Résultats de votre recherche

LES PLANTES ET LEURS SYNONYMES

Posté par eurekasophie le 17 septembre 2009

dimanche11.pngaromatiques.jpgcigale.jpg

 

 

 

 

Cette page est consacrée aux plantes décritent ou non dans:

 » Mon répertoire des plantes les moins usitées  »

Car toutes ou presque ont un ou plusieurs synonymes et il est intéressant

de vous les faire connaître.

mauve11.jpgcyclamen2.jpgaubepin22.jpg

  • Absinthe
  • Absinthe de mer : Syn : Armoise de Lloyd
  • Acacia : Syn: Robinier faux-acacia
  • Ache des marais : Syn :  Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Ache noueuse
  • Ache odorante : Syn: Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Achillée
  • Achillée millefeuille : Syn:  Millefeuille, Herbe au charpentier, Herbe aux coupures, Saigne-nez
  • Achillée sternutatoire : Syn: Herbe à éternuer, Ptarmique
  • Aconit napel : Syn: Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Aconit tue-loup : Syn:Herbe-aux-loups, Coqueluchon jaune
  • Adénostyle à feuilles d’alliaire : Syn:Adénostyle à tête blanche
  • Adénostyle à tête blanche
  • Adonis du printemps
  • Adoxe : Syn: Adoxe musquée, Herbe musquée
  • Adoxe musquée
  • Agrostis
  • Agrostis stolonifère
  • Aigremoine : Syn: Aigremoine eupatoire, Eupatoire, Herbe de saint-Guillaume, Francormier
  • Aigremoine eupatoire
  • Aiguille de berger : Syn: Scandix peigne-de_Vénus, Aiguille de berger
  • Ail des bois : Syn: Ail des bois, Alliaire
  • Ail des ours 
  • Ail des vignes
  • Ail de cerf : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Ail rose
  • Ail serpentin : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Ail victorial : Syn: Ail de cerf, Herbe aux 7 chemises, Ail serpentin
  • Airelle : Syn: Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Airelle à fruits rouges : Syn :Airelle vigne du mont Ida, Airelle à fruits rouges
  • Airelle rouge
  • Airelle vigne du mont Ida
  • Ajonc : Syn: Ajonc d’europe
  • Ajonc de Le Gall :Syn : Ajonc d’europe
  • Ajonc d’europe
  • Ajonc nain
  • Alchemille des Alpes
  • Alchémille des champs : Syn: Perce-pierre
  • Alchémille vulgaire : Syn: Manteau de Notre-Dame, Herbe à vache, Porte-rosée
  • Alibour : Syn : Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Alisier blanc
  • Alisier torminal
  • Alkékenge : Syn: Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Alléluia : Syn: Oxalis petite oseille, Pain de coucou, Herbes aux coucous, Surelle, Alléluia, Petite oseille, Vinaigrette
  • Alliaire : Syn : Ail des bois, Alliaire
  • Alliaire officinale : Syn : Herbe à l’ail, Herbe sans pareille
  • Allier : Syn: Alisier blanc
  • Alsine à feuilles ténues: Syn:  Minuartie à feuilles ténues, Minuartie hybride, Sabline à feuilles étroites
  • Alysson à calice persistant
  • Alysson maritime : Syn : Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Amandier
  • Amarante réfléchie
  • Ammophile des sables : Syn :  Roseau des sables, Gourbet, Ammophile des sables
  • Amourette : Syn : Muguet de mai, Muguet des bois, Clochette des bois, Amourette, Lis de mai, Reine des bois
  • Amourette : Syn : Brize intermédiaire
  • Amour en cage : Syn : Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Ancolie commune
  • Andromède : Syn: Andromède à feuilles de Polium
  • Andromède à feuilles de Polium
  • Androsace des Alpes : Syn: Androsace des glaciers
  • Androsace des glaciers
  • Anémone couronnée
  • Anémone des Alpes: Syn:  Androsace des glaciers
  • Anémone des bois
  • Anémone des bois : Syn: Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Anémone du printemps
  • Anémone fausse-renoncule
  • Anémone hépatique : Syn: Hépatique à trois lobes, Hépatique, Herbe de la trinité
  • Anémone pulsatille : Syn: Pulsatille des Alpes, Anémone des Alpes
  • Anémone sanguinaire : Syn:  Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Anémone Sylvie : Syn: Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Aneth fenouil : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Angélique : Syn :  Angélique des bois, Angélique sauvage, Herbe aux anges, Faux panais, Herbe à la fièvre, Impératoire sauvage
  • Angélique des bois
  • Angélique sauvage
  • Anis de France : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Anis doux : Syn: Fenouil, Aneth fenouil, Anis doux, Anis de France
  • Ansérine : Syn: Ansérine, Poule grasse, Patte d’oie
  • Antenet : Syn: Laurier-rose des Alpes, Rosage ferrugineux, Antenet, Romarin sauvage, Résenit, Bois-rouge
  • Antennaire dioïque : Syn: Antennaire dioïque, Pied de chat, Gnaphale dioïque
  • Anthémis des champs : Syn: Fausse camomille
  • Anthrisque commun : Syn: Persil sauvage
  • Anthrisque des bois : Syn : Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Anthrisque sauvage
  • Anthyllide des montagnes
  • Anthyllide vulnéraire : Syn: Vulnéraire, Triolet jaune
  • Aphyllanthe de Montpellier
  • Arabette des dames : Syn: Arabette de Thalius
  • Arabette de thalius : Syn : Arabette des dames
  • Araujia sericifera
  • Arbrêtier : Syn: Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Arbre aux papillons : Syn: Buddleia
  • Arbre aux quarante écus : Syn: Ginkgo biloba
  • Arbre de Judée
  • Archangélique : Syn: Lamier blanc, Ortie blanche, Marachemin, Lamion, Archangélique
  • Argentine : Syn: Potentille des oies, Argentine, Bec d’oie
  • Argentine dorée : Syn: Argentine dorée, Herbe argentée
  • Argousier : Syn: Hippophaé
  • Aristoloche
  • Arméria marine : Syn: Jonc marin, Oeillet marin, Gazon d’Olympe, Arméria marine
  • Armérie des Alpes : Syn: Statice des Alpes, Gazon d’espagne
  • Armérie maritime : Syn: Jonc marin, Oeillet marin, Gazon d’Olympe, Arméria marine
  • Armoise commune : Syn: Artémise, Herbe de la saint-Jean, Herbe de la saint-Pierre
  • Armoise de Lloyd : Syn: Absinthe de mer
  • Arnica : Syn: Arnica des montagnes
  • Arnica des montagnes : Syn: Arnique à racines noueuses, Herbe aux chamois
  • Arnique à racines noueuses : Syn: Doronic à grandes fleurs
  • Arrête-boeuf : Syn:  Bugrane rampante, Arrête-boeuf
  • Arroche couchée : Syn : Arroche couchée, Traînasse
  • Arroche du littoral
  • Arroche étalée
  • Arroche faux pourpier : Syn :  Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Arroche hastée: Syn : Arroche couchée, Traînasse
  • Arroche pourpier: Syn : Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Artémise : Syn: Artémise, Herbe de la saint-Jean, Herbe de la saint-Pierre
  • Artichaut sauvage: Syn:  Joubarbe commune, Artichaut sauvage, Herbe aux cors
  • Arum tacheté: Syn :  Gouet, Pied de veau, Chandelle
  • Asperge couchée : Syn : Asperge de mer, Asperge littorale, Asperge des dunes
  • Asperge des dunes
  • Asperge de mer
  • Asperge littorale
  • Asperge officinale : Syn: Asparagus officinalis
  • Aspérule des chiens : Syn: Herbe à l’esquinancie
  • Aspérule odorante : Syn : Aspérule odorante, Gaillet odorant, Belle-étoile, Muguet des dames, Reine des bois
  • Asphodèle blanc : Syn: Bâton royal, Poireau de chien
  • Asplénium officinal : Syn: Fausse capillaire, Capillaire
  • Asplénium rue-des-murailles
  • Aster des Alpes: Syn:  Aster des montagnes, Reine marguerite des Alpes
  • Aster des montagnes : Syn: Aster des montagnes, Reine marguerite des Alpes
  • Aster maritime
  • Astragale à feuilles de réglisse : Syn: Astragale à feuilles de réglisse, Réglisse des bois
  • Astragale-pois-chiche
  • Atropis maritime : Syn: Glycérie maritime, Atropis maritime
  • Aubépine à deux styles : Syn: Aubépine à deux styles, Epine blanche, Epine de mai
  • Aubépine à un style : Syn: Aubépine monogyne
  • Aubépine épineuse: Syn:  Aubépine à deux styles, Epine blanche, Epine de mai
  • Aubépine monogyne
  • Aulne glutineux
  • Avoine élevée
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Babiou : Syn :Pavot des champs, Pavot sauvage, Ponceau, Poinot, Babiou, Graousselle
  • Baguenaudier
  • Balsamine à petites fleurs
  • Balsamine des bois : Syn : Ne-me-touchez-pas, Balsamine des bois
  • Balsamine géante
  • Barbarée commune
  • Barbe de bouc
  • Barbe de bouc : Syn :Barbe de bouc, Barbouzet, Salsifis bâtard
  • Barbe de capucin : Syn :Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Barbe de chèvre : Syn :Spirée ulmaire, Ulmaire, Barbe de chèvre, Herbe aux abeilles, Ormaire
  • Barbe de Jupiter : Syn :Genthrane rouge, Lilas d’Espagne, Barbe de Jupiter
  • Barbe du bon Dieu : Syn :Barbe de bouc
  • Barbotine : Syn :Tanaisie commune, Herbe au coq, Sent-bon, Herbe amère, Barbotine, Herbe de Sainte-Marie
  • Barbouzet : Syn :Barbe de bouc, Barbouzet, Salsifis bâtard
  • Bardane à petites têtes
  • Barlia robertiana
  • Baromètre : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Baromètre du berger : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Bartsie des Alpes : Syn :Cocrète violette
  • Basilic
  • Bassinet: Syn:  Bassinet, Rampant, Grenouillette, Herbe à la tire-goutte, Tramasse
  • Bâton royal : Syn :Bâton royal, Poireau de chien
  • Baume d’eau : Syn : Menthe blanche, Baume d’eau
  • Beaume : Syn :Menthe sauvage, Beaume, Herbe du mort, Menthe crépue
  • Bec de cigogne : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec de grue : Syn : Fourchette du diable, Bec de grue, Herbe rouge, Epingles de la Vierge
  • Bec-de-grue : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec-de-grue mou : Syn :Géranium mou, Bec-de-grue mou
  • Bec de héron : Syn :Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette
  • Bec d’oie : Syn :Potentille des oies, Argentine, Bec d’oie
  • Bec d’oiseaux : Syn : Fumeterre officinale, Fiel de terre, Fleur de terre, Herbe aux mariages, Bec d’oiseaux, Soupe au vin
  • Belladone : Syn :vient de l’italien  » bella donna « , c’est-à-dire belle femme  » car les femmes du temps jadis l’employaient pour se farder et conserver ainsi une belle peau.
  • Belle-étoile : Syn :Aspérule odorante, Gaillet odorant, Belle-étoile, Muguet des dames
  • Benjoin : Syn :Benjoin, Impératoire, Benjoin français
  • Benjoin français : Syn :Benjoin, Impératoire, Benjoin français
  • Benoîte commune : Syn :Benoîte des villes, Herbe de Saint Benoît, Herbe à la fièvre, Vraie benoîte
  • Benoîte des montagnes : Syn :Benoîte rampante
  • Benoîte des rives : Syn :Benoîte des ruisseaux
  • Benoîte des ruisseaux : Syn : Benoîte des ruisseaux
  • Benoîte des villes : Syn :Benoîte des villes, Herbe de Saint Benoît, Herbe à la fièvre, Vraie benoîte
  • Benoîte rampante : Syn : Benoîte rampante
  • Berce du Caucase : Syn :Berce du Caucase
  • Berce spondyle : Syn :Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Bergère : Syn :Pervenche à petites fleurs, Herbe des sorciers, Violette des serpents, Provence, Bergère
  • Bétoine : le nom vient du nom latin Betonica.
  • Betterave sauvage  : Syn :Betterave sauvage
  • Betterave sauvage 
  • Bette maritime  : Syn : Betterave sauvage
  • Blanchette  : Syn :Blanchette, Suéda maritime
  • Blancursine  : Syn : Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Blanquette  : Syn :Blanquette, Faux pourpier, Obione pourpier, Pourpier de mer, Arroche pourpier
  • Blanquette  : Syn :Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Blechnum en épi 
  • Bleuet des champs  : Syn :Casse lunettes
  • Bleuet des montagnes  : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Bleuet vivace  : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Bluet  : Syn :Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Bois de poule  : Syn :Bois de poule
  • Bois-gentil  : Syn :Mézéréon, Joli-bois, Bois-gentil, Daphné mézéréon, Daphné morillon
  • Bois-joli 
  • Bois-rouge  : Syn :Laurier-rose des Alpes, Rosage ferrugineux, Antenet, Romarin sauvage, Résenit, Bois-rouge
  • Bonhomme  : Syn :Marrube blanc, Bonhomme, Herbe vierge, Marrochemin, Marinchin
  • Bonhomme  : Syn :Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Boucage saxifrage  : Syn :Petit boucage
  • Bouillon blanc  : Syn :Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Bouillon noir  : Syn :Bouillon noir
  • Bouleau 
  • Bouleau nain 
  • Bouleau pubescent 
  • Bouleau verruqueux 
  • Boule d’or  : Syn :Trolle d’europe, Boule d’or, Trolle de montagne, Trolle globuleux, Renoncule de montagne
  • Bouquet de Notre-Dame  : Syn :Gentiane de printemps, Gentiane céleste, Bouquet de Notre-Dame
  • Bourdaine 
  • Bourrache officinale  la bourrache tire son nom de l’arabe « abu rache » signifiant « père de la sueur » du fait de ses propriétés sudorifiques
  • Boursette  : Syn : Doucette, Boursette, Mâche à carène
  • Bourse à pasteur  : Syn :Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Bourse de capucin  : Syn : Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Bouton de bachelier  : Syn :Lychnide blanc, Bouton de bachelier, Lampette, Robinet, Floquet
  • Bouton d’or  : Syn :Renoncule, Renoncule âcre
  • Bouton d’or  : Syn :Bouton d’or
  • Brachypode penné 
  • Branc-ursine  : Syn : Grande berce commune, Patte-d’ours, Grande berce, Berce spondyle, Blancursine, Faux panais, Panais de vache
  • Brande  : Syn : Brande, Sarothamne à balais
  • Brande  : Syn :Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Brimbelle  : Syn :Brimbelle, Airelle, Raisin des bois, Bluet, Arbrêtier
  • Brize intermediaire  : Syn : Amourette
  • Brome hordéacé  : Syn :Brome mollet
  • Brome mollet 
  • Brunelle  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunelle commune  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunelle vulgaire  : Syn :Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Brunette  : Syn : Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Bruyère à 4 angles 
  • Bruyère cendrée 
  • Bruyère commune  : Syn : Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Bruyère couleur de chair  : Syn :Bruyère couleur de chair
  • Bruyère de mer  : Syn :Bruyère marine, Bruyère de mer
  • Bruyère incarnate  : Syn :Bruyère couleur de chair
  • Bruyère marine  : Syn :Bruyère marine, Bruyère de mer
  • Bryone dioïque  : Syn :Rave de serpent, Navet du diable, Couleuvrée, Fausse coloquinte
  • Buddleia  : Syn :Arbre aux papillons
  • Bugle de Genève 
  • Bugle en pyramide 
  • Bugle jaune  : Syn : Bugle petit-pin
  • Bugle petit-pin 
  • Bugle pyramidal  : Syn :Bugle en pyramide
  • Bugle rampant  : Syn :Petite consoude, Herbe de Saint-Laurent, Serragine, Consire
  • Buglosse  : Syn :Lycopsys des champs, Buglosse
  • Buglosse officinale 
  • Bugrane  : Syn :Ononis collant, Bugrane
  • Bugrane épineuse  : Syn : Bugrane épineuse
  • Bugrane rampante  : Syn : Bugrane rampante, Arrête-boeuf
  • Buis 
  • Buplèvre des haies  : Syn :Buplèvre en faux
  • Buplèvre en faux 
  • Buplèvre étoilé 
  • Busserole  : Syn :Raisin d’ours, Faux Buis, Petit Buis
  • Butome  : Syn :Jonc fleuri
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Cabaret des oiseaux : Syn : Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cage d’amour : Syn :Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Caille-lait : Syn :Caille-lait, Crois de saint-André, Herbe à miel, Eperonnelle
  • Caille-lait : Syn :Gratteron, Caille-lait, Rièble
  • Caille-lait blanc : Syn :Gaillet blanc, Caille-lait blanc
  • Caille-lait jaune : Syn : Gaillet jaune
  • Cakilier : Syn :Cakilier
  • Calament acinos
  • Calament des Alpes : Syn :Sariette des Alpes, Thym des Alpes
  • Calament vulgaire
  • Callune : Syn :Fausse bruyère, Bruyère commune, Callune vulgaire, Callune fausse-bruyère, Brande
  • Callune fausse-bruyère
  • Callune vulgaire
  • Caltha : Syn :Populage des marais, Souci d’eau, Caltha des marais
  • Caltha des marais : Syn :Populage des marais, Souci d’eau, Caltha des marais
  • Camarine
  • Camérisier : Syn :Camerisier à balai, Camérisier
  • Camerisier à balai
  • Camomille allemande : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille matricaire : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille moyenne
  • Camomille romaine
  • Camomille sauvage : Syn :Matricaire camomille, Petite camomille, Camomille allemande, Camomille sauvage
  • Camomille sauvage : Syn :Matricaire inodore
  • Campanule agglomérée : Syn :Campanule à fleurs en tête
  • Campanule à feuilles de pêcher
  • Campanule à feuilles rondes : Syn : Clochette
  • Campanule à fleurs en tête
  • Campanule à larges feuilles
  • Campanule barbue
  • Campanule étalée
  • Campanule gantelée
  • Campanule raiponce : Syn :Raiponce
  • Canepetière : Syn :Typha, Masse d’eau, Quenouille, Canepetière, Queue de renard, Matelasse
  • Cannabine : Syn :Eupatoire, Eupatoire chanvrine, Chanvrine, Herbe de Sainte-Cunégonde, Cannabine, Pantagruélion aquatique
  • Canneberge
  • Caperon : Syn :Fraisier commun, Caperon
  • Capillaire
  • Capillaire : Syn : Fausse capillaire, Capillaire
  • Capselle bourse-à-pasteur : Syn :Capselle bourse-à-pasteur, Bourse de capucin
  • Capuchon des moines : Syn :Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Caquenlit : Syn :Foirollme, Ramberge, Caquenlit
  • Cardalène : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Cardamine des près : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cardamine hérissée :
  • Cardère commune : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cardère sauvage : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Cardère sylvestre : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Carex des sables : Syn :Salsepareille d’Allemagne, Carosse, Carex des sables, Salsepareille des pauvres
  • Carex étendu : Syn :Laîche étiré, Carex étendu, Laîche des eaux saumâtres
  • Carex leporina
  • Carex ovalis : Syn :Carex leporina
  • Carline : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Carline acaule : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Carline commune : Syn :Chardon doré
  • Carosse : Syn :Salsepareille d’Allemagne, Carosse, Carex des sables, Salsepareille des pauvres
  • Carotte sauvage : Syn :Nid d’oiseau
  • Caroubier
  • Casque de Jupiter : Syn :Casque de Jupiter, Herbe de Saint Jean, Capuchon des moines
  • Casse-lunette
  • Casse-lunettes : Syn :Casse-lunettes, Euphraise vulgaire
  • Casse lunettes : Syn :Casse lunettes
  • Casse pierre : Syn :Perce-pierre, Casse pierre, Fenouil marin
  • Casse-pierre
  • Casse-pierre : Syn : Perce-muraille, Casse-pierre, Epinard des murailles, Herbe de Notre-Dame, Vitriole
  • Céleri odorant : Syn :Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Céleri sauvage : Syn :Céleri sauvage, Céleri odorant, Ache des marais
  • Cendriette : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Centaurée des montagnes : Syn :Bleuet vivace, Bleuet des montagnes
  • Centaurée jacée : Syn :Tête de moineau
  • Centaurée jaune : Syn :Chlora
  • Centaurée noire
  • Centaurée rude
  • Centaurée scabieuse
  • Céphalanthère blanche
  • Céraiste aggloméré
  • Céraiste des champs
  • Céraiste des fontaines : Syn :Céraiste des fontaines
  • Céraiste vulgaire
  • Cerfeuille sauvage : Syn :Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Cerfeuil d’âne : Syn :Cerfeuille sauvage, Anthrisque sauvage, Anthrisque des bois, Persil d’âne
  • Cerisier des oiseaux : Syn : Merisier
  • Cerisier mahaleb
  • Cerisier Sainte-Lucie : Syn :Cerisier mahaleb
  • Chandelle : Syn :Gouet, Pied de veau, Chandelle
  • Chanvre commun
  • Chanvre sauvage : Syn :Chanvre sauvage, Ortie royale, Ortie chanvre, Ortie épineuse
  • Chanvrine : Syn : Eupatoire, Eupatoire chanvrine, Chanvrine, Herbe de Sainte-Cunégonde, Cannabine, Pantagruélion aquatique
  • Chardon : Syn :Cirse champêtre, Chardon, Sarrète des champs
  • Chardonnière : Syn : Brunelle commune, Brunelle vulgaire, Brunette, Chardonnière
  • Chardon argenté : Syn :Carline acaule, Chardon argenté, Baromètre du berger, Carline, Cardalène
  • Chardon aux ânes
  • Chardon à capitules grêles
  • Chardon à cent têtes : Syn : Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Chardon à foulon : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Chardon à moulin : Syn :Cabaret des oiseaux, Chardon à foulon, Cardère sauvage, Cardère commune, Peignerolle, Laitue aux ânes, Chardon à moulin, Verge à pasteur
  • Chardon à petits capitules : Syn :Chardon à capitules grêles
  • Chardon blanc : Syn :Laiteron maraîcher, Laitue de lièvre, Lait d’âne, Chardon blanc, Luceron
  • Chardon blanc
  • Chardon bleu
  • Chardon bleu des Alpes : Syn :Panicaut des Alpes, Le Monsieur, Reine des Alpes, Eryngie des Alpes
  • Chardon des dunes : Syn :Chardon des dunes, Panicaut des dunes
  • Chardon des marais
  • Chardon doré
  • Chardon penché : Syn :Chardon aux ânes
  • Chardon-Roland : Syn :Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Chardon rouland : Syn :Chardon-Roland, Panicaut champêtre, Chardon rouland, Chardon à cent têtes
  • Charme
  • Châtaignier
  • Chélidoine : Syn : Herbe-aux-verrues, Grande éclaire, Herbe aux boucs, Herbe aux hirondelles
  • Chênette : Syn :Thé des Alpes, Herbe aux cerfs, Chênette, Herbe à plumet
  • Chêne-liège
  • Chêne pédonculé
  • Chêne rouvre : Syn :Chêne sessile
  • Chêne sessile
  • Chêne vert : Syn :Yeuse
  • Chénopode blanc : Syn :Ansérine, Poule grasse, Patte d’oie
  • Chénopode-Bon-Henri
  • Chèvrefeuille des bois : Syn :Chèvrefeuille grimpant
  • Chèvrefeuille des haies : Syn :Camerisier à balai, Camérisier
  • Chèvrefeuille grimpant
  • Chicon : Syn :Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Chicorée sauvage : Syn : Chicon, Barbe de capucin, Ecoubelle bleue
  • Chiendent
  • Chiendent cassant : Syn : Chiendent cassant, Chiendent jonciforme
  • Chiendent des sables
  • Chiendent du littoral : Syn :Chiendent du littoral, Chiendent glauque
  • Chiendent glauque
  • Chiendent jonciforme
  • Chiendent marin : Syn :Paille de mer, Pelote de mer, Chiendent marin
  • Chiendent piquant
  • Chiendent rampant
  • Chlora
  • Chou marin
  • Chou maritime
  • Chou sauvage
  • Chrysanthème des Alpes : Syn :Chrysanthème des Alpes, Leucanthème des Alpes
  • Cicerbite des alpes : Syn :Cicerbite des alpes, Laiteron des alpes
  • Cierge de Notre-Dame : Syn : Bouillon blanc, Molène bouillon blanc, Bonhomme, Cierge de Notre-Dame, Herbe de Saint-Fiacre, Faux phlomis,
  • Ciguë de Socrate : Syn :Ciguë tachetée, Fenouil sauvage, Ciguë de Socrate, Ciguë officinale
  • Ciguë officinale
  • Ciguë tachetée
  • Cinéraire bicolore : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Cinéraire maritime : Syn :Cinéraire bicolore, Cendriette, Jacobée maritime, Séneçon cinéraire
  • Circée de Paris
  • Cirse acaule
  • Cirse champêtre
  • Cirse commun
  • Cirse des champs : Syn :Cirse champêtre, Chardon, Sarrète des champs
  • Cirse des marais : Syn : Chardon des marais
  • Cirse laineux : Syn :Cirse porte-coton
  • Cirse maraîcher
  • Cirse porte-coton
  • Cirse très épineux : Syn :Chardon blanc
  • Ciste a feuille de sauge
  • Ciste cotonneux
  • Ciste de Montpellier
  • Citronnier
  • Claquet : Syn :Silène enflé, Claquet
  • Claquet : Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Clématite : Syn :Vigne blanche, Herbe-aux-gueux
  • Clochette
  • Clochette des Alpes : Syn :Soldanelle des Alpes, Clochette des Alpes
  • Clochette des bois : Syn : Muguet de mai, Muguet des bois, Clochette des bois, Amourette, Lis de mai, Reine des bois
  • Cochelet : Syn :Millet des bois, Cochelet, Sarriette jaune
  • Cochlaire danoise
  • Cochléaire : Syn :Cranson
  • Cocrète violette
  • Cocriste
  • Cognassier
  • Colchique : Syn :Tue-chien, Colchique, Narcisse d’automne, Veilleuse, Safran des prés
  • Colchique d’automne : Syn :Tue-chien, Colchique, Narcisse d’automne, Veilleuse, Safran des prés
  • Comaret
  • Compagnon blanc : Syn :Lychnide blanc, Bouton de bachelier, Lampette, Robinet, Floquet
  • Compagnon rouge : Syn :Silène dioïque, Silène diurne, Lychnide des bois, Ivrogne
  • Consire : Syn :Petite consoude, Herbe de Saint-Laurent, Serragine, Consire
  • Consoude de Russie :le nom de consoude vient du grec et veut dire qui aide à la soudure
  • Consoude hérissée
  • Consoude officinale : Syn :Grande Consoude, Herbe à la coupure, Langue-des-vaches, Oreilles d’ânes, Herbe aux charpentiers, Crâsse rècène
  • Coquelicot : Syn :Pavot des champs, Pavot sauvage, Ponceau, Poinot, Babiou, Graousselle
  • Coqueluchon : Syn :Coucou, Herbe de Saint Paul, Coqueluchon, Primerolle
  • Coqueluchon jaune : Syn :Herbe-aux-loups, Coqueluchon jaune
  • Coqueret blanc : Syn :Anémone des bois, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Anémone sanguinaire, Grenouillette blanche
  • Coqueret du Pérou : Syn :Amour en cage, Cage d’amour, Coqueret du Pérou, Pommier d’amour, Physalis
  • Coquette : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Corail de mer : Syn : Salicorne arbrisseau, Corail de mer, Sarcocorne ligneuse
  • Corbeille d’argent : Syn :Blanquette, Corbeille d’argent, Lobulaire maritime
  • Cornabiou
  • Corne de cerf : Syn :Corne de cerf, Pied de corbeau
  • Cornillet : Syn :Silène des glaciers, Mousse fleurie, Silène à tige courte, Cornillet, Moussier
  • Coronille : Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille bigarrée: Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille panachée : Syn :Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Coronille variée : Syn : Coronille, Coronille variée, Coronille panachée
  • Cotonnière des champs : Syn :Filage des champs, Cotonnière des champs
  • Coucou : Syn :Coucou, Herbe de Saint Paul, Coqueluchon, Primerolle
  • Coudrier : Syn :Corylus avellana
  • Couleuvre : Syn :Serpentaire, Couleuvre
  • Couleuvrée : Syn :Rave de serpent, Navet du diable, Couleuvrée, Fausse coloquinte
  • Couronne de moine : Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Couronne de terre : Syn :Gléchome, Gléchome faux-lierre, Herbe de la saint-Jean, Couronne de terre, Rondotte
  • Cramaillot : Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Cranson
  • Cranson danois : Syn :Cochlaire danoise
  • Crâsse rècène : Syn :Grande Consoude, Herbe à la coupure, Langue-des-vaches, Oreilles d’ânes, Herbe aux charpentiers, Crâsse rècène
  • Crépide capillaire : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépide dorée : Syn : crépis dorée
  • Crépide verdâtre: Syn : Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis à petite tête : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis bisannuel
  • Crépis glabre : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis verdâtre : Syn : Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Crépis verdoyant : Syn :Crépide verdâtre, Crépis verdâtre, Crépis verdoyant, Crépis glabre, Crépis à petite tête
  • Cresson
  • Cressonnette : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cresson amphibie : Syn :Rorippe amphibie
  • Cresson des prés : Syn : Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Cresson de cheval
  • Cresson de fontaine
  • Cresson élégant : Syn :Cressonnette, Cresson des prés, Cresson élégant
  • Crève-chien : Syn :Douce_amère, Vigne de Judée, Herbe à la fièvre, Crève-chien, Loque
  • Criste-marine : Syn :Salicorne d’europe, Salicorne herbacée, Pesse jaune, Criste-marine, Haricot de mer
  • Criste marine : Syn :Perce-pierre, Casse pierre, Fenouil marin
  • Crocus printanier : Syn : Safran printanier, Drap d’or, Safran blanc, Safran des fleuristes
  • Crois de saint-André : Syn :Caille-lait, Crois de saint-André, Herbe à miel, Eperonnelle
  • Cuscute : Syn :Rache
  • Cuscute du thym
  • Cyclamen commun : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cyclamen d’europe : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cyclamen rouge-pourpre : Syn :Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour
  • Cymbalaire des murs : Syn :Ruine-de-Rome, Cymbalaire des murs
  • Cytise
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

     

  • Dactyle aggloméré 
  • Dame-d’onze-heures
  • Daphné mézéréon: Syn : Mézéréon, Joli-bois, Bois-gentil, Daphné mézéréon, Daphné morillon
  • Daphné morillon
  • Datura stramoine: Syn :Pomme épineuse, Herbe aux sorciers endormis
  • Dauphinelle consoude: Syn :Pied-d’alouette
  • Dauphinelle des montagnes: Syn :Dauphinelle élevée, Pied d’alouette des Alpes, Dauphin héraldique
  • Dauphinelle élevée
  • Dauphin héraldique
  • Dent-de-lion: Syn :Dent-de-lion, Florion d’or, Couronne de moine, Salade de taupe, Cramaillot
  • Digitale: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Digitale à grandes fleurs: Syn :Grande digitale, Gant de bergère, Gant de Notre-Dame
  • Digitale jaune: Syn : Digitalis lutea
  • Digitale pourpre: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Diplotaxis
  • Diplotaxis des murailles
  • Doigts du Bon Dieu: Syn :Trèfle d’or des montagnes, Doigts du Bon Dieu
  • Doigt de la Vierge: Syn :Gant de Notre-Dame, Digitale, Doigt de la Vierge, Claquet, Queue de loup, Gantelet
  • Dompte-venin: Syn :Vincetoxicum hirundinaria
  • Doronic à grandes fleurs: Syn : Arnique à racines noueuses, Herbe aux chamois
  • Double-feuille: Syn :Listérie, Double-feuille, Listère à deux feuilles, Grande listère
  • Doucette: Syn :Doucette, Valérianelle potagère
  • Doucette: Syn :Doucette, Boursette, Mâche à carène
  • Douce_amère: Syn : Douce_amère, Vigne de Judée, Herbe à la fièvre, Crève-chien, Loque
  • Douglas: Syn :Sapin de Douglas
  • Drabe printanière
  • Drap d’or: Syn :Safran printanier, Drap d’or, Safran blanc, Safran des fleuristes
  • Drosera: Syn :Drosera à feuilles rondes, Rossolis
  • Drosera à feuilles rondes
  • Dryade à huit pétales: Syn :Thé des Alpes, Herbe aux cerfs, Chênette, Herbe à plumet
  • asticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gifasticot.gif

    Publié dans | 16 Commentaires »

    if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

    BRUYERE INCARNATE

    Posté par eurekasophie le 17 septembre 2009

    ericavivellii.jpgericavivellii.jpg

    erica20carnea.jpg 

    Bruyère incarnate 
     

    Erica carnea , Erica herbacea )

    ( Éricacées )

    Synonyme(s) : Bruyère couleur de chair

    Formant un délicieux tapis de verdure qui se pare de fleurs blanches, roses ou rouges au cœur de l’hiver, la bruyère Erica brave les frimas jusqu’à percer le tapis de neige. C’est une plante originaire des Alpes, qui pousse bien dans tous les types de jardins en sols légers, même un peu calcaire. Sa croissance relativement lente permet de l’utiliser avec bonheur en bac ou en pot. Un choix judicieux de variétés vous offrira une floraison ininterrompue, patchwork de couleurs, de novembre à mai.

    erica20carnea20schneeheide202.jpg

    Erica carnea est une des plus jolies bruyères rustiques. Haute de quinze à trente centimètres, on la rencontre dans les Alpes où elle fleurit en grappes rouge pâle de janvier à avril. Le feuillage fin est vert tendre, bronze ou jaune d’or selon les variétés. Avec les autres bruyères d’hiver Erica carnea rivalise de couleurs jusqu’au printemps. Les fleurs ont d’infinies nuances roses, rouges ou blanches. Le feuillage est vert intense, parfois bronze ou doré. Une présence chaleureuse et colorée pour tous les jardins !

    Elégantes au jardin avec graminées et vivaces hautes

    Dans le jardin les Erica carnea doivent être plantées en touffes assez importantes afin d’obtenir un effet de masse. Vous pouvez les laisser filer entre les arbustes d’un massif et les laisser jouer les couvre-sol ou bien les placer en bordures le long des allées. Ces bruyères sont d’excellente compagnie avec les plantes vivaces assez hautes comme les rudbeckias, les asters ou les graminées qu’elles mettent bien en valeur.

    Indispensables au balcon

    En jardinière, les Erica carnea sont les parfaites complices des cinéraires maritimes, cyclamens, arbustes à fruits. Des choux décoratifs donneront une touche de modernité et d’originalité.
    Cultivée en pot, la bruyère gagne à être rempotée au printemps, après la floraison. Ne brisez pas la motte sauf si elle est pourvue d’un chignon compact de racines. Démêlez alors cet écheveau ou coupez-en une petite partie, cela stimulera la reprise de la plante. Même conseil pour les jeunes plants nouvellement achetés, qui présentent souvent un système racinaire très développé.

    Utilisations officinales : la plante contient des substances diurétiques remarquables, antiseptiques des voies urinaires et antirhumatismales.

    Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

    …UN SAVOIR SUR LES VERTUES MEDICINALES DES PLANTES ……

    Posté par eurekasophie le 3 septembre 2009

    aubepin2.jpgpanoramix.jpg alkkenge.png

     

     

    logoaromathrapie4.gif

    Au cours des siècles, les anciens ont accumulé un véritable savoir sur les vertues médicinales des plantes. Tout le monde a entendu parler des remèdes de santé de nos grand-mères : ail, choux,… sous forme de cataplasme ou de décoction.

    Mais il existe aussi une antique tradition de soins par les fleurs ; ceux-ci sont moins connus car ils nécessitent une manipulation et un dosage extrêmement précis. Je vous indique dans cet article d’une manière générale les effets thérapeutiques des fleurs sauvages en vous mettant particulièrement en garde contre une utilisation non avertie. Certaines de ces plantes peuvent être extrêmement dangereuses, même à des doses infinitésimales, aussi ne jouez pas à l’apprenti-sorcier !

    lignebettyboop.gif

    CIRCULATION DU SANG logophyto.jpg

    Antihémorragiques – antihémorroïdales – antivariqueuses
    Aigremoine, Bistorte (ou Serpentaire rouge), Bourse-à-pasteur, Marronnier d’Inde, Prêle, Consoude, Githago (vénéneux), Limaire, Millefeuille, Myrtille, Lamier blanc, Petit plantain, Salicaire, Pimprenelle.

    Hipotensives (qui font baisser la tension artérielle).
    Ail,
    Alliaire, Bourse-à-pasteur, Fumeterre officinale, Chiendent, Citron, Olivier, Groseillier rouge, Gui.

    Sédatives de l’activité cardiaque.
    Aubépine, Genêt, Mélisse,
    Lamier blanc, Valériane.

    Stimulatrices et toniques cardiaques.
    Aconit, Adonis,
    Arnica, Digitale jaune, Digitale pourpre , Hellébore fétide, Fumeterre, Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Muguet, Rose de Noël.

    APPAREIL DIGESTIF logophyto.jpg

    Antispasmodiques et carminatives (contre les spasmes de l’estomac et de l’intestin, les flatulences gastriques et les gaz intestinaux).
    Ail, Angélique sauvage, Belladone (vénéneuse), Camomille, Gentiane,
    Pissenlit, Genévrier, Jusquiame (vénéneuse), Mélilot blanc, Thym Serpolet, Stramoine Métel (vénéneuse), Tanaisie, Thym, Valériane.

    Antiulcéreuses (de l’estomac).
    Chou,
    Consoude, Chiendent, Grande Ortie, Lamier blanc, Thym Serpolet, Thym, Pensée sauvage.

    Antiémétiques (qui arrêtent les vomissements).
    Menthe, Primevère, Citronnier.

    Astringentes (par voie interne, contre les diarrhées et les dysenteries).
    Aigremoine, Alchémille vulgaire, Bïstorte (ou Serpentaire rouge), Bourse-à-pasteur, Capillaire, Marronnier d’Inde, Fraisier des bois, Citronnier, Myrtille, Airelle rouge, Nénuphar, Grande Ortie, Lamier blanc, Parnassia, Pervenche, Petit Plantain, Prunellier, Chêne rouvre, Eglantier, Ronce, Salicaria, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Pimprenelle, Busserole.

    Bouche et dents.
    Guimauve, Consoude, Iris d’Allemagne, Mauve,
    Mauve Alcée, Menthe, Thym Serpolet, Thym, Ronce (ou Mûrier sauvage).

    Cholérétiques et cholagogues (qui stimulent la sécrétion biliaire et en facilitent l’évacuation dans l’intestin).
    Absinthe, Bourrache, Buis,
    Chardon Roland, Eupatoire, Chélidoine, Petite Centaurée, Chicorée sauvage, Oignon, Cuscute, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fougère royale, Fumeterre, Chiendent, Menthe, Bugrane épineuse, Romarin, Sauge officinale, Sauge des près, Sauge visqueuse, Thym, Liseron des champs.

    Digestives, stomachiques, stimulatrices de l’estomac.
    Ail, Aigremoine, Angélique sauvage,
    Arnica, Armoise vulgaire, Camomille, Chardon argenté, Petite Centaurée, Chicorée sauvage, Pissenlit, Achilée musquée, Grand-Taconnet, Génépi des Alpes, Gentiane, Genévrier, Laurier noble, Citronnier, Houblon, Menthe, Mille-feuille, Parnassia, Pervenche, Rhubarbe des moines, Romarin, Sauge, Sauge des près, Sauge visqueuse, Thym Serpolet, Tanaisie, Thym, Véronique officinale, Trèfle d’eau (ou Ményanthe), Verveine commune.

    Laxatives.
    Guimauve,
    Chardon Roland, Eupatoire, Petite Centaurée, Alkékenge, Oignon, Cuscute, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fumeterre, Mauve, Pêcher, Rhubarbe des moines, Sureau noir, Pensée des Alpes, Pensée sauvage.

    Purgatives.
    Buis, Bryone (ou Vigne blanche) (dangereuse), Eupatoire, Chélidoine, Pissenlit, Polypode (ou Réglisse des bois), Fusain (dangereux), Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Pêcher, Ricin (vénéneux), Sureau noir, Raisin d’Amérique, Baguenaudier, Liseron des champs.

    Emétiques (qui provoquent les vomissements).
    Bryone ou Vigne blanche (dangereuse),
    Cyclamen, Fusain (dangereux), Narcisse, Saponaire officinale, Sceau-de-Salomon, Raisin d’Amérique, Varaire (ou Ellébore blanc) (vénéneux), Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

    APPAREIL RESPIRATOIRE logophyto.jpg

    Antiasthmatiques.
    Ail,
    Aigremoine, Angélique sauvage, Belladone, Aubépine, Chélidoine, Lierre terrestre, Ephédra (dangereux),Jusquiame (vénéneuse), Millepertuis perforé, Hysope, Mélisse, Menthe, Pin sylvestre, Polygala commun, Coquelicot, Romarin, Sauge officinale, Sauge des près, Sauge visqueuse, Bouillon-Blanc, Tussilage, Thym, Valériane.

    Antiseptiques et balsamiques (qui désinfectent et calment les inflammations des voies respiratoires).
    /

    Expectorantes, Béchiques (qui favorisent l’expulsion des catarrhes bronchiques et calment la toux).
    Bouleau,
    Bruyère incarnate, Ephédra (dangereux), Achillée musquée, Génépi des Alpes, Genévrier, Millepertuis perforé, Hysope, Myrtille, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Thym, Angélique sauvage, Guimauve, Bourrache, Polygala faux-buis, Capillaire, Oignon, Consoude, Cresson, Lierre terrestre, Hysope, Mauve, Origan (ou Marjolaine sauvage), Coquelicot, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Polygala vulgaire, Pulmonaire, Pâquerette, Primevère, Saponaire officinale, Bouillon-blanc, Véronique officinale, Tussilage, Pensée des Alpes.

    Pectorales (contre les affections de poitrine, c’est-à-dire des voies respiratoires).
    Bourrache, Guimauve, Oignon,
    Consoude, Cresson, Polypode (ou Réglisse des bois), Chiendent, Millepertuis perforé, Achillée musquée, Vipérine (ou Langue d’oie), Génépi des Alpes, Mauve, Pariétaire, Petit Plantain, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Sureau noir, Tussillage, Bouillon blanc, Pensée des Alpes, Anthyllide vulnéraire.

    SYSTEME NERVEUX logophyto.jpg

    Antispasmodiques (contre les spasmes, c’est-à-dire les contractions musculaires excessives et persistantes soit des muscles, soit des fibres contractiles internes).
    Aconit napel, Anémone des Alpes (dangereuse), Angélique sauvage, Arnica, Aubépine, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Marronnier d’Inde, Fumeterre, Jusquiame (vénéneuse), Mélilot blanc, Mélisse, Menthe, Achillée millefeuille, Morelle noire, Sclarée, Narcisse, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Véronique officinale, Tussilage, Valériane, Gui.

    Excitantes.
    Ail, Angélique sauvage, Armoise vulgaire, Absinthe, Basilic, Cresson,
    Genévrier, Laurier noble, Menthe, Berce, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Thym serpolet, Tanaisie, Thym.

    Sédatives.
    Aristoloche (dangereuse), Basilic,
    Belladone, Aubépine, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Ellébore fétide (vénéneuse), Fumeterre, Jusquiame (vénéneuse), Houblon, Mélilot blanc, Morelle noire, Nénuphar, Coquelicot, Bouillon blanc, Valériane.

    VICES DU SANG – APPAREIL GENITO-URINAIRE logophyto.jpg

    Antidiabétiques.
    Aigremoine, Bardane, Oignon, Cresson, Géranium sanguin, Genévrier, Myrtille, Olivier, Pervenche, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse.

    Antilithiasiques (contre les calculs des reins et de la vessie).
    Bruyère, Bugrane, Bugrane épineuse,
    Chardon Roland, Alkékenge, Maïs, Millepertuis perforé, Hysope, Myrtille, Airelle rouge, Sureau noir.

    Antirhumatismales.
    Aconit (vénéneux), Ail, Alliaire, Aigremoine, Anémone des Alpes (dangereuse), Aristoloche (dangereuse), Bouleau, Buis, Bruyère, Colchique (vénéneux),
    Digitale pourpre, Digitale jaune, Douce-Amère, Lierre terrestre, Prêle, Bruyère incarnate, Fraisier, Genévrier, Maïs, Citronnier, Myrtille, Bugrane épineuse, Grande Ortie, Primevère, Reine des prés, Groseillier rouge, Romarin, Saponaire officinale, Thym Serpolet, Verveine, Pensée sauvage.

    Antiseptiques (qui désinfectent les voies urinaires).
    Camomille,
    Genévrier, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Ephédra (dangereux), Busserole, Bruyère, Sclarée, Hysope, Airelle rouge, Linaire, Romarin, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Verge-d’Or.

    Dépuratives.
    Alliaire, Angélique sauvage, Bardane, Bruyère, Eupatoire, Chicorée sauvage, Corydale (dangereuse), Cresson, Cresson des prés, Douce-Amère, Pissenlit, Raisin d’Amérique, Fraisier, Fumeterre, Chiendent, Houblon, Bugrane épineuse, Lamier blanc, Pariétaire, Rhubarbe des moines, Groseillier rouge, Sureau noir, Saponaire officinale, Pensée sauvage.

    Diurétiques (qui stimulent la fonction des reins).
    Oseille, Alléluia, Ail,
    Alliaire, Alchémille vulgaire, Aristoloche (dangereuse), Bardane, Basilic, Bouleau, Aubépine, Bourrache, Bryone (ou Vigne blanche) (dangereuse), Bruyère, Caille-Lait (ou Gaillet), Chardon Roland, Eupatoire, Chardon argenté, Chélidoine, Chicorée sauvage, Oignon, Prêle, Cresson. Cresson des prés, Cuscute, Pissenlit, Douce-Amère, Bruyère incarnate, Fougère royale, Bleuet, Fraisier, Géranium sanguin, Iris d’Allemagne, Geniévre, Genêt à balai, Genêt d’Espagne, Chiendent, Maïs, Mélèze, Laurier noble, Citronnier, Pâquerette, Myrtille, Airelle rouge, Muguet, Olivier, Bugrane épineuse, Grande Ortie, Pariétaire, Parnassia, Epicéa (ou Pesse), Pi!oselle, Pervenche, Pêcher, Petit Plantain, Pin sylvestre, Prunellier, Rhubarbe des moines, Reine-des-Prés, Groseillier rouge, Eglantier, Sauge officinale, Sauge des prés, Sauge visqueuse, Sureau noir, Saponaire officinale, Joubarbe, Busserole, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

    Emménagogues (qui favorisent les règles et en augmentent le volume).
    Armoise vulgaire, Aristoloche (dangereuse), Capillaire, Petite Centaurée, Fraxinelle, lmpératoire, Douce-Amère, Gentiane, Romarin, Sauge officinale,
    Sauge des prés, Sauge visqueuse, Lamier blanc, Mélisse, Hysope, Séneçon Jacobée, Achillée millefeuille.

    Sudorifiques (qui stimulent la transpiration).
    Arnica (dangereuse), Bardane,
    Bourrache, Buis, Corydole (dangereuse), Douce-Amère, Achillée musquée, Bruyère incarnate, Grand-Taconnet, Fumeterre, Genièvre, Githago (vénéneux), Génépi des Alpes, Impératoire, Hysope, Laurier noble, Origan (ou Marjolaine sauvage), Coquelicot, Pêcher, Reine-des-Prés, Sureau noir, Saponaire officinale, Véronique sauvage (ou Thé d’Europe), Tussilage, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Pensée des Alpes.

    MALADIES DE LA PEAU logophyto.jpg

    Astringentes (en applications externes).
    Bouleau, Guimauve, Bruyère, Caille-Lait (ou Gaillet), Camomille, Petite Centaurée, Consoude, Cresson, Bruyère incarnate, Hysope, Mille-feuille,
    Myrtille, Bugrane épineuse, Pariétaire, Pervenche, Petit Plantain, Chêne rouvre, Salicaire, Sauge, Thym Serpolet, Thym.

    Cicatrisantes.
    Bardane, Basilic, Bugle, Chou,
    Consoude, Grand-Taconnet, Géranium sanguin, Mille-feuille, Pariétaire, Petit Plantain, Romarin, Salicaire, Thym, Bouillon blanc, Verge-d’Or, Pensée sauvage, Vulnéraire.

    Rubéfiantes, révulsives.
    Anémone des Alpes, Ail,
    Alliaire, Arnica, Bryone, Chélidoine, Oignon, Genièvre, Laurier noble, Mélèze, Narcisse, Epicéa (ou Pesse), Pin sylvestre, Sabine.

    MALADIES DES YEUX logophyto.jpg

    Collyres.
    Guimauve, Camomille,
    Bleuet des champs, Linaire, Mauve, Mélilot blanc, Petit Plantain.

    PARASITES INTESTINAUX logophyto.jpg

    Ail, Alliaire, Armoise, Absinthe, Camomille, Fraxinelle, Tanaisie, Thym.

                                                                                                                                                                           

    D’après A. Poletti, « Fleurs et plantes médicinales », Delachaux & Niestlé 1982

    Publié dans CLASSEMENT PAR INDICATIONS THERAPEUTIQUES, MON HERBIER DE SANTE | 6 Commentaires »

    J’AURAIS VOULU ……ETRE UNE ARTIIIIIISTE…..

    Posté par eurekasophie le 24 août 2009

    emoticone3d2031.gifnote7.gif

     

    note7.gif

                                                                                                                                                                                                               

    croquis006color.jpgcyclamenpersicum.jpg

     

    crayon.gifcrayon.gifcrayon.gif

     

     

     

    rosacentifolia1.jpgcroquis2.jpg

     

     

    Image de prévisualisation YouTube

     

     

    note7.gif

     

    note7.gifemoticone3d2031.gif

    Publié dans MES IMAGES | 6 Commentaires »

    CYCLAMEN

    Posté par eurekasophie le 31 juillet 2009

    cyclamen.jpg

    Cyclamen d’europe

    ( Cyclamen europaeum , Cyclamen purpurescens )

    Cyclamen
     Cyclamen hederifolium
    Cyclamen hederifolium
    Classification classique
    Règne Plantae
    Sous-règne Tracheobionta
    Division Magnoliophyta
    Classe Magnoliopsida
    Sous-classe Dilleniidae
    Ordre Primulales
    Famille Primulaceae
    Genre
    Cyclamen
    L., 1753
    Classification phylogénétique
    Ordre Ericales
    Famille Myrsinaceae

                                                       ( Primulacées )

    Synonyme(s) : Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour

    La taxonomie reconnaît actuellement 23 espèces de cyclamens. Les cyclamens poussent en plein air dans de nombreux pays méditerranéens où ils croissent surtout dans les régions fraîches et montagneuses. La plus grande concentration d’espèces se trouve en Asie Mineure. Cyclamen purpurascens remonte jusqu’en Europe centrale. Cyclamen somalense pousse dans le Nord-Est de la Somalie.

    Le nom Cyclamen est dérivé du grec κυκλος (cercle ou cible). Les cyclamens sont des géophytes à gros tubercule arrondi et aplati, en forme de petit pain. Dans certaines régions la croyance populaire veut que les cochons les déterrent ; d’où leur nom vernaculaire « pain de pourceau » (Sow bread en anglais, Pan porcino en italien, varkensbrood en néerlandais).

     

    cyclamen4.jpg

    HISTOIRE

    Pendant l’Antiquité, le cyclamen était surtout connu pour ses vertus thérapeutiques (il contient un puissant toxique purgatif)[2].

    Les Romains appréciaient le cyclamen pour sa floraison, son parfum et sa discrétion. La présence du cyclamen de Perse sur les îles grecques de Rhodes, Karpathos et Crète, et dans le Nord de l’Afrique (Algérie et Tunisie) semble être la conséquence d’introduction par des moines ou d’autres ordres religieux, car ses stations s’y trouvent à proximité de monastères ou dans des cimetières.

    Le cyclamen fut introduit en Europe au XVIe siècle, et fut cultivé dans les jardins botaniques de la reine Élisabeth Ire d’Angleterre. L’Église catholique y voyait le symbole du cœur de Marie qui saigne sur la terre, symbolique reprise par les peintres flamands.

    Délaissé au XVIIIe siècle, durant lequel il est plutôt considéré comme une plante de collection, le cyclamen est revenu en vogue à partir du XIXe siècle, participant au courant romantique.

     

    cyclamen3.jpg

     

     

    LES ESPECES BOTANIQUES

     

    Le genre Cyclamen est divisé en 4 sous-genres :

    • Sous-genre Corticata : Cyclamen cyprium et Cyclamen libanoticum
    • Sous-genre Cyclamen, avec trois séries :
      • Série Cyclamen : Cyclamen hederifolium et Cyclamen africanum
      • Série Persicum Cyclamen persicum et Cyclamen somalense, ainsi que Cyclamen graecum et Cyclamen rohlfsianum
      • Série Purpurascens : Cyclamen purpurascens et Cyclamen colchicum
    • Sous-genre Gyrophoebe, avec deux séries :
      • Série Cilicium : Cyclamen cilicium et espèces apparentées
      • Série Pubipedia : Cyclamen coum et espèces apparentées
    • Sous-genre Psilanthum : Cyclamen repandum et espèces apparentées

     

    Fleurs : fleurs solitaires, odorantes ; elles possèdent 5 pétales rouges, orientés vers l’arrière et formant un tube évasé.

    Feuilles : feuilles en rosette, en forme de coeur et longuement pétiolées ; le dessous est rougeâtre, le dessus marbré de blanc.

    Utilisations officinales : son bulbe contient des substances purgatives.

    Utilisations culinaires : autrefois, le bulbe était consommé.

    Utilisations autres : souvent placé dans les jardins d’agrément.

     

    repartitioncyclamen.pngCarte de répartition des Cyclamens :

     1. C. balearicum ; 2. C. repandum ; 3. C. purpurascens ; 4. C. hederifolium ; 5. C. peloponnesiacum ; 6. C. creticum ; 7. C. graecum ; 8. C. coum ; 9. C. colchicum ; 10. C. parviflorum ; C. abchasicum ; 11. C. elegans ; 12. C. alpinum ; C. intaminatum ; C. cilicium ; C. mirabile ; C. pseudibericum ; 13. C. cyprium ; 14. C. libanoticum ; 15. C. persicum ; 16. C. rohlfsianum ; 17. C. africanum

    phytotherapieplantesmedicinales3.jpgcyclamenpersicum.jpgphytotherapieplantesmedicinales3.jpg

    Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 8 Commentaires »

    PETIT JARDIN DE JUILLET ( PAGE 1)

    Posté par eurekasophie le 27 juin 2009

    Ce qu’il faut faire en Juillet
    Travaux au jardin
    Par Sébastien Jacquot

    Juillet sait mettre en éveil nos sens, sachez vous nourrir de ce qui vous entoure, et partez dans ce fabuleux voyage où les couleurs et les senteurs n’ont rien à envier aux destinations lointaines qui
    PETIT JARDIN DE JUILLET ( PAGE 1) dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS photo2
    attirent les foules. Ces paysages idylliques vous offrent leurs plus beaux souvenirs de rencontres végétales dans nos jardins, profitez de ces rencontres pour vous offrir les plus beaux bouquets pour vos intérieurs.
    Au potager
    Juillet peut se montrer comme un mois à forte chaleur, ne négligez pas l’arrosage qui vous priverait
     photo3 dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS

    des savoureux et tendres légumes d’été, attention cependant à ce que cet arrosage ne devienne pas une habitude, vos plantes pourraient en devenir capricieuses. Entretenez vos tomates en supprimant les gourmands et en les tuteurant. Vous permettrez à ces fruits, reines sur nos tables d’été, de grossir généreusement. Procédez comme en juin et semez un ou deux rangs de haricots pour prolonger la période de récolte. Faîtes de même avec les petits pois et les haricots blancs. Semez courgettes, melons et concombres que vous récolterez en fin de saison, tandis que vous disposerez en pleine terre : laitues, poireaux et choux-fleurs.

    Au verger
    Période où les fruits se gorgent des nutriments nécessaires à leur développement, c’est en ce mois de juillet que vous taillerez les branches qui semblent être tombées dans une folie grandissante, dirigeant de ce fait la sève vers les mets qui apprécieront votre geste, tout autant que vous lorsque vous vous réjouirez de votre récolte… Veillez à bien arroser vos fruitiers qui pourraient souffrir de la chaleur.

    photo1

    Au jardin d’ornement
    Le jardin se fait artiste et en ce mois de juillet nous offre ses plus beaux tableaux de couleurs. Quel plaisir pour un jardinier de voir ses plantes s’épanouir ainsi avec tant de beauté, une belle récompense sur les efforts fournis, mais ne vous relâchez pas, il reste encore du travail. N’hésitez pas à couper vos fleurs pour en faire de jolis bouquets, vous stimulerez ainsi une nouvelle floraison chez certaines plantes, taillez ainsi vos rosiers qui n’en seront que plus beaux. Vos arbustes, dont la floraison serait terminée, doivent être également taillés. Arrosez vos plantes et apportez-leur le nutriment nécessaire à leur floraison. Semez myosotis et pensées, roses trémières et cyclamens.

    Plantes d’intérieur et de balcon
    Dorlotez vos plantes d’intérieur en leur apportant un fertilisant qui leur permettra de vous offrir une somptueuse floraison qui saura embellir votre maison et ainsi ravir les yeux de vos visiteurs. Supprimez les feuilles qui semblent jaunir ainsi que les fleurs fanées. Arrosez-les régulièrement pour leur apporter l’humidité dont elles ont besoin en cette période de chaleur. Veillez surtout à ne pas exposer vos plantes au soleil direct ; en les laissant par exemple près d’une fenêtre, cela pourrait leur être fatal. Une place en bonne luminosité mais à l’ombre leur parviendra parfaitement. Elles apprécieront également une petite sortie au jardin.

    Les arbres, arbustes et haies
    Arrosez les arbres qui ont été plantés cette année, ils se montrent particulièrement sensibles à la sécheresse, vous faciliterez ainsi leur enracinement. Taillez vos arbres lorsque leur floraison est terminée.

    Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 1

    Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaires »

    PLANTES TOXIQUES OU SUSPECTES

    Posté par eurekasophie le 2 juin 2009

     

     

     

     

    toxiquesbw5.jpg

     

    toxiques2ie4.jpg

     

     

     

     

    Plantes toxiques

     

     

     ou suspectes

     

     

     

     

    c/o Hôpital Central de la Base Reine Astrid Rue Bruyn1120 Bruxelles


    Secrétariat : 02/264.96.36 

     

     

     

    TOXICITE DES PLANTES D’APPARTEMENT ET DE JARDIN

     

     

    Dr M. Mostin
    Centre Antipoisons
    c/o Hôpital Central de la Base Reine Astrid
    Rue Bruyn
    B-1120 Bruxelles
    Belgique

     

     

     

    Le Centre Antipoisons assure, jour et nuit, une permanence d’information toxicologique en
    urgence.
    Les médecins de la permanence offrent une assistance téléphonique à toute personne
    confrontée à un problème d’intoxication.
    En 2007, le Centre Antipoisons a répondu à 53.570 appels dont 43.218 étaient en rapport
    avec une exposition à un produit.
    Les produits les plus souvent en cause sont les médicaments, les produits ménagers et les
    pesticides. A côté de ces préparations, les plantes et les baies attirent également les jeunes
    enfants en âge d’explorer leur environnement en portant tout à la bouche.
    En 2007, le Centre Antipoisons a été consulté 2.186 fois pour une exposition à une plante et
    73 % de ces appels concernaient de jeunes enfants, particulièrement dans le groupe d’âge
    des moins de deux ans. Si les intoxications graves sont rares, le contact avec certaines
    plantes constitue malgré tout une expérience fort désagréable, voire douloureuse.


    PLANTES D’APPARTEMENT


    Parmi les plantes d’appartement les plus courantes, méfions-nous des Dieffenbachia.
    Le mâchonnement d’une feuille entraîne une irritation intense des muqueuses avec hypersalivation,
    voix rauque, difficulté à avaler, parfois même difficultés respiratoires.
    La présence de substances irritantes (enzyme protéolytique, cristaux d’oxalates de calcium)
    explique ces symptômes.
    Dans notre expérience, les accidents causés par le Dieffenbachia concernent surtout des
    enfants très jeunes, âgés de six mois à un an. C’est donc une plante à placer hors de portée
    des petits explorateurs en attendant de pouvoir leur expliquer qu’il est dangereux d’y toucher.
    Les Philodendrons appartiennent à la même famille botanique que les Dieffenbachia, la
    famille des Aracées. Les feuilles de certaines espèces de Philodendron contiennent des
    cristaux d’oxalates, responsables d’une irritation des muqueuses comparable à celle
    occasionnée par le Dieffenbachia. La famille des Aracées comprend également les
    Spathiphyllum et les Monstera qui peuvent également occasionner une irritation plus ou
    moins marquée.

     

    Le groupe des Ficus (Ficus benjamina, Ficus elastica ou Caoutchouc…) comprend des
    plantes d’appartement très répandues. L’ingestion d’un morceau de feuille de ficus peut être
    responsable d’un peu de diarrhée, le latex de ces plantes ayant des propriétés laxatives.
    Aucune intoxication grave impliquant les ficus, n’a été décrite.
    Les Euphorbes forment également une grande famille de plantes d’intérieur et de jardin.
    Parmi les plantes d’appartement, l’Euphorbia pulcherrima ou Rose de Noël est très
    répandue. Ses bractées colorées, rouges ou blanches, sont particulièrement attrayantes.
    Le suc de cette plante est légèrement irritant et peut être responsable d’une gastro-entérite
    (vomissements, diarrhée).
    Le latex d’autres Euphorbes est bien plus irritant que celui d’Euphorbia pulcherrima
    (poinsettia). Les épines d’Euphorbia milii ou Epine du Christ peuvent entraîner de
    douloureuses blessures; la projection dans l’oeil du latex des Euphorbes candélabres peut
    être responsable de sérieuses kératoconjonctivites.
    La manipulation des Euphorbes pour les tailler ou les rempoter mérite que l’on mette des
    gants et que l’on se protège les yeux. Il est important de bien laver la peau en cas de contact
    avec le latex d’une euphorbe : l’effet irritant du latex peut se manifester quelques heures plus
    tard et la formation de bulles peut être retardée jusqu’à 12 heures après l’exposition.
    Les petits fruits du Solanum pseudocapsicum ou Pommier d’amour ne sont pas
    comestibles. Ingérés, ils peuvent occasionner des troubles digestifs surtout s’ils sont encore
    verts.
    Les plantes du grand groupe des Azalées et des Rhododendrons peuvent contenir une
    puissante toxine, la grayanotoxine qui se retrouve notamment dans les feuilles. Il est difficile
    de prévoir la présence ou non de la toxine dans une espèce donnée. Il est donc prudent de
    placer cette plante hors de portée des enfants et des animaux domestiques, même si aucun
    cas grave ne nous a été récemment signalé en raison sans doute des faibles quantités
    habituellement ingérées.
    Le Gui et le Houx font partie du décor traditionnel des fêtes de fin d’année. Le gui jouit d’une
    réputation de plante très toxique. En pratique, l’ingestion de quelques baies n’entraîne en
    général qu’une irritation gastro-intestinale.
    Les baies de houx peuvent également être responsables de diarrhées toujours très gênantes
    chez un jeune enfant.
    Les bulbes de Jacinthes, Tulipes, Narcisses et Jonquilles sont parfois confondus avec
    des oignons et utilisés pour agrémenter une salade ou un potage. Les vomissements ne se
    font, en général, pas attendre et limitent probablement la gravité de l’intoxication.
    Diarrhées et douleurs abdominales complètent parfois ce désagréable tableau. Il faut donc
    éviter de ranger les bulbes de plantes ornementales avec les oignons et échalotes.
    L’eau des vases où séjournent longtemps des fleurs coupées s’enrichit de matières diverses
    provenant des tiges et des feuilles. Il y a aussi, bien entendu, un problème de
    développement de bactéries. Des malaises ont été rapportés après ingestion accidentelle
    d’eau de jonquille, de narcisse et de muguet.
    Signalons qu’au moment d’un appel au Centre Antipoisons, nous sommes souvent
    confrontés à un problème d’identification de la plante. Il n’est pas toujours facile de
    reconnaître par téléphone ″la plante verte à petites feuilles ovales″, motivant l’appel.

    Le recours en urgence à l’aide d’un fleuriste est parfois nécessaire et représente toujours une perte de temps.

    Nous vous recommandons de connaître le nom (si possible le nom latin) de vos plantes
    d’intérieur. En cas d’accident, les recherches seront plus faciles et nous pourrons
    rapidement vous conseiller l’attitude à adopter.

     

    PLANTES DE PARC ET DE JARDIN

    Les petits épis de baies rouge-orange, qui attirent le regard dans les sous-bois en automne,
    signalent la présence d‘Arum maculatum.
    Les baies d’arum sont toxiques. D’une saveur douce au premier abord, elles entraînent
    quelques minutes après l’ingestion un gonflement douloureux des lèvres et de la langue ainsi
    qu’une irritation intense des muqueuses de la bouche.
    Les baies rouges du chèvrefeuille (Lonicera sp.) sont parfois confondues avec des
    groseilles. Elles ne sont pas comestibles mais ne méritent sans doute pas leur réputation de
    haute toxicité. Les constituants responsables de la toxicité des chèvrefeuilles sont mal
    connus, la prudence est donc recommandée.
    Il existe une grande variété de cotoneaster. Les fruits de ces arbustes décoratifs très
    répandus contiennent de faibles quantités de glycosides cyanogéniques. En pratique,
    l’ingestion de quelques baies est peu dangereuse et n’entraîne pas de symptômes sérieux.
    Les gousses de cytise, ou pluie d’or (Laburnum sp.), ressemblent un peu à des haricots.
    Les enfants les récoltent parfois pour jouer à la dînette et courent ainsi un risque
    d’intoxication à la cytisine contenue dans les graines. Les effets de la cytisine sont
    comparables à ceux de la nicotine.
    Des vomissements abondants sont l’un des premiers signes de l’intoxication et contribuent
    sans doute à en limiter la gravité.
    Des troubles cardiovasculaires sont néanmoins à craindre et une observation de quelques
    heures à l’hôpital est en général conseillée.
    Les Datura (Datura stramonium, pomme épineuse) et les Brugmansia appartiennent à la
    même famille. Les Brugmansia connaissent une certaine vogue comme plantes
    d’appartement en raison de leurs superbes longues fleurs en trompette. Toutes les parties de
    ces plantes, et en particulier les graines, contiennent des alcaloïdes très toxiques. L’ingestion
    d’une petite quantité de matière végétale suffit à entraîner une intoxication.
    Toutes les parties de l’if (Taxus baccata), sauf la chair rouge de l’arille (« fruit »), contiennent
    une toxine très puissante, la taxine. La graine noire au centre de l’arille en contient
    également. Des cas d’intoxication très sévères ont été rapportés après absorption d’une
    décoction de feuilles.
    Les chevaux sont particulièrement sensibles à la toxicité de l’if.
    Les glycosides cyanogéniques (libérant du cyanure) contenus dans le feuillage et le noyau
    des fruits du laurier-cerise (Prunus laurocerasus) expliquent la toxicité de cette plante.
    Des cas d’intoxications ont été décrits chez l’animal (bovins, chèvres).
    La chair des fruits mûrs est peu dangereuse.

    Les feuilles et surtout les baies du lierre (Hedera) sont toxiques. Les baies sont très amères
    et il est donc peu probable qu’un enfant en avale beaucoup. En grande quantité, feuilles et
    baies provoquent de sérieux troubles gastro-intestinaux .
    Les enfants goûtent souvent aux beaux fruits bleus du mahonia qui sont heureusement
    inoffensifs.
    Le bel orange vif des fruits du pyracantha est bien tentant pour les enfants. L’ingestion de
    ces baies n’occasionne heureusement que des symptômes d’irritation gastro-intestinale.
    Les baies rouges du Skimmia japonica posent peu de problèmes. L’ingestion de plusieurs
    baies entraîne parfois quelques nausées, une diarrhée et une irritation de la bouche.
    Les enfants sont souvent attirés par les fruits rouge-orange en grappe du sorbier.
    L’ingestion d’une poignée de baies ou plus peut entraîner des troubles digestifs.
    Les baies de sureau noir peuvent être consommées cuites. Crues, elles ont un effet laxatif et
    entraînent nausées, vomissements et diarrhée.
    Les baies blanches de la symphorine (Symphoricarpus albus) éclatent à la pression.
    Elles ne sont pas comestibles mais leur toxicité est faible. Ingérées en grande quantité, elles
    peuvent occasionner quelques troubles digestifs.
    Les baies rouges ou noires des viornes (Viburnum opulus, Viburnum lantana et autres
    espèces cultivées) peuvent provoquer une violente gastro-entérite.

     

     

     

    LISTE DES PLANTES TOXIQUES

     

     

    REMARQUES PRÉLIMINAIRES

     

     

    Cette liste n’est pas complète. Elle reprend les plantes les plus courantes. Si un accident se
    produisait avec une plante ne figurant pas dans la liste, il ne faut pas en conclure que cette
    plante n’est pas toxique mais plutôt se renseigner auprès du Centre Antipoisons.
    Dans la liste, les plantes dont le nom est souligné sont considérées comme très toxiques.
    Dans une famille avec des petits enfants, il vaudrait sans doute mieux ne pas les avoir dans
    la maison ou dans son jardin.
    Il est probablement impossible d’exclure toutes les plantes toxiques de son jardin. Il est plutôt
    à conseiller d’éduquer très tôt les enfants à ne pas toucher aux plantes et à ne pas
    consommer des baies sans demander d’abord l’avis d’un adulte.
    Certains colliers artisanaux constitués de graines de plantes (Ricinus, Abrus precatorius)
    peuvent s’avérer très toxiques !

     

     

     

    PLANTES D’APPARTEMENT

     

    1. PLANTES DONT LE SUC EST IRRITANT POUR LA PEAU ET LES MUQUEUSES

     

     

    - ALLAMANDA CATHARTICA
    - ALOCASIA
    - ANTHURIUM
    - ARISAEMA
    - BEGONIA
    - CALADIUM
    - CAPSICUM FRUTESCENS (Petit Piment) : le suc est très irritant
    - CLUSIA MAJOR
    - CODIAEUM VARIEGATUM (Croton)
    - DIEFFENBACHIA : le suc est extrêmement irritant

    - EUPHORBIA MILII (Epine du Christ) :
    le suc est extrêmement irritant
    - EUPHORBIA PULCHERRIMA (Rose de Noël, Poinsettia) :
    le suc est irritant
    - EUPHORBIA LACTEA, EUPHORBIA TRIGONA et autres Euphorbes candélabres :
    le suc est extrêmement irritant
    - EUPHORBIA (autres espèces) : idem
    - FICUS ELASTICA (Caoutchouc), FICUS BENJAMINA …. :
    le suc est modérément irritant
    - MONSTERA DELICIOSA
    - NEPHTHYTIS
    - PHILODENDRON

    - SCHEFFLERA
    - SCINDAPSUS
    - SPATHIPHYLLUM
    - SYNGONIUM
    - XANTHOSAMA
    - ZANTEDESCHIA

    2. PLANTES QUI SONT TOXIQUES SI ELLES SONT AVALEES

    - ALOE
    - AMARYLLIS : toute la plante, mais surtout le bulbe
    - ASCLEPIAS : toute la plante
    - AZALEA : toute la plante
    - BRUNFELSIA : toute la plante
    - CALLUNA VULGARIS (Bruyère commune) : toute la plante
    - CATHARANTHUS ROSEUS (Pervenche de Madagascar) :
    toute la plante
    - CLIVIA MINIATA : toute la plante mais surtout le bulbe
    - COLCHICUM BYZANTINUM :
    toute la plante est très toxique
    - CYCAS REVOLUTA
    - CYCLAMEN : surtout le bulbe
    - CYPERUS (Papyrus)
    - EUONYMUS (Fusain) : toute la plante, surtout les fruits
    - GLORIOSA SUPERBA : toute la plante est très toxique
    - HEDERA (Lierre) : les feuilles et les fruits sont toxiques
    - HYDRANGEA (Hortensia) : toute la plante.

    -IPOMOEA TRICOLOR : toute la plante-

    JATROPHA PODAGRICA : toute la plante-

    NERIUM OLEANDER (Laurier-Rose) : très toxique
    - RHODODENDRON : toute la plante
    - SOLANUM PSEUDOCAPSICUM (Pommier d’Amour) :
    les fruits sont modestement toxiques.

     

     

     

    PLANTES DE JARDIN ET PLANTES SAUVAGES

     

     

    1. PLANTES DONT LE SUC OU UNE PARTIE DE PLANTE SONT IRRITANTS POUR LA PEAU ET LES

     

    MUQUEUSES

     

     

     

    - AILANTHUS ALTISSIMA (Ailante glanduleux, Vernis du Japon):
    l’écorce et les feuilles peuvent provoquer la formation de cloques sur la peau
    - ARUM MACULATUM (Arum, Pied de veau) :
    toute la plante est très irritante
    - ANEMONE
    - ASARUM EUROPAEUM (Asaret)
    - CALLA PALUSTRIS (Calla) :
    le suc est très irritant
    - CHELIDONIUM MAJUS (Chélidoine) :
    le suc est très irritant, la plante est toxique
    - CLEMATIS (Clématite) :
    le suc peut provoquer des cloques sur la peau
    - CLEMATIS VITALBA (Clématite des haies) :
    le suc peut provoquer des cloques sur la peau
    - DAPHNE MEZERUM (Bois gentil, Bois joli) :
    les baies, l’écorce et les feuilles sont très irritantes
    - EUPHORBIA (Euphorbes) :
    le lait de la plante est extrêmement irritant
    le contact avec les yeux peut causer de graves dégâts
    - GINKGO BILOBA :
    le contact avec l’enveloppe de la graine peut provoquer une forte irritation
    cutanée
    - HERACLEUM MANTEGAZZIANUM (Grande Berce, Berce du Caucase) :
    le suc de la plante provoque de graves brûlures quand la peau est exposée au
    soleil (photosensibilisation)
    - HYACINTHUS ORIENTALIS (Jacinthe) :
    toutes les parties de la plante sont irritantes pour la peau

    - SEDUM ACRE (Orpin âcre) : le suc est irritant pour la peau et les muqueuses
    - TAMUS COMMUNIS (Tamier, Herbe aux femmes battues) :
    le suc provoque une irritation importante de la peau et des muqueuses

     

     

    2. PLANTES QUI SONT TOXIQUES LORSQU’ELLES SONT AVALÉES

     

     

     

    - ABRUS PRECATORIUS (Pater Noster) :
    les graines de cette plante de serre, parfois utilisée dans des colliers
    artisanaux, sont très toxiques
    - ACONITUM NAPELLUS (Aconit) :
    toute la plante est très toxique
    - ACONITUM VULPARIA (Aconit jaune) :
    toute la plante est très toxique
    - ACTAEA SPICATA (Actée en épi) : les baies sont toxiques
    - ADONIS VERNALIS (Adonis) : toute la plante est très toxique
    - AETHUSA CYNAPIUM (Petite ciguë) :
    toute la plante est toxique
    - AESCULUS HIPPOCASTANUM (Marronnier d’Inde) :
    le fruit est toxique
    - ANAGYRIS FOETIDA ( Bois puant) :
    toute la plante est toxique
    - AQUILEGIA (Ancolie) : surtout les graines
    - ARGEMONE MEXICANA (Argémone) : toute la plante est toxique
    - ASCLEPIAS (Herbe à la ouate) : toute la plante est toxique
    - ASPARAGUS OFFICINALIS (Asperge) : les baies sont toxiques
    - ATROPA BELLA-DONNA (Belladone) :
    toute la plante est très toxique
    - AUCUBA JAPONICA (Aucuba) :
    les feuilles et les baies sont modérément toxiques
    - AZALEA (Azalée) : les fleurs et les feuilles sont toxiques

    - BERBERIS VULGARIS (Epine-vinette) et autres espèces cultivées :surtout les racines, les baies sont peu toxiques-

    BRUGMANSIA : toute la plante est très toxique
    - BRYONIA DIOICA (Bryone) : les baies sont très toxiques
    - BUXUS SEMPERVIRENS (Buis) : les feuilles sont très toxiques
    - CICUTA VIROSA (Ciguë vireuse) :
    toute la plante est très toxique
    - COLCHICUM AUTUMNALE (Colchique) :
    toute la plante est très toxique
    - CONIUM MACULATUM (Grande Ciguë) :
    toute la plante est très toxique
    - CONVALLARIA MAJALIS (Muguet) : toute la plante est toxique
    - CORNUS SANGUINEA (Cornouiller sanguin) :
    les baies sont modérément toxiques
    - CORYDALIS (Corydale) : la plante est modérément toxique
    - COTINUS COGGYGRIA (Arbre à perruques) :
    les feuilles et les fruits sont toxiques
    - COTONEASTER : les baies sont modérément toxiques
    - CRATAEGUS (Aubépine) : les baies sont modérément toxiques
    - CYTISUS SCOPARIUS (Genêt à balais) :
    les cosses, les graines, les jeunes tiges et les feuilles
    - DATURA STRAMONIUM (Stramoine) :
    toute la plante est très toxique
    - DELPHINIUM AJACIS (Dauphinelle d’Ajax) :
    surtout les fruits et les graines
    - DELPHINIUM CONSOLIDA (Pied d’alouette) :
    surtout les fruits et les graines
    - DIGITALIS PURPUREA (Digitale + variétés cultivées) :
    toute la plante est très toxique
    - EUONYMUS EUROPAEUS (Fusain) : les baies sont très toxiques
    - FRANGULA ALNUS (Nerprun, Bourdaine) : surtout les baies 

    - GALANTHUS NIVALIS (Perce-Neige) : le bulbe
    - HEDERA HELIX (Lierre) : les feuilles et les baies
    - HELIOTROPIUM EUROPAEUM (Héliotrope) : toute la plante (très rare chez nous)
    - HELLEBORUS NIGER (Ellébore noire, Rose de Noël) :
    toute la plante est très toxique
    - HYACINTHOIDES ( Jacinthe sauvage, Jacinthe d’Espagne ) : le bulbe
    - HYOSCYAMUS NIGER (Jusquiame noire) : toute la plante
    - HYPERICUM PERFORATUM (Millepertuis) : feuilles et fleurs
    - ILEX AQUIFOLIUM (Houx) : les baies sont modérément toxiques
    - KALMIA : les feuilles, les fleurs et les tiges
    - LABURNUM ANAGYROIDES (Cytise, Pluie d’Or) :
    toute la plante est très toxique
    - LATHYRUS ODORATUS (Pois de senteur) :
    les cosses et les graines
    - LIGUSTRUM OVALIFOLIUM et LIGUSTRUM VULGARE (Ligustrum) : surtout feuilles
    et baies
    - LOBELIA (Lobélie ) : toute la plante
    - LONICERA (Chèvrefeuille) : les baies et les feuilles
    - LUPINUS (Lupin) : surtout les graines
    - LYCIUM BARBARUM (Lyciet) :
    toute la plante est toxique, sauf l’écorce et les baies
    - LYCOPERSICON (Tomate) :
    les feuilles, les tiges, les tomates vertes
    - MAHONIA AQUIFOLIUM (Mahonia) :
    les baies ne sont pas toxiques
    - NARCISSUS PSEUDONARCISSUS (Jonquille) :
    toute la plante, surtout le bulbe

    - NERIUM OLEANDER (Laurier-Rose) :
    toute la plante est très toxique
    - NICOTIANA (Tabac) et espèces ornementales :
    toute la plante est très toxique sauf les graines mûres
    - PAPAVER (Pavot, Coquelicot) :
    toute la plante est très toxique sauf les graines mûres
    - PARIS QUADRIFOLIA (Parisette) :
    très toxiques, surtout les baies
    - PHYTOLACCA AMERICANA (Teinturier, Raisin d’Amérique) :
    toute la plante, surtout les baies non mûres
    - PODOPHYLLUM PELTATUM (Podophylle) : toute la plante
    - POLYGONATUM MULTIFLORUM (Sceau de Salomon) :
    les baies sont très toxiques
    - PRUNUS LAUROCERASUS (Laurier-cerise) : toute la plante
    - PULSATILLA VULGARIS (Pulsatille) : toute la plante
    - PYRACANTHA (Buisson ardent) :
    les baies sont modérément toxiques
    - RANUNCULUS (Bouton d’Or) : toute la plante
    - RHEUM (Rhubarbe) : les feuilles et les racines
    - RHODODENDRON : toute la plante
    - RICINUS COMMUNIS (Ricin) :
    toute la plante est toxique, surtout les graines fréquemment utilisées
    dans les colliers artisanaux
    - ROBINIA PSEUDOACACIA (Robinier faux-acacia) :
    écorce, feuilles, graines
    - SALVIA (Sauge) :
    les feuilles sont peu toxiques mais il faut éviter de boire les décoctions de
    manière régulière
    - SAMBUCUS NIGRA (Sureau) :
    les baies non mûres sont modérément toxiques
    - SENECIO (Séneçon) : toute la plante

     

    - SOLANUM DULCAMARA (Morelle douce-amère) :surtout les baies non mûres

    - SOLANUM NIGRUM (Morelle noire) :
    surtout les baies non mûres
    - SOLANUM TUBEROSUM (Pomme de terre) :
    les feuilles, les baies, les fleurs, les tiges, les pommes de terre vertes, les
    germes
    - SORBUS (Sorbier) : les baies sont peu toxiques
    - SYMPHORICARPUS ALBUS (Symphorine) :
    les baies sont modérément toxiques
    - TAXUS BACCATA (If) :
    les graines et les feuilles sont très toxiques
    - THUYA : toute la plante
    - TULIPA (Tulipe) : surtout le bulbe
    - VACCINIUM ULIGINOSUM (Myrtille de loup) :
    feuilles et fruits
    - VIBURNUM (Viorne) : surtout les baies
    - VISCUM ALBUM (Gui) :
    surtout les feuilles
    les baies sont peu toxiques
    - WISTERIA SINENSIS (Glycine) :
    surtout les cosses et les graines 

     

    De nombreux végétaux, sans doute lassés de se faire dévorer sans vergogne par tant d’herbivores, ont trouvé une méthode fort dissuasive :
    - le poison.

    Par exemple, l’aconit, belle fleur bleue de montagne en forme de casque, est la plus toxique des plantes de France [1]).

    Les plantes toxiques sont fort nombreuses dans le monde, tellement, qu’on pourrait se demander comment font les herbivores et omnivores pour ne pas tous crever dans d’atroces souffrances.

     

    En fait, il existe plusieurs techniques.
    - Avoir un organisme à toute épreuve et résister au poison. Une limace peut manger les amanites phalloides, mortelles pour l’Homme, sans aucun problème.

    Les enfants, n’essayez pas de faire ça chez vous. Ces limaces sont de vraies professionnelles qui ont subi un long entrainement.

    - Ne manger que la partie non empoisonnée de la plante. Par exemple, le plant de pomme de terre présente des feuilles toxiques. Mais pas les tubercules.

    Heureusement. Si la patate devenait toxique, la Belgique, l’Allemagne et le Nord de la France seraient rayés de la carte. Seuls resteraient quelques bouffeurs de choucroute errant parmi les décombres, l’œil hagard et les intestins gonflés de flatulences. Une horreur.

    - De nombreux herbivores vivant dans des zones riches en plantes toxiques se gavent d’argile. On soupçonne que l’argile a une action contre-poison. Mais ce n’est pas prouvé.

    GIF - 30.9 ko

    les poisons végétaux

    Je rappelle qu’il est inutile de se rouler dans la boue après un empoisonnement à l’alcool. Ce n’est pas une attitude scientifique.
    - Plus technique, la méthode de la chenille du papillon monarque

    Cette petite chérie ne mange que des plantes toxiques dont le poison n’a aucun effet sur elle. Elle recycle ces poisons dans son épiderme, de sorte que quand un oiseau en mange une, il n’en mange pas deux :
    - brûlures de l’estomac et vomissements seront son châtiment.

    Ce qui m’inspire 2 réflexions :
    - Je n’ai jamais vu d’oiseau vomir ;
    - L’ourse verte a dû par inadvertance manger une chenille en allant à la bière pride.

    [1] Elle fut d’ailleurs utilisée jusqu’au 17e siècle pour empoisonner les armes blanche.

     

    Publié dans | 16 Commentaires »

     

    Quantum SCIO |
    Le Mangoustan |
    actumed |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
    | Psychothérapeute PAU
    | Soleil levant