• Accueil
  • > Recherche : ficaire images

Résultats de votre recherche

LE FICAIRE

Posté par eurekasophie le 14 juin 2009

 

Le ficaire fausse-renoncule (Ranunculus ficaria) ou ficaire est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae. Ficaire vient du mot latin ficus, figue, en

Ficaire fausse-renoncule
Ficaire
Ficaire
Classification classique
Règne Plantae
Classe Magnoliopsida
Ordre Ranunculales
Famille Ranunculaceae
Genre Ranunculus
Nom binominal
Ranunculus ficaria
L., 1753
 FleurFleur

raison de ses racines en forme de petites figues. C’est une espèce très commune, rencontrée dans les prairies, les forêts, talus et lisières.

C’est une plante basse, aux feuilles cordiformes, aux fleurs jaunes brillantes comportant de 8 à 12 pétales assez allongés. Elle referme ses fleurs par temps couvert. Ses tubercules crus sont toxiques. La sous-espèce bulbilifer produit de petits bulbilles à la base des pétioles des feuilles.
Les fruits sont peu utiles à la plante car elle produit rarement des graines. La ficaire se multiplie plutôt de façon végétative grâce aux bulbilles et aux tubercules.


  • Ranunculus ficaria L. subsp. ficaria des lisières et clairières vivaces médioeuropéennes, eutrophiles, mésohygrophiles
  • Ranunculus ficaria L. subsp. bulbilifer Lambinon des sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles, hygrophiles
  • Ranunculus ficaria L. subsp. ficariiformis Rouy & Foucaud des lisières et clairières vivaces médioeuropéennes,

 

LE FICAIRE dans

 

magnify-clip dans Mon repertoire des plantes les moins usitees

Les ficaires forment souvent des communautés importantes dans les sous bois des forêts caducifoliées d’Europe tempérée et qui sont visibles lors de leur floraison au printemps alors que les arbres n’ont pas encore leurs feuilles

 

250px-Ranunculus_ficaria_Flowers_closeup_02

 

magnify-clip

Fleurs jaunes de Ficaire

 

250px-Ranunculus_ficaria5

 

magnify-clip

Ficaire

 

APPLICATION

 

EXTERNE

 

Herbe aux hémorroïdes

Tout le monde connaît cette renonculacée, ou petite chélidoine, qui pousse sur les sols humides.

C’est l’une des premières fleurs, après l’hiver, à épanouir ses pétales jaune vif ressemblant à des étoiles.

Sa modeste hauteur, 10cm environ, et ses feuilles rondes et épaisses, sont reconnaissables dans les lieus où elle pousse souvent en colonies.

Attention, sa tige contient un suc irritant.

Mais ses racines cachent des bulbes blanchâtres, radicaux contre les hémorroïdes en application externe.

Broyez les racines fraîches récoltées au printemps ou à l’automne.

Mélangez avec du beurre.

Faites reposer cette pommade une semaine dans un verre. Réchauffez et passez dans un tissu fin.

Vous aurez ainsi un onguent souverain à appliquer localement.

Publié dans "F**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 8 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant