• Accueil
  • > Recherche : cumin propriétés médicinales

Résultats de votre recherche

ANETH ODORANT

Posté par eurekasophie le 10 juin 2009

 

 

Fiche technique de l’Aneth odorant

Aneth odorant
 Anethum graveolens
Anethum graveolens
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Anethum
Nom binominal
Anethum graveolens

Nom latin : Anethum graveolens

Noms usuels : Fenouil bâtard, Fenouil puant.

Famille : Ombellifères

 

Originaire de l’Asie occidentale, l’aneth s’est parfois ensauvagé dans le Sud de la France à la suite d’anciennes cultures. Il y est rare. On le sème encore ici et là dans les jardins. Très proche du fenouil, il en a les fleurs jaunâtres et les feuilles filiformes. Il s’en distingue cependant par sa couleur bleutée, son odeur forte, peu agréable (d’où les noms de fenoua puant, fenouil bâtard), et par ses fruits (« graines ») aplatis et bordés d’une marge presque ailée. On utilise les fruits que l’on récolte à la maturité des ombelles.

RÉCOLTE
Quand les fruits sont bruns et que ceux du centre de l’ombelle principale se détachent facilement, on coupe les ombelles aux ciseaux. On les-laisse pendant trois jours à l’air, sous abri, puis on les bat sur une toile ; on trie ensuite en vannant et en tamisant et, avant de conserver les fruits dans des boîtes ou des sacs hermétiques, on les fait bien sécher, étalés en couche mince.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES
L’aneth partage avec les autres Ombellifères aromatiques, anis vert, carvi, cumin, fenouil, des vertus stimulantes, stomachiques et carminatives qui le recommandent dans l’atonie digestive, les flatuosités, les digestions difficiles, etc. On le prend sous la forme d’une excellente infusion parfumée (5 à 8 g de semences par litre d’eau bouillante), infusion efficace en particulier dans le hoquet et les vomissements nerveux. Il peut s’utiliser, associé au fenouil et au cumin, comme galactogène.

USAGES DIVERS
L’aneth était déjà un aromate chez les Romains qui le prisaient fort .. Ils lui attribuaient le pouvoir d’accroître l’énergie physique, et les gladiateurs en consommaient avec » tous leurs aliments. Sa. feuilles hachées et ses semences pulvérisées (au moulin à poivre) parfument agréablement les salades. Il s’emploie comme le fenouil dans la sauce des poissons et comme l’estragon pour parfumer le-vinaigre. –En corse les confitures et entre dans la composition de beaucoup de liqueurs digestives.

Voici la vieille recette d’un « rataâa de six graines », très propre « pour l’estomac, pour la colique, pour les indigestions et les vents » :
« Il faut six pintes de- bonne eau-de-vie (une pinte = un litre environ ; nos ancêtres ne craignaient pas les fortes doses de les mettre dans-des bouteilles de verre, et mettre dans chaque pinte,-une demi-once (15 g) de chacune des graines Ci-dessous, à savoir, de .la graine d’aneth, de la graine-de fenouil, de celle de coriandre, de celle de chervis, de celle de carotte, et d’anis de Florence, Illes faut bien-éplucher et les concasser ;. puis les jeter dans des bouteilles où sera votre eau-de-vie, – et les mettre infuser au soleil durant trois semaines, ou plus si l’on veut, les remuant tous les jours trois ou quatre fois; on peut aussi faire infuser sans les mettre au soleil, y-employant un peu plus de temps,comme un mois ou six semaines. Après cette infusion il faut passer votre ratafia dans un blanchet ou chausse, qui n’ait encore servi qu’à cela ;et l’ayant passé vous ajouterez une demi-livre (- une demi-livre actuelle) de bon sucre candi sur chaque pinte que vous ferez fondre avec un peu d’eau en manière de sirop, et après vous le mettrez dans vos: bouteilles et les boucherez soigneusement. On en peut boire après les repas deux cuillerées, ou à jeun si l’on veut.« 

CULTURE
Comme on ne rencontre que très rarement l’aneth, à l’état subspontané, dans les lieux incultes proches des jardins, il est nécessaire de le cultiver. Les graines de cette plante annuelle doivent être semées sitôt qu’elles sont récoltées, sinon elles lèvent mal. L’aneth demande une terre bien meuble et une bonne exposition ; hormis des binages, il n’exige aucune façon culturale particu­lière. C’est une plante digne de tous les jardins d’herbes. Les bonnes maisons d’horticulture en fournissent la graine.

anethdct800.jpg  

Publié dans "A**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

TIS ‘ANNE

Posté par eurekasophie le 31 mars 2009

allaitement.jpg

phytotherapieplantesmedicinales2.jpgDans votre tasse…..phytotherapieplantesmedicinales2.jpg

POUR ALLAITER

Vous venez d’avoir un enfant et vous désirez l’allaiter. Il se peut que la fatigue, le stress ou l’anxiété vous donnent l’impression de ne pas avoir suffisamment de lait. Surtout ne vous découragez pas, un temps d’adaptation plus ou moins long est parfois nécessaire selon les mamans. Votre lait est le meilleur aliment que puisse trouver votre bébé et, de plus, il est chargé de vos propres anticorps qui aideront l’enfant à se défendre devant les multiples agressions auxquelles il devra être confronté. Alors, persévérez, votre corps va s’habituer au fil du temps et les petits désagréments du début vont disparaître. Mais quelques principes de bon sens sont à appliquer. Sachez que votre alimentation se doit d’être assez riche. Vous devez aussi boire abondamment, alors n’hésitez pas et profitez de ces quelques tisanes galactogènes.

LA CAROTTE SAUVAGE :D aucus carota

Plante sauvage de la famille des ombellifères, la carotte sauvage s’apparente à la carotte cultivée, la racine s’en distinguant par sa taille plus mince et sa couleur blanche. Ses feuilles sont velues et finement découpées et ses fleurs se réunissent en ombelles blanches au centre desquelles se distingue une fleur pourpre ou noire. Elle pousse dans les fossés, terrains incultes, prairies sauvages. Les fruits sont riches en flavonoïdes et en essence aromatique. Ils ont des propriétés digestives, carminatives et galactogènes.

Θ Infusion: dans une tasse d’eau bouillante, ajoutez une cuillerée à café de semences. Couvrez, laissez infuser 15 à 20 minutes et prenez-en 3 fois par jour.

LA PIMPRENELLE : Poterium sanguisorba

pimprenelle.jpg

Plante vivace des prairies humides, elle porte de longues feuilles dentées vert-gris qui encadrent une longue tige au sommet de laquelle trônent des pompons de minuscules fleurs pourpres. Elle referme une essence aromatique et des tanins. Les Anciens lui reconnaissaient une action favorisant la lactation.

Θ Décoction: dans un litre d’eau froide, jetez 30 g de plante fraîche et portez à ébullition. Diminuez la cuisson et laissez mijoter une quinzaine de minutes. Buvez le liquide obtenu dans la journée.

FENOUIL, CUMIN, ANIS ET ANETH

Ces quatre plantes font partie de la famille des Apiacées. Leurs fruits possèdent des propriétés communes. Outre leur action digestive reconnue, ils favorisent la montée de lait.

Le fenouil, Foeniculum officinale, est une plante vivace bien connue, aux tiges dressées d’un à deux mètres. Ses fleurs jaunes en ombelles fleurissent de juillet à septembre.

Le cumin, Cuminium cyminum, plante herbacée originaire d’Egypte, a une taille plus réduite, 50 cm, et ses fleurs en bouquets sont blanches ou rosées. Elle est abondamment cultivée en Allemagne et aux Pays-Bas.

L’anis, Pimpinella anisum, est familière de la région méditerranéenne. Ses tiges creuses ne dépassent pas 50 cm et ses feuilles sont constituées de trois folioles en dentelle.

Quant à l’aneth, Anethum graveolens, originaire des régions du Proche-Orient, elle ressemble beaucoup au fenouil, mais avec une stature moins imposante et une odeur anisée absente.

Θ Tisane:dans une tasse d’eau bouillante, ajoutez une cuillerée à café d’une semence de votre choix, couvrez, laissez reposer 10 minutes et buvez après les repas.

Θ Tisane (variante ): versez 15à 30 g de semences d’une des quatre plantes dans 1 litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 15 minutes et prenez une tasse après chaque repas.

Θ Tisane de semences variées: mélangez en quantité égale des graines de cumin, des graines de fenouil et d’anis. Versez en une cuillerée à cafédans une tasse d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 10 minutes et prenez-en 3 fois par jour après les repas.

Θ Décoction agrémentée par l’apport d’autres plantes: jetez dans 250 ml d’eau froide une cuillerée à soupe d’un mélange constitué de 25 g de semences de fenouil, 25 g de semences de cumin, 25 g de cônes de houblon, 25 g d’orties blanches et 50 g de galéga. Portez à ébullition et laissez cuire 2 minutes en couvrant. Stoppez votre gaz et laissez reposer encore 10 minutes. Buvez dans la journée.

Θ Tisane des 4 semences chaudes: préparez un mélange à parties égales de semence d’anis, de fenouil, d’aneth et de cumin. Dans un litre d’eau bouillant, versez 10 g de ce mélange, couvrez et laissez infuser 10 minutes. Buvez dans la journée, de préférence après les repas ou avant chaque tétée.

LE GALEGA: Galéga officinalis

galga1.jpg                                                  galga2.jpg

Plante vivace d’un mètre de haut, le galéga, aussi appelé faux indigo, se plaît dans les lieux frais, marais ou le long des fossés. Originaire d’Asie occidentale et du centre et sud de l’Europe, on peut le rencontrer dans les potagers où il est cultivé. De la famille des Fabacées ou légumineuses, il se caractérise par des feuilles composées aux nombreuses folioles, de couleur verte bleutée. Sa silhouette dense laisse apparaître des grappes de fleurs bleues de juin à septembre. Cette herbe était précieuse chez les nourrices, car elle augmentait leur production de prolactine et, à l’époque de la Renaissance, elle fut étudiée par un Allemand, Camerarius, qui devint célèbre après avoir prouvé ses propriétés galactogènes. Le galéga doit être utilisé avec précaution, les dosages ne doivent pas être augmentés sans un risque de toxicité.

Θ TISANE : jetez 20 g de fleurs séchées dans un litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 10 minutes et prenez 3 tasses dans la journée.

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 1 Commentaire »

LE CURCUMA

Posté par eurekasophie le 9 février 2009

Comment lire une taxobox Curcuma
Curcuma longa
Curcuma longa
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Ordre Zingiberales
Famille Zingiberaceae
Genre Curcuma
Nom binominal
Curcuma longa
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Zingiberales
Famille Zingiberaceae
Curcuma réunionnais en fleurCurcuma réunionnais en fleur

CURCUMA
ZEDOAIRE

CURCUMA LONGA
CURCUMA ZEDOARIA

ZINGIBERACEAE

Les plantes de la famille des zingiberaceae sont utilisées sur tous les continents, et principalement dans les régions tropico-équatoriales, pour leurs propriétés odoriférantes, culinaires (épices) et médicinales , qui sont partagées à des degrés divers par tous les genres.Les plus connus, Zingiber, Curcuma, Hydechium, proviennent de l’Eurasie mais sont cultivés ou subspontanés dans l’ensemble du monde de même pour des genres purement américains (Costus, Renealmia).
On citera aussi les genres Kaemferia, Alpinia, Ammomum, Boesenbergia.
Ce sont en général de grandes herbes sauvages, vivaces par un rhizome et préférant les lieux humides
On les cultive pour leur rhizome (curcuma, gingembre) ou comme plantes décoratives pour leurs épis floraux colorés et leurs grandes feuilles (rose de porcelaine, iris de Florence). En médecine traditionnelle on les utilise pour traiter de nombreuses affections:

  • comme « régulateurs » des troubles génitaux féminins: antiabortif, emménagogue(voir lexique), régulateur de la menstruation,
  • comme anti-inflammatoires, antipyrétiques(voir lexique), antirhumatismaux,
  • dans les affections broncho-pulmonaires: antiasthmatiques, antitussifs et expectorants (voir lexique),
  • enfin pour traiter des troubles digestifs variés: antiémétiques, antiulcéreux, antispasmodiques et antidyspeptiques(voir lexique).

.
Le CURCUMA fait l’objet de culture importantes aux Indes, au Sri Lanka, en Indonésie, en Chine mais aussi en Caraïbe et dans certaines îles du Pacifique.
Vivace par son rhizome, le curcuma a de grandes feuilles engainantes et un épi de fleurs jaunâtres avec des bractées teintées de rose ou de pourpre.
On récolte le rhizome après dessèchement des parties aériennes, il est séché, débarrassé de ses racines et téguments écailleux.
La cassure montre l’intérieur jaune à rouge-orangé d’odeur aromatique

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

costus.jpg Riche en amidon (45 à 55%), le curcuma renferme 2 à 6% d’huile essentielle (voir lexique) et des colorants, les curcuminoïdes (jusqu’à 8%), dont le composé majoritaire est la curcumine (50 à 60%).L’huile essentielle du jus de rhizome est antiseptique, antimicrobienne et répulsive pour les insectes.
L’activité anti-inflammatoire de la curcumine est mal expliquée: inhibition de certains enzymes, action sur la synthèse des prostaglandines ou action directe sur les granulocytes. Elle est assez nette aussi bien sur l’inflammation aiguë que chronique.
La curcumine montre un activité anti ulcérogène sur l’estomac: protection contre l’ulcère par stress ou par toxique et aussi restauration de la muqueuse gastrique sur l’ulcère provoqué.
Enfin l’extrait hydroalcoolique de rhizome est un protecteur du parenchyme hépatique (toxicité induite par le tétrachlorure de carbone).
Certains auteurs pensent que l’activité anti-inflammatoire et antihépatotoxique est due à des propriétés antyoxydantes, antiradicaux libres (voir lexique).

 Le rhizome de curcuma en poudre est le constituant principal du « curry » alimentaire.
Frais, le rhizome exsude un jus réputé antiscorbutique, colorant en jaune les tissus (tissu de Madras) ou servant de peinture corporelle (mélangé à de l’huile de coco), enfin c’est un bon répulsif pour les moustiques.
 

curcumacarrecomp.jpg La curcumine (poudre de rhizome ou extrait hydroalcoolique) est un colorant alimentaire atoxique et particulièrement stable (chaleur et Ph).En Inde et en Chine on l’utilise comme anti-inflammatoire dans le traitement des rhumatismes.On peut penser que dans le « curry », le curcuma compense en partie les effets irritants sur la muqueuse digestive des autres composants (surtout le piment).Le curcuma entre dans la composition de nombreux phytomédicaments utilisés comme cholérétiques et cholagogues(voir lexique), dans les troubles dyspeptiques d’origine hépatique. On peut raisonnablement l’employer comme antiulcérogène et protecteur de la muqueuse gastrique.

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 9 Commentaires »

PROPRIETES DES PLANTES MEDICINALES

Posté par eurekasophie le 28 janvier 2009

Tous les végétaux possèdent des propriétés, en plus ou moins grande quantité, scientifiquement appréciées ou non, utiles à l’homme ou à d’autres habitants de la planète. La «mauvaise herbe» n’existe pas, elle n’est mauvaise que pour certains, parfois pour un temps seulement.
Une liste, non exhaustive, de ces propriétés nous permet de prendre en considération les vertus qui, de tout temps, ont été reconnues aux «simples».

ADIPOGÈNE
Qui fait grossir
Ex : Fenugrec

AMER
Qui influence les fonctions gastriques et corrige le manque d’appétit. Utile en général avant les repas.
Ex : Absinthe – Acore – Benoîte – Camomille – Cataire – Centaurée petite – Chardon bénit – Chélidoine – Chicorée – Epine-vinette – Fumeterre – Garance – Gentiane – Germandrée – Hélianthe – Houblon – Houx – Laitue – Lichen – Lilas – Limnanthème – Marrube blanc – Ményanthe – Noyer – Patience – Pervenche – Pissenlit – Saule – Tanaisie – Véronique – Verveine officinale

ANALGESIQUE
Qui calme la douleur.
Ex : Camimille – Chanvre – Colchique – Ellébore – Ficaire – Grande cigüe – Laitue – Menthe – Pavot

ANAPHRODISIAQUE
Substance qui calme les désirs
Ex : Camphre – Grande cigüe – Houblon – Nénuphar – Saule blanc

ANTIASTHMATIQUE
Qui aide à la lutte contre les spasmes bronchiques de l’asthme.
Ex : Aigremoine – Bouillon blanc – Camomille – Coquelicot – Hysope – Lierre terrestre – Marjolaine – Millepertuis – Thym – Tussilage

ANTIDIABETIQUE
Soulage les problêmes glycémiques

Ex : Cresson – Eucalyptus – Galega – Genièvre – Mystille – Oignon – Olivier – Pervenche – Renouée – Sauge

ANTISEPTIQUE
Substance antibiotique, souvent volatile. Exerce une forte action antimicrobienne.
Ex : Ail – Airelle – Eucalyptus – Genièvre – Germandrée – Laurier – Lavande – Marjolaine – Menthe – Pin – Romarin – Salicaire – Santal – Sauge – Serpolet – Tanaisie – Thym

ANTISUDORIFIQUE
Substance qui s’oppose à la transpiration excessive.
Ex : Belladone – Camphre – Jusquiame – Sauge – Stramoine

ANTITUSSIVE
Substance expectorante. Pour calmer la toux.
Ex : Anis vert – Bourrache – Coquelicot – Guimauve – Hysope – Lierre terrestre – Marjolaine – Pâquerette – Violette

APERITIVE
Substance qui aiguise l’appétit et fortifie l’estomac.
Ex : Absinthe – Ache – Angélique – Asperge – Benoîte – Camomille – Carotte – Carvi – Cerfeuil – Chardon bénit – Chardon Marie – Chicorée sauvage – Coriandre – Cresson – Douce amère – Emine vinette – Fenouil – Fenugrec – Fragon – Fumeterre – Gentiane – Germandrée – Houblon – Marrube – Moutarde – Origan – Persil – Pervenche – Pissenlit – Poireau – Rhubarbe – Saponaire – Sauge – Véronique

APHRODISIAQUE
Qui a la réputation d’augmenter l’excitation sexuelle.
Ex : Ail – Berce – Cannelle – Chanvre – Céleri – menthe – Oignon – Romarin – Safran – Sarriette – Vanille

AROMATIQUE
Utilisée pour corriger le goût et l’odeur. En général antiseptique.
Haleine. Ex : Menthe – Sauge
Corps. Ex : Lavande

ASTRINGENTE
Substance agissant sur l’épiderme et les muqueuses, déshydrate et draine le tissu, anti-inflammatoire (diarrhée, hémorragie)
Ex : Achillée – Aigremoine – Alchemille – Aubépine – Bénoîte – Bleuet – Bourse à pasteur – Brunelle – Bruyère – Busserolle – Caille lait – Cassis – Coing – Consoude – Cyprès – Eglantier – Eucalyptus – Joubarbe – Myrtille – Ortie – Patience – Pervenche – Renouée – Rhubarbe – Thé – Thym

BALSAMIQUE
Qui contient des baumes. Odorante et parfumée, adoucit les muqueuses respiratoires.
Ex : Eucalyptus – Genévrier – Hysope – Millepertuis – Myrte – Pin – Romarin – Sauge

BECHIQUE
Expectorante : calme la toux.
Ex : Amande – Angélique – Bourrache – Consoude grande – Drosera – Eucalyptus – Grasette – Mauve – Origan – Pavot – Pouliot – Safran – Serpolet – Véronique – Violette

CARDIOTONIQUE
Substance qui accélère le rythme cardiaque et aide à l’élimination de l’eau.
Fortes – Ex : Digitale – Laurier rose – Muguet – Pomme – Romarin – Sauge – Tilleul
Moins fortes – Ex : Adonis – Aubépine – Café – Camphre – Marrube – Muguet – Reine des prés

CARMINATIVE
Substance qui agit sur les fermentations et les contractions intestinales. Aide à l’évacuation des gaz.
Ex : Ache – Ail – Aneth – Angélique – Anis – Bétoine – camomille – Carvi – Cataire – Centaurée petite – Coriandre – Cumin – Cuscute – Fenouil – Genèvrier – Hysope – Lavande – Livèche – Mélilot – Mélisse – Menthe – Oignon – Origan – Persil – Pimprenelle – Romarin – Sarriette – Sauge – Serpolet – Tanaisie – Verveine odorante

CEPHALIQUE
Qui soulage les maux de tête.
Ex : Angélique – Anis – Basilic – Chardon bénit – Chèvrefeuille – Coriandre – Lavande – Mélisse – Menthe – Serpolet – Tilleul – Valériane

CHOLAGOGUE
Substance qui stimule le foie, favorise la production de bile et aide à son élimination de la vésicule.
Ex : Aigremoine – Alkékenge – Aunée – Bouleau – Bourdaine – Bourrache – Buis – Camomille – Chélidoine – Chicorée – Cuscute – Epine vinette – Fragon – Fumeterre – Garance – Genièvre – Houblon – Lierre terrestre – Marrube – Achilée millefeuille – Pissenlit – Pouliot – Radis noir – Rhubarbe – Romarin – Saponaire – Véronique

COLLYRE
Substance qui soulage et combat les inflammations des paupières et des yeux.
Ex : Bleuet – Camomille – Cerfeuil – Chélidoine – Guimauve – Lin – Mauve – Mélilot – Persil – Plantain – Rose – Souci – Tussilage

CORDIALE
Qui stimule le cœur et active la circulation.
Ex : Angélique – Aspérule – Basilic – Chèvrefeuille – Coraindre – Lavande – Mélisse – Menthe – Sauge – Vigne

DETERSIVES
Pour nettoyer les plaies, les ulcères, et en activer la cicatrisation.
Ex : Aigremoine – Alchemille – Aunée – Bardane – Bouleau – Brunelle – Camomille – centaurée – Chèvrefeuille – Consoude – Cuscute – Douce amère – Eucalyptus – Gentiane – lavande – Marrube – Achillée millefeuille – Millepertuis – Prêle – Romarin – Ronce – Tanaisie – Tormentille

DIGESTIVES
Qui favorisent la digestion et le transit instestinal
Ex : Absinthe – Ache – Aneth – Angélique – Anis – Ambroisie – Armoise – Aspérule – Badiane – Basilic – Calament – Camomille – Canelle – Carvi – Centaurée – Chicorée sauvage – Coriandre – Cresson – Cumin – Epine vinette – Fenouil – Gentiane – Germandrée – Houblon – Hysope – Laurier – Livèche – Marrube – Mélisse – Menthe – Origan – Pouliot – Raifort – Reine des prés – Rhubarbe – Romarin – Sarriette – Sauge – Serpolet – Tanaisie – Thym – Véronique – Verveine odorante

DIURETIQUE
Substance qui facilite les sécrétions urinaires. Certaines ont de plus un pouvoir désinfectant. Ne pas utiliser en cas de problèmes rénaux importants.
Ex : Ail – Alkékenge – Aneth – Aunée – Bardane – Bouillon blanc – Bourse à pasteur – Bruyère – Carvi – Chicorée sauvage – Chiendent – Cresson – Cumin – Epine vinette – Fenouil – Fumeterre – Genêt à balai – Genièvre – Grateron – Houblon – Hysope – Lavande – Mauve – Mercuriale – Muguet – Mûrier – Oignon – Origan – Ortie – Oseille – Pervenche – Piloselle – Pissenlit – Prêle – Raifort – Réglisse – Renouée – Salsepareille – Sauge – Sceau de Salomon – Sureau – Vigne – Vipérine

DIURETIQUE ANTIPUTRIDE
Diurétique spécifique des voies urinaires.
Ex : Aspérule – Bruyère – Busserole – Genèvrier – Mélilot – Myrtille

DIURETIQUE AZOTURIQUE
Diurétique spécifique à l’élimination de l’urée.
Ex : Artichaut – Aunée – Bouleau – Cassis – Fenouil – Garance – Oignon – Piloselle – Salsepareille

DIURETIQUE CHOLESTEROLYTIQUE
Diurétique spécifique à l’élimination de l’excès du cholestérol sanguin.
Ex : Artichaut – Pissenlit

DIURETIQUE URIQUE
Diurétique spécifique à l’élimination de l’acide urique.
Ex : Alkékenge – Bouleau – Colchique – Fragon – Frêne – Pomme – Salsepareille

EMMENAGOGUE
Substance qui provoque ou facilite les menstruations.
Ex : Absinthe – Ache – Achillée – Acore – Angélique – Anis – Aristoloche – Armoise – Aunée – Bourse à pasteur – Camomille – Cataire – Cumin – Fenouil – Fumeterre – Genièvre – Germandrée – Laurier – Marrube – Matricaire – Menthe – Ményanthe – Mercuriale – Origan – Persil – Romarin – Rue – Safran – Sauge – Sèneçon – Serpolet – Souci – Tanaisie – Thym

EMMOLIENT
Qui relâche ou ramollit les tissus. Atténue les inflammations. apporte détente et calme.
Ex : Amande douce – Bouillon blanc – Bourrache – Camomille – Chiendent – Consoude – Fenugrec – Guimauve – Lin – Lis – Mauve – Mélilot – Mecuriale – Pariétaire – Pulmonaire – Réglisse – Sceau de Salomon – séneçon – Sureau – Tilleul – Tussilage – Violette

EXPECTORANTE
Substance qui augmente les sécrétions des glandes bronchiales. Facilite l’expectoration, calme les inflammations du larynx et réduit la toux.
Ex : Ache – Angélique – Asaret – Aunée – Bouillon blanc – Bryone – Capillaire – Capucine – Cresson – Douce amère – Eucalyptus – Hysope – Iris – Lierre terrestre – Lis – Marjolaine – Marrube – Menthe – Millepertuis – Oignon – Origan – Polygala – Polypode – Pouliot – Primevère – Radis – Raifort – Réglisse – Saponaire – Scabieuse – Sceau de Salomon – Scolopendre – Serpolet – Tussilage – Véronique – Violette

FEBRIFUGE
Substance qui combat la fièvre.
Ex : Absinthe – Ache – Acore – Alkékenge – Angélique – Arnica – Benoîte – Bistorte – Buis – Camomille – Centaurée petite – Chicorée – Drosera – Eucalyptus – fragon – Frêne – Gentiane – Grassette – Houblon – Houx – Iris – Marrube – Ményanthe – Millepertuis – Pervenche – Pissenlit – Primevère – Souci – Tanaisie – Valériane

GALACTOLOGUE
Qui provoque, accroit ou favorise les sécrétions lactées.
Ex : Aneth – Anis – carvi – Cumin – Fenouil – Galega – Houblon – Ortie

HEMOSTATIQUE
Qui arrête les hémorragies et les flux sanguins.
Ex : Aigremoine – Benoîte – Bistorte – Bourse à pasteur – Busserole – Consoude – Eucalyptus – Ficaire – Gui – Ortie – Pavot – Pervenche – Pimprenelle – Prêle – Renouée – Rue – Salicaire – Tormentille

HEPATIQUE
Substance qui stimule le foie, favorise la production de bile et aide à son élimination de la vésicule.
Ex : Aigremoine – Alkékenge – Aunée – Bouleau – Bourdaine – Bourrache – Buis – Camomille – Chélidoine – Chicorée – Cuscute – Epine vinette – Fragon – Fumeterre – Garance – Genièvre – Houblon – Lierre terrestre – Marrube – Achilée millefeuille – Pissenlit – Pouliot – Radis noir – Rhubarbe – Romarin – Saponaire – Véronique

HYPERTENSEUR
Substance qui augmente la tension artérielle
.
Ex : Chardon marie – Genêt

HYPOTENSIVE
Substance qui abaisse la tension artérielle
.
Ex : Ail – Aubépine – Bouleau – Bourse à pasteur – Fumeterre – Gui

INSECTICIDE
Substance propre à éloigner ou détruire certains insectes.
Ex : Arnica – Lavande – Pyrèthre – Romarin – Serpolet – Tanaisie – Thym

LAXATIVE
Qui accélère l’évacuation intestinale
.
Ex : Badiane – Benoîte – Chélidoine – Chicorée sauvage – Epine vinette – Eupatoire – Euphorbe – Frêne – Fumeterre – Globulaire – Gratiole – Lierre grimpant – Lin – Mauve – Ményanthe – Mercuriale – Narcisse – Violette
Pour enfants. Ex : Mauve – Pêcher (fleurs)

MATURATIVE
Substance qui aide au mûrissement des furoncles, abcès, anthrax.
Ex : Bouillon blanc – Fenugrec – Guimauve – Lin – Lis – Mauve – Mercuriale – Oignon – Séneçon – Tussilage

NARCOTIQUE
Substance sédative, calmante ou hypnotique.
Ex : Aspérule – Aubépine – Bouillon blanc – Bourrache – Chanvre indien – Chélidoine – Coquelicot – Douce amère – Fumeterre – Houblon – Lotier corniculé – Marjolaine – Mélilot – Mélisse – Nénuphar – Passiflore – Pavot – Safran – Tilleul – Valériane – Verveine odorante

RAFRAICHISSANTE
Qui abaisse la température du corps et soulage la soif.
Ex : Bourrache – Cassis – Chiendent – Citron – Epine vinette – Guimauve – Mauve – Pariétaire – Réglisse

SÉDATIVE
Substance calmante du système nerveux.
Ex : Aubépine – Basilic – Belladone – Camomille – Carvi – Cataire – Chanvre indien – Cumin – Ellébore – Cigüe grande – Jusquiame – Lotier corniculé – Passiflore – Pavot – Stramoine – Verveine odorante

STERNUTATOIRE
Qui provoque l’éternuement
.
Ex : Arnica – Asaret – Basilic – Bétoine – Chélidoine – Ellébore – Euphorbe – Lavande – marjolaine – Moutarde noire – Muguet – Sauge – Thym

STOMACHIQUE
Qui stimule les fonctions de l’estomac.
Ex : Absinthe – Acore – Aneth – Angélique – Anis vert – Badiane – Benoîte – Bourdaine – Calament – Camomille – Cannelle – Carvi – Cataire – Coriandre – Cumin – Epine vinette – Eucalyptus – Fenouil – Hysope – Laurier – Lavande – Livèche – Marjolaine – Marrube – Mélisse – Menthe – Oignon – Origan – Patience – Pissenlit – Romarin – Safran – Sauge – Tanaisie – Thym – Véronique – Verveine officinale

SUDORIFIQUE
Qui facilite et provoque la transpiration.
Ex : Ache – Aconit – Angélique – Anis – Arnica – Bardane – Camomille – Cumin – gentiane – Houblon – Hysope – Laurier – Lavande – Marjolaine – Mélisse – Menthe – Sauge – Souci – Tanaisie – Tussilage – Violette

TÆNIFUGE
Provoque l’expulsion du ver solitaire (ténia).
Ex : Citrouille – Noix

TONIQUE
Substance qui augmente la tonicité des organes et la vitalité de façon durable.
Ex : Absinthe – Angélique – Armoise – Basilic – Benoîte – Camomille – Garance – Genièvre – Gentiane – Houblon – Hysope – Lierre terrestre – Marjolaine – Menthe – Pervenche – Pissenlit – Romarin – Saponaire – Sauge – Thym – Véronique

VENENEUSE
Substance qui, selon les doses, peut être toxique pour l’organisme humain.
Ex : Digitale

VERMIFUGE
Substances qui agit sur l’élimination des vers intestinaux.
Ex : Absinthe – Ail – Armoise – Camomille – Chélidoine – Houblon – Lavande – Myrtille – Rue – Santoline – Saponaire – Sarriette – Valériane
Voir la Boutique : Gelée de Sarriette

VESICANTE
Substance qui provoque des inflammations, des cloques, sur la peau.
Ex : Ail – Euphorbe – Moutarde – Raifort

VOMITIF
Qui provoque le vomissement
Ex : Arum – Bryone – Camomille – Ményanthe – Muguet – Pensée sauvage – Sceau de Salomon – Violette

VULNERAIRE
Substance qui accélère la cicatrisation, le renouvellement des tissus lésés et réduit les inflammations.
Ex : Absinthe – Aigremoine – Armoise – Arnica – Benoîte – Camomille – Cerfeuil – Consoude – Géranium Robert – Millepertuis – Myrte – Pervenche – Plantain – Primevère – Sauge – Valériane

Publié dans Mon repertoire des plantes les moins usitees | 9 Commentaires »

LE CHOU

Posté par eurekasophie le 26 septembre 2008

Brassica oleracea
Chou vert
Chou vert
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Capparales
Famille Brassicaceae
Genre Brassica
Nom binominal

Le chou


Brassica oleracea

Bien que les propriétés médicinales du chou soient maintenant bien connues, il n’empêche que ce légume ne fait pas beaucoup partie de notre alimentation. Des études suggèrent qu’il devrait être sur notre table 2 à 3 fois par semaine. Si les flatulences qu’il occasionne vous dérangent, vous verrez qu’il existe une petite astuce pour les éviter.

Intérêts
Au Moyen Age ce légume était surnommé « le médicament des pauvres ».
Il y a très peu de légumes qui ont des effets aussi bénéfiques pour notre santé. Malheureusement, de nos jours, les gens préfèrent compter sur les médicaments plutôt que sur leur alimentation. Je ne dis pas que vous devez mettre au panier vos médicaments mais juste que pour quelques cas le chou pourrait être d’une grande aide. Si vous êtes intéressés, beaucoup de livres ont été écrits sur ses utilisations médicinales.

L’intérêt majeur de ce légume est sa capacité à réduire l’incidence des cancers du côlon. Des études ont montré que les populations qui consomment d’importantes quantités de chou ont peu de cancer du côlon. Ceci est du à sa richesse en fibres et à ses composés chimiques. Les fibres aident nos intestins à rester sains en facilitant notre transit. Le chou contient aussi des produits chimiques qui inhibent la croissance de tumeurs et protègent nos cellules contre les radicaux libres.

On pense que certains de ses composés accélèrent le métabolisme des estrogènes et par conséquent réduisent l’incidence des cancers du sein, de l’utérus et des ovaires.

Le chou est aussi une source excellente en vitamine C et en béta-carotène (précurseur de la vitamine A). Ces anti-oxydants combattent les radicaux libres qui circulent dans notre corps et qui sont responsable du processus de vieillissement.
Sa richesse en béta-carotène semble diminuer le risque de cataracte.

Cru, le chou est une bonne source d’acide folique. Une carence en cette vitamine pendant la grossesse est responsable de malformations chez le foetus. Les bébés sont alors atteints de Spina bifida.

Sous forme de jus, le chou guérit certains ulcères.

Le chou réduit aussi le risque des maladies cardiaques, soulage certains problèmes de peau et les rhumatismes.

En plus de tout cela, ce légume est pauvre en calorie.

Attention
Le chou réduit l’absorption de l’iode. Si vous en mangez plus de 2 à 3 fois par semaine, soyez sûrs que votre thyroïde fonctionne bien et assurez votre consommation d’iode.

Comment la manger ?
Tout d’abord, comment éviter les flatulences qu’il occasionne ?
Cela est vraiment facile et en plus ajoute une saveur agréable à votre plat. Ajoutez juste quelques graines de cumin (ou carvi) et/ou de fenouil lors de sa cuisson. Le chou sera plus digeste et vous n’aurez pas l’odeur désagréable dans votre cuisine pendant trois jours.

Il y a tant de façons de préparer un chou.
Cru, coupé en fines lamelles, vous pouvez l’ajouter à n’importe quelle salade. Il peut aussi être une salade à lui tout seul avec quelques morceaux de pomme, des raisins secs, du comté…
Coupé en lamelle, il peut être frit seul ou avec une céréale.

Le chou est merveilleux pour les recettes hivernales telles que le pot-au-feu, les potages ou même farci.

Il peut être bouilli, cuit à la vapeur… Il n’y a pas de limite à la créativité.

Le chou peut aussi être mangé sous la forme de choucroute. Cette recette vient d’Allemagne. Elle consiste à laisser fermenter le chou dans de la saumure de sel. La choucroute fournit les microorganismes qui sont favorables à notre flore intestinale mais est aussi riche en sodium. Pour se débarrasser de l’excès de sodium, rincez la choucroute sous l’eau avant de la faire cuire.

Évitez de couper le chou d’avance au risque de perdre ses vitamines, principalement la vitamine C.
Les feuilles à l’intérieur sont d’habitude bien serrées et propres. Vous n’avez pas besoin de les laver. Enlevez juste les feuilles extérieures qui pourraient être abîmées et le rincez le sous l’eau courante. Vous pouvez ensuite le préparer.

Le plus simple pour le couper est de le couper en deux puis ensuite en quarts avec un grand couteau aiguisé. Le coeur du chou est parfois dur et il est préférable de l’enlever.
Selon votre recette, vous pouvez le trancher en fines lamelles, le laisser tel quel ou le couper les quarts encore en deux.

Ne faites pas cuire de chou dans des casseroles en aluminium. Des réactions chimiques s’opèrent, décolorant le légume et modifiant sa saveur.

Sa saison
Le chou est disponible toute l’année, mais sa saison est l’automne.

Stockage
Le chou est un légume qui se conserve bien. Placé dans le réfrigérateur ou dans un endroit froid, un chou entier peut se garder pendant au moins deux semaines. Si le chou a déjà été coupé, le reste ne peut pas être stocké plus de deux ou trois jours.

Valeurs nutritionnelles

Nutriments

Unités

Chou cru

Chou cuit

Eau

g

92.15

93.60

Energie

kcal

25

22

Protéine

g

1.44

1.02

Lipides totaux

g

0.27

0.43

Glucides

g

5.43

4.46

Fibres totales

g

2.3

2.3

Minéraux

Calcium

mg

31

46

Fer

mg

0.17

0.84

Magnésium

mg

8

24

Phosphore

mg

15

59

Potassium

mg

97

292

Sodium

mg

8

26

Zinc

mg

0.09

0.38

Cuivre

mg

0.012

0.043

Manganèse

mg

0.117

0.218

Sélénium

mcg

0.6

1.9

Vitamines

Vitamine C

mg

20.1

74.6

B-1 (thiamine)

mg

0.057

0.055

B-2 (riboflavine)

mg

0.055

0.113

B-3 (niacine)

mg

0.282

0.574

B-5 (acide pantothenique)

mg

0.139

0.508

B-6 (pyridoxine)

mg

0.113

0.143

Acide folique

mcg

20

50

B-12

mcg

0

0

Vitamine A

I.U

132

1318

Vitamine A

mcg RE

13

139

Vitamine E

mcg ATE

0.105

1.69

Lipides

Acides gras saturés

g

0.053

0.054

Acides gras mono insaturés

g

0.030

0.024

Acides gras poly insaturés

g

0.196

0.167

Acide linoléique (18:2)

g

0.085

0.038

Acide alpha-linolénique (18:3)

g

0.110

0.129

Cholestérol

mg

0

0

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant