• Accueil
  • > Recherche : huile essentielle contre zona

Résultats de votre recherche

LE ZONA

Posté par eurekasophie le 22 octobre 2010

 

 

Brûlures, cloques douloureuses, grosse fatigue :

 

le zona nous met à plat.

 

Adoptez les huiles essentielles antivirales, antiseptiques et antalgiques, 

 

qui calment les symptômes comme nul autre traitement !

 

 

 

Il s’invite au pire moment : lorsqu’on est fatigué, stressé, surmené. Des picotements et brûlures annoncent la sortie de cloques, comme un herpès, mais en bien plus douloureux puisque siégeant le long d’un nerf. Le zona  » sort  » plutôt dans le haut du corps ( thorax, tronc….) même si, théoriquement, il peut s’installer à n’importe quelle extrémité d’une terminaison nerveuse. Une fois son  » cycle  » commencé,rien ne peut l’arrêter. Le zona, infection d’un nerf qui s’exprime par des symptômes à fleur de peau, profite d’une baisse de vos défenses immunitaires pour venir vous harceler. Il est plus ou moins pénible, mais rarement dangereux. Aucune raison cependant de subir la douleur, type  » piqûres d’ortie  » : épargnez-vous cela et accélérez le retour à la normale grâce à l’aromathérapie.

 

 

hebergeur d'image

Niaouli

 

hebergeur d'image

Ravintsara 

 

VOS HUILES ESSENTIELLES 

 

Le niaouli est l’huile essentielle reine dans tous les cas de manifestations cutanées infectieuses de type herpès ou zona. Elle renforce  l’immunité générale et locale ( peau ) . Excellent antiviral, elle est la solution aroma type contre le zona.

Le ravintsara est exceptionnel pour renforcer l’immunité et améliorer la  » réponse  » du corps. C’est aussi l’huile essentielle la plus puissante contre les virus ( et le zona en est un ). Anti-infectieuse remarquable, elle prévient les risques de surinfection cutanée. Antidouleur et antispasmodique, elle lutte, en plus, contre la déprime qui peut s’installer en cours de zona.

 

MÉLANGEZ 

 

HE niaouli                        2 gouttes 

HE ravintsara                 1 goutte

HV millepertuis               3 gouttes

 

VOTRE MASSAGE 

 

Massez légèrement la zone concernée par les brûlures à l’aide de votre préparation aux huiles essentielles. La zone varie selon les individus. Chez certaines femmes, elle semble faire exactement le tour du soutien-gorge.

 

Répétez toutes les heures, voire plus souvent si nécessaire. Dès que la douleur s’atténue, limitez vos applications à 6 par jour, pendant 10 à 20 jours, c’est à dire jusqu’à la guérison totale.

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 21 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

L’ESSENTIEL DE L’OMEOPATHIE

Posté par eurekasophie le 28 août 2009

hahneman01.jpg 

 

LES 40 REMÈDES

les plus courants

Pharmacie homéopathique de base

Pour attaquer les petits soucis qui perturbent le quotidien, il est conseillé de se constituer une trousse homéopathique de base.

La plupart des pharmacies spécialisées vendent des boîtes de rangement étudiées pour les tubes de granules. On optera pour la taille qu’il convient selon ses besoins et l’on prendra soin de tenir ses médicaments loin de l’humidité, des odeurs fortes et des autres médicaments.

Dans ces conditions, on pourra conserver les remèdes pendant 5 ans sans le moindre problème.

hahneman01.jpg

Voici une sélection de 40 remèdes choisis parmi les 2000 de  » La Matière Médicale  » homéopathique.

Ils devraient suffire à couvrir la plupart des problèmes courants.

Peut-être même certains d’entre eux ne vous serviront jamais.

Vous pourrez commencer avec la moitié de cette sélection et vous ajouterez des produits

au fur et à mesure dans votre trousse, lorsque vous serez plus expérimenté.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifACONITUM NAPELLUS ( ACONIT)

Appelé aussi  » tue-loup bleu « , l’aconit provient des régions montagneuses d’Europe et d’Asie. Elle est le principal remède contre les fièvres élevées, les toux violentes et sèches et les faux croup.

alpha0639.gifALLIUM CEPA ( OIGNON ROUGE )

Bien connu dans nos régions, l’oignon rouge concerne les maladies des muqueuses du nez, des yeux et de la gorge. Il est le principal remède contre le rhume des foins et les rhumes en général.

alpha0639.gifANTIMONIUM TARTARICUM ( ANTIMOINE )

L’antimonium tartaricum est fabriqué à partir d’une substance chimique, le tartrate doublé d’antimoine et de potasse. Il est la principale indication pour les problèmes d’expectoration et concerne les muqueuses des poumons.

alpha0639.gifAPIS MELLIFICA ( ABEILLE )

Préparé à partir du venin d’abeille, Apis est utile pour soulager les piqûres et les morsures qui présentent des gonflements et des rougeurs.

alpha0639.gifARGENTUM NITRICUM ( NITRATE D’ARGENT )

Le nitrate d’argent utilisé en photographie est la substance de base de ce remède qui est efficace pour traiter un système nerveux perturbé. On l’utilise pour toutes les peurs, la nervosité et l’anxiété d’anticipation.

alpha0639.gifARNICA MONTANA ( ARNICA)

Bien connue des régions montagneuses, l’arnica est cette petite plante aux fleurs jaunes, qui constitue le remède idéal contre les traumatismes. Muscles douloureux, courbatures après l’effort, choc consécutif à un accident ne lui résistent pas .

alpha0639.gifARSENICUM ALBUM ( ARSENIC )

L’anhydride arsénieux est un poison connu. Utilisé en homéopathie, il ne présente pas de danger et il est souverain sur les systèmes digestif et respiratoire. Crampes abdominales, vomissements, intoxication alimentaire , rhume de cerveau avec écoulement nasal sont soulagés.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifBELLADONA ( BELLADONE )

Appelée aussi  » l’herbe au diable  » , la belladone, dont il faut éviter les baies toxiques, est utilisée comme remède contre la fièvre et les maux de tête avec battements intempestifs.

alpha0639.gifBRYONIA ALBA ( BRYONE BLANCHE )

Plante grimpante des haies d’Europe, la bryone blanche a de trèsgrosses racines qui emmagasinent une grande quantité d’eau. C’est à partir de la racine que l’on prépare le remède destiné à assécher les muqueuses et à calmer les douleurs articulaires.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifCALENDULA OFFICINALIS ( SOUCI DES JARDINS )

Très connu des herboristes, le calendula est un excellent remède pour soigner les plaies. On l’utilise en crème ou en teinture-mère. Il est parfait pour toutes les plaies coupées et infectées.

alpha0639.gifCANTHARIS ( CANTHARIDE )

Cantharis est un remède préparé à partir d’un insecte, en l’occurence la cantharide ou  » mouche d’Espagne  » de la famille des coléoptères. Ce remède traite le système urinaire, les cystites avec douleurs intenses et brûlantes, ainsi que les brûlures ou douleurs cuisantes en général .

alpha0639.gifCHAMOMILLA ( CAMOMILLE )

La camomille, que l’on rencontre à l’état sauvage dans toute l’Europe et l’Amérique du Nord, a une forte influence sur le système nerveux . Elle est considérée comme le remède le plus important pour le traitement des enfants: problèmes de dentition, coliques, sensibilité à la douleur, colère.

alpha0639.gifCOCCULUS ( COQUE DU LEVANT )

Préparé à partir de la coque du Levant, une plante qui pousse sur les côtes indiennes, Cocculus est un remède puissant sur le système nerveux, en particulier lorsqu’il est affaibli. Il soulage également les nausées et les vertiges associés au mal des transports.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifDROSERA ROTUNDIFOLIA ( DROSERA )

C’est une curieuse plante insectivore, la droséra, qui est à la base de ce remède. On l’utilise dans les affections du système respiratoire: toux caverneuse, toux spasmodique, tox suivie de vomissements.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifEUPATORIUM PERFOLIATUM ( EUPATOIRE )

On l’appelle aussi  » l’herbe à la fièvre « . C’est une plante qui pousse dans les marécages de l’Amérique du Nord. Très utilisée contre la grippe, Eupatorium soigne également les symptômes qui accompagnent l’état grippal : courbatures ou sensation d’avoir les os brisés.

alpha0639.gifEUPHRASIA OFFICINALIS ( EUPHRASIE OFFICINALE )

Nommée aussi  » casse-lunettes « , cette jolie petite plante des pâturages est connue comme remède des yeux. On l’utilise pour les yeux irrités, les larmoiements abondants, les rhumes des foins avec écoulements importants.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifFERRUM PHOSPHORICUM ( PHOSPHATE FERREUX )

Le phosphate ferreux, la substance de base de ce remède, est un minéral qui régit le fer et l’oxygène du sang. Il est indiqué pour les personnes affaiblies et anémiées.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifGELSEMIUM SEMPERVIRENS ( JASMIN JAUNE )

Le jasmin jaune ou jasmin de Virginie agit directement sur les muscles, les nerfs moteurs et le système nerveux. Il est parfait pour la fièvre avec sueurs, les maux de tête dans la région de l’occiput et se révèle un remède efficace contre la grippe.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifHEPAR SULFUR ( SOUFRE ET COQUILLE D’HUITRE )

Préparation de Samuel Hahnemann à partir de fleurs de soufre et de coquilles d’huîtres broyées, Hepar sulfur concerne le système nerveux et les problèmes respiratoires, ainsi que les infections des muqueuses et de la peau.

alpha0639.gifHYPERICUM PERFORATUM ( MILLEPERTUIS )

Préparé à partir du millepertuis, ce remède concerne les blessures sur les régions du corps richement innervées ( lèvres, oreilles, doigts, yeux, coccyx ). Il remplace avantageusement Arnica pour ces régions sensibles.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifIGNATIA AMARA ( FEVE DE ST. IGNACE )

La fève de St. Ignace ou graine de  » strychnos ignatii  » ( qui pousse en Asie du Sud-Est ) fournit la base d’ Ignacia. C’est par excellence le remède pour soulager les émotions fortes, la tristesse ou le chagrin suivant la perte d’un être cher.

alpha0639.gifIPECA ( IPECACUANHA )

L’ipecacuanha est un petit arbuste d’Amérique du Sud, dont on fabrique un remède actif sur les systèmes digestifs et respiratoire. La principale indication est la nausée sous toutes ses formes.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifKALI BICHROMICUM ( BICHROMATE DE POTASSIUM )

Le bichromate de potasssium est une substance chimique utilisée dans de nombreuses industries comme l’imprimerie ou la photographie. On utilise Kali bichromicum pour les affections des muqueuses respiratoires, la sinusite et les maux de tête localisés.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifLACHESIS MUTUS ( LACHESIS MUTUS )

Fabriqué à partir du venin du Lachesis mutus, un serpent d’Amérique du Sud, ce remède est destiné à soigner les maladies chroniques, les angines, les gorges douloureuses et les problèmes liés à la ménopause.

alpha0639.gifLEDUM PALUSTRE ( LEDON DES MARAIS )

Le lédon des marais est un petit arbuste qui pouss dans l’hémisphère nord. C’est à partir du lédon que l’on prépare ce remède d’urgence pour les blessures, plaies gonflées, ecchymoses, yeux injectés de sang.

alpha0639.gifLYCOPODIUM ( LYCOPODE )

Préparé à partir du lycopode, cette curieuse plante rampante qui aime les landes de bruyère, Lycopodium est prescrit pour les maladies chroniques, mais il est très utile aussi pour les troubles digestifs et les angines douloureuses.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifMAGNESIA PHOSPHORICA ( PHOSPHATE DE MAGNESIUM )

Le phosphore de magnésium est l’un des 12 sels minéraux contenus dans les tissus et il est un puissant antalgique. Il est recommandé pour les crampes violentes, les spasmes, les douleurs nerveuses et musculaires.

u Mercurius solubilis ( mercure liquide )

Préparé à partir du mercure liquide, ce remède est utilisé pour tous les problèmes infectieux aigus, les ganglions enflés et douloureux, les plaies suppurantes, les sueurs et sécrétions fétides.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifNUX VOMICA ( GRAINE DE VOMIQUIER )

C’est à partir des graines toxiques du vomiquier qu’est préparé le célèbre Nux vomica . Le remède est utilisé dans de nombreuses situations chroniques ou aiguës et il est vraiment très performant

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifPHOSPHORUS ( PHOSPHORE )

Le phosphore est constituant important des os. Il est employé pour des désordres constitutionnels, est efficace pour les troubles digestifs, les hémorragies mineures et est utile pour atténuer le vertige consécutif à une anesthésie.

alpha0639.gifPHYTOLACCA DECANDRA ( PHYTOLAQUE )

La phytolaque est une plante originaire de l’hémisphère nord. Elle sert de base à ce remède destiné au traitement glandulaire : gorge avec amydales enflées, angines douloureuses, troubles de la glande mammaire.

alpha0639.gifPULSATILLA ( ANEMONE PULSATILLE )

Egalement nommée  » herbe au vent  » , l’anémone pulsatille est indiquée pour les situations aiguës et les désordres constitutionnels. Elle convient aux personnes dont l’humeur est changeante. C’est aussi un excellent remède pour les jeunes enfants.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifRHUS TOXICODENDRON ( SUMAC)

Le remède est préparé à base de sumac, une plante vénéneuse d’Amérique du Nord. On l’utilise pour les entorses, les tendinites, les articulations douloureuses, les rhumatismes aigus, mais également pour soigner la varicelle ou le zona.

alpha0639.gifRUTA GRAVEOLENS (RUE FETIDE)

C’est l’un des plus anciens remèdes. Issu d’une plante vivace malodorante vivant dans les endroits secs, ce remède agit essentiellement sur les douleurs osseuses et les traumatismes des ligaments et des tendons. Il concerne aussi les yeux.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifSEPIA OFFICINALIS ( ENCRE DE SEICHE )

Préparé à partir de l’encre de seiche, Sepia convient aux sujets fatigués, déprimés, présentant des symptômes psychiques et émotionnels. Il agit également sur les bouffées de chaleur de la ménopause et les nausées de la grossesse.

alpha0639.gifSILICEA ( SILICE)

La silice est l’un des 12 minéraux contenus dans les tissus. Sa présence aide à éliminer les toxines. Silicea est destiné à renforcer les défenses naturelles contre les infections de tout ordre ( abcès chronique, pus ).

alpha0639.gifSPONGIA TOSTA ( EPONGE NATURELLE)

Préparée à partir de l’éponge naturelle torréfiée, Spongia a une action très efficace contre les troubles respiratoires ( toux sèche, toux spasmodique, toux sifflante, faux croup ). On la donne volontiers aux enfants.

hahnemannhomeo.jpg

alpha0639.gifVALERIANA ( VALERIANE)

Appelée aussi  » herbe aux chats  » parce que son odeur attire ces animaux, la valériane et un anti-spasmodique bien connu. Valeriana est l’un des principaux remèdes de l’insomnie et il est très utile lorsque l’esprit ne cesse de tourner en rond sans trouver le repos.

alpha0639.gifVERBASCUM THAPSUS ( BOUILLON BLANC)

Cette plante couverte de duvet blanc, à fleurs jaunes, poussant dans des lieux incultes, sert de base à ce remède destiné à combattre les maux d’oreille de toutes sortes.

On l’utilise sous forme de solution huileuse que l’on chauffe légèrement.

alpha0639.gifVIBURNUS OPULUS ( VIORNE OBIER)

La viorne obier ou  » boule de neige  » est très répandue dans les sous-bois frais de nos régions. Le remède est tiré de l’écorce de la viorne obier et il est très utile dans le cas de crampes spasmodiques, règles douloureuses et spasmes des muscles.

Publié dans HOMEOPATHIE, LES 40 REMEDES LES PLUS COURANTS, MEDECINES DOUCES | 5 Commentaires »

CONDURANGO…C’EST QUOI ?

Posté par eurekasophie le 6 juillet 2009

 


 () 

2009 © HIPERnatural.COM

Le terme indigène condurangu (liana de condor) fait référence à la coutume légendaire du condor de de eux Marche, qui utilisait les feuilles de cette plante pour être traité de de ce qui est mordeduras de serpents. Il est très connu et est apprécié en Amérique du Sud, pour guérir les indispositions de l’estomac. Dans 1871 il a été introduit en Europe avec l’espoir qu’il puisse traiter le cancer  ce qui n’a pas été confirmé dans la réalité. Sa saveur rappelle celui de la cannelle, bien qu’un peu amer.

Habitat : grandit spontanément: la Colombie, l’Équateur et le Pérou, entre les 1.500 et 2.000 mètres d’altitude.

Description : plante trepadora de la famille des Asclepiadáceas, qui, étant une comme une liane au tronc des arbres jusqu’à atteindre son gobelet. Ses feuilles sont de manière ovale ou acorazonada, duveteuses et de couleur verte claire sur l’envers. 

Principes Actifs

Heterósidos dérivés esteroídicos de de ce qui est pregnano (1-3%) : alpha et bêta conduranginas (principes amers qui par hydrolyse détachent acide cinnamique), condurangaminas A et B Tannins. Résine, plans d’huile essentielle. Flavonoides. Heterósidos cumarínicos. Acides caféico et chlorogénique.

Action Pharmacologique

Il est populairement utilisé comme apéritif, digestif, colagogo, antihelmíntico, diurético, antipirético, antiespasmódico et sédatif lisse. En utilisation d’actualité : anti-inflammatoire, analgésique, astringent (local hemostático, cicatrizante). En Amérique latine il est populairement utilisé comme alexitérico.

Propriétés et indications : l’écorce et la racine du condurango contiennent une huile essentielle, une résine, acides organiques, substances gommeuses et amidon. Son principe actif plus important est ce qui est condurangina, glucósido amer.

Le condurango possède des propriétés apéritives, digestives et antieméticas (il arrête les vomissements). Son emploi s’avère approprié dans des cas de lenteur estomac et digestions lentes. Il calme la douleur et les spasmes (« nerfs ») de l’estomac, bien qu’il ne convienne pas de l’utiliser sans avoir diagnostiqué la première la cause des bouleversements.

Utilisation : décoction avec 30 ou 40 grs. d’écorce  pendant 10 minutes. Laisser ensuite en macération pendant 12 heures. Prendre de de 3 à 5 cuillerées avant chaque repas.
Précautions : en hautes doses il a des effets toxiques qui provoquent des convulsions et y compris arrêt respiratoire.

Contre-indications

Grossesse (il est aussi employé Populairement comme emenagogo et abortif).

Traitement avec heterósidos cardiotónicos, par la possible promotion de son action.

Ne pas prescrire de formes de dosage avec contenu alcoolique à des enfants plus petits de deux années ni au consultants en processus de désaccoutumance éthylique.

Précaution/Empoisonnements

À des doses importantes il produit des convulsions,  pouvant arriver au décès par arrêt respiratoire.  

Utilisation interne :

- Décoction : Bouillir 10 g/litre pendant 10 minutes. Laisser en macération 12 heures. Prendre 2 ou 3 cuillerées à jour, une demi – heure avant les repas.

- Poussière : 300-500 mg/capsule, deux à à trois à jour, avant les repas.

- Extrait fluide (1:1) : 10 à 30 baisses une demi – heure avant chaque repas.

- Colorant (1:10) : 50 à 100 baisses une demi – heure avant chaque repas

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

NIAOULI ( LE)

Posté par eurekasophie le 7 avril 2009

niaouli.jpg

Comment lire une taxobox Niaouli

Détail du Feuillage
Détail du Feuillage
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Myrtales
Famille Myrtaceae
Genre Melaleuca
Nom binominal
Melaleuca quinquenervia
(Cav.) S.T.Blake , 1958
Classification phylogénétique
NIAOULI ( LE)  dans
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Ordre Myrtales
Famille Myrtaceae
Genre Melaleuca
Espèce Melaleuca quinquenervia

Procédé d’obtention : Distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau 

Organe distillé : feuilles

Nom botanique : Melaleuca quinquenervia cineolifera

Pays d’origine : Madagascar 

Culture : sauvage (lot JE036) ou écologique (JE203)

Autres dénominations : Melaleuca viridiflora, Melaleuca leucadendron

Qualité : 100% pure et naturelle

Distillation : février 2008 (lot JE036) ou novembre 2008 (lot JE203)

A utiliser de préférence avant fin : février 2012 (lot JE036) ou novembre 2012 (lot JE203)

Remarque : sur l’étiquette, le numéro de lot est suivi d’une lettre indiquant la série de conditionnement

        

Propriétés Organoleptiques :  

· Aspect : liquide mobile limpide
· Couleur : j
aune pâle à jaune vert

· Odeur :
fraîche, légèrement et fortement amère lorsqu’elle est fraîche, avec une note « eucalyptus » 

       

Utilisations : 

Propriétés :

- Anti-bactérienne active sur les coques gr. + 
- Antivirale puissante

- Radioprotectrice cutanée

- Antifongique

- Anticatarrhale, expectorante

- Anti-inflammatoire et antiprurigineuse
- Décongestionnante veineuse et lymphatique

- Stimulante immunitaire

- Tonique cutanée

Indications : 

- Otites, sinusites, bronchites, grippes, rhinopharyngites, rhumes

- Infections gynécologiques : herpès génital, dysplasie du col utérin, lésions planes
- Grippe, hépatites virales, bronchite, refroidissements, toux,
- Mycoses, eczéma, acné, plaies,

- Herpès, zona, varicelle
- Varices, jambes lourdes, stases veineuses et lymphatiques

- Radiodermite (préventif ou curatif)

Usage externe :

- onctions locales huileuses 
- application locale pour les affections cutanées ou circulatoires
- inhalation : 3 à 5 gouttes dans un bol d’eau bouillante pendant 20 minutes,
- bain : 5 à 8 gouttes

Généralités

Le Niaouli est connu depuis des siècles pour ses vertus curatives et relaxantes. Les habitants du Pacifique Sud et les Aborigènes d’Australie l’utilisaient déjà dans leur médecine traditionnelle pour soigner les bronches, les voies urinaires et pour activer la cicatrisation de la peau.

L’Arbre

L’huile essentielle de Niaouli est extraite des feuilles d’un arbre originaire de Nouvelle Calédonie : le Melaleuca viridiflora, appelé aussi « l’arbre à peau » en raison des couches successives d’écorces de son bois.

La récolte des feuilles

Pour obtenir une essence de Niaouli pure et 100% naturelle, les feuilles de Niaouli sont cueillies à la main dans la montagne Calédonienne o&uè se trouvent les meilleurs arbres. Les feuilles sont ensuite placées dans une cuve en inox et distillées pendant 6 heures. L’essence contenue dans les feuilles est ensuite recueillie dans un vase florentin, décantée, filtrée puis conditionnée en flacons.

La production d’essence

Il faut 20 kilos de feuilles pour obtenir 30 ml d’essence. L’huile essentielle de niaouli nature-élément, 100% pure et naturelle, est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des feuilles de niaouli. Elle ne contient aucun produit chimique, aucune molécule de synthèse, ni autres constituants, même naturel.

Corps sain et en pleine forme

L’huile essentielle de niaouli est un puissant antiseptique et antiviral. C’est un élément indispensable de l’armoire à pharmacie et un allié précieux pour lutter contre tous les maux quotidiens. Elle est utilisée depuis toujours par les Kanaks de Nouvelle Calédonie pour purifier l’eau et soulager les maux de tous les jours.

Précautions à respecter 

l’huile essentielle de niaouli nature-élément est uniquement réservé aux adultes. Usage interne chez l’adulte seulement et avec l’avis d’un aromathérapeute. Eviter le contour des yeux et les muqueuses. Déconseillé chez la femme enceinte. Ne pas laisser à la portée des enfants. Ce produit n’est pas un médicament.

L’huile essentielle de niaouli au quotidien 

Psoriasis, herpès, acné, eczéma, peaux è problèmes, boutons

Accidents cutanés : brûlure, piqûres d’insectes

  • Utiliser en soin cutané avec un coton directement sur la zone touchée.

  • En cas de brûlure, passer auparavant sous l’eau froide pendant 15 minutes.

Asthme, angine, bronchite, problèmes respiratoires

Grippe Rhume, sinusite Nez bouché

  • En massage de la poitrine, du plexus solaire et du dos.

  • Prendre une tisane sucrée avec du niaouli et du miel.

  • Si vous manquez de temps, optez pour une inhalation plutôt qu’un bain

  • En prévention, verser quelques gouttes sur un mouchoir ou le coin de l’oreiller à l’arrivée de l’hiver

  • Si vous êtes déjà pris, une tisane au niaouli aide à lutter contre l’infection ainsi qu’ un massage énergique du haut de la poitrine et du dos.

  • En bain et en tisane pour profiter des vapeurs.

Fatigue physique 

Migraines, Maux de tête

  • Dans un bain revigorant.

  • En tisane quelques minutes au dessus d’ un bol d’eau chaude.

Mauvaise Haleine

Courbatures, douleurs articulaires 

Atmosphère saturée ( bureau, chambre de malade)

Infection urinaire et cystite  

  • En diffusion dans un brûle parfum pour assainir l’air.

  • Dans une tisane pour purifier le système urinaire

  • Dans une tisane pour aider renforcer le système immunitaire.
  • massage autour de l’oreille pour soulager l’inflammation.
  • En diffusion dans la chambre de vos grands enfants, l’huile essentielle de niaouli favorise la concentration et ainsi facilite la compréhension des devoirs et la révision des examens.

Publié dans "N**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 13 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant