Résultats de votre recherche

MAUX D’ESTOMAC

Posté par eurekasophie le 8 décembre 2009

mauxdestomac.jpg 

 

LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE , C’EST AUSSI, SOUVENT, LA FETE DE L’ESTOMAC

IL S’EN PASSERAIT BIEN ……

POUR UNE BONNE RÉCONCILIATION EXPRESS ET NATURELLE, MASSEZ-LE DOUCEMENT

 AVEC QUELQUES HUILES ESSENTIELLES  » MAGIQUES  » …..

VOS HUILES ESSENTIELLES

La menthe

C’est l’huile essentielle des troubles digestifs par excellence, et des douleurs aussi. Les maux d’estomac permettent de tester très vite son efficacité sans faille.

Si, comme c’est souvent le cas, vos brûlures s’accompagnent de mauvaise haleine, c’est encore elle qu’il vous faut:

 

 

hementhe.jpg 1 goutte à avaler à la fin de chaque repas, dans une petite cuillère de miel par exemple, vous aidera aussi sur ce plan.

L’estragon

Antispasmodique par excellence, il dénoue et apaise presque instantanément. D’autant que les aigreurs et brûlures ont tendance à crisper, et  fin alement à aggraver une situation déjà délicate.

La marjolaine

Extraordinairement calmante, elle apaise la plupart des maux physiques liés à une situation stressante. Tout particulièrement les douleurs du ventre.

Si vous n’en utilisez qu’une, suite à des abus digestifs, choisissez plutôt l’estragon ( 3 gouttes pures ).

Ou à la marjolaine ( 2 gouttes pures ) si votre inconfort est surtout lié au stress.

Mais si vous êtes régulièrement sujet aux maux d’estomac, préparez une huile de massage complète, très efficace et douce pour la peau.

Dans un flacon de 25 ml, versez 20 ml d’huile végétale ( HV )  de noisette + 10 gouttes d’HE de menthe + 10 gouttes d’HE d’estragon

+ 10 gouttes d’HE de marjolaine.

Secouez le flacon avant chaque utilisation.

VOTRE MASSAGE

mauxdestomac2.jpg

 

 

Posez votre main bien chaude sur la région des l’estomac, geste instinctif. Puis massez très lentement, doucement, en rond, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Concentrez-vous sur la zone gastrique si vos troubles sont purement digestifs, débordez sur le plexus solaire si l’émotion ou l’anxiété s’en mêle.

CONSEILS

Préférez l’eau de Vichy St Yorre aux médicaments anti-acides. Elle est aussi efficace, effets secondaires en moins.

Les massages aromatiques ne dispensent évidemment pas d’une hygiène de vie élémentaire. Manger trop, trop gras, trop arrosé, expose automatiquement à la fabrication de grandes quantités d’acides par l’estomac, et donc à des  » débordements « . Soyez raisonnable !

Pensez à bien  mâcher. Plus vous découpez les aliments avec vos dents, moins l’estomac aura besoin de produire del’acide pour digérer.

N’avalez jamais d’HE, d’aspirine et d’anti-inflammatoires en dehors des repas. Tous sont agressifs pour la muqueuse gastrique.

Marchez avant et après les repas. Rien de tel qu’une petite balade au grand air pour retrouver un certain bien-être digestif.

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 16 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

SURES, PRATIQUES ET EFFICACES :

Posté par eurekasophie le 28 novembre 2009

LES CAPSULES

OLÉO-AROMATIQUES

capsules.jpgcapsules.jpgcapsules.jpg

En règle générale, les HE s’utilisent préférentiellement par la voie cutanée et la voie respiratoire. Cependant, la voie orale trouve tout son intérêt dès lors

qu’il s’agit de traiter certains problèmes de santé tels que des infections internes ou des troubles gastro-intestinaux. Les essences aromatiques destinées à être ingérées ne le sont jamais sous forme pure, mais sous forme diluée. Cela signifie qu’elles sont mélangées à un  » support  » : huile végétale première pression à froid, dispersant ( Disper, Labrafil ), teinture mère à titre alcoolique élevé, comprimé neutre, miel, sirop d’érable….. Une règle de base: toujours avoir le réflexe de diluer les huiles essentielles agressives pour les muqueuses, notamment les huiles essentielles riches en phénols ( origan compact, sarriette des montagnes, thym à thymol, clou de girofle…) ou en aldéhydes aromatiques ( cannelle de Chine, cannelle de Ceylan…), dans de l’huile végétale ou du Labrafil ( vendu en pharmacie ). On peut aussi avoir recours à une forme solide telle que l’oléocapsule, qui préserve de l’éventuelle agressivité des HE. C’est pourquoi cette forme galénique est diablement pratique lorsqu’il s’agit d’ingérer une HE phénolée comme l’origan compact.

OLÉO QUOI ?

Depuis quelques années, de plus en plus de sociétés commercialisent des HE sous forme de capsules oléo-aromatiques, autrement dit sous forme de

capsules molles à basede gélatine marine, à l’intérieur desquelles une ou plusieurs essences aromatiques sont intimement mélangées à de l’huile végétale ( colza, tournesol, noisette, sésame, germe de blé …..).

Cette forme galénique présente de nombreux avantages :

decopunaise1.gifLes oléocapsules préservent les muqueuses digestives de l’agressivité des molécules aromatiques.

decopunaise1.gif Elles renferment l’excipient idéal des HE, à savoir l’huile végétale, d’où la mention  » oléo- » .

decopunaise1.gif Elles permettent la mise en oeuvre d’un traitement intensif temporaire au cours d’épisodes infectieux.

decopunaise1.gif Elles limitent les risques d’ingestion anarchique d’HE . Chaque capsule renferme une quantité définie de HE , en moyenne entre 25 et 75 mg . Le plus souvent, les capsules sont dosées à 50 mg , soit l’équivalent d’environ 2 gouttes d’huiles essentielles.

decopunaise1.gif Elles permettent de supprimer l’inconvénient du goût fort et parfois désagréable des HE.

decopunaise1.gif Elles limitent considérablement les risques de renvois.

decopunaise1.gif Elles sont simples d’emploi, s’emportent partout et présente un bon rapport qualité/prix.

decopunaise1.gif Elles ne risquent pas de perturber les personnes peu familiarisées avec les HE et leurs différentes voies d’administration, du fait qu’elles se prennent de la même manière que leurs médicaments classiques, c’est-à-dire par voie orale.

decopunaise1.gif Le cas échéant, elles peuvent être croquées en vue d’agir sur les voies digestives supérieures ( bouche, gorge….).

decopunaise1.gif Enfin, pour la plupart d’entre elles, elles contiennent des synergies aromatiques savamment élaborées qui renforcent l’efficacité thérapeutique du produit.

LES  » SIMPLES  »

gailuronanim1.gif< Y’en a encore long à écrire ? T’inquiète Sosso, je ne fais que passer voir si t’ as des huiles essentielles au pot-au-feu….rien d’autre. Bon, je vais attendre la fin de l’article . Merci de te dépêcher Sosso.

 

donaldtonn.gif < Quoi ??? Pourquoi pas aussi une huile essentielle au confit de canard, hein ! M’enfin !!!

picture08.jpg < Vous dites ?????? Chuuuuuuuuuuutttttttttt Concentration….concentration….

 

 

capsules.jpg

Les capsules oléo-aromatiques  » simples  » ne referment qu’une seule huile essentielle. A ce jour, le choix demeure restreint. Les plus courantes:

Origan, basilic, estragon, mandarine zeste….Dans cette famille, l’origan tient sans conteste la vedette.

Indications thérapeutiques de ces  » simples  » :

point21.gif HE Origan compact : huile essentielle anti-infectieuse majeure à large spectre d’action principalement indiquée pour toutes pathologies infectieuses des voies respiratoires ( angine, pharyngite, laryngite, bronchite, rhinite, sinusite, otite…..),

digestives ( diarrhées infectieuses, maladies tropicales….),

et uro-génitales ( cystite, prostatite, pyélonéphrite, vulvite….).

Egalement précieuse en cas d’infections dentaires. Elle constitue une sorte de  » joker  » en aromathérapie, auquel on fait appel en cas d’infections sévères, traînantes, avec risque de surinfection. Mais elle peut être toutefois conseillée d’emblée, en traitement d’attaque, dans certains cas aigus ou encore en cas de déficience immunitaire grave. La forme oléocapsule permet l’administration ( très ) temporaire de doses importantes d’origan, de l’ordre de 400 à 500 mg par jour, soit l’équivalent de 16 à 20 gouttes ! Même en prenant soin de solubiliser ces gouttes dans de l’huile végétale ou un dispersant adapté ( Labrafil ), il serait inenvisageable d’ingérer une telle quantité d’origan sans s’exposer à des risques d’intolérance digestive. Le moyen le plus sûr de se prémunir de tout désagrément avec l’origan consiste à ne l’employer que sous forme de capsules oléo-aromatiques.

En intensif, la posologie moyenne habituelle est de 2 gélules dosées à 50 mg 3 fois par jour au cours des repas pendant 5 à 7 jours.

Mais elle peut atteindre 8 à 9 gélules par jour pendant 2 ou 3 jours en phase d’attaque.

point21.gif HE Basilic exotique : huile essentielle antispasmodique puissante et stimulante digestive. Indications principales:

aérophagie, indigestion, spasmes digestifs, ventre noué, vomissements, maux de tête d’origine nerveuse ( céphalées de tension ), insomnie liée au stress, anxiété, surmenage, spasmophilie, fatigue mentale, découragement, sentiment de vulnérabilité.

1 à 2 capsules dosées à 50 mg pendant ou après le repas 3 fois par jour.

point21.gif HE Estragon : huile essentielle antispasmodique et stimulante digestive, donc voisine de celle du basilic exotique, avec en prime une activité anti-allergique. Indications principales :

spasmes digestifs, musculaires, gynécologiques….. Souveraine en cas de crise de hoquets et très précieuse en cas d’allergies saisonnières produisant notamment crises d’éternuement et réactions cutanées. Incontournable pour les personnes qui ont la malchance de cumuler terrain spasmophile et terrain allergique. Bref, en cas de troubles spastiques et/ou de sensibilité au pollen et aux poussières:

1 à 2 capsules dosées à 50 mg 3 fois par jour .

point21.gif HE Mandarine zeste : huile essentielle recherchée pour ses propriétés calmantes. Indications principales :

agitation, agressivité, angoisse, stress, troubles du rythme cardiaque, endormissement difficile, sommeil haché, agité….

3 capsules dosées à 50 mg à répartir sur la journée ou 2 capsules le soir 1/2 h avant le coucher.

Les capsules oléo-aromatiques de basilic, d’estragon et de mandarine sont commercialisées par Pranarôm ( sous ces noms génériques) et celles d’origan par Pranarôm et Phyto-Actif ( sous le nom de Bactéar ).

gailuronanim1.gif< C’est pas encore fini ? Je commence à fatiguer moi, j’en ai marre de faire les cents pas. Tu pourrais pas me mettre une chaise ?

chaise.jpgpicture08.jpg < Tiens voilà , en plus elle est à bascule …maintenant, chuuut

Les  » complexes « 

Les complexes oléo-aromatiques renferment en moyenne 4 à 6 huiles essentielles différentes agissant en synergie en vue de traiter une pathologie ou de stimuler des fonctions biologiques dans leur ensemble. Les complexes les plus répandus sont ceux destinés à renforcer l’immunité et combattre les infections internes déjà déclarées, en particulier les infections des voies respiratoires, mais d’autres ont également été élaborés afin de répondre à certains besoins au niveau gastro-intestinal, gynécologique, circulatoire ou nerveux. Petit tour d’horizon:

flche1.gif Système immunitaire : Immunessence, Oléocaps 4 ( Pranarôm ), Immuno Booster, Defense Mix ( Smart City), Lysovir ( Phyt-Inov ), G.A.E. ( Phytaroma). Mentionnons également Touristarom ( Pranarôm ), très utile pour la prévention des maladies tropicales.

flche1.gif Système nerveux : en cas de stress prolongé, d’anxiété et de troubles du sommeil, Aromastress, Oléocaps7 ( Pranarôm), Stress relief ( Smart City ).

flche1.gif Appareil digestif: pour stimuler la digestion et favoriser le transit intestinal , Digestarom, Oléocaps 3 ( Pranarôm ); en cas d’ingestion de nourriture avariée, Oléocaps 2 ( Pranarôm).

flche1.gif Sphère gynécologique : en cas de syndrome prémenstruel, Dolarom, Oléocaps 5 ( Pranarôm ).

flche1.gif Circulation: en cas de jambes lourdes, Oléocaps 6 ( Pranarôm ), Veinotonic Aromaceutic Mix ( Smart City ).

flche1.gif Métabolisme : pour purifier l’organisme, Heparom, Oléocaps 8 ( pranarôm ), Cleanser Mix ( Smart City ).

POSOLOGIE MOYENNE HABITUELLE

- en prévention:

50 à 100 mg par jour, avec fenêtres thérapeutiques très régulières pour éviter l’accoutumance ( pause de 2 jours au bout de 5 jours de traitement ou de 4 jours au bout de 10 jours).

- en cas de troubles déclarés:

dosages plus élevés, de l’ordre de 150 à 300 mg par jour pendant 2 ou 3 jours, puis diminution des doses en fonction de l’amélioration des symptômes.

Ces posologies ne sont données qu’à titre purement indicatif. Dans tous les cas, suivre les posologies mentionnées sur les produits. Certains de ces produits ne sont pas destinés à être pris sur une longue période.Chez l’enfant, l’usage ponctuel de capsules oléo-aromatiques est possible, mais à partir de 7 ans et en divisant par deux les doses moyennes habituellement conseillées.

En règle générale , les capsules oléo-aromatiques sont à avaler avec un peu d’eau au moment des repas ( vivement conseillé pour l’origan et les complexes Immunité).

Si vous êtes une personne à l’estomac vraiment très fragile et que vous absorbiez les capsules en dehors des repas, accompagnez-les d’une prise alimentaire légère ( pomme, compote, biscotte….).

Où TROUVER LES PRODUITS MENTIONNÉS ?

- En pharmacie: gamme Oléocaps, G.A.E.

- En magasin bio : gamme Pranarôm ( sauf Oléocaps).

- Par correspondance / par Internet: gamme Smart City, Lysovir

chien1.gif < Et l’pot-au-feu Sosso, t’as oublié l’pot-au-feu dans l’histoire !!

 

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 4 Commentaires »

GRIPPE A ( H1N1) DEUXIEME VOLET

Posté par eurekasophie le 1 octobre 2009

NE LA LAISSEZ PAS VOUS

 » AGRIPPER « 

 

virush1n1.jpg

 

Virus A ( H1N1)

Toujours aussi pas bô ! Mais pas si sévère que ça.

C’est pas une p’tite bête qui va manger une grosse bête, qu’en pensez-vous ?

Aller sus au virus !

A l’approche de l’épidémie, pour améliorer la riposte immunitaire, activez le  » plan anti-grippe A « , qui fait appel à différentes thérapies naturelles: apithérapie, mycothérapie, phytothérapie, aromathérapie…

PENDANT 4 SEMAINES, DU LUNDI AU VENDREDI, PRENEZ LES PRODUITS SUIVANTS :

alpha0639.gif PROPOLIS : Propolis Extra Forte ( Pollenergie ). 1 actidose par jour, en fin de repas , sur support ( mie de pain, galette de riz, biscuits….).

alpha0639.gifSHIITAKE: 1 ampoule par jour de shiitake bio ( super Diet ou Redon ).

alpha0639.gif CYPRES + ECHINACEE : EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ) : 1 cuillerée à café par jour ( 2/ j la première semaine ). Demandez en pharmacie un flacon de 150 ml contenant 50 % d’EPS Cyprès et 50 % d’EPS Echinacée.

EPS signifie: extrait fluide glycériné de plante fraîche. Un flacon non terminé est à conservé au froid.

alpha0639.gif VITAMINE C NATURELLE : prenez un nombre X de comprimés de poudre d’acérola bio vous apportant autour de 500 mg par jour de vitamine C naturelle. Produit conseillé: Acérola 970 mg ( Théléma Santé). 2 comprimés assurent un apport de 480 mg de vitamine C naturelle bio.

Pour ceux qui recherchent une solution à la fois plus pratique et moins onéreuse, il existe la formule Immunopolis + Tri-také de Xantis. Immunopolis contient de l’acérola, de l’échinacée, de la propolis et des huiles essentielles de citron et d’origan, alors que Tri-také réunit 3 champignons médicinaux : shiitake, maïtake et reishi. Les 2 produits se présentent sous forme de comprimés et sont de qualité AB.

LES PRODUITS NATURELS À ASSOCIER

propolis.jpg La propolis est une sorte de mastic dont les abeilles se servent pour protéger la ruche. Elle contient un certain nombre de composés dont l’activité antivirale a été identifiée ( quercétine, lutéoline, acide caféïque…)

shiitakesurbois001.jpg Le shiitake est un champignon dont la capacité à renforcer l’immunité est due à la présence de polysaccharides ( lentinan, KS2, AC2P…..) Le KS2 stimule la synthèse de l’interféron, protéine chargée de défendre l’organisme contre les virus, tandis que l’AC2P inhibe l’activité antivirale. Une cure de ce champignon est d’autant plus recommandée s’il y a baisse de la vitalité ou un état de surmenage.

cyprs.jpg Grâce à ses proanthocyanidols, le cyprès est capable d’inhiber l’adhésion des virus sur la cellule hôte, ce qui a pour conséquence de limiter la réplication du virus.

echinacae.jpg L’échinacée, couramment utilisée en prévention des affections respiratoires, contient de nombreux principes actifs, en particulier des polysaccharides et des alkylamides. Il est recommandé de prendre cette plante de façon séquentielle et sur de courtes périodes, afin de préserver son efficacité et d’éviter une sur-stimulation des défenses naturelles pouvant se traduire, en cas d’infection, par une augmentation excessive de l’activité des messagers de l’inflammation ( TNF alpha, IL-1 et 6, interféron gamma …). Une cure en continu de longue durée ( plus de 2 mois ) risque même de produire un effet complètement inverse à celui recherché, à savoir un effet immunosuppresseur !

pommes.gif La vitamine C renforce l’immunité de plusieurs manières, notamment en augmentant la production d’interféron et la capacité d’absorption et de digestion des microbes ( phagocytose ). Elle concourt aussi à la synthèse des anticorps. On peut certainement escompter de meilleurs résultats avec l’emploi de vitamine C naturelle, car celle-ci referme des bioflavonoïdes qui, outre le fait qu’ils possèdent des propriétés antivirales, améliorent l’absorption de la vitamine C et en retardent l’excrétion.

ELLE EST LÀ !

Qui ça ? Ben la grippe voyons

Lorsque la grippe commence à sévir dans votre région:

plusieurs tites choses à faire simples et efficaces.

Tout d’abord :

Lancez l’opération  » désinfection de l’air ambiant  » !

A la maison ou sur votre lieu de travail, procédez à des diffusions atmosphériques quotidiennes d’un mélange d’HE à choisir parmi les suivantes: citron, saro, manuka, ravintsara, niaouli, pin sylvestre, bois de rose, eucalyptus radié, eucalyptus globulus, eucalyptus smithii….Mais pas d’effet thérapeutique à escompter sans l’utilisation d’un appeillage de qualité. Orientez-vous donc vers l’emploi de diffuseurs d’arômes électriques spécialement étudiés, qui ne chauffent pas les HE au risque d’altérer les molécules aromatiques. Tout le monde suit ? Bon on peut continuer ? Aller c’est reparti.

Pour éviter toute sur-saturation, ne diffusez pas en continu et limitez-vous à une durée de 30 minutes maximum dans une pièce de 20 mètres carrés. Durée moyenne de diffusion: 15 à 20 mn. Fréquence de diffusion : 2 à 3 fois par jour. Les allergiques respiratoires doivent être prudents avec la diffusion atmosphérique. Enfin, évitez de faire entrer des enfants de moins de 2 ans dans une pièce dans laquelle est branché un diffuseur d’arômes, car les HE pourraient irriter leurs yeux et leurs voies respiratoires.

A défaut de disposer d’un diffuseur d’arômes, en particulier sur le lieu de travail ou à l’occasion de déplacements, ayez recours à des sprays aromatiques d’ambiance spécifiques pour les voies respiratoires. Vous en trouverez facilement en pharmacie, parapharmacie et magasin bio.

Soyez aux petits soins avec les muqueuses de la zone nez-gorge. J’en ai déjà parlé dans le premier article sur la grippe mais un petit rappel n’est pas à exclure. Pour maintenir une bonne hygiène nasale, ayez recours au spray d’eau de mer Quinton Action modérée, à raison d’une vaporisation matin et soir. Pour désinfecter la gorge, faites des gargarismes d’extrait de pépins de pamplemousse ( 10 gouttes dans 1 grand verre d’eau tiède ).

Avant de sortir de chez vous, appliquez une touche de baume Biovirax ( Botonis ) sous les narines, afin de faire barrage au virus. Ce baume est élaboré à partir d’une formule aromatique comprenant: ravensara, thym à thujanol, clou de girofle, badiane de Chine, pin, eucalyptus, estragon. Biovirax peut également être utilisé en curatif ( applications sur le thorax et le haut du dos ).

Ah, dans la catégorie  » trucs et astuces « , il y a aussi cette solution de découper un petit morceau de peau de citron bio de la taille d’un timbre-poste, puis de le mâchouiller longuement, une fois sorti de chez soi. L’écorce et la peau blanche à l’intérieur de l’écorce renferment des composés possédant des propriétés antivirales. Recommencez l’opération autant de fois que vous le voulez, c’est meilleur qu’un chewing-gum et au moins, on peut l’avaler.

gifmalade.gif

Ouhhh laaaaa ! l’est pas bien pépère, faut que je passe au plan B

JE LA COMBATS , TAYAAUUU , TAYAAUUU !

Qui ça ? Ben toujours la grippe voyons .

Vous voulez vous en débarrasser ? Alors qui m’aime me suive !

Plus le délai est réduit entre l’observation des premiers signes d’infection et les premières actions thérapeutiques, et plus grandes sont les chances de réduire la durée et la sévérité de la maladie. Gardez donc à l’esprit que plus le traitement est précoce, plus il est efficace, logique non !! Ceci implique donc que vous puissiez accéder sans délai à vos remèdes, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez : domicile, lieu de travail ou de villégiature. Prévoyez donc une petite pochette dans laquelle vous mettrez vos préparations à base d’HE et votre vitamine C qui vous suivra au travail. Organisation, OR-GA-NI-SA-TION maître mot !

La prévoyance en la matière se justifie d’autant plus que la grippe se caractérise par un début généralement brutal ( Ah la vache ! ) avec l’apparition de signes que tout le monde connaît bien : fièvre élevée ( au-dessus de 38° ) fatigue, courbatures, maux de tête, toux sèche…..Si vous connaissez, c’est que vous avez déjà eu à batailler contre la grippe saisonnière. D’après une étude portant sur les premiers cas américains, les symptômes les plus fréquemment associés au virus H1N1 sont la fièvre ( 94 % des malades), la toux ( 92 % ) et le mal de gorge ( 66 %).

Les huiles essentielles seront vos principales alliées face à l’attaque virale. Associez voie orale et voie cutanée.

Voie orale : dès l’apparition des premiers signes infectieux, ayez recours à la formule suivante, que vous aurez pris soin de faire préparer à l’avance dans une pharmacie spécialisée en aromathérapie:

- HE Citrus limonum ( Citon zeste ) 2 g

- HE Cinnamomum camphora  CT cinéole ( Ravintsara) 1 g

- HE Syzygium aromaticum ( Clous de girofle) 0,5 g

- HE Thymus vulgaris CT thymol ( Thym à thymol ) 0,5 g

- Teinture de Propolis  qsp 60 ml

Prenez 25 gouttes du mélange toutes les 2 heures, dans un verre d’eau tiède. Espacez les prises après amélioration. Attendez au moins 48 heures après disparition des symptômes pour arrêter complètement le traitement.

Voie cutanée: préparez vous-même ou faites préparer à l’avance en pharmacie un flacon de 10 ml contenant par exemple :

     5 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  5 ml HE Ravintsara ( Cinnamomum camphora CT cinéole ) ou 5 ml HE Saro ( Cinnamosma fragrans )

+  3 ml HE Eucalyptus radié ( Eucalyptus radiata )

+  2 ml HE Niaouli ( Melaleuca quinquenervia CT cinéole ).

Appliquez 8 gouttes sur le thorax et le haut du dos, 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours. Avant application, possibilité d’incorporer les gouttes dans une petite noix de gel d’aloe vera bio. Dans un contexte épidémique, ce mélange peu aussi servir à titre préventif, en appliquant quelques gouttes sur la surface extérieure d’un masque ou sur les paumes de la main plusieurs fois par jour. Les proches d’un malade gagneront à utiliser eux aussi ce mélange.

Dès l’apparition des premiers symptômes, prenez également 250 mg de vitamine C naturelle toutes les 2 h ( 1 comprimé d’Acérola bio 970 mg apporte 240 mg de vitamine C naturelle ).

Afin d’être le plus réactif possible face à l’attaque virale, les plus prévoyants d’entre vous feront en sorte de posséder

EN DOUBLE les produits destinés à la voie cutanée et à la voie orale. L’un des deux produits identiques sera rangé dans la pharmacie familiale et le second, conservé sur le lieu de travail. Les produits non utilisés ou non terminés pourront éventuellement servir à un proche contaminé à son tour !

Des grogs aromatiques sont également recommandés. Ma recette « perso » : 1 goutte HE Eucalyptus radié + 1 goutte HE Citron zeste + 1 cuillerée à café de miel bio + jus de citron bio + eau très chaude …Vala c’est tout . Qui a parlé de rhum dans le grog ?

gailuron21.gif< Moi, pourquoi ? C’est interdit le rhum dans le grog ?

                              picture08.jpg < C’est pas que c’est interdit mais bon avec tout ce que tu vas avaler, disons que c’est pas

           nécessaire….mais si ça te fait plaisir ! tant que tu n’y vides pas la bouteille….

Autre chose : ATTENTION À LA DÉSHYDRATATION .

gailuron21.gif< Ah tu vois qu’y faut boire …je le disais bien moi qu’y fallait boire …

                                                                         picture08.jpg        < Chuuuuuuuuut laisse moi me concentrer

Pour une fièvre voisine de 39 ° , il est recommandé de boire au moins 2 litres …non pas de bibine…rhoooooooo ! 2 litres d’eau par jour sous forme d’eau pure, de grogs ( sans alcool si possible , ou alors le soir avant d’aller au lit sous la couette) et de tisanes….La fièvre est une réaction de défense de  l’organisme qu’il convient de respecter. D’ailleurs j’aurai l’occasion de revenir sur la fièvre et de son utilité . Mais ceci est une autre histoire . La fièvre empêche le virus de se multiplier dès lors que la température dépasse 38,5 ° . Cela étant dit, si la fièvre devient trop forte, trop éprouvante, ayez recours à des plantes fébrifuges, notamment à deux d’entre elles connues sous le nom populaire d  » herbe à la fièvre  » : la petite centaurée ( Centaurium erythraea ) et surtout l’eupatoire ( Eupatorium perfoliatum ), plus spécifique de la grippe. Prenez cette dernière sous forme de teinture mère ( TM ) , à raison de 25 gouttes toutes les 2 heures si nécessaire ( en pharmacie-herboristerie ).

POUR CALMER LA TOUX , le Dr Dominique Dupagne préconise le remède suivant :

 » Une demi-tasse d’eau bouillante, une cuillerée à café de miel, et le jus d’un demi-citron. A boire très chaud, en plaçant la lèvre inférieure contre la tasse et en aspirant l’air au-dessus du liquide ( ce que vous faites quand vous voulez boire très chaud sans vous brûler ) « .

D’autres recettes existent pour traiter la toux sèche, comme celle-ci: matin et soir, mélangez 1/2 cuillerée à café de poudre de curcuma à un peu de miel d’oranger, d’acacia ou d’eucalyptus. Avalez lentement le mélange après insalivasion.

Où trouver les produits mentionnés ?

En magasin bio : propolis extra-forte, shiitaké, acérola, Immunopolis, Tri-také, Quinton action modérée, extrait de pépins de pamplemousse, oléocapsules HE Origan compact, curcuma.

EN VPC : Biovirax ( appeler le 0 825 616 616 ).

Non, non, je n’en ai pas terminé avec cet article

Si le virus est plus virulent que prévu et/ou si votre état de santé vous rend plus vulnérable au virus ( infections répétées de la sphère O.R.L. et broncho-pulmonaire, maladies chroniques ( asthme, diabète….), immunodéficience, convalescence, tabagisme….), faite la préparation suivante qui associe deux produits:

HE Origan compact, sous forme de capsules huileuses dosées à 50 mg ( Pranarôm ): 2 capsules 4 fois par jour les 2 premiers jours, puis 2 capsules 3 fois par jour les 4 jours suivants.

EPS Cyprès-Echinacée ( Phytoprevent ): 1 cuillerée à café 6 fois par jour pendant 3 jours. Les jours suivants, espacez les prises progressivement. Faire préparer 1 flacon de 250 ml.

Au cours de ce traitement, consommez beaucoup de jus de citron par le biais de grogs.

gailuron21.gif< Ben dis donc, c’est tout, t’as rien oublié Sophie ?

                                           picture08.jpg         < C’est tout l’ami, en espérant que tu suivras les conseils de l’article number one pour ne pas devoir rester au lit avec la bouillote sur la tête et te siffler la bouteille de rhum … Bonne santé à toi et à tous mes lecteurs .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 11 Commentaires »

MAL DES TRANSPORTS

Posté par eurekasophie le 21 juillet 2009

voitures201.gif                                    bateaux2010.gif                                                                avions20101.gif                          

 

bus.gif

VOITURE , BATEAU, AVION, AUTOCAR……LES ENGINS DE TORTURE NE MANQUENT PAS POUR LES

INFORTUNÉES VICTIMES DU MAL DES TRANSPORTS.

NE SUBISSEZ PLUS: UN PETIT MASSAGE AROMA EXPESS, ET CA REPART !

dcoaromathrapie.gif

menthepoivre.jpg La menthe poivrée

estragon.gif

L’estragon

VOS HUILES ESSENTIELLES

 

La menthe poivrée est l’un des fers de lance aroma antinausées. Dès que vous avez un problème d’origine digestive, pensez à elle. D’autant qu’elle soulage aussi les conséquences, par exemple les migraines liées au mal des trans

L’estragon, anti-spasmes et anti-nausées, complète parfaitement la formule. Notamment parce qu’il dénoue aussi les spasmes nerveux, les tensions et l’anxiété, trois  » symptômes  » souvent associés aux nausées proprement dites. On est tendu parce qu’on sait qu’on va être malade, du coup on est encore plus mal, donc on est encore plus tendu, etc.

VOTRE MASSAGE

Versez dans votre main 2 gouttes d’HE d’estragon et 1 goutte d’HE de menthe.

Massez le plexus solaire lentement, longuement mais sans appuyer, en débordant sur la zone de l’estomac. Pensez aussi à bien respirer le mélange, en approchant vos mains de vos narines: la voie olfactive est également très intéressante pour cette indication.

 

douleurventre.jpg

Massage du plexus solaire

ATTENTION!

La menthe ne convient pas aux femmes enceintes, ni à avaler, ni en massage !

Si vous attendez un bébé et souffrez du mal des transports, ou même des célèbres nausées du premier trimestre, voici votre mélange pour massage aroma:

HE basilic + HE mélisse + HE citron ( 1 goutte de chaque ).

Massez de la même façon que précédemment.

CONSEILS

  •  » L’estomac au bord des lèvres  » , vous connaissez ? Alors attention à ce que vous mettez dedans avant le départ. Ne le laissez pas vide ( il se contracte plus facilement ), mais ne le remplissez pas d’aliments gras, lourds , et indigestes, bien sûr. L’idéal, c’est par exemple du riz complet et une banane, ou du thé et quelques tartines si vous partez après le petit déjeuner.
  • Si les huiles essentielles à respirer peuvent faire reculer les malaises, les odeurs fortes ( friture, tabac, essence, parfum ), au contraire les aggravent.
  • Buvez ou faites boire à votre enfant de l’eau par petites gorgées, tous les quarts d’heure, éventuellement avec un trait de sirop de menthe, de citron ou, mieux, s’il aime, de gingembre.
  • Si possible, faites un  » break  » toutes les deux heures. Quelques pas autour de la voiture, à se dégourdir les jambes, ça change tout….
  • Attention à la chaleur, qui aggrave le problème. Pensez  » frais  » ,  » air  » ,  » vêtements légers  » .

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 5 Commentaires »

LA CUISINE DES FUTURS PARENTS

Posté par eurekasophie le 9 juillet 2009

 

 

On peut se concocter une alimentation  » préconceptionnelle » en suivant les conseils d’Anne Dufour ET en respectant les principes de la cuisine-santé édictées par le Dr Seignalet. L’enjeu sera de trouver la vitamine B9 ailleurs que dans le blé ( pour éviter son gluten) , de sélectionner les apports d’origine animale pour que la vitamine B12 provienne des crustacés plutôt que des produits laitiers, etc. Et de privilégier le cru au cuit. Quelques choix tout simples, dès le marché et en cuisine, pour bientôt s’appeler Papa et Maman.

 

 » VITAMINES B ET C TU MARIERAS, DES MINERAUX TES TÉMOINS TU FERAS, ET BÉBÉ TU

 

AURAS ! » 

 

 

panierdefruits2.gif

 

L’été est beau, chaud, propice à la détente et au temps pour soi et, sur le marché, il se montre fort riche en ressources qui vont vous aider à remplir vos objectifs. Et quels sont-ils ? Petit listing.

 

haricots1.gif oeufs008.gifsalade.gif

 

 

OBJECTIF VITAMINE B9: haricots verts et salades variées chez le primeur, oeufs (bio) chez le volailler ( on en prend quelques-uns quand même, parce qu’ils aident aussi à atteindre les objectifs Vitamiune B12 et Zinc/ Sélénium.

 

cerise02.gifcarotte.gif radis.giftomates.gifmelon.gif

OBJECTIF VITAMINE C : la cuisson la détruit en grande partie, mais on n’a que l’embarras du choix des légumes et des fruits qui se consomment crus. Dans le panier: betteraves, carottes, céleri, concombre, radis, tomates, abricots, cerises, figues, framboises, groseilles, melon, pastèque, pêches, prunes……….

 

crabe.gif poisson.gifhomard.gif

 

OBJECTIF VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM, FER ET CO-ENZYME Q10 : crustacés, fruits de mer et poissons gras sont abondants en cette saison. On leur rajoute un peu de tofu. Et pour les oeufs, c’est déjà fait.

 

chocolateil3.gif eaubouteille.jpg

OBJECTIF MAGNESIUM:  on a déjà les légumes verts. Chez l’épicier, on complète leurs ressources par celles d’une eau qui en est riche, on craque au passage pour la plaque de chocolat noir qui n’en est pas dépourvue. Et on n’oublie pas que le sarrasin en contient aussi.

 

AVEC CELA, ON A L’ESSENTIEL, ON PEUT PASSER EN CUISINE.

 

 

UNE JOURNÉE DE MENUS 

 

AU RÉVEIL

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Le verre d’eau riche en magnésium est surtout pour madame, qui doit faire le plein de ce minéral pour booster sa fertilité. Monsieur peut trinquer avec elle: ça ne lui fera pas de mal non plus. Et l’objectif est toujours de vider la bouteille d’ici à la fin de la journée.

 

AU PETIT DÉJEUNER

 

Première occasion de commencer à remplir les quelques objectifs du moment, et rien ne vous empêche de le prendre au lit, au cas où vous auriez envie d’un  » after » productif…….

OBJECTIFS VITAMINE B9, B12, ZINC/SELENIUM

Omelette, oeuf coque, brouillade…. Les oeufs sont au menu avec bonheur dès le matin. Ils apportent de plus les protéines utiles à l’énergie du démarrage de la journée en assez peu de calories, ce qui est tout bon.

OBJECTIF MAGNESIUM

On pourrait penser faire infuser son thé vert dans de l’Hépar ou de la Contrex…..mais sa saveur risque d’en souffrir un peu, ces eaux ayant elles-mêmes un goût assez marqué. Mieux vaut accompagner ses oeufs d’une tranche de pain de sarrasin.

OBJECTIF VITAMINE C

Croquez la pomme ! Ou plutôt en cette saison, l’abricot, la pêche, la prune……enfin tous les fruits que l’été vous apporte sur un plateau. Seuls et nature ou mélangés en salade fraîche: c’est au choix. Mais c’est un passage obligé. On les prend seuls ou de préférence une heure avant le  » vrai  » petit déjeuner, c’est mieux…..ou alors en milieu de matinée en en-cas, une ou deux heures avant le déjeuner.

 

AU DÉJEUNER

 

On poursuit nos objectifs, et on fait le tour de la petite liste des indispensables, à accommoder en pensant toujours à se faire plaisir.

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Si vous avez choisi l’option  » oeufs » au petit déjeuner, préférez un apport végétal à midi. Accompagnez votre plat de protéines de haricots verts, vapeur ou en salade. Pensez que la salade verte et une entrée facile et rapide à préparer, riche en fibres et pauvre en calories.

OBJECTIF VITAMINE C

Vive les crustacés en entrée ! C’est un classique. Râpez les betteraves crues, le céleri et les carottes, tranchez les concombres et les tomates…..

N’oubliez pas que les herbes fraîches représentent aussi un apport intéressant en vitamine C ( et en vitamines B9 et en fer). Pas énorme, vu la quantité qu’on consomme à chaque fois, mais intéressant quand même. Persil, aneth, coriandre, ciboulette, estragon, basilic…mettez-en partout ! 

OBJECTIFS VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM ET CO-ENZYME Q10 

Pleins feux sur les poissons, et particulièrement les plus gras d’entre eux. Ils se dégustent chauds, juste saisis à la vapeur, ou cuits et refroidis ( à côté de la salade ou des haricots verts), ou encore crus, en carpaccio ou en tartares. Tellement variés et très bons sous tellement de formes qu’ils peuvent être quotidiens sans jamais lasser.

Un tartare ou un carpaccio de boeuf de temps en temps peut aussi intervenir favorablement. Le régime Seignalet ne contre-indique pas la viande, pourvu qu’elle soit dégustée de préférence crue et pas trop fréquemment.

 

IDÉES RECETTES: Tomates surprises , tartare de truite.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF MAGNÉSIUM

Il vient d’abord de votre verre, rempli de la même eau que celle choisie dès le matin. Quelques amandes concassées peuvent aussi agrémenter les crudités, un carré de chocolat noir tenir lieu de dessert.

 

AU GOÛTER 

 

Une petite gourmandise l’après-midi aide à garder la ligne: les  » goûteurs  » sont souvent plus minces, pourvu que leur en-cas reste équilibré, car il aide le repas du soir à rester plus légerà l’heure où les sucres sont les mieux métabolisés par l’organisme.

 

OBJECTIF VITAMINE C

Un fruit nature est ici le choix du roi, et la saison n’en manque pas.

OBJECTIF MAGNESIUM

Le verre d’eau minérale ( toujours la même ) est bien sûr au programme. Quelques amandes ( une petite poignée) se croquent avec délice. Une petite douceur à base de chocolat ou de cacao peut satisfaire les envies les plus gourmandes en toute bonne conscience….

 

 

AU DÎNER 

 

Dernière étape avant d’aller au lit ! On reprend la même liste d’objectifs à remplir, adaptés aux goûts du soir.

 

OBJECTIFS VITAMINES B12 ET ZINC/SELENIUM

Crustacés et fruits de mer sont légers et parfais pour le dîner. Ils peuvent constituer la base du plat principal ou tenir lieu d’entrée raffinée. Pensez au carpaccio de Saint-Jacques, au classique avocat-crevettes, ou encore à ouvrir 6 huîtres de temps en temps. N’hésitez pas à épicer généreusement vos recettes….surtout si vous n’avez pas envie de vous endormir trop vite après le repas.

 

IDÉE RECETTE: Tapas de crevettes.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF VITAMINE B9 ET VITAMINE C 

Salade et crudités sont de retour. Les chaleurs de l’été les font plus apprécier que les légumes chauds, ce qui ne saurait mieux convenir aux objectifs du moment.

 

OBJECTIF CO-ENZYME Q10

Pour les jours pressés, pensez à la boîte de sardines. Si vous les dégustez entières ( avec les arêtes) , elles représentent aussi une bonne source de calcium, ce qui ne fait pas de mal. 

Si vous voulez changer du poisson, pensez au tofu de temps en temps, ou au lait de soja dans vos préparations. Et toujours aux noix et amandes concassées sur les crudités.

OBJECTIF MAGNESIUM

Eau minérale pour accompagner le repas, légumes verts pour le compléter, petit carré de chocolat pour le terminer…vous savez maintenant.

 

 

Voilà ! On s’est occupé de votre assiette, au moins de la base de ce qui doit la remplir. A vous de faire preuve d’imagination pour la composer chaque jour et la compléter selon vos envies. Pour le reste ( qui peut demander aussi un peu d’imagination et d’envie) eh bien…… on vous laisse faire !!!!

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

APPETIT

Posté par eurekasophie le 26 juin 2009

 

soupeauchou.gif

Pour ouvrir l’appétit

 

Infusions de bouleau, acore, angélique, camomille, centaurée, fénugrec, fumeterre, germandrée, mélisse, menthe, ményanthe, origan, pervenche, saule, serpolet, houblon, véronique, ou genièvre,
flurlines.gif

 

Pour stimuler l’appétit décoction de sauge, germandrée, petite centaurée, racine de colombo : 5 g par tasse, 1 tasse avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin d’absinthe, mettre à macérer une semaine 40 g de feuilles et de fleurs séchées dans 60 g d’eau-de-vie à 28°, ajouter 1 litre de bon vin blanc, laisser reposer 1 semaine, passer, mettre en bouteille; 1 petit verre avant chacun des deux principaux repas.

 

flurlines.gif

 

Vin d’armoise, 50 g de sommités fleuries macérées pendant 30 jours dans 1 litre de vin, passer; 1 petit verre avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de camomille romaine, 50 g de fleurs macérées pendant 30 jours dans 1 litre de vin, passer; 1 petit verre avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de câprier : laisser macérer 4 jours 40 g d’écorce de racine séchée avec 80 g d’écorce de frêne dans 1 litre de vin rouge, filtrer; 1 petit verre deux fois par jour.

 

flurlines.gif

 

Vin de petite centaurée, 60 g de sommités fleuries séchées, infuser dans 1 litre de vin bouillant, laisser 30 mn, passer, conserver en flacon bouché; prendre 1 petit verre avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de chardon béni, infuser 30 g de sommités fleuries dans 1 litre de vin bouillant ; 1 petit verre à liqueur avant un des deux repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de chardon Marie, infuser 30 mn 30 g de feuilles et de racine mélangées dans 1 l de vin rouge bouillant, passer, laisser refroidir ; 1 petit verre avant chacun des repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de genévrier, laisser macérer et fermenter pendant 1 mois dans un tonneau 1 kg de baies de genévrier dans 20 litres d’eau, tirer, conserver en flacon bouché; 1 verre par repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de gentiane jaune, laisser macérer 12 jours 40 g de racine séchée, coupée, dans 1 litre de bon vin blanc, passer, conserver en flacon bouché; 1 verre avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de germandrée petit-chêne, laisser infuser 15 mn 40 g de sommités fleuries séchées dans 1 litre de vin bouillant, passer, conserver en flacon bouché; 1 petit verre avant le repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de groseillier sauvage, laisser infuser dans 1 litre de bon vin bouillant, pendant 20 mn, 100 g de jeunes pousses de groseillier sauvage, passer ; 1 verre avant le repas

 

flurlines.gif

 

Vin de marrube blanc, laisser macérer 15 jours 50 g de sommités fleuries et de feuilles séchées dans 1 litre de bon vin blanc, filtrer; 1 petit verre avant les deux repas principaux.

 

flurlines.gif

 

Vin de mélisse, faire une décoction de 20 g de sommités fleuries pour 1 litre de vin blanc, laisser bouillir 3 mn; 3 cuillers à soupe 3 fois par jour.

 

flurlines.gif

 

Vin de ményanthe, 10 g de feuilles fraîches dans 1 litre de vin rouge bouillant, infuser 10 mn; prendre 2 cuillers à soupe avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de pervenche, 50 g de feuilles séchées et 20 g de fleurs de camomille romaine, laisser macérer 10 jours dans 1 litre de vin rouge, passer; 1 petit verre avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de rhubarbe, laisser macérer 8 jours 100 g de racine séchée coupée en morceaux dans 100 g d’eau-de-vie à 28° ; d’autre part, mettre 100 g de sucre dans 1 litre de vin rouge et 10 g de zeste d’orange, mélanger les deux préparations, enlever le zeste d’orange, laisser 8 jours, puis passer, conserver en flacon bouché; 1 verre à liqueur avant le repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion d’angélique, 50 g de graines pour 1 litre d’eau bouillante, laisser infuser 15 mn, passer, sucrer au miel; 1 tasse avant les 2 repas principaux.

 

flurlines.gif

 

Liqueur d’angélique : faire macérer 6 jours 40 g de tiges fraîches coupées en fragments dans 1 litre d’alcool à 28°, ajouter une livre de sucre et 1 litre d’eau, laisser macérer une semaine au frais, filtrer, mettre en flacon; 1 petit verre avant chacun des deux repas principaux.

 

flurlines.gif

 

Liqueur d’oranger et de citronnier : laisser macérer 10 jours, dans de l’alcool à 28°, 200 g de zestes d’oranges amères et 200 g de zestes de citron non traité, écraser, passer, ajouter 1 kg de sucre, mettre en flacons bouchés ; 1 petit verre avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Décoction d’aunée officinale, 15 à 25 g de racine séchée pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn; 1 tasse avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de fenugrec, 20 g de graines pour 1 litre d’eau bouillante; 1 tasse avant chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de génépis, 3 g de sommités fleuries séchées pour 1 tasse d’eau bouillante, infuser 15 mn; 1 tasse avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de houblon, 15 g de cônes sèches pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 1 tasse avant chacun des deux principaux repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion d’impératoire, 15 g de racine séchée pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion d’origan, 20 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante, ne pas laisser infuser plus de 2 mn, passer; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Décoction de véronique officinale, 80 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau, bouillir 10 mn ; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Assaisonner la viande et le poisson : de baies d’argousier, de feuilles de menthe sauvage fraîche Ajouter aux plats : de l’ail, du cumin, des fruits d’épine vinette macérés dans du vinaigre, de l’estragon, du persil, du piment des jardins, du safran, du thym. Mettre dans les salades des fleurs de capucine confites au vinaigre.

 

flurlines.gif

 

Manger du cresson officinal, du raifort, de la tomate, du céleri.

 

flurlines.gif

 

Pour diminuer l’appétit

 

Macération à froid de valériane, 25 g de racine fraîche dans 0,25 litre d’eau, pendant toute une nuit; boire 1 verre de cette préparation froide, 10 mn avant les 2 repas principaux.

Publié dans "A*", MON HERBIER DE SANTE | 2 Commentaires »

ASTHENIE

Posté par eurekasophie le 26 juin 2009

 

ASTHENIE FATIGUE CONVALESCENCE

gifmalade.gif

Infusions de cannelle, fenugrec, cola, quinquina, romarin, sauge, serpolet, thym, berce, fumeterre, Chardon Marie, sarriette ou pin

 

flurlines.gif

 

Bains reposants :

 

Laminaires, 250 g de plante séchée et broyée pour 1 litre d’eau bouillante, verser le tout dans un grand bain.
ou
Laurier d’Apollon, laisser macérer 48 h 350 g de baies et de feuilles dans 5 litres d’eau froide; verser en exprimant la préparation dans un bain très chaud.
ou
Pin maritime, 150 g d’aiguilles en sachet dans 3 litres d’eau, bouillir 30 mn ; verser le liquide dans un bain très chaud en pressant le sachet.
ou
Serpolet, 60 g de plante fraîche dans 2 litres d’eau bouillante, laisser refroidir en exprimant la plante, passer ; verser dans un bain chaud.

 

flurlines.gif

 

Vin de fenouil sauvage, laisser macérer pendant 2 semaines, dans 1 litre de bon vin rouge, 30g de graines, passer; 2 petits verres par jour.

 

flurlines.gif

 

Jus de prune; boire en apéritif avant chacun des deux repas.

 

flurlines.gif

 

Manger du raifort : Décoction de 30 g de racine fraîche de raifort pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn ; 1 tasse à chaque repas

 

flurlines.gif

 

Prendre du lichen d’Islande dans de la confiture ou graines de piloselle dans du miel; 1 fois par jour, 1 cuiller à café.

 

flurlines.gif

 

Infusion de calament, 20 g de plante fleurie pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn ; 1 tasse par jour.
ou
Infusion de coriandre, 40 g de fruits pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 1 tasse après chaque repas.
ou
Infusion d’églantier, 50 g de fleurs et de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 4 tasses par jour.
ou
Décoction de gentiane jaune, 20 g de racine pour 1 litre d’eau, bouillir 10 mn; 2 tasses par jour, loin des repas.
ou
Décoction de prunellier, 40 g de fruits pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn; 1 litre par jour.
ou
Infusion de véronique officinale, 20 g de sommités fleuries pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 5 mn; 1 tasse par jour.

 

flurlines.gif

 

En infusion 2 à 3 tasses par jour : 1/2 part de thym, 1 part de romarin, 1 part de chardon marie, 1 part de pin.

 

flurlines.gif

 

Usage externe : romarin, marjolaine, sauge, serpolet ou sarriette faire infuser 500 g de plante pour 4 litre d’eau à rajouter dans un bain.

 

flurlines.gif

 

Infusion de 10 fruits d’églantier écrasés pour 1/2 l d’eau froide 2 tasses par jour comme fortifiant.

 

flurlines.gif

 

Faire macérer 80g de feuilles de sauge dans 1 litre de vin pendant une semaine et filtrer. Prendre 2 cuillères à soupe de vin de sauge après chaque repas. Ce stimulant agit sur la circulation.

 

flurlines.gif

 

Infusion pour le tonus : 20 g d’aspérule odorante + 30 g de ginseng + 20 g de thym une c à c par tasse, 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Décoction racine de tormentille, thym, origan, romarin, ortie : 5 g de mélange par tasse, 3 fois par jour.

 

flurlines.gif

 

2 g de poudre de ginseng par jour.

 

flurlines.gif

 

4 g de poudre d’algues laminaires par jour.

 

flurlines.gif

 

Complement alimentaire : coktail de jus de fruits (abricots, argousier, prunellier, cassis, églantier …) millet (en grains, soupes, plats, gâteaux) paprika, citron, chou, myrtille, pollen de fleurs, jus de carotte.

 

flurlines.gif

 

Cannelle, kola, quinquina, angélique : Laisser macérer 50 g de mélange dans un litre de vin rouge, boire 1/2 verre avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de romarin, ortie, maté, primevère, kola : 5 g par tasse, 3 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Pour les membres fatigués : 200 g de racine d’ aunée en décoction à rajouter dans l’eau du bain.

 

flurlines.gif

 

SOMNOLENCE : Infusion de sarriette, calament, serpolet, menthe : 3 g de mélange par tasse, à boire après les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de berce, 50 g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion de fumeterre, 60 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 15 mn, 3 tasses par jour, loin des repas, 1 semaine par mois pendant 3 mois.

 

flurlines.gif

 

Infusion de génépis, 1 cuiller à café de plante séchée pour 1 tasse d’eau bouillante ; 1 tasse par jour.

 

flurlines.gif

 

Poudre de gentiane jaune, 1 g (soit 1 pointe de couteau) de racine séchée pulvérisée ; absorber 1 fois par jour dans une cuiller de miel.

 

flurlines.gif

 

Infusion de laurier d’Apollon, 3 feuilles pour 1 tasse d’eau bouillante, infuser 15 mn; 2 tasses par jour loin des repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de myosotis, 20 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante; 3 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion de sarriette vivace, 30 g de plante séchée pour 1 litre d’eau bouillante ; 2 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Poudre de fenugrec, 1 cuiller à café de poudre de semence mélangée à du miel ; 2 fois par jour.

 

flurlines.gif

 

Vin de benoîte : faire macérer 1 journée 30 g de rhizome frais dans 1 litre de vin doux naturel, filtrer ; un verre à liqueur avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de germandrée d’eau, 40 g de sommités fleuries dans 1 litre de vin bouillant, infuser 15 mn, passer, un verre à liqueur avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de sauge; faire macérer pendant 10 jours 100 g de feuilles séchées dans 1 litre de bon vin rouge, filtrer; boire un verre à liqueur après les repas.

 

flurlines.gif

 

Vin de romarin et de sauge : dans 1 pot de grès, mettre 20 g de feuilles de romarin et 20 g de feuilles de sauge, verser 1 litre de vin rouge et une cuiller à soupe de miel, chauffer au bain-marié 30 mn, laisser reposer et refroidir, filtrer; un verre à liqueur avant le repas.

 

flurlines.gif

 

Gelée riche en vitamine C de fruits d’argousier : cueillir les argouses juste mûres, cuire 20 mn à feu doux dans un peu d’eau, écraser, tamiser ou centrifuger, ajouter son poids de sucre, faire recuire en tournant 30 mn, mettre en pots, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Gelée de fruits d’églantier: cueillir les fruits très mûrs, cuire à feu doux juste couverts d’eau pendant 30 mn, écraser, tamiser ou centrifuger, ajouter un poids égal de sucre et un jus de citron, faire recuire en tournant 30 mn, mettre en pot, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Gelée de fruits d’ épine-vinette, égrener les fruits très mûrs, les recouvrir d’eau, les faire bouillir 20 mn, tamiser ou centrifuger, ajouter un poids égal de sucre, faire recuire en remuant jusqu’à ébullition, écraser, mettre en pots, couvrir.

 

flurlines.gif

 

Assaisonner les plats avec : du basilic, de l’estragon Faire une cure de salade : de chicorée sauvage, de pissenlit (avec les boutons) Manger des oignons hachés crus ou ayant macéré 1 h dans un peu d’huile d’olive. Manger crus : des carottes, du chou, du raifort, des tomates bien mûres, des abricots, des amandes, des figues, des fraises, des framboises, des noix, des pommes, du raisin.

 

flurlines.gif

 

Manger cuits: de l’avoine, de la betterave rouge, du blé, du céleri, des châtaignes, des lentilles, de la roquette, des salsifis des prés, du sarrasin, du soja.

 

flurlines.gif

 

Boire du jus de citron étendu de son poids d’eau.

 

flurlines.gif

 

Bains fortifiants : de marjolaine, de romarin, de sarriette vivace, de sauge, de serpolet, de thym.

 

 

 

Publié dans "A*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaires »

AEROPHAGIE-BALLONNEMENTS

Posté par eurekasophie le 22 juin 2009

 

humourestomac.jpg

 

 

AÉROPHAGIE – BALLONNEMENTS


flurlines.gif

 

 

Infusion de coriandre, angélique, aneth, fenouil, marjolaine, véronique, menthe, fleurs d’oranger, verveine, anis, carvi, mélisse, ou tilleul.

 

flurlines.gif

 

Infusion de graines d’aneth, graines d’anis, graines de coriandre, graines de cumin, graines de fenouil, basilic, véronique : 5 g de mélange par tasse après les repas.

 

flurlines.gif

 

Prendre du charbon végétal après les repas.

 

flurlines.gif

 

Une ancienne recette : 50 grammes de coing + 50 grammes de persil + 50 grammes de chou broyés dans un bol avec un peu de vin. Laissez mariner. Un verre après chaque repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion pour une tasse 1/2 cuillère à café de graines de fenouil ou d’anis, 5 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion pour une tasse 2 graines de cardamome écrasées, 5 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Infusion de verveine ou menthe poivrée, 5 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Décoction de centaurée, chardon béni : 5 g de mélange par tasse, 1 tasse avant les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de graines de badiane, graines d’anis vert, graines de carvi, graine de cumin : 5 g par tasse à boire aprés les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion avant ou après les repas principaux de graines :
laisser infuser 10 mn dans 1 litre d’eau bouillante :
ajouter une pincée de cannelle

 

Infusion aneth odorant, 40 g
ou
d’angélique archangélique, 15 g
ou
d’anis vert, 15 g
ou
de carvi 10 g,
ou
de fenouil sauvage, 30 g

 

flurlines.gif

 

Mélanger les graines de cumin, carvi, anis vert, angélique, 5 g de chaque pour 1 litre d’eau bouillante, laisser infuser 10 mn.

 

flurlines.gif

 

Infusion 1 tasse après chacun des 2 repas, de basilic, 50 g de sommités fleuries et de tiges séchées par litre d’eau bouillante, ajouter quelques gouttes de citron.

 

flurlines.gif

 

Infusion 2 tasses par jour, de calament, 30 g de plante pour 1 litre d’eau bouillante infuser 10 mn.

 

flurlines.gif

 

Infusion 1 tasse après les repas, d’estragon, 25 g de plante pour 1 litre d’eau bouillante.

 

flurlines.gif

 

Infusion 1 tasse après chaque repas, de menthe poivrée, 10 g de fleurs et de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante.

 

flurlines.gif

 

Infusion 1 tasse après chaque repas :

 

d’oranger, 10 g de fleurs pour 1 litre d’eau bouillante,
ou
d’origan, 25 g de sommités fleuries séchées pour 1 litre d’eau bouillante
ou
de tanaisie, 50 g de sommités fleuries séchées et fragmentées pour 1 litre d’eau bouillante, couvrir et laisser infuser 10 mn
ou
de véronique officinale, 100 g de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, laisser infuser 15 mn; 1 tasse 5 mn avant les repas

 

flurlines.gif

 

Décoction de véronique officinale, 100 g de sommités fleuries et feuilles séchées et fragmentées dans 1 litre d’eau froide, chauffer, laisser bouillir 10 mn et infuser 10 mn ; 1 tasse 20 mn avant les 2 repas.

 

flurlines.gif

 

Cendre tamisée de prêle des champs, 1 g dans 1 demi-verre d’eau ; avant les 2 repas.

 

flurlines.gif

 

Préparations à boire froides avant ou après les repas :
Décoction de réglisse, 50 g de racine séchée pour 1 litre d’eau, bouillir 5 mn et laisser macérer une nuit, filtrer ; boire 3 ou 4 tasses par jour.

 

flurlines.gif

 

Liqueur d’anis vert, laisser macérer 1 mois dans 1 litre d’eau-de-vie 60 g de graines d’anis écrasées, 1 pincée de cannelle et 350 g de sucre, filtrer, 1 verre à liqueur après les repas.

 

flurlines.gif

 

Teinture de germandrée, laisser macérer 10 jours 10 g de sommités fleuries et de feuilles dans 100 g d’alcool à 75°, filtrer, conserver dans un flacon bien bouché, prendre 25 gouttes dans 1 demi-verre d’eau avant les 2 repas.

 

flurlines.gif

 

Boire 1 tasse après le repas :

 

Infusion de 30 g de graines ou de fruits de chaque plante ou de 30 g mélangé suivant le goût de chacun : ache, aneth odorant, anis vert, carotte sauvage, carvi, coriandre, cumin, fenouil sauvage, livèche, en lui ajoutant un fragment de zeste de citron.
ou
Infusion d’agripaume, 20 g de plante pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion d’alchémille, 30 g de plante pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion d’aurone, 30 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de balsamite, 40 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de basilic, 40 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de cuscute, 15 g de plante par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion d’estragon, 30 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion d’hysope, 20 g de sommités fleuries et de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Charbon de peuplier noir; 1 cuiller à café, 2 fois par jour
ou
Poudre de rhizome d’acore odorant séché ; 1 g dans 1 cuiller de miel après chaque repas.
ou
Infusion d’impératoire, 30 g de rhizome pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de menthe poivrée, 50 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de pimprenelle sanguisorbe, 30 g pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de sarriette vivace, 30 g pour 1 litre d’eau bouillante, infuser.
ou
10 mn Décoction de serpolet, 20 g de plante par litre d’eau, bouillir 1 mn, infuser 10 mn.
ou
Infusion de thym, 30 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.
ou
Infusion de verveine odorante, 15 g par litre d’eau bouillante, infuser 10 mn.

 

flurlines.gif

 

Manger: des oignons crus, des radis, du riz complet, garnir les plats de ciboule ou de ciboulette fraîche hachée.

Publié dans "A*", MON HERBIER DE SANTE | 3 Commentaires »

ANETH ODORANT

Posté par eurekasophie le 10 juin 2009

 

 

Fiche technique de l’Aneth odorant

Aneth odorant
 Anethum graveolens
Anethum graveolens
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Anethum
Nom binominal
Anethum graveolens

Nom latin : Anethum graveolens

Noms usuels : Fenouil bâtard, Fenouil puant.

Famille : Ombellifères

 

Originaire de l’Asie occidentale, l’aneth s’est parfois ensauvagé dans le Sud de la France à la suite d’anciennes cultures. Il y est rare. On le sème encore ici et là dans les jardins. Très proche du fenouil, il en a les fleurs jaunâtres et les feuilles filiformes. Il s’en distingue cependant par sa couleur bleutée, son odeur forte, peu agréable (d’où les noms de fenoua puant, fenouil bâtard), et par ses fruits (« graines ») aplatis et bordés d’une marge presque ailée. On utilise les fruits que l’on récolte à la maturité des ombelles.

RÉCOLTE
Quand les fruits sont bruns et que ceux du centre de l’ombelle principale se détachent facilement, on coupe les ombelles aux ciseaux. On les-laisse pendant trois jours à l’air, sous abri, puis on les bat sur une toile ; on trie ensuite en vannant et en tamisant et, avant de conserver les fruits dans des boîtes ou des sacs hermétiques, on les fait bien sécher, étalés en couche mince.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES
L’aneth partage avec les autres Ombellifères aromatiques, anis vert, carvi, cumin, fenouil, des vertus stimulantes, stomachiques et carminatives qui le recommandent dans l’atonie digestive, les flatuosités, les digestions difficiles, etc. On le prend sous la forme d’une excellente infusion parfumée (5 à 8 g de semences par litre d’eau bouillante), infusion efficace en particulier dans le hoquet et les vomissements nerveux. Il peut s’utiliser, associé au fenouil et au cumin, comme galactogène.

USAGES DIVERS
L’aneth était déjà un aromate chez les Romains qui le prisaient fort .. Ils lui attribuaient le pouvoir d’accroître l’énergie physique, et les gladiateurs en consommaient avec » tous leurs aliments. Sa. feuilles hachées et ses semences pulvérisées (au moulin à poivre) parfument agréablement les salades. Il s’emploie comme le fenouil dans la sauce des poissons et comme l’estragon pour parfumer le-vinaigre. –En corse les confitures et entre dans la composition de beaucoup de liqueurs digestives.

Voici la vieille recette d’un « rataâa de six graines », très propre « pour l’estomac, pour la colique, pour les indigestions et les vents » :
« Il faut six pintes de- bonne eau-de-vie (une pinte = un litre environ ; nos ancêtres ne craignaient pas les fortes doses de les mettre dans-des bouteilles de verre, et mettre dans chaque pinte,-une demi-once (15 g) de chacune des graines Ci-dessous, à savoir, de .la graine d’aneth, de la graine-de fenouil, de celle de coriandre, de celle de chervis, de celle de carotte, et d’anis de Florence, Illes faut bien-éplucher et les concasser ;. puis les jeter dans des bouteilles où sera votre eau-de-vie, – et les mettre infuser au soleil durant trois semaines, ou plus si l’on veut, les remuant tous les jours trois ou quatre fois; on peut aussi faire infuser sans les mettre au soleil, y-employant un peu plus de temps,comme un mois ou six semaines. Après cette infusion il faut passer votre ratafia dans un blanchet ou chausse, qui n’ait encore servi qu’à cela ;et l’ayant passé vous ajouterez une demi-livre (- une demi-livre actuelle) de bon sucre candi sur chaque pinte que vous ferez fondre avec un peu d’eau en manière de sirop, et après vous le mettrez dans vos: bouteilles et les boucherez soigneusement. On en peut boire après les repas deux cuillerées, ou à jeun si l’on veut.« 

CULTURE
Comme on ne rencontre que très rarement l’aneth, à l’état subspontané, dans les lieux incultes proches des jardins, il est nécessaire de le cultiver. Les graines de cette plante annuelle doivent être semées sitôt qu’elles sont récoltées, sinon elles lèvent mal. L’aneth demande une terre bien meuble et une bonne exposition ; hormis des binages, il n’exige aucune façon culturale particu­lière. C’est une plante digne de tous les jardins d’herbes. Les bonnes maisons d’horticulture en fournissent la graine.

anethdct800.jpg  

Publié dans "A**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

PETIT JARDIN DU MOIS DE MAI

Posté par eurekasophie le 28 avril 2009

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaires »

123
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant