Résultats de votre recherche

DANS VOTRE TASSE …..

Posté par eurekasophie le 20 octobre 2010

 

 

POUR VOTRE PROSTATE

 

 

La prostate est une glande du système reproducteur masculin. Elle sécrète et emmagasine le liquide séminal qui entre dans la composition du sperme. Située sous la vessie, elle entoure l’urètre. Sa taille normale est celle d’une noix, mais, en vieillissant, elle a tendance à grossir. Elle comprime alors l’urètre, provoquant des troubles urinaires ( envies trop fréquentes, fuites, cystite). Les plantes présentées ont une incidence sur l’hypertrophie bénigne de la prostate et apportent un soulagement et une solution aux infections urinaires découlant de cette pathologie. Si vous êtes jeunes ( adultes, bien sûr ) et que tout cela vous semble bien lointain, je vous conseille quand même de faire régulièrement des cures ( pépins de courge, ortie, oignon, poirier ) afin de ralentir l’hypertrophie consécutive à la prise d’âge.

 

PÉPINS DE COURGE 

Cucurbita

 

 

                                                                                                              hebergeur d'image

Les graines de courges ainsi que leur huile sont conseillées lors de l’hyperplasie de la prostate. Les pépins contiennent des acides gras insaturés, de la cucurbitine, des stérols et de la vitamine E. L’idéal est de faire une cure d’une dizaine de jours quatre fois dans l’année en préventif et une dizaine de jours une fois par mois, en curatif, lors d’une hypertrophie bénigne de la prostate.

♣  Boisson: broyez 50 g de semences avec 10 g de sucre. Délayez dans une tasse d’eau chaude. Ajoutez une goutte de fleur d’oranger et buvez en une seule fois. Vous pouvez remplacer le sucre  par du miel et la tasse d’eau par une tasse de lait végétal, d’amande ou de noisette, par exemple.

 

LA GRANDE ORTIE 

Urtica dioica

 

 

                                                                                       hebergeur d'image

Les feuilles de l’ortie sont utilisées contre l’inflammation des voies urinaires et les racines dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

♣  Infusion : versez un litre d’eau bouillante sur 60 g de feuilles d’ortie. Couvrez, et laissez infuser un quart d’heure, filtrez et buvez une tasse avant chaque repas.

♣  Décoction : dansun demi-litre d’eau froide, ajoutez 20 g de racines d’ortie. Portez à ébullition et, au premier bouillon, réduisez votre gaz. Laissez mijoter 10 minutes puis stoppez votre feu, patientez encore 5 minutes, filtrez et buvez la quantité obtenue dans la journée.

 

LA FAUSSE BRUYERE OU CALLUNE 

Calluna vulgaris

 

 

 

 

                      hebergeur d'image


 

Les propriétés diurétiques, antiseptiques et sédatives de cet arbrisseau ne sont plus à démontrer. Poussant en terrain siliceux, il est présent en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Ce sont les sommités fleuries s’épanouissant de juillet à octobre que l’on emploie. La plante est riche en tanins, flavonoïdes et arbutoside ( constituant actif, puissant antiseptique intestinal et urinaire ). L’arbutoside combat les inflammations infectieuses associées à l’hypertrophie de la prostate. La callune est tout à fait adaptée à ce genre de cystite. On la prend en cure d’une semaine.

♣  Infusion :versez une cuillerée à soupe de sommités fleuries dans une tasse d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 20 minutes, filtrez et buvez trois tasses dans la journée. Vous pouvez sucrer avec un miel…..de bruyère, par exemple.

♣  Décoction : dans un litre d’eau froide, ajoutez 30 g de sommités fleuries. Portez à ébullition et laissez réduire au tiers. Filtrez, sucrez avec du miel et buvez trois à quatre tasses dans la journée.

 

LA BUSSEROLE

Arctostaphylos uva-ursi 

 

Du Jura aux Pyrénées, cet arbrisseau, de 20 à 50 cm de haut, colonise le sol des forêts plutôt sèches. Ses feuilles sont toujours vertes et ses fleurs blanchâtres à petites clochettes deviennent,à l’automne, de petites billes rouges qui font concurrence à celles du houx. Des études récentes ont réhabilité ce  » raisin d’ours  » prisé par Rabelais mais devenu obsolète depuis le XVIII ème siècle.Les feuilles de la busserole contiennent beaucoup d’arbutoside, ce qui lui confère une action antiseptique puissante. L’ ESCOP ( European Scientific Cooperative on Phytotherapy ) en conseille l’utilisation lors des infections urinaires des prostatiques. Sa forte teneur en tanin peut entraîner une constipation chez les personnes sujettes à cette pathologie. Les cures ne doivent pas dépasser une semaine et ne peuvent être renouvelées que quatre à cinq fois dans l’année.





                                                                                                     hebergeur d'image

♣  Infusion : jetez 20 g de feuilles sèches dans un litre d’eau bouillante. Laissez infuser 15 à 20 minutes en couvrant, filtrez et buvez deux tasses dans la journée.

♣  Décoction : dans un litre d’eau froide, incorporez 30 g de feuilles sèches. Portez à ébullition et laissez réduire au quart. Filtrez et buvez la quantité obtenue dans la journée.

 

L’OIGNON 

Allium cepa 

 

Eh oui, toujours et encore l’oignon , ce que viennent confirmer ces deux proverbes:  » Où entre l’oignon, n’entre pas le médecin  » et  » Ail le soir, oignon le matin, est le malheur du médecin » . Au siècle dernier, l’oignon était indiqué dans le traitement des maladies liées à une hypertrophie de la prostate en raison de son action antibactérienne, anti-infectieuse et diurétique. Pour tout ce qui touche le système urinaire, l’oignon doit être consommé cru. Alors, ou vous décidez d’en manger au moins un par jour, cru , bien entendu, ou bien vous vous préparez une petite mixture alcoolisée ( un peu plus sympathique, encore que…..).

♣  Vin d’oignon : dans un récipient en terre, versez 60 cl de vin blanc, 100 g de miel et 300 g d’oignons préalablement coupés en petits morceaux. Remuez bien. Ne fermez pas le pot hermétiquement. Posez une compresse pour protéger le vin de la poussière et aussi des éventuels insectes kamikazes qui voudraient y goûter. Laissez macérer 24 heures puis filtrez. Prenez quatre cuillerées à soupe de ce breuvage par jour.

♣  Alcoolature : broyez un kilo d’oignons. Ajoutez l’équivalent de son poids en alcool ( eau-de-vie ). Transvasez dans un récipient en terre, protégez l’ouverture avec une gaze et laissez macérer une quinzaine de jours à l’abri du soleil et de l’humidité. Filtrez en exprimant bien les pelures d’oignons et versez l’alcoolature dans des flacons opaques. Prenez-en une cuillerée à café avant le repas du soir et une autre avant de vous coucher. En cure de 10 jours par mois, pendant quatre à six mois.

 

 

LE POIRIER 

Pyrus communis 

                                                                                    hebergeur d'image

 

Les feuilles du poirier ont des propriétés diurétiques. Riches en arbutoside ( comme la callune et la busserole ), elles ont des vertus anti-inflammatoires, désinfectantes et sédatives. Elles ralentissent le rythme des mictions et atténuent les douleurs de l’appareil urinaire.

♣  Infusion : dans un litre d’eau bouillante,déposez 100 g de feuilles de poirier. Couvrez et laissez infuser une demi-heure. Filtrez et buvez dans la journée

 

RECOMMANDATIONS 

 

  Ne jamais dépasser les doses prescrites, ni la durée d’une cure de 21 jours ( certaines plantes doivent être prises sur un temps très court ).

Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin ( pour éviter tout risque d’interaction ).

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 17 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

PETIT JARDIN DE DECEMBRE

Posté par eurekasophie le 30 novembre 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire
de Décembre 2009

Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
-
1 jardinfruit.jpg
2 lunepleine.jpgjardincarotte.jpg
3 jardincarotte.jpg
4
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
5
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
6 jardinsalade.jpg
7 jardinfruit.jpg
8 jardinfruit.jpg
9 lunedernierquartier.jpgjardinfruit.jpg
10 jardincarotte.jpg
11 jardincarotte.jpg
12 jardincarotte.jpg
13 jardinfleur.jpg
14 jardinfleur.jpg
15 jardinsalade.jpg
16 lunenouvelle.jpgjardinsalade.jpg
17 jardinfruit.jpg
18
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
19 jardincarotte.jpg
20
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
21 jardinfleur.jpg
22 jardinfleur.jpg
23 jardinsalade.jpg
24 lunequartier1.jpgjardinsalade.jpg
25 jardinsalade.jpg
26 jardinsalade.jpg
27 jardinfruit.jpg
28 jardinfruit.jpg
29 jardincarotte.jpg
30 jardincarotte.jpg
31 lunepleine.jpgjardinfleur.jpg
- - -
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 8

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 3 Commentaires »

DES PRODUITS FRAIS……

Posté par eurekasophie le 12 novembre 2009

brocoli.gifchouxpicto.gif                                                                                                                                               carotte.gif

fruitsdivers7.gifnavet002.gifcourgettes003.gif salade.giftomates003.giffruitsdivers4.gif

panierdefruits2.gifSANS SE RUINERpanierdefruits2.gif

fruitsdivers9.gif

Sur le marché, sur Internet, dans les nouvelles fermes,

comment faire le plein de fruits et de légumes de saison

sans exploser son portefeuille ?

Sacs recyclés en main, faisons le tour des étals.

fruitsdivers7.giffruitsdivers6.giffruitsdivers4.gif

PETITS PRIX À PARIS

ardoise.jpg

De nombreux marchés de quartier restent encore abordables. Dans le 20° arrondissement, le typique petit marché Davout est toujours là depuis l’après-guerre. Tous les mardis et vendredis matin, vous y trouverez les fruits et les légumes les plus courants comme les pommes à moins de 1,40 € le kilo ( Boulevard Davout ).

Aligre, dans le 12° arrondissement, a gardé aussi le charme des vieux marchés avec sa brocante et ses stands de tissus.On trouve des fruits de saison à 1 € le kilo et des haricots verts à 1,50 € le kilo ( ouvert tous les jours sauf le lundi, www.marchealigre.free.fr ).

A Belleville, un grand marché pour voyager sur tous les continents est ouvert tous les matins du mardi au vendredi. On craque pour les fruits exotiques et pour les 30 oeufs frais à 2,50 €. En prime, des accessoires style bric-à-brac rétro pour la cuisine comme des toiles cirées ( Boulevard de Belleville ). Astuce de dernière minute bien connue des lève-tard du week-end ( parisiens et provinciaux compris ! ) : arrivez juste avant la fermeture car les prix fondent à vue d’oeil. Un conseil qui vaut pour tous les marchés de France et de Navarre.

COURSES VIRTUELLES DEPUIS VOTRE CANAPÉ

ordinateur.gif

Secondée par votre simple ordinateur, partez  sur les traces des plus beaux poireaux et des oranges les plus juteuses. Les associations paysannes comme

les amaps proposent des paniers de légumes de 10 à 15 € pour les premiers prix ( plusieurs dans chaque région de France). Le réseau Jardins de Cocagne fournit aussi des produits de qualité et locaux en livrant près de chez vous.

Cliquez sur www.LeMarcheCitoyen.net,

raisins1.gif

logo9.gif

cet annuaire Internet est spécialisé dans la consommation responsable. Des initiatives régionales sont bien achalandées comme

www.terre2sens.fr autour de Montpellier : 20 € les cinq kilos de fruits et légumes bio de saison livrés chez vous.

SHOPPING À LA FERME

 

fruitsdivers6.gifbrocoli.gifferme5.gifferme5.gifsalade.giffruitsdivers4.gif

 

Autour de Paris, neuf grandes fermes vous invitent à récolter vous-même vos fruits, vos légumes, vos salades et vos fleurs avec des réductions de prix allant jusqu’à moins 50 %  ! Certaines ouvrent au printemps, mais d’autres comme la ferme familiale de Viltain est ouverte toute l’année même le dimanche, avec en prime le lait et les oeufs tout frais d’animaux qui vivent au grand air.

Ailleurs en France, 13 autres fermes célèbrent aussi l’art de la cueillette en plein champs comme à Pau et à Noirmoutier

www.chapeaudepaille.fr

logochapeaudepaille.jpg

 

pamplemousse.gifraisins3.giffruitsdivers4.gif

CUEILLETTE SUR LE BALCON ET DANS LE JARDIN

jardin15.gifjardin14.gifjardin15.gif

 

On est toujours aussi bien servi par soi-même: plantez des tomates, des salades, du basilic et du romarin sur votre balcon et sans pesticides.

Dans un jardin, les arbres fruitiers feront les délices de vos desserts. Pour opérer en toute quiétude, se munir d’un guide pratique ( aux éditions Terre Vivante ) ou abonnez-vous à www.graines-et-plantes.com . On apprend à chasser en douceur les petits insectes avec des astuces écolo et à faire son compost avec les épluchures de vos légumes….Tout est lié, je vous le dis !

Publié dans MES PETITES INFOS | 9 Commentaires »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire
de Novembre 2009

Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
- - - - - -
1 jardinsalade.jpg
2 lunepleine.jpgjardinfruit.jpg
3 jardinfruit.jpg
4 jardincarotte.jpg
5 jardincarotte.jpg
6 jardinfleur.jpg
7
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
8
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
9 lunedernierquartier.jpgjardinsalade.jpg
10 jardinfruit.jpg
11 jardinfruit.jpg
12 jardincarotte.jpg
13 jardincarotte.jpg
14 jardincarotte.jpg
15 jardincarotte.jpg
16 lunenouvelle.jpgjardinfleur.jpg
17 jardinsalade.jpg
18 jardinsalade.jpg
19 jardinfruit.jpg
20 jardinfruit.jpg
21
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
22
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
23 jardinfleur.jpg
24 lunequartier1.jpgjardinfleur.jpg
25 jardinfleur.jpg
26 jardinsalade.jpg
27 jardinsalade.jpg
28 jardinsalade.jpg
29
30 jardinfruit.jpg
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 8

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 2 Commentaires »

BRUYERE INCARNATE

Posté par eurekasophie le 17 septembre 2009

ericavivellii.jpgericavivellii.jpg

erica20carnea.jpg 

Bruyère incarnate 
 

Erica carnea , Erica herbacea )

( Éricacées )

Synonyme(s) : Bruyère couleur de chair

Formant un délicieux tapis de verdure qui se pare de fleurs blanches, roses ou rouges au cœur de l’hiver, la bruyère Erica brave les frimas jusqu’à percer le tapis de neige. C’est une plante originaire des Alpes, qui pousse bien dans tous les types de jardins en sols légers, même un peu calcaire. Sa croissance relativement lente permet de l’utiliser avec bonheur en bac ou en pot. Un choix judicieux de variétés vous offrira une floraison ininterrompue, patchwork de couleurs, de novembre à mai.

erica20carnea20schneeheide202.jpg

Erica carnea est une des plus jolies bruyères rustiques. Haute de quinze à trente centimètres, on la rencontre dans les Alpes où elle fleurit en grappes rouge pâle de janvier à avril. Le feuillage fin est vert tendre, bronze ou jaune d’or selon les variétés. Avec les autres bruyères d’hiver Erica carnea rivalise de couleurs jusqu’au printemps. Les fleurs ont d’infinies nuances roses, rouges ou blanches. Le feuillage est vert intense, parfois bronze ou doré. Une présence chaleureuse et colorée pour tous les jardins !

Elégantes au jardin avec graminées et vivaces hautes

Dans le jardin les Erica carnea doivent être plantées en touffes assez importantes afin d’obtenir un effet de masse. Vous pouvez les laisser filer entre les arbustes d’un massif et les laisser jouer les couvre-sol ou bien les placer en bordures le long des allées. Ces bruyères sont d’excellente compagnie avec les plantes vivaces assez hautes comme les rudbeckias, les asters ou les graminées qu’elles mettent bien en valeur.

Indispensables au balcon

En jardinière, les Erica carnea sont les parfaites complices des cinéraires maritimes, cyclamens, arbustes à fruits. Des choux décoratifs donneront une touche de modernité et d’originalité.
Cultivée en pot, la bruyère gagne à être rempotée au printemps, après la floraison. Ne brisez pas la motte sauf si elle est pourvue d’un chignon compact de racines. Démêlez alors cet écheveau ou coupez-en une petite partie, cela stimulera la reprise de la plante. Même conseil pour les jeunes plants nouvellement achetés, qui présentent souvent un système racinaire très développé.

Utilisations officinales : la plante contient des substances diurétiques remarquables, antiseptiques des voies urinaires et antirhumatismales.

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

…UN SAVOIR SUR LES VERTUES MEDICINALES DES PLANTES ……

Posté par eurekasophie le 3 septembre 2009

aubepin2.jpgpanoramix.jpg alkkenge.png

 

 

logoaromathrapie4.gif

Au cours des siècles, les anciens ont accumulé un véritable savoir sur les vertues médicinales des plantes. Tout le monde a entendu parler des remèdes de santé de nos grand-mères : ail, choux,… sous forme de cataplasme ou de décoction.

Mais il existe aussi une antique tradition de soins par les fleurs ; ceux-ci sont moins connus car ils nécessitent une manipulation et un dosage extrêmement précis. Je vous indique dans cet article d’une manière générale les effets thérapeutiques des fleurs sauvages en vous mettant particulièrement en garde contre une utilisation non avertie. Certaines de ces plantes peuvent être extrêmement dangereuses, même à des doses infinitésimales, aussi ne jouez pas à l’apprenti-sorcier !

lignebettyboop.gif

CIRCULATION DU SANG logophyto.jpg

Antihémorragiques – antihémorroïdales – antivariqueuses
Aigremoine, Bistorte (ou Serpentaire rouge), Bourse-à-pasteur, Marronnier d’Inde, Prêle, Consoude, Githago (vénéneux), Limaire, Millefeuille, Myrtille, Lamier blanc, Petit plantain, Salicaire, Pimprenelle.

Hipotensives (qui font baisser la tension artérielle).
Ail,
Alliaire, Bourse-à-pasteur, Fumeterre officinale, Chiendent, Citron, Olivier, Groseillier rouge, Gui.

Sédatives de l’activité cardiaque.
Aubépine, Genêt, Mélisse,
Lamier blanc, Valériane.

Stimulatrices et toniques cardiaques.
Aconit, Adonis,
Arnica, Digitale jaune, Digitale pourpre , Hellébore fétide, Fumeterre, Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Muguet, Rose de Noël.

APPAREIL DIGESTIF logophyto.jpg

Antispasmodiques et carminatives (contre les spasmes de l’estomac et de l’intestin, les flatulences gastriques et les gaz intestinaux).
Ail, Angélique sauvage, Belladone (vénéneuse), Camomille, Gentiane,
Pissenlit, Genévrier, Jusquiame (vénéneuse), Mélilot blanc, Thym Serpolet, Stramoine Métel (vénéneuse), Tanaisie, Thym, Valériane.

Antiulcéreuses (de l’estomac).
Chou,
Consoude, Chiendent, Grande Ortie, Lamier blanc, Thym Serpolet, Thym, Pensée sauvage.

Antiémétiques (qui arrêtent les vomissements).
Menthe, Primevère, Citronnier.

Astringentes (par voie interne, contre les diarrhées et les dysenteries).
Aigremoine, Alchémille vulgaire, Bïstorte (ou Serpentaire rouge), Bourse-à-pasteur, Capillaire, Marronnier d’Inde, Fraisier des bois, Citronnier, Myrtille, Airelle rouge, Nénuphar, Grande Ortie, Lamier blanc, Parnassia, Pervenche, Petit Plantain, Prunellier, Chêne rouvre, Eglantier, Ronce, Salicaria, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Pimprenelle, Busserole.

Bouche et dents.
Guimauve, Consoude, Iris d’Allemagne, Mauve,
Mauve Alcée, Menthe, Thym Serpolet, Thym, Ronce (ou Mûrier sauvage).

Cholérétiques et cholagogues (qui stimulent la sécrétion biliaire et en facilitent l’évacuation dans l’intestin).
Absinthe, Bourrache, Buis,
Chardon Roland, Eupatoire, Chélidoine, Petite Centaurée, Chicorée sauvage, Oignon, Cuscute, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fougère royale, Fumeterre, Chiendent, Menthe, Bugrane épineuse, Romarin, Sauge officinale, Sauge des près, Sauge visqueuse, Thym, Liseron des champs.

Digestives, stomachiques, stimulatrices de l’estomac.
Ail, Aigremoine, Angélique sauvage,
Arnica, Armoise vulgaire, Camomille, Chardon argenté, Petite Centaurée, Chicorée sauvage, Pissenlit, Achilée musquée, Grand-Taconnet, Génépi des Alpes, Gentiane, Genévrier, Laurier noble, Citronnier, Houblon, Menthe, Mille-feuille, Parnassia, Pervenche, Rhubarbe des moines, Romarin, Sauge, Sauge des près, Sauge visqueuse, Thym Serpolet, Tanaisie, Thym, Véronique officinale, Trèfle d’eau (ou Ményanthe), Verveine commune.

Laxatives.
Guimauve,
Chardon Roland, Eupatoire, Petite Centaurée, Alkékenge, Oignon, Cuscute, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fumeterre, Mauve, Pêcher, Rhubarbe des moines, Sureau noir, Pensée des Alpes, Pensée sauvage.

Purgatives.
Buis, Bryone (ou Vigne blanche) (dangereuse), Eupatoire, Chélidoine, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fusain (dangereux), Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Pêcher, Ricin (vénéneux), Sureau noir, Raisin d’Amérique, Baguenaudier, Liseron des champs.

Emétiques (qui provoquent les vomissements).
Bryone ou Vigne blanche (dangereuse),
Cyclamen, Fusain (dangereux), Narcisse, Saponaire officinale, Sceau-de-Salomon, Raisin d’Amérique, Varaire (ou Ellébore blanc) (vénéneux), Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

APPAREIL RESPIRATOIRE logophyto.jpg

Antiasthmatiques.
Ail,
Aigremoine, Angélique sauvage, Belladone, Aubépine, Chélidoine, Lierre terrestre, Ephédra (dangereux),Jusquiame (vénéneuse), Millepertuis perforé, Hysope, Mélisse, Menthe, Pin sylvestre, Polygala commun, Coquelicot, Romarin, Sauge officinale, Sauge des près, Sauge visqueuse, Bouillon-Blanc, Tussilage, Thym, Valériane.

Antiseptiques et balsamiques (qui désinfectent et calment les inflammations des voies respiratoires).
/

Expectorantes, Béchiques (qui favorisent l’expulsion des catarrhes bronchiques et calment la toux).
Bouleau,
Bruyère incarnate, Ephédra (dangereux), Achillée musquée, Génépi des Alpes, Genévrier, Millepertuis perforé, Hysope, Myrtille, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Thym, Angélique sauvage, Guimauve, Bourrache, Polygala faux-buis, Capillaire, Oignon, Consoude, Cresson, Lierre terrestre, Hysope, Mauve, Origan (ou Marjolaine sauvage), Coquelicot, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Polygala vulgaire, Pulmonaire, Pâquerette, Primevère, Saponaire officinale, Bouillon-blanc, Véronique officinale, Tussilage, Pensée des Alpes.

Pectorales (contre les affections de poitrine, c’est-à-dire des voies respiratoires).
Bourrache, Guimauve, Oignon,
Consoude, Cresson, Polypode (ou Réglisse des bois), Chiendent, Millepertuis perforé, Achillée musquée, Vipérine (ou Langue d’oie), Génépi des Alpes, Mauve, Pariétaire, Petit Plantain, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Sureau noir, Tussillage, Bouillon blanc, Pensée des Alpes, Anthyllide vulnéraire.

SYSTEME NERVEUX logophyto.jpg

Antispasmodiques (contre les spasmes, c’est-à-dire les contractions musculaires excessives et persistantes soit des muscles, soit des fibres contractiles internes).
Aconit napel, Anémone des Alpes (dangereuse), Angélique sauvage, Arnica, Aubépine, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Marronnier d’Inde, Fumeterre, Jusquiame (vénéneuse), Mélilot blanc, Mélisse, Menthe, Achillée millefeuille, Morelle noire, Sclarée, Narcisse, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Véronique officinale, Tussilage, Valériane, Gui.

Excitantes.
Ail, Angélique sauvage, Armoise vulgaire, Absinthe, Basilic, Cresson,
Genévrier, Laurier noble, Menthe, Berce, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Thym serpolet, Tanaisie, Thym.

Sédatives.
Aristoloche (dangereuse), Basilic,
Belladone, Aubépine, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Ellébore fétide (vénéneuse), Fumeterre, Jusquiame (vénéneuse), Houblon, Mélilot blanc, Morelle noire, Nénuphar, Coquelicot, Bouillon blanc, Valériane.

VICES DU SANG – APPAREIL GENITO-URINAIRE logophyto.jpg

Antidiabétiques.
Aigremoine, Bardane, Oignon, Cresson, Géranium sanguin, Genévrier, Myrtille, Olivier, Pervenche, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse.

Antilithiasiques (contre les calculs des reins et de la vessie).
Bruyère, Bugrane, Bugrane épineuse,
Chardon Roland, Alkékenge, Maïs, Millepertuis perforé, Hysope, Myrtille, Airelle rouge, Sureau noir.

Antirhumatismales.
Aconit (vénéneux), Ail, Alliaire, Aigremoine, Anémone des Alpes (dangereuse), Aristoloche (dangereuse), Bouleau, Buis, Bruyère, Colchique (vénéneux),
Digitale pourpre, Digitale jaune, Douce-Amère, Lierre terrestre, Prêle, Bruyère incarnate, Fraisier, Genévrier, Maïs, Citronnier, Myrtille, Bugrane épineuse, Grande Ortie, Primevère, Reine des prés, Groseillier rouge, Romarin, Saponaire officinale, Thym Serpolet, Verveine, Pensée sauvage.

Antiseptiques (qui désinfectent les voies urinaires).
Camomille,
Genévrier, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Ephédra (dangereux), Busserole, Bruyère, Sclarée, Hysope, Airelle rouge, Linaire, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Verge-d’Or.

Dépuratives.
Alliaire, Angélique sauvage, Bardane, Bruyère, Eupatoire, Chicorée sauvage, Corydale (dangereuse), Cresson, Cresson des prés, Douce-Amère, Pissenlit, Raisin d’Amérique, Fraisier, Fumeterre, Chiendent, Houblon, Bugrane épineuse, Lamier blanc, Pariétaire, Rhubarbe des moines, Groseillier rouge, Sureau noir, Saponaire officinale, Pensée sauvage.

Diurétiques (qui stimulent la fonction des reins).
Oseille, Alléluia, Ail,
Alliaire, Alchémille vulgaire, Aristoloche (dangereuse), Bardane, Basilic, Bouleau, Aubépine, Bourrache, Bryone (ou Vigne blanche) (dangereuse), Bruyère, Caille-Lait (ou Gaillet), Chardon Roland, Eupatoire, Chardon argenté, Chélidoine, Chicorée sauvage, Oignon, Prêle, Cresson. Cresson des prés, Cuscute, Pissenlit, Douce-Amère, Bruyère incarnate, Fougère royale, Bleuet, Fraisier, Géranium sanguin, Iris d’Allemagne, Geniévre, Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Chiendent, Maïs, Mélèze, Laurier noble, Citronnier, Pâquerette, Myrtille, Airelle rouge, Muguet, Olivier, Bugrane épineuse, Grande Ortie, Pariétaire, Parnassia, Epicéa (ou Pesse), Pi!oselle, Pervenche, Pêcher, Petit Plantain, Pin sylvestre, Prunellier, Rhubarbe des moines, Reine-des-Prés, Groseillier rouge, Eglantier, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Sureau noir, Saponaire officinale, Joubarbe, Busserole, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

Emménagogues (qui favorisent les règles et en augmentent le volume).
Armoise vulgaire, Aristoloche (dangereuse), Capillaire, Petite Centaurée, Fraxinelle, lmpératoire, Douce-Amère, Gentiane, Romarin, Sauge officinale,
Sauge des prés, Sauge visqueuse, Lamier blanc, Mélisse, Hysope, Séneçon Jacobée, Achillée millefeuille.

Sudorifiques (qui stimulent la transpiration).
Arnica (dangereuse), Bardane,
Bourrache, Buis, Corydole (dangereuse), Douce-Amère, Achillée musquée, Bruyère incarnate, Grand-Taconnet, Fumeterre, Genièvre, Githago (vénéneux), Génépi des Alpes, Impératoire, Hysope, Laurier noble, Origan (ou Marjolaine sauvage), Coquelicot, Pêcher, Reine-des-Prés, Sureau noir, Saponaire officinale, Véronique sauvage (ou Thé d’Europe), Tussilage, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

MALADIES DE LA PEAU logophyto.jpg

Astringentes (en applications externes).
Bouleau, Guimauve, Bruyère, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Petite Centaurée, Consoude, Cresson, Bruyère incarnate, Hysope, Mille-feuille,
Myrtille, Bugrane épineuse, Pariétaire, Pervenche, Petit Plantain, Chêne rouvre, Salicaire, Sauge, Thym Serpolet, Thym.

Cicatrisantes.
Bardane, Basilic, Bugle, Chou,
Consoude, Grand-Taconnet, Géranium sanguin, Mille-feuille, Pariétaire, Petit Plantain, Romarin, Salicaire, Thym, Bouillon blanc, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Vulnéraire.

Rubéfiantes, révulsives.
Anémone des Alpes, Ail,
Alliaire, Arnica, Bryone, Chélidoine, Oignon, Genièvre, Laurier noble, Mélèze, Narcisse, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Sabine.

MALADIES DES YEUX logophyto.jpg

Collyres.
Guimauve, Camomille,
Bleuet des champs, Linaire, Mauve, Mélilot blanc, Petit Plantain.

PARASITES INTESTINAUX logophyto.jpg

Ail, Alliaire, Armoise, Absinthe, Camomille, Fraxinelle, Tanaisie, Thym.

                                                                                                                                                                       

D’après A. Poletti, « Fleurs et plantes médicinales », Delachaux & Niestlé 1982

Publié dans CLASSEMENT PAR INDICATIONS THERAPEUTIQUES, MON HERBIER DE SANTE | 6 Commentaires »

Petit jardin d’août ( page 1)

Posté par eurekasophie le 28 juillet 2009

Ce qu’il faut faire en Aout
Travaux au jardin
Par Sébastien Jacquot

Août a le teint de la bonne humeur, de la fraîcheur sucrée et de la générosité. Il prend plaisir à nous offrir ses plus beaux présents qui savent apaiser la lourdeur des chaleurs d’étés.

photo2.jpg
Fruits savoureux, légumes tendres et juteux, parfums de sieste et de tranquillité ; en août n’ayez qu’un péché… dégustez à volonté !
Au potager
Voilà un lieu, en août, qu’il est bon où se promener ; non pas qu’il soit propice au repos puisque l’ombre n’y est que peu présent,
 photo3.jpg

mais bien parce qu’il nous charme par ses rafraîchissants légumes. Laissez-vous donc tenter par l’une de ces demoiselles en rouge… en sentez-vous pas qu’elles vous appellent ? …Savourez leurs parfums sucrés. La chaleur des mois d’août rendent bien souvent réticent la pousse de nos légumes, Ne les privez pas de boire, mais gardez-vous bien qu’elles ne le fassent en plein soleil. Ce mois-ci semez salades et choux d’hivers, profitez de ce dernier délais pour semer : haricots, petits poids et fèves. Consommez sans modération tomates et courgettes, melons et poivrons.Au verger
Une ballade sous les arbres vous dit-elle ? Ne refusez pas, là où je vous mène les grands arbres ont laissé leur place à ces petits estropiés du sécateur, mais qui ont gardé une somptueuse charpente pour vous offrir leur fruit les plus savoureux. Faîtes le plein de vitamine et d’énergie, savourez pèches, prunes et mirabelles. Taillez les tiges qui montreraient trop d’entrain à la pousse et n’oubliez pas de les arroser convenablement pour leur épargner toute souffrance inutile.

photo4.jpg

Au jardin d’ornement
Ne dit-on pas qu’à cette chaleur rien ne pousse et que le travail se fait moindre ? Détrompez-vous, août est le mois de bien des semis. Ne manquez pas de pincer vos plantes qui prennent de la hauteur, vous les ferez s’étoffer d’avantage et elles n’en seront que plus belles ; quant aux arbustes ou arbres à fleurs, taillez ceux prenant de l’ardeur… et qui sait, cela favorisera peut-être chez certain, une dernière floraison avant l’hiver. Entretenir vos plantes d’ornement ne leur donne que plus belle beauté, ainsi feuilles et fleurs fanées doivent être supprimées. Semez nigelles et myosotis ainsi que roses trémières. Mettez en place bulbe d’iris et lis et bouturez toutes plantes à volonté !Plantes d’intérieur et de balcon
La chaleur n’épargnant pas nos chères confidentes quotidienne, même si celles-ci semblent bien protégées dans nos petits intérieurs, n’oubliez pas de convenablement les arroser. Ne les laissez surtout pas bronzer au soleil, leurs feuilles ne prendraient pas la hâle dont vous rêvez, mais elles brûleraient leur vert d’une irrémédiable façon. Essayez de les bouturer, août se montre comme l’un des mois les plus favorable à cette pratique qui nous rend tellement enthousiaste lorsqu’elle réussit ! Pourquoi donc se priver de ce plaisir ? Vos boutures feront des ravis si vous les offrez, et vous saurez leur donner bien plus de valeur racontant leur mémoire.

Les arbres, arbustes et haies
Août est comme frère de janvier, et les arbres se reposent souvent des fortes chaleurs tout comme ils le font des jours de grandes froideurs… vous pouvez donc, sans craindre le pire pour vos arbustes, les tailler pour qu’ils gardent leur formes. Amusez-vous aussi à jouer les savants jardiniers et… bouturez autant que vous le souhaitez ! Mais tout comme les autres végétaux, ne vous y méprenez pas, boire est tout aussi vital pour ces petits ou grands messieurs, surtout ceux plantés au cour de l’année.

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 1

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaires »

Petit jardin d’août (page 3)

Posté par eurekasophie le 28 juillet 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire de Août 2009
Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
- - - - -
1 jardinsalade.jpg
2 jardinfruit.jpg
3 jardinfruit.jpg
4
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
5 jardincarotte.jpg
6 lunepleine.jpgjardinfleur.jpg
7 jardinfleur.jpg
8 jardinfleur.jpg
9 jardinsalade.jpg
10 jardinsalade.jpg
11 jardinsalade.jpg
12 jardinfruit.jpg
13 lunedernierquartier.jpgjardinfruit.jpg
14 jardinfruit.jpg
15 jardincarotte.jpg
16 jardincarotte.jpg
17 jardinfleur.jpg
18
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
19
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
20 lunenouvelle.jpgjardinfruit.jpg
21 jardinfruit.jpg
22 jardincarotte.jpg
23 jardincarotte.jpg
24 jardincarotte.jpg
25 jardincarotte.jpg
26 jardinfleur.jpg
27 lunequartier1.jpgjardinsalade.jpg
28 jardinsalade.jpg
29 jardinfruit.jpg
30 jardinfruit.jpg
31
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 3

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaires »

DENTS BLANCHES ET HALEINE FRAICHE :

Posté par eurekasophie le 27 juillet 2009

brossagededentschezlechien.jpg

 

TOUT POUR UN SOURIRE DE STAR !

 

 

chienquisourit.jpg

 

Oui oui, ce sont bien les miennes ! Superbes non ?

Pour en finir avec le tartre , il n’y a même plus besoin de frotter leurs crocs après les repas. Toutes

sortes de produits ludiques et efficaces ont été créés, rien que pour leurs quenottes !

Chiens et chats ne sont pas sujets aux caries, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils n’ont jamais besoin de soins dentaires. Moins vous vous préoccupez de leur hygiène et plus ils risquent un jour d’être confrontés au problème de tartre, de la mauvaise haleine ( un motif de plainte fréquent !) , de l’inflammation des gencives, voire de l’infection. Et comme un problème n’arrive jamais seul, c’est leur santé général qui risque d’en pâtir. En effet, en cas de salive de mauvaise qualité, un chat n’arrive plus à se toiletter, d’où un poil terne et sale. Et un foyer infectieux dentaire peut vite gagner un autre organe ( coeur ) ou la circulation générale ( septicémie ). Or, il est bien plus facile de prévenir le tartre que de le retirer quand il est là. A ce stade, le vétérinaire n’a d’autre choix que d’endormir votre animal : si une légère sédation peut suffire pour retirer un peu de tartre à la curette sur quelques dents, il faut tout de même une anesthésie générale pour déloger ( par ultrasons ) du tartre présent un peu partout. Autant de raisons pour vous intéresser à la question de leur hygiène dentaire, dès leur plus jeune âge……

asterix22.gif Plus de choix pour les chiens que pour les humains !

Une fois n’est pas coutume, nos amis les chiens sont mieux lotis que leurs maîtres. Comme pour nous, on peut leur nettoyer les dents avec une brosse ou un doigtier et un dentifrice ( goût viande ). Mais ils ont encore bien d’autres possibilités, comme les lamelles et les os en peau de buffle ( jamais d’os véritable en revanche, car ils sont très mal tolérés sur le plan digestif ). Certains sont enrichis en enzymes et en désinfectant : de quoi retrouver des dents blanches et une bonne haleine.

 

osenpeaudebuffle.jpg

A côté de ces  » os intelligents  » , on trouve encore des dentifrices  » sans frotter « . Ils se présentent sous la forme de comprimés à avaler, de patch à coller, de sprays à pulvériser ou de compléments alimentaires à mélanger à l’eau ou aux aliments. Là encore, ils contiennent des enzymes qui n’ont pas leur pareil pour débarrasser les dents des petits débris alimentaires qui font le lit des bactéries et du tartre. Dernière solution, enfin : des croquettes abrasives conçues pour frotter la dent lorsque le chien les croque. Le nettoyage est purement mécanique, mais le résultat est bien là.

Il ne reste plus qu’à choisir ce que vous allez proposer à votre chien. Le choix dépend certes des goûts de votre ami, mais aussi de votre budget ! Plus votre chien est grand, plus les os à mâchouiller ou les croquettes abrasives reviennent cher ( jusqu’à 4 € par jour pour un os destiné à un molosse ). La solution la moins coûteuse reste celle de la brosse à dents et du tube de dentifrice ( environ 9 € par mois), mais encore faut-il l’y avoir habitué étant jeune. A défaut, les dentifrices à croquer ou à coller sont aussi abordables : leur prix de revient est de 0,30 à 0,40 € par jour. En contrepartie, votre chien garde les dents blanches et une bonne haleine. C’est donc nettement plus agréable pour toute la famille !

 

chatdrle.jpg Solutions spéciales pour les chats

Contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas davantage épargnés que les chiens. Simplement, certains chats font moins de tartre que d’autres. Le problème, c’est que, même habitués petits et très gentils, les chats acceptent rarement qu’on leur passe quotidiennement du dentifrice à l’aide d’une brosse ou d’un doigtier. Ils ont plutôt tendance à fuir à la simple vue de ces objets ! C’est pourquoi les industriels ont redoublé d’imagination pour leur brosser les dents sans en avoir l’air. Les croquettes abrasives ( car riches en fibres ) remportent la palme d’or de la simplicité car on peut leur en donner à vie, à la place de leur aliment ( prix de revient d’un aliment haut de gamme ). Grâce à leur forme et surtout, à leur texture particulière, elles exercent un nettoyage mécanique tandis que votre chat les croque.

Autre solution très simple d’utilisation : le boudin ou le rouleau aromatisé au poisson, à condition que votre chat l’accepte ( il a plus de chances d’aimer si vous l’habituez petit ). Là encore, le fait de le mâchouiller longuement assure un nettoyage mécanique efficace. Certains contiennent en outre des enzymes qui détruisent les débris alimentaires et donc assurent une hygiène irréprochable. Pour le reste ( compléments alimentaires à mettre dans son repas, comprimés de dentifrice à croquer ou à avaler ), la partie n’est pas gagnée d’avance : un chat n’est pas du genre patient et ne se laisse pas soigner facilement !

ASTUCE POUR UNE HALEINE SANS REPROCHE…….

Les chiens aimant mâchouiller les végétaux, des Britanniques ont immaginé de leur offrir un carré de plantes médicinales capables de régler leurs petits soucis digestifs. Et ça marche !

A planter d’office : du fenouil, de la menthe poivrée, du pissenlit, du persil. En revanche, pas question d’y mettre des plantes piquantes ( risques de blessures ) ou toxiques comme les lauriers roses, les arums, le muguet, les étoiles de Noël, le houx, les rhododendrons, les tulipes, l’if………Si votre ami ne comprend pas le message ( il ne touche guère à vos plantes), rien ne vous empêche de récolter un peu de fenouil et de menthe poivrée pour rajouter à ses croquettes et ainsi faciliter sa digestion. S’il est sujet aux flatulences, son alimentation est peut-être mal adaptée ( parlez-en au vétérinaire ). En attendant, un peu de charbon végétal peut le soulager. Phytocroq ® Haleine, un complément alimentaire pour chien disponible dans le commerce, apporte d’ailleurs du charbon végétal, avec en prime, du pisselit, de l’artichaut et de la bourdaine ( pour la digestion ), sans oublier les huiles essentielles de girofle, menthe, carvi et citron aux propriétés antiseptiques, bactéricides et désodorisantes, mais interdites aux chats ( environ 12 € la boîte de 60 Phytocroq ® ).

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, SOINS PARTICULIERS | 9 Commentaires »

LE HOUX

Posté par eurekasophie le 16 juillet 2009

 

houx3.gifhoux1.jpg houx3.gif

Le houx

 

Ses baies rouges nous rappellent la magie de Noël et le regard émerveillé des enfants. C’est d’ailleurs la plante la plus souvent représentée pour illustrer les fêtes de fin d’année. Mais le houx est intéressant au jardin tout au long de l’année. Persistant, résistant, il supporte le froid, les embruns et la pollution. Vert sombre ou panaché, baies rouges, oranges ou jaunes.

 

 

houxpanach.jpg

 

HOUX PANACHE

 

 

Bon à tout !

houx avec ses fruits rougesIl est le seul arbre à feuillage persistant à vivre dans les régions septentrionales et qui ne soit pas un conifère. Cet arbre solide et rustique dépasse régulièrement les 200 ans. On connaît plus de 400 espèces de houx, plantes très cosmopolites.En raison de leurs formes et de leurs couleurs très variées, les houx sont d’excellents arbustes d’ornement, bien adapté aux petits jardins contemporains. D’une très grande rusticité, ils réussissent dans toutes les régions et acceptent la plupart des sols, même s’ils préfèrent une légère acidité. Le houx peut aussi pousser à l’ombre, ce qui constitue un atout supplémentaire non négligeable. Avec son feuillage vernissé, il se montre d’une excellente résistance à la pollution atmosphérique
Arbuste des sous-bois à feuilles persistantes dont on utilise les feuilles et l’écorce.

Les feuilles de houx sont toniques et fébrifuges, les baies ont des vertus purgatives en décoction.
Egalement : Diarrhée, bronchite, rhumatismes.
Et en usage externe : Abcès, furoncles.

En infusion une cuillère à soupe de feuilles pour une tasse d’eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour.

En infusion une poignée d’écorce pour un litre d’eau bouillante laisser infuser toute la nuit ; 3 tasses par jour.

Vin pour fiévreux : faire macérer pendant une semaine 25 g de feuilles fraîches hachées dans 1 demi­verre d’alcool à 60°, puis ajouter 1 tasse de vin blanc et laisser encore 1 semaine, passer ; 6 cuillères à soupe par jour.

 

lignetisanes.gif                                                                                                lignetisanes.gif

potpharmacie7.jpghouxrouge.jpgpotpharmacie62.jpg

Publié dans HOUX, Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

12345
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant