• Accueil
  • > Recherche : recette anti goutte

Résultats de votre recherche

FABRIQUER SA COSMETIQUE BIO…….

Posté par eurekasophie le 7 juillet 2010

 

 

POURQUOI PAS !

 

 

                                                                          Hebergement d'images

 

Crème , sérum, baume, brillant à lèvres, beurre de massage, masque bonne mine, blush…

Vous pouvez fabriquer tous vos cosmétiques bio à la maison.

Votre seul impératif, utiliser des matières premières de qualité et dans de bonnes conditions.

 

Fabriquer ses cosmétiques, son maquillage, est une démarche beaucoup moins compliquée que vous ne pouvez le penser ! C’est une façon de prendre conscience des ingrédients que vous vous mettez sur la peau, un moyen aussi de minimiser votre impact sur l’environnement en réutilisant les contenants. Un moment de créativité plaisir. Selon les cosmétiques que vous désirez, vous avez besoin, bien entendu, d’ingrédients particuliers mais vous devez avoir les bases.

 

HUILES VÉGÉTALES, HUILES ESSENTIELLES

Véritables actifs concentrés, les huiles végétales ( HV) servent de base à des préparations telles que les crèmes, les baumes mais elles peuvent également être employées pures, ce qui n’est pas de la plupart des ingrédients de base de la cosmétique industrielle. Nourrissantes, protectrices et adoucissantes, réparatrices, traitantes, antioxydantes et antiradicalaires, elles sont le principal ingrédient des soins de beauté maison. Pour la cosmétique maison, il faut distinguer leshuiles de base ( abricot, amande douce, jojoba ( 100ml /9,90€) macadamia, olive…), fluides, polyvalentes, que vous allez utiliser comme base pour les huiles de soin, les laits, les baumes, et les huiles riches ( argan ( 100 ml / 17 € ), germe de blé, bourrache, onagre, rose musquée….), plus onéreuses, à intégrer à des préparations et plus particulièrement à ceux du visage pour peaux matures, ou encore pour traiter des cheveux secs. Elles s’achètent en magasins de produits naturels t, en GMS, , où vous pouvez trouver des huiles de base de qualité bio. Concentrées et surpuissantes, les huiles essentielles ( HE) sont à manier avec précaution. Elles se comptent en gouttes et une goutte de trop peut tout changer ! Les HE s’achètent en pharmacie, parapharmacie, magasins de produits naturels ou sur internet ( HE bois de rose 10 ml / 5,90 € ).

 

LES ARGILES

Blanche, jaune, rose, rouge ou verte, l’argile est riche en silicium et magnésium, en minéraux et en oligo-éléments. Base idéale pour les soins du visage et en particulier pour les masques, elle décongestionne, minéralise à nouveau et fortifie la peau, resserre les pores de la peau et traite les cheveux gras. Utilisez l’argile en poudre ( avec un ustensile en porcelaine ) et diluez la avec de l’eau peu minéralisée ou avec une eau florale ou encore avec une infusion de plante tiédie. Vous trouverez les différentes argiles en pharmacie ou en magasins de produits naturels ( 500 g / 5 € ).

 

FABRICATION, DES PRÉCAUTIONS 

Achetez biologique ! Attention aux possibles allergies et évitez les produits pour lesquels vous n’êtes pas sur de la fraîcheur ( oeufs, yaourts…). et ceux auxquels vous êtes allergique ( fruits rouges, pollen….) Pour les bases des lotions, utilisez de l’eau filtrée, de l’eau de source ou de l’eau florale.

 

COMMENT CONSERVER ? 

Les savons, les argiles, les préparations à base d’alcool, peuvent se conserver sans problème à température ambiante. Pour les autres, baume, crèmes, la conservation peut aller lusqu’à deux mois maximum, les préparations à base d’HE, plusieurs mois.Vous pouvez utiliser des conservateurs antioxydants qui prolongent la durée de vie des préparations. Une petite pincée de vitamine C dans des solutions à base d’eau ou une à deux capsules de vitamine E dans les produits àbase d’huile, des HE comme le petit grain, le romarin, la sauge sclarée, aux propriétés antioxydantes, prolongent la durée de conservation de vos produits. Côté matériel, détournez celui de la cuisine, bol, fouet, mixeur mais achetez une balance lettre, plus précisepour les petites quantités. Pour le conditionnement, optez pour la récup à condition de faire bouillir les contenants du produit.Etiquetez-les avec la date de fabrication et conservez-les au frais. Prenez du temps et beaucoup de plaisiret à vos pots !!

 

 RECETTE

Blush bonne mine  » rosée du matin « 

Matériel : un poudrier 40 ml + 1 houpette +mini fouet +cuillères doseuses inox + pelle de dosage 5 ml + mortier + pilon

 Ingrédients : 10,6 g d’argile blanche, 3,1 g de châtaignier en poudre, 4,5 g d’ocre rose, 0,4 g de mica, 13 gouttes d’extrait aromatique de pêche bio.

Dans un mortier, mettez toutes les poudres sauf le mica et écrasez avec le pilon. La couleur doit être homogène. Plus vous mélangez longtemp, plus la couleur se développera. Ajoutez ensuite  l’extrait aromatique puis mélangez à nouveau. Ajoutez enfin le mica et mélangez quelques secondes à l’aide du mini fouet afin d’éviter de casser la nacre Transférez la préparation dans le poudrier. Stockez la préparation à l’abri de la lumière et de la chaleur. Bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, votre produit se conservera au moins trois mois.

Des kits pour les premiers pas 

Une dizaine de coffrets avec plusieurs recettes et deux grands coffrets, un de soins, un de maquillage de 18,50 € à 49 € sur www.aroma-zone.com

 

 

                                                                         Hebergement d'images

Publié dans MES PETITES INFOS | 11 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

IL SAIT TOUT FAIRE……………..

Posté par eurekasophie le 29 juin 2010

 

 

LE BICARBONATE DE SOUDE !!!

 

 

Vieux comme le monde ou presque, très bon marché et non polluant,

 

le bicarbonate de soude n’a l’air de rien et, pourtant, il nous rend tellement

 

de services qu’il mérite une place de choix, tant dans notre cuisine que dans notre pharmacie.

 

 

Redécouvrons-le.

 

                                                                                                                  Hebergement d'images

 

Ancêtre du bicarbonate de soude, le bicarbonate de calcium était déjà utilisé dans l’Egypte ancienne, mais sa forme actuelle est née il y a 150 ans.

Deux boulangers new-yorkais avaient en effet découvert que le bicarbonate de calcium agissait comme de la levure. Ils le raffinèrent et obtinrent alors le bicarbonate de soude comme nous le connaissons aujourd’hui. Quelques années plus tard, Ernest Solvay créa la première usine de production de bicarbonate de soude.

Aujourd’hui, cette poudre blanche n’a pas pris une ride et on lui découvre même de plus en plus de vertus. Celles-ci sont si nombreuses, que ce soit pour l’hygiène, la cuisine, le jardin ou la santé, qu’une encyclopédie pourrait lui être dédiée.

 

Alors, qu’est-ce que le bicarbonate de soude peut faire pour nous ? 

 

 

Pour une digestion aisée 

 

Le bicarbonate est un sel alcalin. Il est donc un excellent anti-acide. En cas de brûlures d’estomac, de remontées acides ou encore de digestion difficile, buvez lentement un verre d’eau froide dans lequel vous aurez dilué une cuillère à café de bicarbonate de soude. Ce dernier, additionné à l’eau de cuisson, peut également faciliter la digestion d’aliments comme les lentilles, le chou ou le cassoulet du dimanche. L’eau additionnée de bicarbonate de soude facilite également le transit intestinal et calme les nausées.

 

Pour une bouche saine

 

Pour protéger vos gencives, faites des bains de bouche avec une solution composée d’un peu d’eau, d’eau oxygénée et une cuillerée à café de bicarbonate de soude.

 

Vous souffrez d’aphtes ? Le bicarbonate de soude peut vous soulager. Il vous suffit de préparer une pâte avec du bicarbonate de soude et un peu d’eau, et de l’appliquer sur l’aphte. La même formule peut être utilisée contre les boutons de fièvre si vous l’utilisez dès que vous sentez apparaître le bouton.

Si votre bébé à la bouche irritée, avant chaque tétée, diluez une cuillerée de bicarbonate de soude dans un verre d’eau tiède et badigeonnez-en vos seins. Cela suffira à calmer les inflammations.

Le bicarbonate de soude neutralise les acides, notamment dans la bouche où ceux-ci attaquent l’émail dentaire.

Pour assainir la bouche, vous pouvez donc effectuer des bains de bouche au bicarbonate de soude à raison d’une cuillerée à café dans un verre d’eau tiède.

Utilisé quotidiennement après le brossage, ce bain de bouche est un moyen simple de prévenir l’apparition de caries et de combattre la plaque dentaire.

La même formule, cette fois en gargarisme, peut également vous aider à combattre la mauvaise haleine.

A la place du dentifrice, une fois par semaine par exemple, le bicarbonate de soude extra-fin gardera vos dents propres et blanches.

 

 

 

                                                                                       Hebergement d'images

 

 

Petits bobos

 

Vous vous êtes entaillé le doigt ? désinfectez-le en le trempant dans un verre d’eau très chaude à laquelle vous aurez ajouté une cuillerée à soupe de bicarbonate de soude. Prolongez ce bain jusqu’à ce que l’eau ait refroidi.

Si vous avez les yeux irrités, faites des compresses oculaires avec une solution composée d’une cuillerée à café de bicarbonate de soude diluée dans une tasse d’eau chaude.

Vous avez pris froid ?  Faites une inhalation au bicarbonate de soude. Dans un litre d’eau bouillante, diluez 2 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude.Placez une serviette sur la tête et procédez comme pour une inhalation classique. Vous pouvez aussi y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata ou du niaouli.

Des gargarismes avec 1 cuillerée à café de bicarbonate de soude dilué dans l’eau froide apaiseront, quant à eux, votre mal de gorge.

En cas de cystites récidivantes, buvez régulièrement un verre d’eau froide additionné d’une cuillerée à café de bicarbonate de soude. Cela vous aidera à lutter contre l’acidification de l’organisme, terrain favorable aux cystites.

 

Dans notre intimité  

Si  vous avez des mycoses anales, prenez un bain de siège dans un litre d’eau additionnée d’une à deux cuilleréesà soupe de bicarbonate de soude.

Ce bain de siège est également recommandé pour des irritations ou brûlures des parties intimes.

Pour éviter les candidoses et mycoses vaginales, faites votre toilette intime et / ou des lavages vaginaux avec la même recette que pour le bain de siège ci-dessus.

Pour éviter les odeurs intimes, une pincée de bicarbonate de soude dans le slip fait merveille.

 

 

Le pied léger

 

Quand vos pieds ont été malmenés, redonnez-leur vie dans un bain de pieds au bicarbonate de soude.

 Ce traitement lutte également contre les odeurs désagréables, les démangeaisons, les mycoses et les callosités. Vous pouvez aussi assouplir ces dernières en y appliquant une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau. En cas d’odeur dans les chaussures, vous pouvez également y saupoudrer un peu de bicarbonate.

Pour avoir des pieds de bébé, pensez aussi au gommage. Mais pas besoin d’investir dans un gommage du commerce. Une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau est tout aussi efficace. Ce peeling est, par ailleurs, très efficace aussi pour le visage. Mélangez 3 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude avec 1 cuillerée à soupe de lait et massez doucement en mouvements circulaires.

 

Pour une peau de pêche 

 

Si vous avez abusé du soleil, trempez-vous dans un bain auquel vous aurez ajouté 4 à 5 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude ou faites-vous des compresses que vous renouvellerez régulièrement. Ce traitement convient également pour soulager les piqûres d’insectes.

Un peu de bicarbonate de soude dans l’eau du bain calme les irritations de la peau des bébés.

Une pâte faite avec 3 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude et une cuillerée à soupe d’eau, et que vous laissez agir 20 minutes, fait merveille pour calmer les brûlures légères et les démangeaisons, mais aussi pour calmer l‘eczéma. Une pâte de ce type, collée avec un pansement, fait également disparaître les verrues superficielles.

Un peu de bicarbonate, dissous dans l’eau, calme efficacement le feu du rasoir.

Vous êtes à court de savon, humidifiez vos mains et frottez-les avec du bicarbonate de soude. Rincez et le tour est joué.

 Quelques cuillerées à soupe de bicarbonate de soude dans de l’eau à laquelle vous aurez ajout quelques rondelles de citron, nettoient et assouplissent vos ongles et les préparent à la manucure. Pour les nettoyer et les blanchir, vous pouvez aussi les brosser avec du bicarbonate de soude. Ongles bien blancs garantis !

A la place du déodorant, mettez une pincée de bicarbonate de soude sous les aisselles. C’est très efficace, sans avoir la toxicité des déodorants du commerce qui, bien souvent, contiennent de l’aluminium.

Si vous avez la peau sèche, adoucissez-la en ajoutant 5 à 6 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude à l’eau du bain. Ce bain vous évitera également les courbatures après le sport.

 

 

 

                                                                                                                  Hebergement d'images 

 Le bicarbonate de soude n’a pas fini de vous étonner. Alors, si ce n’est pas encore fait, filez chez votre pharmacien ou à la droguerie la plus proche pour vous procurer cette poudre blanche qui vous épargnera bien des soucis et  beaucoup d’argent. 

 

 

 

 

 

 



Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 8 Commentaires »

LA FLEUR QUI SENT BON LA PROVENCE………

Posté par eurekasophie le 22 juin 2010

 

 

La  lavande 

 

 

pour les petits maux quotidiens 

 

 

 

 

 

                                                                                 papillons7.gif                              Hebergement d'imagesguepe.gif   guepe.gifHebergement d'imagesabeille03.gifabeille03.gif

 

papillon8.gif

 

Nombreux sont mes articles où je vous cite la lavande au parfum frais et léger comme plante médicinale appréciée depuis l’Antiquité pour ses vertus antiseptiques et apaisantes. Je vous le rappelle, la lavande a toute sa place dans votre pharmacie familiale.

Retour sur la lavande pour quelques précisions.

Toutes les lavandes ne sentent pas la lavande ! Certaines ont plutôt l’odeur du camphre, d’autres celle de la vanille…. Il en existe vingt-cinq espèces dans le monde. Mais pour un  usage thérapeutique, la lavande  » vraie  » ou  » fine « , qui pousse entre 800 et 1500 mètres d’altitude, est la plus indiquée, car c’est la plus riche en principes actifs ( linalol et acétate de linalyle ) et la mieux tolérée. Ses  » cousines  » , les lavandes aspic et stéchade, tout comme le lavandin sauvage, ont aussi leur place dans la pharmacopée. Mais leur emploi demande des précautions. Toutes contiennent en effet du camphre, qui est un tonique nerveux et cardiaque. A forte dose, il peut être dangereux pour les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les épileptiques, les hypertendus et les cardiaques.

medecine.gifElle lutte contre l’anxiété

 

C’est au linalol, un anxiolytique, que la plante doit son pouvoir apaisant. En infusion ( une cuillère à café de fleurs par tasse), elle combat la fatigue, l’anxiété et les maux d’origine nerveuse, comme les migraines, les crampes d’estomac, les palpitations cardiaques. Sous forme d’huile essentielle, elle agit en profondeur sur le stress, la déprime, les troubles du sommeil……

medecine.gif Elle facilite la digestion

Pour lutter contre les ballonnements et l’aérophagie ou améliorer une digestion paresseuse, prenez après le repas une infusion de lavande qui stimule le foie. En cas d’hyperacidité gastrique ou d’inflammation digestive, associez-la à la mélisse et aux fleurs de mauve ( 1 cuillerée à café de chaque ). Si vous avez des spasmes intestinaux, utilisez l’HE de lavande en massage ( préalablement diluée avec de l’huile de tournesol ).

medecine.gifElle soulage les douleurs 

Antalgique, anti-inflammatoire et antispasmodique, elle est indiquée dans les douleurs musculaires et articulaires. On peut l’employer en infusion ou en massage ( 10 gouttes d’HE avec 30 ml d’huile de tournesol ), associée à l’HE de génévrier ( 10 gouttes) elle réchauffe les muscles avant l’effort.

medecine.gifElle apaise les démangeaisons 

Elle est connue pour calmer les piqûres d’insectes et l’érythème fessier ( rougeurs ) des bébés. Dans ce cas, appliquez-la en baume ( voir recette en fin d’article ). Vous pouvez l’enrichir en lui ajoutant 10 gouttes de teinture de plantain.

medecine.gifElle assainit et purifie l’haleine 

Dans le monde romain, ses vertus antiseptiques étaient mises à profit dans les bains. Et les prostituées s’en servaient pour garder  une bonne haleine. L’hydrolat ( eau florale ) est parfait pour les gargarismes. En massage ( quelques gouttes d’HE dans de l’huile de tournesol ), elle prévient les rhumes et les infections ORL .

medecine.gifElle aide à cicatriser 

Egratignures, ampoules, coups de soleil…..Ici aussi, on l’applique sous forme de baume sur la peau bien nettoyée. Chez l’adulte, l’HE est intéressante pour désinfecter et cicatriser les lésions provoquées par l’acné ou l’eczéma.

medecine.gif Elle éloigne les insectes

C’est un répulsif naturel qui fait fuir les petites bêtes : poux, mites, moustiques, tiques. En prévention comme en traitement des piqûres.

 

 

panoramix.jpg

 

UN BAUME DE LAVANDE-CALENDULA

♦  10 g de beurre de karité non raffiné

♦  10 g d’huile de tournesol

♦  2 g de cire d’abeille

♦  10 gouttes de teinture de calendula

♦  7 gouttes d’huile essentielle de lavande

Dans un bol, faites fondre au bain-marie le beurre de karité, l’huile de tournesol et la cire d’abeille. 

Mélangez et laissez refroidir.

Ajoutez la teinture de calendula et l’huile essentielle de lavande, mélangez et versez dans un pot de 30 ml.

A employer dans les six mois.

 

Où acheter votre lavande ? 

Dans les magasins de bio ou même chez le producteur. Privilégiez les labels, gages de qualité : Demeter, Nature et progrès, Syndicat des simples.

Vente en ligne sur www.lavandesetcompagnie.com

 

La bonne huile essentielle ( HE ) 

Il existe une appellation d’origine contrôlée ( AOC) depuis 1981. Elle garantit la qualité de l’huile essentielle de lavande fine de Haute-Provence. 

Il existe des millésimes, comme pour le vin !! 

Publié dans INFO....SANTE | 5 Commentaires »

LUTTER CONTRE LA GOUTTE

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

gouttemaladie1.jpg

 

 

LA CUISINE ANTI-GOUTTE

Ceux qui en ont déjà souffert comprendront: tout plutôt que cette douleur !

Et si, pour éviter une nouvelle crise, il suffit de bien choisir les aliments qui composent l’assiette quotidienne, en y ajoutant une goutte

de principes Seignalet pour préserver la santé en général, franchement, ça vaut le coup, non ?

L‘ hiver peut être froid et gris, les étals des primeurs n’en sont pas moins bien garnis et colorés.

lgumes1.jpgfruits.jpglgumes.jpg

 

 

Razzia d’abord sur les fruits si protecteurs: les exotiques de saison ( mangues, papayes, fruits de la passion, goyaves….) et les grands

pourvoyeurs de vitamines C ( kiwis, pomelos et pamplemousses, clémentines, citrons, oranges….) .

Le panier se remplit ensuite de légumes, garants d’une assiette légère et promoteurs de santé: on trouve ces temps-ci beaucoup de choux qu’on peut tous goûter, à l’exception du chou-fleur, et en laissant toujours une place aux brocolis, pour de belles endives et des betteraves, de la mâche, des salsifis et des topinambours, au mieux de leurs formes biscornues.

On passe aussi chez le poissonnier pour y choisir quelques poissons blancs, chez l’épicier pour le riz, le quinoa, le thé vert et la tisane d’aubier de tilleul. Et on est prêt à passer en cuisine et à se régaler en toute sérénité, sans crainte de la crise du lendemain !

UNE JOURNÉE DE MENUS

AU RÉVEIL verredeau.jpg

Pas le choix, il faut boire et boire beaucoup. Le verre d’eau matinal n’est pas une option, c’est une obligation, et comme il faut aussi alcaliniser le terrain, on l’agrémentera volontiers d’un jus de citron. Réveil tonique et vitaminé garanti, et pas désagréable qui plus est !

AU PETIT DÉJEUNERpetitdejeunerlarge.jpg

Restons léger

Pas question de sauter le petit déjeuner, premier repas de la journée et important s’il en est. Mais s’il doit être complet, il ne doit être ni trop gras ni trop lourd. L’option protéines = charcuteries + fromages à l’allemande, est à oublier. La solution continentale s’adapte bien mieux à notre cas.

Les bons choix

Petit déjeuner continental ne veut pas forcément dire viennoiseries ou pain blanc. On leur préférera les mueslis de céréales complètes, les tartines ou les crackers de sarrasin, surmontés ( pourquoi pas, puisqu’on y a droit) d’un peu de miel ou de confiture, comme la délicieuse et inattendue confiture de clémentine.

Anne dufour recommande un agrume à chaque repas. Le pamplemousse traditionnel  ( ou le pomelo plus doux à déguster sans sucre ) se sert ainsi dès le matin. Si on hésite devant sa saveur acidulée, on peut aussi prendre la direction d’une salade de fruits mélangés ( en insistant sur les agrumes et les kiwis si riches en vitamine C ), ou se les servir en petits cocktails délicieux.

Bien arrosé

Il va falloir les boire, ces 1,5 à 3,5 litres ( en temps de crise ) préconisés pour éviter les ennuis. Le thé vert, ou mieux, la tisane d’aubier de tilleul avec ses remarquables propriétés drainantes, ne se boivent pasau mug,mais au bol. Si on ne peut pas se passer de café, on se le gardera raisonnablement dans sa petite tasse…mais on le gardera pour la bonne bouche, après le bol réglementaire !

AU DÉJEUNER dejeuner.jpgdejeuner2.jpg

Restons léger                                                                                     Clique sur les images pour connaître la recette

Pas d’excès, pas de cuisson dans des litres de graisses: on préfèrera la vapeur, les pochages ou le cru recommandé par le Dr Seignalet. Au menu, point de viandes, ni de gibiers ou d’abats, mais des protéines végétales ( céréales + légumes secs, tofu…) et quelques poissons parmi les moins gras. Et puis surtout, des légumes. En entrée, en plat principal, crus et cuits. Leur teneur en fibres et leur pauvreté en calories, en plus de leurs apports vitaminés, font d’eux vos meilleurs alliés santé et minceur. Le fromage n’est pas conseillé, loin de là, et le dessert n’est pas une obligation.

Les bons choix

Pensez systématiquement à des crudités ou à une salade en entrée. Arrosées d’une vinaigrette à base d’huile de colza pour ses apports en  » bons  » acides gras et avec un jus de citron à la place du vinaigre ( c’est pour  » l’agrume à chaque repas  » et en plus, c’est très bon ). Prévoyez de façon aussi automatique d’agrémenter votre plat principal d’une très généreuse ration de légumes. Ne pensez plus :  » Je vais faire un / nom d’une viande / aux / nom d’un légume/ » mais inversez l’ordre des choses et dites:  » je vais me régaler en toute tranquillité avec des / nom d’un légume / et un tout petit peu de / nom d’un poisson ou d’une céréale / « . Car oui, les gros appétits peuvent compléter leur repas avec ces céréales qui calent, comme le riz, le quinoa, le sarrasin.

Bien arrosé

Bien sûr, ici, on ne parle pas de vin, ni de bière….On arrose d’eau, d’eau et encore d’eau ! Trop plate, trop fade pour vous plaire ? Ajoutez-y un filet de jus de citron, ou plus doux, d’orange ou de clémentine…ce sera toujours un peu d’alcalinisation en plus, et ça passera beaucoup mieux, vous verrez !

En fin de repas, on complète ce bel arrosage avec une boisson chaude, thé vert ou aubier de tilleul en priorité. Vous allez avoie envie d’aller aux toilettes tout l’après-midi ? Tant pis ! Ou plutôt non : tant mieux ! Parce qu’alors, vous éliminez et vous évacuez ce qui pourrait vous faire tant de mal ….Alors ? A la vôtre !

AU DÎNER soupeauchou.gif

Restons léger

S’il est un repas qui doit rester léger, c’est bien celui du soir. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’énergie pour aller vous coucher et dormir et, sachez-le, toutes les calories  » en trop  » avalées au dîner sont en grande partie stockées….Donc, toutes les règles de la cuisson du midi restent valables ici, les conseils pour la fin du repas encore plus.

Les bons choix

Deux options principales: la soupe suivie d’une salade ou d’un plat de légumes léger, ou le plat unique.

La soupe vous convient admirablement: un plat à base d’eau ( c’est encore ça de bu !), plein de légumes, pauvre en calories, et diversifiable à l’infini. Et quel meilleur plat pour réchauffer les fraîches ambiances hivernales ? Allez, à la soupe !

Autre solution: le plat unique, chaud et réconfortant lui aussi, mais qu’on veillera à composer de légumes en priorité et / ou de céréales. Relevé d’épices et d’herbes en associations elles sont aussi très variées, voilà de quoi vous régaler tous les jours….

Bien arrosé

Pour ce chapitre, vous connaissez les règles…Ah, je vous entends déjà !  » Mais alors, on va avoir envie d’aller aux toilettes toute la nuit ? « . D’accord. Si vous avez la certitude d’avoir atteint votre  » quota  » , allez-y avec plus de modération. Et faites comme les enfants: dînez tôt, et n’oubliez pas de prendre vos précautions juste avant d’aller dormir !

seignalet.jpg  Clique sur l’image s’il-te-plaît

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 5 Commentaires »

GRIPPE A ( H1N1) DEUXIEME VOLET

Posté par eurekasophie le 1 octobre 2009

NE LA LAISSEZ PAS VOUS

 » AGRIPPER « 

 

virush1n1.jpg

 

Virus A ( H1N1)

Toujours aussi pas bô ! Mais pas si sévère que ça.

C’est pas une p’tite bête qui va manger une grosse bête, qu’en pensez-vous ?

Aller sus au virus !

A l’approche de l’épidémie, pour améliorer la riposte immunitaire, activez le  » plan anti-grippe A « , qui fait appel à différentes thérapies naturelles: apithérapie, mycothérapie, phytothérapie, aromathérapie…

PENDANT 4 SEMAINES, DU LUNDI AU VENDREDI, PRENEZ LES PRODUITS SUIVANTS :

alpha0639.gif PROPOLIS : Propolis Extra Forte ( Pollenergie ). 1 actidose par jour, en fin de repas , sur support ( mie de pain, galette de riz, biscuits….).

alpha0639.gifSHIITAKE: 1 ampoule par jour de shiitake bio ( super Diet ou Redon ).

alpha0639.gif CYPRES + ECHINACEE : EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ) : 1 cuillerée à café par jour ( 2/ j la première semaine ). Demandez en pharmacie un flacon de 150 ml contenant 50 % d’EPS Cyprès et 50 % d’EPS Echinacée.

EPS signifie: extrait fluide glycériné de plante fraîche. Un flacon non terminé est à conservé au froid.

alpha0639.gif VITAMINE C NATURELLE : prenez un nombre X de comprimés de poudre d’acérola bio vous apportant autour de 500 mg par jour de vitamine C naturelle. Produit conseillé: Acérola 970 mg ( Théléma Santé). 2 comprimés assurent un apport de 480 mg de vitamine C naturelle bio.

Pour ceux qui recherchent une solution à la fois plus pratique et moins onéreuse, il existe la formule Immunopolis + Tri-také de Xantis. Immunopolis contient de l’acérola, de l’échinacée, de la propolis et des huiles essentielles de citron et d’origan, alors que Tri-také réunit 3 champignons médicinaux : shiitake, maïtake et reishi. Les 2 produits se présentent sous forme de comprimés et sont de qualité AB.

LES PRODUITS NATURELS À ASSOCIER

propolis.jpg La propolis est une sorte de mastic dont les abeilles se servent pour protéger la ruche. Elle contient un certain nombre de composés dont l’activité antivirale a été identifiée ( quercétine, lutéoline, acide caféïque…)

shiitakesurbois001.jpg Le shiitake est un champignon dont la capacité à renforcer l’immunité est due à la présence de polysaccharides ( lentinan, KS2, AC2P…..) Le KS2 stimule la synthèse de l’interféron, protéine chargée de défendre l’organisme contre les virus, tandis que l’AC2P inhibe l’activité antivirale. Une cure de ce champignon est d’autant plus recommandée s’il y a baisse de la vitalité ou un état de surmenage.

cyprs.jpg Grâce à ses proanthocyanidols, le cyprès est capable d’inhiber l’adhésion des virus sur la cellule hôte, ce qui a pour conséquence de limiter la réplication du virus.

echinacae.jpg L’échinacée, couramment utilisée en prévention des affections respiratoires, contient de nombreux principes actifs, en particulier des polysaccharides et des alkylamides. Il est recommandé de prendre cette plante de façon séquentielle et sur de courtes périodes, afin de préserver son efficacité et d’éviter une sur-stimulation des défenses naturelles pouvant se traduire, en cas d’infection, par une augmentation excessive de l’activité des messagers de l’inflammation ( TNF alpha, IL-1 et 6, interféron gamma …). Une cure en continu de longue durée ( plus de 2 mois ) risque même de produire un effet complètement inverse à celui recherché, à savoir un effet immunosuppresseur !

pommes.gif La vitamine C renforce l’immunité de plusieurs manières, notamment en augmentant la production d’interféron et la capacité d’absorption et de digestion des microbes ( phagocytose ). Elle concourt aussi à la synthèse des anticorps. On peut certainement escompter de meilleurs résultats avec l’emploi de vitamine C naturelle, car celle-ci referme des bioflavonoïdes qui, outre le fait qu’ils possèdent des propriétés antivirales, améliorent l’absorption de la vitamine C et en retardent l’excrétion.

ELLE EST LÀ !

Qui ça ? Ben la grippe voyons

Lorsque la grippe commence à sévir dans votre région:

plusieurs tites choses à faire simples et efficaces.

Tout d’abord :

Lancez l’opération  » désinfection de l’air ambiant  » !

A la maison ou sur votre lieu de travail, procédez à des diffusions atmosphériques quotidiennes d’un mélange d’HE à choisir parmi les suivantes: citron, saro, manuka, ravintsara, niaouli, pin sylvestre, bois de rose, eucalyptus radié, eucalyptus globulus, eucalyptus smithii….Mais pas d’effet thérapeutique à escompter sans l’utilisation d’un appeillage de qualité. Orientez-vous donc vers l’emploi de diffuseurs d’arômes électriques spécialement étudiés, qui ne chauffent pas les HE au risque d’altérer les molécules aromatiques. Tout le monde suit ? Bon on peut continuer ? Aller c’est reparti.

Pour éviter toute sur-saturation, ne diffusez pas en continu et limitez-vous à une durée de 30 minutes maximum dans une pièce de 20 mètres carrés. Durée moyenne de diffusion: 15 à 20 mn. Fréquence de diffusion : 2 à 3 fois par jour. Les allergiques respiratoires doivent être prudents avec la diffusion atmosphérique. Enfin, évitez de faire entrer des enfants de moins de 2 ans dans une pièce dans laquelle est branché un diffuseur d’arômes, car les HE pourraient irriter leurs yeux et leurs voies respiratoires.

A défaut de disposer d’un diffuseur d’arômes, en particulier sur le lieu de travail ou à l’occasion de déplacements, ayez recours à des sprays aromatiques d’ambiance spécifiques pour les voies respiratoires. Vous en trouverez facilement en pharmacie, parapharmacie et magasin bio.

Soyez aux petits soins avec les muqueuses de la zone nez-gorge. J’en ai déjà parlé dans le premier article sur la grippe mais un petit rappel n’est pas à exclure. Pour maintenir une bonne hygiène nasale, ayez recours au spray d’eau de mer Quinton Action modérée, à raison d’une vaporisation matin et soir. Pour désinfecter la gorge, faites des gargarismes d’extrait de pépins de pamplemousse ( 10 gouttes dans 1 grand verre d’eau tiède ).

Avant de sortir de chez vous, appliquez une touche de baume Biovirax ( Botonis ) sous les narines, afin de faire barrage au virus. Ce baume est élaboré à partir d’une formule aromatique comprenant: ravensara, thym à thujanol, clou de girofle, badiane de Chine, pin, eucalyptus, estragon. Biovirax peut également être utilisé en curatif ( applications sur le thorax et le haut du dos ).

Ah, dans la catégorie  » trucs et astuces « , il y a aussi cette solution de découper un petit morceau de peau de citron bio de la taille d’un timbre-poste, puis de le mâchouiller longuement, une fois sorti de chez soi. L’écorce et la peau blanche à l’intérieur de l’écorce renferment des composés possédant des propriétés antivirales. Recommencez l’opération autant de fois que vous le voulez, c’est meilleur qu’un chewing-gum et au moins, on peut l’avaler.

gifmalade.gif

Ouhhh laaaaa ! l’est pas bien pépère, faut que je passe au plan B

JE LA COMBATS , TAYAAUUU , TAYAAUUU !

Qui ça ? Ben toujours la grippe voyons .

Vous voulez vous en débarrasser ? Alors qui m’aime me suive !

Plus le délai est réduit entre l’observation des premiers signes d’infection et les premières actions thérapeutiques, et plus grandes sont les chances de réduire la durée et la sévérité de la maladie. Gardez donc à l’esprit que plus le traitement est précoce, plus il est efficace, logique non !! Ceci implique donc que vous puissiez accéder sans délai à vos remèdes, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez : domicile, lieu de travail ou de villégiature. Prévoyez donc une petite pochette dans laquelle vous mettrez vos préparations à base d’HE et votre vitamine C qui vous suivra au travail. Organisation, OR-GA-NI-SA-TION maître mot !

La prévoyance en la matière se justifie d’autant plus que la grippe se caractérise par un début généralement brutal ( Ah la vache ! ) avec l’apparition de signes que tout le monde connaît bien : fièvre élevée ( au-dessus de 38° ) fatigue, courbatures, maux de tête, toux sèche…..Si vous connaissez, c’est que vous avez déjà eu à batailler contre la grippe saisonnière. D’après une étude portant sur les premiers cas américains, les symptômes les plus fréquemment associés au virus H1N1 sont la fièvre ( 94 % des malades), la toux ( 92 % ) et le mal de gorge ( 66 %).

Les huiles essentielles seront vos principales alliées face à l’attaque virale. Associez voie orale et voie cutanée.

Voie orale : dès l’apparition des premiers signes infectieux, ayez recours à la formule suivante, que vous aurez pris soin de faire préparer à l’avance dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie:

- HE Citrus limonum ( Citon zeste ) 2 g

- HE Cinnamomum camphora  CT cinéole ( Ravintsara) 1 g

- HE Syzygium aromaticum ( Clous de girofle) 0,5 g

- HE Thymus vulgaris CT thymol ( Thym à thymol ) 0,5 g

- Teinture de Propolis  qsp 60 ml

Prenez 25 gouttes du mélange toutes les 2 heures, dans un verre d’eau tiède. Espacez les prises après amélioration. Attendez au moins 48 heures après disparition des symptômes pour arrêter complètement le traitement.

Voie cutanée: préparez vous-même ou faites préparer à l’avance en pharmacie un flacon de 10 ml contenant par exemple :

     5 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  5 ml HE Ravintsara ( Cinnamomum camphora CT cinéole ) ou 5 ml HE Saro ( Cinnamosma fragrans )

+  3 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  2 ml HE Niaouli ( Melaleuca quinquenervia CT cinéole ).

Appliquez 8 gouttes sur le thorax et le haut du dos, 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours. Avant application, possibilité d’incorporer les gouttes dans une petite noix de gel d’aloe vera bio. Dans un contexte épidémique, ce mélange peu aussi servir à titre préventif, en appliquant quelques gouttes sur la surface extérieure d’un masque ou sur les paumes de la main plusieurs fois par jour. Les proches d’un malade gagneront à utiliser eux aussi ce mélange.

Dès l’apparition des premiers symptômes, prenez également 250 mg de vitamine C naturelle toutes les 2 h ( 1 comprimé d’Acérola bio 970 mg apporte 240 mg de vitamine C naturelle ).

Afin d’être le plus réactif possible face à l’attaque virale, les plus prévoyants d’entre vous feront en sorte de posséder

EN DOUBLE les produits destinés à la voie cutanée et à la voie orale. L’un des deux produits identiques sera rangé dans la pharmacie familiale et le second, conservé sur le lieu de travail. Les produits non utilisés ou non terminés pourront éventuellement servir à un proche contaminé à son tour !

Des grogs aromatiques sont également recommandés. Ma recette « perso » : 1 goutte HE Eucalyptus radié + 1 goutte HE Citron zeste + 1 cuillerée à café de miel bio + jus de citron bio + eau très chaude …Vala c’est tout . Qui a parlé de rhum dans le grog ?

gailuron21.gif< Moi, pourquoi ? C’est interdit le rhum dans le grog ?

                              picture08.jpg < C’est pas que c’est interdit mais bon avec tout ce que tu vas avaler, disons que c’est pas

           nécessaire….mais si ça te fait plaisir ! tant que tu n’y vides pas la bouteille….

Autre chose : ATTENTION À LA DÉSHYDRATATION .

gailuron21.gif< Ah tu vois qu’y faut boire …je le disais bien moi qu’y fallait boire …

                                                                         picture08.jpg        < Chuuuuuuuuut laisse moi me concentrer

Pour une fièvre voisine de 39 ° , il est recommandé de boire au moins 2 litres …non pas de bibine…rhoooooooo ! 2 litres d’eau par jour sous forme d’eau pure, de grogs ( sans alcool si possible , ou alors le soir avant d’aller au lit sous la couette) et de tisanes….La fièvre est une réaction de défense de  l’organisme qu’il convient de respecter. D’ailleurs j’aurai l’occasion de revenir sur la fièvre et de son utilité . Mais ceci est une autre histoire . La fièvre empêche le virus de se multiplier dès lors que la température dépasse 38,5 ° . Cela étant dit, si la fièvre devient trop forte, trop éprouvante, ayez recours à des plantes fébrifuges, notamment à deux d’entre elles connues sous le nom populaire d  » herbe à la fièvre  » : la petite centaurée ( Centaurium erythraea ) et surtout l’eupatoire ( Eupatorium perfoliatum ), plus spécifique de la grippe. Prenez cette dernière sous forme de teinture mère ( TM ) , à raison de 25 gouttes toutes les 2 heures si nécessaire ( en pharmacie-herboristerie ).

POUR CALMER LA TOUX , le Dr Dominique Dupagne préconise le remède suivant :

 » Une demi-tasse d’eau bouillante, une cuillerée à café de miel, et le jus d’un demi-citron. A boire très chaud, en plaçant la lèvre inférieure contre la tasse et en aspirant l’air au-dessus du liquide ( ce que vous faites quand vous voulez boire très chaud sans vous brûler ) « .

D’autres recettes existent pour traiter la toux sèche, comme celle-ci: matin et soir, mélangez 1/2 cuillerée à café de poudre de curcuma à un peu de miel d’oranger, d’acacia ou d’eucalyptus. Avalez lentement le mélange après insalivasion.

Où trouver les produits mentionnés ?

En magasin bio : propolis extra-forte, shiitaké, acérola, Immunopolis, Tri-také, Quinton action modérée, extrait de pépins de pamplemousse, oléocapsules HE Origan compact, curcuma.

EN VPC : Biovirax ( appeler le 0 825 616 616 ).

Non, non, je n’en ai pas terminé avec cet article

Si le virus est plus virulent que prévu et/ou si votre état de santé vous rend plus vulnérable au virus ( infections répétées de la sphère O.R.L. et broncho-pulmonaire, maladies chroniques ( asthme, diabète….), immunodéficience, convalescence, tabagisme….), faite la préparation suivante qui associe deux produits:

HE Origan compact, sous forme de capsules huileuses dosées à 50 mg ( Pranarôm ): 2 capsules 4 fois par jour les 2 premiers jours, puis 2 capsules 3 fois par jour les 4 jours suivants.

EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ): 1 cuillerée à café 6 fois par jour pendant 3 jours. Les jours suivants, espacez les prises progressivement. Faire préparer 1 flacon de 250 ml.

Au cours de ce traitement, consommez beaucoup de jus de citron par le biais de grogs.

gailuron21.gif< Ben dis donc, c’est tout, t’as rien oublié Sophie ?

                                           picture08.jpg         < C’est tout l’ami, en espérant que tu suivras les conseils de l’article number one pour ne pas devoir rester au lit avec la bouillote sur la tête et te siffler la bouteille de rhum … Bonne santé à toi et à tous mes lecteurs .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 11 Commentaires »

ORDONNANCE AUTOMNE

Posté par eurekasophie le 20 septembre 2009

automne6.gifautomne3.gifautomne6.gif

automne3.gifautomne1.gifautomne3.gif

  

ORDONNANCE AUTOMNE

En automne, l’énergie commence à rentrer en profondeur dans notre organisme. Le climat est au premier froid, à l’humidité : c’est un important changement de saisons. En automne, selon la médecine traditionnelle chinoise, le poumon et le gros intestin sont fragilisés. Bien souvent lorsqu’un déséquilibre de l’organe survient, la peau souffre. Une des fonctions principales du poumon en médecine traditionnelle chinoise est de contrôler la peau et en particulier l’ouverture et la fermeture des pores de celle-ci. Souvent en automne cette fonction se fait mal et il est fréquent d’avoir les pores dilatés.

Ordonnance beauté

Appliquez le sérum automne, une fois la peau parfaitement sèche. Massez le visage à l’aide de la crème automne hiver(ou de votre crème habituelle)de la façon suivante : Ensuite terminez le massage en insistant sur les zones reflexes du visage pour l’automne

bkgd

Les gestes de l’automne

Les organes particulièrement vulnérables en automne sont les poumons et le gros intestin, la peau, ainsi que le nez. Pour protéger les voies respiratoires il est utile de mettre 2 gouttes d’huile d’olive tiède dans le nez le soir avant le coucher. Respirez par le nez, rincez-le avec de l’eau de mer matin et soir. Avant de vous coucher massez les zones réflexes des poumons et du gros intestin sous la plante des pieds avec le baume des saisons Clé des Champs (ou votre produit de massage habituel) 2 minutes.

ORDONNANCE AUTOMNE  dans SANTE AU QUOTIDIEN Pied-automne

L’alimentation de l’automne

Mangez du riz et privilégiez la saveur piquante et douce, par exemple prenez une cuillère à café de noix, de miel et de gingembre le matin, au petit déjeuner. La façon d’agir en automne est la concentration des forces, l’achèvement des projets, recevoir plutôt que sortir, la protection contre les agressions météorologiques. Avec quelques simples règles de vie nous pouvons être en pleine forme toute l’année.

Presqu’une ordonnance médicale ! La soupe de légumes est une soupe bonne : bonne en goût, si vous travaillez les légumes de saison, bonne pour la santé, bonne pour le moral , bref, on adore ! 

Et ne me dites pas que c’est pour l’hiver, la plupart des soupes de légumes sont aussi délicieuses servies froides, par un chaud soleil d’été !!

soupecourgettesvachequirit250x175.jpg Cliquez sur l’image pour de bonnes recettes de soupes

soupepoieaux.jpg  Et là, vous découvrirez des recettes de soupes essentiellement à base de poireaux    

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 4 Commentaires »

QU’EST-CE-QU’ON DEGUSTE !!!

Posté par eurekasophie le 2 septembre 2009

bonappetit21.gif 

 

bonapptit1.gifLa mirabelle au quotidienbonapptit1.gif

QU'EST-CE-QU'ON DEGUSTE !!! dans RECETTES SPECIALES puce-verte  Suggestions d’utilisation
 

Ce fruit se prête à toute sorte de préparations : des confitures à l’eau de vie, en passant par les compotes, les sorbets, les salades de fruits, les tartes etc.
Elles accompagnent aussi volontiers le gibier, la volaille, les viandes blanches, le porc et se marient très bien avec la cardamome, la pêche, les fruits rouges, le clou de girofle, poivre, gingembre…

Recettes du jour : Tarte aux mirabelles.. Confiture de mirabelles et tilleul de Carpentras..Foie de veau aux mirabelles

 

 

 

 

tarteauxmirabelles3027.jpgbonapptit1.gif

Dessert

 

icone-couverts-vert dans RECETTES SPECIALES Pour 5 personnes
  Préparation : 20 min
  Cuisson : 40 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0
  Coût :      

  • 750 g de mirabelles
  • 300 g de pâte feuilletée
  • Une noix de beurre
  • Un peu de farine
  • Sucre en poudre
  • 2 ou 3 biscuits boudoir
  • 1 œuf
icone-couverts Préparation
 
  1. Faites chauffer le four réglé sur thermostat 7 (210 °C). Pendant ce temps dénoyautez les mirabelles et abaissez la pâte feuilletée.
  2. Découpez dans la pâte un cercle de la taille du fond de votre moule (en vous servant de celui-ci comme guide). Beurrez le moule et installez le cercle de pâte dans son fond.
  3. Avec les chutes, formez une bande épaisse de 1,5 centimètre. Placez cette bande le long du rebord du moule en pressant sur le fond afin qu’elle se colle sur celui-ci. Chiquetez ce bord épais d’entailles régulières.
  4. Faites cuire à blanc pendant 10 minutes en ayant soin de garnir le fond avec des petits cailloux pour empêcher que la pâte se déforme. Passez le bord au jaune d’œuf à peine étendu d’eau.
  5. Écrasez les biscuits et garnissez le fond de tarte de cette chapelure grossière.
  6. Placez les mirabelles sur la chapelure et faites cuire une demi-heure en bas du four.
  7. Poudrez de sucre dix minutes avant la fin de la cuisson et remontez la tarte au centre du four pour achever de dorer la pâte.
  8. De préférence, servez tiède.

bonapptit1.gif

 

confituredemirabellesautilleul3207.jpgbonapptit1.gif

Accompagnement

 

icone-couverts-vert Préparation : 30 min
  Cuisson : 30 min
  Repos : 12 h
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 1,5 kg de mirabelles
  • 600 g de sucre cristallisé
  • 2 citrons non traités
  • 1 poignée de feuilles de tilleul de Carpentras

icone-couverts Préparation
 
  1. Laver et essuyer les mirabelles.
  2. Les équeuter, les ouvrir en deux sans les détacher complètement pour les dénoyauter.
  3. Presser le jus des citrons.
  4. Préparer une infusion concentrée avec les feuilles de tilleul et 25 cl d’eau bouillante, puis la filtrer à l’étamine.
  5. Verser le sucre, le jus des citrons et l’infusion de tilleul dans une bassine à confitures. Porter à ébullition en mélangeant à la spatule pour activer la dissolution du sucre, puis laisser frémir jusqu’à consistance sirupeuse (10 minutes environ).
  6. Jeter alors les mirabelles dans le sirop et les faire cuire 10 minutes environ, jusqu’à ce que le sirop les submerge. Retirer aussitôt du feu, verser dans une grande terrine et laisser macérer 12 heures.
  7. Au bout de ce temps, verser le contenu de la terrine dans la bassine à confitures et faire cuire à nouveau 10 minutes.
  8. Vérifier la cuisson de la confiture en en versant quelques gouttes sur une assiette froide inclinée : elle doit figer instantanément et ne pas couler.
  9. Mettre aussitôt dans des pots ébouillantés et séchés. Couvrir à chaud et étiqueter. Conserver dans un endroit sec et frais à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Remarque : Quantités pour environ 4 pots de 325 g. 12 heures de repos = 12 heures de macération (pour cette recette). Si l’on désire obtenir une confiture sans morceaux, il suffit de la mixer, à l’aide d’un mixeur plongeant, après cuisson.

 bonapptit1.gif

 foiedeveauauxmirabelles4761.jpgbonapptit1.gif

Plat Principal

 
icone-couverts-vert Pour 4 personnes
  Préparation : 25 min
  Cuisson : 8 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 4 escalopes de foie de veau
  • 8 oignons nouveaux
  • 15 g de farine
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 30 g de beurre demi-sel
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de Banyuls
  • 12 tomates cerises
  • 30 mirabelles
  • 80 g de bleu des Causses
  • Sel, poivre

icone-couverts Préparation
 
  1. Préchauffer le four à 80 °C (th. 3).
  2. Eplucher, couper les tiges, laver et tailler les oignons en 4 quartiers.
  3. Fariner les escalopes de foie de veau.
  4. Dans une poêle, faire chauffer l’huile et 10 g de beurre, y déposer les tranches de foie de veau. Assaisonner et cuire 2 minutes sur chaque face.
  5. Les retirer et les maintenir au chaud à l’entrée du four couvertes d’une feuille de papier aluminium.
  6. Dégraisser la poêle de cuisson des escalopes, y déposer et faire chauffer 20 g de beurre. Ajouter les oignons, faire suer et déglacer au vinaigre de Banuyls. Faire réduire.
  7. Ajouter les tomates cerises coupées en deux et les mirabelles coupées en quatre. Cuire 1 à 2 minute(s) à feu vif. Assaisonner.
  8. Servir l’ensemble bien chaud parsemé de morceaux de bleu des Causses.

Remarque : La mirabelle est originaire de la Lorraine. Pour respecter le moelleux du foie de veau, il est préférable de le servir rosé. Le fait de recouvrir le foie de veau de farine aide à la coloration. Cette phase doit être réalisée juste avant la cuisson sinon la farine risquerait de s’humidifier.

bonapptit1.gif

Publié dans RECETTES SPECIALES | 2 Commentaires »

LA BEAUTE DES CHEVEUX

Posté par eurekasophie le 6 août 2009

fleursiris.jpgdecovisage2.jpg fleursiris.jpg

 

 

 

logoaromathrapie1.gif

 dcoaromathrapie2.gif

 Les cheveux subissent des agressions de toutes natures dont les méfaits peuvent être amoindris par l’usage des HE

La fréquence des soins sera un élément promordial pour améliorer l’état d’une chevelure. Plus vous prendrez soin de vos cheveux par des masques, des shampoings et des toniques aux huiles essentielles, plus vous obtiendrez de bons résultats.

Ici aussi, les HE , hormis la lavande, seront mélangées à de l’huile végétale de très bonne qualité.

Celles qui conviennent pour la chevelure sont :

L’huile d’argan, l’huile de bourrache, l’huile de calophylle, l’huile de germe de blé, l’huile de jojoba, l’huile de millepertuis, l’huile de noisette, l’huile de rose musquée, l’huile de sésame.

 logoaromathrapie1.gifVous trouverez ci-dessous quelques traitements et conseils que vous pourrez désormais incorporer dans vos soins de beauté.

Quelle que soit la nature de vos cheveux et d’autant plus si vos cheveux sont fragiles, les fortifier va les aider à les restructurer et donner une meilleure tenue à votre coiffure.

dcoaromathrapie2.gifAlopécie ( L’alopécie se définit comme l’absence ou la perte de cheveux ou de poils ) : les problèmes d’alopécie sont atténués grâce à l’ajout de 4 gouttes de Cedrus atlantica ou de Laurus nobilis dans votre shampoing habituel. Laissez quelques minutes sur votre tête avant de rincer avec une eau dans laquelle vous aurez également ajouté 2 ou 3 gouttes de l’une de ces deux HE. Pourquoi ne pas utiliser Cedrus atlantica en shampoing et Laurus nobilis dans l’eau de rinçage.

 

dcoaromathrapie2.gif Brillance des cheveux : pour rendre vos cheveux brillants, ajoutez 5 gouttes de Cymbopogon citratus à votre shampoing.

dcoaromathrapie2.gif Cheveux ( chute ) : la chute des cheveux est freinée par l’usage de quelques gouttes de Pimenta acris ou Pimenta racemosa ( ces HE contribuent même à la repousse des cheveux ) ou encore Salvia sclarea dans votre shampoing habituel et dans votre eau de rinçage. Laissez le shampoing agir quelques minutes avant de rincer. Il va sans dire que le traitement doit être poursuivi dans la durée pour obtenir un certain résultat.

dcoaromathrapie2.gif Cheveux fins et gras : pour stimuler vos cheveux, rien de tel que 3 gouttes de Pimenta racemosa mélangées dans votre shampoing habituel. Vous pouvez aussi à partir de la recette précédente créer une lotion à base de cette même huile essentielle.

dcoaromathrapie2.gif Demangeaison du cuir chevelu: ajouter 4 gouttes de Cedrus atlantica ou de Pogostemon cablin dans un shampoing non agressif. Laissez agir quelques minutes sur votre tête avant de rincer avec une eau dans laquelle vous aurez ajouté 2 ou 3 gouttes de l’une de ces mêmes HE.

dcoaromathrapie2.gif Lotion pour cheveux ternes: voici une lotion qui va redonner un coup de fouet à des cheveux tristes. Vous l’utiliserez 2 ou 3 fois par semaine à l’aide d’un brumisateur. Cette lotion comporte l’avantage de parfumer délicatement la chevelure:

Dans 25 cl d’eau de fleur d’oranger, ajoutez pour la brillance 1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre, 5 gouttes de Rosmarinus officinalis, 4 gouttes de Pelargonium asperum  » Bourbon «  , 3 gouttes de Juniperus virginiana. Mélangez le tout dans un brumisateur . Secouez avant chaque usage.

dcoaromathrapie2.gif Masque fortifiant pour cheveux : vous pouvez vous faire un traitement fortifiant sensationnel avec quelques gouttes d’Ocimum basilicum et quelques gouttes de Rosmarinus officinalis camphroriferum dans de l’huile d’argan. Alternez les traitements avec quelques gouttes d’Ocimum basilicum et quelques gouttes de Lavandula latifolia cineolifera. Attentez longuement, idéalement toute une nuit, avant de rincer.

dcoaromathrapie2.gif Massage ou friction de la chevelure: cette friction est sensationnelle pour combattre la chute de cheveux, pour les cheveux sans vie. Idéalement, il faudrait pouvoir garder la chevelure enduite durant toute une nuit entière, enveloppée dans une serviette. Vous mélangerez différentes HE connues pour être bénéfiques pour la chevelure: Cedrus atlantica, Lavandula latifolia cineolifera, Salvia sclarea, Pimenta racemosa, Cananga odorata genuina. L’huile d’argan ou l’huile de germe de blé servira de base pour le mélange.

dcoaromathrapie2.gifPellicules : pour combattre les pellicules, différentes HE sont à votre portée. Le traitement est toujours le même, quelques gouttes ( au maximum 5 gouttes ) mélangées dans votre shampoing antipelliculaire et en lotion après rinçage: Melaleuca leucadendron, Pimenta racemosa, Salvia sclarea, Pogostemon cablin, Cedrus atlantica.

dcoaromathrapie2.gif Poux: les poux, quelle engeance ! à votre disposition, pour prévenir et combattre, quelques gouttes de Cedrus atlantica ou d’Eucalyptus globulus ou de Pinus sylvestris mélangées dans le shampoing. Laissez agir quelques minutes. Puis rincez la chevelure, et vaporisez la tête avec une eau dans laquelle vous aurez mis une ou pusieurs de ces mêmes HE. Poursuivez le traitement jusqu’à disparition des poux. Appliquez la lotion durant toute la durée de l’infestation.

dcoaromathrapie2.gif Shampoing pour fortifier vos cheveux : ajoutez  dans votre shampoing habituel quelques gouttes ( pas plus de 5 gouttes au total pour l’ensemble des HE) de Laurus nobilis et de Citrus sinensis. Laissez agir 3 minutes avant de rincer. En cas de fragilité capillaire, ajoutez dans votre shampoing habituel 3 à 5 gouttes de Pimenta acris. Laissez passer 3 minutes avant de rincer.

 

Publié dans BEAUTE DES CHEVEUX ( HE), QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE | Pas de Commentaires »

LA REGLISSE

Posté par eurekasophie le 20 juillet 2009

batonreglissereglisse0407531.jpgbatonreglissereglisse0407531.jpgbatonreglissereglisse0407531.jpg

 

Réglisse
 Glycyrrhiza glabra
Glycyrrhiza glabra
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Glycyrrhiza
Nom binominal
Glycyrrhiza glabra
L. 1753
Classification phylogénétique
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
LA REGLISSE dans D’autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

20px-AlphaHelixSection_%28blue%29.svg dans Mon repertoire des plantes les moins usitees 20px-Symbole-faune 20px-Salmobandeau 20px-PCN-icone 20px-Icone_botanique01 20px-P_agriculture 20px-Patates 20px-Extracted_pink_rose

Les enfants mâchouillent les bâtonnets de réglisse… sans savoir qu’ils bénéficient ainsi

d’un médicament naturel des plus puissants. Le bâtonnet de réglisse dans la bouche ?

Une façon agréable d’éloigner les infections respiratoires et les virus qui traînent !

magnify-clip

Racines

magnify-clip

Partie aérienne
La réglisse (Glycyrrhiza glabra L.) est une plante vivace de la famille des Fabacées, sous-famille des Faboideae, aux racines aromatiques. Elle est originaire du sud de l’Europe et de l’Asie.

La réglisse (parfois le réglisse) par métonymie désigne aussi la racine de cette plante utilisée en pharmacie et en confiserie.

Elixir de longue vie pour la médecine chinoise et selon Hippocrate, cette racine au goût caractéristique doux et amer, et aux vertus tonifiantes, digestives et adoucissantes pour la gorge, est récoltée depuis l’Antiquité sur la côte ionique calabraise où elle pousse naturellement.

Description

La réglisse est une plante herbacée mesurant entre 1 et 1,50 m de hauteur.

Ses racines forment des rhizomes.

Elle a de grandes feuilles pennées (7 à 15 cm de long) composées de 9 à 17 folioles et de petites fleurs violettes (1 cm) disposées en inflorescence.

Son fruit est une gousse plate de 2 à 3 cm de long contenant de nombreuses graines.

Culture

La réglisse pousse de préférence dans un sol riche et humide et elle a besoin d’un climat chaud (Méditerranée, sud des États-Unis, Moyen-Orient, Afrique du Nord).

Une fois plantée dans une zone climatique lui convenant, la réglisse a tendance à devenir invasive. Même en arrachant une racine de réglisse, le moindre fragment laissé en terre donne lieu à un nouveau plant.

Variétés

Glycyrrhiza glabraRéglisse – synonymes Glycyrrhiza hirsuta, Glycyrrhiza echinata, Glycyrrhiza pallida, Glycyrrhiza officinalis, Glycyrrhiza laevis, Glycyrrhiza viscosa, Glycyrrhiza vulgaris

Histoire

Glycyrrhiza vient du grec « glycys », sucré et « rhidza », racine. La réglisse a reçu toutes sortes de noms, bois doux, bois sucré, racine douce ou régalisse.

 

Du sucre en branches

Le mot « réglisse » est apparu par déformations successives du latin « licorece », qui a donné aussi le mot « liqueur ». Son nom scientifique, Glycyrrhiza, vient du grec glucus (sucré) et rhiza (racine). Tout le monde a mâché, au moins dans l’enfance, des bâtons de réglisse au goût sucré. Ces morceaux de racine contiennent des principes actifs puissants : coumarines, huiles essentielles, composant proche de la progestérone humaine, flavonoïdes et saponosides dont la fameuse glycyrrhizine. C’est à cette substance qu’on attribue principalement les qualités hépatiques, expectorantes, respiratoires, et anti-inflammatoires de la réglisse. Mais la glycyrrhizine a un inconvénient : elle est hypertensive et peut provoquer des œdèmes.

 

Indications

reglisse1.jpgUne étude — portant sur 82 personnes, suivies pendant deux ans pour des ulcères gastriques — a montré qu’un extrait de réglisse était aussi efficace qu’un médicament employé pour traiter un ulcère gastrique (la cimétidine). La réglisse stimule la production de sécrétions dans l’estomac et le protège de l’ulcère. Une récente étude a montré que l’extrait de réglisse (0,1 g par jour) abaissait le taux de cholestérol et de lipides sanguins de sujets souffrant de problèmes cardiovasculaires. La glycyrrhizine et l’acide glycyrrhétinique ralentissent le développement des virus. Des chercheurs américains ont pu supprimer le virus de l’herpès simplex et des chercheurs japonais ont obtenu des résultats encourageants sur des malades du sida. Chaque année, bien d’autres recherches sont publiées sur la réglisse qui est officiellement reconnue dans la pharmacopée de la Communauté Européenne et celle du Royaume-Uni. Voici les principales indications de la réglisse :

  • Inflammations du système respiratoire
  • Maux de gorge, amygdalite, toux
  • Infections virales (rhume, herpès, SRAS…)
  • Prévention des troubles cardiovasculaires
  • Ulcères gastriques ou duodénaux
  • Gastrite chronique
  • Insuffisance surrénale
  • Arthrite et douleurs rhumatismales
  • Allergies
  • Aphtes
  • Syndrome prémenstruel
  • Problèmes hépatiques : jaunisse, intoxication…
  • Stimulation immunitaire
  • En externe : eczéma, psoriasis, herpès.

 Quand ? Comment ? Où ?

batonreglisse.jpgEn général on utilise la racine totale, un extrait total ou la Teinture Mère pour la plupart des troubles, notamment les affections virales ou inflammatoires, le syndrome prémenstruel (commencer 8 jours avant la survenue supposée des règles), les problèmes cardio-vasculaires, le cancer… En ce qui concerne les problèmes hépatiques, les ulcères et inflammations gastriques ou intestinales, les médecins préfèrent prescrire des comprimés déglycyrrhizinés (sans glycyrrhizine).

  • Racines séchées : 3 fois par jour, après les repas, prendre une infusion de 2 g à 4 g de racines séchées dans 150 ml d’eau. Ne pas dépasser 12 g par jour.
  • Teinture Mère : 15 à 20 gouttes dans un verre d’eau, 2 fois par jour.
  • Autres formules : suivre les indications du fabricant.
  • En externe, pour les problèmes de peau, faire des compresses de décoction concentrée.

Il existe des cosmétiques à base de réglisse, dans les laits après-soleil, par exemple

 

Recettes

Publié dans "R**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 7 Commentaires »

LIVECHE

Posté par eurekasophie le 15 juillet 2009

 

liveche.jpgpotpharmacie031.jpg

Livèche
Levisticum officinale
Levisticum officinale
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Levisticum
Nom binominal
Levisticum officinale

La livèche, ou ache des montagnes, (Levisticum officinale) est une plante herbacée de la famille des Apiaceae, cultivée pour ses feuilles et ses graines utilisées comme condiments alimentaires.
La livèche est une robuste plante vivace, herbacée, qui forme une rosette de feuilles d’où émerge un hampe florale pouvant atteindre deux mètres de haut. La racine pivotante est longue et charnue.

Les feuilles découpées rappellent celles du céleri.

La tige, cylindrique, est creuse et cannelée extérieurement.

L’inflorescence est une ombelle composée, dense, comportant de 12 à 20 ombellules.

Les fleurs, petites sont de couleur jaunâtre.

Les graines, comestibles, brunes, mesurent 5 à 7 mm de long.

Livèche
Levisticum officinale
Levisticum officinale
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Levisticum
Nom binominal
Levisticum officinale

 

 

ponctuation29.gif

 

Une question ? Quelque chose vous chagrine? 

 

Non franchement, moi je ne vois rien de spécial 

 

 

potpharmacie4.jpg

Le pot à pharmacie  peut être ….

Bon, je continue …………….

 

Avec tout ça, moi je suis déconcentrée …De quoi parlons nous déjà ? Ha oui la livèche !

HISTORIQUE

Livèche
Levisticum officinale
Levisticum officinale
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Levisticum
Nom binominal
Levisticum officinale

 

La livèche, probablement originaire d’Asie Mineure, où il existe une forme voisine à l’état spontané qui a été découverte en 1892 dans les montagnes du sud de l’Iran. C’est un aromate cultivé depuis toujours.
Elle était connue des Grecs et surtout des Romains qui mâchaient ses fruits pour faciliter la digestion. Apicius, le célèbre cuisinier gastronome, la mettait pratiquement dans toutes ses sauces chaudes ou froides. A moins que le ligusticum de Pline ne soit une autre plante, rien nous permet de trancher…

Cultivé depuis très longtemps en Europe Centrale, la livèche est introduite en France vers 820 par des moines bénédictins.
Rapidement, elle devint une plante très appréciée au Moyen âge qui figure en bonne place dans la liste des plantes du Capitulaire de Villis et dans les inventaires des jardins impériaux de Charlemagne, souvent mentionnée aussi, par Hildegarde au XIIe siècle puis peu à peu tombée dans l’oubli en France tout au moins.
Au de la du Rhin et du Jura, cet aromate est toujours utilisé : c’est le maggikraut, élément de base du bouillon ‘Maggi’.

 livcheracines.jpg

 Racines de livèche 

 CROYANCES ET COUTUMES


  • Europe : Les vertus aphrodisiaques que l’on supposait à la livèche sont signalées par ses noms anglais  » lovage  » et allemand  » liebstöckel « , love et liebe signifient dans ces langues  » amour « .
  • Autriche, lors de la fête-Dieu, on bénis des bouquet de livèche pour se protéger des démons, des orages, etc. A la Saint-Jean, on en donne aux troupeaux dans du lait, on la déposait aux coins des champs pour éloigner les esprits malfaisants…
  • Serbie : la racine béni protége les jeunes filles
  • Slovénie : sa racine sert à attirer l’aimé…
  • En Pologne, selon la croyance populaire il faut, pour séduire un homme, lui faire une soupe contenant de la livèche. La tradition populaire veut donc que la mère d’une future mariée en offre à l’heureux élu, qui sera bien entendu séduit et restra sa vie durant au côté de sa compagne.
  • Sèche et chaude au troisième degré – d’après le Livre des simples médecines

livecheracine.gif    Poudre de racine de livèche

 

VERTUS


  • Digestif (graines, partie aeriennes)
  • Puissant diurétique.
  • Stomachique, Carminatif
  • Emménagogue.
  • Sudoripare.
  • Antiseptique

La livèche est utilisée en cas de météorisme, affection rénale, insuffisance hépatique, règles insuffisantes, arythmie cardiaque, oedèmes . Egalement : Flatulence, diurétique En infusion 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 à 20 minutes ; 2 à 3 tasses par jour.

En macération 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau tiède, laisser infuser 2 à 3 heures ; 2 à 3 tasses par jour.

 

comptegoutte.jpg livchehuileessentielle.gif

 

 

 

Publié dans "L**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

1234
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant