Résultats de votre recherche

LA CUISINE DES FUTURS PARENTS

Posté par eurekasophie le 9 juillet 2009

 

 

On peut se concocter une alimentation  » préconceptionnelle » en suivant les conseils d’Anne Dufour ET en respectant les principes de la cuisine-santé édictées par le Dr Seignalet. L’enjeu sera de trouver la vitamine B9 ailleurs que dans le blé ( pour éviter son gluten) , de sélectionner les apports d’origine animale pour que la vitamine B12 provienne des crustacés plutôt que des produits laitiers, etc. Et de privilégier le cru au cuit. Quelques choix tout simples, dès le marché et en cuisine, pour bientôt s’appeler Papa et Maman.

 

 » VITAMINES B ET C TU MARIERAS, DES MINERAUX TES TÉMOINS TU FERAS, ET BÉBÉ TU

 

AURAS ! » 

 

 

panierdefruits2.gif

 

L’été est beau, chaud, propice à la détente et au temps pour soi et, sur le marché, il se montre fort riche en ressources qui vont vous aider à remplir vos objectifs. Et quels sont-ils ? Petit listing.

 

haricots1.gif oeufs008.gifsalade.gif

 

 

OBJECTIF VITAMINE B9: haricots verts et salades variées chez le primeur, oeufs (bio) chez le volailler ( on en prend quelques-uns quand même, parce qu’ils aident aussi à atteindre les objectifs Vitamiune B12 et Zinc/ Sélénium.

 

cerise02.gifcarotte.gif radis.giftomates.gifmelon.gif

OBJECTIF VITAMINE C : la cuisson la détruit en grande partie, mais on n’a que l’embarras du choix des légumes et des fruits qui se consomment crus. Dans le panier: betteraves, carottes, céleri, concombre, radis, tomates, abricots, cerises, figues, framboises, groseilles, melon, pastèque, pêches, prunes……….

 

crabe.gif poisson.gifhomard.gif

 

OBJECTIF VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM, FER ET CO-ENZYME Q10 : crustacés, fruits de mer et poissons gras sont abondants en cette saison. On leur rajoute un peu de tofu. Et pour les oeufs, c’est déjà fait.

 

chocolateil3.gif eaubouteille.jpg

OBJECTIF MAGNESIUM:  on a déjà les légumes verts. Chez l’épicier, on complète leurs ressources par celles d’une eau qui en est riche, on craque au passage pour la plaque de chocolat noir qui n’en est pas dépourvue. Et on n’oublie pas que le sarrasin en contient aussi.

 

AVEC CELA, ON A L’ESSENTIEL, ON PEUT PASSER EN CUISINE.

 

 

UNE JOURNÉE DE MENUS 

 

AU RÉVEIL

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Le verre d’eau riche en magnésium est surtout pour madame, qui doit faire le plein de ce minéral pour booster sa fertilité. Monsieur peut trinquer avec elle: ça ne lui fera pas de mal non plus. Et l’objectif est toujours de vider la bouteille d’ici à la fin de la journée.

 

AU PETIT DÉJEUNER

 

Première occasion de commencer à remplir les quelques objectifs du moment, et rien ne vous empêche de le prendre au lit, au cas où vous auriez envie d’un  » after » productif…….

OBJECTIFS VITAMINE B9, B12, ZINC/SELENIUM

Omelette, oeuf coque, brouillade…. Les oeufs sont au menu avec bonheur dès le matin. Ils apportent de plus les protéines utiles à l’énergie du démarrage de la journée en assez peu de calories, ce qui est tout bon.

OBJECTIF MAGNESIUM

On pourrait penser faire infuser son thé vert dans de l’Hépar ou de la Contrex…..mais sa saveur risque d’en souffrir un peu, ces eaux ayant elles-mêmes un goût assez marqué. Mieux vaut accompagner ses oeufs d’une tranche de pain de sarrasin.

OBJECTIF VITAMINE C

Croquez la pomme ! Ou plutôt en cette saison, l’abricot, la pêche, la prune……enfin tous les fruits que l’été vous apporte sur un plateau. Seuls et nature ou mélangés en salade fraîche: c’est au choix. Mais c’est un passage obligé. On les prend seuls ou de préférence une heure avant le  » vrai  » petit déjeuner, c’est mieux…..ou alors en milieu de matinée en en-cas, une ou deux heures avant le déjeuner.

 

AU DÉJEUNER

 

On poursuit nos objectifs, et on fait le tour de la petite liste des indispensables, à accommoder en pensant toujours à se faire plaisir.

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Si vous avez choisi l’option  » oeufs » au petit déjeuner, préférez un apport végétal à midi. Accompagnez votre plat de protéines de haricots verts, vapeur ou en salade. Pensez que la salade verte et une entrée facile et rapide à préparer, riche en fibres et pauvre en calories.

OBJECTIF VITAMINE C

Vive les crustacés en entrée ! C’est un classique. Râpez les betteraves crues, le céleri et les carottes, tranchez les concombres et les tomates…..

N’oubliez pas que les herbes fraîches représentent aussi un apport intéressant en vitamine C ( et en vitamines B9 et en fer). Pas énorme, vu la quantité qu’on consomme à chaque fois, mais intéressant quand même. Persil, aneth, coriandre, ciboulette, estragon, basilic…mettez-en partout ! 

OBJECTIFS VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM ET CO-ENZYME Q10 

Pleins feux sur les poissons, et particulièrement les plus gras d’entre eux. Ils se dégustent chauds, juste saisis à la vapeur, ou cuits et refroidis ( à côté de la salade ou des haricots verts), ou encore crus, en carpaccio ou en tartares. Tellement variés et très bons sous tellement de formes qu’ils peuvent être quotidiens sans jamais lasser.

Un tartare ou un carpaccio de boeuf de temps en temps peut aussi intervenir favorablement. Le régime Seignalet ne contre-indique pas la viande, pourvu qu’elle soit dégustée de préférence crue et pas trop fréquemment.

 

IDÉES RECETTES: Tomates surprises , tartare de truite.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF MAGNÉSIUM

Il vient d’abord de votre verre, rempli de la même eau que celle choisie dès le matin. Quelques amandes concassées peuvent aussi agrémenter les crudités, un carré de chocolat noir tenir lieu de dessert.

 

AU GOÛTER 

 

Une petite gourmandise l’après-midi aide à garder la ligne: les  » goûteurs  » sont souvent plus minces, pourvu que leur en-cas reste équilibré, car il aide le repas du soir à rester plus légerà l’heure où les sucres sont les mieux métabolisés par l’organisme.

 

OBJECTIF VITAMINE C

Un fruit nature est ici le choix du roi, et la saison n’en manque pas.

OBJECTIF MAGNESIUM

Le verre d’eau minérale ( toujours la même ) est bien sûr au programme. Quelques amandes ( une petite poignée) se croquent avec délice. Une petite douceur à base de chocolat ou de cacao peut satisfaire les envies les plus gourmandes en toute bonne conscience….

 

 

AU DÎNER 

 

Dernière étape avant d’aller au lit ! On reprend la même liste d’objectifs à remplir, adaptés aux goûts du soir.

 

OBJECTIFS VITAMINES B12 ET ZINC/SELENIUM

Crustacés et fruits de mer sont légers et parfais pour le dîner. Ils peuvent constituer la base du plat principal ou tenir lieu d’entrée raffinée. Pensez au carpaccio de Saint-Jacques, au classique avocat-crevettes, ou encore à ouvrir 6 huîtres de temps en temps. N’hésitez pas à épicer généreusement vos recettes….surtout si vous n’avez pas envie de vous endormir trop vite après le repas.

 

IDÉE RECETTE: Tapas de crevettes.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF VITAMINE B9 ET VITAMINE C 

Salade et crudités sont de retour. Les chaleurs de l’été les font plus apprécier que les légumes chauds, ce qui ne saurait mieux convenir aux objectifs du moment.

 

OBJECTIF CO-ENZYME Q10

Pour les jours pressés, pensez à la boîte de sardines. Si vous les dégustez entières ( avec les arêtes) , elles représentent aussi une bonne source de calcium, ce qui ne fait pas de mal. 

Si vous voulez changer du poisson, pensez au tofu de temps en temps, ou au lait de soja dans vos préparations. Et toujours aux noix et amandes concassées sur les crudités.

OBJECTIF MAGNESIUM

Eau minérale pour accompagner le repas, légumes verts pour le compléter, petit carré de chocolat pour le terminer…vous savez maintenant.

 

 

Voilà ! On s’est occupé de votre assiette, au moins de la base de ce qui doit la remplir. A vous de faire preuve d’imagination pour la composer chaque jour et la compléter selon vos envies. Pour le reste ( qui peut demander aussi un peu d’imagination et d’envie) eh bien…… on vous laisse faire !!!!

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LA CERISE

Posté par eurekasophie le 2 juillet 2009

 

 

cerise1.gifQUAND NOUS CHANTERONS LE TEMPS DES CERISES …. cerise1.gif

 

note031.gifcerise.jpgnote031.gif

Anglais: Cherry
Espagnol: Cereza

Appellations françaises du XVIIIe s. 

  • Belle de Choisy
  • Précoce de Mai
  • Gloire de France
  • Reine-Hortense
  • Belle Suprême, etc.


Origine: Orient, Asie Mineure

Étymologie

Certains prétendent que le mot cerise est une déformation du sanskrit « karaza » signifiant Quel jus, quelle saveur! Mais cette prétention est discutable.
on prétend que les premières cerises étaient originaires de Kerassos, nom grec qui signifie « corne »
c’est du mot « Kerassos » que provient le nom français et espagnol: cerezo / cerisier pour l’arbre; cereza / cerise pour le fruit. Histoire et coutumes Partie de l’Orient, les oiseaux laissent tomber des noyaux tout le long de leur envolée vers l’Occident raconte la légende et c’est ainsi qu’elle se retrouve en Grèce, à Rome et garnit la table de Lucullus. Ce célèbre gastronome mais général romain de profession, partait parfois pour de longs voyages au fil de ses campagnes mais en profitait pour dénicher l’épice rare, le fruit insolite afin d’apporter une touche nouvelle à sa quête de goût et d’harmonie des saveurs. C’est ainsi qu’il rapporta la cerise d’Asie Mineure en Italie. Certains historiens parlent de Césaronte, d’autres des abords de la Mer Caspienne, une cerise plus douce que la sauvage des marchés d’Athènes et des abords du forum romain.
L’empereur Charlemagne ordonne, dans son royaume, de planter les cerisers aux côtés des muriers. Plus tard, au Moyen-Âge, la cerise entre dans les menus, crues ou cuites dans le vin et servie comme dessert.


la cerise a une longue histoire d’amour depuis le temps de Gaulois. Dans certaines provinces de France, on accrochait une branche de cerisier au-dessus de la porte des filles peu farouches.

Lorsque vient le temps des cerises, plusieurs villes apportent dans les festivités le concours des cracheurs de cerises – à Francesca, c’est la cerise entière; à Noyon, le noyau. Le record est de 11 mètres!

Au XVIIIe s., on pouvait même, dans la région de Montmorency, reconnue pour sa production, louer un cerisier à la journée pour en faire la cueillette à loisir.


fleursdecerisier.gifCombien de gravures japonaises présentent des bouquets légers de fleurs disposés par une nature artiste sur une branche noueuse. C’est l’arbre printanier, l’arbre du Mai, symbole de pureté et de béatitude intemporelle qui donne lieu à des festivités en plein air et, pour l’occasion, on apporte des moshis, des gâteaux de riz enveloppés . dans des feuilles de cerisier. La garde des sabres des Samouraïs était ornée de cerise, symbolisant la guerre et le destin. Par contre, elle signifie aussi le bonheur et le jour du mariage, les époux boivent une infusion de fleurs de cerisier.


Un jour, une des favorites espagnoles du roi maure Abderraman III fut prise de mélancolie et lui demanda de voir la neige en avril. Voulant satisfaire son caprice, il l’emmena dans la vallée perdue sise au pied des monts Gredos dans la région actuelle de l’Estrémadure, pour lui montrer le blanc tapis de fleurs blanches que répandent des milliers de cerisiers en fleurs.

Ici, on affirme que les cerisiers étaient bien implantés au XIVe siècle dans la vallée de Jerte à 220 km au sud-ouest de Madrid. Certains historiens optent pour son introduction par les Maures, d’autres remontent jusqu’à la conquête romaine de la péninsule ibérique alors qu’ils chassent les Carthaginois de cette région fondée par Hannibal.


Dans la Suisse catholique, on dit que c’est le Christ « qui a mis la queue aux cerises », signifiant, de façon tangible, qu’il a tout prévu sur terre, voire même de rattacher chaque fruit pour former des bouquets.

cerises006.gif                                                                                                   cerises006.gif                                                                                   cerises006.gif

Les petites moeurs de la cerise

La cerise, toute rouge de plaisir ou rouge de honte, a souvent trôné dans le vocabulaire de la galanterie. Dans certaines provinces de France, on dépose une branche de cerisier sur le seuil de la maison d’une fille peu farouche.

Au Québec, les jeunes filles emploient l’expression « perdre sa cerise » lorsqu’elles parlent de leur virginité.

 

BIENFAITS

La cerise est le plus sucré des fruits rouges et donc aussi le plus énergétique : elle fournit environ 68 kcal/100 g. A noter que les variétés « acides » (amarelle, griotte), surtout utilisées en produits transformés (conserves au sirop ou à l’eau-de-vie, fruits confits, confitures), sont moins sucrées et donc un peu moins caloriques.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g

Protides 0,8 g
Glucides 15 g
Lipides 0,4 g
Calories 68 kcal

Une portion de 125 g de cerises permet de couvrir 20 à 30 % de l’apport quotidien recommandé en vitamine C et 25 % de l’apport quotidien recommandé de provitamine A, ou carotène. Ces vitamines ont des propriétés anti-oxydantes, c’est-à-dire qu’elles limitent les effets néfastes des radicaux libres sur les cellules.

Riches en eau et en potassium (250 mg/100 g), les cerises ont des propriétés diurétiques et leurs fibres stimulent le fonctionnement intestinal.
Pour une meilleure digestion, il est conseillé de bien les mastiquer et de ne pas boire trop d’eau en même temps. Sinon, dégustez-les cuites : leurs fibres sont alors très attendries.

Enfin, sachez qu’une étude réalisée aux États-Unis a montré que le jus de cerise joue un rôle anti-bactérien, qu’il peut neutraliser l’activité enzymatique aboutissant à la formation de plaque, prélude à la carie dentaire…

 

cerise1.gif cerise002.gifcerise1.gif

DEGUSTATION

Choisissez les cerises fermes et charnues, avec des queues vertes et bien attachées, à la couleur brillante. Elles peuvent être plus ou moins foncées selon les variétés.

Conservez-les une journée dans une corbeille de fruits à l’abris de la chaleur, ou bien pas plus de deux jours dans le bac à légume du réfrigérateur. Dans ce cas, sortez-les au moins 30 minutes avant de les consommer.
Les cerises se congèlent très bien : lavées, égouttées, équeutées et dénoyautées ; nature ou recouvertes d’un sirop de sucre. Pour dénoyauter plus facilement les cerises, faites-les tremper une heure dans une eau glacée après les avoir équeutées.

Consommez-les rapidement pour profiter de tout leur jus et de tout leur sucre. Il n’y a rien de meilleur que de croquer dans un fruit frais… Les cerises font aussi de très bonnes pâtisseries : tartes, clafoutis, soufflés. Pensez également à en mettre dans vos compotes, salades de fruits et coupes glacées.
Les cerises à la liqueur se marient très bien avec le chocolat, comme dans le délicieux gâteau Forêt Noire. En plat chaud, les cerises servent à confectionner des soupes typiques en Alsace et en Allemagne ; elles servent aussi d’accompagnement pour le gibier et le canard.

Parmi les liqueurs et les alcools à base de cerises, les plus connus sont : le kirsch d’Alsace, le guignolet d’Anjou, le ratafia de Provence, le cherry anglais et le marasquin d’Italie. On fait aussi du vin de cerises avec du jus de cerise fermenté.
Enfin, les queues de cerises et les fleurs de cerisiers séchées s’emploient en infusion.

 

La Cerise – Propriétés médicinales
D’hier .

Les queues de cerises ont, depuis longtemps, été reconnues comme diurétiques et on retrouve des prescriptions datant du Moyen-Âge. Elles contiennent de l’acide malique et tartrique. Fanny Deschamps, romancière, fait dire à une servante du XVIIIe s., dans son langage coloré, que la queue de cerise est très importante pour ces messieurs: « Les gens, les hommes surtout, c’est inquiet d’avoir assez à pisser que c’en est pas croyable! Aussitôt le pied par terre ça court au pot de chambre, et tant plus que ça le remplit, tant plus que ça jubile, comme si pisser après c’était le meilleur moment de la chose! ».<

 

À aujourd’hui .

Désintoxicante

Diurétique

    les queues de cerise ont la propriété d’augmenter le volume des urines

Fébrifuge

Laxative

 

Recette

Infusion

La queue de cerise en infusion est un vieux remède dont l’effet est léger et progressif.

  1. faire bouillir 1 litre d’eau avec une bonne poignée de queues de cerise pendant 10 min.;
  2. retirer du feu et laisser infuser 6 min.; filtrer;
  3. Pour transformer cette boisson au goût médical amer, ajouter quelques gouttes de sirop de framboises ou de cassis
  4. ou verser sur un bâton de cannelle, des quartiers de pommes ou des pruneaux
  5. prendre une tasse (250 ml) après le repas

 

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

ASTHENIE

Posté par eurekasophie le 26 juin 2009

 

ASTHENIE FATIGUE CONVALESCENCE

gifmalade.gif

Infusions de cannelle, fenugrec, cola, quinquina, romarin, sauge, serpolet, thym, berce, fumeterre, Chardon Marie, sarriette ou pin

 

flurlines.gif

 

Bains reposants :

 

Laminaires, 250 g de plante séchée et broyée pour 1 litre d’eau bouillante, verser le tout dans un grand bain.
ou
Laurier d’Apollon, laisser macérer 48 h 350 g de baies et de feuilles dans 5 litres d’eau froide; verser en exprimant la préparation dans un bain très chaud.
ou
Pin maritime, 150 g d’aiguilles en sachet dans 3 litres d’eau, bouillir 30 mn ; verser le liquide dans un bain très chaud en pressant le sachet.
ou
Serpolet, 60 g de plante fraîche dans 2 litres d’eau bouillante, laisser refroidir en exprimant la plante, passer ; verser dans un bain chaud.

 

flurlines.gif

 

Vin de fenouil sauvage, laisser macérer pendant 2 semaines, dans 1 litre de bon vin rouge, 30g de graines, passer; 2 petits verres par jour.

 

flurlines.gif

 

Jus de prune; boire en apéritif avant chacun des deux repas.

 

flurlines.gif

 

Manger du raifort : Décoction de 30 g de racine fraîche de raifort pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn ; 1 tasse à chaque repas

 

flurlines.gif

 

Prendre du lichen d’Islande dans de la confiture ou graines de piloselle dans du miel; 1 fois par jour, 1 cuiller à café.

 

flurlines.gif

 

Infusion de calament, 20 g de plante fleurie pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn ; 1 tasse par jour.
ou
Infusion de coriandre, 40 g de fruits pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 1 tasse après chaque repas.
ou
Infusion d’églantier, 50 g de fleurs et de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 4 tasses par jour.
ou
Décoction de gentiane jaune, 20 g de racine pour 1 litre d’eau, bouillir 10 mn; 2 tasses par jour, loin des repas.
ou
Décoction de prunellier, 40 g de fruits pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn; 1 litre par jour.
ou
Infusion de véronique officinale, 20 g de sommités fleuries pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 5 mn; 1 tasse par jour.

 

flurlines.gif

 

En infusion 2 à 3 tasses par jour : 1/2 part de thym, 1 part de romarin, 1 part de chardon marie, 1 part de pin.

 

flurlines.gif

 

Usage externe : romarin, marjolaine, sauge, serpolet ou sarriette faire infuser 500 g de plante pour 4 litre d’eau à rajouter dans un bain.

 

flurlines.gif

 

Infusion de 10 fruits d’églantier écrasés pour 1/2 l d’eau froide 2 tasses par jour comme fortifiant.

 

flurlines.gif

 

Faire macérer 80g de feuilles de sauge dans 1 litre de vin pendant une semaine et filtrer. Prendre 2 cuillères à soupe de vin de sauge après chaque repas. Ce stimulant agit sur la circulation.

 

flurlines.gif

 

Infusion pour le tonus : 20 g d’aspérule odorante + 30 g de ginseng + 20 g de thym une c à c par tasse, 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Décoction racine de tormentille, thym, origan, romarin, ortie : 5 g de mélange par tasse, 3 fois par jour.

 

flurlines.gif

 

2 g de poudre de ginseng par jour.

 

flurlines.gif

 

4 g de poudre d’algues laminaires par jour.

 

flurlines.gif

 

Complement alimentaire : coktail de jus de fruits (abricots, argousier, prunellier, cassis, églantier …) millet (en grains, soupes, plats, gâteaux) paprika, citron, chou, myrtille, pollen de fleurs, jus de carotte.

 

flurlines.gif

 

Cannelle, kola, quinquina, angélique : Laisser macérer 50 g de mélange dans un litre de vin rouge, boire 1/2 verre avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de romarin, ortie, maté, primevère, kola : 5 g par tasse, 3 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Pour les membres fatigués : 200 g de racine d’ aunée en décoction à rajouter dans l’eau du bain.

 

flurlines.gif

 

SOMNOLENCE : Infusion de sarriette, calament, serpolet, menthe : 3 g de mélange par tasse, à boire après les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de berce, 50 g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion de fumeterre, 60 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 15 mn, 3 tasses par jour, loin des repas, 1 semaine par mois pendant 3 mois.

 

flurlines.gif

 

Infusion de génépis, 1 cuiller à café de plante séchée pour 1 tasse d’eau bouillante ; 1 tasse par jour.

 

flurlines.gif

 

Poudre de gentiane jaune, 1 g (soit 1 pointe de couteau) de racine séchée pulvérisée ; absorber 1 fois par jour dans une cuiller de miel.

 

flurlines.gif

 

Infusion de laurier d’Apollon, 3 feuilles pour 1 tasse d’eau bouillante, infuser 15 mn; 2 tasses par jour loin des repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de myosotis, 20 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante; 3 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion de sarriette vivace, 30 g de plante séchée pour 1 litre d’eau bouillante ; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Poudre de fenugrec, 1 cuiller à café de poudre de semence mélangée à du miel ; 2 fois par jour.

 

flurlines.gif

 

Vin de benoîte : faire macérer 1 journée 30 g de rhizome frais dans 1 litre de vin doux naturel, filtrer ; un verre à liqueur avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de germandrée d’eau, 40 g de sommités fleuries dans 1 litre de vin bouillant, infuser 15 mn, passer, un verre à liqueur avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de sauge; faire macérer pendant 10 jours 100 g de feuilles séchées dans 1 litre de bon vin rouge, filtrer; boire un verre à liqueur après les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de romarin et de sauge : dans 1 pot de grès, mettre 20 g de feuilles de romarin et 20 g de feuilles de sauge, verser 1 litre de vin rouge et une cuiller à soupe de miel, chauffer au bain-marié 30 mn, laisser reposer et refroidir, filtrer; un verre à liqueur avant le repas.

 

flurlines.gif

 

Gelée riche en vitamine C de fruits d’argousier : cueillir les argouses juste mûres, cuire 20 mn à feu doux dans un peu d’eau, écraser, tamiser ou centrifuger, ajouter son poids de sucre, faire recuire en tournant 30 mn, mettre en pots, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Gelée de fruits d’églantier: cueillir les fruits très mûrs, cuire à feu doux juste couverts d’eau pendant 30 mn, écraser, tamiser ou centrifuger, ajouter un poids égal de sucre et un jus de citron, faire recuire en tournant 30 mn, mettre en pot, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Gelée de fruits d’ épine-vinette, égrener les fruits très mûrs, les recouvrir d’eau, les faire bouillir 20 mn, tamiser ou centrifuger, ajouter un poids égal de sucre, faire recuire en remuant jusqu’à ébullition, écraser, mettre en pots, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Assaisonner les plats avec : du basilic, de l’estragon Faire une cure de salade : de chicorée sauvage, de pissenlit (avec les boutons) Manger des oignons hachés crus ou ayant macéré 1 h dans un peu d’huile d’olive. Manger crus : des carottes, du chou, du raifort, des tomates bien mûres, des abricots, des amandes, des figues, des fraises, des framboises, des noix, des pommes, du raisin.

 

flurlines.gif

 

Manger cuits: de l’avoine, de la betterave rouge, du blé, du céleri, des châtaignes, des lentilles, de la roquette, des salsifis des prés, du sarrasin, du soja.

 

flurlines.gif

 

Boire du jus de citron étendu de son poids d’eau.

 

flurlines.gif

 

Bains fortifiants : de marjolaine, de romarin, de sarriette vivace, de sauge, de serpolet, de thym.

 

 

 

Publié dans "A*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaires »

LE FRAMBOISIER

Posté par eurekasophie le 14 juin 2009

 

framboises1.jpg
Le framboisier (Rubus idaeus L.) ou ronce du mont Ida est un arbrisseau de la famille des Rosacées ( tribu des Rubae ), couramment cultivé pour ses fruits, les

Framboisier
 Rubus idaeus
Rubus idaeus
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Rubus
Nom binominal
Rubus idaeus
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
 FruitsFruits

framboises.

Nom commun : framboisier, ronce du mont Ida. de : Himbeere, en : raspberry, es : frambueso, chordón.

framboise2.jpg

 MIEUX CONNAITRE

Indigène en France, la framboise pousse toujours à l’état sauvage dans les sous-bois montagneux : Pyrénées, Massif Central… Sa culture est pourtant très récente puisqu’elle ne débuta qu’au XXe siècle. Tout comme les fraises, les framboises peuvent être remontantes : fournissant une première récolte en juin, elles continuent de fleurir et de fructifier jusqu’aux premières gelées, début octobre. En France, elles sont principalement cultivées dans les régions Rhône-Alpes, Val de Loire, Limousin et Ile de France.

UN PEU D’HISTOIRE

Selon la légende, la framboise, appréciée des dieux de l’Olympe, serait née sur les pentes du Mont Ida, d’où son appellation « Rubus idaeus » : ronce de l’Ida. Il est beaucoup plus probable qu’elle est originaire des zones montagneuses d’Europe (et il en existe encore à l’état sauvage dans les Alpes du Dauphiné, dans les Vosges ou le Massif Central). Dès la Renaissance, elle sera cultivée dans les jardins familiaux. Largement améliorée par des siècles de sélection, elle réjouit les gourmets les plus exigeants. Mais sa récolte exige beaucoup de soins et de main d’œuvre, elle est fragile et délicate : c’est pourquoi la framboise reste un fruit relativement coûteux, dont il ne faut pas manquer la (courte) saison. Selon la légende, la framboise, appréciée des dieux de l’Olympe, serait née sur les pentes du Mont Ida, d’où son appellation « Rubus idaeus » : ronce de l’Ida. Il est beaucoup plus probable qu’elle est originaire des zones montagneuses d’Europe (et il en existe encore à l’état sauvage dans les Alpes du Dauphiné, dans les Vosges ou le Massif Central). Dès la Renaissance, elle sera cultivée dans les jardins familiaux. Largement améliorée par des siècles de sélection, elle réjouit les gourmets les plus exigeants. Mais sa récolte exige beaucoup de soins et de main d’oeuvre, elle est fragile et délicate : c’est pourquoi la framboise reste un fruit relativement coûteux, dont il ne faut pas manquer la (courte) saison.

Petit fruit délicat et parfumé, la framboise nous séduit par ses grandes qualités gustatives. Mais aussi par ses atouts nutritionnels réels : une grande « discrétion » énergétique (38 calories aux 100 g), qui en fait un des fruits vedettes des menus minceur des beaux jours ; une haute densité minérale
(en particulier pour le magnésium, le calcium et le fer) ; une bonne teneur en vitamine C (25 mg aux 100 g). Ses fibres sont abondantes (près de 7 g aux 100 g) et efficaces pour lutter contre une tendance à la constipation. Mais en cas de fragilité intestinale, il est préférable de consommer la framboise sous forme de coulis tamisé (ce qui permet d’éliminer les « grains » indésirables).
Les framboises que nous connaissons le mieux sont rouge vif ou rouge violacé. Mais il en existe de couleur rouge-brun, d’autres jaune clair « Sucrée de Metz ». Certaines sont dorées « Surprise d’automne », et on trouve même des variétés de framboises blanches, pratiquement dépourvues de pigments colorés « Merveille des quatre saisons blanche ».
Jadis, on attribuait à la framboise des vertus toniques et fortifiantes : au XVIème siècle, on recommandait son sirop pour ses qualités « analeptiques » (propres à rétablir les forces). Un peu plus tard, son usage sera conseillé « à ceux dont l’estomac ne peut garder les aliments, et que tourmentent des vomissements » (G. Bauhin, Historia plantarum, 1651). Le « sirop de vinaigre framboisé » était traditionnellement utilisé pour soigner les angines, en boisson ou en gargarisme. Aujourd’hui, la framboise sert à l’obtention de suc et sirop officinaux (à vocation essentiellement aromatisante).

 

Ne vous laissez pas influencer par la couleur des framboises, celles-ci se nuancent de différentes teintes de rose et de pourpre en fonction des variétés.
La fraîcheur des fruits s’affichent mais vérifiez-la en observant le dessous des barquettes transparentes. Après les avoir achetées, vous veillerez à bien placer les barquettes de fruits sur le dessus de votre panier pour leur éviter les chocs.

Comment conserver


Si vous ne consommez pas les framboises aussitôt après les avoir achetées, vous pouvez les conserver, dans leur emballage et dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais pas plus de 2 jours, délicatesse oblige. la congélation convient par contre très bien aux framboises, leur conservant tenue et qualité gustative. 

 

RECETTES

Une salade de fruits
Associez framboises et pêches, abricots, fruits rouges, agrumes…. À essayer avec quelques rondelles de kumquats. Salade de menthe, de framboises, de pêches, nappée d’un filet d’huile d’olive, agrémentée de morceaux de réglisse !
En soupes
Banyuls doucement chauffé avec de la cannelle, un zeste de citron, et versé chaud sur des framboises. À savourer glacé avec quelques feuilles de menthe poivrée pour parfumer.
Vin rouge sucré à la cassonade, mêlé d’eau de fleur d’oranger, versé sur les fruits.
Des soufflets
Purée de framboises (350 g) un peu citronnée mêlée de maïzena (2 cuillère. à soupe.),3 jaunes d’œufs, 100 g de sucre glace, 5 blancs d’œufs en neige. Cuisez 10 min au four à 220° C (th 6/7).
Des gelées, du coulis, du sirop
Framboises (1 kg) passées à la moulinette, grille fine, mélangée à 550 g de sucre en poudre, mises à cuire à petits bouillons 6 à 7 min.
Framboises (600 g), sucre en poudre (400 g), le tout mixé avec le jus de 2 citrons et légèrement chauffés .Framboises (350 g), sucre (500 g), 25 cl d’eau cuits 10 min. On les cuit encore 10 min avant de les laisser tiédir. Passez le tout dans un tamis et cuisez le sirop 5 min.
Et encore
Pastilla : framboises confites dans un demi verre de Chinon sucré et réduit, placées en alternance avec de la crème anglaise, entre des feuilles de brick.
Compote : oignons (1 kg) mixés, revenus , poudrés de vergeoise, nappés de 4 cuillère à soupe. de vinaigre, de vin (40 cl), mêlés de framboises (200 g), cuisson : 40 minutes.
Carpaccio de saumon frais et framboises.

 

Publié dans "F**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 5 Commentaires »

LA PISTACHE……

Posté par eurekasophie le 26 mai 2009

 

Ucar Toulon, 6 av. du Las 83200 Toulon

alliée de votre santé

 

 

 

 

pistache.jpg

 

 

La pistache (du grec pistaké et du latin pistacia vera), fruit du pistachier, est originaire d’Asie. Lucius Vitellius, gouverneur de Syrie au I er siècle après J.C., la rapporta le premier à Rome. 

A la même époque, le célèbre médecin, pharmacologue et botaniste grec Dioscoride, lui reconnaissait des vertus multiples:

 » (….) propre par ses qualités à rétablir promptement les personnes amaigries par des maladies, à augmenter le lait et la semence, à adoucir les humeurs dans la phtisie, la toux, les dispositions à la colique néphrétique ».

Avicenne la juge  » bonne contre les affections du foie causées par des humeurs grossières. Elle combat les nausées et les vomissements. (……) Elle est aromatique et astringente (……) , il semble qu’elle réjouit le coeur et qu’elle doit compter parmi les antidotes « .

Aujourd’hui, la pistache est très appréciée au moment de l’apéritif, parfume les glaces et se retrouve dans certains desserts, mais on a oublié à quel point elle est excellente pour la santé.

 

 

Tour d’horizon de ses bienfaits

 

La pistache contient des acides gras insaturés et des phytostérols, qui contribuent à la bonne cardiovasculaire, et des fibres solubles, qui réduisent l’absorption du cholestérol, préviennent la constipation et diminuent le risque du cancer du côlon. Très riche en anti-oxydants, la pistache est également une source importante de nutriments : cuivre, vitamines B6 , B1 et K, phosphore, fer, manganèse….qui jouent un rôle essentiel dans le renforcement du système immunitaire, dans le transport des globules rouges, dans la transmission du flux nerveux et qui favorisent la bonne santé des os et des dents…..La plupart des études recommandent d’en  consommer environ 30 g par semaine.

Attention, toutefois, aux pistaches que l’on trouve couramment dans le commerce. Elles sont, d’une part, souvent salées (elles contiennent alors 40 fois plus de sodium que les pistaches nature) et, d’autre part, en général grillées, ce qui diminue un peu leur effet anti-oxydant.

Dans l’idéal, donc, privilégiez les pistaches crues et non salées. Les personnes allergiques aux fruits à écale et oléagineux et celles qui sont sujettes aux calculs rénaux ou urinaires devront s’abstenir d’en consommer.

 

 

Comment les conserver

 

 

Les pistaches se conservent environ 6 mois dans une boîte hermétique, au frais, au sec et à l’abri de la lumière. Pour éviter qu’elles ne rancissent trop vite, vous pouvez les placer au réfrigérateur.

 

 

Quelques idées de recettes

 

 

♦  Présentées à l’apéritif avec quelques grains de raisin frais et quelques morceaux de fromage de chèvre.

♦  Incorporées à des salades de pâtes, accompagnées d’olives noires et de basilic.

♦  En salde de fruits, au milieu d’oranges, de fraises et d’abricots, ou mélangées avec des cubes de pastèque et des feuilles de menthe.

♦  A la pilaf, avec du riz basmati, du lait de coco et du citron.

♦  Glissées comme des fèves exquises dans un gâteau au chocolat.

 

 

 

Gâteau au chocolat et aux pistaches

 

 

 

Ingrédients :

  • Pour le gâteau
  • 150 g de chocolat noir
  • 100 g de sucre en poudre
  • 80 g de farine tamisée
  • 20 g de farine pour le moule
  • 20 g de pâte de pistache
  • 50 g de pistaches hachées
  • 3 oeufs
  • 2 cl de Grand Marnier
  • 100 g de beurre
  • 20 g de beurre pour le moule
  • Pour la sauce chocolat :
  • 25 cl d’eau
  • 30 g de cacao
  • 100 g de sucre
  • 90 g de chocolat noir
  • Pour le décor :
  • feuilles de menthe et framboises

 

 

Préparation :

Préchauffez le four sur th.6 (180°C).

Faites fondre le chocolat au bain-marie dans une terrine, ajoutez le beurre et lissez au fouet.

Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Incorporez les jaunes un par un, puis le sucre, la farine tamisée, le Grand Marnier, la pâte de pistache et 30 g de pistaches hachées.

Mélangez soigneusement pour obtenir une préparation homogène. Incorporez les blancs d’oeufs battus en neige.

Beurrez et farinez un moule à manquer ou un moule à tarte et versez-y la pâte. Enfournez pendant 35 min. Laissez refroidir le gâteau avant de le démouler.

Préparez la sauce chocolat en versant l’eau dans une casserole, ajoutez le cacao, le chocolat noir cassé en petits morceaux et le sucre. Mélangez et portez à franche ébullition. Eteignez aussitôt le feu et laissez tiédir.

Découpez le gâteau et décorez les tranches avec de la menthe, des framboises, des pistaches hachées. Dégustez avec la sauce chocolat.

 

 gateaupistache.jpg

bonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gif

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | Pas de Commentaires »

Pour la Saint Valentin , je vous propose …

Posté par eurekasophie le 14 février 2009

Dessert

 

Pour la Saint Valentin , je vous propose ... dans RECETTES SPECIALES icone-couverts-vert Pour 4 personnes
  Préparation : 30 min
  Cuisson : 45 min
  Niveau : icone-toque-vert-1 dans RECETTES SPECIALESicone-toque-vert-1icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 4 tomates grappe (bien fermes)
  • 50 cl d’eau
  • 250 g de sucre
  • 4 fraises
  • 4 framboises
  • 1 sachet de thé nature
  • 50 g de raisins blonds secs
  • 1 poire
  • 1/2 citron
  • 30 g de beurre demi-sel
  • 4 cuillers à soupe de sirop d’érable
  • 2 cuilers à café de vinaigre balsamique
 
icone-couverts-vert Ustensiles
  Un plat à four
Pomme d'amour au sirop d'érable
1px
1px
icone-couverts Préparation
 
  1. Réaliser le sirop : dans une casserole, déposer le sucre et l’eau. Porter à ébullition 5 minutes.
  2. Monder les tomates, les peler. Tailler un chapeau et évider la tomate.
  3. Laver et équeuter les fraises, les couper en 4 ou 6 morceaux (selon grosseur).
  4. Déposer le sachet de thé dans un bol, laisser infuser. Retirer le sachet et y réhydrater le raisin.
  5. Peler la poire, l’épépiner, la citronner et la couper en dés.
  6. Faire fondre le beurre dans une poêle, déposer les dés de poires. Cuire 2 minutes et ajouter le raisin réhydraté et les fruits rouges. Mélanger délicatement.
  7. Préchauffer le four à 160° C (thermostat 5)
  8. Placer les tomates évidées dans un plat à four, remplir l’intérieur du contenu de la poêle. Replacer le chapeau et arroser de sirop et de sirop d’érable.
  9. Enfourner et cuire 20 à 25 minutes (en arrosant régulièrement).
  10. A la sortie du four, récupérer le jus de cuisson, le verser dans une casserole et ajouter le vinaigre, porter à ébullition jusqu’à que le jus épaississe légèrement.
  11. Dresser les tomates sur assiette, napper de jus.

Cocktail flamenco

Boisson

 

icone-couverts-vert Pour 8 personnes
  Préparation : 15 min
  Cuisson : 15 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 4 pêches
  • 250 g de cerises
  • 125 g de sucre cristallisé
  • 1 citron
  • 1 bouteille de champagne brut bien frappée
  • 25 cl d’eau
  • 2 branches de menthe fraîche
 
icone-couverts-vert Ustensiles
  1 passoire
Cocktail flamenco
1px
1px
icone-couverts Préparation
 
  1. Mettre le sucre dans une casserole avec 25 cl d’eau. Porter à frémissement, mélanger jusqu’à complète dissolution du sucre, puis laisser frémir jusqu’à consistance sirupeuse (5 minutes).
  2. Pendant ce temps, laver, équeuter et dénoyauter les cerises.
  3. Les mettre dans le sirop et les faire cuire sur feu moyen pendant 10 minutes environ, jusqu’à consistance de compote. Laisser tiédir.
  4. Plonger les pêches quelques secondes dans de l’eau bouillante avant de les peler. Les ouvrir, les dénoyauter et les couper en morceaux.
  5. Presser le jus du citron.
  6. Mixer ensemble les pêches, les cerises et leur sirop, ainsi que le jus du citron.
  7. Filtrer au travers d’une passoire et réserver au frais jusqu’au moment de servir.
  8. Au moment de servir, répartir la préparation dans 8 verres à pied et compléter avec du champagne bien frappé.
  9. Décorer de petits bouquets de menthe fraîche.
  10. Servir aussitôt.

Remarque : On peut placer les verres dans le réfrigérateur à l’avance.

 

Truffes au piment d’Espelette

Sur le pouce

 

icone-couverts-vert Préparation : 30 min
  Repos : 2 h
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 400 g de chocolat riche en cacao
  • 200 g de beurre fin
  • 200 g de sucre glace
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  • 2 jaunes d’œufs
  • 1 cuillerée à café de piment d’Espelette
  • Cacao amer en poudre
 
icone-couverts-vert Ustensiles
  1 fouet, 1 tamis
Truffes au piment d’Espelette
1px
1px
icone-couverts Préparation
 
  1. Faire fondre le chocolat et le beurre coupé en morceaux au bain-marie ou au micro-ondes.
  2. Remuer au fouet à main jusqu’à ce que le mélange soit lisse.
  3. Ajouter le sucre glace tamisé, et délayer pour faire dissoudre.
  4. Mélanger le piment d’Espelette, les jaunes d’œufs et la crème fraîche, puis incorporer ce mélange à la pâte de chocolat.
  5. Mettre la préparation 2 heures au réfrigérateur pour faire raffermir la pâte.
  6. Au bout de ce temps, prélever la pâte par cuillerées, les façonner en forme de truffes, puis les rouler dans le cacao étalé sur une assiette.
  7. Disposer les truffes sur un plat ou dans des caissettes en papier.
  8. Garder au frais jusqu’au moment de déguster.

Remarque : Quantité pour 1 kg de truffes environ. 2 heures de repos = 2 heures de réfrigération (pour cette recette).

Plat Principal

 

icone-couverts-vert Pour 2 personnes
  Préparation : 5 min
  Cuisson : 15 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 1 oignon
  • 250 g de blancs de poulet
  • ½ cuillère à café de gingembre
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 10 cl de lait de coco
  • Sel, poivre
  • Huile
Poulet au gingembre et au miel
1px
1px
icone-couverts Préparation
 
  1. Pelez et émincez finement l’oignon. Dans une sauteuse, faites-le fondre sur feu doux avec un peu d’huile.
  2. Ajoutez le poulet coupé en cubes. Lorsqu’il est bien dorée, salez, poivrez et ajoutez le gingembre et le miel.
  3. Versez le lait de coco et laissez cuire 5 min.
  4. Servez chaud avec du riz.

 

                          Vous avez vu, je commence par le dessert pour en venir au plat principal ……Mais qu’importe le soir de la Saint Valentin !!!

Publié dans RECETTES SPECIALES | 2 Commentaires »

CHARLOTTE

Posté par eurekasophie le 13 décembre 2008

 -Aux fruits

Réussite assurée si vous la mettez à cuire dans votre four après avoir posé un couvercle sur le moule contenant votre préparation.

Voici pour vous une recette simple de charlotte aux fruits rouges:

 

charlotteauxfruitsrouges.jpg

Préparation : 20 mn
Cuisson : 5 mn
Repos : 720 mn
Temps total : 745 mn
Pour 6 personnes :

  •   20 biscuits roses de Reims
  •   250 g de groseilles
  •   150 g de framboises
  •   30 cl de crème liquide très froide
  •   150 g de sucre
  •   6 grandes feuilles de gélatine (6 X 2g)
  •   1 citron jaune Pour le décor :
  •   50 g de groseilles
  •   50 g de framboises
  •   sucre glace
  •   quelques feuilles de menthe fraîche
    • Préparation

      charlotte.jpg
    1. 1     Mettez à ramollir dans de l’eau froide les feuilles de gelatine.
      Lavez avec précaution et égoutttez les
      groseilles et les framboises.
    2. charlotte2.jpg
    3. 2     Mettez-les dans le bol d’un mixer, ajoutez 2 cuillerées à soupe de jus de citron et réduisez en purée.
    4. charlotte3.jpg
    5. 3     Les passer ensuite au tamis.
    6. charlotte5.jpg
    7. 4     Versez le sucre dans une casserole, ajoutez quelques gouttes de citron et 2 cuillérées à soupe d’eau. portez à ébullition et laisser cuire pour obtenir un sirop léger.Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée,remuez longuement avec une spatule, puis versez la purée de fruits et remuer encore.
    8. charlotte6.jpg
    9. 5     Monter la crème en chantilly,incorporez-la délicatement au mélange.Garnissez les bords et le fond d’un moule à charlote de biscuits roses (légerement trempés au préalable dans un sirop eau+rhum), versez y la préparation aux fruits,mettez au frais et laisser prendre 12 heures au moins
    10. charlotte7.jpg
    11. 6     Au moment de servir, démoulez la charlotte sur un plat de service,décorez avec les fruits réservés et les feuilles de menthe ,saupoudrez de sucre glace et accompagnez éventuellement d’un coulis de fruits rouges
    Pour finir Un champagne rosé fera un accompagnement idéal.

     

    Publié dans "C", Astuces de "Z" a  "A" | Pas de Commentaires »

     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant