Résultats de votre recherche

LA BALLOTE …

Posté par eurekasophie le 1 juillet 2010

 

 

La ballote 

 

 

Plante apaisante

 

 

 

Une plante trop longtemps mal aimée

 

qui vous offre de longues nuits sereines

 

 

Hebergement d'images Hebergement d'images

Elle porte le nom savant de Ballota nigra ( Ballote noire ) mais on la connaît plus souvent sous ceux de marrube fétide ou ballote puante. 

Il faut dire que fraîche, elle dégage une forte odeur de moisi qui a fait fuir les phytothérapeutes jusqu’à l’aube du XVII è siècle. A tort puisque c’est une plante irremplaçable pour calmer les angoisses, la nervosité et lutter contre l’insomnie.

 

Un sosie de l’ortie 

La ballote est une plante vivace de 30 à 80 cm qui affectionne particulièrement les rues des villages, les décombres, les bords des chemins et les haies. On la confond souvent avec les orties dont elle se différencie pourtant par l’odeur. Elle fleurit du printemps à l’automne et ses grandes fleurs fournissent un bon nectar aux abeilles. 

Originaire du Sud de l’Europe et de l’Asie du Sud-Ouest, la ballote a très vite gagné la totalité de l’Europe pour s’implanter plus récemment sur le continent américain. Incommodés par son odeur, les Anciens en faisaient peu de cas. IL fallut attendre le botaniste Ray et le début du XVII è siècle pour que l’on découvre son efficacité dans le traitement des névroses, de l’hypocondrie et de l’hystérie.

Dans les premières années du XX è siècle, le Dr Leclerc, chef de file de l’Ecole Française de Phytothérapie, confirmait son activité dans tous les troubles du nervosisme, les phobies et les états anxieux. En concentré c’est aussi un bon remède de la goutte et des crises rhumatismales.

 

Etudes scientifiques à l’appui 

Au cours des dernières années, la ballote a fait l’objet de véritables essais cliniques destinés à prouver son activité. 

Des tests menés chez la souris et le rat montrent un allongement significatif de la durée du sommeil ainsi qu’un pouvoir sédatif important, avec des effets souvent supérieurs à ceux des tranquillisants chimiques. D’autres études effectuées chez l’homme, prouvent que la ballote réduit notablement l’anxiété et qu’elle peut souvent se substituer aux benzodiazépines lors d’un sevrage progressif.

 

Gélules ou alcoolature 

Dans le temps, les médecins ne juraient que par l’alcoolature de ballote, mais elle existe aujourd’hui sous forme de gélules , et on retrouve la plante dans certaines préparations complexes,en association avec d’autres extraits végétaux apaisants ( valériane, aubépine, passiflore….), pour lutter contre les insomnies et la nervosité. Si vous la prenez sous forme de gélules, respectez la posologie indiquée par le fabriquant.


Sous forme d’alcoolature, le Dr Valnet conseille
une à deux cuillerées à café par jour. Pour les enfants, où on la conseillait surtout en cas de coqueluche, il recommandait 20 gouttes par jour et par année d’âge.

 

En tisane aussi 

Bien sûr, on peut prendre la ballote en tisane ! Mais vous êtes prévenu : ce ne sera pas une dégustation de rêve ! Cependant, il est possible d’atténuer le mauvais goût et de rendre le breuvage tout à fait supportable en associant d’autres plantes aromatisées à notre fétide amie ! Choisissez pour cela de la menthe, de la mélisse, de l’anis, du fenouil ou de la sauge.

  Pour l’infusion ( avec des plantes sèches ), mélangez moitié ballote et moitié menthe ou anis ou fenouil ou sauge ( selon vos goûts ). Prélevez une cuillerée à soupe du mélange, faites chauffer 20 cl d’eau. Aux premiers frémissements, versez l’eau sur les plantes, couvrez et attendez 10 minutes avant de filtrer et de boire. Recommencez 2 à 3 fois par jour.

♣  En cas de crise de goutte ou de rhumatismes, vous pouvez utiliser les grands moyens : la décoction concentrée ! Il faut, pour cela, mettre 30 à 60 g de ballote dans un litre d’eau froide, puis porter à ébullition et laisser bouillir jusqu’à réduction de moitié. Un conseil : sucrez avec du miel !

                                                                                Hebergement d'images

 

Bientôt la récolte……

C’est en juillet ou en août que vous la récolterez ( la plante entière ), avant ou pendant la floraison. Puis vous la ferez sécher dans un endroit sec, à l’ombre, et vous la stockerez dans un sac en papier pour l’avoir à disposition toute l’année.
                                                                                                              Hebergement d'images

Publié dans INFO....SANTE | 5 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

DANS MA TASSE

Posté par eurekasophie le 18 novembre 2009

scnedemnage.gif

 

 

grippea2.jpgCONTRE LA MIGRAINEgrippea2.jpg

La migraine est le résultat d’une augmentation du diamètre des artères entourant le cerveau.

Cette augmentation provoque une inflammation locale accompagnée de sensations douloureuses. La douleur surgit souvent près d’un oeil. Elle peut ensuite se propager aux sinus, au visage entier ou bien rester localisée à une seule face du visage. Elle se manifeste sous la forme de pulsations douloureuses envahissant la boîte crânienne avec, parfois, une modification temporaire de la vision et l’apparition de nausées et vomissements. Il est difficile de différencier une migraine d’un simple mal de tête. En règle générale, la phase douloureuse d’une migraine est plus intense et plus longue dans le temps que celle du simple mal de tête, elle est donc plus invalidante, et le mal se situe d’un côté seulement. Il existe plusieurs facteurs de risque entraînant l’apparition d’une migraine: le stress, la lumière trop vive ou artificielle, les bruits forts, les odeurs de parfum ou de fumée de cigarette, des médicaments comme les analgésiques ou les contraceptifs, les aliments comme l’alcool, le chocolat…. Bref, il s’agit en gros de facteurs psychologiques, hormonaux ou alimentaires. Lorsqu’une crise s’annonce, essayez de masser vos tempes avec un peu d’huile essentielle de lavande, appliquez des compresses froides aux endroits douloureux et allongez-vous dans le calme et la semi obscurité.

LA GRANDE CAMOMILLE

Chrysanthemum

ou Tanacetum parthenium

camomille2.jpg

 

Plante vivace poussant dans les lieux incultes, la grande camomille ou partenelle est originaire du Proche-Orient. C’est une plante bien connue des jardiniers qui la cultivent pour son odeur agréable. ( A ne pas confondre avec la camomille matricaire, dont seules les sommités fleuries sont utilisées .) Ses tiges sont dressées et ses feuilles vert pâle sont finement divisées. Ses fleurs, en couronne, ressemblent à celles des marguerites, mais en plus petit. La partenelle dégage, lorsqu’on la froisse, une odeur balsamique. Elle est riche en essence aromatique. Depuis les années 1980, son action contre la migraine a été mise en évidence par la Grande-Bretagne. C’est un de ses composants, le parthénolide, qui a la propriété de réduire la production de sérotonine en excès lors d’une migraine.

Vous pouvez, si vous avez la plante dans votre jardin, mâcher trois feuilles fraîches en cas de crise. La grande camomille est déconseillée aux enfants de moins de 5 ans, et interdite aux femmes enceintes, car on l’employait auparavant pour faciliter l’accouchement et aider à l’évacuation du placenta.

ponctuation.gif INFUSION : dans un quart de litre d’eau bouillante, versez une cuillerée à soupe de feuilles fraîches ou de parties aériennes séchées, couvrez et laissez infuser une dizaine de minutes. Filtrez et buvez 2 fois par jour.

ponctuation.gifDÉCOCTION: dans un demi-litre d’eau, jetez une grosse poignée de feuilles séchées et portez le tout à ébullition. Couvrez et laissez bouillir 10 minutes. Filtrez et buvez le liquide obtenu dans la journée. Sucrez avec du miel.

ponctuation.gifTEINTURE : broyez suffisamment de feuilles sèches ou fraîches de grande camomille pour remplir la moitié d’un récipient en verre ou en terre. Ajoutez le double de son volume en alcool à 60 °. Remuez, bouchez hermétiquement si la plante est sèche ou recouvrez simplement d’une gaze si la plante est fraîche. Laissez macérer un mois à l’abri de la lumière et de l’humidité, en remuant le mélange tous les deux jours. Filtrez en exprimant bien les plantes, versez dans de petites bouteilles opaques et prenez 10 gouttes de teinture dans un peu d’eau trois fois par jour. Si vous voyez que la dose n’est pas suffisante, augmentez le nombre de gouttes jusqu’à 20 en trois prises, ou 50 gouttes en deux prises par jour.

MENTHE POIVRÉE ET MÉLISSE

Mentha piperita et Melissa officinalis

 

menthepoivre.jpgmlisse.jpg

 

Menthe                                                                             Mélisse

Si vos migraines sont d’origine digestive, voici les plantes qu’il vous faut. Toutes deux digestives et antispasmodique, elles peuvent être utilisées en solo ou en couple. Vous pouvez aussi les alterner.

ponctuation.gif INFUSION DE MENTHE POIVRÉE : dans un litre d’eau bouillante, versez 20 g de feuilles et de sommités fleuries. Couvrez, laissez infuser 10 à 15 minutes et filtrez. A prendre après les repas.

ponctuation.gif INFUSION DE MENTHE PLAISIR : dans un litre d’eau bouillante, jetez une poignée de menthe poivrée et une cuillerée à soupe de grains de fenouil. Couvrez, laissez reposer 15 minutes et filtrez. A prendre après les repas.

ponctuation.gif INFUSION DE MENTHE ET DE MÉLISSE : préparez 2 cuillerées à soupe de menthe et 1 cuillerée à soupe de mélisse. Versez dessus un litre d’eau bouillante, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Filtrez et buvez une grande tasse après les repas.

ponctuation.gifINFUSION DE MÉLISSE :  ajoutez 2 à 3 cuillerées à soupe de mélisse fraîche ( elle garde alors tout son arôme ) à un litre d’eau bouillante. Couvrez, massez vos tempes en attendant avec de l’huile essentielle de lavande pendant 10 minutes, filtrez et buvez 3 à 4 tasses par jour de préférence après les repas.

ponctuation.gif DECOCTION DE MÉLISSE : ajoutez une poignée de sommités fleuries à 1 litre d’eau froide. Porez à ébullition, maintenez la cuisson à petits bouillons pendant 10 minutes ( tout en n’oubliant pas de couvrir ). Filtrez et prenez une tasse après les repas.

LA LAVANDE

Lavandula officinalis

 

lavande194.jpg

 

Les vertus calmantes de la lavande ne sont plus à démontrer. Elle agit sur les migraines liées au stress, mais stimule également la digestion et peut donc servir, en parallèle, pour les migraines d’origine digestive.

ponctuation.gifINFUSION : dans un litre d’eau bouillante, jetez 20 g de fleurs. Couvrez, laissez infuser 10 minutes et filtrez. Buvez 3 à 4 tasses dans la journée.

ponctuation.gif TEINTURE ALCOOLIQUE EN USAGE EXTERNE : dans un récipient en verre ou en terre, versez 100 g de fleurs séchées de lavande et 500 g d’alcool à 60 ° ( équivaut à 500ml d’alcool à 60 °). Mettez à l’abri de l’humidité et de la lumière. Remuez tous les 3 à 4 jours pendant 1 mois. Filtrez et conservez dans un flacon opaque. Dès qu’une migraine pointe sonnez, frictionnez-vous les mains, tempes et haut du corps avec cette teinture.

ponctuation.gif TISANE DE LAVANDE, MÉLISSE ET MENTHE : préparez un mélange de 50 g de feuilles de menthe poivrée, 50 g de feuilles de mélisse et 50 g de fleurs de lavande. Ajoutez 3 cuillerées à soupe de ce mélange à 1 litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez les essences de ces plantes se diffuser dans l’eau pendant 10 minutes, filtrez et buvez 3 à 4 tasses dans la journée.

pointdexclamation.gifpointdexclamation.gif RECOMMANDATIONS

pointdexclamation.gifSauf indication particulière, les dosages sont prévus pour les adultes ou enfants de plus de 12 ans. De 7 à 12 ans, divisez les doses par deux, et pour les enfants de moins de 7 ans, par quatre. Pas de tisanes pour les moins de 1 an.

pointdexclamation.gif En règle générale, les femmes enceintes devront faire preuve de prudence, surtout dans les 3 premiers mois. Il vaut mieux consulter son médecin.

pointdexclamation.gif Ne jamais dépasser les doses prescrites, ni la durée d’une cure de 21 jours ( certaines plantes doivent être prises sur un temps très court.).

pointdexclamation.gif Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin ( risque d’interaction ).

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 8 Commentaires »

BAR DE LIGNE WITH FLEURS ET FEUILLES ……..

Posté par eurekasophie le 18 octobre 2009

bonappetit1.gif

 

Bar de ligne, tapioca d’huître, fleur/feuille de bourrache

bar.jpg

Jean-François Piège vous fait découvrir sa recette.
Auteur : Jean-François Piège

 

Ingrédients :

 

Pour 4 personne(s)

Bar de ligne

2 Bar de ligne de Bretagne de 2,5 kg
Fleur de sel et huile d’olive
Jus de coquillage
1kg de moules Bouchot
1 bulbe de fenouil
10 échalotes olive
500g de beurre doux
¼ citron
1/4l de vin blanc
3 pistils de safran
2g de poivre noir
1 bouquet de persil plat
10 feuilles de bourrache

Tapioca d’huître

150 g de chair d’huître creuse d’Isigny N°2
300 g de jus d’huître
4 g d’agar agar

Fleur/feuille de bourrache

4 Fleurs de bourrache
4 Feuilles de bourrache

Garniture

8 Tranches de pain de seigle
1 Pièce de Chistera espagnole
Echalotes au vinaigre
2 échalotes
20 cl de vinaigre de vin rouge

Beurre de bourrache


100g de beurre ½ sel
5 feuilles de bourrache ciselées

Mignonnette fine de poivre Sarawak

Préparation:

Bar de ligne à plat

Ecailler, vider le bar et sectionner la tête ainsi que la queue. Lever les filets de l’arête centrale. Retirer les arêtes ventrales, puis lever la peau. Parer afin de laisser les filets blancs. Séparer le dos et le ventre et portionner 2 morceaux de 130g dans le dos.
Enrouler dans le papier film sans trop serrer.
Cuisson : Pocher le bar dans une huile d’olive à 80°C, jusqu’à 41°c à cœur.
Terminer la cuisson dans un sautoir en le glaçant de jus de moules terminé en veillant d’atteindre une température final a cœur de 51°c.
Parsemer sur le bar la julienne de feuille de bourrache et ajuster les fleurs de bourrache.

Jus de coquillage


Nettoyer puis ouvrir les moules au couteau. Jeter la 1ère eau. Emincer le fenouil et les échalotes puis suer à l’huile avec une légère coloration. Ajouter le beurre, faire mousser puis jeter les moules. Ajouter le persil, le safran, le citron et le poivre noir. Cuire à couvert.
Passer le jus, mettre au point puis ajouter le persil et les feuilles de bourrache en infusion.

Tapioca d’huître

Ouvrir les huîtres à l’aide d’un couteau à huîtres. Retirer la coquille supérieure et récupérer le jus dans un petit récipient en Inox en le passant dans une mousseline. Décoller délicatement les huîtres et éliminer les petits éclats de coquille si nécessaire et les centrifuger.
Faire bouillir 300g de jus avec 4g d’agar agar, retirer du feu puis ajouter 150g de pulpes d’huîtres. Passer puis émulsionner au fouet. Débarrasser dans des carrés sur 1/2cm d’épaisseur. Tailler des rectangles à froid de 8 x 0.5 x 0.5 cm.

Beurre de bourrache


Mélanger 100g de beurre ½ sel et cinq feuilles de bourrache ciselées.
Echalotes au vinaigre
Ciseler les échalotes finement, puis les mettre à mariner pendant 24 heures dans le vinaigre de vin rouge.
Rôtir dans un sautoir dans un filet d’huile d’olive les chisteras.
Toaster les tranches de pain de seigle et détailler en rectangles de 1,5 cm sur 4,5 ;
Prévoir 6 pièces par personne et déposer sur la moitié des tranches de beurre de bourrache et sur l’autre de chistera.
 
Finition et dressage

Disposer 8 bandes d’huîtres sur une assiette pied de poule rectangle. Faire chauffer à la salamandre. 
Saucer le tapioca de jus de coquillage et disposer le bar, une ligne d’échalote, une ligne de poivre.
Envoyer les toasts sur un support de marbre.

bonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gif

Publié dans BAR DE LIGNE....FEUILLES DE BOURRACHE, LISTE DES RECETTES A BASE DE PLANTES SAUVAGES | 17 Commentaires »

LIQUEUR DE SAUGE, FENOUIL, ROMARIN

Posté par eurekasophie le 19 septembre 2009

vins2.jpgvins1.jpgvins3.jpg 

 

 

ffleur.gifafleur2.gififleur.giftfleur.gif

 

 

nfleur.gifafleur2.giftfleur.gifufleur.gifrfleur.gifefleur.gif

 

 

Voici pour vous quelques recettes de vins, liqueurs ou sirops

concoctées avec des herbes aromatiques ou des herbes sauvages

Faciles à réaliser, les liqueurs permettront de terminer vos repas avec convivialité, alliant plaisir des papilles et des yeux,

pour peu que vous ayez choisit un joli flacon pour les présenter.

Choisir des ingrédients naturels de l’alcool de fruits (40° à 45 ° d’alcool).

Pour filtrer, le filtre à café convient bien à défaut d’un petit tissu

frise.gif

Liqueur de Sauge

frise.gif

1 litre d’eau de vie

1 grand bol de feuilles fraîches (sauge officinale!)

25 cl de sirop de sucre de canne

frise.gif

Faire infuser les feuilles une semaine dans l’alcool

Ajouter le sirop de sucre, remettre à macérer un mois.

Filtrer, mettre en flacon.

Laisser vieillir.

alcool2.gif

 

ligne.giffrise.gif ligne.gif

Liqueur de fenouil

1/2 litre d’eau de vie

2 cuillères à café de grains de fenouil

1 clou de girofle

1 petit bout de canelle

90 gr de sucre

frise.gif

 

faire macérer tous les ingrédients pendant deux semaines, filtrer, mettre en bouteille.

Laisser vieillir

alcool2.gif

 

 

 

 

ligne.giffrise.gifligne.gif

 

 

Liqueur de romarin

1 litre eau de vie

1 grosse poignée de fleurs

200 gr de sucre

frise.gif

 

Laisser macérer 40 jours

Filtrer

Mettre en flacon et laisser vieillir.

Facile non ?

 

alcool2.gif

Publié dans FAIT NATURE, LIQUEUR DE ROMARIN, LIQUEURS...VINS..ELIXIRS... | 5 Commentaires »

LES PLANTES ET LEURS SYNONYMES

Posté par eurekasophie le 17 septembre 2009

dimanche11.pngaromatiques.jpgcigale.jpg

 

 

 

 

Cette page est consacrée aux plantes décritent ou non dans:

 » Mon répertoire des plantes les moins usitées  »

Car toutes ou presque ont un ou plusieurs synonymes et il est intéressant

de vous les faire connaître.

mauve11.jpgcyclamen2.jpgaubepin22.jpg

  • Absinthe
  • Absinthe de mer : Syn : Armoise de Lloyd
  • Acacia : Syn: Robinier faux-acacia
  • Ache des marais : Syn :  Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Ache noueuse
  • Ache odorante : Syn: Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Achillée
  • Achillée millefeuille : Syn:  Millefeuille, Herbe au charpentier, Herbe aux coupures, Saigne-nez
  • Achillée sternutatoire : Syn: Herbe à éternuer, Ptarmique
  • Aconit napel : Syn: Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Aconit tue-loup : Syn:Herbe-aux-loups, Coqueluchon jaune
  • Adénostyle à feuilles d’alliaire : Syn:Adénostyle à tête blanche
  • Adénostyle à tête blanche
  • Adonis du printemps
  • Adoxe : Syn: Adoxe musquée, Herbe musquée
  • Adoxe musquée
  • Agrostis
  • Agrostis stolonifère
  • Aigremoine : Syn: Aigremoine eupatoire, Eupatoire, Herbe de saint-Guillaume, Francormier
  • Aigremoine eupatoire
  • Aiguille de berger : Syn: Scandix peigne-de_Vénus, Aiguille de berger
  • Ail des bois : Syn: Ail des bois, Alliaire
  • Ail des ours 
  • Ail des vignes
  • Ail de cerf : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Ail rose
  • Ail serpentin : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Ail victorial : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Airelle : Syn: Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Airelle à fruits rouges : Syn :Airelle vigne du mont Ida, Airelle à fruits rouges
  • Airelle rouge
  • Airelle vigne du mont Ida
  • Ajonc : Syn: Ajonc d’europe
  • Ajonc de Le Gall :Syn : Ajonc d’europe
  • Ajonc d’europe
  • Ajonc nain
  • Alchemille des Alpes
  • Alchémille des champs : Syn: Perce-pierre
  • Alchémille vulgaire : Syn: Manteau de Notre-Dame, Herbe à vache, Porte-rosée
  • Alibour : Syn : Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Alisier blanc
  • Alisier torminal
  • Alkékenge : Syn: Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Alléluia : Syn: Oxalis petite oseille, Pain de coucou, Herbes aux coucous, Surelle, Alléluia, Petite oseille, Vinaigrette
  • Alliaire : Syn : Ail des bois, Alliaire
  • Alliaire officinale : Syn : Herbe à l’ail, Herbe sans pareille
  • Allier : Syn: Alisier blanc
  • Alsine à feuilles ténues: Syn:  Minuartie à feuilles ténues, Minuartie hybride, Sabline à feuilles étroites
  • Alysson à calice persistant
  • Alysson maritime : Syn : Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Amandier
  • Amarante réfléchie
  • Ammophile des sables : Syn :  Roseau des sables, Gourbet, Ammophile des sables
  • Amourette : Syn : Muguet de mai, Muguet des bois, Clochette des bois, Amourette, Lis de mai, Reine des bois
  • Amourette : Syn : Brize intermédiaire
  • Amour en cage : Syn : Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Ancolie commune
  • Andromède : Syn: Andromède à feuilles de Polium
  • Andromède à feuilles de Polium
  • Androsace des Alpes : Syn: Androsace des glaciers
  • Androsace des glaciers
  • Anémone couronnée
  • Anémone des Alpes: Syn:  Androsace des glaciers
  • Anémone des bois
  • Anémone des bois : Syn: Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Anémone du printemps
  • Anémone fausse-renoncule
  • Anémone hépatique : Syn: Hépatique à trois lobes, Hépatique, Herbe de la trinité
  • Anémone pulsatille : Syn: Pulsatille des Alpes, Anémone des Alpes
  • Anémone sanguinaire : Syn:  Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Anémone Sylvie : Syn: Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Aneth fenouil : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Angélique : Syn :  Angélique des bois, Angélique sauvage, Herbe aux anges, Faux panais, Herbe à la fièvre, Impératoire sauvage
  • Angélique des bois
  • Angélique sauvage
  • Anis de France : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Anis doux : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Ansérine : Syn: Ansérine, Poule grasse, Patte d’oie
  • Antenet : Syn: Laurier-rose des Alpes, Rosage ferrugineux, Antenet, Romarin sauvage, Résenit, Bois-rouge
  • Antennaire dioïque : Syn: Antennaire dioïque, Pied de chat, Gnaphale dioïque
  • Anthémis des champs : Syn: Fausse camomille
  • Anthrisque commun : Syn: Persil sauvage
  • Anthrisque des bois : Syn : Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Anthrisque sauvage
  • Anthyllide des montagnes
  • Anthyllide vulnéraire : Syn: Vulnéraire, Triolet jaune
  • Aphyllanthe de Montpellier
  • Arabette des dames : Syn: Arabette de Thalius
  • Arabette de thalius : Syn : Arabette des dames
  • Araujia sericifera
  • Arbrêtier : Syn: Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Arbre aux papillons : Syn: Buddleia
  • Arbre aux quarante écus : Syn: Ginkgo biloba
  • Arbre de Judée
  • Archangélique : Syn: Lamier blanc, Ortie blanche, Marachemin, Lamion, Archangélique
  • Argentine : Syn: Potentille des oies, Argentine, Bec d’oie
  • Argentine dorée : Syn: Argentine dorée, Herbe argentée
  • Argousier : Syn: Hippophaé
  • Aristoloche
  • Arméria marine : Syn: Jonc marin, Oeillet marin, Gazon d’Olympe, Arméria marine
  • Armérie des Alpes : Syn: Statice des Alpes, Gazon d’espagne
  • Armérie maritime : Syn: Jonc marin, Oeillet marin, Gazon d’Olympe, Arméria marine
  • Armoise commune : Syn: Artémise, Herbe de la saint-Jean, Herbe de la saint-Pierre
  • Armoise de Lloyd : Syn: Absinthe de mer
  • Arnica : Syn: Arnica des montagnes
  • Arnica des montagnes : Syn: Arnique à racines noueuses, Herbe aux chamois
  • Arnique à racines noueuses : Syn: Doronic à grandes fleurs
  • Arrête-boeuf : Syn:  Bugrane rampante, Arrête-boeuf
  • Arroche couchée : Syn : Arroche couchée, Traînasse
  • Arroche du littoral
  • Arroche étalée
  • Arroche faux pourpier : Syn :  Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Arroche hastée: Syn : Arroche couchée, Traînasse
  • Arroche pourpier: Syn : Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Artémise : Syn: Artémise, Herbe de la saint-Jean, Herbe de la saint-Pierre
  • Artichaut sauvage: Syn:  Joubarbe commune, Artichaut sauvage, Herbe aux cors
  • Arum tacheté: Syn :  Gouet, Pied de veau, Chandelle
  • Asperge couchée : Syn : Asperge de mer, Asperge littorale, Asperge des dunes
  • Asperge des dunes
  • Asperge de mer
  • Asperge littorale
  • Asperge officinale : Syn: Asparagus officinalis
  • Aspérule des chiens : Syn: Herbe à l’esquinancie
  • Aspérule odorante : Syn : Aspérule odorante, Gaillet odorant, Belle-étoile, Muguet des dames, Reine des bois
  • Asphodèle blanc : Syn: Bâton royal, Poireau de chien
  • Asplénium officinal : Syn: Fausse capillaire, Capillaire
  • Asplénium rue-des-murailles
  • Aster des Alpes: Syn:  Aster des montagnes, Reine marguerite des Alpes
  • Aster des montagnes : Syn: Aster des montagnes, Reine marguerite des Alpes
  • Aster maritime
  • Astragale à feuilles de réglisse : Syn: Astragale à feuilles de réglisse, Réglisse des bois
  • Astragale-pois-chiche
  • Atropis maritime : Syn: Glycérie maritime, Atropis maritime
  • Aubépine à deux styles : Syn: Aubépine à deux styles, Epine blanche, Epine de mai
  • Aubépine à un style : Syn: Aubépine monogyne
  • Aubépine épineuse: Syn:  Aubépine à deux styles, Epine blanche, Epine de mai
  • Aubépine monogyne
  • Aulne glutineux
  • Avoine élevée
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Babiou : Syn :Pavot des champs, Pavot sauvage, Ponceau, Poinot, Babiou, Graousselle
  • Baguenaudier
  • Balsamine à petites fleurs
  • Balsamine des bois : Syn : Ne-me-touchez-pas, Balsamine des bois
  • Balsamine géante
  • Barbarée commune
  • Barbe de bouc
  • Barbe de bouc : Syn :Barbe de bouc, Barbouzet, Salsifis bâtard
  • Barbe de capucin : Syn :Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Barbe de chèvre : Syn :Spirée ulmaire, Ulmaire, Barbe de chèvre, Herbe aux abeilles, Ormaire
  • Barbe de Jupiter : Syn :Genthrane rouge, Lilas d’Espagne, Barbe de Jupiter
  • Barbe du bon Dieu : Syn :Barbe de bouc
  • Barbotine : Syn :Tanaisie commune, Herbe au coq, Sent-bon, Herbe amère, Barbotine, Herbe de Sainte-Marie
  • Barbouzet : Syn :Barbe de bouc, Barbouzet, Salsifis bâtard
  • Bardane à petites têtes
  • Barlia robertiana
  • Baromètre : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Baromètre du berger : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Bartsie des Alpes : Syn :Cocrète violette
  • Basilic
  • Bassinet: Syn:  Bassinet, Rampant, Grenouillette, Herbe à la tire-goutte, Tramasse
  • Bâton royal : Syn :Bâton royal, Poireau de chien
  • Baume d’eau : Syn : Menthe blanche, Baume d’eau
  • Beaume : Syn :Menthe sauvage, Beaume, Herbe du mort, Menthe crépue
  • Bec de cigogne : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec de grue : Syn : Fourchette du diable, Bec de grue, Herbe rouge, Epingles de la Vierge
  • Bec-de-grue : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec-de-grue mou : Syn :Géranium mou, Bec-de-grue mou
  • Bec de héron : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec d’oie : Syn :Potentille des oies, Argentine, Bec d’oie
  • Bec d’oiseaux : Syn : Fumeterre officinale, Fiel de terre, Fleur de terre, Herbe aux mariages, Bec d’oiseaux, Soupe au vin
  • Belladone : Syn :vient de l’italien  » bella donna « , c’est-à-dire belle femme  » car les femmes du temps jadis l’employaient pour se farder et conserver ainsi une belle peau.
  • Belle-étoile : Syn :Aspérule odorante, Gaillet odorant, Belle-étoile, Muguet des dames
  • Benjoin : Syn :Benjoin, Impératoire, Benjoin français
  • Benjoin français : Syn :Benjoin, Impératoire, Benjoin français
  • Benoîte commune : Syn :Benoîte des villes, Herbe de Saint Benoît, Herbe à la fièvre, Vraie benoîte
  • Benoîte des montagnes : Syn :Benoîte rampante
  • Benoîte des rives : Syn :Benoîte des ruisseaux
  • Benoîte des ruisseaux : Syn : Benoîte des ruisseaux
  • Benoîte des villes : Syn :Benoîte des villes, Herbe de Saint Benoît, Herbe à la fièvre, Vraie benoîte
  • Benoîte rampante : Syn : Benoîte rampante
  • Berce du Caucase : Syn :Berce du Caucase
  • Berce spondyle : Syn :Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Bergère : Syn :Pervenche à petites fleurs, Herbe des sorciers, Violette des serpents, Provence, Bergère
  • Bétoine : le nom vient du nom latin Betonica.
  • Betterave sauvage  : Syn :Betterave sauvage
  • Betterave sauvage 
  • Bette maritime  : Syn : Betterave sauvage
  • Blanchette  : Syn :Blanchette, Suéda maritime
  • Blancursine  : Syn : Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Blanquette  : Syn :Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Blanquette  : Syn :Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Blechnum en épi 
  • Bleuet des champs  : Syn :Casse lunettes
  • Bleuet des montagnes  : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Bleuet vivace  : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Bluet  : Syn :Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Bois de poule  : Syn :Bois de poule
  • Bois-gentil  : Syn :Mézéréon, Joli-bois, Bois-gentil, Daphné mézéréon, Daphné morillon
  • Bois-joli 
  • Bois-rouge  : Syn :Laurier-rose des Alpes, Rosage ferrugineux, Antenet, Romarin sauvage, Résenit, Bois-rouge
  • Bonhomme  : Syn :Marrube blanc, Bonhomme, Herbe vierge, Marrochemin, Marinchin
  • Bonhomme  : Syn :Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Boucage saxifrage  : Syn :Petit boucage
  • Bouillon blanc  : Syn :Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Bouillon noir  : Syn :Bouillon noir
  • Bouleau 
  • Bouleau nain 
  • Bouleau pubescent 
  • Bouleau verruqueux 
  • Boule d’or  : Syn :Trolle d’europe, Boule d’or, Trolle de montagne, Trolle globuleux, Renoncule de montagne
  • Bouquet de Notre-Dame  : Syn :Gentiane de printemps, Gentiane céleste, Bouquet de Notre-Dame
  • Bourdaine 
  • Bourrache officinale  la bourrache tire son nom de l’arabe « abu rache » signifiant « père de la sueur » du fait de ses propriétés sudorifiques
  • Boursette  : Syn : Doucette, Boursette, Mâche à carène
  • Bourse à pasteur  : Syn :Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Bourse de capucin  : Syn : Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Bouton de bachelier  : Syn :Lychnide blanc, Bouton de bachelier, Lampette, Robinet, Floquet
  • Bouton d’or  : Syn :Renoncule, Renoncule âcre
  • Bouton d’or  : Syn :Bouton d’or
  • Brachypode penné 
  • Branc-ursine  : Syn : Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Brande  : Syn : Brande, Sarothamne à balais
  • Brande  : Syn :Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Brimbelle  : Syn :Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Brize intermediaire  : Syn : Amourette
  • Brome hordéacé  : Syn :Brome mollet
  • Brome mollet 
  • Brunelle  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunelle commune  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunelle vulgaire  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunette  : Syn : Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Bruyère à 4 angles 
  • Bruyère cendrée 
  • Bruyère commune  : Syn : Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Bruyère couleur de chair  : Syn :Bruyère couleur de chair
  • Bruyère de mer  : Syn :Bruyère marine, Bruyère de mer
  • Bruyère incarnate  : Syn :Bruyère couleur de chair
  • Bruyère marine  : Syn :Bruyère marine, Bruyère de mer
  • Bryone dioïque  : Syn :Rave de serpent, Navet du diable, Couleuvrée, Fausse coloquinte
  • Buddleia  : Syn :Arbre aux papillons
  • Bugle de Genève 
  • Bugle en pyramide 
  • Bugle jaune  : Syn : Bugle petit-pin
  • Bugle petit-pin 
  • Bugle pyramidal  : Syn :Bugle en pyramide
  • Bugle rampant  : Syn :Petite consoude, Herbe de Saint-Laurent, Serragine, Consire
  • Buglosse  : Syn :Lycopsys des champs, Buglosse
  • Buglosse officinale 
  • Bugrane  : Syn :Ononis collant, Bugrane
  • Bugrane épineuse  : Syn : Bugrane épineuse
  • Bugrane rampante  : Syn : Bugrane rampante, Arrête-boeuf
  • Buis 
  • Buplèvre des haies  : Syn :Buplèvre en faux
  • Buplèvre en faux 
  • Buplèvre étoilé 
  • Busserole  : Syn :Raisin d’ours, Faux Buis, Petit Buis
  • Butome  : Syn :Jonc fleuri
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Cabaret des oiseaux : Syn : Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cage d’amour : Syn :Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Caille-lait : Syn :Caille-lait, Crois de saint-André, Herbe à miel, Eperonnelle
  • Caille-lait : Syn :Gratteron, Caille-lait, Rièble
  • Caille-lait blanc : Syn :Gaillet blanc, Caille-lait blanc
  • Caille-lait jaune : Syn : Gaillet jaune
  • Cakilier : Syn :Cakilier
  • Calament acinos
  • Calament des Alpes : Syn :Sariette des Alpes, Thym des Alpes
  • Calament vulgaire
  • Callune : Syn :Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Callune fausse-bruyère
  • Callune vulgaire
  • Caltha : Syn :Populage des marais, Souci d’eau, Caltha des marais
  • Caltha des marais : Syn :Populage des marais, Souci d’eau, Caltha des marais
  • Camarine
  • Camérisier : Syn :Camerisier à balai, Camérisier
  • Camerisier à balai
  • Camomille allemande : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille matricaire : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille moyenne
  • Camomille romaine
  • Camomille sauvage : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille sauvage : Syn :Matricaire inodore
  • Campanule agglomérée : Syn :Campanule à fleurs en tête
  • Campanule à feuilles de pêcher
  • Campanule à feuilles rondes : Syn : Clochette
  • Campanule à fleurs en tête
  • Campanule à larges feuilles
  • Campanule barbue
  • Campanule étalée
  • Campanule gantelée
  • Campanule raiponce : Syn :Raiponce
  • Canepetière : Syn :Typha, Masse d’eau, Quenouille, Canepetière, Queue de renard, Matelasse
  • Cannabine : Syn :Eupatoire, Eupatoire chanvrine, Chanvrine, Herbe de Sainte-Cunégonde, Cannabine, Pantagruélion aquatique
  • Canneberge
  • Caperon : Syn :Fraisier commun, Caperon
  • Capillaire
  • Capillaire : Syn : Fausse capillaire, Capillaire
  • Capselle bourse-à-pasteur : Syn :Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Capuchon des moines : Syn :Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Caquenlit : Syn :Foirollme, Ramberge, Caquenlit
  • Cardalène : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Cardamine des près : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cardamine hérissée :
  • Cardère commune : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cardère sauvage : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cardère sylvestre : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Carex des sables : Syn :Salsepareille d’Allemagne, Carosse, Carex des sables, Salsepareille des pauvres
  • Carex étendu : Syn :Laîche étiré, Carex étendu, Laîche des eaux saumâtres
  • Carex leporina
  • Carex ovalis : Syn :Carex leporina
  • Carline : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Carline acaule : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Carline commune : Syn :Chardon doré
  • Carosse : Syn :Salsepareille d’Allemagne, Carosse, Carex des sables, Salsepareille des pauvres
  • Carotte sauvage : Syn :Nid d’oiseau
  • Caroubier
  • Casque de Jupiter : Syn :Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Casse-lunette
  • Casse-lunettes : Syn :Casse-lunettes, Euphraise vulgaire
  • Casse lunettes : Syn :Casse lunettes
  • Casse pierre : Syn :Perce-pierre, Casse pierre, Fenouil marin
  • Casse-pierre
  • Casse-pierre : Syn : Perce-muraille, Casse-pierre, Epinard des murailles, Herbe de Notre-Dame, Vitriole
  • Céleri odorant : Syn :Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Céleri sauvage : Syn :Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Cendriette : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Centaurée des montagnes : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Centaurée jacée : Syn :Tête de moineau
  • Centaurée jaune : Syn :Chlora
  • Centaurée noire
  • Centaurée rude
  • Centaurée scabieuse
  • Céphalanthère blanche
  • Céraiste aggloméré
  • Céraiste des champs
  • Céraiste des fontaines : Syn :Céraiste des fontaines
  • Céraiste vulgaire
  • Cerfeuille sauvage : Syn :Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Cerfeuil d’âne : Syn :Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Cerisier des oiseaux : Syn : Merisier
  • Cerisier mahaleb
  • Cerisier Sainte-Lucie : Syn :Cerisier mahaleb
  • Chandelle : Syn :Gouet, Pied de veau, Chandelle
  • Chanvre commun
  • Chanvre sauvage : Syn :Chanvre sauvage, Ortie royale, Ortie chanvre, Ortie épineuse
  • Chanvrine : Syn : Eupatoire, Eupatoire chanvrine, Chanvrine, Herbe de Sainte-Cunégonde, Cannabine, Pantagruélion aquatique
  • Chardon : Syn :Cirse champêtre, Chardon, Sarrète des champs
  • Chardonnière : Syn : Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Chardon argenté : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Chardon aux ânes
  • Chardon à capitules grêles
  • Chardon à cent têtes : Syn : Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Chardon à foulon : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Chardon à moulin : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Chardon à petits capitules : Syn :Chardon à capitules grêles
  • Chardon blanc : Syn :Laiteron maraîcher, Laitue de lièvre, Lait d’âne, Chardon blanc, Luceron
  • Chardon blanc
  • Chardon bleu
  • Chardon bleu des Alpes : Syn :Panicaut des Alpes, Le Monsieur, Reine des Alpes, Eryngie des Alpes
  • Chardon des dunes : Syn :Chardon des dunes, Panicaut des dunes
  • Chardon des marais
  • Chardon doré
  • Chardon penché : Syn :Chardon aux ânes
  • Chardon-Roland : Syn :Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Chardon rouland : Syn :Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Charme
  • Châtaignier
  • Chélidoine : Syn : Herbe-aux-verrues, Grande éclaire, Herbe aux boucs, Herbe aux hirondelles
  • Chênette : Syn :Thé des Alpes, Herbe aux cerfs, Chênette, Herbe à plumet
  • Chêne-liège
  • Chêne pédonculé
  • Chêne rouvre : Syn :Chêne sessile
  • Chêne sessile
  • Chêne vert : Syn :Yeuse
  • Chénopode blanc : Syn :Ansérine, Poule grasse, Patte d’oie
  • Chénopode-Bon-Henri
  • Chèvrefeuille des bois : Syn :Chèvrefeuille grimpant
  • Chèvrefeuille des haies : Syn :Camerisier à balai, Camérisier
  • Chèvrefeuille grimpant
  • Chicon : Syn :Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Chicorée sauvage : Syn : Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Chiendent
  • Chiendent cassant : Syn : Chiendent cassant, Chiendent jonciforme
  • Chiendent des sables
  • Chiendent du littoral : Syn :Chiendent du littoral, Chiendent glauque
  • Chiendent glauque
  • Chiendent jonciforme
  • Chiendent marin : Syn :Paille de mer, Pelote de mer, Chiendent marin
  • Chiendent piquant
  • Chiendent rampant
  • Chlora
  • Chou marin
  • Chou maritime
  • Chou sauvage
  • Chrysanthème des Alpes : Syn :Chrysanthème des Alpes, Leucanthème des Alpes
  • Cicerbite des alpes : Syn :Cicerbite des alpes, Laiteron des alpes
  • Cierge de Notre-Dame : Syn : Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Ciguë de Socrate : Syn :Ciguë tachetée, Fenouil sauvage, Ciguë de Socrate, Ciguë officinale
  • Ciguë officinale
  • Ciguë tachetée
  • Cinéraire bicolore : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Cinéraire maritime : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Circée de Paris
  • Cirse acaule
  • Cirse champêtre
  • Cirse commun
  • Cirse des champs : Syn :Cirse champêtre, Chardon, Sarrète des champs
  • Cirse des marais : Syn : Chardon des marais
  • Cirse laineux : Syn :Cirse porte-coton
  • Cirse maraîcher
  • Cirse porte-coton
  • Cirse très épineux : Syn :Chardon blanc
  • Ciste a feuille de sauge
  • Ciste cotonneux
  • Ciste de Montpellier
  • Citronnier
  • Claquet : Syn :Silène enflé, Claquet
  • Claquet : Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Clématite : Syn :Vigne blanche, Herbe-aux-gueux
  • Clochette
  • Clochette des Alpes : Syn :Soldanelle des Alpes, Clochette des Alpes
  • Clochette des bois : Syn : Muguet de mai, Muguet des bois, Clochette des bois, Amourette, Lis de mai, Reine des bois
  • Cochelet : Syn :Millet des bois, Cochelet, Sarriette jaune
  • Cochlaire danoise
  • Cochléaire : Syn :Cranson
  • Cocrète violette
  • Cocriste
  • Cognassier
  • Colchique : Syn :Tue-chien, Colchique, Narcisse d’automne, Veilleuse, Safran des prés
  • Colchique d’automne : Syn :Tue-chien, Colchique, Narcisse d’automne, Veilleuse, Safran des prés
  • Comaret
  • Compagnon blanc : Syn :Lychnide blanc, Bouton de bachelier, Lampette, Robinet, Floquet
  • Compagnon rouge : Syn :Silène dioïque, Silène diurne, Lychnide des bois, Ivrogne
  • Consire : Syn :Petite consoude, Herbe de Saint-Laurent, Serragine, Consire
  • Consoude de Russie :le nom de consoude vient du grec et veut dire qui aide à la soudure
  • Consoude hérissée
  • Consoude officinale : Syn :Grande Consoude, Herbe à la coupure, Langue-des-vaches, Oreilles d’ânes, Herbe aux charpentiers, Crâsse rècène
  • Coquelicot : Syn :Pavot des champs, Pavot sauvage, Ponceau, Poinot, Babiou, Graousselle
  • Coqueluchon : Syn :Coucou, Herbe de Saint Paul, Coqueluchon, Primerolle
  • Coqueluchon jaune : Syn :Herbe-aux-loups, Coqueluchon jaune
  • Coqueret blanc : Syn :Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Coqueret du Pérou : Syn :Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Coquette : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Corail de mer : Syn : Salicorne arbrisseau, Corail de mer, Sarcocorne ligneuse
  • Corbeille d’argent : Syn :Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Cornabiou
  • Corne de cerf : Syn :Corne de cerf, Pied de corbeau
  • Cornillet : Syn :Silène des glaciers, Mousse fleurie, Silène à tige courte, Cornillet, Moussier
  • Coronille : Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille bigarrée: Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille panachée : Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille variée : Syn : Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Cotonnière des champs : Syn :Filage des champs, Cotonnière des champs
  • Coucou : Syn :Coucou, Herbe de Saint Paul, Coqueluchon, Primerolle
  • Coudrier : Syn :Corylus avellana
  • Couleuvre : Syn :Serpentaire, Couleuvre
  • Couleuvrée : Syn :Rave de serpent, Navet du diable, Couleuvrée, Fausse coloquinte
  • Couronne de moine : Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Couronne de terre : Syn :Gléchome, Gléchome faux-lierre, Herbe de la saint-Jean, Couronne de terre, Rondotte
  • Cramaillot : Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Cranson
  • Cranson danois : Syn :Cochlaire danoise
  • Crâsse rècène : Syn :Grande Consoude, Herbe à la coupure, Langue-des-vaches, Oreilles d’ânes, Herbe aux charpentiers, Crâsse rècène
  • Crépide capillaire : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépide dorée : Syn : crépis dorée
  • Crépide verdâtre: Syn : Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis à petite tête : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis bisannuel
  • Crépis glabre : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis verdâtre : Syn : Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis verdoyant : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Cresson
  • Cressonnette : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cresson amphibie : Syn :Rorippe amphibie
  • Cresson des prés : Syn : Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cresson de cheval
  • Cresson de fontaine
  • Cresson élégant : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Crève-chien : Syn :Douce_amère, Vigne de Judée, Herbe à la fièvre, Crève-chien, Loque
  • Criste-marine : Syn :Salicorne d’europe, Salicorne herbacée, Pesse jaune, Criste-marine, Haricot de mer
  • Criste marine : Syn :Perce-pierre, Casse pierre, Fenouil marin
  • Crocus printanier : Syn : Safran printanier, Drap d’or, Safran blanc, Safran des fleuristes
  • Crois de saint-André : Syn :Caille-lait, Crois de saint-André, Herbe à miel, Eperonnelle
  • Cuscute : Syn :Rache
  • Cuscute du thym
  • Cyclamen commun : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cyclamen d’europe : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cyclamen rouge-pourpre : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cymbalaire des murs : Syn :Ruine-de-Rome, Cymbalaire des murs
  • Cytise
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Dactyle aggloméré 
  • Dame-d’onze-heures
  • Daphné mézéréon: Syn : Mézéréon, Joli-bois, Bois-gentil, Daphné mézéréon, Daphné morillon
  • Daphné morillon
  • Datura stramoine: Syn :Pomme épineuse, Herbe aux sorciers endormis
  • Dauphinelle consoude: Syn :Pied-d’alouette
  • Dauphinelle des montagnes: Syn :Dauphinelle élevée, Pied d’alouette des Alpes, Dauphin héraldique
  • Dauphinelle élevée
  • Dauphin héraldique
  • Dent-de-lion: Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Digitale: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Digitale à grandes fleurs: Syn :Grande digitale, Gant de bergère, Gant de Notre-Dame
  • Digitale jaune: Syn : Digitalis lutea
  • Digitale pourpre: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Diplotaxis
  • Diplotaxis des murailles
  • Doigts du Bon Dieu: Syn :Trèfle d’or des montagnes, Doigts du Bon Dieu
  • Doigt de la Vierge: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Dompte-venin: Syn :Vincetoxicum hirundinaria
  • Doronic à grandes fleurs: Syn : Arnique à racines noueuses, Herbe aux chamois
  • Double-feuille: Syn :Listérie, Double-feuille, Listère à deux feuilles, Grande listère
  • Doucette: Syn :Doucette, Valérianelle potagère
  • Doucette: Syn :Doucette, Boursette, Mâche à carène
  • Douce_amère: Syn : Douce_amère, Vigne de Judée, Herbe à la fièvre, Crève-chien, Loque
  • Douglas: Syn :Sapin de Douglas
  • Drabe printanière
  • Drap d’or: Syn :Safran printanier, Drap d’or, Safran blanc, Safran des fleuristes
  • Drosera: Syn :Drosera à feuilles rondes, Rossolis
  • Drosera à feuilles rondes
  • Dryade à huit pétales: Syn :Thé des Alpes, Herbe aux cerfs, Chênette, Herbe à plumet
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

    Publié dans | 16 Commentaires »

    SALADES SAUVAGES A DEGUSTER

    Posté par eurekasophie le 5 août 2009

     

    Quelques

    Salades sauvages

    Salade

    Nom commun

    Nom latin

    Autres noms

     

    cressonnette.jpg Cressonnette Cardamine hirsuta Cardamine hérissée, Cardamine hirsute, Cardamine à tiges nombreuses, Cresson des prés, Cresson de muraille, Cresson de vigne.
    diplotaxis.jpg Diplotaxis Diplotaxis erucoides Fausse roquette, Roquette blanche, Roquette des vignes
    mache.jpg Doucette Valerianella locusta Mâche, Mousselet
    fenouil20sauvage.jpg Fenouil sauvage Foeniculum vulgare
    laitue20vivace2.jpg Laitue vivace Lactuca perennis laitue perenne, Breou, Laurige, Cendrau, Salade de lièvre, Laitue de bruyère, Lâche, Chevrette, Cachette, Chevriotte, Chevrille
    pimprenelle2.jpg Pimprenelle Sanguisorba minor
    pourpier.jpg Pourpier Portulaca oleracea
    saintjoseph.jpg Saint Joseph Lactuca serriola
    viperine20vulgaire.jpg Vipérine vulgaire Echium vulgare

    Publié dans MES PETITES INFOS | 1 Commentaire »

    LA BEAUTE DU CORPS (1)

    Posté par eurekasophie le 2 août 2009

    hydroth.giflogoaromathrapie.gifhydroth.gif

     

    massages.jpgmassages2.jpgmassages.jpg

     

     

    LES MASSAGES  

     

    hydroth.gif 

     

     Recevoir un massage ou se masser, c’est prêter attention à son corps, lui donner de l’amour. Lorsque vous aurez recours aux HE, vous constaterez combien elles éveillent en vous des émotions que vous aviez peut-être occultées, la simple joie d’un moment délicieux doublée du plaisir et de la détente que procure un massage. Souvent, après  coup, vous vous dites :  » Cela fait tellement de bien ! Je devrais le faire plus souvent ! »

    Prenez le pli de vous masser régulièrement et de vous faire masser: faites-le au moins une fois par quinzaine, vous en retirerez des bienfaits qui se prolongeront dans le temps. Notre bien-être physique conforte notre équilibre psychique.

    dcoaromathrapie1.gif Les huiles végétales les plus appropriées pour masser tout le corps sont l’huile d’amande douce, l’huile d’argan, l’huile d’arnica, l’huile de bourrache, l’huile de calendula, l’huile de germe de blé, l’huile de jojoba, l’huile de macadamia, l’huile de noisette, l’huile d’onagre, l’huile de millepertuis, l’huile de noyau d’abricot, l’huile de rose musquée, l’huile de sésame.

    dcoaromathrapie1.gif Pour un massage santé, axez votre choix sur des huiles végétales qui contribueront à soulager l’affection.

    dcoaromathrapie1.gifStockage du mélange: le flacon ou pot sera bien fermé et rangé dans un placard à l’abri de la lumière. Si vous ne pensez pas utiliser le mélange en entier, choisissez un pot opaque ou foncé, qui laisse passer le moins de lumière possible.

    hydroth.gif

    Les massages peuvent être axés sur la détente nerveuse, sur des soins de santé ou pour stimuler ( la circulation sanguine, des zones réflexes….). Vous choisirez les HE en fonction du type de massage que vous souhaitez.

    Consultez la liste des HE avant de fixer votre choix. Peut être en avez-vous déjà quelques-unes chez vous, alors….

    Massez-vous dès aujourd’hui !

     

     

     

    logoaromathrapie2.jpgmardi4.jpglogoaromathrapie2.jpg

     

    dcoaromathrapie.gif Quelques huiles essentielles  qui peuvent entrer dans la compositon d’un mélange stimulant :

    Citrus aurantifolia ( limettier)

    Citrus bergamia ( bergamotier)

    Citrus limon ( citron)

    Citrus paradisi ( pamplemousse)

    Cupressus sempervirens ( cyprès )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus )

    Foeniculum vulgare ( fenouil )

    Juniperus communis ( genévrer )

    Juniperus virginiana ( genévrier )

    Melaleuca alternifolia ( tea tree )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli )

    Mentha piperata ( menthe )

    Pelargonium graveolens ( géranium )

    Pinus sylvestris ( pin )

    Piper nigrum ( poivre noir )

    Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Thymus vulgaris ( thym )

    Zingiber officinalis ( gingembre )

    dcoaromathrapie.gif Voici, à partir de la liste ci dessous, de bonnes associations stimulantes. Elles ne sont pas exhaustives, toutefois elles ont le mérite d’indiquer les mariages profitables:

    Le bergamotier avec …

    Cirtus bergamia ( genévrier ) + Cupressus sempervirens (cyprès )

    Citrus bergamia ( bergamotier + Zingiber officinalis ( gingembre )

    Citrus bergamia ( bergamotier ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le genévrier avec…

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Cupressus sempervirens ( cyprès)

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Juniperus virginiana ( genévrier ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le cyprès avec …

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Cupressus sempervirens ( cyprès ) + Citrus limon ( citron )

    L’eucalyptus avec …

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Citrus limon ( citron )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Eucalyptus globulus ( eucalyptus ) + Cupressus sempervirens ( cyprès )

    Le fenouil avec …

    Foeniculum vulgare ( fenouil ) + Citrus limon ( citron )

    Foeniculum vulgare ( fenouil ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le géranium avec …

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Piper nigrum ( poivre noir )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Pelargonium graveolens ( géranium ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le gingembre avec …

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus aurantifolia ( limettier)

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Citrus limon ( citron )

    Zingiber officinalis ( gingembre ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    La menthe avec …

    Mentha piperata ( menthe ) + Eucalyptus globulus ( eucalyptus)

    Mentha piperata ( menthe ) + Citrus limon ( citron )

    Mentha piperata ( menthe ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Mentha piperata ( menthe ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Mentha piperata ( menthe ) + Melaleuca alternifolia ( tea tree )

    Le niaouli avec …

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Thymus vulgaris ( thym )

    Melaleuca viridiflora ( niaouli ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le pamplemousse avec …

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus aurantifolia ( limettier)

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Citrus limon ( citron )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Citrus paradisi ( pamplemousse ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Le pin avec …

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Juniperus communis ( genévrier )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus limon ( citron )

    Pinus sylvestris ( pin ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Le poivre noir avec …

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Citrus bergamia ( bergamotier )

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Rosmarinus officinalis ( romarin )

    Piper nigrum ( poivre noir ) + Pelargonium graveolens ( géranium )

    Le romarin avec …

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Cedrus atlantica ( cèdre de l’Atlantique )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Pinus sylvestris ( pin )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) +Citrus bergamia ( bergamotier )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Citrus aurantifolia ( limettier )

    Rosmarinus officinalis ( romarin ) + Citrus limon ( citron )

     

     

     

     

     

     

     

    Publié dans BEAUTE DU CORPS: MASSAGES ( HE), QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE | Pas de Commentaires »

    DENTS BLANCHES ET HALEINE FRAICHE :

    Posté par eurekasophie le 27 juillet 2009

    brossagededentschezlechien.jpg

     

    TOUT POUR UN SOURIRE DE STAR !

     

     

    chienquisourit.jpg

     

    Oui oui, ce sont bien les miennes ! Superbes non ?

    Pour en finir avec le tartre , il n’y a même plus besoin de frotter leurs crocs après les repas. Toutes

    sortes de produits ludiques et efficaces ont été créés, rien que pour leurs quenottes !

    Chiens et chats ne sont pas sujets aux caries, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils n’ont jamais besoin de soins dentaires. Moins vous vous préoccupez de leur hygiène et plus ils risquent un jour d’être confrontés au problème de tartre, de la mauvaise haleine ( un motif de plainte fréquent !) , de l’inflammation des gencives, voire de l’infection. Et comme un problème n’arrive jamais seul, c’est leur santé général qui risque d’en pâtir. En effet, en cas de salive de mauvaise qualité, un chat n’arrive plus à se toiletter, d’où un poil terne et sale. Et un foyer infectieux dentaire peut vite gagner un autre organe ( coeur ) ou la circulation générale ( septicémie ). Or, il est bien plus facile de prévenir le tartre que de le retirer quand il est là. A ce stade, le vétérinaire n’a d’autre choix que d’endormir votre animal : si une légère sédation peut suffire pour retirer un peu de tartre à la curette sur quelques dents, il faut tout de même une anesthésie générale pour déloger ( par ultrasons ) du tartre présent un peu partout. Autant de raisons pour vous intéresser à la question de leur hygiène dentaire, dès leur plus jeune âge……

    asterix22.gif Plus de choix pour les chiens que pour les humains !

    Une fois n’est pas coutume, nos amis les chiens sont mieux lotis que leurs maîtres. Comme pour nous, on peut leur nettoyer les dents avec une brosse ou un doigtier et un dentifrice ( goût viande ). Mais ils ont encore bien d’autres possibilités, comme les lamelles et les os en peau de buffle ( jamais d’os véritable en revanche, car ils sont très mal tolérés sur le plan digestif ). Certains sont enrichis en enzymes et en désinfectant : de quoi retrouver des dents blanches et une bonne haleine.

     

    osenpeaudebuffle.jpg

    A côté de ces  » os intelligents  » , on trouve encore des dentifrices  » sans frotter « . Ils se présentent sous la forme de comprimés à avaler, de patch à coller, de sprays à pulvériser ou de compléments alimentaires à mélanger à l’eau ou aux aliments. Là encore, ils contiennent des enzymes qui n’ont pas leur pareil pour débarrasser les dents des petits débris alimentaires qui font le lit des bactéries et du tartre. Dernière solution, enfin : des croquettes abrasives conçues pour frotter la dent lorsque le chien les croque. Le nettoyage est purement mécanique, mais le résultat est bien là.

    Il ne reste plus qu’à choisir ce que vous allez proposer à votre chien. Le choix dépend certes des goûts de votre ami, mais aussi de votre budget ! Plus votre chien est grand, plus les os à mâchouiller ou les croquettes abrasives reviennent cher ( jusqu’à 4 € par jour pour un os destiné à un molosse ). La solution la moins coûteuse reste celle de la brosse à dents et du tube de dentifrice ( environ 9 € par mois), mais encore faut-il l’y avoir habitué étant jeune. A défaut, les dentifrices à croquer ou à coller sont aussi abordables : leur prix de revient est de 0,30 à 0,40 € par jour. En contrepartie, votre chien garde les dents blanches et une bonne haleine. C’est donc nettement plus agréable pour toute la famille !

     

    chatdrle.jpg Solutions spéciales pour les chats

    Contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas davantage épargnés que les chiens. Simplement, certains chats font moins de tartre que d’autres. Le problème, c’est que, même habitués petits et très gentils, les chats acceptent rarement qu’on leur passe quotidiennement du dentifrice à l’aide d’une brosse ou d’un doigtier. Ils ont plutôt tendance à fuir à la simple vue de ces objets ! C’est pourquoi les industriels ont redoublé d’imagination pour leur brosser les dents sans en avoir l’air. Les croquettes abrasives ( car riches en fibres ) remportent la palme d’or de la simplicité car on peut leur en donner à vie, à la place de leur aliment ( prix de revient d’un aliment haut de gamme ). Grâce à leur forme et surtout, à leur texture particulière, elles exercent un nettoyage mécanique tandis que votre chat les croque.

    Autre solution très simple d’utilisation : le boudin ou le rouleau aromatisé au poisson, à condition que votre chat l’accepte ( il a plus de chances d’aimer si vous l’habituez petit ). Là encore, le fait de le mâchouiller longuement assure un nettoyage mécanique efficace. Certains contiennent en outre des enzymes qui détruisent les débris alimentaires et donc assurent une hygiène irréprochable. Pour le reste ( compléments alimentaires à mettre dans son repas, comprimés de dentifrice à croquer ou à avaler ), la partie n’est pas gagnée d’avance : un chat n’est pas du genre patient et ne se laisse pas soigner facilement !

    ASTUCE POUR UNE HALEINE SANS REPROCHE…….

    Les chiens aimant mâchouiller les végétaux, des Britanniques ont immaginé de leur offrir un carré de plantes médicinales capables de régler leurs petits soucis digestifs. Et ça marche !

    A planter d’office : du fenouil, de la menthe poivrée, du pissenlit, du persil. En revanche, pas question d’y mettre des plantes piquantes ( risques de blessures ) ou toxiques comme les lauriers roses, les arums, le muguet, les étoiles de Noël, le houx, les rhododendrons, les tulipes, l’if………Si votre ami ne comprend pas le message ( il ne touche guère à vos plantes), rien ne vous empêche de récolter un peu de fenouil et de menthe poivrée pour rajouter à ses croquettes et ainsi faciliter sa digestion. S’il est sujet aux flatulences, son alimentation est peut-être mal adaptée ( parlez-en au vétérinaire ). En attendant, un peu de charbon végétal peut le soulager. Phytocroq ® Haleine, un complément alimentaire pour chien disponible dans le commerce, apporte d’ailleurs du charbon végétal, avec en prime, du pisselit, de l’artichaut et de la bourdaine ( pour la digestion ), sans oublier les huiles essentielles de girofle, menthe, carvi et citron aux propriétés antiseptiques, bactéricides et désodorisantes, mais interdites aux chats ( environ 12 € la boîte de 60 Phytocroq ® ).

    Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, SOINS PARTICULIERS | 9 Commentaires »

    LES HUILES ESSENTIELLES…..EN CUISINE

    Posté par eurekasophie le 17 juillet 2009

     

     

    COMMENT BIEN DOSER UNE HUILE ESSENTIELLE DANS UNE RECETTE DE CUISINE ? 

     

     

     

    La cuisine aux huiles essentielles est très à la mode, et c’est tant mieux : saine, gourmande, elle

     

    permet même de se soigner en se régalant ! A condition de bien maîtriser les dosages…. Voici une

     

    technique pour réussir à tous les coups ses petits plats aux huiles essentielles.

     

     

    Certaines huiles essentielles , raisonnablement parfumées, peuvent être insérées à raison d’1 voire 2 gouttes dans vos préparations culinaires. C’est le cas généralement des essences d’agrumes ( orange, mandarine, citron….) ou de la vanille par exemple. D’autres, nettement plus  » relevées « , imposent une présence plus discrète: il n’est pas rare de devoir mesurer 1/4 de goutte ou 1/2 goutte afin de ne pas gâter un dessert ou un plat de poisson tout entier! C’est le cas avec les huiles essentielles de romarin ou de cannelle, par exemple. Pour ne pas vous tromper et parfumer sans écoeurer, voici une technique géniale et toute simple.

     

    LA TECHNIQUE DU CURE-DENTS

     

    • Trempez la pointe d’un cure-dents en plastique ( bien pointu ou en bois ) , de préférence légèrement écrasée, dans un flacon d’huile essentielle.
    • Plongez la pointe du cure-dents  » aromatisée » dans une cuillerée de votre préparation ou d’un support plus favorable à sa dilution ( miel, huile végétale….). Renouvelez, si nécessaire, avec l’autre extrémité du cure-dents ( à chaque fois, c’est un usage unique ! N’allez pas mettre du yaourt ou du miel dans votre flacon d’huile essentielle ! ) .
    • Jetez votre cure-dents. Il ne pourra pas resservir !  

     

    Quelques règles de base de la cuisine aux huiles essentielles …….

     

      Employez uniquement des huiles essentielles comestibles ( toutes ne le sont pas ) et de la meilleure qualité possible, 100% naturelles ( jamais synthétiques !), bio si possible.

    ♣  Ne faites jamais cuire vos huiles essentielles : ajoutez -les après la cuisson de vos plats chauds, ou sinon à vos préparations crues et destinées à le rester ( marinades, salades de fruits….).

      Lorsque , dans une recette, il est indiqué que vous devez mettre 1 goutte , ce n’est pas 2 gouttes, c’est 1 goutte !

      Ne versez jamais directement de l’huile essentielle dans une préparation.

     

     

     

    Recettes à base d’huile essentielle

     

    Cuisinier de formation, Frank Vandaele a dirigé un restaurant durant des années. Vous

    trouverez ici quelques unes de ses meilleurs recettes.

    Calamar au cumin et citron salé

    Ingrédients (4 pers.)
    p.p 250g.calamar en tranches, ½ citron salé, 250 ml de tomates concassées avec leur jus (si vous utilisez des tomates fraîches pelez-les et ajoutez 50ml d’eau pour la sauce) 3 cuillères à soupe huile d’olives, 1 oignon d’Espagne en brunoise, 3 gousses d’ail pressées, un peu de sel et poivre, ½ cuillère à café d’harissa, 2 citrons pressés, 5 à 6 goutte d’huile essentielles de cumin, un peu de thym frais, une feuille de laurier. Servez en garniture du riz cuit dans l’eau salé.
    Préparation
    Faites revenir l’oignon et l’ail dans de l’huile d’olives dans un wok. Ajouter les tomates concassées, le citron salé et les épices. Laissez mijoter les calamars dans la sauce pendant 25 minutes à feu doux. A la fin de la cuisson diluer 4 à 6 gouttes d’huile essentielle de cumin (ou si vous préférez de Carum carvi)
    Variante
    On peut aussi sauter les tranches de calamars crus dans l’huile d’olives pendant 20 min et ajouter à la sauce.
    Au moment de servir ajoutez quelques feuilles de menthe et de coriandre.

    Velouté de champignons au poivre noir

    Pour 4 personnes
    1 gros oignon d’Espagne (ou deux oignons moyens), 500 gr. de champignons de Paris, 1 à 2 cubes de bouillon de légumes, une botte de persil, 1 litre d’eau, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de poivre noir (Piper nigrum)

    Préparation
    Mettre l’huile dans une casserole et ajouter les oignons hachés puis les champignons coupés grossièrement. Laisser étuver quelque temps puis ajouter l’eau. N’oubliez pas les branches de persil (gardées ensemble avec une petite corde pour les enlever facilement à la fin du cuisson). A la fin de la préparation, ajouter les cubes de bouillon, enlever le persil et mixer. Une fois la soupe bien mixée, diluer quelques gouttes de Piper nigrum.
    Une soupe aux potiron et poivre noir est aussi un vrai délice, à vous d’essayer.

    Soupe de fenouil et crevettes

    Ingrédients pour le fumet de crevettes
    500gr de carapaces de crevettes, 1 verre de vin blanc, 4 verres d’eau, quelques branches de persil, 1 oignon, une noisette de beurre.
    Ingrédients pour la soupe
    250gr de légumes coupés (céleri, oignon, carotte, poireau), 1 boîte de conserve de tomates pelées, 1 verre de cognac ou de whisky (facultatif), une noisette de beurre, 5 gouttes d’huile essentielle de fenouil doux
    Préparation
    Faire revenir l’oignon coupé finement et les branches de persil dans le beurre. Ajouter les 4 verres d’eau, les carapaces de crevettes et un verre de vin. Laisser bouillir pendant 20 minutes en laissant réduire de moitié. Passer au chinois.
    Faire bouillir les légumes avec les tomates pelées et mixer dès que les légumes sont tendres. Ajouter le fumet de crevettes, assaisonner et diluer 5 gouttes d’huile essentielle de fenouil

     bonappetit1.gif

    Publié dans RECETTES SPECIALES | Pas de Commentaires »

    HYSOPE

    Posté par eurekasophie le 16 juillet 2009

    potpharmacie10.jpg hysope1.jpgpotpharmacie12.jpg

    Historique

    Ses origines se perdent dans la nuit des temps, mais elle est certainement native du bassin méditerranéen occidental.

    Dès l’Antiquité, l’hysope a une double connotation : herbe sacrée et herbe médicinale. Rhazès, médecin arabe, la conseille contre la peste en fumigation avec de la lavande et du thym. A Pylos, à la fin du XIIIe siècle avant JC, on peut lire de la main d’un scribe du palais  » A la déesse Héra, 1 volume d’hysope. Au dieu Hermès, également « . Au temps de Vespasien, l’hysope est considérée comme une herbe sacrée des Hébreux. Hippocrate la prescrivait contre pleurésie et bronchite.

    Elle est très employée au Moyen-Age comme herbe à pots :  » […] les brins des summités couppés et séchés, servent à faire poudre pour la potagerie de l’hyver. «  Olivier de Serres – Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs. Mais aussi comme médecine :

    •  » avec succès elle purge les phlegmatiques […] bouillie avec du miel, aide les pulmoniques «  Ecole de Salerne
    •  » L’hysope purifie le foie et purge un peu les poumons. Celui qui tousse et souffre du foie ou des poumons doit manger de l’hysope avec de la viande sous la graisse, et il se sentira mieux «  Hildegarde de Bingen

    Croyances  » Hysope dans le jardin chasse le médecin « 
    Proverbe provençal

    • Dans la tradition juive, l’hysope, l’origan, l’absinthe ne sont pas des condiments mais des éléments des rites de purification ; elle fait partie des herbes amères de Pessah.
    • Herbe sacrée maintes fois citée dans la Bible : elle entre dans l’eau de purification telle que l’Eternel la dicte à Moïse, et David s’en souvient, implorant Dieu de lui pardonner :  » Purifie-moi avec l’hysope, et je serai blanc, plus que la neige « . mais nous ne sommes pas sûr qu’il s’agisse de hyssopus officinalis ,qui n’est pas spontanée dans ces régions.

    phytotherapieplantesmedicinales.jpghysope.jpgpotpharmacie1.jpg

    Vertus

    Plaetarius la classe comme  » chaude et sèche au troisième degrés «  (livre des simples médecines). Il nous donne aussi les recettes suivantes :  » le vin d’une décoction d’hysope et de semences de fenouil apaise les douleurs des boyaux. « ,  » A pulmonis opus, prestat medicamen hysopus «  (l’hysope donne remède et médecine aux maladies du poumon).

    • expectorant (HE), fluidifiant des secrétions bronchiques (marrubiine)
    • stimulant
    • digestif
    • carminatif
    • antiseptique
    • béchique
    • cicatrisant, contre ecchymoses… (en application externe)
    • HE : anti-allergique, parasympatholytique et sympathomimétrique. Elle est conseillée dans les cas d’insuffisance de base du système sympathique.

    ATTENTION à fortes doses peu provoquer des troubles neurologiques (épileptogène – pinocamphone)
    L’hysope est utilisée en cas d’affections respiratoires, asthme, bronchite, enrouement, oppression.
    Egalement : Digestion difficile, aérophagie, météorisme.
    Et en usage externe sur les contusions, ecchymoses, eczéma, dermatoses.

    En infusion : 1 cuillerée à dessert par tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour, entre les repas.

    En usage externe, 1 poignée pour 1 litre d’eau, bouillir 10 minutes, en gargarismes pour les affections de la gorge, ou en compresses chaudes sur les entorses, foulures, etc.

    lignetisanes.gifhysope4.jpg lignetisanes.gif

     

    Liens externes :

     

    Publié dans HYSOPE, Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

    12345...7
     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant