Résultats de votre recherche

BOUQUETS DE BASILIC……

Posté par eurekasophie le 24 juin 2010

 

 

……POUR UN ÉTÉ VITAMINÉ 

 

 

                                 Hebergement d'images                      Hebergement d'images

 

Que serait une salade de tomates-mozzarella sans basilic ? Ou des pâtes sans pesto ? 

A lui tout seul, le basilic évoque la cuisine de l’été et ses plats ensoleillés gorgés de vitamine.

 

 

Hebergement d'images

Quelques feuilles de basilic sur une salade de tomates, des pâtes ou un poisson, et nous voilà en plein soleil sur les routes de Provence !

Ses feuilles, aux arômes oscillant entre menthe et clou de girofle, entretiennent des affinités particulières avec les recettes à base de tomates, d’ail ou d’olives, les omelettes, les pâtes et le poulet. Ajoutez-les en fin de préparation, car elles supportent mal la chaleur, et ciselez-les afin de préserver leur saveur. Le pesto agrémente les poissons vapeur, relève la vinaigrette ou un bouillon de légumes.

Côté desserts, quelques feuilles égaient les salades de fruits ou les granités ( orange, pamplemousse…..). Enfin, si vous avez du basilic dans votre jardin, sachez que les sommités fleuries se croquent aussi !

 

Une source d’antioxydants

 

                                                        Hebergement d'images

 

Comme  toutes les fines herbes, le basilic est riche en antioxydants, en magnésium (81 mg pour 100 g ), en calcium (202 mg ) , en fer et en vitamines C.

Antispasmodique, il facilite la digestion.Certes, on en met de petites quantités mais ajoutés les uns aux autres, ces apports n’ont rien d’anecdotique !

Un bouquet de basilic frais se conservera quelques jours au réfrigérateur, emballé de papier absorbant humide, dans une boîte en plastique. Ne le faites pas sécher, il perdrait de ses arômes.

Autre technique : préparez-le confit. Détachez les feuilles, mettez-les dans un bocal, salez légèrement et couvrez d’huile d’olive. Elles s’utiliseront dans des salades ou des pâtes.

 

Mon pesto fait maison 

 

 

                                                                                                                                         Hebergement d'images

◊  Mettez dans un mortier 30 g de feuilles de basilic, 2 c. à s. de pignons de pin, 1 gousse d’ail pelée, 2 c. à s. de parmesan râpé, un peu de sel et de poivre.

◊  Pilez le tout, puis ajoutez 4 c. à s. d’huile d’olive

Version super pressées ? 

Utilez un mixeur

 

 

 

Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 2 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

AMATEURS DE FOOT, VOICI ……

Posté par eurekasophie le 21 juin 2010

 

 

DES IDÉES DE PLATEAUX TÉLÉ BONS POUR LA SANTÉ

 

 

 

Des soirées foot en perspective? Un plateau télé, c’est sûr, c’est sympa !

 

 

Sauf que, le plus souvent, cela tourne vite au n’importe quoi diététique.

 

 Quelques idées pour se faire plaisir quand même en mangeant équilibré.

 

 

 

                                                                                         Hebergement d'images

 

Manger devant la télé? La hantise des nutritionnistes et des disciples du  » bien manger  » !!

Captivé par le petit écran, le cerveau ne fait plus attention à la quantité de nourriture avalée et en oublie même les signaux de satiété. En plus, on a tendance à manger avec les doigt, et à  » engloutir « . Se concentrer sur une fourchette et un couteau, ce serait le risque de rater un but au foot ou une scène cruciale de sa série préférée !

 

De quoi picorer mais aussi être rassasié !

 

 » Si vous y tenez vraiment, souligne Virginie Balès -diététicienne et micronutritionniste à Paris- , une solution consiste à associer des petites brochettes verrines ou sandwichs à manger avec les doigts, et un plat dans un assiette, pour envoyer au cerveau un signal de rassasiement.  »

Vous avez vraiment envie de rajouter des amuse-gueules ? Pas de sentiments, proscrivez cacahuètes et biscuits salés et adoptezles tomates cerises et les mini-bretzels (4 g de lipides contre 30 à 40 g pour des biscuits salés ).

Enfin, déjouer le piège de la coupure pub, qui arrive traîtreusement pile au moment où on vient de terminer son plateau. Au lieu d’aller faire un plein dans le réfrigérateur, lavez-vous les dents : le goût mentholé coupe illico toute envie de se resservir. Beaucoup mieux pour les fesses qu’un esquimau chocolat-amandes, non ? 

 

Le plateau cocooning

- Potage à la courgette 

-Oeuf cocotte à la ciboulette + mouillettes de pain aux céréales

- Salade de haricots verts au magret fumé et cerneaux de noix

- Des fraises

- 2 carrés de chocolat noir

Le plateau grec 

-Soupe glacée de tomates

-Salade grecque ( concombre, tomates, poivrons, oignons, olives noires, feta, huile d’olive ).

- Pain pita 

-Ramequin tzatziki ( concombre au yaourt ) ou de ( poivrons rouges au fromage blanc ).

- Une pêche.

Le plateau nordique 

- Salade de mâche, pommes vapeur, saumon fumé

- Fromage frais à l’aneth ( type St-Môret )

- blinis ou pain noir ( pumpernickel )

- Cornichons mollossol ( à la russe )

- Compote de pommes à la cannelle.

Le plateau sucré-salé 

-Mini brochettes de cubes de melon et billes de mozzarella

- Salade verte, tomates cerises, sauce balsamique

-Wraps au poulet ( salade verte, carottes rapées, blanc de poulet, sauce curry, raisins secs )

-Compotée de mangues ( surgelées coupées en dés et cuites avec du sucre vanillé.

bonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gif

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 6 Commentaires »

SANTE GROS PLAN

Posté par eurekasophie le 4 février 2010

 

 

SURVEILLEZ VOTRE THYROÏDE !

La thyroïde: voici un organe dont on ne savait quasiment rien il y a quelques dizaines d’années

- sauf qu’il provoquait parfois le goitre de certaines vieilles dames-

mais qui est de plus en plus souvent mis en avant dans la vie de tous les jours.

En effet, il semble que cette glande ait une fâcheuse tendance à se déséquilibrer, ce qui provoque quelques soucis de santé.

Mieux vaut donc la surveiller de près, afin qu’elle ne fasse pas trop parler d’elle…..

thyroide1t800.jpg

La thyroïde fait partie d’un système endocrinien qui comprend d’autres éléments comme l’hypophyse, la parathyroïde, le pancréas, les surrénales,

l’épiphyse, les ovaires et les testicules. La thyroïde, tout comme les ovaires et testicules, dépend de l’hypophyse.

endocrines.gif

Le système endocrinien

C’est un mot grec, signifiant bouclier, qui a donné son nom à cette glande qui a en effet la forme de boucliers anciens.

Comme nous ne connaissons plus vraiment la forme de ces armes anciennes, mieux vaut la comparer à la forme d’un papillon ( ou d’une chauve souris sur certains croquis !) , c’est-à-dire deux ailes et un rétrécissement au centre.

Il s’agit d’un beau coléopère, puisqu’elle mesure approximativement 3 à 4 cm de haut sur 4 à 6 de large. On peut aussi la comparer à deux petits poumons reliés par un mini-strernum. Son poids normal se situe aux alentours de 25 à 30 grammes.

Le spécialiste peut la palper directement et manuellement ( via des déglutitions répétées ) puisqu’ele se trouve entre la trachée et l’oesophage à la base du cou. Il peut déjà ainsi vérifier si son volume est normal, s’il n’y a aucune boule qui traîne lors d’un examen préliminaire.

LES FONCTIONS DE LA GLANDE THYROïDE

La glande thyroïde dispose de ses propres hormones. Et elles sont indispensables à notre survie, puisqu’elles nous servent de système de  » climatisation réservible  » . Il s’agit à peine d’une plaisanterie.

Elles aident également à la transformation des graisses et des sucres, au développement mental, et à celui du squelette. Elles assistent également la digestion, la fréquence cardiaque et le sysème génital. Autant dire qu’il d’une glande essentielle pour le bon équilibre de notre corps et de notre mental dans son ensemble.

C’est l’iode qui permet de les fabriquer et dans ce sens, il s’agit d’une glande unique, car c’est la seule qui ait besoin de cet élément.

Un vieux souvenir de l’âge où nous avions des nageoires ? En bonne santé, inutile de rechercher l’iode, elle se trouve naturellement dans notre alimentation et la thyroïde capte ce dont elle a besoin.

Evidemment, vivre près de la mer aide à avoir une ration suffisante. Ce qui n’est pas le cas des montagnards. Ce doit être la raison pour laquelle il y a bien longtemps que l’on rajoute de l’iode dans le sel de cuisine.

Le grand chef de la glande thyroïde se nomme l’hypophyse.

                                                                                                                           Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Il s’agit en quelque sorte de son cerveau . Il s’agit également d’une petite glande essentielle à notre système endocrinien.

Son homme de main est la TSH, ou Hormone Stimulant la thyroïde.

C’est un indice important lors des analyses, car une TSH élevée indique une hypothyroïdie et vice versa. C’est ce dosage qui est demandé systématiquement avant toute autre intervention, le résultat est en normal, lorsque le résulatat est situé entre 0,3 à 5 m UL / ml .

QUELLES HORMONES SONT FABRIQUÉES ?

Les médecins les appellent la T3 et la T4 .

Tout comme pour les appartements, il s’agit en quelque sorte de la taille de l’hormone, la T3 étant constituée de 3 atomes d’iode et la T4 de 4 atomes d’iode. La première est rare et active , la deuxième est pléthorique et se transforme ensuite en T3. Son taux est anormalement bas en cas d’hypothyroïdie . C’est quasiment toujours cette hormone qui permet d’obtenir les renseignements adéquats sur l’importance du déséquiibre.

Il est quasi « normal » d’avoir des soucis à propos de la  thyroïde si vous prenez certains médicaments habituellement ordonnés par des cardiologues ( et dans ce cas, il est probable que votre spécialiste vous demandera de faire des dosages réguliers ).

Le deuxième cas est évidemment la conséquence de traitements portant justement sur la thyroïde et là encore les suivis doivent être faits, donc toute irrégularité est signalée rapidement.

L’HYPOTHYROÏDIE

Il s’agit d’une maladie en grande partie féminine, et souvent après cinquante ans. Pas trop de souci à sefaire, elle est en général facile à soigner.

Contrairement à une réputation bien établie, l’hypothiroïdie ne fait pas maigrir. Les causes en sont connues. Par contre les symptômes ne sont pas particulièrement évidents puisqu’il s’agit en général de fatigue, frilosité, maux de ventre, fourmis dans les extrémités, désintérêt….en bref, difficile de dire si cela est dû à une grippe qui couve, à un début de dépression ou à un mauvais fonctionnement de notre fameuse glande.

Ce sont les analyses qui pourront dire ce qui se passe véritablement et si la thyroïde est en cause ou non. Le problème est justement que les personnes ne consultent pas, car il n’y a pas de quoi fouetter un chat, pourrait-on dire . Lorsquele dosage est fait, c’est une TSH élevée qui dévoile ce problème. Cela signifie que votre thyroïde fonctionne au ralenti. Si votre taux est légèrement élevé ( jusqu’à 10 environ ) , pas d’affolement, il n’est même pas évident que vous suiviez un traitement. Peut-être qu’un changement forcé d’alimentation suffira. Si elle est au-delà, et parfois bien au-delà, un traitement sera recommandé par votre médecin ou endocrinologue.

Il peut arriver que l’on vous parle japonnais à l’occasion d’une hypothyroïdie: ‘ HASHIMOTO  »

Ce nom est en fait celui du médecin qui a dévoilé cette maladie.

Rien de grave, il s’agit justement d’une hypothyroïdie facile à soigner. Rien de grave donc, dans le Hashimoto !

LE TRAITEMENT

Il existe une substitution allopathique par hormones de synthèses. Puisque votre thyroïde ne fabrique plus suffisamment d’hormones, il est possible de prendre des médicaments qui remplacent ce rôle.

Le seul point critique est encore une fois le dosage. Il faut parvenir à prendre la quantité exacte qui correspond à votre manque.

Différents produits existent, et une fois le bon  » mg  » trouvé, vous pourrez retrouver la forme comme si de rien n’était. Il faut souvent opérer plusieurs dosages avant d’obtenir un bon résulat et de toute façon, le TSH sera toujours à contrôler. Habituellement, les contrôles se font à peu près tous les deux mois et ensuite une à deux fois par an.

L’HYPERTHYROÏDIE

Très souvent, c’est par le coeur que l’on s’aperçoit que quelque chose ne va pas, car l’hypertyroïdie provoque très souvent de la tachycardie ou des battements irréguliers. Bien entendu, cela n’arrive pas que dans le cas d’une hyperthyroïdie, mais ce peut être un signe. D’autres signes peuvent aussi être la sudation, la fatigue, l’amaigrissement….. Votre entourage proche peut en général témoigner que vous êtes souvent nerveux et excité, parfois agressif. En bref, pas facile à vivre.

LE TRAITEMENT DE L’YPERTHYROÏDIE

Le traitement habituel est celui par iode radioactif.

L’adjectif peut faire peur, mais il s’agit en fait d’iode qui émet des radiations agissant sur les cellules. Il s’agit en fait d’un trompe l’oeil, car la glande thyroïdienne ne fait pas la distinction entre iode normal et iode radioactif. Or, ce dernier ralentit la production d’hormones et est ensuite éliminé rapidement dans les urines. Cet iode se prend en cachet ou solution dilué dans de l’eau.

Le traitement est forcément long, car il faut compter un minimum de trois mois pour en voir les effets véritablement bénéfiques.

L’hypertyroïdie disparaît alors. Il peut arriver qu’elle réapparaisse, assez rarement, et dans ce cas un traitement identique peut être administré. Il n’y a pas d’effet secondaire notable. En fait, la complication classique après ce genre de traitement est plutôt de passer en hypothyroïdie. Il faut donc suivre de près l’évolution de la glande pendant toute une phase.

C’est le traitement le plus sûr, puisque les médecins disposent de suffisamment de recul pour avoir constaté que les effets secondaires étaient quasi nuls sur les patients comme sur leurs enfants, et il n’est pas très coûteux. Par contre, il ne peut être utilisé chez une femme enceinte. De toute façon, votre médecin ou endocrinologue vous posera la question, car le foetus peut également capter cet iode radioactif. De même, pendant la période d’allaitement, car l’iode peut passer dans le lait maternel.

Si ce traitement à l’iode radioactif n’est pas possible, restent deux solutions :

Un traitement par médicaments antithyroïdiens. Ceux ci sont efficaces assez rapidement bien que la guérison permanente par ce biais ne concerne qu’un quart des patients. Il faut également s’assurer que le patient supporte le médicament sans effet secondaire.

Reste ensuite la chirurgie : on enlève en fait 80 % de la glande thyroïde ou plus. Il s’agit d’une solution qui est couramment pratiquée à présent mais qui présente certains risques dont vous devez être avertis, car la zone est très sensible avec de nombreux nerfs et la présence des cordes vocales. Mieux vaut prendre un chirurgien spécialisé dans ce type d’opérations. Cela nécessite bien entendu une anesthésie générale et une hospitalisation de quelques jours.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 4 Commentaires »

Tagg …tagg ..taggg …..

Posté par eurekasophie le 17 décembre 2009

 

Je viens de me faire taguer par Tendresse tendresse1.gif

Cette fois, les garçons doivent poster au moins 3 beaux hommes “BLEUS” pour le bonheur des filles et les filles doivent mettre au moins 3 photos de Femmes bien “ROSES” pour vous les hommes.

Ensuite, rappeler les règles et taguer à son tour au moins 2 filles et un garçon ou inversement, c’est au choix. Dire beaucoup de bien de son tagueur (que du bien). Lol, je vais me régaler ….Parce-que dire du bien de Tendresse, ce n’est pas un souci pour moi.

Alors voilà ma sélection :

taggrose2.gif

 

taggrose5.jpg

 

taggrose4.gif

 

 

J’espère Messieurs que ces imagesvous plairont ..

Ah Tendresse ! Il y a peu de temps que je te connais …

Et ce que tu laisses transparaître, me fait apprécier chaque commentaire que tu veux bien laisser sur mon blog.

Douceur, Tendresse sont deux adjectifs qui te vont bien, qui réchauffent le coeur.

Tu es une personne sensible, attentionnée, quelqu’un qui donne….

Tu sais que c’est rare de nos jours de donner…Mon amitié avec toi n’est que virtuelle et j’envie Marie de te mieux connaître.

Sais tu, ma belle qu’au tout début, tu m’intimidais…..je choisissais mes mots pour t’écrire car pour moi, tu étais une poétesse ….et j’avais

peur de paraître ridicule à tes yeux. Mais, au fil du temps, j’ai compris que la poésie n’était pas exclusiment ton cheval de bataille, et que

l’amitié et la communication étaient des principes auxquels tu donnais une grande priorité.

Merci Tendresse , merci pour ta gentillesse et ton intérêt à mon égard.

 

sophieparmarius.jpg

Sophie dessinée parMarius

Je taggue …euhhhhhhhh voyons ! Y’en a qui vont pas être contents. Ben, j’ai pas trop le choix en

fait, je connais que Marius et ARSENE…pas glop , je sais !

 

ARSENE- MARIUS - RVALLOU

Publié dans TAGS | 19 Commentaires »

LUTTER CONTRE LA GOUTTE

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

gouttemaladie1.jpg

 

 

LA CUISINE ANTI-GOUTTE

Ceux qui en ont déjà souffert comprendront: tout plutôt que cette douleur !

Et si, pour éviter une nouvelle crise, il suffit de bien choisir les aliments qui composent l’assiette quotidienne, en y ajoutant une goutte

de principes Seignalet pour préserver la santé en général, franchement, ça vaut le coup, non ?

L‘ hiver peut être froid et gris, les étals des primeurs n’en sont pas moins bien garnis et colorés.

lgumes1.jpgfruits.jpglgumes.jpg

 

 

Razzia d’abord sur les fruits si protecteurs: les exotiques de saison ( mangues, papayes, fruits de la passion, goyaves….) et les grands

pourvoyeurs de vitamines C ( kiwis, pomelos et pamplemousses, clémentines, citrons, oranges….) .

Le panier se remplit ensuite de légumes, garants d’une assiette légère et promoteurs de santé: on trouve ces temps-ci beaucoup de choux qu’on peut tous goûter, à l’exception du chou-fleur, et en laissant toujours une place aux brocolis, pour de belles endives et des betteraves, de la mâche, des salsifis et des topinambours, au mieux de leurs formes biscornues.

On passe aussi chez le poissonnier pour y choisir quelques poissons blancs, chez l’épicier pour le riz, le quinoa, le thé vert et la tisane d’aubier de tilleul. Et on est prêt à passer en cuisine et à se régaler en toute sérénité, sans crainte de la crise du lendemain !

UNE JOURNÉE DE MENUS

AU RÉVEIL verredeau.jpg

Pas le choix, il faut boire et boire beaucoup. Le verre d’eau matinal n’est pas une option, c’est une obligation, et comme il faut aussi alcaliniser le terrain, on l’agrémentera volontiers d’un jus de citron. Réveil tonique et vitaminé garanti, et pas désagréable qui plus est !

AU PETIT DÉJEUNERpetitdejeunerlarge.jpg

Restons léger

Pas question de sauter le petit déjeuner, premier repas de la journée et important s’il en est. Mais s’il doit être complet, il ne doit être ni trop gras ni trop lourd. L’option protéines = charcuteries + fromages à l’allemande, est à oublier. La solution continentale s’adapte bien mieux à notre cas.

Les bons choix

Petit déjeuner continental ne veut pas forcément dire viennoiseries ou pain blanc. On leur préférera les mueslis de céréales complètes, les tartines ou les crackers de sarrasin, surmontés ( pourquoi pas, puisqu’on y a droit) d’un peu de miel ou de confiture, comme la délicieuse et inattendue confiture de clémentine.

Anne dufour recommande un agrume à chaque repas. Le pamplemousse traditionnel  ( ou le pomelo plus doux à déguster sans sucre ) se sert ainsi dès le matin. Si on hésite devant sa saveur acidulée, on peut aussi prendre la direction d’une salade de fruits mélangés ( en insistant sur les agrumes et les kiwis si riches en vitamine C ), ou se les servir en petits cocktails délicieux.

Bien arrosé

Il va falloir les boire, ces 1,5 à 3,5 litres ( en temps de crise ) préconisés pour éviter les ennuis. Le thé vert, ou mieux, la tisane d’aubier de tilleul avec ses remarquables propriétés drainantes, ne se boivent pasau mug,mais au bol. Si on ne peut pas se passer de café, on se le gardera raisonnablement dans sa petite tasse…mais on le gardera pour la bonne bouche, après le bol réglementaire !

AU DÉJEUNER dejeuner.jpgdejeuner2.jpg

Restons léger                                                                                     Clique sur les images pour connaître la recette

Pas d’excès, pas de cuisson dans des litres de graisses: on préfèrera la vapeur, les pochages ou le cru recommandé par le Dr Seignalet. Au menu, point de viandes, ni de gibiers ou d’abats, mais des protéines végétales ( céréales + légumes secs, tofu…) et quelques poissons parmi les moins gras. Et puis surtout, des légumes. En entrée, en plat principal, crus et cuits. Leur teneur en fibres et leur pauvreté en calories, en plus de leurs apports vitaminés, font d’eux vos meilleurs alliés santé et minceur. Le fromage n’est pas conseillé, loin de là, et le dessert n’est pas une obligation.

Les bons choix

Pensez systématiquement à des crudités ou à une salade en entrée. Arrosées d’une vinaigrette à base d’huile de colza pour ses apports en  » bons  » acides gras et avec un jus de citron à la place du vinaigre ( c’est pour  » l’agrume à chaque repas  » et en plus, c’est très bon ). Prévoyez de façon aussi automatique d’agrémenter votre plat principal d’une très généreuse ration de légumes. Ne pensez plus :  » Je vais faire un / nom d’une viande / aux / nom d’un légume/ » mais inversez l’ordre des choses et dites:  » je vais me régaler en toute tranquillité avec des / nom d’un légume / et un tout petit peu de / nom d’un poisson ou d’une céréale / « . Car oui, les gros appétits peuvent compléter leur repas avec ces céréales qui calent, comme le riz, le quinoa, le sarrasin.

Bien arrosé

Bien sûr, ici, on ne parle pas de vin, ni de bière….On arrose d’eau, d’eau et encore d’eau ! Trop plate, trop fade pour vous plaire ? Ajoutez-y un filet de jus de citron, ou plus doux, d’orange ou de clémentine…ce sera toujours un peu d’alcalinisation en plus, et ça passera beaucoup mieux, vous verrez !

En fin de repas, on complète ce bel arrosage avec une boisson chaude, thé vert ou aubier de tilleul en priorité. Vous allez avoie envie d’aller aux toilettes tout l’après-midi ? Tant pis ! Ou plutôt non : tant mieux ! Parce qu’alors, vous éliminez et vous évacuez ce qui pourrait vous faire tant de mal ….Alors ? A la vôtre !

AU DÎNER soupeauchou.gif

Restons léger

S’il est un repas qui doit rester léger, c’est bien celui du soir. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’énergie pour aller vous coucher et dormir et, sachez-le, toutes les calories  » en trop  » avalées au dîner sont en grande partie stockées….Donc, toutes les règles de la cuisson du midi restent valables ici, les conseils pour la fin du repas encore plus.

Les bons choix

Deux options principales: la soupe suivie d’une salade ou d’un plat de légumes léger, ou le plat unique.

La soupe vous convient admirablement: un plat à base d’eau ( c’est encore ça de bu !), plein de légumes, pauvre en calories, et diversifiable à l’infini. Et quel meilleur plat pour réchauffer les fraîches ambiances hivernales ? Allez, à la soupe !

Autre solution: le plat unique, chaud et réconfortant lui aussi, mais qu’on veillera à composer de légumes en priorité et / ou de céréales. Relevé d’épices et d’herbes en associations elles sont aussi très variées, voilà de quoi vous régaler tous les jours….

Bien arrosé

Pour ce chapitre, vous connaissez les règles…Ah, je vous entends déjà !  » Mais alors, on va avoir envie d’aller aux toilettes toute la nuit ? « . D’accord. Si vous avez la certitude d’avoir atteint votre  » quota  » , allez-y avec plus de modération. Et faites comme les enfants: dînez tôt, et n’oubliez pas de prendre vos précautions juste avant d’aller dormir !

seignalet.jpg  Clique sur l’image s’il-te-plaît

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 5 Commentaires »

DANS LA CUISINE D’ARSENE

Posté par eurekasophie le 27 novembre 2009

bonappetit2.gif

 

Matelote de plantain

C’est ce que j’ai prévu de concocter pour ARSENE ce midi.

Je dois vous avouez une chose: je me suis levée aux aurores pour préparer les petits plats de tout ce petit monde.

Ha ! Je sais qu’ARSENE est toujours concentré sur les articles qu’il rédige. Alors, en passant lui faire

un petit coucou, je mets le tablier et je lui mijote un petit plat

Pour le faire patienter pendant que je cuisine, allez donc lui dire un petit bonjour ….

Cliquez là, sur l’image journaliste.gif

Voilà la recette et ses ingrédients

200 g de feuilles
1 bel oignon
2 noix de beurre
2 cuillère à soupe de farine
1 verre d’eau
3 verres de vin rouge
sel, poivre

cuisine3.gif

Coupez les jeunes feuilles, mettez-les à bouillir dans de l’eau salée. Si les feuilles sont plus âgées recommencez 1 à 2 fois, puis goûtez pour juger de l’amertume. Egouttez ensuite les feuilles. Pendant ce temps, faites revenir dans une noix de beurre l’oignon, puis versez le plantain. Faites fondre, ajoutez 2 verres de vin. Laissez mijoter 5 min. Préparez une béchamel avec la farine dorée dans une noix de beurre, ajoutez l’eau et le vin restant. Assaisonnez, laissez épaissir et mélangez au plantain.

Ce plat surprenant et raffiné se déguste accompagné d’une céréale (semoule, riz) et d’un filet de cabillaud ou de merlan cuits à la vapeur.

Boisson, un rouge corsé.

personnagetable.gif

Publié dans LISTE DES RECETTES A BASE DE PLANTES SAUVAGES, PLANTAIN EN MATELOTE | 6 Commentaires »

UN JARDIN

Posté par eurekasophie le 19 novembre 2009

jardinsurtoit.jpglogojardinsurtoit.gifjardinsurtoit.jpg 

 

 

 

SUR MON TOIT !

 

Entre macadam et béton, ce refuge suspendu, un ticket vert pour le ciel,

est un lieu qui va devenir incontournable dans la vie citadine.

Ecologiques et esthétiques, ces nouveaux espaces verts arrivent en France,

n’en demeurent pas moins techniques et complexes.

Dans un univers citadin bétonné, voir de la verdure à la verticale est encore une surprise.

Depuis peu, les toits se mettent eux aussi au vert, ils représentent une somme non négligeable d’avantages écologiques et économiques.

toitvert1.jpg

LES AVANTAGES DU TOIT VÉEGÉTAL

- Ecologiques

Le toit végétal est incontestablement un plus pour la biodiversité et la création de nouveaux biotopes en zone urbaine. Avec une toiture végétalisée, la régulation de l’eau de ville bétonnée et donc imperméable, se fait mieux. Une partie de cette eau retenue est filtrée par le substrat et les végétaux. En cas de fortes pluies, le toit végétal évite les engorgements dans les canalisations. En cas de faible pluie, l’eau est restituée à l’atmosphère sous forme de vapeur d’eau. Le toit végétal a un impact positif sur la protection du bâtiment. Les matériaux imperméabilisants qui doivent le composer résistent plus longtemps aux ultraviolets ( UV). Il est aussi une formidable isolation thermique à l’origine d’importantes économies d’énergie. Un toit  » normal  » exposé au soleil peut atteindre une température de surface de 65 ° C , mais avec une ouverture végétale, la température reste constante, entre 15 à 20 ° C. Des scientifiques canadiens ont évalué qu’avec seulement 6 % de toitures végétalisées, une ville pourrait voir la température estivale réduite de 1 à 2 degrés, chaque degré en moins permettant d’abaisser de 5 % la demande en électricité utilisée pour la climatisation, l’une des plus importantes sources de gaz à effet de serre.

Le paysage se met à la couleur au gré des saisons et remplace avec bonheur

les zones grises ou noires des toits d’immeubles.

toiturevegetale3.jpg

- sanitaires

Le  toit végétal fixe les poussières et les pollens, diminue les taux de CO2 , et augmente le taux d’hygrométrie , un grand plus pour la santé. La couverture végétale apporte une sérieuse protection acoustique en absorbant les ondes sonores. Bruits de pluie, de grêle, bruits aériens ( pour ces derniers, la réduction acoustique peut aller jusqu’à 5 dB.

LES DEUX TYPES DE TOITS VÉGÉTAUX

Un certain nombre de considérations techniques et structurales sont à étudier en fonction du type de toit que vous désirez installer.

- Le toit intensif : Il a une épaisseur d’environ 30 cm, soit une charge de 500 à 800 kg/m², et nécessite une construction particulière au niveau de la structure portante du toit afin de pouvoir supporter le poids du substrat et des plantes ( le support est en béton) . Il peut abriter de nombreuses variétés de plantes, mais nécessite un entretien très régulier.

- Le toit extensif : il n’y a que 5 à 10 cm d’épaisseur, soit une charge de 60 à 100 kg /m². Les variétés de plantes que l’on peut y mettre sont moins nombreuses et beaucoup plus résistantes à la sécheresse. L’entretien est facile et ne demande qu’un ou deux contrôles par an. Le support peut être en acier ou en bois.

LES IMPÉRATIFS DU TOIT VÉGÉTAL EXTENSIF

jardintoit2.jpg

 

 

Le toit extensif est beaucoup plus léger et donc plus accessible aux particuliers, un substrat de 5 à 15 cm d’épaisseur représentant une charge supplémentaire de l’ordre de 290 à 970 kg par mètre carré ( s’il y a doute, il est indispensable de faire appel à un architecte ). Une fois que l’on a vérifié que la structure portante pouvait supporter le poids du toit végétal, on installe les éléments nécessaires au toit végétal.

CE SONT :

- La membrane d’étanchéité qui isole l’habitation. Il en existe différents types.

- La couche de drainage et de filtration: l’eau est dirigée vers les gouttières. Le bon drainage est important, il protège la membrane d’étanchéité et il assure la bonne vitalité des plantes. La couche drainante est constituée de matériaux granuleux ( gravier, briques cassées, billes d’argile expansée….).

Le substrat de croissance : c’est lui qui assure la vitalité des plantes. Léger, il est un mélange de compost végétal de feuilles, mais aussi de pierres légères, de tuiles broyées afin d’éviter la saturation d’eau, novice pour la racine des plantes.

La couche végétale : le choix des plantes, la végétation ne sera qu’herbacée ou arbusive, se fait en fonction de la région, de l’ensoleillement, de la pente du toit…. Avec la végétation de la toiture, le paysage se met à la couleur au gré des saisons et remplace avec bonheur les zones grises ou noires des toits d’immeubles. Toutes les grandes villes souffrent du manque d’espace et de verdure, de l’omniprésence du béton. Pourquoi ne pas rêver d’une autre conception de la surface des toits ? Récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage des végétaux, la fabrication de compost….

LA VAGUE VERTE 

Si les jardins d’agréments étaient bien présents dans les anciennes civilisations de la vallée du Tigre et de l’Euphrate avec les célèbres Jardins suspendus de Babylone.

lesjardinsdebabylone.jpglesjardinsdebabylone2.jpglesjardinssuspendusdebabylone.jpg

C’est en Allemagne que le courant des toits végétalisés est le plus fort avec 14 millions de mètres carrés de toits gazonnés ou fleuris !

Au Japon, depuis 2001, les constructions privées de plus de 1 000 m² au sol et les immeubles publics de plus de 250 m² au sol, doivent végétaliser 20 % de la surface de leur toit, sous peine d’amende….. Plus de 40 villes japonaises offrent des subventions auxconstructeurs de toits végétaux.

A Portland ( Oregon ), après avoir convaicu les secteurs publics et privés de verdir le toit de leurs bâtiments, la ville met tout en oeuvre pour inciter les propriétaires de maison à faire de même, en leur accordant des subventions et une remise annuelle de 35 % sur la taxe d’eau.

En France, 65 000 m² de  » toits verts  » ont été installés en 2002, avec un objectif de 1 million de m² en 2010. Une prévision encore timide mais un art qui ne demande qu’à se développer pour devenir un indispensable rendez-vous nature.

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 8 Commentaires »

FEMMES ENCEINTES……

Posté par eurekasophie le 13 novembre 2009

grossesseproprieteshut.jpg 

 

 

 

FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA GRIPPE H1N1 ?

Au moment où j’écris cet article , un peu plus de 100 000 personnes, en France, ont été touchées par la

fameuse grippe A. Bien qu’elle ne semble pas redoutable, cette maladie fait grand bruit !

Et l’on parle chaque jour des vaccins tout prêts à surgir, avec en ligne de mire, la vaccination prioritaire des femmes enceintes.

La polémique est en route…..

Le vaccin prévu au départ devait contenir un dérivé de mercure, mais, pour les femmes enceintes,

cet excipient serait évité. Faut-il pour autant se faire vacciner ?

Il existe des stratégies naturelles de prévention, je vous les ai présentées dans des articles précédents.

Aujourd’hui, à la suite du courrier d’une internaute, nous nous intéressons plus particulièrement au cas des femmes enceintes....

 » Mon épouse est enceinte de 3 mois 1/2 , elle est enseignante ( prof. de sport ) en collège et nous sommes inquiets par rapport à la grippe A.

Vos conseils donnés dans les articles dans  » Prendre soin de soi  » sont-ils adaptés à une femme enceinte ?  »

Article de Didier Le Bail

pour le magasine  » Belle-Santé  »

gailuronanim.gif< Dis, Sosso, t’es toute pâlichichonne,  t’as l’air fatiguée, pas en forme quoi . Tu nous aurais pas caché quelque chose quand même, hein !!! Comme un p’tit polichinelle dans l’tiroir ???? D’où cet article ….D’abord, c’est qui ce Didier Le Bail ? Qu’est-ce-qu’y vient faire sur ton blog ? Ben quoi, qu’est-ce-que j’ai encore dit de pas convenableuu ?

                                           

                                                                  

                                                                         chien.gif <Tsss tssss, y’a qu’un abruti comme toi pour imaginer de telles choses. On commence par voir des cigognes , et on finit par voir des rats se balader sur l’édredon . Vas te faire empapaouter et tu devrais diminuer les doses de pastaga l’ahuri. Nan mais ! Pardon M’sieur Le Bail , j’vous laisse à votre clavier. Nan mais c’est vrai ça , j’peux pas laisser dire des choses comme ça .

decopunaise.gif1) Stratégie basique de prévention pour la femme enceinte :

Cure au long cours de spiruline des Andes ( Flamant vert), à raison de 4 à 5 comprimés matin et soir. Il est recommandé de bien mâcher les comprimés avant d’avaler, sauf si l’on n’apprécie guère le goût du produit. Augmenter les doses progressivement.

Application cutanée d’une lotion aromatique à faire préparer dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie. En voici la formule:

- HE Cinnamomum camphora CT cinéole          3 ml

- HE Eucalyptus radiata ssp radiata                       1 ml

- HE Thymus vulgaris CT thujanol                        1 ml

- HE Laurus nobilis                                                      1 ml

- HE Melaleuca quinquenervia CT cinéole          1 ml

- HV Noisette                                                    QSP    15 ml

En prévention, 6 gouttes sur le thorax et 6 gouttessur le dos matin et soir pendant la période virale à risque.

decopunaise.gif 2) En curatif, dès l’apparition des premiers symptômes:

Démarrer un traitement à base de gélules préparées à l’avance en pharmacie. Formule de ces gélules:

- HE Cinnamomum camphora CT cinéole           25 mg

- HE Thymus vulgaris CT thujanol                         25 mg

- HE Laurus nobilis                                                      10 mg

- HE Eucalyptus radiata ssp radiata                        25 mg

- Excipient QS pour faire une gélule

Prendre 1 gélule 4 fois par jour pendant 5 jours, soit 20 gélules au total.

En cas de pathologie sous-jacente faisant craindre la survenue de complications respiratoires, il existe la possibilité de remplacer ces gélules par des capsules d’HE d’origan compact.

Précision d’importance :

Le traitement par voie orale n’est réalisable qu’à partir du 4 ème mois de grossesse, pas avant.

picture13.jpg< Bon, qu’est-ce-que je fais, j’en prends un pour taper sur l’autre ? C’est vraiment le gros binzzzss . Petite précision: j’ai cherché sur Internet le sens du mot  » empapaouter  » qu’utilise mon  ami et collaborateur Ralphy … C’est bien un mot existant dans le jargon français , en gros ça veut dire : va te faire voir chez les grecs  » .

Pour ce qui est du reste, je laisse l’illuminé du second étage patauger dans la choucroute ( et c’est dommage because j’ai une folle envie de choucroute) , imaginer des scénarios genre  » Cosette  » ou les  » Misérables  » , mais c’est son cinéma à lui !!!! Je voudrais juste, pour conclure dire  merci à Didier Le Bail pour sa précieuse collaboration .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 2 Commentaires »

MARIE……………..

Posté par eurekasophie le 16 octobre 2009

marie.gif 

Quand tu verseras une larme

  Quand tu lanceras un cri d’alarme

  Quand tu seras fatiguée

  Quand tu seras tannée

  N’hésite pas à me solliciter

  Je serais toujours là pour t’encourager

  Quand tu auras besoin d’une oreille 

   pour t’écouter

  Quand tu auras besoin d’une main

    pour te relever

  Quand tu auras besoin d’un câlin

   pour t’apaiser

  Quand tu auras besoin d’une épaule 

    pour te reposer

  N’hésites pas à m’appeler

  Je serais là pour te consoler

  Quand ta vie te décevra

  Quand un grand mur devant toi 

    se dressera

  Quand tu auras peur de foncer

  Je serais là pour t’aider

  Quand le soleil s’éteindra dans ton âme

  Quand tu croiras que la vie perd son charme

  Quand les idées noires te trouvent désarmée

  La main toujours je te tendrais

  Quand tu seras devant trop de détours

  Quand tu ne trouveras plus le chemin

    du retour

  Quand le nord dans le jour tu chercheras

  Pour te guider, je serais là

  Quand ton sourire resplendira

  Quand un jour la chance te sourira

  Quand le ciel se dégagera pour toi

  Je serais là pour rire avec toi

  Quand tes rires se changeront en fous rires

  Quand une simple fleur te fera sourire

  Quand le bonheur emplira ton coeur

  Je serais là pour cultiver ce bonheur

  Peu importe l’heure qu’il sera

  Peu importe le temps qu’il fera

  Si tu as besoin de moi

  Je serais toujours là pour toi

Publié dans DEDICACES | 3 Commentaires »

OBESITE ET OBESITE ABDOMINALE

Posté par eurekasophie le 4 octobre 2009

scoubidou1.gif 

 

UNE QUESTION DE REPARTITION DES GRAISSES,

avec un risque cardiovasculaire et métabolique différent.

Lorsqu’il existe un surpoids, c’est surtout la répartition des graisses ( l’endroit où elles s’accumulent ) qui influence le risque cardiovasculaire et métabolique.

Une personne peut être plutôt en forme de

 » POMME  » ou en forme de  » POIRE » :

pommeetpoire.gif

 

Des poooooooommes , des poiiiiiiiiiiires et des scoubidous bidous….Whoua !

scoubidou2.gif

pommes012.gif Une silhouette en forme de  » POMME  » veut dire que les graisses ont tendance à s’accumuler au niveau du ventre, avec augmentation du tour de taille.

poire2.gif  La silhouette en forme de «  POIRE  » veut dire que les graisses ont tendance à s’installer sur les hanches et les fesses.

                                        En forme de pommes012.gifLa graisse est localisée à l’intérieur du ventre et enveloppe les organes internes ( foie, intestin…). Elle est dangereuse pour la santé du coeur et des vaisseaux.

                                        En forme de poire2.gif La graisse est localisée sous la peau, au niveau des hanches et des fesses. Elle est moins dangereuse pour la santé du coeur et des vaisseaux.

                                                                                                  QU’EST-CE-QUE

                                                                                                                                 L’OBÉSITE ABDOMINALE ponctuation29.gif

                                                                On parle d’OBÉSITE ABDOMINALE POUR UN TOUR DE TAILLE ÉLEVÉ , AU-DESSUS DE :

femme.gifhomme.gif

 

88 CM                                                  102 CM

Chez la femme                                        Chez l’homme

 

A partir de 80 cm chez la femme et 94 cm chez l’homme, il faut surveiller son tour de taille.

L’obésité abdominale augmente le risque :

arobase24.gifD’anomalies métaboliques ( taux élevé de sucre et de graisse dans le sang / du diabète )

arobase24.gif De maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2

COMMENT L’IDENTIFIER ponctuation29.gif

On l’identifie par la mesure du tour de taille.

Pour mesurer le tour de taille, votre médecin…..

point2.gif Utilisera un simple mètre ruban

point2.gif Placera le mètre-ruban bien parallèle au sol, entre le haut de votre os de hanche et le bas de votre cage thoracique, juste au-dessus de votre nombril

point2.gif Vous demandera, au moment de la mesure, de ne pas gonfler ou de rentrer le ventre pour ne pas fausser la mesure

point2.gif Prendra note de la mesure

La pratique d’une activité physique, même modérée, s’avère bénéfique pour la santé…

de la marche, du vélo, du jardinage, du bricolage ou consister à monter les escaliers…

Lors de vos repas,

adoptez les bons réflexes

point2.gif Augmentez votre consommation quotidienne de fruits et légumes

point2.gif Mangez du pain ou un autre féculent à chaque repas ( riz, pâtes, semoule, légumineuses)

point2.gif Privilégiez les huiles végétales: huile de colza, de noix, d’olive….

point2.gifPrivilégiez un mode de cuisson comportant peu de graisse: à la vapeur, en papillote, en grillade

point2.gif Consommez de la viande 1 fois par jour et du poisson au moins 2 fois par semaine

Changez les mauvais réflexes

point2.gif Ne sautez pas de repas

point2.gif Evitez de manger devant la télévision

point2.gifDiminuez votre consommation d’aliments gras ou sucrés ( charcuteries, sauces, viennoiseries, certains fromages..)

point2.gif Limitez votre consommation de boisson sucrées ou alcoolisées. Privilégiez l’eau !

 

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 6 Commentaires »

12345...7
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant