Résultats de votre recherche

DANS VOTRE TASSE …..

Posté par eurekasophie le 20 octobre 2010

 

 

POUR VOTRE PROSTATE

 

 

La prostate est une glande du système reproducteur masculin. Elle sécrète et emmagasine le liquide séminal qui entre dans la composition du sperme. Située sous la vessie, elle entoure l’urètre. Sa taille normale est celle d’une noix, mais, en vieillissant, elle a tendance à grossir. Elle comprime alors l’urètre, provoquant des troubles urinaires ( envies trop fréquentes, fuites, cystite). Les plantes présentées ont une incidence sur l’hypertrophie bénigne de la prostate et apportent un soulagement et une solution aux infections urinaires découlant de cette pathologie. Si vous êtes jeunes ( adultes, bien sûr ) et que tout cela vous semble bien lointain, je vous conseille quand même de faire régulièrement des cures ( pépins de courge, ortie, oignon, poirier ) afin de ralentir l’hypertrophie consécutive à la prise d’âge.

 

PÉPINS DE COURGE 

Cucurbita

 

 

                                                                                                              hebergeur d'image

Les graines de courges ainsi que leur huile sont conseillées lors de l’hyperplasie de la prostate. Les pépins contiennent des acides gras insaturés, de la cucurbitine, des stérols et de la vitamine E. L’idéal est de faire une cure d’une dizaine de jours quatre fois dans l’année en préventif et une dizaine de jours une fois par mois, en curatif, lors d’une hypertrophie bénigne de la prostate.

♣  Boisson: broyez 50 g de semences avec 10 g de sucre. Délayez dans une tasse d’eau chaude. Ajoutez une goutte de fleur d’oranger et buvez en une seule fois. Vous pouvez remplacer le sucre  par du miel et la tasse d’eau par une tasse de lait végétal, d’amande ou de noisette, par exemple.

 

LA GRANDE ORTIE 

Urtica dioica

 

 

                                                                                       hebergeur d'image

Les feuilles de l’ortie sont utilisées contre l’inflammation des voies urinaires et les racines dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

♣  Infusion : versez un litre d’eau bouillante sur 60 g de feuilles d’ortie. Couvrez, et laissez infuser un quart d’heure, filtrez et buvez une tasse avant chaque repas.

♣  Décoction : dansun demi-litre d’eau froide, ajoutez 20 g de racines d’ortie. Portez à ébullition et, au premier bouillon, réduisez votre gaz. Laissez mijoter 10 minutes puis stoppez votre feu, patientez encore 5 minutes, filtrez et buvez la quantité obtenue dans la journée.

 

LA FAUSSE BRUYERE OU CALLUNE 

Calluna vulgaris

 

 

 

 

                      hebergeur d'image


 

Les propriétés diurétiques, antiseptiques et sédatives de cet arbrisseau ne sont plus à démontrer. Poussant en terrain siliceux, il est présent en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Ce sont les sommités fleuries s’épanouissant de juillet à octobre que l’on emploie. La plante est riche en tanins, flavonoïdes et arbutoside ( constituant actif, puissant antiseptique intestinal et urinaire ). L’arbutoside combat les inflammations infectieuses associées à l’hypertrophie de la prostate. La callune est tout à fait adaptée à ce genre de cystite. On la prend en cure d’une semaine.

♣  Infusion :versez une cuillerée à soupe de sommités fleuries dans une tasse d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 20 minutes, filtrez et buvez trois tasses dans la journée. Vous pouvez sucrer avec un miel…..de bruyère, par exemple.

♣  Décoction : dans un litre d’eau froide, ajoutez 30 g de sommités fleuries. Portez à ébullition et laissez réduire au tiers. Filtrez, sucrez avec du miel et buvez trois à quatre tasses dans la journée.

 

LA BUSSEROLE

Arctostaphylos uva-ursi 

 

Du Jura aux Pyrénées, cet arbrisseau, de 20 à 50 cm de haut, colonise le sol des forêts plutôt sèches. Ses feuilles sont toujours vertes et ses fleurs blanchâtres à petites clochettes deviennent,à l’automne, de petites billes rouges qui font concurrence à celles du houx. Des études récentes ont réhabilité ce  » raisin d’ours  » prisé par Rabelais mais devenu obsolète depuis le XVIII ème siècle.Les feuilles de la busserole contiennent beaucoup d’arbutoside, ce qui lui confère une action antiseptique puissante. L’ ESCOP ( European Scientific Cooperative on Phytotherapy ) en conseille l’utilisation lors des infections urinaires des prostatiques. Sa forte teneur en tanin peut entraîner une constipation chez les personnes sujettes à cette pathologie. Les cures ne doivent pas dépasser une semaine et ne peuvent être renouvelées que quatre à cinq fois dans l’année.





                                                                                                     hebergeur d'image

♣  Infusion : jetez 20 g de feuilles sèches dans un litre d’eau bouillante. Laissez infuser 15 à 20 minutes en couvrant, filtrez et buvez deux tasses dans la journée.

♣  Décoction : dans un litre d’eau froide, incorporez 30 g de feuilles sèches. Portez à ébullition et laissez réduire au quart. Filtrez et buvez la quantité obtenue dans la journée.

 

L’OIGNON 

Allium cepa 

 

Eh oui, toujours et encore l’oignon , ce que viennent confirmer ces deux proverbes:  » Où entre l’oignon, n’entre pas le médecin  » et  » Ail le soir, oignon le matin, est le malheur du médecin » . Au siècle dernier, l’oignon était indiqué dans le traitement des maladies liées à une hypertrophie de la prostate en raison de son action antibactérienne, anti-infectieuse et diurétique. Pour tout ce qui touche le système urinaire, l’oignon doit être consommé cru. Alors, ou vous décidez d’en manger au moins un par jour, cru , bien entendu, ou bien vous vous préparez une petite mixture alcoolisée ( un peu plus sympathique, encore que…..).

♣  Vin d’oignon : dans un récipient en terre, versez 60 cl de vin blanc, 100 g de miel et 300 g d’oignons préalablement coupés en petits morceaux. Remuez bien. Ne fermez pas le pot hermétiquement. Posez une compresse pour protéger le vin de la poussière et aussi des éventuels insectes kamikazes qui voudraient y goûter. Laissez macérer 24 heures puis filtrez. Prenez quatre cuillerées à soupe de ce breuvage par jour.

♣  Alcoolature : broyez un kilo d’oignons. Ajoutez l’équivalent de son poids en alcool ( eau-de-vie ). Transvasez dans un récipient en terre, protégez l’ouverture avec une gaze et laissez macérer une quinzaine de jours à l’abri du soleil et de l’humidité. Filtrez en exprimant bien les pelures d’oignons et versez l’alcoolature dans des flacons opaques. Prenez-en une cuillerée à café avant le repas du soir et une autre avant de vous coucher. En cure de 10 jours par mois, pendant quatre à six mois.

 

 

LE POIRIER 

Pyrus communis 

                                                                                    hebergeur d'image

 

Les feuilles du poirier ont des propriétés diurétiques. Riches en arbutoside ( comme la callune et la busserole ), elles ont des vertus anti-inflammatoires, désinfectantes et sédatives. Elles ralentissent le rythme des mictions et atténuent les douleurs de l’appareil urinaire.

♣  Infusion : dans un litre d’eau bouillante,déposez 100 g de feuilles de poirier. Couvrez et laissez infuser une demi-heure. Filtrez et buvez dans la journée

 

RECOMMANDATIONS 

 

  Ne jamais dépasser les doses prescrites, ni la durée d’une cure de 21 jours ( certaines plantes doivent être prises sur un temps très court ).

Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin ( pour éviter tout risque d’interaction ).

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 17 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

FRUITS ET LEGUMES

Posté par eurekasophie le 1 septembre 2010

 

 

COMMENT ATTEINDRE SON QUOTAT pointd4interro.gif

 

 

raisins1.giffruitsdivers6.gifpamplemousse.gifraisins3.giffruitsdivers7.giffruitsdivers9.gif

 

 

brocoli.gifnavet002.gifcarotte.giftomates003.gifsalade.gifcourgettes003.gif

 

 

Mettre à ses menus cinq fruits et légumes par jour n’est pas si difficile ! 

Il  faut des réflexes, un peu de temps, mais pas tant que cela, de la gourmandise donc du plaisir, et..quelques astuces.

 

Parce qu’ils sont riches en vitamines, minéraux, fibres et eau, indispensables au maintien d’une bonne santé, les fruits et légumes doivent  être impérativement inscrits à chaque repas. Tous sont bons pour la santé et les quatre occasions de manger dans la journée doivent être saisies pour penser légumes ou / et fruits. C’est aussi une excellente habitude pour faire des enfants de futurs mangeurs de légumes et de fruits….

raisins1.gifDes idées reçues

Elles peuvent vous aider dans vos achats et vous éviter des erreurs. Le docteur Plumey – médecin nutritionniste, Hôpital Necker ( Paris ) – Rappelle que :

decopunaise1.gifLes légumes en conserve ou surgelés apportent autant de vitamines dans l’assiette que du frais maison.

decopunaise1.gifLes fruits au sirop ne sont pas des sources intéressantes de vitamines et au demeurant sont trop sucrés

decopunaise1.gifAux jus de fruits, sources de sucres certes naturels mais néanmoins caloriques, ( un à deux verres par jour sont très suffisants ), donnez la préférence aux jus d’agrumes, plus light. Attention aux nectars, ils contiennent du sucre ajouté.

decopunaise1.gifOubliez les compotes industrielles, des sources non négligeables de sucre, à condition de privilégier les versions sans sucre ou une version maison.

 

fruitsdivers7.gifDes astuces

decopunaise1.gifElles commencent au moments des courses. Mettez-vous en condition, courses = fruits et légumes. Commencez par ces rayons !

decopunaise1.gifSoyez efficace, choisissez des légumes et des fruits de saison ( ils sont moins chers ) et pleins de talent, ceux qui boostent : préférez les salades vertes à base de cresson, épinard, mâche qui sont particulièrement riches en carotène et en oméga 3, les légumes et fruits les plus riches en vitamine C, les poivrons crus, les choux crus et le radis noir, les agrumes ( oranges, clémentines, pamplemousse, citron) et les fruits exotiques ( kiwis, litchies frais, papaye ).

decopunaise1.gifFaire une soupe demande un temps de préparation de 10 minutes maximum. Pour aller plus vite, choisissez des légumes bio, vous les rincez et enlevez le minimum, il est inutile de les éplucher en totalité. Mélangez pêle mêle carottes, pommes de terre, navets, courgettes……le tout coupé en morceaux pour une cuisson rapide, avec un bouillon cube ( existe en bio ) et vous avez le temps d’aller baigner bébé ou de vous relaxer pour 15 minutes.

decopunaise1.gifMême chose pour une bonne compote maison en ?? d’heure. Pommes, bananes, poires, selon les fruits de saison, n’hésitez pas à mélanger et à ajouter une pincée de cannelle, de gingembre, quelques pruneaux ou des raisins secs et oubliez le sucre….

decopunaise1.gifOubliez aussi la vinaigrette et surtout celle toute prête, aucun intérêt. Faites-la avec des citrons frais, des herbes et l’huile de votre choix. En entrée, testez les courgettes crues ( 5 minutes ), que vous découpez en fines tranches sur la longueur( utilisez l’épluche légumes, c’est rapide et vous n’avez pas besoin de sortir une mandoline ou de faire appel à un robot ), inondée de citron et d’un peu d’huile d’olive, ajoutez-y des champignons de Paris, des rondelles de concombre, un peu de ciboulette ou du basilic et, l’été, des tomates jaunes et noires.

decopunaise1.gifVous faites une quiche lorraine ? Introduisez des rondelles de courgettes, c’est coloré et c’est bon. Tout comme une pizza aux légumes : prenez la boule de pâte à pizza de chez Picard, lorsqu’elle a décongelé dans un moule huilé, nappez-la d’une sauce tomate, ajoutez des rondelles ou lamelles de courgettes, d’aubergines, de champignons ( choisissez vos légumes ) , la mozzarella, saupoudrez d’origan et au four 20 minutes. Servez avec une salade. Le résultat plaît beaucoup et pas seulement aux enfants…

decopunaise1.gifVous ne pouvez vous passer de la pasta ? Faites-la à l’italienne, décorez votre plat de pâtes avec des légumes, courgettes, carottes…..Toujours taillés avec l’épluche légumes et passés 5 minutes à la poêle dans l’huile d’olive. C’est très décoratif et vous ajoutez deux légumes à votre repas…

decopunaise1.gifAutre astuce, introduisez des fruits à votre plat principal : boudin ou rôti de porc aux pommes, magret de canard aux poires, aux raisins aux pêches……Les fruits et les légumes ? Une cuisine inventive qui, c’est promis, donne beaucoup de plaisir.

 

brocoli.giffruitsdivers6.gif salade.gif

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

AMATEURS DE FOOT, VOICI ……

Posté par eurekasophie le 21 juin 2010

 

 

DES IDÉES DE PLATEAUX TÉLÉ BONS POUR LA SANTÉ

 

 

 

Des soirées foot en perspective? Un plateau télé, c’est sûr, c’est sympa !

 

 

Sauf que, le plus souvent, cela tourne vite au n’importe quoi diététique.

 

 Quelques idées pour se faire plaisir quand même en mangeant équilibré.

 

 

 

                                                                                         Hebergement d'images

 

Manger devant la télé? La hantise des nutritionnistes et des disciples du  » bien manger  » !!

Captivé par le petit écran, le cerveau ne fait plus attention à la quantité de nourriture avalée et en oublie même les signaux de satiété. En plus, on a tendance à manger avec les doigt, et à  » engloutir « . Se concentrer sur une fourchette et un couteau, ce serait le risque de rater un but au foot ou une scène cruciale de sa série préférée !

 

De quoi picorer mais aussi être rassasié !

 

 » Si vous y tenez vraiment, souligne Virginie Balès -diététicienne et micronutritionniste à Paris- , une solution consiste à associer des petites brochettes verrines ou sandwichs à manger avec les doigts, et un plat dans un assiette, pour envoyer au cerveau un signal de rassasiement.  »

Vous avez vraiment envie de rajouter des amuse-gueules ? Pas de sentiments, proscrivez cacahuètes et biscuits salés et adoptezles tomates cerises et les mini-bretzels (4 g de lipides contre 30 à 40 g pour des biscuits salés ).

Enfin, déjouer le piège de la coupure pub, qui arrive traîtreusement pile au moment où on vient de terminer son plateau. Au lieu d’aller faire un plein dans le réfrigérateur, lavez-vous les dents : le goût mentholé coupe illico toute envie de se resservir. Beaucoup mieux pour les fesses qu’un esquimau chocolat-amandes, non ? 

 

Le plateau cocooning

- Potage à la courgette 

-Oeuf cocotte à la ciboulette + mouillettes de pain aux céréales

- Salade de haricots verts au magret fumé et cerneaux de noix

- Des fraises

- 2 carrés de chocolat noir

Le plateau grec 

-Soupe glacée de tomates

-Salade grecque ( concombre, tomates, poivrons, oignons, olives noires, feta, huile d’olive ).

- Pain pita 

-Ramequin tzatziki ( concombre au yaourt ) ou de ( poivrons rouges au fromage blanc ).

- Une pêche.

Le plateau nordique 

- Salade de mâche, pommes vapeur, saumon fumé

- Fromage frais à l’aneth ( type St-Môret )

- blinis ou pain noir ( pumpernickel )

- Cornichons mollossol ( à la russe )

- Compote de pommes à la cannelle.

Le plateau sucré-salé 

-Mini brochettes de cubes de melon et billes de mozzarella

- Salade verte, tomates cerises, sauce balsamique

-Wraps au poulet ( salade verte, carottes rapées, blanc de poulet, sauce curry, raisins secs )

-Compotée de mangues ( surgelées coupées en dés et cuites avec du sucre vanillé.

bonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gif

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 6 Commentaires »

LUTTER CONTRE LA GOUTTE

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

gouttemaladie1.jpg

 

 

LA CUISINE ANTI-GOUTTE

Ceux qui en ont déjà souffert comprendront: tout plutôt que cette douleur !

Et si, pour éviter une nouvelle crise, il suffit de bien choisir les aliments qui composent l’assiette quotidienne, en y ajoutant une goutte

de principes Seignalet pour préserver la santé en général, franchement, ça vaut le coup, non ?

L‘ hiver peut être froid et gris, les étals des primeurs n’en sont pas moins bien garnis et colorés.

lgumes1.jpgfruits.jpglgumes.jpg

 

 

Razzia d’abord sur les fruits si protecteurs: les exotiques de saison ( mangues, papayes, fruits de la passion, goyaves….) et les grands

pourvoyeurs de vitamines C ( kiwis, pomelos et pamplemousses, clémentines, citrons, oranges….) .

Le panier se remplit ensuite de légumes, garants d’une assiette légère et promoteurs de santé: on trouve ces temps-ci beaucoup de choux qu’on peut tous goûter, à l’exception du chou-fleur, et en laissant toujours une place aux brocolis, pour de belles endives et des betteraves, de la mâche, des salsifis et des topinambours, au mieux de leurs formes biscornues.

On passe aussi chez le poissonnier pour y choisir quelques poissons blancs, chez l’épicier pour le riz, le quinoa, le thé vert et la tisane d’aubier de tilleul. Et on est prêt à passer en cuisine et à se régaler en toute sérénité, sans crainte de la crise du lendemain !

UNE JOURNÉE DE MENUS

AU RÉVEIL verredeau.jpg

Pas le choix, il faut boire et boire beaucoup. Le verre d’eau matinal n’est pas une option, c’est une obligation, et comme il faut aussi alcaliniser le terrain, on l’agrémentera volontiers d’un jus de citron. Réveil tonique et vitaminé garanti, et pas désagréable qui plus est !

AU PETIT DÉJEUNERpetitdejeunerlarge.jpg

Restons léger

Pas question de sauter le petit déjeuner, premier repas de la journée et important s’il en est. Mais s’il doit être complet, il ne doit être ni trop gras ni trop lourd. L’option protéines = charcuteries + fromages à l’allemande, est à oublier. La solution continentale s’adapte bien mieux à notre cas.

Les bons choix

Petit déjeuner continental ne veut pas forcément dire viennoiseries ou pain blanc. On leur préférera les mueslis de céréales complètes, les tartines ou les crackers de sarrasin, surmontés ( pourquoi pas, puisqu’on y a droit) d’un peu de miel ou de confiture, comme la délicieuse et inattendue confiture de clémentine.

Anne dufour recommande un agrume à chaque repas. Le pamplemousse traditionnel  ( ou le pomelo plus doux à déguster sans sucre ) se sert ainsi dès le matin. Si on hésite devant sa saveur acidulée, on peut aussi prendre la direction d’une salade de fruits mélangés ( en insistant sur les agrumes et les kiwis si riches en vitamine C ), ou se les servir en petits cocktails délicieux.

Bien arrosé

Il va falloir les boire, ces 1,5 à 3,5 litres ( en temps de crise ) préconisés pour éviter les ennuis. Le thé vert, ou mieux, la tisane d’aubier de tilleul avec ses remarquables propriétés drainantes, ne se boivent pasau mug,mais au bol. Si on ne peut pas se passer de café, on se le gardera raisonnablement dans sa petite tasse…mais on le gardera pour la bonne bouche, après le bol réglementaire !

AU DÉJEUNER dejeuner.jpgdejeuner2.jpg

Restons léger                                                                                     Clique sur les images pour connaître la recette

Pas d’excès, pas de cuisson dans des litres de graisses: on préfèrera la vapeur, les pochages ou le cru recommandé par le Dr Seignalet. Au menu, point de viandes, ni de gibiers ou d’abats, mais des protéines végétales ( céréales + légumes secs, tofu…) et quelques poissons parmi les moins gras. Et puis surtout, des légumes. En entrée, en plat principal, crus et cuits. Leur teneur en fibres et leur pauvreté en calories, en plus de leurs apports vitaminés, font d’eux vos meilleurs alliés santé et minceur. Le fromage n’est pas conseillé, loin de là, et le dessert n’est pas une obligation.

Les bons choix

Pensez systématiquement à des crudités ou à une salade en entrée. Arrosées d’une vinaigrette à base d’huile de colza pour ses apports en  » bons  » acides gras et avec un jus de citron à la place du vinaigre ( c’est pour  » l’agrume à chaque repas  » et en plus, c’est très bon ). Prévoyez de façon aussi automatique d’agrémenter votre plat principal d’une très généreuse ration de légumes. Ne pensez plus :  » Je vais faire un / nom d’une viande / aux / nom d’un légume/ » mais inversez l’ordre des choses et dites:  » je vais me régaler en toute tranquillité avec des / nom d’un légume / et un tout petit peu de / nom d’un poisson ou d’une céréale / « . Car oui, les gros appétits peuvent compléter leur repas avec ces céréales qui calent, comme le riz, le quinoa, le sarrasin.

Bien arrosé

Bien sûr, ici, on ne parle pas de vin, ni de bière….On arrose d’eau, d’eau et encore d’eau ! Trop plate, trop fade pour vous plaire ? Ajoutez-y un filet de jus de citron, ou plus doux, d’orange ou de clémentine…ce sera toujours un peu d’alcalinisation en plus, et ça passera beaucoup mieux, vous verrez !

En fin de repas, on complète ce bel arrosage avec une boisson chaude, thé vert ou aubier de tilleul en priorité. Vous allez avoie envie d’aller aux toilettes tout l’après-midi ? Tant pis ! Ou plutôt non : tant mieux ! Parce qu’alors, vous éliminez et vous évacuez ce qui pourrait vous faire tant de mal ….Alors ? A la vôtre !

AU DÎNER soupeauchou.gif

Restons léger

S’il est un repas qui doit rester léger, c’est bien celui du soir. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’énergie pour aller vous coucher et dormir et, sachez-le, toutes les calories  » en trop  » avalées au dîner sont en grande partie stockées….Donc, toutes les règles de la cuisson du midi restent valables ici, les conseils pour la fin du repas encore plus.

Les bons choix

Deux options principales: la soupe suivie d’une salade ou d’un plat de légumes léger, ou le plat unique.

La soupe vous convient admirablement: un plat à base d’eau ( c’est encore ça de bu !), plein de légumes, pauvre en calories, et diversifiable à l’infini. Et quel meilleur plat pour réchauffer les fraîches ambiances hivernales ? Allez, à la soupe !

Autre solution: le plat unique, chaud et réconfortant lui aussi, mais qu’on veillera à composer de légumes en priorité et / ou de céréales. Relevé d’épices et d’herbes en associations elles sont aussi très variées, voilà de quoi vous régaler tous les jours….

Bien arrosé

Pour ce chapitre, vous connaissez les règles…Ah, je vous entends déjà !  » Mais alors, on va avoir envie d’aller aux toilettes toute la nuit ? « . D’accord. Si vous avez la certitude d’avoir atteint votre  » quota  » , allez-y avec plus de modération. Et faites comme les enfants: dînez tôt, et n’oubliez pas de prendre vos précautions juste avant d’aller dormir !

seignalet.jpg  Clique sur l’image s’il-te-plaît

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 5 Commentaires »

PETIT JARDIN DE DECEMBRE

Posté par eurekasophie le 30 novembre 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire
de Décembre 2009

Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
-
1 jardinfruit.jpg
2 lunepleine.jpgjardincarotte.jpg
3 jardincarotte.jpg
4
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
5
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
6 jardinsalade.jpg
7 jardinfruit.jpg
8 jardinfruit.jpg
9 lunedernierquartier.jpgjardinfruit.jpg
10 jardincarotte.jpg
11 jardincarotte.jpg
12 jardincarotte.jpg
13 jardinfleur.jpg
14 jardinfleur.jpg
15 jardinsalade.jpg
16 lunenouvelle.jpgjardinsalade.jpg
17 jardinfruit.jpg
18
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
19 jardincarotte.jpg
20
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
21 jardinfleur.jpg
22 jardinfleur.jpg
23 jardinsalade.jpg
24 lunequartier1.jpgjardinsalade.jpg
25 jardinsalade.jpg
26 jardinsalade.jpg
27 jardinfruit.jpg
28 jardinfruit.jpg
29 jardincarotte.jpg
30 jardincarotte.jpg
31 lunepleine.jpgjardinfleur.jpg
- - -
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 8

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 3 Commentaires »

DES PRODUITS FRAIS……

Posté par eurekasophie le 12 novembre 2009

brocoli.gifchouxpicto.gif                                                                                                                                               carotte.gif

fruitsdivers7.gifnavet002.gifcourgettes003.gif salade.giftomates003.giffruitsdivers4.gif

panierdefruits2.gifSANS SE RUINERpanierdefruits2.gif

fruitsdivers9.gif

Sur le marché, sur Internet, dans les nouvelles fermes,

comment faire le plein de fruits et de légumes de saison

sans exploser son portefeuille ?

Sacs recyclés en main, faisons le tour des étals.

fruitsdivers7.giffruitsdivers6.giffruitsdivers4.gif

PETITS PRIX À PARIS

ardoise.jpg

De nombreux marchés de quartier restent encore abordables. Dans le 20° arrondissement, le typique petit marché Davout est toujours là depuis l’après-guerre. Tous les mardis et vendredis matin, vous y trouverez les fruits et les légumes les plus courants comme les pommes à moins de 1,40 € le kilo ( Boulevard Davout ).

Aligre, dans le 12° arrondissement, a gardé aussi le charme des vieux marchés avec sa brocante et ses stands de tissus.On trouve des fruits de saison à 1 € le kilo et des haricots verts à 1,50 € le kilo ( ouvert tous les jours sauf le lundi, www.marchealigre.free.fr ).

A Belleville, un grand marché pour voyager sur tous les continents est ouvert tous les matins du mardi au vendredi. On craque pour les fruits exotiques et pour les 30 oeufs frais à 2,50 €. En prime, des accessoires style bric-à-brac rétro pour la cuisine comme des toiles cirées ( Boulevard de Belleville ). Astuce de dernière minute bien connue des lève-tard du week-end ( parisiens et provinciaux compris ! ) : arrivez juste avant la fermeture car les prix fondent à vue d’oeil. Un conseil qui vaut pour tous les marchés de France et de Navarre.

COURSES VIRTUELLES DEPUIS VOTRE CANAPÉ

ordinateur.gif

Secondée par votre simple ordinateur, partez  sur les traces des plus beaux poireaux et des oranges les plus juteuses. Les associations paysannes comme

les amaps proposent des paniers de légumes de 10 à 15 € pour les premiers prix ( plusieurs dans chaque région de France). Le réseau Jardins de Cocagne fournit aussi des produits de qualité et locaux en livrant près de chez vous.

Cliquez sur www.LeMarcheCitoyen.net,

raisins1.gif

logo9.gif

cet annuaire Internet est spécialisé dans la consommation responsable. Des initiatives régionales sont bien achalandées comme

www.terre2sens.fr autour de Montpellier : 20 € les cinq kilos de fruits et légumes bio de saison livrés chez vous.

SHOPPING À LA FERME

 

fruitsdivers6.gifbrocoli.gifferme5.gifferme5.gifsalade.giffruitsdivers4.gif

 

Autour de Paris, neuf grandes fermes vous invitent à récolter vous-même vos fruits, vos légumes, vos salades et vos fleurs avec des réductions de prix allant jusqu’à moins 50 %  ! Certaines ouvrent au printemps, mais d’autres comme la ferme familiale de Viltain est ouverte toute l’année même le dimanche, avec en prime le lait et les oeufs tout frais d’animaux qui vivent au grand air.

Ailleurs en France, 13 autres fermes célèbrent aussi l’art de la cueillette en plein champs comme à Pau et à Noirmoutier

www.chapeaudepaille.fr

logochapeaudepaille.jpg

 

pamplemousse.gifraisins3.giffruitsdivers4.gif

CUEILLETTE SUR LE BALCON ET DANS LE JARDIN

jardin15.gifjardin14.gifjardin15.gif

 

On est toujours aussi bien servi par soi-même: plantez des tomates, des salades, du basilic et du romarin sur votre balcon et sans pesticides.

Dans un jardin, les arbres fruitiers feront les délices de vos desserts. Pour opérer en toute quiétude, se munir d’un guide pratique ( aux éditions Terre Vivante ) ou abonnez-vous à www.graines-et-plantes.com . On apprend à chasser en douceur les petits insectes avec des astuces écolo et à faire son compost avec les épluchures de vos légumes….Tout est lié, je vous le dis !

Publié dans MES PETITES INFOS | 9 Commentaires »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire
de Novembre 2009

Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
- - - - - -
1 jardinsalade.jpg
2 lunepleine.jpgjardinfruit.jpg
3 jardinfruit.jpg
4 jardincarotte.jpg
5 jardincarotte.jpg
6 jardinfleur.jpg
7
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
8
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
9 lunedernierquartier.jpgjardinsalade.jpg
10 jardinfruit.jpg
11 jardinfruit.jpg
12 jardincarotte.jpg
13 jardincarotte.jpg
14 jardincarotte.jpg
15 jardincarotte.jpg
16 lunenouvelle.jpgjardinfleur.jpg
17 jardinsalade.jpg
18 jardinsalade.jpg
19 jardinfruit.jpg
20 jardinfruit.jpg
21
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
22
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
23 jardinfleur.jpg
24 lunequartier1.jpgjardinfleur.jpg
25 jardinfleur.jpg
26 jardinsalade.jpg
27 jardinsalade.jpg
28 jardinsalade.jpg
29
30 jardinfruit.jpg
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 8

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 2 Commentaires »

ORDONNANCE AUTOMNE

Posté par eurekasophie le 20 septembre 2009

automne6.gifautomne3.gifautomne6.gif

automne3.gifautomne1.gifautomne3.gif

  

ORDONNANCE AUTOMNE

En automne, l’énergie commence à rentrer en profondeur dans notre organisme. Le climat est au premier froid, à l’humidité : c’est un important changement de saisons. En automne, selon la médecine traditionnelle chinoise, le poumon et le gros intestin sont fragilisés. Bien souvent lorsqu’un déséquilibre de l’organe survient, la peau souffre. Une des fonctions principales du poumon en médecine traditionnelle chinoise est de contrôler la peau et en particulier l’ouverture et la fermeture des pores de celle-ci. Souvent en automne cette fonction se fait mal et il est fréquent d’avoir les pores dilatés.

Ordonnance beauté

Appliquez le sérum automne, une fois la peau parfaitement sèche. Massez le visage à l’aide de la crème automne hiver(ou de votre crème habituelle)de la façon suivante : Ensuite terminez le massage en insistant sur les zones reflexes du visage pour l’automne

bkgd

Les gestes de l’automne

Les organes particulièrement vulnérables en automne sont les poumons et le gros intestin, la peau, ainsi que le nez. Pour protéger les voies respiratoires il est utile de mettre 2 gouttes d’huile d’olive tiède dans le nez le soir avant le coucher. Respirez par le nez, rincez-le avec de l’eau de mer matin et soir. Avant de vous coucher massez les zones réflexes des poumons et du gros intestin sous la plante des pieds avec le baume des saisons Clé des Champs (ou votre produit de massage habituel) 2 minutes.

ORDONNANCE AUTOMNE  dans SANTE AU QUOTIDIEN Pied-automne

L’alimentation de l’automne

Mangez du riz et privilégiez la saveur piquante et douce, par exemple prenez une cuillère à café de noix, de miel et de gingembre le matin, au petit déjeuner. La façon d’agir en automne est la concentration des forces, l’achèvement des projets, recevoir plutôt que sortir, la protection contre les agressions météorologiques. Avec quelques simples règles de vie nous pouvons être en pleine forme toute l’année.

Presqu’une ordonnance médicale ! La soupe de légumes est une soupe bonne : bonne en goût, si vous travaillez les légumes de saison, bonne pour la santé, bonne pour le moral , bref, on adore ! 

Et ne me dites pas que c’est pour l’hiver, la plupart des soupes de légumes sont aussi délicieuses servies froides, par un chaud soleil d’été !!

soupecourgettesvachequirit250x175.jpg Cliquez sur l’image pour de bonnes recettes de soupes

soupepoieaux.jpg  Et là, vous découvrirez des recettes de soupes essentiellement à base de poireaux    

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 4 Commentaires »

COULEUVREE …oui y’a 2 oeufs ( pppfffffff 2 « E E  » ) …et non j’me suis pas trompée ! couleuvrée valaaaa

Posté par eurekasophie le 10 août 2009

 Rhum rhum…… J’ai pu constater que les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures, je ne vais pas vous refaire le coup de la

 couleuvre….d’abord parce que, d’une part, ça ferait un peu « plat réchauffé », et d’autre part, je n’en ai …..pas …du …tout …..envie voilà !

J’ai été contrariée par Zoya il y a 5 minutes et je ne suis plus du tout d’humeur NA!

Ha ben oui évidemment, j’ aurais pu vous scotcher sur l’article un serpent qui bouffe une rave….ou un diable qui cultive ses navets …j’suis pas à cours 

d’imagination ….Mais j’ai pas envie NA! Donc, on passe directement au plat principal qui lui n’est pas réchauffé. 

 

bryone1.jpg

Feuilles et fleurs mâles

Bryone dioïque
 

( Bryonia dioica )

( Cucurbitacées )

Synonyme(s) : Rave de serpent, Navet du diable, Couleuvrée, Fausse coloquinte

Bryone dioïque
 Fleurs femelles
Fleurs femelles
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Violales
Famille Cucurbitaceae
Genre Bryonia
Nom binominal
Bryonia dioica

La Bryone dioïque (Bryonia dioica) (du grec ancien βρὐον / brúon, « fleur ») est une plante herbacée vivace par sa racine, de la famille des Cucurbitacées.

Autres noms communs : bryone, navet du diable, couleuvrée, vigne-blanche, herbe de feu, rave de serpent, mandragore grimpante… de : Zaunrübe, en : red bryony, es : brionia, it : brionia, barbone.

PRESENTATION:

La bryone, commune dans les haies de toute la France, surtout dans les régions calcaires, est une plante herbacée vivace, entièrement hérissée de poils raides, à tiges grêles grimpantes portant des vrilles opposées à des feuilles à 3-5 lobes rappelant un peu celles de la vigne. Ses fleurs sont dioïques, c’est-à-dire que les pieds portent soit des fleurs mâles à étamines, soit des fleurs femelles n’ayant qu’un style, ici divisé en trois parties. Les fleurs mâles ont 3 étamines dont 2 paraissent doubles de la troisième (il y a, en réalité, 5 étamines dont 4 soudées deux à deux par leur filet). La corolle, jaune verdâtre, est constituée de 5 pétales à peine soudés entre eux à la base. Fleurs mâles et femelles sont réunies en petits bouquets à l’aisselle des feuilles, les premières sur un long pédoncule commun, les secondes presque sessiles. Ces dernières donnent des baies charnues, globuleuses, de 5-8 mm, longtemps jaunâtres, puis rouges à maturité, à 3-6 grosses graines aplaties. La racine est un énorme tubercule cylindrique, vertical, plus ou moins ramifié, à chair blanchâtre.
La seule autre Cucurbitacée française, l’Ecballium elaterium L., concombre sauvage, momordique, est une plante très hérissée-rude à tiges couchées, épaisses, charnues, sans vrilles, des terrains vagues et des décombres de la basse région méditerranéenne et du Sud-Ouest littoral. Ses fruits, sortes de cornichons de 4 à 5 cm, très hérissés, ont la curieuse propriété de projeter leurs graines à distance, quand ils sont mûrs. C’est une plante vénéneuse, purgative drastique de l’ancienne médecine, rarement employée de nos jours.
Les Cucurbitacées nous donnent un certain nombre de légumes: melons, courges, concombres, cornichons, et les très décoratives coloquintes.

bryone2.jpg Fruits de brione

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES


Qualifiée par Thore, botaniste et médecin à Dax en 1803, de « médicament féroce », la bryone demande à être maniée avec prudence. Ses noms populaires de navet du diable, feu ardent, vigne du diable disent bien que nous n’avons pas affaire à une plante à tisane! La racine, employée fraîche dans la majorité des cas, est, à l’intérieur, selon les doses, principalement purgative, diurétique, antiinflammatoire, expectorante; à l’extérieur, résolutive. Cette racine profonde, souvent perdue dans les broussailles, est d’arrachage difficile. On la récolte à l’automne ou au début du printemps, pour le séchage. La couper alors en tranches minces (de préférence avec des gants car elle peut irriter la peau) que l’on étale sur des claies ou que l’on suspend en guirlandes. Comme la dessiccation lui fait perdre une partie de ses propriétés, il est préférable de la conserver l’hiver à la cave, dans du sable. Dans la pratique, en cas de besoin, il suffit de prendre une pelle et une pioche et d’aller la déterrer. On doit éloigner les enfants des fruits dangereux de la bryone, susceptibles de causer de graves accidents gastro-intestinaux. 

 

• Usage interne  Il doit être prudent et progressif (voir le N.B. plus bas). Les anciens médecins ont souvent prescrit la bryone dans les constipations opiniâtres, les obstructions intestinales, les grandes rétentions séreuses ; mais cette plante est ici à exclure de la médecine domestique, les doses un peu élevées devenant vite drastiques et vomitives. Pour une purgation plus douce, mais assurée, une méthode fort en usage autrefois dans les campagnes consistait à creuser le soir, dans une racine fraîchement récoltée, une cavité qu’on remplissait de sucre; on obtient, le lendemain matin, un sirop dont on prend 2 cuillerées à soupe par jour (de préférence dans une infusion) et qui purge, assure-t-on, sans excès …
Diurétique puissante, sudorifique, la bryone s’indique en particulier dans les infiltrations séreuses associées ou non à un état inflammatoire : hydropisies, œdèmes, pleurésie.
On peut employer ici le vin de bryone : faire macérer 50 g de racine fraîche, écrasée, dans 1 litre de vin blanc; passer ; filtrer ; 2 fois 1/2 verre à 2 verres à liqueur par jour.
C’est surtout comme anti-inflammatoire qu’on prescrit de nos jours la bryone. Elle convient aux rhumatismes, dont le rhumatisme articulaire aigu, aux maladies pulmonaires aiguës, aux grippes. La « teinture-mère » (pharmacies) permet un dosage sûr: 5 à 10 gouttes dans un peu d’eau, 3 fois par jour.
En pratique domestique, il est sage de réserver la bryone aux bronchites, toux, grippes, coryzas, où elle se montre calmante et expectorante tout en combattant l’inflammation. L’oxymel suivant est de confection aisée :
racine de bryone sèche pilée : 45 g vinaigre : 750 g
miel: 500 g.
Bouillir pendant une demi-heure ; passer ; 1 à 2 cuillerées à café de 2 heures en 2 heures ou 2 à 3 cuillerées à soupe par jour.
N.B. : La bryone est rigoureusement contre-indiquée dans les cas d’inflammation des voies digestives et urinaires, dans l’artériosclérose, les états congestifs, la grossesse. A proscrire chez l’enfant

bryonia.jpg 

.• Usage externe

La pulpe de racine fraîche, pilée, a servi à traiter les douleurs de la goutte, les rhumatismes, les épanchements de synovie, les engorgements glandulaires, les contusions; elle se montre calmante et puissamment résolutive. Toutefois, comme ces applications peuvent irriter violemment la peau, elles doivent être légères, peu fréquentes, et associées à des émollients comme le son ou la guimauve. L’onguent obtenu en mêlant à parts égales pulpe de bryone, saindoux et soufre serait excellent contre la gale.

SUPERSTITIONS
La bryone, dont la racine contrefait parfois grossièrement la forme humaine, était chère aux sorciers qui l’utilisaient pour fabriquer un substitut de mandragore, petit monstre dont la possession assurait chance et richesse (la vraie mandragore est une Solanacée vénéneuse proche de la belladone). Un rituel macabre était lié à cette opération magique, que le Grand Albert décrit en détail
.

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 3 Commentaires »

Petit jardin d’août ( page 1)

Posté par eurekasophie le 28 juillet 2009

Ce qu’il faut faire en Aout
Travaux au jardin
Par Sébastien Jacquot

Août a le teint de la bonne humeur, de la fraîcheur sucrée et de la générosité. Il prend plaisir à nous offrir ses plus beaux présents qui savent apaiser la lourdeur des chaleurs d’étés.

photo2.jpg
Fruits savoureux, légumes tendres et juteux, parfums de sieste et de tranquillité ; en août n’ayez qu’un péché… dégustez à volonté !
Au potager
Voilà un lieu, en août, qu’il est bon où se promener ; non pas qu’il soit propice au repos puisque l’ombre n’y est que peu présent,
 photo3.jpg

mais bien parce qu’il nous charme par ses rafraîchissants légumes. Laissez-vous donc tenter par l’une de ces demoiselles en rouge… en sentez-vous pas qu’elles vous appellent ? …Savourez leurs parfums sucrés. La chaleur des mois d’août rendent bien souvent réticent la pousse de nos légumes, Ne les privez pas de boire, mais gardez-vous bien qu’elles ne le fassent en plein soleil. Ce mois-ci semez salades et choux d’hivers, profitez de ce dernier délais pour semer : haricots, petits poids et fèves. Consommez sans modération tomates et courgettes, melons et poivrons.Au verger
Une ballade sous les arbres vous dit-elle ? Ne refusez pas, là où je vous mène les grands arbres ont laissé leur place à ces petits estropiés du sécateur, mais qui ont gardé une somptueuse charpente pour vous offrir leur fruit les plus savoureux. Faîtes le plein de vitamine et d’énergie, savourez pèches, prunes et mirabelles. Taillez les tiges qui montreraient trop d’entrain à la pousse et n’oubliez pas de les arroser convenablement pour leur épargner toute souffrance inutile.

photo4.jpg

Au jardin d’ornement
Ne dit-on pas qu’à cette chaleur rien ne pousse et que le travail se fait moindre ? Détrompez-vous, août est le mois de bien des semis. Ne manquez pas de pincer vos plantes qui prennent de la hauteur, vous les ferez s’étoffer d’avantage et elles n’en seront que plus belles ; quant aux arbustes ou arbres à fleurs, taillez ceux prenant de l’ardeur… et qui sait, cela favorisera peut-être chez certain, une dernière floraison avant l’hiver. Entretenir vos plantes d’ornement ne leur donne que plus belle beauté, ainsi feuilles et fleurs fanées doivent être supprimées. Semez nigelles et myosotis ainsi que roses trémières. Mettez en place bulbe d’iris et lis et bouturez toutes plantes à volonté !Plantes d’intérieur et de balcon
La chaleur n’épargnant pas nos chères confidentes quotidienne, même si celles-ci semblent bien protégées dans nos petits intérieurs, n’oubliez pas de convenablement les arroser. Ne les laissez surtout pas bronzer au soleil, leurs feuilles ne prendraient pas la hâle dont vous rêvez, mais elles brûleraient leur vert d’une irrémédiable façon. Essayez de les bouturer, août se montre comme l’un des mois les plus favorable à cette pratique qui nous rend tellement enthousiaste lorsqu’elle réussit ! Pourquoi donc se priver de ce plaisir ? Vos boutures feront des ravis si vous les offrez, et vous saurez leur donner bien plus de valeur racontant leur mémoire.

Les arbres, arbustes et haies
Août est comme frère de janvier, et les arbres se reposent souvent des fortes chaleurs tout comme ils le font des jours de grandes froideurs… vous pouvez donc, sans craindre le pire pour vos arbustes, les tailler pour qu’ils gardent leur formes. Amusez-vous aussi à jouer les savants jardiniers et… bouturez autant que vous le souhaitez ! Mais tout comme les autres végétaux, ne vous y méprenez pas, boire est tout aussi vital pour ces petits ou grands messieurs, surtout ceux plantés au cour de l’année.

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 1

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaires »

1234
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant