Résultats de votre recherche

GRENOUILLETTE

Posté par eurekasophie le 23 octobre 2009

dimanche13.gifdimanche111.png dimanche13.gif

Je profite du fait que je n’ai personne sur le dos pour me surveiller pour vous écrire comme ça me chante…

Alors on va commencer avec la grenouillette, tu veux bien ?  

La grenouillette n’est pas le petit de la grenouille, ce n’est pas non plus une grenouille naine  ….Hé non !!!

D’ailleurs comment appelle-t-on le petit bébé de la grenouille ? Un nénuphar bien sûr !

C’est bien connu, toutes les grenouilles couvent les nénuphars hein !!! Regarde plutôt

grenouille018.gif

Tu vois, j’te l’avais dit…

Et moi, je dois couver aussi quelque chose; mais ce n’est pas un nénuphar. Chuuuuuuut j’entends un pas trainant se rapprocher

D’un pas trainant, comme affaibli, l’heure s’en va,
Ne laissant d’elle qu’un peu d’ombre sur le sable.
Il faut la suivre encor dans sa marche inlassable
Et ressonger en vain la halte qu’on rêva.

Fermons les yeux, ma calme soeur, et soyez forte;
J’emporte notre amour ….

gailuronanim4.gif< Ça va Soph..? Tu t’es pas trop ennuyée sans moi ? T’écris quoi là ? Tu t’lances dans la poésie ????? C’est d’qui ?? C’est quoi une grenouillette, une ch’tite grenouille ? C’est comment une grenouille naine ? Les nénuphars ça mangent quoi ? J’peux avoir un nénuphar dans un bocal ? Pourquoi tu réponds pas ? Pourquoi tu d’viens toute rouge ? Tu t’sens pas bien ? Tu veux qu’j'appelle Ralphy ? Srcogneugneu…

picture11.jpg   < Je respire calmement …j’inspire à fond, je bloque, j’expire.. Cinq fois d’suite ….Après, on verra . Si vous n’avez plus de mes nouvelles, sachez que je vous aimeuuu bien fort.

 

chien21.gif <Chers amis, bonjour. Je remplace au pied levé ma ch’tite Sophie qui est sortie en trombe du bureau avec sa mine des mauvais jours. J’ai fait taire l’ahuri du second étage et m’en vais donc vous apporter des précisions sur la grenouillette et en profiter pour rectifier le tir en ce qui concerne les bébés des grenouilles ..je vous dois bien ça. …hum hum…donc ..Pauvre , pauvre Sophie. Si jeune pourtant et en arriver là …..

Un têtard est un bébé, une larve de grenouille. Au sortir de l’oeuf, le têtard est caractérisé par une grosse tête confondue avec son abdomen (d’où son nom), et il respire grâce à des branchies internes ou externes. Il n’a pas encore de pattes, mais est munie d’une queue natatoire. En voici une photo d’ailleurs.spermatozoide.jpg Ha non, mince, ça c’est un spermatozoide. Mais on en n’est pas loin ..voilà plutôt ttards.jpg.Au bout de quelles semaines, petit sperma…euh têtard devient grenouille à son tour et voilà. Bon, c’est pas tout ça, mais faut que je me dépêche. L’ahuri et moi avons rendez-vous chez le psy…à pas d’heure moins 20. Hé oui, c’est ça le prix à payer quand on travaille avec Sophie….L’est gentille mais fatigante aussi.Chuuuuuuttttttttt  

Renoncule rampante
 

( Ranunculus repens )

( Renonculacées )

Ou, j’vous l’donne en mille,

Bassinet, Rampant, Grenouillette, Herbe à la tire-goutte, Tramasse

ranunculusrepens011950.jpg

C’est une espèce très commune dans les lieux un peu ombragés, les prairies, les jardins ou les décombres, sur les sols humides. La tige émet de longs rejets qui s’enracinent aux noeuds. Les feuilles sont souvent marquées de taches claires. Les feuillles radicales sont divisées en lobes pétiolulés, eux-mêmes découpés. Le pédoncule floral est sillonné. Les pétales sont d’un jaune brillant. Les sépales velus sont généralement étalés sous les sépales, mais parfois certains sont rabattus. Les carpelles, à bec court et peu crochu, sont groupés en tête sphérique. Le réceptacle floral est velu. Attention à ne pas confondre cette espèce avec Ranunculus bulbosus Linné qui n’émet pas de stolons et dont la base de la tige est renflée en bulbe.

Comment lire une taxoboxRenoncule rampante
 Ranunculus repens
Ranunculus repens
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Ranunculales
Famille Ranunculaceae
Genre Ranunculus
Nom binominal
Ranunculus repens

Utilisations officinales : la plante contient des substances fortement émétiques 

ranunculusrepens.jpg                 dimanche13.gif

Publié dans "G**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 13 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

CAREX DES SABLES

Posté par eurekasophie le 23 octobre 2009

carexarenaria.jpg

Laîche des sables
 

( Carex arenaria )

( Cypéracées )

Synonyme(s) : Salsepareille d’Allemagne, Carosse, Carex des sables, Salsepareille des pauvres

Laîche des sables
 Carex arenaria
Carex arenaria
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Commelinidae
Ordre Cyperales
Famille Cyperaceae
Genre Carex
Nom binominal
Carex arenaria

 

En anglais :  Sand Sedge 

La laîche des sables (Carex arenaria) est une espèce de plantes de la famille des Cyperaceae qui pousse dans les dunes et les pelouses sablonneuses du littoral européen (plante psammophyte). Elle est naturalisée en Amérique du Nord.

Taille : 10 à 40 cm.

Floraison : de mai à juin.

Cycle de vie : vivace.

Répartition : france : Manche, Atlantique, rare en Méditerranée.

Habitat : sables maritimes, dunes fixées, interdunes sèches, pelouses rases, landes, souvent sur sols nus et remaniés.

Fleurs : fleurs réunies en un épi terminal constitué d’épillets écailleux.

Feuilles : feuilles alternes, étroites (3 mm), rugueuses. La base de la feuille est insérée dans une gaine brunâtre.

Commentaires : plante traçante.
Cette plante possède sur le même
épi 3 types de fleurs ; au sommet des épillets à fleurs staminées (mâles), des épillets hermaphrodites au milieu et à la base des épillets à fleurs pistilées (femelles).

carexinflorescence.jpg

                                    Inflorescence

Utilisations officinales : la souche contient des substances diurétiques et sudorifiques

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

NID D’OISEAU ……

Posté par eurekasophie le 20 octobre 2009

niddoiseau1.gif 

 

OU  

Carotte sauvage
 

( Daucus carota )

( Ombellifères ou Apiacées )

Synonyme(s) : Nid d’oiseau

daucuscarota2.jpg

Généralités, présentation sommaire

Daucus carota est une plante bisannuelle de 30 à 80 cm de hauteur.

Description botanique

Ses feuilles sont molles, incisées et dentées. L’inflorescence est une grande ombelle d’ombellules possédant de 20 à 40 rayons. A sa base, se trouve une involucelle de folioles entières ou à 3 pointes. Les fleurs sont blanches ou rosées ; la fleur centrale est, quant à elle, presque toujours purpurine. Ce caractère permet en général de reconnaître facilement la plante.

daucuscarota.jpg

Fruits: akênes elliptiques, épineux. Carpophore persistant sur l’ inflorescence après la chute du fruit.

Plante dont la racine par sélection culturale (carotte) est un excellent légume riche en sucres, pectines, provitamines A, diurétique infantile. Plante à propriété emménagogue

Risque de confusion avec : Aethusa cynapium

Localisation et comportement

Daucus carota est très commun au bord des chemins et dans les jachères. On le trouve jusqu’en lisière des dunes où il tolère assez bien le sel.

Utilisations officinales : la plante contient des substances diurétiques, carminatives et vulnéraires. elle est riche en vitamines et en carotène.

Utilisations culinaires : certaines variétés sont cultivées.

aethusa.jpgaethsa2.jpg

 

                                                    Aethusa cynapium

 

Publié dans "N**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 3 Commentaires »

BAR DE LIGNE WITH FLEURS ET FEUILLES ……..

Posté par eurekasophie le 18 octobre 2009

bonappetit1.gif

 

Bar de ligne, tapioca d’huître, fleur/feuille de bourrache

bar.jpg

Jean-François Piège vous fait découvrir sa recette.
Auteur : Jean-François Piège

 

Ingrédients :

 

Pour 4 personne(s)

Bar de ligne

2 Bar de ligne de Bretagne de 2,5 kg
Fleur de sel et huile d’olive
Jus de coquillage
1kg de moules Bouchot
1 bulbe de fenouil
10 échalotes olive
500g de beurre doux
¼ citron
1/4l de vin blanc
3 pistils de safran
2g de poivre noir
1 bouquet de persil plat
10 feuilles de bourrache

Tapioca d’huître

150 g de chair d’huître creuse d’Isigny N°2
300 g de jus d’huître
4 g d’agar agar

Fleur/feuille de bourrache

4 Fleurs de bourrache
4 Feuilles de bourrache

Garniture

8 Tranches de pain de seigle
1 Pièce de Chistera espagnole
Echalotes au vinaigre
2 échalotes
20 cl de vinaigre de vin rouge

Beurre de bourrache


100g de beurre ½ sel
5 feuilles de bourrache ciselées

Mignonnette fine de poivre Sarawak

Préparation:

Bar de ligne à plat

Ecailler, vider le bar et sectionner la tête ainsi que la queue. Lever les filets de l’arête centrale. Retirer les arêtes ventrales, puis lever la peau. Parer afin de laisser les filets blancs. Séparer le dos et le ventre et portionner 2 morceaux de 130g dans le dos.
Enrouler dans le papier film sans trop serrer.
Cuisson : Pocher le bar dans une huile d’olive à 80°C, jusqu’à 41°c à cœur.
Terminer la cuisson dans un sautoir en le glaçant de jus de moules terminé en veillant d’atteindre une température final a cœur de 51°c.
Parsemer sur le bar la julienne de feuille de bourrache et ajuster les fleurs de bourrache.

Jus de coquillage


Nettoyer puis ouvrir les moules au couteau. Jeter la 1ère eau. Emincer le fenouil et les échalotes puis suer à l’huile avec une légère coloration. Ajouter le beurre, faire mousser puis jeter les moules. Ajouter le persil, le safran, le citron et le poivre noir. Cuire à couvert.
Passer le jus, mettre au point puis ajouter le persil et les feuilles de bourrache en infusion.

Tapioca d’huître

Ouvrir les huîtres à l’aide d’un couteau à huîtres. Retirer la coquille supérieure et récupérer le jus dans un petit récipient en Inox en le passant dans une mousseline. Décoller délicatement les huîtres et éliminer les petits éclats de coquille si nécessaire et les centrifuger.
Faire bouillir 300g de jus avec 4g d’agar agar, retirer du feu puis ajouter 150g de pulpes d’huîtres. Passer puis émulsionner au fouet. Débarrasser dans des carrés sur 1/2cm d’épaisseur. Tailler des rectangles à froid de 8 x 0.5 x 0.5 cm.

Beurre de bourrache


Mélanger 100g de beurre ½ sel et cinq feuilles de bourrache ciselées.
Echalotes au vinaigre
Ciseler les échalotes finement, puis les mettre à mariner pendant 24 heures dans le vinaigre de vin rouge.
Rôtir dans un sautoir dans un filet d’huile d’olive les chisteras.
Toaster les tranches de pain de seigle et détailler en rectangles de 1,5 cm sur 4,5 ;
Prévoir 6 pièces par personne et déposer sur la moitié des tranches de beurre de bourrache et sur l’autre de chistera.
 
Finition et dressage

Disposer 8 bandes d’huîtres sur une assiette pied de poule rectangle. Faire chauffer à la salamandre. 
Saucer le tapioca de jus de coquillage et disposer le bar, une ligne d’échalote, une ligne de poivre.
Envoyer les toasts sur un support de marbre.

bonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gifbonapptit1.gif

Publié dans BAR DE LIGNE....FEUILLES DE BOURRACHE, LISTE DES RECETTES A BASE DE PLANTES SAUVAGES | 17 Commentaires »

INFO SANTE

Posté par eurekasophie le 17 octobre 2009

LA VARICELLE

680 000 CAS DE VARICELLE PAR AN EN FRANCE

3 300      HOSPITALISATIONS A LA SUITE DE COMPLICATIONS

2 460      HOSPITALISATIONS CHEZ LES ENFANTS

LA VARICELLE EST-ELLE UNE MALADIE BENIGNE ?

QUEL EST LE TRAITEMENT ?

QUI PEUT BENEFICIER DU VACCIN ?

UNE MALADIE pas si banale ……..


La varicelle est une maladie virale très fréquente qui sévit par petites épidémies.

Près de 700 000 personnes sont touchées chaque année en France : des enfants en grande majorité.

A 12 ans, 90 % des enfants ont déjà eu la varicelle. Bien que souvent bénigne, la varicelle peut provoquer des complications graves comme des surinfections cutanées, des atteintes neurologiques ( encéphalite, méningite) ou des pneumopathies ( surtout chez l’adulte). Chaque année, près de 3 300 personnnes dont 2 500 enfants de moins de 15 ans, sont hospitalisées à la suite de complications. Ces dernières ne touchent pas que les personnes immunodéprimées ( aux défenses immunitaires affaiblies à cause d’une maladie), elles concernent principalement des enfants antérieurement sains, n’ayant aucun facteur de risque particulier. La sévérité de l’infection est plus importante chez l’adulte. Une vingtaine de personnes en meurent chaque année, nourrissons ou adultes. Même lorsque la varicelle ne se complique pas, elle perturbe de façon importante, pendant une dizaine de jours, la vie familiale, ( garde à domicile de l’enfant, arrêts de travail…), et génère des coûts médicaux importants….La varicelle est loin d’être une maladie anodine !

Des petits boutons qui démangent

 

varicelle.jpg

 

Le virus varicelle-zona ou VZN se transmet par les gouttelettes de salive diffusées par les sécrétions respiratoires de la personne infectée ou par contact direct avec des lésions cutanées. Une transmission indirecte par des objets contaminés est également possible. Après quelques jours d’incubation ( quatorze jours en moyenne ), les premiers signes apparaissent. Le malade perd l’appétit, a mal à la gorge ou à la tête et, un à deux jours plus tard, il est couvert de boutons sur le torse, mais aussi sur le visage, les mains, les pieds….. Chaque poussée ( il y en a 2 ou 3 ) peut s’accompagner d’une fièvre modérée ( en dessous de 38,5 ° C ). Les boutons passent par différents stades : d’abord plats et très prurigineux, ils se bombent et forment des vésicules, sortes de petites bulles remplies d’un liquide clair.

 

 

vari1.jpg

 

Puis le liquide devient trouble, épais, et des croûtes se forment. Les boutons démangent énormément; et ils peuvent laisser des cicatrices.

vari4.jpg

Le malade est contagieux au moins quatre jours avant l’éruption et jusqu’à ce que les croûtes soient sèches. Le virus reste sous forme  » endormie » dans l’organisme, et il pourra éventuellement se réactiver plus tard en donnant un zona.

ÉVITER LA SURINFECTION CUTANÉE  

>>> LA VARICELLE NE BÉNÉFICIE D’AUCUN TRAITEMENT PARTICULIER

Seul un traitement symptomatique existe. Le principal objectif est d’éviter le grattage et la surinfection des boutons par des germes ( staphylocoque, streptocoque ).

Des applications 1 ou 2 fois par jour d’une solution antiseptique de chlorhexidine sont ainsi recommandées. Ne jamais employer de crème, talc ou autre poudre qui favorisent la macération. De même, il faut éviter les bains chauds et prolongés. Préférer les douches pour le ramollissement des croûtes, qui peuvent alors laisser des cicatrices. En cas de fièvre, le seul traitement indiqué est le paracétamol. L’aspirine et les autres AINS ( anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ) ne doivent surtout pas être utilisés, car ils risquent de favoriser les complications cutanées.

CE QUE PENSENT LES MAMANS

>>> D’après une enquête Ipsos, la varicelle apparaît comme une maladie gênante pour les enfants ( 92 % des mères interrogées), voire très gênante(49%), qui accapare les parents ( 70 % ) et perturbe l’organisation de la vie quotidienne ( 71 %). 90 % sont  » tout à fait d’accord » ou  » plutôt d’accord  » avec le fait que les démangeaisons constituent une véritable souffrance pour les enfants touchés. 97% savent que la maladie est  » très  » ou  » assez  » contagieuse.

AUJOURD’HUI UN VACCIN EXISTE

Alors que la rougeole, les oreillons et la rubéole ont pratiquement disparu grâce à la vaccination, la varicelle est la dernière maladie éruptive de l’enfant qui sévit encore à une large échelle. Mais cela pourrait changer, car un vaccin  » varicelle  » est désormais disponible en France. Ce vaccin bénéficie d’une longue expérience d’efficacité et de tolérance dans nombre de pays. Le Japon, les Etats-Unis ( depuis 10 ans ) et l’Allemagne plus récemment pratiquent la vaccination contre la varicelle en routine, pour prévenir la maladie et éviter ses formes graves. Aux Etats-Unis, où le vaccin est surtout pratiqué chez les enfants, les adultes qui ont échappé à la maladie pendant leur enfance semblent bénéficier de la protection des petits. En France, le vaccin est indiqué en prévention de la varicelle chez les sujets âgés de 12 mois et plus, et en protection postexposition chez les adultes sans antécédents de varicelle. Une vaccination dans les 3 jours suivant l’exposition peut prévenir une infection ou modifier son évolution. En prévention, les recommandations officielles ciblent le vaccin sur certaines populations: professionnels de santé ou de la petite enfance, personnes en contact avec des immunodéprimés et enfants candidats à une greffe.

QUESTIONS….RÉPONSES

Comment éviter que ma fille de 19 ans, qui n’a jamais eu la varicelle l’attrape de son frère ?

Il faut bien sûr prendre les mesures d’hygiène et d’isolement nécessaires. Il existe un vaccin qui peut être administré dans les 3 jours suivant l’exposition à un malade présentant une éruption de varicelle. Ce vaccin est indiqué à partir de 18 ans chez une personne sans antécédent de varicelle. Il est contreindiqué en cas de grossesse. Il faut donc préalablement s’assurer que votre fille n’est pas enceinte ( test de grossesse, si besoin).

Mon enfant a la varicelle et un peu de fièvre ( 38 °C ). Que dois-je faire ?

Pour combattre la fièvre, on utilise uniquement le paracétamol, surtout pas l’aspirine ni d’autres anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène qui sont contre-indiqués en cas de varicelle. Supprimez les bains souvent trop longs et trop chauds, douchez rapidement votre enfant avec un savon dermatologique surgras. Bien rincer et sécher sans frotter. Désinfectez les boutons avec de la chlorhexidine et ne rien mettre d’autre ! Il faut que les croûtes se forment et que votre enfant ne les gratte pas ( lui couper les ongles si besoin est, et s’assurer de leur propreté ). On peut également donner un antihistaminique H1 à visée antiprurigineuse.

Je suis enceinte, mon fils vient de déclarer une varicelle. Quel est le risque ?

Si vous avez eu la varicelle lorsque vous étiez jeune, vous êtes protégée. Dans le cas contraire, qui est reste rare, il peut y avoir un risque d’accouchement prématuré ou d’anomalies fœtales ( cutanées, oculaires, neurologiques…). La mère peut être traitée par des gammaglobulines ou par un antiviral. Le risque existe surtout en fin de grossesse.

L’AVIS DU PÉDIATRE

Pr Eric Mallet

CHU Charles-Nicolle, Rouen ( 76)

>>> Quelle est la situation épidémiologique de la varicelle en France ?

Pr E. Vallet . La varicelle, généralement considérée comme une maladie bénigne, n’a pas suscité jusqu’à récemment d’attention épidémiologique particulière. Le nombre de cas par an est estimé entre 600 000 et 700 000 en France. Cependant, le nombre de complications paraît non négligeable ( 3 à 5 % des cas). Une étude réalisée dans notre service pédiatrique sur une période de 16 ans ( 1987-2002) chez des enfants non immunodéprimés rapporte près de 350 complications de la varicelle. Depuis 1996, on a observé une nette augmentation des admissions à l’hôpital pour des complications, et notamment une augmentation significative des surinfections bactériennes, à staphylocoque ou à streptocoque.

>>> Quelles sont les autres complications ?

Pr E. Vallet . Les autres complications sont d’ordre neurologique, respiratoire et gastro-intestinal. On a observé, par examen endoscopique, que les lésions de varicelle étaient présentes non seulement dans la bouche, mais aussi dans l’estomac. Toutes ces complications apparaissent chez des enfants sains.

>>> Quelle est l’efficacité de la vaccination ?

Pr E. Vallet . Le vaccin est utilisé en routine aux Etats-Unis depuis 1995. Le suivi des vaccinés a montré une persistance des anticorps antivaricelle au moins 6 ans après vaccination. Cette vaccination généralisée a permis de faire diminuer de plus de 80 % l’incidence de la varicelle.

Publié dans INFO....SANTE, LA VARICELLE | 5 Commentaires »

J’AI ETE TAGUEE PAR MARIUS

Posté par eurekasophie le 14 octobre 2009

mariussdessineux.jpg Ah Marius !

Et donc indirectement par Optima et Coccynelle que je n’ai pas l’honneur de connaître …mais je suis sûre qu’on peut remédier à ça ! D’ailleurs, avant d’en écrire plus long, je m’en vais voir leur site. A plus tard ! montre.gif

3 plombes plus tard …..

Marius, toi l’ami au grand coeur, et ne dis pas le contraire siou plaît; tu m’as fait connaître deux très chouettes blogs: celui d’Optima et de Coccynelle . Je me suis régalée. J’en ai pris plein les mirettes. Quel talent vous avez mes cocos ! Quel trio de choc !

Bon, on passe au sujet du jour: le tagg .

Il faut que j’écrive 8 souhaits que je voudrais voir se réaliser of course :

Cela peut paraître un sujet bâteau mais je souhaiterais qu’il n’y ai plus de gosses qui meurent de faim dans le monde

Que l’on trouve très vite un médicament pour les cancers en tout genre et que cette maladie devienne banale.

Que la discrimination fasse place à la tolérance dans le monde

Que je trouve enfin l’âme soeur

Que mon fils trouve un travail rapidement après ses études

Que j’ai un jour la chance de pouvoir aller à la Grange aux loups

Que les souhaits de mes autres ami(e)s bloggueurs se réalisent

Que mes 7 souhaits précédents se réalisent

2. Dire à quoi font penser les mots: message, blog, croix, scrap, création, bonheur, enfant, vie, passion:

Tous ces mots me sont familiers hormis peut-être  » scrap » dont il va falloir que je cherche la définition pour ne pas avoir l’air d’une kon. Pour le reste, disons qu’ils font partie de mon langage courant et que je les emploie de différentes manières, suivant le contexte ..mais toujours avec une idée bien précise en tête.

Message : c’est quelque chose que je veux faire passer… une idée, un sentiment. Soit par tél…soit de vive voix , ou par écrit. Je préfère de vive voix ceci dit en passant

Blog: Ah blog ! ben oui je connais depuis plus d’un an maintenant, depuis que j’ai créé le mien. Avant je ne connaissais pas . Je pense à visite de blogs, amis de blogs..coms sur blogs…super blogs …

Croix: C’est la croix et la bannière! La croix du Christ , le chemin de croix… la Croix Rouge , le journal La Croix….

Scrap : J’ai cherché: j’ai trouvé : Venant des Etats-Unis, ce loisir créatif prend une ampleur considérable en France depuis quelques années.
C’est une manière ludique et sympathique de mettre en valeur vos photos. Avec les techniques du scrapbooking : couper, coller, décorer… vous réaliserez de belles pages d’albums. Le scrapbooking peut aussi être « digital » avec l’utilisation d’un logiciel spécialisé, on parle alors de
digiscrap. Pour en savoir plus, voyez le site « le monde du scrap » sur le scrapbooking. Merci Marius Optima et Coccynelle, j’ai triché un peu mais j’ai appris quelque chose.

Création: Le monde en 7 jours paraît-il ….La réalisation de quelque chose dans n’importe quel domaine , que ce soit artistique, culinaire, la mode ou autres.

Bonheur: Un bien beau mot! Le bonheur d’être..Le bonheur de donner, de recevoir…un bonheur d’une minute dans une journée, c’est mieux que rien !

Enfant : Enfant = bonheur ..la maternité, avoir une âme d’enfant ..Enfants de tous pays ….

Vie: Ma vie, passé le demi-siècle, j’en fait le bilan. Mais y’a mordre dans la vie à pleine dents aussi ….

♥ Passion: Fruit ou ferveur….Feu ou rage aussi. 

 3. Dire un mot sur le tagueur ou la tagueuse:

Marius, Marius, Marius…Ah que dire de toi que tu ne saches déjà ! Ami, le renom dont tu jouis est bien mérité. Sais tu que ton blog est une douce thérapie , moi je te le dis. Quand je suis grognon le matin et que j’ai les soucis qui commencent à venir me chagriner…vite je prends la direction du blog de Marius. Quel pied ! Tes dessins, ton humour font chaud au coeur. Et puis, tout le reste, tout ce qui fait de toi une personne chaleureuse et bienveillante, sur laquelle on peut compter. Tiens, je vais même te dire quelque chose…. Si tu n’étais pas marié à Tine, je t’aurais demandé en mariage lol !!! En tout cas, merci Marius, merci d’être ce que tu es. Un jour, j’irai voir la Grange aux loups pour y être réveillée par le loir.

4. Tagger 8 autres personnes:

Eh ben, y’en a qui vont me faire la tronche mais tant pire hein! Alors je taggue:

- Fleurdelyss

- Gressieralain

- Mamini

- Suzanne

- Sandrineloy

- Tritriva

- Isa

- Pulsherima

Vala, le compte y est ….va falloir maintenant que j’aille porter la bonne nouvelle aux concernés ( sans jeu de mot siou plaît ). Nan mais !


 

Publié dans TAGS | 11 Commentaires »

MENYANTHE A TROIS FEUILLES……OU….

Posté par eurekasophie le 13 octobre 2009

gailuron21.gifgailuronanim2.gif< T’es sûre que tu vas bien ? Après tout t’as été malade…tu penses à la convalescence ? Tu vas pas délirer au moins ? Si tu veux, tu peux compter sur le jumeau et moi pour t’écrire ton article . A deux on peut te pondre un truc haachement cool, pas azbine, que tes potes vont kiffer grave quoi !!

                                                    picture082.jpg <Non merci les cocos …je vais bien ..euh comment dire c’est chelou d’vote part de vous préoccuper de moi , mais sur la vie d’moi, je sens que ça va aller …j’vous écris pas un truc de ouf mais bon ça va carrément quoi !

trfledeau3.jpg

Ményanthe à trois feuilles
 

( Menyanthes trifoliata )

( Ményanthacées )

Synonyme(s) : Trèfle d’eau

Anglais: Bogbean, Buckbean

Le trèfle d’eau ne fait pas partie de la famille des trèfles, les fabacées. Il doit son nom à ses feuilles à trois folioles, identiques à celles des trèfles. Cette plante pousse dans les marécages et les mares peu profondes.Cette plante aquatique forme de grands tapis flottants. Ses feuilles sont composées de 3 folioles ovales et vert clair, portées par un pédoncule pourpre brun. Au printemps, apparaissent, entre 15 et 30 cm au dessus de la surface de l’eau, des grappes de boutons roses puis de petites fleurs blanches. Très éphémère, la floraison se renouvelle facilement en situation très ensoleillée.

trfledeau2.jpg

Plante médicinale protégée.

Utilisations officinales : la plante contient des substances toniques amères, digestives, emménagogues, dépuratives.

Le ményanthe (trèfle d’eau) a des propriétés similaires à la gentiane. Dyspepsie, manque d’appétit, mauvaise digestion, mal des transports, asthénie, surmenage, douleurs rhumatismales, fièvre, dermatose, dartres.

trfledeau.jpg

En compresses et lotion 50 g pour un litre d’eau bouillante laisser infuser 10 minutes.

Vin de ményanthe, 10 g de feuilles fraîches dans 1 litre de vin rouge bouillant, infuser 10 mn; prendre 2 cuillères à soupe avant chaque repas.

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

MENTHE A FEUILLES RONDES….

Posté par eurekasophie le 12 octobre 2009

 mentharodontifolia.jpg

Menthe à feuilles rondes

( Mentha rotundifolia )

( Labiacées ou Lamiacées )

Synonyme(s) : Menthe sauvage, Beaume, Herbe du mort, Menthe crépue

La menthe à feuiles rondes ou mentha rotundifolia est une plante vivace que l’on trouve fréquemment au bord des chemins, dans les fossés ou autres lieux humides ; elle appartient à la famille des labiées.

Elle ne pose pas de problème de détermination en raison de la forme de ses feuiles rondes, épaisses et ridées.

La tige, typique des labiées, est à section carrée. Pendant l’hiver, la plante reste en vie grâce à un rhizome.

L’ensemble de la plante est couvert de poils denses et blanchâtres qui la rendent douce au toucher ; comme toutes les menthes, elle dégage une forte odeur caractéristique qui chez cette plante rappelle la pomme.

Les nombreuses fleurs blanches ou rosées sont réunies en grappes de verticilles partant de l’aisselle des feuilles ; elles s’épanouissent de juillet à septembre.

mentharotundifolia.jpg Il existe d’autres espèces de menthe, 25 environ mais, comme elles peuvent se féconder mutuellement , les hybrides possibles sont innombrables. Il ne faut pas faire inhaler du menthol aux très jeunes enfants sous peine de spame respiratoire et l’usage de la menthe doit être proscrit en cas de traitement homéopathique.

 mentharo.jpg

Utilisations officinales : la plante contient des substances stimulantes et stomachiques.

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

PHILTRE MAGIQUE

Posté par eurekasophie le 9 octobre 2009

mures.jpgelfe2.jpgmures.jpg

 

… pour trouver le chemin mystérieux qui conduit au royaume des elfes.

Temps de préparation : 5 min (sans compter le temps de la cueillette des mûres)

Dans la musette des elfes (pour un verre) :
- 100 g de mûres
- 4 abricots

La recette de l’elfe gourmand :

En fin d’après midi, ramasse les mûres qui poussent en bordure du chemin.
Passe les mûres et les abricots au moulin à légumes
(les humains emploient une centrifugeuse ou un mixer).

mures3.gif

Les recommandations de l’elfe habile :

Il est très important de ramasser les mûres en bord de sentier ;
chacune d’entre elles possède en effet une indication précieuse relative à l’emplacement du chemin mystérieux qui conduit au royaume des elfes.
En buvant ce nectar – juste après l’avoir préparé, bien entendu – , tu entendras de façon sûre la direction à prendre pour trouver le chemin enchanté.

mures3.gifmures20en20contour.jpgmures.jpg

Publié dans RECETTES SPECIALES | 8 Commentaires »

LIS MARTAGON

Posté par eurekasophie le 8 octobre 2009

liliummartagon.jpg

Clique sur la tite photo siou plaît

Lis martagon


( Lilium martagon )

( Liliacées )

Synonyme(s) : Lis turban, Petit lis du calvaire

 Origine du nom français : lis : vient du latin lilium ou bien du mot celtique « li » qui signifie blanc.

Ceci est le Lis martagon mauve, l’un des Lis parmis les plus populaires. Cette vivace est aussi appelée Lis du Cape Turque. Elle est originaire de l’Europe et peut atteindre de 2-3 pieds de haut.La plante fleurie tard au Printemps jusqu’au milieu de l’Été. Les fleurs sont mauves, pendantes, et parfois jusqu’à 20 sur une tige. Les fleurs atteignent 2″ de diamètre. Les fleurs sont hermaphrodites, elles ont chacunes les organes mâles et femelles. Le feuillage, d’un vert moyen, meurt en Hiver. Les minces feuilles peuvent atteindre 6″ de long.

 Ce grand lis est emblématique des Alpes. Ses fleurs à six pétales sont roses, mouchetées de pourpre. A maturité, les pétales se recourbent vers le haut et laissent pendre six belles étamines orangées. Il pousse dans les prairies, les broussailles et les alpages. Il n’est pas rare de le rencontrer en compagnie de lis orangés. Cette fleur est rare bien que ponctuellement très présente.

 

Bois et prairies des montagnes, dans l’Est, le Centre et le Midi. Europe centrale et méridionale ; Caucase, Sibérie, Japon.

GERMINATION:

La germination est hypogée; les semences se développent en un bulbe à une température chaude, requérant par la suite une période de froid pour voir naître les premieres feuilles. Les bulbes ne sont jamais complètement dormant, ils doivent être manipulés délicatement. Plantez les semences à 1/4″ de profondeur dans un sol humide. Recouvrez le dessus du pot d’un sac de plastique transparent, de sorte à ce que l’humidité demeure élevée. Conservez au chaud, 70-75°F, pendant 9-12 semaines. Placez ensuite le pot au froid, au réfrigérateur, -4°C à 4°C, pendant 3 mois, pour ensuite le replacer à la chaleur. Les premières feuilles vont apparaître en 1-2 semaines. Les semences de Lys ne sont pas difficiles à cultiver à l’intérieur dans un bon éclairage. Le plus important est de choisir un sol procurant un bon drainage, mais retenant tout de même l’humidité. Utilisez une combinaison de sable, terreau, vermiculite, perlite, dans le but de créer un sol léger qui retient l’humidité.
elfe.gif

Légende:

Selon les légendes nordiques, chaque lis abrite un elfe qui naît et meurt avec lui.
Au Moyen Age, le lis Martagon, aux bulbes jaune d’or, était fréquemment utilisé en alchimie ; porté en talisman étroitement serré contre la poitrine, celui-ci déviait également les coups d’épée et les chevaliers avertis avaient pour habitude d’en emporter avec eux quand ils partaient guerroyer loin de leur belle.

Lis martagon
 Lilium martagon
Lilium martagon
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Lilium
Nom binominal
Lilium martagon

Utilisations officinales : le bulbe contient des substances anti-rhumatismales.

Utilisations autres : on attribuait autrefois des pouvoirs magiques au bulbe.

 

liliummartagondieppe.jpg

 

Je voudrais rajouter ceci, c’est un commentaire de Tendresse et je vous invite à aller visiter son blog

http://douceurintemporel.unblog.fr/

“Nécessité pour cette fleur de trouver des endroits frais, abrités et peu ombragés, et surtout un sol calcaire. On prétend que les bulbes jaunes de ce lis jaunissent le lait et le beurre en les posant à côté !.
Dans la Suisse romande, on donnait ces bulbes à manger aux vaches pour obtenir une graisse jaune.Le terme Martagon vient de Mars.”

Merci Tendresse

Publié dans "L**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 9 Commentaires »

123456...56
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant