• Accueil
  • > Recherche : médicaments contre colite

Résultats de votre recherche

MENTHE……..

Posté par eurekasophie le 8 septembre 2010

 

                                                                                              hebergeur d image

 

...........Fraîcheur menthe ! 

 

 

 

En cosmétologie, en phytothérapie, en dentisterie ou simplement en cuisine, la menthe dispense généreusement ses parfums et ses principes actifs.

 

Il existe, environ, 600 sortes de menthes. les plus employées sont la menthe poivrée et la menthe verte.

 

                                                                                              hebergeur d image

 

Rafraîchissante

Imparable pour masquer la mauvaise haleine et donner un bon coup de frais dans la bouche, elle est également très appréciée en friction ( associée à du camphre ) pour soulager les jambes lourdes. Une soirée prolongée s’annonce ? Trois gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, de thym, de romarin dans un bain vous mettra d’attaque, surtout si vous terminez par un jet d’eau froide ! 

 

Respiratoire

En inhalation, les résultats sur les voies respiratoires, la protection des cordes vocales, la résistance au rhume, la décongestion du nez sont remarquables. L’infusion de menthe Pouliot est excellente contre la toux et les enrouements. Elle est également recommandée contre la grippe et le rhume. Evitez les applications de menthe sur la région nasale.

 

Antispasmodique 

L’huile essentielle de menthe poivrée a été largement étudiée dans le syndrome de l’intestin irritable. Son action antispasmodique serait due à un blocage de l’influx de calcium vers les muscles, empêchant ainsi le spasme. D’autres essais concernant la dyspepsie fonctionnelle non ulcéreuse, avec là aussi, des résultats probants et une efficacité équivalente aux médicaments de référence.

 

Revigorante

L’application, par massage, de cette huile essentielle atténue les sensations de fatigue et  » booste  » l’activité cardiaque. Les effets observés dans le cas de massages après une entorse ou un lumbago sont notoires. Dans tous les cas, l’utilisation de cette huile doit être limitée dans le temps car elle peut à la longue provoquer des irritations. Les naturopathes vous conseilleront de la mélanger à de l’huile végétale. D’autre part, les femmes enceintes doivent éviter des massages à cette huile ainsi que les femmes qui allaitent et les enfants de moins de 6 ans.

 

Digestive

Les Assyriens et plus tard les Hébreux avaient déjà reconnu ses vertus stimulantes sur l’appareil digestif. La menthe combat l’indigestion et rétablit les troubles gastriques comme les crampes, les gaz intestinaux ou les brûlures d’estomac. Le menthol, essence tirée de la menthe semble être le stimulant actif des vertus digestives de la plante. Au plan médical, il est recommandé de ne jamais abuser de la menthe dans la soirée car, contrairement à ce que l’on pense, une bonne infusion peut entraîner une insomnie, à moins que ce ne soit une verveine menthe ! 

 

Antiseptique

Les troubles des voies respiratoires et digestives peuvent être enrayés par les vertus antiseptiques de la menthe, les infusions de cette plante sont antispasmodiques et en médecine naturelle on utilise la menthe Pouliot pour traiter les colites spasmodiques. Comme bactéricides, aussi, surtout dans les pays chauds où l’on s’en sert pour purifier l’eau. Une poignée de menthe suffit pour enrayer la prolifération bactérienne et rendre l’eau désaltérante.

 

                                                                                    hebergeur d image

 

Cosmétique 

L’eau florale de menthe poivrée est toute indiquée pour apaiser les irritations, les démangeaisons, les rougeurs, le feu du rasoir et les coups de soleil. Tonifiante, elle resserre les pores de la peau et est souveraine pour redonner de l’éclat aux teints ternes et fatigués. Les peaux grasses apprécient ses vertus assainissantes, astringentes et purifiantes.Utilisée dans les shampooings, elle tonifie le cuir chevelu, apporte une fraîcheur apaisante en cas de « gratouilles  » et favorise l’élimination des pellicules.

 

                                                                                                               hebergeur d image

 Anti-plaque

Des tests parus dans International Journal of Dental Hygiene prouvent que l’utilisation d’un mélange d’huile essentielle de menthe poivrée et d’eucalyptus est plus efficace pour combattre la formation de plaque bactérienne qu’une solution de chlorhexidine à 2 % ( principe chimique actif de la majorité des bains de bouche vendus dans le commerce ). L’adjonction d’huile de sésame rend le produit menthe / eucalyptus encore plus efficace. Si vous souffrez d’une carie et que votre rendez-vous chez le dentiste est retardé, n’hésitez pas à mâcher de la menthe poivrée, elle a des propriétés anesthésiantes.

 

Insecticide

Des chercheurs indiens, cherchant un moyen de se débarrasser des moustiques propagateurs de malaria, ont découvert qu’en répandant de l’essence de menthe à la surface des mares infestées, ils détruisaient 85 % des larves . La menthone, un constituant de la menthe des champs, serait également efficace contre les charançons, grands dévoreurs de blé, de blé et de farine. Ne laissant aucun résidu toxique et n’altérant pas la qualité des grains, elle pourrait être une alternative aux fumigants chimiques. En pratique, associée à l’huile essentielle de géranium et d’eucalyptus, elle fait fuir les insectes ! 

 

 

Publié dans INFO....SANTE | 6 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

JE VOUS EMMENE EN VOYAGE……….

Posté par eurekasophie le 23 juin 2010

 

 


 

Partons en Islande pour y découvrir quatre simples  » à tout faire  »

 

Les hommes islandais possèdent le record mondial de la longévité, avant même les japonnais.

Assurément, ils savent prendre soin de leur santé. Épris de nature, de pureté, ils font confiance aux plantes pour prévenir et soigner.

Découvrez les 4 simples islandaises  » à tout faire  » pour soigner vos petits maux au quotidien.

 

 

Hebergement d'images

 

Sur cette prodigieuse île volcanique exposée à un climat plutôt hostile ( il y fait venteux, froid et nuit une bonne partie de l’année ), si l’on est une plante, il faut faire preuve d’une ténacité hors du commun.Les paysages rudes, rugueux, noirs ou bariolés de couleurs très minérales, ne laissent guère de place à une flore luxuriante. Seules les meilleures, dotées de propriétés et de qualités extraordinaires,  » s’en sortent « .

 

La mousse islandaise ( lichen )

Cetraria islandica

En islandais : moss

 

Hebergement d'images

Un vrai trésor national ! Peut-être l’emblème végétal du pays. Les islandais en mettent partout, dans leurs infusions, cosmétiques, compléments nutritionnels, médicaments, leur laine même ( teinture ). La soupe au lichen et au pain figure au patrimoine culinaire. Dans le paysage volcanique sombre, mais magique du Landmannalaugar, la mousse est littéralement fluorescente. Pour nous inviter à la cueillir peut-être : véritable antibiotique naturel, antioxydante, antivirale ( antigrippe ! ), l’ Icelandic Moss est incontournable en cas de toux et de troubles digestifs. Attention, c’est amer ! 

 

L’angélique

Angelica archangelica 

En islandais : hvörnn

 

Hebergement d'images

Cette panacée majestueuse, introduite il y a 1 100 ans sur l’île par les Vikings lorsqu’ils débutèrent leur commerce avec l’Europe, est surnommée  » l’herbe du Nord « . Son immense popularité explique que bon nombre d’endroits en Islande portent son nom, y compris la montagne possédant le plus haut sommet ( Angelica Valley Peak ). L’angélique fut pendant très longtemps le seul  » légume  » local,bien avant l’arrivée de la pomme de terre au XIX è siècle, et la voler était strictement interdit par un texte de loi. Elle renforce l’immunité, lutte contre virus, bactéries, champignons. Mais elle aide également à digérer (anti-ballonnements, anti-colite, anti-spasmes digestifs, foie paresseux ), à faire baisser la pression artérielle et à apaiser le stress.

 

L’achillée millefeuilles

Achillea millefolium

En islandais : vallhumall

 

Hebergement d'images

Encore une grande dame, capable d’abaisser la pression artérielle, de stimuler le système digstif, urinaire et circulatoire, et les fonctions d’élimination du corps en général. En bain de siège, elle calme les douleurs des règles. Par ailleurs, elle stimule l’appétit, un bon point pour certains séniors. L’achillée est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes.

 

Le bouleau

Betula pubescens

En islandais : birki

 

 

 

 

Hebergement d'images

Lorsque les Vikings ont débarqué, l’Islande était recouverte de bouleaux. Aujourd’hui, on le trouve sur à peine 2 % du territoire….Plébiscitée contre le surpoids, cette variété de bouleau, diurétique,  » nettoie  » le corps et stimule les fonctions hormonales. Une super détox en règle, en somme. C’est également un bon anti-inflammatoire et antalgique grâce à sa molécule antidouleur, le methyl salysilate. On l’emploie traditionnellement en cas de rhumatismes et de goutte. Avec la sève, on a longtemps fabriqué du  » vin de bouleau « , et l’on trouve facilement du  » jus de bouleau  » en boutique diététique ou en pharmacie.

Vous pouvez retrouver ces plantes en vrac ou sous forme de gélules ou de teinture-mère…selon les disponibilités. En pharmacie et boutique diététique.

Publié dans INFO....SANTE | 2 Commentaires »

GIROFLE

Posté par eurekasophie le 17 juin 2009

 

GIROFLIER

EUGENIA CARYOPHYLLUS
SYZYGIUM AROMATICUM
                                                                                                                            girofle2comp.jpg

MYRTACEAE

La famille des myrtaceae comprend plus de 1000 espèces d’arbres, d’arbustes et d’arbrisseaux des régions tropicales.

Le giroflier est un arbre petit à moyen, au feuillage persistant, originaire des petites îles volcaniques de l’archipel des Moluques en Indonésie.
Le clou de girofle est connu depuis très longtemps en Chine (il fallait croquer un clou de girofle quand on parlait à l’empereur) et dans le bassin méditerranéen .

Importé en Europe au Moyen Age, c’était une épice terriblement chère, son origine géographique était cachée et comme pour la cannelle et la muscade, il fallut attendre la colonisation portuguaise puis hollandaise pour que cette épice soit récoltée et exportée en quantité importante vers l’Europe.

Le giroflier est actuellement cultivé de façon industrielle en Afrique (Tanzanie), à Madagascar et en Indonésie.
Les boutons floraux sont récoltés à la main, avant ouverture, puis séchés, ce sont les vrais clous de girofle; les pédoncules floraux et les feuilles sont également récoltés et séchés et en général distillés pour obtenir l‘huile essentielle (voir lexique) de girofle et l’huile essentielle de feuilles

 

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

GIROFLE dans
Le clou de girofle renferme une quantité importante d’huile esssentielle (15 à 20%), 16% d’eau, des tanins, un peu d’amidon et des matières fibreuses cellulosiques.
Le pédoncule floral (griffes):
5 à 6% d’huile,
et les feuilles : 3 à 4%.

L’huile de girofle (obtenue par distillation) est très riche en eugénol (70 à 85%).
On trouve aussi d’autres composés terpéniques (voir lexique)(dont environ 10% de caryophyllène), aliphatiques, aromatiques et hétérocycliques.

L’huile essentiele de clou de girofle est un puissant inhibiteur de l‘aggrégation plaquettaire (voir lexique)(c’est donc un antiinflammatoire);
c’est aussi un antiseptique puissant et un tonique gastrointestinal et utérin, antinévralgique, anesthésiant local et parasiticide (gale).
C’est un dépresseur du systèma nerveux central.

Ces propriétés sont essentiellement dûes à l’eugénol dont on sait qu’il est rapidement métabolisé et excrété , et considéré comme non cancérigène. Il peut être présent dans les aliments jusqu’à une concentration de 1500ppm.

UTILISATIONS

Le clou de girofle est très utilisé comme épice culinaire; il entre dans la composition du curry, aromatise les sauces, la charcuterie et certaines pâtisseries.

En Indonésie, on le mélange au tabac (60% tabac, 40% girofle) dans les cigarettes « kretek ».

Dans le monde entier, on le mâche pour améliorer l’haleine et prévenir les infections dentaires.

Pendant longtemps, l’eugénol et le pansement à l’eugénol (eugénate) étaient utilisées par les dentistes en médication intracanalaire et en oblitération provisoire, mais depuis d’autres produits plus efficaces les ont remplacés.

En Aromathérapie, l’huile essentielle de girofle seule ou associée est antibactérienne, notamment dans les infections urinaires (cystites, calculs rénaux) et du tractus digestif (colite);
Exemple : 1g HE de girofle dans 125 ml d’alcool à 60 degré, 30 à 50 gouttes par jour.

Les phytomédicaments à base de clous de girofle servent à traiter les petites plaies, sont antalgiques, anti-inflammatoires et antibactériens: douleurs dentaires, gingivites, angines.

En Asie et dans beaucoup de pays tropicaux, on calme les maux de dents en appliquant sur la dent douloureuse un clou écrasé ou un peu de coton trempé dans de l’huile de girofle.

phytothérapie


Deux autres arbres de la famille des Myrtaceae sont potentiellement intéressants en phytothérapie.
PIMENTA RACEMOSA, originaire des Antilles, le « bois d’inde ».
PIMENTA DIOICA, originaire des Antilles et d’Amérique centrale, le « toutes épices ».

Les feuilles de bois d’inde sont distillées en présence de rhum, on obtient ainsi le « Bay Rum », c’est un calmant , antiseptique surtout employé en parfumerie .

Le bois d’inde est aussi une épice culinaire (plats à base de poisson); l’infusion de feuilles est digestive , carminative et apaisante.


Le « toutes épices », qui combine les aromes de cannelle, girofle et muscade, a surtout un usage alimentaire mais présente des propriétés stimulantes digestives et carminatives.
L’huile extraite sert en parfumerie.
Les huiles essentielles de ces deux plantes contiennent beaucoup d’Eugénol (80% pour P. dioica, 50% pour P. racemosa) et d’autres composés: chavicol, octénol, cinéole, qui leur donnent leur spécificité aromatique, on peut donc les employer pour les mêmes indications que la girofle.

Un aromate anti-inflammatoire et anti-bactérien

Le clou de girofle, c’est le bouton de fleur séché d’un arbre originaire d’Indonésie.
Il renferme beaucoup d’huile essentielle utile pour lutter contre beaucoup d’infections : urinaires, digestives, cutanées. Il contient un puissant antiseptique mais peut aussi servir à calmer les douleurs dentaires.
Toujours penser à garder des clous de girofle quand on a les dents fragiles.

 

 

yuccarostratajardin.jpg     Un site à visiter ( cliquez sur la photo )

Publié dans "G**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant