• Accueil
  • > Recherche : mauvais sort gif

Résultats de votre recherche

LE THE,

Posté par eurekasophie le 3 septembre 2010

 

 

 

UNE MINE DE BIENFAITS

 

 

 

nourriture8.gif

 

faitnature5.jpg

 

Saviez-vous que le thé est la deuxième boisson la plus bue dans le monde après l’eau !

 

Mais quels sont ses bienfaits pour la rendre si populaire ?

 

Découverte …….

 

Noir, blanc ou vert, composé de vitamines C,E,B mais aussi de bêta-carotène, de polyphénols et de chlorophylle, le thé possède des vertus infinies qui permettent de lutter contre une multitudes d’affections. Il existe plus de 3 000 sortes de thés différents dans le monde !

 

BON POUR LE COEUR 

Tous à votre tasse de thé ! Le secret d’une santé en béton est peut-être au fond de la tasse ! Le thé contient en effet des polyphénols aux pouvoirs antioxydants. Ces derniers agissent contre l’obstruction des artères et la formation de plaques d’athérome. Ils réduisent aussi l’apparition de caillots responsables également des artères bouchées. Vous avez tout à y gagner à boire une tasse de thé !

tasse2.gif

 

BOURRÉ D’ANTIOXYDANTS 

Le thé serait aussi un excellent allié pour lutter contre l’apparition de certains cancers. Les études sont encore controversées dans le domaine, mais il semblerait que les pouvoirs antioxydants du thé encore une fois protègeraient du cancer notamment du sein pour les femmes et de la prostate pour les hommes. Ainsi des chercheurs ont pu mettre en évidence que le taux de cancer était moins élevé chez les chinois et les japonais ( au niveau du foie, de l’oesophage, du côlon et de l’estomac ) fervents consommateurs de thé vert.

 

tasse2.gif

 

CAFÉINE OU THÉINE ? 

Pour la petite histoire, la caféine a été découverte au début du 18 ème siècle sept années seulement avant que la théine ne soit à son tour identifiée. Quelques années plus tard, lorsque l’on constata qu’il s’agissait en réalité du même alcaloïde, il était trop tard et les deux noms sont restés. En revanche, la caféine du thé n’a pas le même effet que celle du café grâce aux autres composants qu’il contient.

 

tasse2.gif

 

UN BON REMÈDE CONTRE L’ANXIÉTÉ

L’effet relaxant du thé serait dû à la théanine ( ne pas confondre avec la théine ou caféine ) qu’il contient. Cet acide aminé régule dans votre cerveau en 30 à 60 minutes environ, le taux de sérotonine et de dépamine responsables de votre bonne humeur, et stimule la production d’ondes alpha dans le cerveau. Si l’on attribue à la théanine le goût umami du thé vert vert, on en trouve presqu’autant dans le thé noir Ceylon Pekoe du Sri Lanka que dans le Gyuokuro, célèbre thé vert japonais. La théanine tempère les effets excitants de la caféine, faisant du thé une boisson  stimulante, mais non irritante.

 

tasse2.gif

 

UN ALLIÉ CONTRE LES PETITS MAUX DE L’HIVER

 

Bu tous les jours durant l’hiver, le thé peut vous aider à garder la forme. Son tanin favorise la résistance des cheveux qui ont tendance à tomber lors du changement de saison. Il tue aussi les bactéries. Mieux encore, le thé facilite la digestion, arrête la diarrhée et semble donc idéal lors d’une gastro. Il peut aussi éliminer efficacement les mucosités. Le thé vert tout particulièrement est un excellent antigrippal, grâce à sa vitamine C qui stimule les défenses de l’organisme.

 

tasse2.gif

 

DU BALAI LES MAUVAISES ODEURS !

 

                                                                                        hebergeur d image

 

Le thé fait aussi des miracles en matière de transpiration ! Le tanin qu’il contient est un astringent qui permet de réguler la sudation. Si vous avez tendance à transpirer des pieds, n’hésitez pas à tremper matin et soir, vos petits petons échauffés dans un bain de thé noir. Vous aurez auparavant laissé infuser le thé durant 10 minutes dans l’eau bouillante. Après avoir versé le jus refroidi dans une bassine, glissez-y vos pieds durant 15 minutes. Séchez-les sans rincer.

 

 

IL NE FAIT PAS MAIGRIR !

 

Exact, mais il y contribue ! Lors d’un régime vous devez boire beaucoup d’eau afin de bien éliminer. Le thé peut être une variante à cette boisson d’autant plus qu’il augmente vos mictions et vous aide ainsi à éliminer d’avantage ! Et il contient 0 calorie ! C’est un excellent détoxifiant naturel. Idéal après des repas trop copieux et des lendemains de fêtes trop arrosées. De plus la théine ( ou caféine ) qu’il contient augmente le métabolisme de base ( nombre de calories brûlées au repos ) et consommé avant et pendant les repas, il favorise la sensation de satiété.

 

 

MOINS DE CAFÉINE QUE DANS LE CAFÉ

 

 

C’est vrai : il en contient environ 3 % soit deux fois moins que  le café. Le thé exciterait donc moins que le café ? Pas si sûr. Une seule tasse de thé peut provoquer une insomnie chez une personne très sensible à la caféine. Seulement la caféine du thé se libère avec effet retard sur 6 à 8 heures, donc avec plus de douceur alors que celle du café est relarguée en 2 à 3 heures provoquant un pic qui  » énerve « . Si vous êtes particulièrement sensible à la caféine, vous pouvez opter pour des thés qui en contiennent peu, ou comme l’expliquent Michèle Carles et Christine Dattner dans leur livre le thé et ses bienfaits ( Editions Flammarion ), placer des feuilles de thé dans le filtre de la théière puis verser l’eau frémissante sur les feuilles. Jeter ensuite la première eau filtrée puis recommencer en laissant les feuilles infuser le temps nécessaire. Dès le premier passage de l’eau 80 % de la théine a été éliminée.

 

 

LEQUEL CHOISIR ? 

 

Laissez-vous guider par votre palais s’il s’agit simplement d’une question de goût. Si vous recherchez en revanche le thé le plus performant retenez que les verts et blancs contiennent plus de polyphénols que les thés noirs. Tandis que ces derniers ne contiennent quasiment pas de vitamine C .

 

ATTENTION À NE PAS DÉPASSER LA DOSE 

Le thé c’est bien mais toujours avec modération. Un excès de thé peut en effet empêcher l’assimilation du fer par l’organisme et vous risquez alors l’anémie notamment si vous êtes enceinte. Il est conseillé alors de boire son thé en dehors des repas. Boire trop de thé peut engendrer plein d’autres petites gênes comme provoquer des palpitations, des maux de tête ou une constipation. Saviez-vous que le thé peut également réduire les effets de certains médicaments ? A éviter donc le temps de votre traitement. Exit le thé sous toutes ses formes si vous avez un ulcère qui peut alors empirer !

 

LE BON MOMENT DU THÉ

 

 
       hebergeur d image

Quel thé choisir et à quel moment de la journée le consommer ? Les thés noirs d’Inde peuvent être consommés toute la journée de préférence sans sucre et avec un quartier d’orange au petit-déjeuner, et l’après-midi. Les thés noirs de Ceylan sont bus le matin. Les thés verts se dégustent en début d’après-midi avant 16 heures. Les thés bleu-vert comme les Oolong se consomment jusqu’au soir car ils sont pauvres en caféine et les thés blancs conviennent plutôt l’après-midi car ils sont très désaltérants.

 

THÉ, MODE D’EMPLOI

Un bon thé, ça se prépare avec amour !Laissez infuser dans une eau frémissante 5 minutes maximum pour libérer tous les anti-oxydants. Pour le thé noir 4 à 5 minutes. Les thés verts, 3 minutes, les thés blancs 7 à 20 minutes. Inutile de passer la théière au lave-vaisselle….il suffit de la rincer à l’eau. Quant au thé dégusté froid, il est infusé à température ambiante durant 2 heures environ. Cette technique permet notamment de diminuer l’amertume du thé infusé à chaud. Peu importe la méthode choisie, pensez surtout à renouveler votre stock tous les deux mois car le thé ne se conserve pas éternellement.

 

nourriture8.gif

Publié dans INFO....SANTE | 2 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

EN CAS DE CALCULS ……

Posté par eurekasophie le 17 juin 2010

gailuronsouris.gifgailuronanim3.gif      < 1 + 1 = 2

                                                                             C’est bien ça hein Sosso , ma lolotte plus moi, ça fait 2..Il est juste mon calcul, trop fastoche le calcul !!

 

chien22.gif <Tu vois l’ahuri , ça m’étonnerait que Sophie parle de ces calculs là mais plutôt de calculs rénaux. Tu pourras lire l’article, je suis sûr que tu vas apprendre quelque chose aujourd’hui.

 

 

pointd4interro.gifQUE FAUT-IL MANGER EN CAS DE CALCULS RÉNAUX  pointd4interro.gif

 

 

La lithiase rénale est directement influencée par ce que l’on mange, et surtout par ce que l’on boit….ou pas.

 

Il existe 3 familles de calculs rénaux. A chacune son assiette adaptée.

 

L‘orsqu’un  » caillou  » , concrétion de minéraux, se coince dans le système urinaire, la douleur peut être insupportable. Si vous avez tendance à faire des calculs, mettez en place quelques réflexes alimentaires simples pour y échapper. Le mot d’ordre après une crise : «  plus jamais ça ! «  .

Que l’assiette soit fortement impliquée dans l’élaboration du calcul rénal n’a rien d’extraordinaire. En fonction de ce que l’on avale,des amas de petits déchets et de minéraux se retrouvent ( ou pas ) dans l’urine. Le corps se charge fort bien de les éliminer, mais parfois, les minéraux s’agglomèrent, formant petit à petit de véritables  » cailloux « , trop gros pour se faufiler dans les  » tuyaux d’élimination « .

 

Trois types de calculs rénaux 

 

Selon que vos calculs sont de type calcique ( urine insuffisamment acide ), urique ( urine trop acide) ou oxalique ( trop d’acide oxalique ), les consignes changent. Elles sont même radicalement opposées pour les deux premiers ! Vérifiez bien avec votre médecin la nature de votre lithiase, afin de ne pas aggraver votre cas par des habitudes alimentaires inadaptées. Dans 80% des cas, les calculs sont de type calcique ( trop de calcium.

 

Conseils communs pour tous les calculs

 

Si la nature des calculs peut varier, le processus d’installation est le même pour tous. Il faut des mois, voire des années, pour  » faire un calcul « , ce qui veut dire qu’il n’a finalement rien d’une fatalité: l’hygiène de vie et les habitudes alimentaires encouragent ou non ce processus. Certes, avant la première crise, on ne s’en préoccupe guère. Mais une fois l’alerte passée, dites-vous bien que cela peut recommencer.Vous réunissez probablement les conditions pour que les minéraux s’agglomèrent. Pour sortir de cette mauvaise passe, voici les grandes lignes à respecter :

decopunaise1.gif  Buvez beaucoup d’eau chaque jour et ce, toute l’année.

Au quotidien, prévoyez au minimum 1,5 litre. En période de chaleur, sport, gros repas, etc……..augmentez encore les doses. Adaptez le choix de l’eau en fonction de votre type de lithiase.

MAIS en période de crise, en cas de calcul avéré, ne buvez pas une goutte avant d’avoir vu le médecin : vous risqueriez d’engorger le conduit urinaire obstrué par le calcul, et d’aggraver ainsi la douleur.

decopunaise1.gif

Dans tous les cas, les jus d’agrumes, surtout d’orange, semblent bénéfiques. On dirait que leurs citrates et d’autres composés dissolvent les calculs au fur et à mesure qu’ils font mine de se former. Adoptez-les au quotidien.

decopunaise1.gif

D’une manière générale, méfiez-vous des abus alimentaires répétés, surtout de protéines, de sel et de sucre.

decopunaise1.gif

Contrôlez l’équilibre acido-basique, dans la mesure du possible. Concrètement, cela signifie globalement moins de protéines ( surtout animales ), plus de fruits, légumes, graines, soja etc.

decopunaise1.gif

Si vous avez un jardin, prévoyez une cure de sève de bouleau : sinon, on trouve du « jus de bouleau  » en boutique diététique.

decopunaise1.gif

Chaque kilo en trop augmente le risque de lithiase urinaire. Si vous êtes en surpoids, faites le nécessaire pour perdre ne serait-ce que quelques rondeurs.

decopunaise1.gif

Ne suivez jamais de diète brutale, de régimes trop hypocaloriques, hyperprotéinés : une perte de poids trop rapide augmente le risque de faire un calcul.

 

panoramix.jpg

 

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES / CALCULS CALCIQUES 

 

VOS AMIS

 

- L’eau pure, minérale ou de source si vous voulez,  la moins minéralisée possible. Par exemple Mont Roucous, Montcalm, pourquoi pas Evian.

- Le poisson, la viande, la volaille, en quantité raisonnable ( ne pas dépasser 100 g à midi et 100 g le soir, grand maximum ).

- Le jus d’orange, de mandarine, de citron, de citron vert, de pamplemousse…………

 

VOS ENNEMIS

- Les repas trop chargés en protéines ( plateau de fruits de mer, fondue, raclette, pizza aux 4 fromages, cheeseburger…..) , sachets protéinés, préparations à base de blanc d’oeuf ( omelette XXL, meringues…….).

- Les aliments fumés ( poissons, oeufs de poisson, viandes, charcuterie ) , le gibier.

 - Le vin blanc, l’alcool en général.

- Les sodas, les jus de fruits ( sauf jus d’agrume sans sucre ajouté ), tout ce qui est sucré.

 

CALCULS OXALIQUES 

 

VOS AMIS 

- Les aliments en général, qu’ils soient riches en protéines ( oeufs, viande, poisson…), en sucre ( y compris les jus de fruits, les biscuits….) en bons gras ( huile d’olive…), mais le tout en quantité raisonnable bien entendu 

- Le jus d’orange, tous les jus d’agrumes.

 

VOS ENNEMIS

 

- L’abus de protéines ( viande, charcuterie, gibier, poisson, fruits de mer…………..).

- Les aliments fumés ( poissons, oeufs de poisson, viandes….).

- Les végétaux riches en acide oxalique : rhubarbe, oseille, asperges, betterave, blette, céleri.

- Le cacao, le chocolat, le thé, le soda au cola 

- L’abus de sel et d’aliments salés ( plats préparés, fromages, biscuits apéritifs…).

 

 

CALCULS URIQUES

 

VOS AMIS = les produits végétaux en général

 

- L’eau minérale de Vichy ou de Vals, toute l’année, en alternance avec l’eau peu minéralisée recommandée plus haut. Autre possibilité : vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude ( ou des citrates ) dans de l’eau de boisson  » normale « .

- Le jus d’orange ( encore plus important que  pour les autres types de calcul ). Buvez-en au minimum un grand verre chaque jour. Vous pouvez alterner avec du jus de citron pressé ou, éventuellement, de pamplemousse.

- Les fruits et légumes ( surtout salade, épinards, carottes ) en très grandes quantité. Pas un repas sans crudités ou soupe ! Mais aussi les céréales, graines, graines germées, fruits secs, légumes secs, soja, tofu…

- L’huile d’olive.

 

VOS ENNEMIS = les produits animaux en général, surtout l’abus de viande

 

- Les repas très riches en protéines, à base d’abats ( foie, rognons….), de fromages ( fondue, raclette), de poisson, de viande, de gibier

- Les graisses animales, notamment le beurre, les charcuteries, le fromage ( surtout type bleu, roquefort ).

- Le chocolat.

- Le sel, les aliments très salés ( fromage, plats cuisinés, soupes déshydratées, sauces….).

 

 

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 6 Commentaires »

SANTE GROS PLAN

Posté par eurekasophie le 4 février 2010

 

 

SURVEILLEZ VOTRE THYROÏDE !

La thyroïde: voici un organe dont on ne savait quasiment rien il y a quelques dizaines d’années

- sauf qu’il provoquait parfois le goitre de certaines vieilles dames-

mais qui est de plus en plus souvent mis en avant dans la vie de tous les jours.

En effet, il semble que cette glande ait une fâcheuse tendance à se déséquilibrer, ce qui provoque quelques soucis de santé.

Mieux vaut donc la surveiller de près, afin qu’elle ne fasse pas trop parler d’elle…..

thyroide1t800.jpg

La thyroïde fait partie d’un système endocrinien qui comprend d’autres éléments comme l’hypophyse, la parathyroïde, le pancréas, les surrénales,

l’épiphyse, les ovaires et les testicules. La thyroïde, tout comme les ovaires et testicules, dépend de l’hypophyse.

endocrines.gif

Le système endocrinien

C’est un mot grec, signifiant bouclier, qui a donné son nom à cette glande qui a en effet la forme de boucliers anciens.

Comme nous ne connaissons plus vraiment la forme de ces armes anciennes, mieux vaut la comparer à la forme d’un papillon ( ou d’une chauve souris sur certains croquis !) , c’est-à-dire deux ailes et un rétrécissement au centre.

Il s’agit d’un beau coléopère, puisqu’elle mesure approximativement 3 à 4 cm de haut sur 4 à 6 de large. On peut aussi la comparer à deux petits poumons reliés par un mini-strernum. Son poids normal se situe aux alentours de 25 à 30 grammes.

Le spécialiste peut la palper directement et manuellement ( via des déglutitions répétées ) puisqu’ele se trouve entre la trachée et l’oesophage à la base du cou. Il peut déjà ainsi vérifier si son volume est normal, s’il n’y a aucune boule qui traîne lors d’un examen préliminaire.

LES FONCTIONS DE LA GLANDE THYROïDE

La glande thyroïde dispose de ses propres hormones. Et elles sont indispensables à notre survie, puisqu’elles nous servent de système de  » climatisation réservible  » . Il s’agit à peine d’une plaisanterie.

Elles aident également à la transformation des graisses et des sucres, au développement mental, et à celui du squelette. Elles assistent également la digestion, la fréquence cardiaque et le sysème génital. Autant dire qu’il d’une glande essentielle pour le bon équilibre de notre corps et de notre mental dans son ensemble.

C’est l’iode qui permet de les fabriquer et dans ce sens, il s’agit d’une glande unique, car c’est la seule qui ait besoin de cet élément.

Un vieux souvenir de l’âge où nous avions des nageoires ? En bonne santé, inutile de rechercher l’iode, elle se trouve naturellement dans notre alimentation et la thyroïde capte ce dont elle a besoin.

Evidemment, vivre près de la mer aide à avoir une ration suffisante. Ce qui n’est pas le cas des montagnards. Ce doit être la raison pour laquelle il y a bien longtemps que l’on rajoute de l’iode dans le sel de cuisine.

Le grand chef de la glande thyroïde se nomme l’hypophyse.

                                                                                                                           Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Il s’agit en quelque sorte de son cerveau . Il s’agit également d’une petite glande essentielle à notre système endocrinien.

Son homme de main est la TSH, ou Hormone Stimulant la thyroïde.

C’est un indice important lors des analyses, car une TSH élevée indique une hypothyroïdie et vice versa. C’est ce dosage qui est demandé systématiquement avant toute autre intervention, le résultat est en normal, lorsque le résulatat est situé entre 0,3 à 5 m UL / ml .

QUELLES HORMONES SONT FABRIQUÉES ?

Les médecins les appellent la T3 et la T4 .

Tout comme pour les appartements, il s’agit en quelque sorte de la taille de l’hormone, la T3 étant constituée de 3 atomes d’iode et la T4 de 4 atomes d’iode. La première est rare et active , la deuxième est pléthorique et se transforme ensuite en T3. Son taux est anormalement bas en cas d’hypothyroïdie . C’est quasiment toujours cette hormone qui permet d’obtenir les renseignements adéquats sur l’importance du déséquiibre.

Il est quasi « normal » d’avoir des soucis à propos de la  thyroïde si vous prenez certains médicaments habituellement ordonnés par des cardiologues ( et dans ce cas, il est probable que votre spécialiste vous demandera de faire des dosages réguliers ).

Le deuxième cas est évidemment la conséquence de traitements portant justement sur la thyroïde et là encore les suivis doivent être faits, donc toute irrégularité est signalée rapidement.

L’HYPOTHYROÏDIE

Il s’agit d’une maladie en grande partie féminine, et souvent après cinquante ans. Pas trop de souci à sefaire, elle est en général facile à soigner.

Contrairement à une réputation bien établie, l’hypothiroïdie ne fait pas maigrir. Les causes en sont connues. Par contre les symptômes ne sont pas particulièrement évidents puisqu’il s’agit en général de fatigue, frilosité, maux de ventre, fourmis dans les extrémités, désintérêt….en bref, difficile de dire si cela est dû à une grippe qui couve, à un début de dépression ou à un mauvais fonctionnement de notre fameuse glande.

Ce sont les analyses qui pourront dire ce qui se passe véritablement et si la thyroïde est en cause ou non. Le problème est justement que les personnes ne consultent pas, car il n’y a pas de quoi fouetter un chat, pourrait-on dire . Lorsquele dosage est fait, c’est une TSH élevée qui dévoile ce problème. Cela signifie que votre thyroïde fonctionne au ralenti. Si votre taux est légèrement élevé ( jusqu’à 10 environ ) , pas d’affolement, il n’est même pas évident que vous suiviez un traitement. Peut-être qu’un changement forcé d’alimentation suffira. Si elle est au-delà, et parfois bien au-delà, un traitement sera recommandé par votre médecin ou endocrinologue.

Il peut arriver que l’on vous parle japonnais à l’occasion d’une hypothyroïdie: ‘ HASHIMOTO  »

Ce nom est en fait celui du médecin qui a dévoilé cette maladie.

Rien de grave, il s’agit justement d’une hypothyroïdie facile à soigner. Rien de grave donc, dans le Hashimoto !

LE TRAITEMENT

Il existe une substitution allopathique par hormones de synthèses. Puisque votre thyroïde ne fabrique plus suffisamment d’hormones, il est possible de prendre des médicaments qui remplacent ce rôle.

Le seul point critique est encore une fois le dosage. Il faut parvenir à prendre la quantité exacte qui correspond à votre manque.

Différents produits existent, et une fois le bon  » mg  » trouvé, vous pourrez retrouver la forme comme si de rien n’était. Il faut souvent opérer plusieurs dosages avant d’obtenir un bon résulat et de toute façon, le TSH sera toujours à contrôler. Habituellement, les contrôles se font à peu près tous les deux mois et ensuite une à deux fois par an.

L’HYPERTHYROÏDIE

Très souvent, c’est par le coeur que l’on s’aperçoit que quelque chose ne va pas, car l’hypertyroïdie provoque très souvent de la tachycardie ou des battements irréguliers. Bien entendu, cela n’arrive pas que dans le cas d’une hyperthyroïdie, mais ce peut être un signe. D’autres signes peuvent aussi être la sudation, la fatigue, l’amaigrissement….. Votre entourage proche peut en général témoigner que vous êtes souvent nerveux et excité, parfois agressif. En bref, pas facile à vivre.

LE TRAITEMENT DE L’YPERTHYROÏDIE

Le traitement habituel est celui par iode radioactif.

L’adjectif peut faire peur, mais il s’agit en fait d’iode qui émet des radiations agissant sur les cellules. Il s’agit en fait d’un trompe l’oeil, car la glande thyroïdienne ne fait pas la distinction entre iode normal et iode radioactif. Or, ce dernier ralentit la production d’hormones et est ensuite éliminé rapidement dans les urines. Cet iode se prend en cachet ou solution dilué dans de l’eau.

Le traitement est forcément long, car il faut compter un minimum de trois mois pour en voir les effets véritablement bénéfiques.

L’hypertyroïdie disparaît alors. Il peut arriver qu’elle réapparaisse, assez rarement, et dans ce cas un traitement identique peut être administré. Il n’y a pas d’effet secondaire notable. En fait, la complication classique après ce genre de traitement est plutôt de passer en hypothyroïdie. Il faut donc suivre de près l’évolution de la glande pendant toute une phase.

C’est le traitement le plus sûr, puisque les médecins disposent de suffisamment de recul pour avoir constaté que les effets secondaires étaient quasi nuls sur les patients comme sur leurs enfants, et il n’est pas très coûteux. Par contre, il ne peut être utilisé chez une femme enceinte. De toute façon, votre médecin ou endocrinologue vous posera la question, car le foetus peut également capter cet iode radioactif. De même, pendant la période d’allaitement, car l’iode peut passer dans le lait maternel.

Si ce traitement à l’iode radioactif n’est pas possible, restent deux solutions :

Un traitement par médicaments antithyroïdiens. Ceux ci sont efficaces assez rapidement bien que la guérison permanente par ce biais ne concerne qu’un quart des patients. Il faut également s’assurer que le patient supporte le médicament sans effet secondaire.

Reste ensuite la chirurgie : on enlève en fait 80 % de la glande thyroïde ou plus. Il s’agit d’une solution qui est couramment pratiquée à présent mais qui présente certains risques dont vous devez être avertis, car la zone est très sensible avec de nombreux nerfs et la présence des cordes vocales. Mieux vaut prendre un chirurgien spécialisé dans ce type d’opérations. Cela nécessite bien entendu une anesthésie générale et une hospitalisation de quelques jours.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 4 Commentaires »

GRENOUILLETTE

Posté par eurekasophie le 23 octobre 2009

dimanche13.gifdimanche111.png dimanche13.gif

Je profite du fait que je n’ai personne sur le dos pour me surveiller pour vous écrire comme ça me chante…

Alors on va commencer avec la grenouillette, tu veux bien ?  

La grenouillette n’est pas le petit de la grenouille, ce n’est pas non plus une grenouille naine  ….Hé non !!!

D’ailleurs comment appelle-t-on le petit bébé de la grenouille ? Un nénuphar bien sûr !

C’est bien connu, toutes les grenouilles couvent les nénuphars hein !!! Regarde plutôt

grenouille018.gif

Tu vois, j’te l’avais dit…

Et moi, je dois couver aussi quelque chose; mais ce n’est pas un nénuphar. Chuuuuuuut j’entends un pas trainant se rapprocher

D’un pas trainant, comme affaibli, l’heure s’en va,
Ne laissant d’elle qu’un peu d’ombre sur le sable.
Il faut la suivre encor dans sa marche inlassable
Et ressonger en vain la halte qu’on rêva.

Fermons les yeux, ma calme soeur, et soyez forte;
J’emporte notre amour ….

gailuronanim4.gif< Ça va Soph..? Tu t’es pas trop ennuyée sans moi ? T’écris quoi là ? Tu t’lances dans la poésie ????? C’est d’qui ?? C’est quoi une grenouillette, une ch’tite grenouille ? C’est comment une grenouille naine ? Les nénuphars ça mangent quoi ? J’peux avoir un nénuphar dans un bocal ? Pourquoi tu réponds pas ? Pourquoi tu d’viens toute rouge ? Tu t’sens pas bien ? Tu veux qu’j'appelle Ralphy ? Srcogneugneu…

picture11.jpg   < Je respire calmement …j’inspire à fond, je bloque, j’expire.. Cinq fois d’suite ….Après, on verra . Si vous n’avez plus de mes nouvelles, sachez que je vous aimeuuu bien fort.

 

chien21.gif <Chers amis, bonjour. Je remplace au pied levé ma ch’tite Sophie qui est sortie en trombe du bureau avec sa mine des mauvais jours. J’ai fait taire l’ahuri du second étage et m’en vais donc vous apporter des précisions sur la grenouillette et en profiter pour rectifier le tir en ce qui concerne les bébés des grenouilles ..je vous dois bien ça. …hum hum…donc ..Pauvre , pauvre Sophie. Si jeune pourtant et en arriver là …..

Un têtard est un bébé, une larve de grenouille. Au sortir de l’oeuf, le têtard est caractérisé par une grosse tête confondue avec son abdomen (d’où son nom), et il respire grâce à des branchies internes ou externes. Il n’a pas encore de pattes, mais est munie d’une queue natatoire. En voici une photo d’ailleurs.spermatozoide.jpg Ha non, mince, ça c’est un spermatozoide. Mais on en n’est pas loin ..voilà plutôt ttards.jpg.Au bout de quelles semaines, petit sperma…euh têtard devient grenouille à son tour et voilà. Bon, c’est pas tout ça, mais faut que je me dépêche. L’ahuri et moi avons rendez-vous chez le psy…à pas d’heure moins 20. Hé oui, c’est ça le prix à payer quand on travaille avec Sophie….L’est gentille mais fatigante aussi.Chuuuuuuttttttttt  

Renoncule rampante
 

( Ranunculus repens )

( Renonculacées )

Ou, j’vous l’donne en mille,

Bassinet, Rampant, Grenouillette, Herbe à la tire-goutte, Tramasse

ranunculusrepens011950.jpg

C’est une espèce très commune dans les lieux un peu ombragés, les prairies, les jardins ou les décombres, sur les sols humides. La tige émet de longs rejets qui s’enracinent aux noeuds. Les feuilles sont souvent marquées de taches claires. Les feuillles radicales sont divisées en lobes pétiolulés, eux-mêmes découpés. Le pédoncule floral est sillonné. Les pétales sont d’un jaune brillant. Les sépales velus sont généralement étalés sous les sépales, mais parfois certains sont rabattus. Les carpelles, à bec court et peu crochu, sont groupés en tête sphérique. Le réceptacle floral est velu. Attention à ne pas confondre cette espèce avec Ranunculus bulbosus Linné qui n’émet pas de stolons et dont la base de la tige est renflée en bulbe.

Comment lire une taxoboxRenoncule rampante
 Ranunculus repens
Ranunculus repens
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Ranunculales
Famille Ranunculaceae
Genre Ranunculus
Nom binominal
Ranunculus repens

Utilisations officinales : la plante contient des substances fortement émétiques 

ranunculusrepens.jpg                 dimanche13.gif

Publié dans "G**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 13 Commentaires »

LETTRE D’UNE MAMAN BLONDE…..

Posté par eurekasophie le 5 septembre 2009

humour00.gifsamedi1.gif humour01.gif

 

 

 

à son fils.

 

Cher fils,

Je t’écris ces lignes pour que tu saches que je t’écris. Alors, si tu reçois cette lettre, c’est qu’elle est bien arrivée. Si tu ne la reçois pas, tu me préviens pour que je te la renvoie. Je t’écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas très vite.

L’autre jour, ton père a lu que selon les enquêtes la plupart des accidents arrivent à 1 km de la maison, ainsi nous nous sommes décidés à déménager plus loin. La maison est superbe; elle a une machine à laver, mais je ne suis pas sûre qu’elle fonctionne. Hier, j’ai mis le linge dedans, j’ai tiré la chasse et je n’ai plus vu le linge depuis, mais bon. Le temps ici n’est pas trop mauvais. La semaine dernière il a plu seulement deux fois. La première fois, la pluie a duré 3 jours, la deuxième 4.

A propos de la veste que tu voulais, ton oncle Pierre m’a dit que si nous te l’envoyions avec les boutons, comme ils sont lourds, ça coûterait plus cher; alors, nous avons enlevé les boutons et les avons mis dans la poche.

Nous avons enfin enterré ton grand-père; nous avons trouvé son corps lors du déménagement. Il était dans l’armoire depuis le jour où il a gagné jouant à cache-cache.

Je te raconte que l’autre jour, il y a eu une explosion à gaz dans la cuisine, et ton père et moi sommes sortis propulsés dans l’air au dehors de la maison; quelle émotion! c’est la première fois que ton père et moi sortons ensemble depuis des années.

Le médecin est venu à la maison pour voir si nous étions bien et il m’a mis un tube en verre dans la bouche. Il m’a dit de la fermer pendant 10 minutes, ton père lui a proposé de lui racheter le tube.

Et puisqu’on parle de ton père, je t’annonce qu’il a du travail, il en est fier, il travaille au-dessus d’à peu près 500 personnes. Il l’ont pris pour couper le gazon dans le cimetière.

Ta soeur Julie, celle qui s’est mariée avec son mari, elle a enfin mis au monde, mais on ne sait pas encore le sexe, je ne saurais pas te dire si tu es oncle ou tante.

Ton père a demandé à ta soeur Lucie si elle est enceinte, elle lui a dit que oui, de 5 mois déjà; mais là, ton père a demandé si elle était sûre qu’il était d’elle. Lucie lui a dit que oui. Quelle fille solide, quelle fierté, tel père telle fille.

Ton cousin Paul s’est marié et il prie tous les jours devant sa femme, parce qu’elle est vierge.

Par contre, on n’a plus revu l’oncle Isidore, celui qui est mort l’année dernière.

Ton chien Pouky nous inquiète, il continue à poursuivre les voitures à l’arrêt.

Mais ton frère Jeannot, c’est pire. Il a fermé la voiture et il a laissé les clefs à l’intérieur. Il a dû aller chez lui chercher le double pour pouvoir nous sortir tous de là.

Bon, mon fils, je ne t’écris pas l’adresse sur la lettre, je ne la connais pas. En fait, la dernière famille qui a habité ici est partie avec les numéros pour les remettre dans leur nouveau domicile. Si tu vois Marguerite, passe lui le bonjour. Si tu ne la vois pas, ne lui dis rien.

Ta mère qui t’adore

Antoinette

P.S. J’allais te mettre quelques sous, mais j’ai déjà fermé l’enveloppe.

humour05.gifhumour03.gifhumour021.gif

 

 

 

POUR LE PETIT-FILS D’ANNE

 

samedi8.gif

samedi4.gifsamedi7.jpgsamedi4.gif

 

samedi8.gifsamedi9.gifhumour00.gif

 

humourchat.gifsamedi10.gifchatordi.jpghumourchat.gif

 

chatsligne1.gifsamedi6.gifchat.gifchat.gif

 

 

Je sais que certaines de ces images te plaisent beaucoup …..elles sont pour toi .

Bon samedi avec mamie Anne

Sois bien sage .

samedi2.gif

Sophie

Publié dans HISTOIRE D'EN RIRE | 9 Commentaires »

DENTS BLANCHES ET HALEINE FRAICHE :

Posté par eurekasophie le 27 juillet 2009

brossagededentschezlechien.jpg

 

TOUT POUR UN SOURIRE DE STAR !

 

 

chienquisourit.jpg

 

Oui oui, ce sont bien les miennes ! Superbes non ?

Pour en finir avec le tartre , il n’y a même plus besoin de frotter leurs crocs après les repas. Toutes

sortes de produits ludiques et efficaces ont été créés, rien que pour leurs quenottes !

Chiens et chats ne sont pas sujets aux caries, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils n’ont jamais besoin de soins dentaires. Moins vous vous préoccupez de leur hygiène et plus ils risquent un jour d’être confrontés au problème de tartre, de la mauvaise haleine ( un motif de plainte fréquent !) , de l’inflammation des gencives, voire de l’infection. Et comme un problème n’arrive jamais seul, c’est leur santé général qui risque d’en pâtir. En effet, en cas de salive de mauvaise qualité, un chat n’arrive plus à se toiletter, d’où un poil terne et sale. Et un foyer infectieux dentaire peut vite gagner un autre organe ( coeur ) ou la circulation générale ( septicémie ). Or, il est bien plus facile de prévenir le tartre que de le retirer quand il est là. A ce stade, le vétérinaire n’a d’autre choix que d’endormir votre animal : si une légère sédation peut suffire pour retirer un peu de tartre à la curette sur quelques dents, il faut tout de même une anesthésie générale pour déloger ( par ultrasons ) du tartre présent un peu partout. Autant de raisons pour vous intéresser à la question de leur hygiène dentaire, dès leur plus jeune âge……

asterix22.gif Plus de choix pour les chiens que pour les humains !

Une fois n’est pas coutume, nos amis les chiens sont mieux lotis que leurs maîtres. Comme pour nous, on peut leur nettoyer les dents avec une brosse ou un doigtier et un dentifrice ( goût viande ). Mais ils ont encore bien d’autres possibilités, comme les lamelles et les os en peau de buffle ( jamais d’os véritable en revanche, car ils sont très mal tolérés sur le plan digestif ). Certains sont enrichis en enzymes et en désinfectant : de quoi retrouver des dents blanches et une bonne haleine.

 

osenpeaudebuffle.jpg

A côté de ces  » os intelligents  » , on trouve encore des dentifrices  » sans frotter « . Ils se présentent sous la forme de comprimés à avaler, de patch à coller, de sprays à pulvériser ou de compléments alimentaires à mélanger à l’eau ou aux aliments. Là encore, ils contiennent des enzymes qui n’ont pas leur pareil pour débarrasser les dents des petits débris alimentaires qui font le lit des bactéries et du tartre. Dernière solution, enfin : des croquettes abrasives conçues pour frotter la dent lorsque le chien les croque. Le nettoyage est purement mécanique, mais le résultat est bien là.

Il ne reste plus qu’à choisir ce que vous allez proposer à votre chien. Le choix dépend certes des goûts de votre ami, mais aussi de votre budget ! Plus votre chien est grand, plus les os à mâchouiller ou les croquettes abrasives reviennent cher ( jusqu’à 4 € par jour pour un os destiné à un molosse ). La solution la moins coûteuse reste celle de la brosse à dents et du tube de dentifrice ( environ 9 € par mois), mais encore faut-il l’y avoir habitué étant jeune. A défaut, les dentifrices à croquer ou à coller sont aussi abordables : leur prix de revient est de 0,30 à 0,40 € par jour. En contrepartie, votre chien garde les dents blanches et une bonne haleine. C’est donc nettement plus agréable pour toute la famille !

 

chatdrle.jpg Solutions spéciales pour les chats

Contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas davantage épargnés que les chiens. Simplement, certains chats font moins de tartre que d’autres. Le problème, c’est que, même habitués petits et très gentils, les chats acceptent rarement qu’on leur passe quotidiennement du dentifrice à l’aide d’une brosse ou d’un doigtier. Ils ont plutôt tendance à fuir à la simple vue de ces objets ! C’est pourquoi les industriels ont redoublé d’imagination pour leur brosser les dents sans en avoir l’air. Les croquettes abrasives ( car riches en fibres ) remportent la palme d’or de la simplicité car on peut leur en donner à vie, à la place de leur aliment ( prix de revient d’un aliment haut de gamme ). Grâce à leur forme et surtout, à leur texture particulière, elles exercent un nettoyage mécanique tandis que votre chat les croque.

Autre solution très simple d’utilisation : le boudin ou le rouleau aromatisé au poisson, à condition que votre chat l’accepte ( il a plus de chances d’aimer si vous l’habituez petit ). Là encore, le fait de le mâchouiller longuement assure un nettoyage mécanique efficace. Certains contiennent en outre des enzymes qui détruisent les débris alimentaires et donc assurent une hygiène irréprochable. Pour le reste ( compléments alimentaires à mettre dans son repas, comprimés de dentifrice à croquer ou à avaler ), la partie n’est pas gagnée d’avance : un chat n’est pas du genre patient et ne se laisse pas soigner facilement !

ASTUCE POUR UNE HALEINE SANS REPROCHE…….

Les chiens aimant mâchouiller les végétaux, des Britanniques ont immaginé de leur offrir un carré de plantes médicinales capables de régler leurs petits soucis digestifs. Et ça marche !

A planter d’office : du fenouil, de la menthe poivrée, du pissenlit, du persil. En revanche, pas question d’y mettre des plantes piquantes ( risques de blessures ) ou toxiques comme les lauriers roses, les arums, le muguet, les étoiles de Noël, le houx, les rhododendrons, les tulipes, l’if………Si votre ami ne comprend pas le message ( il ne touche guère à vos plantes), rien ne vous empêche de récolter un peu de fenouil et de menthe poivrée pour rajouter à ses croquettes et ainsi faciliter sa digestion. S’il est sujet aux flatulences, son alimentation est peut-être mal adaptée ( parlez-en au vétérinaire ). En attendant, un peu de charbon végétal peut le soulager. Phytocroq ® Haleine, un complément alimentaire pour chien disponible dans le commerce, apporte d’ailleurs du charbon végétal, avec en prime, du pisselit, de l’artichaut et de la bourdaine ( pour la digestion ), sans oublier les huiles essentielles de girofle, menthe, carvi et citron aux propriétés antiseptiques, bactéricides et désodorisantes, mais interdites aux chats ( environ 12 € la boîte de 60 Phytocroq ® ).

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, SOINS PARTICULIERS | 9 Commentaires »

MES TRUCS ……

Posté par eurekasophie le 26 juillet 2009

antistress.jpg 

 

….ANTI-STRESS MINUTE

 

Une journée hyper chargée, des pensées négatives, une mauvaise nouvelle, ne laissez pas le stress

vous envahir.

Sortez les petits remèdes d’urgence dès que l’envie s’en fait sentir !

Le stress est une réaction normale de l’organisme face à un danger. Il permet ainsi de trouver la réponse adéquate pour éviter une

situation jugée dangereuse. A petite dose, le stress est donc bénéfique ! Mais lorsqu’il s’installe provoquant fatigue, hyperactivité, insomnie, irritabilité, il est grand temps d’agir et de ramener l’organisme au calme. Il suffit parfois de quelques gestes de détente ou de respirer quelques senteurs relaxantes pour lâcher prise sur un stress infernal. J’ai recherché pour vous des remèdes magiques à glisser dans sa poche mais aussi des exercices inspirés du Do in, de la sophrologie et du yoga. Ils sont simples et discrets à réaliser quel que soit le lieu où vous vous trouvez. La détente vous appartient.

AU SAUT DU LIT

 

 

sautdulit.jpg

Stressée dès le matin ? Adoptez la position de la tortue. Pieds écartés à largeur du bassin, penchez-vous en avant le dos bien rond en relâchant les bras, la nuque, la tête et les épaules. Tout en gardant cette position, relevez la tête et regardez droit devant vous. Rebaissez lentement la tête et recommencez quatre fois ce mouvement.

Debout, jambes écartées, penchez-vous en avant, dos en angle droit avec les jambes puis posez vos mains sur vos genoux. Tournez alors votre buste vers la droite en essayant de regarder au-dessus de votre épaule droite. Essayez d’aller le plus loin et le plus lentement possible. Recommencez l’exercice de l’autre côté. A faire deux fois de chaque côté.

DANS UN EMBOUTEILLAGE

Frottez-vous les mains l’une contre l’autre, comme si vous vouliez les réchauffer. Puis appuyez sur la pulpe de chaque doigt de chaque main avec vos pouces. A faire jusqu’à ce que le calme revienne en vous et que le bouchon se dissipe.

EN RETARD À UN RENDEZ VOUS !

Ne vous laissez pas gagner par le stress et profitez de votre marche rapide pour contrôler vos émotions. Prenez conscience du rythme de votre respiration et celui de votre marche en comptant le nombre de pas que vous réalisez sur une inspiration puis sur une expiration. Adoptez un rythme régulier en comptant ainsi mentalement vos pas. Votre concentration vous aidera à vous calmer.

PANIQUE DANS L’ASCENSEUR

antistressascenseur.jpg

 

Vous êtes à la limite de l’oppression……Fermez les yeux et visualisez votre corps debout dans l’ascenseur. Inspirez et expirez tout en parcourant intérieurement votre corps des pieds jusqu’à la tête. Imaginez alors le ciel au-dessus de votre tête. Un grand bol d’air se fait tout à coup sentir !

UNE FILE D’ATTENTE INTERMINABLE

 

 

fresquededicaces.png

Vous êtes contrainte de rester debout au risque de perdre votre place…….détendez votre ventre en le massant à l’aide de votre respiration. Très discrètement, il suffit d’inspirer par le nez tout en rentrant votre ventre. Maintenez-le dans cette position tout en expirant par le nez mais sans jamais le relâcher. Recommencez plusieurs fois en maintenant la position. Puis relâchez doucement votre ventre en fin d’exercice. Magique : la boule à l’estomac a disparu !

MAUVAIS TRIP EN AVION

 

antistressavion.jpg

 

Toute votre tension se porte sur vos épaules. Relâchez la pression en haussant les épaules au moment de l’inspiration comme si vous essayiez de les maintenir le plus haut possible. Puis relâchez d’un coup en expirant dans un gros soupir. A faire trois fois de suite. Redressez-vous, les pieds bien au sol et le dos droit. Massez la paume d’une main avec l’autre main. Puis allongez chacun de vos doigts sans oublier d’étirer la peau entre les doigts. Hyper relaxant !

COUP D’ADRÉNALINE AU BUREAU

 

aubureau.jpg

 

Votre patron vous met les nerfs en boules. Retrouvez votre calme en déposant au creux de vos deux poignets une goutte d’huile essentielle de bigaradier. Frottez-les l’un contre l’autre et respirez . Zennnnnnnnnnnnnn …..

Inspiré du Qi Gong cet exercice détend le système nerveux.

flchebas3.gif

Placez-vous debout les bras collés le long du corps, les pieds joints. Tout en inspirant, tournez lentement la tête vers la droite en suivant le mouvement du regard. Expirez en ramenant la tête en position initiale. Réalisez le même mouvement du côté gauche. A faire 10 fois.

flchebas3.gif

Très simple à mettre en pratique également, réalisez des petits mouvements  avant / arrière des épaules . Inspirez tout en reculant vos épaules, puis expirez lorsque vous les ramenez vers l’avant. A faire cinq fois d’affilée.

UN BOL D’AIR DANS LA NATURE

 

 

 

arbreenchant2.jpg                                        arbre10.jpg   

                                      L’arbre enchanté

Michel Le Darzacrylique sur toile(46×38 cm)

Approchez-vous d’un arbre et servez-vous de son écorce pour profiter d’un automassage. Collez tout votre corps contre le tron et entourez-le de vos bras. Parcourez avec vos mains l’écorce du tronc d’arbre qui va réaliser un éger massage sous vos mains. Changez de position et appuyez maintenant votre dos contre le même arbre en ayant tout votre poids en appui sur le tronc. Frottez légèrement votre dos contre le tronc pour un massage intense.

AVANT DE DORMIR

 

 

 dormir1.jpg

 

 

 Pour réaliser cet exercice inspiré de la sophrolodormir2.jpggie, allongez-vous sur votre lit. Visualisez un ballon à la place de votre ventre que vous allez gonfler et dégonfler lentement tout en posant votre main dessus afin de mieux sentir le mouvement. Si le stress continue d’agir, massez votre corps avec quelques gouttes d’huile essentielle de Bergamote additionnées à une huile de massage ou bien versez quelques gouttes d’huile essentielle de basilic dans votre bain et respirez allègrement les effluves ! Vous pouvez aussi tenter l’infusion de tilleul ! En particulier de ses fleurs qui ont des vertus anxiolytiques. Faites bouillir quelques fleurs dans de l’eau. Filtrez et buvez tout au long de la journée. Hyper relaxant .

TONUS IMMÉDIAT

antistressbrosseongle.jpg    Brossez-vous énergiquement les paumes des mains avec une

brosse à ongles !

JE CONSOMME DU MAGNÉSIUM

antistresschocolat.jpg    Vous vous sentez fatiguée et ressentez des tensions musculaires. Le stress a peut-être épuisé vos réserves en magnésium. Faites le plein sous forme de suppléments prescrit par votre médecin ou bien encore en mangeant des aliments riches en magnésium comme les céréales complètes, le soja, les fruits secs, les crustacés, le chocolat et certaines eaux minérales. L’homéopathie peut aussi venir à votre secours avec Biomag des laboratoires Lehning.

EXPRESS

antistressoignon.jpg                          Contre la nervosité, coupez un oignon en deux et respirez

fortement son odeur.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | Pas de Commentaires »

L’HYDROTOMIE ….PAR LE Dr François Epineuze

Posté par eurekasophie le 26 juillet 2009

 

 

L’hydrotomie  percutanée à l’eau  de mer.

           

image1.gif  

Cette méthode qui consiste en l’injection sous cutanée de Quinton est en fait une réactualisation de ce que faisait le docteur René Quinton avant la première guerre mondiale.

Comme toujours, rien de vraiment nouveau sous le soleil, mais ça vaut qu’on s’arrête un moment sur cette merveilleuse technique qui va permettre très vraisemblablement de résoudre définitivement et sans aucun danger tous les problèmes de dos.

Il faut surtout bien comprendre ce qu’est l’hydrotomie et ainsi savoir exactement à quelle pathologie précise elle s’adresse afin de la proposer à ceux qui seront améliorés voire très souvent guéris à coup sûr et ne pas embarquer dans des espoirs vains n’importe qui.

Pour comprendre pourquoi cette méthode s’adresse en priorité aux discopathies rachidiennes, c’est-à-dire au mal de dos, voyons comment un dos se met à faire mal.

Le dos c’est des vertèbres qui sont empilées les unes sur les autres et entre lesquelles existent une sorte de petit coussin qui sert d’amortisseur : les disques intervertébraux. Au milieu de cette pile de vertèbres passe la moelle dans un canal, appelé canal rachidien, qui est constituée au dépend des corps vertébraux à leur partie postérieure et de cette moelle sortent, à travers la paroi latérale des vertèbres, des nerfs qui sont en fait des racines nerveuses qui vont aller innerver tous les organes du corps ainsi que tous les muscles.

Ces racines nerveuses sortent de chaque coté des vertèbres et pour cela doivent franchir un trou latéral prévu à cet effet de chaque coté des vertèbres. Il y en a un à gauche et à droite et la hauteur de ces trous n’est pas fixe, c’est bien là le problème, mais dépend de la hauteur de chaque disque rachidien et donc de l’intégrité de ces disques intervertébraux.

Si la hauteur d’un disque, entre 2 vertèbres, diminue pour des raisons variables selon les malades elle va automatiquement diminuer le diamètre des 2 trous correspondants, également nommé trous de conjugaison, et alors on comprend très bien que le diamètre diminuant, la racine nerveuse qui passe par ce trou va se trouver serrée, comprimée et c’est ça qui fait mal.

Le schéma qui suit indique comment les disques sont disposés par rapport aux vertèbres dans le cas, bien entendu, où tout est normal et où le sujet n’est pas encore atteint de pathologie discale.

image2.gif

Donc ce qui est la cause du mal de dos c’est le mauvais état du ou des disques intervertébraux qui, en diminuant de hauteur, provoquent une compression de racine(s) nerveuse(s) qui à son tour déclenche une sensation de douleur et même parfois en plus génère une paralysie.

Là il m’apparaît important d’introduire remarques et commentaires sur la façon dont on doit nécessairement traiter ce mal de dos.

Comme je viens d’en donner l’explication il s’avère clairement que le mal de dos est entièrement d’origine mécanique et que, en toute logique, à un problème d’ordre mécanique seule une réponse d’ordre mécanique sera appropriée.

On voit déjà combien le fait de donner des anti-inflammatoires dans le mal de dos est idiot puisqu’au lieu de répondre de façon mécanique on traite une inflammation qui n’existe pas !

De même la réponse chirurgicale, qui consiste à aller enlever un morceau du disque intervertébral qui comprime la racine nerveuse, peut de prime abord paraître logique et adaptée mais ne fait en réalité qu’aggraver le problème à moyen terme, même si il y a un soulagement à court terme du fait qu’on supprime immédiatement la compression mécanique de la racine nerveuse mais on ne résout pas le fait que le disque s’est affaissé et bien sûr va continuer à le faire ce qui rendra cette opération inutile car bien incapable d’empêcher le processus d’affaissement du disque de continuer. Sans compter que cette intervention, si près de la moelle épinière, est particulièrement risquée et se termine trop souvent par le fauteuil roulant à vie !

En médecine il faut, ou plutôt il faudrait, toujours garder le simple bon sens ; on sait que le mal de dos est d’origine mécanique car un ou plusieurs disques intervertébraux vont avoir tendance à s’affaisser progressivement et un jour cela aboutira à la compression d’une ou de plusieurs racines nerveuses source de douleur.

Soit….

Alors essayons de comprendre pourquoi ces fameux disques ne gardent pas leur hauteur et ont cette fâcheuse tendance à s’affaisser créant compression et douleur.

Comme l’a expliqué notre ami Michel Dogna dans le numéro 47 de Vérités Santé Pratique, de récents travaux ont démontré que si les disques intervertébraux avaient tendance à s’affaisser c’est parce qu’ils se déshydrataient, ce qui reste tout à fait dans la logique d’une cause d’ordre mécanique.

Donc, là aussi la logique de la maladie veut que si la déshydratation des disques intervertébraux soit la cause des douleurs de dos, le traitement sera donc la réhydratation de ces mêmes disques.

Il fallait dès lors trouver simplement le moyen de réhydrater les disques atteints afin de leur redonner l’épaisseur et la hauteur qu’ils avaient perdu et qui fut la cause de la survenue du mal de dos.

C’est ça l’hydrotomie percutanée à l’eau de mer, c’est la réhydratation des disques intervertébraux déshydratés, réhydratation qui redonne la hauteur perdue au cours du lent processus de déshydratation.

Maintenant, et pour être tout à fait complet dans mon exposé, il me faut expliquer comment se déroule cette méthode révolutionnaire.

L’eau de mer en question c’est le plasma de Quinton sous forme injectable, c’est-à-dire isotonique et non hypertonique comme la forme buvable connue depuis fort longtemps.

image3.gif

Quinton isotonique disponible chez Source Claire

En effet, si l’on savait exister cette très intéressante propriété du Quinton, il fallait toutefois en trouver qui soit injectable, grâce à la société Source Claire c’est dorénavant chose faite et on peut s’en procurer autant qu’il en faudra.

Donc on utilise un flacon de 250 cc de Quinton injectable que l’on fait diffuser au niveau de la région du dos que l’on veut traiter grâce à une tubulure de perfusion un peu spéciale que l’on a surnommé « pieuvre » à cause de sa terminaison qui aboutit à 12 aiguilles sous-cutanées. Ces aiguilles sont disposées au niveau de la région du dos à traiter, lombaire dorsale ou cervicale, de chaque coté de la colonne vertébrale, 6 aiguilles à gauche et 6 aiguilles à droite environ à 2 ou 3 cm du milieu du dos et espacées en hauteur de 3 à 4 cm. Au total 12 aiguilles sous-cutanées sont ainsi disposées à chaque séance.

image4.gif

Quant ceci est terminé il reste à ouvrir le robinet sur la tubulure de perfusion qui relie le flacon, accroché à un pied spécial de perfusion, aux aiguilles sous-cutanées installées comme je l’ai expliqué. On règle le débit à une goutte/seconde et on attend patiemment que les 250 cc d’eau de mer s’écoulent, ce qui prend au moins 45 mn.I

l faut cependant savoir que la durée de la première, et parfois de la deuxième séance peut être nettement plus courte surtout si les disques étaient très déshydratés.

En effet les 250 cc du flacon d’eau de mer peuvent être passés en 15 à 20 mn seulement au tout début du traitement.

Quand c’est fini on enlève les aiguilles et le tout est jeté car c’est bien entendu à usage unique.

L’effet est en général assez rapide à se faire sentir et parfois même dès la fin de la première séance il y a un mieux.

Comme c’est un produit entièrement naturel il n’y a aucune contre-indication.

Pour être le plus rapidement efficace possible il est souhaitable de ne pas espacer les 4 premières séances de plus d’une semaine, la bonne fréquence est donc une séance/semaine au début, puis on peut ensuite espacer à tous les 15 jours ou même 3 semaines à partir de la cinquième/sixième séance.

Au total il faudra bien 10 séances pour être le plus durablement efficace possible et ensuite des séances seront faites à la demande des patients en fonction de multiples facteurs qui pourraient être la source de la réapparition des douleurs du dos. Comme il n’y a pas deux cas pareils dans ce domaine je ne peux aborder ici tous les cas de figures possibles dans cette pathologie cependant de plus en plus fréquente.

Et quelques récents cas m’incitent à nouveau à insister sur plusieurs points essentiels pour aboutir à une guérison de cette pathologie du dos. Au risque de parodier Monsieur De La Palice je rappelle que commencer pour s’arrêter après la première ou la deuxième séance est idiot, en ce cas il eût fallu mieux ne jamais s’engager dans cette méthode.

Ce n’est pas parce que sont survenues des douleurs dans les jours qui ont suivi la première séance qu’aussitôt il faille tout abandonner, bien au contraire cela signifie que l’ensemble de l’axe rachidien est en train de bouger et c’est un très bon signe qui indique que les disques intervertébraux répondent positivement à ce traitement et donc il ne faut absolument pas s’effrayer d’une telle réaction et se dire que c’est le bon choix et qu’il faut continuer et qu’en tout état de cause les douleurs auront cessé dès la troisième séance au très grand maximum.

Oui, c’est exact et il faut le dire, il peut y avoir une réaction douloureuse, mais ça n’est pas une règle ni une constance, après la première séance et aussi après la deuxième mais jamais après la troisième. Ceci s’explique, comme je l’ai dit plus haut, mécaniquement, puisque c’est le principe d’action de cette méthode, par le fait que sous l’influence de la réhydratation des disques les vertèbres bougent un peu et cela est toujours à l’origine de douleurs, au demeurant très supportables et très passagères.

Aussi je tiens à répéter ici qu’il faut savoir ce qu’on veut et que le fait de pratiquer la première séance implique que l’on continue sinon tout le monde y perd, le ou la malade aura perdu son temps et son argent et le médecin aura perdu son temps qui aurait pu être attribué à quelqu’un d’autre.

Mais comme nous sommes en France, pays d’assistés à cause de la politique de la sécu, il faut encore signaler qu’il peut se produire aussi un autre phénomène après une séance, dans les heures qui suivent, phénomène parfaitement sans danger mais qui a tendance à prendre des proportions chez les anxieux et les hypochondriaques.

Ce phénomène, c’est la survenue possible de fièvre et de tremblements quelques heures après la séance manifestement parce que les organismes modernes ne sont plus du tout habitués aux produits naturels.

Quoiqu’il en soit ceci n’est absolument pas grave et l’erreur à ne pas commettre c’est d’appeler le premier médecin venu qui ne comprendra rien, qui de plus ne connaît absolument pas la méthode et qui ne manquera pas de mettre le ou la patiente sous traitement antibiotiques !

Si on est un gros douillet et qu’on veut un peu plus de confort, conformément aux habitudes que nous a données la sécu en instituant un assistanat chronique, on peut prendre un peu d’aspirine si bien entendu il n’y a pas de contre-indication à prendre ce médicament chimique.

Mais encore une fois et comme pour les douleurs éventuelles, ça n’est ni un effet secondaire ni une complication de la méthode et en tout cas jamais une raison pour différer la prochaine et séance et encore moins pour tout arrêter !

Maintenant, avant de conclure ce petit exposé, il convient d’aborder les autres localisations qui peuvent bénéficier de ces injections de Quinton.

 

Les autres localisations.

  

Le principe est assez simple : on peut traiter toutes les grosses articulations de la même façon que les disques intervertébraux, avec les mêmes outils : même tubulure ( la pieuvre ) et même flacon de Quinton de 250 cc.

Les articulations concernées en priorité sont au nombre de deux.

Les hanches :

image5.gif

image6.gif

La deuxième, c’est les genoux :

image7.gif

Je ne dirais pas plus sur ces deux localisations car le protocole de traitement est strictement le même que pour le dos.

Par contre, comme quoi aucune méthode n’est jamais la réponse absolue à tous les maux, il ne semble pas intéressant de l’utiliser pour les douleurs des épaules et des poignets, également pour les doigts ou les orteils.

Je l’ai essayé dans ces pathologies sans résultats supérieurs à la traditionnelle mésothérapie associée à un traitement homéopathique ciblé.

********************************************

En conclusion je pense qu’il faut quand même dire que cette technique est absolument fantastique tant elle est simple, sans aucun danger ni aucune contre-indication, s’adresse à tous les âges et s’est montrée constamment efficace.

De plus elle permet d’éviter la chirurgie à fuir à tout prix car l’acte chirurgical enlève un morceau de disque et peut, pour le coup, compromettre gravement tout espoir de guérison, même par hydrotomie car on comprend très bien qu’on ne peut réhydrater qu’un disque encore entier et que s’il en manque des bouts le résultat risque d’être nettement moins certain !

             

Docteur François Epineuze.

 

   

VOS QUESTIONS

Voici quelques questions posées fréquemment par les patients.

1) Est-ce que l’Hydrotomie est douloureuse ?
A priori non, plutôt désagréable comme toute injection mais elle bénéficie de l’utilisation d’une anesthésie locale diluée, ce qui rend la séance plus confortable pour le patient. Il en est de même pour la Mésoperfusion.

2) Combien de temps dure la séance ?
- L’Hydrotomie à la main et à la seringue dure 5 à 10 minutes, parfois moins.
- La Mésoperfusion peut durer de 30 minutes à plusieurs heures, suivant les indications.

3) Quel est le rythme des séances ?
En principe, une fois par semaine au début (4 à 6 séances), selon les indications. Dans les formes suraiguës, on peut proposer des séances plus rapprochées. Il en est de même pour la Mésoperfusion.

4) Est-ce que l’Hydrotomie traite provisoirement ou durablement ? (Arthrose par exemple)
A priori, il faut traiter « le terrain ». Dans l’Arthrose, on est en présence d’un état dégénératif le plus souvent, il faut donc modifier ce déséquilibre par la thérapeutique. Il ne s’agit pas de masquer le symptôme douloureux, elle n’utilise pas les Anti-Inflammatoires (sauf pour leurs effets micro-circulatoire, anti-agrégant plaquettaire et fluidifiant sanguin dans ce contexte précis) ou Antalgiques, mais un traitement régénérateur pour traiter les causes et non pas les symptômes. La douleur ne doit pas être masquée pour garantir un effet durable. D’ailleurs, on constate un effet rémanent du traitement.

5) Faut-il faire des rappels ?
Oui, de temps en temps pour la Mésovaccination comme tous les autres vaccins, car les effets peuvent diminuer avec le temps. Dans l’Arthrose chronique, des rappels sont également nécessaires pour lutter contre la dégénérescence.

 

 

 

 

 

 

Publié dans HYDROTOMIE, MEDECINES DOUCES | 121 Commentaires »

ANOREXIE

Posté par eurekasophie le 26 juin 2009

 

 

anorexie.jpg  Cette photo vous choque ? Tant mieux, réagissez !!

L’anorexie touche 2 % des femmes. Ce refus de s’alimenter traduit un mal-être profond et peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé. Comment reconnaître ce trouble du comportement alimentaire ? Quelles sont les solutions pour sortir de cette souffrance ? Le point sur un problème grave trop souvent ignoré…

ANOREXIE dans

Pourquoi ce refus de manger ?

De nombreux mythes et idées reçues circulent sur l’anorexie mentale. Mauvaise acceptation de soi, mésentente familiale sont les causes les plus évoquées. Dans tous les cas, l’anorexie ne doit jamais être prise à la légère : ses conséquences sur l’organisme sont souvent graves.

Les troubles du comportement alimentaire peuvent revêtir plusieurs aspects, dont l’anorexie n’est qu’une des facettes. Ces problèmes sont toujours la conséquence d’une détresse, d’un traumatisme ou d’un malaise profond.

CONTRE L’ANOREXIE 

 

Décoction de bois de quassia amer, marrube blanc , houblon, gentiane, racine de colombo, absinthe, centaurée, condurango, germandrée, ményanthe, sauge, noyer, chardon béni, pervenche, racine de carline.

 

flurlines.gif

 

En cas d’insuffisance de vitamine, sel mineraux, oligo-éléments, décoction de ményanthe, ortie, prêle, sauge, patience, gentiane, luzerne : 5 g de mélange par tasse, 1 tasse avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Prendre du germe de blé, du pollen de fleurs.

 

flurlines.gif

 

Décoction de graines de céleri, gentiane, ményanthe, centaurée, sauge, chicorée, chardon béni, marrube blanc, colombo, kola : 5 g du mélange par tasse, boire une tasse froide avant les repas.

 

flurlines.gif

 

anorexiehumour.png

 

NON !!!!

Publié dans "A*", MON HERBIER DE SANTE | 21 Commentaires »

LA CUSCUTE CHINOISE

Posté par eurekasophie le 22 juin 2009

homme.gifHa non, pas lui……..                       personnagerigoloquiserelaxe.gif                    De pire en pire ….z’avez pas autre chose sous la main ?

……..Sous la main, euhh  j’ sais pas. Mais bougez pas, j’ vais voir en réserve …..vous en faut combien d’ beaux mâles ? 

 

personnages3emeage5.gifBon ben voilà, me reste qu’ çui là …Hé bé voui ma pôve dame mais y’a m’dame Sophie qu’est déjà passée par là….

 

POUR LES MESSIEURS EN PRIORITÉ !

 

 

Un homme épanoui et sûr de lui fait le bonheur de sa compagne: c’est une évidence ! 

 

Et nul doute que la cuscute va contribuer au bonheur des couples.

 

Cette plante médicinale, un peu particulière, nous arrive de Chine avec une redoutable

 

réputation  d’aphrodisiaque.

tritriva.gif Nananèèèèèèreuuuuuuuu 

cuscuta.jpg La cuscute (Cuscuta sinensis), appelée aussi Chinese dodder, est une herbe orientale assez particulière….Sorte de liane parasite, sans feuille ni chlorophylle, elle aspire les nutriments de la plante hôte sur laquelle elle se fixe. Elle se présente sous forme de longues fibres, comme des cheveux, qui viennent s’enrouler autour des feuilles et des tiges. Son nom chinois, Tu Si Zi, signifie  » graine de soie de lapin », ses fibres ressemblant à la fourrure soyeuse du petit mammifère. En Occident, il existe aussi plusieurs cuscutes aux propriétés différentes: son surnom est beaucoup moins flatteur, on l’appelle  » cheveux du diable » parce que cette  » mauvaise herbe  » envahit tout ! La cuscute chinoise est très commune en Chine ( ben tiens donc ? ) et en Asie du Sud-Est. Elle pousse en bord de mer et dans les champs, à l’orée des forêts, car elle apprécie la lumière. On ramasse les plantes entières en automne. Rassemblées en tas, elles sont battues (SOS Cuscutes battues) pour en récolter les graines mûres.

PETITE PARENTHÈSE SUR LA CUSCUTE D’EUROPE 

La cuscute d’Europe (Cuscuta europea), encore appelée grande cuscute, parasite la luzerne. La cuscute du lin (Cuscuta epilinum) s’intéresse au lin. La cuscute du thym (Cuscuta epithymum), de taille plus petite, s’attaque au………Y’en a qu’un qui lève le doigt ..les autres regardent les mouches voler…..je retiens les noms …voui Marius la cuscute du thym s’attaque au thym et se plaît sur certaines landes à bruyère ou à genêts. Très utilisées en médecine populaire il y a une centaine d’années, les cuscutes sont complètement oubliées par la phytothérapie.

Cholagogue, hépatique, hémostatique et carminative, la cuscute soigne les problèmes de foie, de vésicule biliaire et de gaz intestinaux. Dans les anciens écrits, j’ai relevé que la cuscute prend aussi les propriétés médicinales de la plante à laquelle elle s’attache: c’est la raison pour laquelle la cuscute de thym était considérée comme la meilleure. Si vous ne connaissez pas les nombreuses vertus fabuleuses du thym rendez-vous dans  » Mon répertoire des plantes les moins usitées  » à la lettre « T » comme………..euh ben comme « tartare » , ou « tonton » , ou bien encore thym tiens! 

ET LA CUSCUTE EN MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE …..

Le QI, c’est l’énergie. Hé non, dans ce cas précis ce n’est pas le quotient intellectuel !!!! Qui vient de dire que j’avais le QI d’une huître ??? Aller que le ou la coupable se lève et prenne la porte …..Ha c’est malin Abdou ! remets cette porte ou tu l’as prise …nan mais !!!! Bon j’en étais où ? Alors donc la cuscute est employée depuis toujours pour renforcer le Qi des reins, c’est-à-dire qu’elle est conseillée aux personnes dont l’énergie au niveau rénal est défaillante, ce qui se traduit par les symptômes suivants: impuissance, envie fréquente d’uriner, troubles digestifs, maux de dos, mais aussi faiblesse hépatique et troubles visuels. La cuscute est donc indiquée comme stimulant de toute la sphère uro-génitale et comme aphrodisiaque: elle figure parmi les toniques sexuels les plus reconnus de la pharmacopée traditionnelle chinoise. On peut également tester ses effets en cas de maux de dos ou de transit intestinal irrégulier. En médecine ayurvédique, Cuscuta relaxa ( une variété proche) est, quant à elle, utilisée pour les mictions difficiles, la jaunisse et les courbatures: éloignées par des milliers de kilomètres, deux traditions médicales très différentes se rejoignent.

LES ÉTUDES MÉDICALES SE MULTIPLIENT 

Les traditions, c’est bien, mais les preuves scientifiques, c’est encore mieux. Les chercheurs ne pouvaient pas laisser échapper une telle plante sans essayer d’en savoir plus!  Ce n’est qu’il y a une dizaine d’années que les chimistes de l’Université de Pékin ont pu isoler les principaux composants de la cuscute: flavonoïdes , quercétine, astragaline, galactosides, stérols, vitamine A et la cuscutine, une substance qui lui est propre, comme son nom l’indique. Au cours d’une étude se déroulant sur 50 jours, 76 % des hommes qui avaient pris un mélange de cuscute et d’autres plantes aphrodisiaques ont pu guérir leur impuissance; une enquête, réalisée 2 ans plus tard sur ces mêmes patients , a montré l’absence totale de rechute. En chine et au Japon, les études des phytochimistes, expérimentales ( sur des rats de laboratoire) ou cliniques se sont multipliées au cours de ces dernières années.

INFERTILITÉ, CANCER ET DÉFENSES IMMUNITAIRES

En voulant démontrer l’efficacité de la plante dans tous les domaines où elle est utilisée traditionnellement — et notamment l’infertilité masculine, l’impuissance, le prostatisme ou le risque d’avortement spontané —, les chercheurs ont découvert que la cuscute possède une réelle activité phytohormonale. Elle stimule certaines glandes, ce qui augmente ou régule — selon les cas — la production de progestérone, d’œstrogène, de testostérone et d’autres hormones. En conséquence, la cuscute limiterait la prolifération des cellules cancéreuses dans le cas du cancer du sein; elle ralentirait le processus de l’hypertrophie de la prostate; et elle augmenterait la spermatogénèse (production de spermatozoïdes). Même sa réputation d’aphrodisiaque ne serait pas usurpée !

 

DE A à Y , LES INDICATIONS PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE 

  Avortement (risque d’avortement spontané)

◊  Bronchite chronique

  Cancer du sein

  Cataracte

  Diarrhée et autres troubles du côlon

◊  Dorsalgies

 Éjaculation précoce

  Faiblesse hépatique

  Hépatisme

  Hypertrophie de la prostate

  Impuissance

  Infertilité masculine

  Insuffisance de sperme

  Miction difficile

  Vision déficiente

◊  Yeux (illumine le regard).

 

COMMENT LA PRENDRE 

Difficile de faire soi-même ses récoltes de graines de cuscute, mais on trouve des extraits standardisés, sous forme de compléments alimentaires, dans les magasins de produits naturels et parapharmacies. En comprimés ou en gélules, elle est parfois associée avec des plantes aux propriétés comparables, comme le tribulus. Je rappelle que le Tribulus terrestris est un remède réputé contre les dysfonctionnements érectiles et les problèmes circulatoires.

Avant de consacrer la cuscute chinoise comme  » reine des aphrodisiaques » , attendons d’autres études, menées dans d’autres pays, pour confirmer ses propriétés exceptionnelles. Les recherches sont récentes et réalisées dans des pays qui ont un intérêt économique à sa commercialisation. Mais, en cas de  » baisse de régime » et d’insuccès avec des plantes spécialisées ( ginseng, gingembre, cardamone, schisandra….), n’hésitez pas à essayer la cuscute.

 

humoursperme.jpg

 

 

 

Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 13 Commentaires »

123
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant