez les émanations sous une serviette chaude tenue autour du bol et maintenue juste en-dessous des yeux.

    ANXIETE, ANGOISSE

    VOIE ORALE: prenez 1 à 2 gouttes d’Origanum majorana mélangées dans 1 cuillerée à café de miel, 3 fois par jour.

    DIFFUSION: versez dans votre diffuseur électrique le mélange suivant: 1/3 Cananga odorata genuina, 1/3 Citrus sinensis, 1/3 Citrus paradisii.

    VOUS POUVEZ OPTER POUR: 1/3 Citrus paradisii , 1/3 Citrus reticulata « mandarine », 1/3 Citrus aurantium aurantium.

    OU ENCORE: 1/3 Citrus aurantium aurantium petit-grain, 1/3 Citrus reticulata  » mandarine », 1/3 Pelargonium asperum « Bourbon »

    Si vous aimez l’odeur de lavande, choisissez Lavandula angustifolia ou lavandula X burnatii « Super ».

    MASSAGE: massez les zones réflexes de vos pieds avec quelques gouttes de Pogostemon cablin ou encore Origanum majorana mélangées dans une huile de massage.

    APHTES

    APPLICATION: à l’aide d’un coton-tige, appliquez 3 fois par jour sur la plaie 1 goutte de Laurus nobilis ou de Rosa damascena ou encore d’Origanum majorana

    BAIN DE BOUCHE: vous pouvez également faire des bains de bouche avec Origanum majorana.

    GARGARISME: complétez le soin par des gargarismes de quelques gouttes de Citrus limon diluées dans un verre d’eau.

    ARTÉRITE

    MASSAGE: massez très délicatement la zone avec 2 gouttes de Cistus ladaniferus CT pineniferum, ou encore avec 2 gouttes de Melaleuca quinquenervia cineolifera, chacune d’elles mélangées dans un peu d’huile de calophylle ou de millepertuis.

    ARTHRITE:

    VOIE ORALE: prenez 2 gouttes d’ Eucalyptus citriodora citronnellalifera avec 2 gouttes de Lavandula X burnatii « Super » mélangées dans 1 cuillerée à café de miel liquide, 3 fois par jour.

    MASSAGE: massez la zone réflexe avec quelques gouttes de Styrax tonkinensis mélangées à un peu d’huile de calophylle. Vous pouvez aussi essayer Citrus hystrix ( feuilles) citronnier petit-grain combava.

    VOUS POUVEZ EGALEMENT MASSER la zone douloureuse avec Gaultheria procumbens ou Gaultheria fragrantissima mélangées dans un peu d’huile de calophylle. Juniperus communis communis se révèle également efficace.

    CONTRE L’ARTHRITE ET LA POLYARTHRITE: Helichrysum italicum subsp. serotinum est excellente. Massez la zone douloureuse avec quelques gouttes de cette huile essentielle mélangées à de l’huile de calophylle.

    BAIN: prenez un bain chaud dans lequel vous aurez mis quelques gouttes d’Apium graveolens ou encore de Pinus sylvestris mélangées dans un produit de dispersion.

    LES DOULEURS AUX ARTICULATIONS S’ATTENUENT lorsque vous prenez un bain chaud avec 5 gouttes d’Eucalyptus citriodora citronnellalifera et 5 gouttes de Pinus sylvestris mélangées dans un produit de dispersion ou un peu de mousse de bain. ( Une cuillerée de miel convient aussi pour effectuer le mélange).

    ARTHROSE

    MASSAGE: massez la zone douloureuse avec quelques gouttes d’Origanum majorana mélangées à de l’huile de calophylle.

    BAIN: prenez un bain chaud dans lequel vous aurez mis 10 gouttes d’Origanum majorana ou encore 8 gouttes d’Ocimum gratissimum eugeniloferum. Le bain doit durer une vingtaine de minutes. Renouvelez ce traitement 3 fois par jour.

    ASTHÉNIE

    MASSAGE: massez les zones réflexes des pieds, ainsi que le log de la colonne vertébrale avec quelques gouttes de Myristica fragrans mélangées dans un peu d’huile de support.

    BAIN: prenez un bain stimulant composé de 3 gouttes de Picea mariana et de 2 gouttes de Melaleuca quinquenervia cineolifera mélangées dans un produit de dispersion. Vous pouvez ajouter 1 goutte de Mentha piperata si vous avez.

    ASTHME

    MASSAGE: massez le haut du dos et le plexus solaire avec quelques gouttes d’Artemisia dracunculus mélangées à un peu d’huile de macadamia.

    DIFFUSION: versez dans votre diffuseur électrique le mélange suivant: 1/3 Ravensara, 1/3 Melaleuca quinquinervia cineolifera, 1/3 Eucalyptus radiata.

    ATHÉROSCLÉROSE

    BAIN: prenez un bain avec 5 à 10 gouttes de Cedrus atlantica mélangées dans un produit de dispersion.

    bplantes.png

    Publié dans PATHOLOGIE ET TRAITEMENT | Pas de Commentaires »

    SERPOLET …UN MOT QUI SENT BON LA GARRIGUE..

    Posté par eurekasophie le 21 juillet 2009

    serpolet4.jpg                                                                                                   serpolet4.jpg

     Thym serpolet
     

    lapins26.gifThymus serpyllumlapins69.gif

    potpharmacie0000.jpgserpolet3.jpgpotpharmacie0000.jpg

     

    HISTOIRE
    C’est de terrains arrides que nait l’odorant serpolet. Cousin du fameux thym de Provence, tout comme lui il est chargé d’une histoire, que l’on découvre avec émerveillement. Comment ne pas être émerveillé d’ailleurs devant toutes ces magnifiques et magiques plantes aromatiques que la nature nous offre? Elles sont douées de nombreuses vertus, nous soignent et nous guerrissent, embaument notre cuisine avec leurs aromes délicats et citronnés. C’est de la magie, et depuis des temps très anciens elles nous fascinent. Le serpolet pousse dans les alpilles et ressemble à de la bruyère, comme un tableau impressioniste, du temps ou Van Gogh peignait avec passion les lumières dorées et les couleurs chatoyantes de notre magnifique Provence…Cousin du fameux thym de Provence, le serpolet est une plante vivace qui pousse en petites touffes avec de nombreuses tiges rayonnantes, rampantes et parfois dressées au sommet, qui portent de toute petites feuilles ovales étroites et à bord enroulé, de couleur verte à vert foncé. Les petites fleurs sont rassemblées en épis terminaux sur la tige, de couleur rose à rouge pourpre ; elle apparaissent à partir de l’été pour durer souvent jusqu’à l’automne ; Le serpolet se plait à pousser en colonies dans les terrains arides ; il reste souvent très localisé et se remarque par sa ressemblance avec une petite plante de bruyère.
    L’odorant serpolet ! Les anciens déjà appréciaient le serpolet à cause de son odeur caractéristique, de son parfum agréable tout en nuances, qui est capable de simuler le thym, le citron, la mélisse…Mais aussi à cause de ses nombreuses vertus médicinales. Pline l’ancien le recommandait pour soigner les angines, et beaucoup d’autres maux encore…Mais c’est comme condiment que le serpolet reste très connu : comme le thym il sert à aromatiser les gibiers, les ragoûts, les marinades et en Provence considéré comme plus agréable que le thym, il reste très recherché pour agrémenter des courts bouillons et des saumures pour la préparation des charcuteries.

    En infusion le serpolet est un bon tonique général et antiseptique des voies respiratoires. Mêmes

    indications que le thym.

    Egalement : Insuffisance hépatique, météorisme, rhumatisme, douleurs gastriques, toux, constipation des nourrissons.

    Et en usage externe : Soins des cheveux, ulcères, irritations, saignements de nez.En infusion quelques branches pour une tasse d’eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour.Bain reposant, 60 g de plante fraîche dans 2 litres d’eau bouillante, laisser refroidir en exprimant la plante, passer ; verser dans un bain chaud. Compresses avec une infusion, 50 g de sommités fleuries pour 1 litre d’eau bouillante, pour les rhumatismes.

    Thymus serpyllum – Thym serpolet
    serpolet1.jpgBOTANIQUEserpolet1.jpg
    Famille :      (Labiatae)
    Origine :      Méditéranée

    Le genre THYMUS :
    Environ 100
    espèces (Europe et Asie).
    Sous-arbrisseaux nains ou
    plantes plus ou moins ligneuses à la base, généralement prostrées. Feuilles petites, opposées, simples, entières, ponctuées de glandes à essences (thymol). Inflorescence en verticille de 1 à nombreuses fleurs, souvent contracté en tête terminale ; calice tubuleux, bilabié ; corolle bilabiée. Descriptif de l’espèce T. SERPYLLUM :
    Les
    plantes cultivées sous ce nom se rapportent en général à Thymus praecox, Thymus pseudolanuginosus ou Thymus pulegioides.Particularité de T. S. :
    Très florifère.

     

    serpolet5.jpg 

    Publié dans "S**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

    12
     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant