Résultats de votre recherche

PREMENOPAUSE

Posté par eurekasophie le 26 septembre 2010

 

 

Sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, règles irrégulières et souvent

 

très abondantes ( et douloureuses ),  sautes d’humeur, troubles du sommeil ,

 

prise de poids, libido problématique, peau et cheveux qui  » changent « ,  crampes………….

 

voici quelques-unes des réjouissances possibles durant 

 

la préménopause.

 

On parle beaucoup de la ménopause, moment de la cessation totale des règles,mais peu de toute la période d’avant,parfois fort longue 

( 5 à 10 ans ! ) : la préménopause. L’anarchie hormonale y est pourtant à son comble , les ovaires fabriquant petit à petit, à leur rythme, moins d’oestrogènes . Les perturbations de la vie quotidienne sont d’autant plus difficiles à supporter que les médecins hésitent à proposer un traitement quel qu’il soit, puisque les hormones de Madame sont instables. Drôle de période, où les ovaires fonctionnent encore mais au ralenti: difficile de prescrire des hormones, fussent-elles d’origine naturelle, puisqu’elles risquent de se rajouter aux vôtres, sécrétées en  » pointillés  » par votre corps. Une fois encore, les huiles essentielles peuvent vous aider à passer le cap en douceur. Elles n’ont pas la prétention de remplacer un quelconque traitement substitutif, ni à réguler comme par magie des hormones capricieuses; mais elles possèdent de véritables propriétés hormonales aidant à atténuer les symptômes et à gommer les sautes d’humeur.

 

VOS HUILES ESSENTIELLES 

 

hebergeur d'image

La sauge sclarée est l’huile essentielle idéale durant toute cette période délicate. Elle aide à régulariser les règles et atténue les brusques  » hauts et bas  » des hormones.

Attention ! Ne la confondez pas avec la sauge officinale ( de toute façon délivrée uniquement sur ordonnance ou dans une préparation  magistrale réalisée par votre pharmacien ). Cette autre sauge est également intéressante , mais plus délicate à utiliser en l’absence de conseils personnalisés d’un  spécialiste en aromathérapie.

 

 

hebergeur d'image

La marjolaine est hautement anti-stress et anti-déprime. Des propriétés intéressantes pour chasser les idées noires, spécialement durant le syndrome prémenstruel( particulièrement long et pénible chez certaines femmes en préménopause.

 

PREMENOPAUSE dans PRENDRE SOIN DE SOIhebergeur d'image

L’ylang-ylang aide à retrouver le désir, l’envie, et même à le concrétiser. Oui, c’est une huile essentielle aphrodisiaque ! 

 

VOTRE MASSAGE 

 

Règles irrégulières

Appliquez 2 gouttes pures de sauge sclarée sur le bas-ventre ou le bas du dos. Massez lentement. Recommencez 3 fois par jour, en période de 2 mois. Arrêtez 1 semaine, puis recommencez si nécessaire.

                                                                                                                          hebergeur d'image

Humeur irrégulière 

Appliquez 2 gouttes pures de marjolaines sur le plexus solaire. Renouvelez 3 fois par jour, sans limitation de temps.

 

Libido perturbée 

Appliquez 2 gouttes pures de ylang-ylang en bas de la colonne vertébrale. Renouvelez 2 fois par jour, pendant 10 jours.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 13 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LA VITAMINE D……………

Posté par eurekasophie le 17 septembre 2010

 

Plus de vitamine D ,

 

moins d’Alzheimer et de Parkinson

 

 

La vitamine D fait encore parler d’elle, elle n’en finit plus de dévoiler ses bienfaits : elle protégerait des fractures, des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers, du diabète, de la dépression……Et, tout récemment de nouvelles études montrent qu’elle jouerait aussi un rôle contre Alzheimer et Parkinson.  La première de ces études a permis d’étudier le lien entre déclin cognitif et taux sanguin de vitamine D chez 858 Italiens de plus de 65 ans. Après un suivi de leurs performances intellectuelles pendant 6 ans, on a constaté que ceux qui avaient un déficit sévère en vitamine D avaient 1,6 fois plus de risques de voir leur score aux tests baisser…… L’autre étude, réalisée par des chercheurs finlandais, a permis de mesurer les liens entre niveau de vitamine D et maladie de Parkinson. Les 3 000 participants à cette étude ont été recrutés dans les années 1970 ; ils avaient à l’époque entre 50 et 79 ans et aucun ne souffrait de la maladie de Parkinson. A la fin de l’étude, indépendamment des autres facteurs, le nombre de patients ayant déclaré un Parkinson était trois fois plus élevé dans le groupe avec les taux sanguins les plus bas de vitamine D que dans celui avec le taux le plus élevé.

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 2 Commentaires »

J’AI DESCENDU DANS MON JARDIN………….

Posté par eurekasophie le 14 septembre 2010

 

 

avec aux lèvres, les paroles de la chanson populaire d’Anne de Bretagne.

Rappelez-vous:  » ……L’on vit trois beaux capitaines, avec des sabots….Offrir à leur souveraine….Un joli pied de verveine…S’il fleurit, tu seras reine….Elle a fleuri, la verveine…..Anne de France fut reine….. » . Herbe dédiée à Vénus, déesse de l’amour, tu m’inspires maints souvenirs, et du fond de mes abysses, bien des poèmes rejaillissent. Ecoute plutôt ! 

 

 » Sous ces arbres chéris, où j’allais à mon tour

- Pour cueillir, en passant, seul, un brin de verveine,

- Sous ces arbres charmants où votre fraîche haleine

-disputait au printemps tous les parfums du jour…. »

Une promenade au jardin des plantes, de A. de Musset.

 

 

 

 

LA VERVEINE OFFICINALE

 

 

                                                                                                             hebergeur d image

Nom commun : herbe sacrée, herbe de sang, herbe aux sorciers, guérit-tout

Genre et espèce : Verbena officinalis

Famille : VERBENACEAE: plantes herbacées ou arbustes; feuilles opposées; petites fleurs;800 espèces

Origine : Europe, Asie, Afrique du Nord

Hauteur : 30 à 75 cm.

 

jardinfleur.jpg La corolle est constituée de cinq pétales soudées à la base en un petit tube. La fleur s’étale ensuite en deux lèvres peu marquées, la supérieure composée de deux lobes et l’inférieure de trois lobes.Chaque fleur possède à son aisselle une petite bractée, petite feuille propre à l’inflorescence. Les fleurs se disposent en épi, grappe dont les fleurs sont sessiles ( insérées directement sur un rameau, sans petite  » queue « ). Les fleurs s’épanouissent de juin à octobre, la floraison débutant à la base de l’épi pour arriver progressivement jusqu’à son sommet.

jardinfleur.jpg La verveine officinale ne doit pas être confondue avec la verveine citronnelle ( lippia triphylla ) fortement aromatique et aux principes actifs différents. La verveine officinale, amère et très riche en tanins, a des propriétés toniques, fébrifuges et astringentes. Excellente pour le foie, elle équilibrerait également le taux d’oestrogène et de progestérone chez la femme.

Publié dans INFO....SANTE | Pas de Commentaires »

ARRETEZ DE FUMER…………….

Posté par eurekasophie le 21 juillet 2010

                                                              Hebergement d'imagesHebergement d'imagesHebergement d'images

 

GRÂCE À L’HOMÉOPATHIE

 

Le sevrage tabagique, c’est un peu comme la quête du Graal, tout le monde s’y attaque avec plus ou moins de bonheur et plus ou moins de réussite.

Si vous avez tout essayé sans succès ou si vous êtes déjà adepte de l’homéopathie, pourquoi ne pas essayer d’arrêter de fumer à coup de petites granules.

Lhoméopathie présente des avantages certains par rapport aux autres méthodes de sevrage, elle n’est jamais toxique, n’expose à aucun effet secondaire et ne présente pas de contre-indications.

Mais le vrai point fort du sevrage tabagique à l’aide de l’homéopathie est qu’elle propose aussi des solutions qui prennent en compte toutes les conséquences de l’arrêt du tabac, comme la prise de poids, la constipation, la nervosité due au manque, les troubles de la concentration et la déprime. La volonté ne suffit pas, en général, à s’arrêter de fumer. Il faut élaborer une véritable stratégie sur le long terme pour dépasser la dépendance physique mais aussi la dépendance comportementale.

 

LES BASES DU SEVRAGE HOMÉOPATHIQUE

Lors d’un sevrage effectué à l’aide de substituts nicotiniques, patchs ou gommes, ces derniers commencent par accroître les apportsde nicotine dans l’organisme, puis, c’est la diminution progressive de la dose qui permet d’envisager la désaccoutumance. 

A l’inverse, l’homéopathie va amorcer le processus d’élimination de la nicotine que notre corps contient. Dans un premier temps, on observe que le taux de nicotine reste stable dans le sang et les urines, permettant de ne pas sentir le manque et de résister à l’envie de fumer. Peu à peu, au fur et à mesure de l’élimination de la substance, le fumeur va s’habituer à s’en passer totalement. L’homéopathie n’entretient donc pas l’addiction en augmentant les doses de nicotine, elle évite les effets secondaires liés aux anxiolytiques et aux antidépresseurs utilisés à fis de sevrage qui peuvent créer une autre sorte de dépendance, et bien sûr elle échappe aux aléas des  » nouveaux  » médicaments souvent onéreux et pour lesquels, on n’a souvent peu de recul.

 

J’ARRÊTE COMMENT ET QUAND ? 

Faut-il s’arrêter d’un seul coup ou peu à peu ? 

Dans l’absolu, il faudrait éviter de fumer dès le début du traitement. Le principe étant d’éliminer la nicotine contenue dans l’organisme, il serait impensable de lui en rajouter quotidiennement ! Mais si vous flanchez sans excès, une cigarette de plus ne constituera ni un drame ni un échec. Au pire, le traitement devra durer un peu plus longtemps……………

Faut-il  s’arrêter seul ou en groupe ? 

Là encore, cela dépend beaucoup du caractère de chacun. Sachez tout de même qu’il est de toute façon plus difficile d’arrêter si une personne de votre entourage proche continue de  » griller  » son paquet par jour ! La date ou vous décidez d’arrêter est primordiale. Il faut se placer dans les meilleures conditions, une période de détente psychologique, vacances, long week end, exempt de stress semble l’idéal. Une fois la décision prise, il faut aussi aménager votre environnement. Rien ne doit évoquer votre ancien statut de fumeur, plus de cendriers, plus de briquets…..Il faudra aussi ruser avec les habitudes du style,  » Je téléphone et je fume « ,  » je démarre et je fume « , en inventant des parades alternatives,  » Je caresse mon chat  » ou  » Je bois un verre d’eau « .

 

COMMENT ςA MARCHE ? 

Le principe de base de l’homéopathie repose sur le principe de similitude ( voir dans ma rubrique  » Nos grands hommes  » C.S.Hahnemann fondateur de l’homéopathie )

En résumé, une maladie peut être guérie par des quantités infinitésimales d’un produit provoquant les symptômes de cette maladie chez une personne saine.

Pour le sevrage tabagique, c’est le même principe qui agit et les remèdes les plus couramment utilisés sont :

Anacardium orientale ( fève de Malac),

Gelsemium sempervirens ( jasmin de Virginie ),

Nux Vomica ( noix vomique ),

Tabacum ( plante fraîche du tabac ).

Mais le docteur Albert-Claude Quemoun propose un traitement beaucoup plus spécifique sur la base de l’isothérapie, une branche de l’homéopathie qui utilise pour traiter un trouble, la substance directement responsable de ce trouble.

Ainsi, la cigarette brune ou blonde,  » light » ou riche en nicotine, impliquera alors un traitement différent. Pour obtenir votre  » isothérapique  » , il vous faudra donc porter une cigarette à la pharmacie, qui la fera parvenir à un laboratoire afin d’analyser les substances nocives et de fabriquer l’isothérapique adapté.

Le prix de cette opération étant inférieur à celui d’un paquet de patchs. Vous disposerez, alors, de sept tubes;  marqués CH ou DH, CH indique une dilution à 1 /100, DH une dilution à 1/10( donc plus concentrée). Et c’est parti pour 10 semaines, selon un calendrier et une posologie précise adaptés à votre dépendance.

 

UN TRAITEMENT GLOBAL

 

En plus de ce traitement de fond,le docteur Quemoun préconise des traitements annexes sous forme de draineurs qui vont accélérer la désintoxication de l’organisme, en stimulant ses éliminations. Sous la forme d’Artium lappa ( pour la peau ) de Fucus vesiculosus ( pour la ligne ) ou de lobelia ( poumons et toux du fumeur ), ces draineurs, pris en complément du traitement de base, ont pour but de nous aider et de faciliter la réussite globale du sevrage. La nicotine est un coupe-faim naturel, mais surtout, elle augmente le métabolisme de base du corps et fait brûler des calories ( environ 15 kcal par mg inhalé), si on estime qu’une cigarette contient entre 6 et 17 mg de nicotine et qu’un fumeur en absorbe 1 à 2 mg, faites le calcul si vous fumez entre 10 et 30 cigarettes par jour ! L’homéopathie, peut vous aider à ne pas transformer ces calories manquantes en centimètres supplémentaires en tour de taille avec Hypophysea joint à Hypotalamus. De la même façon, les troubles occasionnés lors du sevrage comme l’irritabilité, l’agressivité, le manque de concentration ou la constipation, peuvent trouver dans la panoplie des granules, celles qui vont atténuer les effets indésirables. Demandez conseil à votre médecin homéopathe.

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 9 Commentaires »

HIBISCUS ROSA-SINENSIS

Posté par eurekasophie le 5 juillet 2010

 

 

Les hibiscus sont d’admirables arbustes dont la période de floraison peut s’étendre sur presque toute l’année

 

Les fleurs elles-mêmes, aux couleurs splendides, sont éphémères.

 

                                                                     Hebergement d'images

 

Venant de l’Asie tropicale, hibiscus rosa-sinensis a besoin de chaleur pour fleurir. Cet arbuste persistant présente des rameaux qui deviennent ligneux après un an ou deux. Les feuilles ovales et brillantes sont décoratives.

La plante fleurit de la fin du printemps à la fin de l’été avec des nuances très variées-blanc,rose, rouge jaune ou orange. Les fleurs persistent de 1 à 3 jours et mesurent de 8 à 15 cm de diamètre. Elles sont simples, doubles ou semi-doubles.

 

DIMENSIONS 

Si cet hibiscus est généralement vendu assez petit, entre 15 et 30 cm , sa croissance est vigoureuse et il atteint 1,50 m. On peut cependant le tailler annuellement.

CROISSANCE CONTINUE

On peut négliger la période de repos si l’on dispose de suffisamment d’espace et que l’on souhaite une floraison hivernale. En ce cas, continuer à arroser et à bassiner, et maintenir à la chaleur et à la lumière.

PRÉSENTATION

Hibiscus rosa-sinensis est très élégant et peut être placéen isolé, dans un cache-pot mettant en valeur le feuillage et la floraison.

CALENDRIER

FÉVRIER-MARS

Si l’on désire obtenir un bel arbuste et, à condition de disposer d’un espace suffisant, placer cet hibiscus dans un grand pot, dans un mélange fertile. Augmenter peu à peu les apports d’eau, mais maintenir au frais, autour de 12 °.

MARS-AVRIL

Rabattre si nécessaire. Placer à une température de 20 à 24 °. Arroser fréquemment et engraisser toutes les 3 ou 4 semaines.

MAI À OCTOBRE 

Effectuer des bassinages fréquents et maintenir à température constante. Ajouter de l’engrais liquide à chaque arrosage. Eliminer les fleurs fanées.

NOVEMBRE

Réduire les arrosages. Abaisser la température de manière à préparer la plante pour l’hiver. Conserver en pleine lumière.

DÉCEMBRE-JANVIER

Les mois d’hiver correspondent à la période de repos de la plante. Maintenir à une température de 10 à 15 °, en situation très lumineuse.

 

                         Hebergement d'images

SOINS SPÉCIAUX

1 ) Les feuilles se déforment en cas d’attaque de pucerons.

Prévention : examiner les pousses nouvelles à chaque arrosage. Combattre à l’aide d’un insecticide adapté.

2)  Les araignées rouges ( acariens ) s’installent en cas de sécheresse.

Prévention : effectuer des bassinages fréquents pour les chasser ou appliquer un acaricide.

3 ) Les feuilles jaunissent en cas de manque d’eau. Il peut s’agir aussi d’un excès d’engrais.

Prévention : arroser plus fréquemment et espacer les apports d’engrais.

4 ) Les boutons floraux tombent par manque de lumière ou d’arrosage. 

Prévention : placer en plein soleil et arroser abondamment durant toute la belle saison.

 

LES CLÉS DU SUCCÈS

 

 

Hebergement d'images

ENTRETIEN

Cet hibiscus doit bénéficier d’un repos hivernal afin d’éviter un développement trop important. Pour contrôler la forme, rabattre en mars

Empotage : installer dans un mélange de terreau et de terre et rempoter en mars. La multiplication est facile par boutures de tête, dans un compost léger.

 

 

Hebergement d'imagesARROSAGE

Arroser fréquemment et abondamment en période de croissance et effectuer des bassinages. Réduire peu à peu les apports en automne et arroser modérément en hiver.

Nutrtion : en période de végétation, effectuer des apports d’engrais liquides très dilués. Cesser en hiver.

 

 

Hebergement d'images

MILIEU

Lumière : cette espèce a besoin de lumière et de soleil toute l’année, y compris en hiver pendant la période de repos

Température: durant la belle saison, la chaleur est bénéfique; maintenir au-dessus de 18 °Pendant la période de dormance, conserver entre 10 et 15 °.

Publié dans PLANTES A FLEURS, Soins et Beaute des Plantes | Pas de Commentaires »

J’AI DESCENDU DANS MON JARDIN……………………….

Posté par eurekasophie le 30 juin 2010

 

                                                 Hebergement d'images

…pour méditer au sens d’une expression rencontrée dans la fable de Jean de La Fontaine  » La chauve-souris et les deux belettes « . 

C’est l’histoire d’une chauve-souris qui, malencontreusement,  » piqua de la tête  » respectivement dans le nid d’une belette, hostile aux souris,et dans l’antre d’une belette opposée aux oiseaux. Pour sauver  » sa peau  » , la chauve-souris les convainc selon leur aversion, d’être tantôt oiseau, tantôt souris.

Jean de La Fontaine en conclut par :  » Plusieurs se sont trouvés qui, d’écharpe changeant, Aux dangers, ainsi qu’elle, ont souvent fait la figue  » .

Que vient faire la figue ici, pourquoi lui donne-t-on cette réputation moqueuse ? Certainement en raison de sa particularité de fleur-fruit !! 

Penchons-nous quelques instants sur ce sujet, en étudiant

 

Le figuier commun

 

  Nom commun : figuier de carie, arbre à cariques.

 ♦ genre et espèce : Ficus carica.

  Famille : MORACEAE : arbres, arbustes et lianes à latex; feuilles généralement alternes et simples; fleurs unisexuées; 1500 espèces.

  Origine : supposéede la Carie, ancienne province d’Asie mineure; présent dans tout le bassin méditerranéen.

  Hauteur : de 3 à 4 mètres, 8 mètres dans les conditions idéales.

 

 

                                                                                                               Hebergement d'images

 

Le figuier se caractérise par un type d’inflorescence particulier: les sycones. Les minuscules fleurs mâles et femelles se développent à l’intérieur d’un réceptacle ( peau externe de la figue) qui s’est replié sur lui-même, formant une cavité presque entièrement fermée. Les fleurs femelles tapissent la paroi interne du sycone et les fleurs mâles se disposent à l’entrée de l’orifice. Lorsque les fleurs femelles sont fécondées ( généralement grâce à l’intervention d’un figuier sauvage proche qui permet d’obtenir des figues de meilleure qualité ), leur ovaire se développe et s’entoure de chair constituant la partie charnue des futurs fruits. C’est le réceptacle doté de fleurs à maturité qui constitue la partie comestible de la figue. La figue est en fait une inflorescence refermée sur elle-même, elle deviendra fruit lorsque les fleurs auront terminé leur processus de maturation. C’est ainsi que l’expression  » faire la figue  » prend pour moi tout son sens : une fleur déguisée en fruit cachant des centaines de futurs fruits ( akènes, petits grains qui croquent sous la dent ). C’est du moins mon explication. D’autres existent, sous forme d’histoires quelque peu paillardes.

 

                                                 Hebergement d'images

Les figues ont la réputation d’être laxatives. Elles adoucissent les irritations de la gorge. Le suc laiteux présent dans toute la plante s’utilise pour faire disparaître les taches brunes parsemant la peau vieillissante, les cors et les verrues.

Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 2 Commentaires »

2) BEGONIA D’APPARTEMENT

Posté par eurekasophie le 3 mai 2010

 

 

BEGONIA HIEMALIS

 

 

 

                                                  Hebergement d'images

 

Les bégonias d’appartement offrent une profusion de fleurs très colorées, en automne et en hiver.

 

Les bégonias à un genre comportant environ 900 espèces. Le bégonia d’appartement fait partie du groupe Hiemalis obtenu par le botaniste allemand Otto Rieger, après de nombreuses hybridations.

 

Cette espèce de bégonias à l’avantage de bien résister à l’oïdium et d’offrir des fleurs plus grandes et plus abondantes ainsi qu’une longue période de floraison.

Le bégonia d’appartement fleurit en automne et en hiver mais on en trouve maintenant à n’importe quelle période de l’année.

Il a de grandes feuilles vertes et ses fleurs, d’un diamètre de 5 à 8 cm, peuvent être simples, doubles ou semi-doubles, rouges roses, rose saumon ou blanches. Il offre une profusion de fleurs pendant de longs mois.

DIMENSIONS 

C’est une plante compacte, d’aspect buissonnant. Pour conserver cet aspect, tailler soigneusement les pousses les plus longues chaque année.

PRÉSENTATION

Les bégonias produisent à eux seuls un si bel effet qu’il serait dommage de les marier avec d’autres plantes. Les placer près d’une fenêtre, à la lumière indirecte.

Conseils particuliers 

Ne rempoter que si cela est nécessaire, après la floraison et la taille. Cette opération est  délicate car les tiges sont fragiles et se cassent facilement. Une tige endommagée peut pourrir ou favoriser l’apparition de l’oïdium.

1)  Retirer la plante de son pot d’origine, sans abîmer les racines.

2) Mettre du compost à base de tourbe, sans trop le tasser, dans le nouveau pot après l’avoir humidifié. Placer la plante à l’intérieur en faisant attention à ses racines.

 3) Mettre la plante à l’ombre, pendant quelques jours. Ne pas l’arroser au début pour qu’elle s’établisse bien et que ses racines partent à la recherche de l’humidité.

 

Soins spéciaux

* taches brunes sur les feuilles: la plante n’a pas été régulièrement arrosée ou bien elle a souffert du soleil.

Prévention: arroser régulièrement et maintenir un degré d’humidité suffisant.

* jaunissement et chute des feuilles: excès de fraîcheur et d’humidité.

Prévention: mettre la plante dans un local plus chaud.

* taches blanches d’aspect farineux sur les feuilles et les tiges: la plante est atteinte d’oïdium

Traitement: isoler la plante, retirer les parties affectées et pulvériser un fongicide.

* petites taches sur les feuilles: présence d’araignées rouges.

Traitement: si l’attaque est sérieuse, jeter la plante. Sinon, l’isoler et traiter avec un fongicide qui convient.

* pucerons 

Traitement: vaporiser une solution d’eau savonneuse ou d’autres produits organiques contenant du pirèthre ou de la roténone, en se conformant aux indications de l’emballage.

 MULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICATIONMULTIPLICA

On peut multiplier le bégonia par bouturage.

1) détacher un rameau en ne gardant juste que la paire de feuilles la plus haute ou bien couper une jeune pousse à l’aisselle d’une feuille.

2) planter la pousse dans un mélange de tourbe et de sable, à part égale, et maintenir à une température de 22°. Ne pas la placer en plein soleil pour éviter le dessèchement.

3) recouvrir d’un plastique perforé pour empêcher le pourrissement.

4) quand les boutures sont enracinées, les transférer dans de petits pots; pincer les extrémités de temps à autre pour donner à la plante un aspect buissonnant…………La plante fleurira 4 mois après bouturage. Après la floraison, rabattre les nouvelles pousses pour qu’elles restent buissonnantes. Eviter les excès d’eau.

 

                            Hebergement d'images

abeille2.gif

ENTRETIEN

Peu difficiles à entretenir, les bégonias sont cependant des plantes fragiles qu’il faut rempoter avec précaution.( Ne rempoter que si le volume de la plante est trop important. Utiliser un compost à base de tourbe.

Rabattre après la floraison et pincer pincer l’extrémité des jeunes pousses pour conserver à la plante son aspect buissonnant.

 

ARROSAGE
Hebergement d'images

Arroser modérément en période de croissance. Attendre que la surface du terreau soit sèche avant d’arroser. En dehors des périodes de croissance et de floraison, arroser peu, le terreau doit rester légèrement humide. Pendant la floraison, ajouter de l’engrais liquide à chaque arrosage, en se conformant aux indications.

MILIEU

 

 

Hebergement d'images

Lumière: cette plante a besoin de beaucoup de lumière mais craint le plein soleil.

Température: pas de températures supérieures à 22 ° pour éviter la chute des boutons et des fleurs. En hiver, 15 ° environ.

Publié dans PLANTES A FLEURS, Soins et Beaute des Plantes | 2 Commentaires »

1 ) VIOLETTE DU CAP

Posté par eurekasophie le 29 avril 2010

 

 

 

                                                 Hebergement d'images

 

La violette du Cap, communément appelée Saintpaulia, offre une grande variété de formes et de couleurs.

D’entretien facile, elle fleurit une grande partie de l’année

 

Elle est originaire de Tanzanie, à l’Est de l’Afrique.

Ses feuilles velues et charnues, portées par de longues tiges fragiles, forment des rosettes sur lesquelles reposent des groupes de fleurs.

 

Dimensions

D’une hauteur de 10 à 15 cm, l’étalement de la violette du Cap atteint 38 cm ou même davantage. Il existe cependant des variétés naines d’un diamètre de 18 cm environ. Bien que moins florifère de novembre à mars, c’est une plante qui fleurit toute l’année.

 

Variétés 

Il existe aujourd’hui de nombreux hybrides. les fleurs – simples ( 5 pétales ) , semi-doubles ou doubles – peuvent être blanches, ou roses, rouges, bleues, mauves ou pourpres, de toutes nuances.

Hebergement d'imagespapillons09.gif

 

 

 

                                                                                                              Hebergement d'imagespapillons09.gif

Les variétés bicolores sont très à la mode, ainsi que celles à fleurs à bords plissés, à feuilles panachées ou au pourtour froissé. Il existe des variétés naines, semi-naines et à tiges rampantes.

 

                                                                               Hebergement d'images

Présentation

La violette du Cap sera à son avantage dans un bac contenant d’autres plantes d’intérieur.

MULTIPLICATION

Le plus simple est d’effectuer des boutures de feuilles. On connaîtra ainsi d’avance le type de plante et le coloris que l’on obtiendra puisqu’ils seront identiques à ceux de la plante mère. C’est seulement au bout de 8 à 10 mois que la plantule portera de belles fleurs et deviendra adulte.

1) Détacher de la plante mère une feuille avec son pétiole.

2) La planter de façon que la moitié du pétiole soit recouvert de compost et maintenir la température à 18-21° . Au bout d’un mois, des racines se formeront.

3) Maintenir 8 à 14 jours à même température: de petites plantes apparaîtront alors. Lorsque leur diamètre atteindra 5 cm environ, les mettre dans de petits pots séparés.

4) Après que les plantes aient redémarré, administrer de l’engrais liquide tous les 15 jours. Placer les pots sur un lit de gravillons humides.

 

Soins spéciaux 

Les feuilles peuvent se flétrir et des taches brunes apparaître si la plante a été trop exposée au soleil ou si l’on a versé de l’eau froide sur celle-ci.

Prévention: De mars à octobre, éviter d’exposer la plante au soleil. Arroser avec précaution.

La pourriture du collet est fréquente chez la violette du Cap

Traitement: retirer la plante et traiter la zone infectée

L’oïdium peut se développer si l’air est trop humide ou la pièce mal aérée

Traitement : placer la plante sur un lit de gravillons humides

Des taches brunes en creux, sur le revers des feuilles indiquent la présence de thrips et de tarsotèmes

Traitement: retirer les sujets les plus affectés

Les clés du succès
Hebergement d'images

ENTRETIEN 

 Plante exigeant peu de soins, qui fleurit toute l’année si elle bénéficie d’une attention régulière. Retirer les fleurs fanées et veiller à ce qu’il n’y ait pas plus de 3 à 4 épaisseurs de feuilles à la base de la plante.

Empotage: utiliser un compost aéré mais riche, comme le terreau à base de tourbe que l’on trouve dans le commerce. Rempoter au printemps ou en été lorsque les racines occupent tout le pot. Diviser les plantes à pieds multiples.

 

Hebergement d'images

ARROSAGE

Les feuilles et le collet de la violette du Cap n’aiment pas l’eau froide. Verser de l’eau tiède dans la soucoupe. Vider l’eau qui resterait une demie-heure après. Placer la plante sur un lit de cailloux humides

Nutrition: en période de croissance, administrer de l’engrais liquide tous les 15 jours

 

Hebergement d'images

MILIEU

Lumière: bien qu’aimant la pleine lumière, cette plante supporte mal les rayons directs du soleil, de mars à octobre en particulier. L’hiver, veiller à ce qu’elle profite le plus possible de la lumière du jour.

Température: en été, la température idéale est de 15 à 22 ° ; en hiver, pas de températures inférieures à 13 °.

Publié dans PLANTES A FLEURS, Soins et Beaute des Plantes | 3 Commentaires »

L’abbé Noîte …comme une ch’tite rosacée ….Hi hi ! BON, EUHH , Si ON PEUT PLUS RIGOLER !!!

Posté par eurekasophie le 29 janvier 2010

 Z’AVEZ CAPTÉ LE JEU DE MOTS ?

NANNNNNNNN , REVENNEZ QUAND VOUS SEREZ RÉVEILLÉ ALORS !

Hebergement d'images < Pôvre ch’tite Sophie….si jeune et si perturbée . Enfin, je lui prépare une potion qui devrait la remettre d’aplomb. On verra à l’usage …

                                                        Hebergement d'images

Benoîte commune

(Geum urbanum)

(Rosacées)

Comment lire une taxoboxBenoîte commune
 Geum urbanum
Geum urbanum
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Sous-famille Rosoideae
Genre Geum
Nom binominal
Geum urbanum

Synonyme(s) français(s) : Benoîte des villes, Herbe à la fièvre, Herbe de Saint Benoît, Vraie benoîte

La benoîte commune ou benoite commune (Geum urbanum) est une plante de la famille des Rosaceae.

Elle se trouve dans toute la France et en Corse, particulièrement dans les endroits frais tels que les haies et les sous-bois. On peut la rencontrer également de façon très abondante près des décharges.

La benoîte commune ou benoîte des villes a pour nom scientifique geum urbanum ; c’est une plante vivace qui pousse dans les lieux ombragés, de préférence en sol riche et humide où elle peut devenir envahissante. Elle appartient à la famille des rosacées. La partie souterraine qui seule, subsiste en hiver, est un genre de rhizome à odeur de girofle.
Les parties aériennes sont couvertes d’un duvet un peu rude. La tige érigée, étroite mais solide, porte des ramifications, elle peut atteindre jusqu’à 60 cm environ.
Les feuilles sont divisées en folioles inégales, pennées et dentées. Celles de la base en comptent davantage que les autres. Le point d’insertion du pétiole s’accompagne de larges
stipules à l’aspect de feuilles.
A partir du mois de mai et durant l’été, la plante fleurit, mais de façon peu spectaculaire.
Les fleurs peu nombreuses sont portées par des pédoncules assez longs, munis de bractées à leur base. Le calice a des sépales qui se replient vers le bas après la floraison. Les 5 pétales jaunes sont arrondis et espacés, ils encadrent les étamines à anthères jaunes et le pistil volumineux à très nombreux
styles verts. Le fruit est constitué d’un ensemble d’akènes poilus, terminés par le reste du style, muni d’une sorte de crochet à l’extrémité ; ces akènes forment une touffe globuleuse.La benoîte commune est une plante médicinale aux effets astringents, fébrifuges et toniques.
Par ailleurs, les jeunes feuilles peuvent être consommées en salade ou comme légume, le rhizome colore en brun-orangé et remplace le clou de girofle dans les préparations culinaires ou les boissons (vins, bières).
Hebergement d'imagesIl existe d’autres espèces de geum, par exemple :
- geum reptans qui est rampante à grandes fleurs jaune vif
- geum rivale, la benoîte des ruisseaux à fleurs rosées au calice pourpre.
- geum chiloense originaire du Chili qui est très cultivée comme ornementale à fleurs rouges, orangées, simples ou doubles.

                                                                                                                    Hebergement d'imagesHebergement d'images                     Hebergement d'images

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

ALISIER……

Posté par eurekasophie le 28 janvier 2010

 

 

 

                                                                                                        Hebergement d'images

Alisier torminal

(Sorbus torminalis)

(Rosacées)

Origine du nom latin :
   torminalis : Qui guérit les coliques ou de la dysenterie (du latin tormina, crampe abdominale, dysenterie).

( Sens commun

TORMINA, UM, n pl

1 siècle avant J.C.CICERO (Cicéron)

colique n. f : douleur abdominale )

L’alisier torminal ou sorbus torminalis est un arbre à développement moyen qui peut atteindre 25 m et qui pousse naturellement en lisière de bois ; il appartient à la famille des rosacées.

Son tronc, d’abord clair et lisse, devient finement fissuré, grisâtre ou brunâtre.
Ses branches sont souvent dressées mais certaines ont tendance à s’étaler. 
Les jeunes rameaux sont sombres et brillants, ils portent de gros bourgeons verts presque sphériques.

Hebergement d'images
Les feuilles caduques vert-sombre sont alternes, simples
et découpées en lobes pointus avec une bordure dentée.
A l’automne cet arbre se pare de très belles couleurs jaunes et rouges souvent très vives qui le rendent intéressant pour la décoration de parcs ou haies.

En mai-juin, la floraison blanche est également intéressante par le nombre de ses inflorescences du type cyme.

En octobre-novembre, les fruits appelés des alises mûrissent et, lorsqu’ils sont blets deviennent d’un goût agréable où le sucré l’emporte sur l’acide et l’amer ; ils contiennent plusieurs graines.
Ces fruits de la taille d’une petite cerise ont un épiderme brun couvert de nombreuses
lenticelles claires.

L’alise est astringente, elle sert à lutter contre les diarrhées.
Le bois dense et homogène est utilisé en tournerie.

Hebergement d'images Alises

Publié dans "A**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 6 Commentaires »

12345...56
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant