URGENCES……….

Posté par eurekasophie le 15 juillet 2009

randonnes.jpg

 

N’oubliez pas de vous hydrater !

 

POUR ÉVITER LA FRACTURE DE FATIGUE

 

 

Gare à la première séance de course à pied ou à la première journée de randonnée en 

montagne !!!!

 

Avec les beaux jours, la tentation de faire un sport ou une activité de plein air est grande. Ne vous en privez pas ! Mais attention à la fracture de fatigue, où l’os trop sollicité par cet effort soudain et inhabituel risque de se fissurer.

Le terme de fracture peut prêter à confusion, car il ne s’agit pas d’une fracture à proprement parler comme on peut en observer après une chute. D’ailleurs, une radiographie pratiquée dans les jours qui suivent l’apparition des premières douleurs ne montrera pas de trait de fracture. Il s’agit en réalité d’une hypersollicitation osseuse sur un os sain, normal, c’est-à-dire indemne de toute lésion métabolique ou traumatisme qui pourrait expliquer une fracture, soumis à de fortes contraintes mécaniques. La fissure peut survenir à cause d’un effort répété ( sportif assidu), inhabituel ( augmentation de la charge d’entraînement ) ou survenir parfois lors d’une première séance chez un néophyte ! 

 

REMODELAGE OSSEUX INSUFFISANT 

 

On parle parfois  » d’overdose  » mécanique ou de  » fracture de stress « . Il s’agit d’un véritable surmenage osseux qui entraîne une exagération de remodelage de l’os. Schématiquement, la congestion sanguine liée à l’effort active de façon physiologique et réflexe les phénomènes de résorption de l’os qui devient alors plus fragile. La reconstruction osseuse est longue avant d’être véritablement efficace. En d’autres termes, la construction osseuse prend du retard par rapport à la destruction. Le risque principal de la fracture de fatigue est le déplacement osseux, autrement dit l’apparition d’une véritable fracture, synonyme parfois d’intervention chirurgicale. Gare à la poursuite de l’effort en serrant les dents ! 

 

 LE PIED SURTOUT

 

Une fracture de fatigue peut concerner n’importe quel os pourvu qu’il soit sollicité par un effort inhabituel : vertèbre, humérus, bassin, sacrum, col du fémur et même clavicule. Un os long peut être touché à plusieurs endroits différents, le tibia par exemple où la fracture peut siéger au niveau du genou et à quelques centimètres au-dessus de la malléole interne de la cheville. Pour autant et pour des raisons évidentes liées au poids du corps, le pied est le plus exposé aux fractures de fatigue. Par ordre de fréquence décroissante, on en retrouve surtout au niveau du calcanéum ( talon ) , des métatarsiens ( le deuxième surtout ) , du scaphoïde tarsien, de l’astragale et des sésamoïdes ( os situés sous le gros orteil ). 

 

OUHHHHHH    lAAAAAAA !!! C’est où tous ces os dont tu parles ?  chien2.gif

Tu devrais mettre un p’tit schéma ma chère Sophie….

 

osdupied.jpg

Voilà le schéma mon cher Ralphy . Dis au fait, quand je te donne un os à ronger, tu ne me demandes pas si c’est un péroné ou un astragale . Bref, passons….

 

 UNE DOULEUR LOCALISÉE

La fracture de fatigue se manifeste par une douleur sourde et localisée. Il n’y a pas de notion de traumatisme ou de choc direct. Cette douleur doit mettre la puce à l’oreille. Modérée d’abord, ou plus rarement brutale d’emblée, elle provoque une impotence fonctionnelle progressive, avec une boiterie qui empêche toute activité sportive. La douleur disparaît au repos. A la palpation de la zone douloureuse, on retrouve parfois une petite tuméfaction chaude, voire inflammatoire. 

 

PAS DE RADIO MAIS UNE SCINTIGRAPHIE ! 

La radiographie est inutile lorsqu’on suspecte une fracture de fatigue. En effet, du fait même de sa discrétion, la fissure est indécelable radiographiquement, au tout début en tout cas. Dans 50 % des cas en revanche, la radiographie montre les séquelles de la fracture, autrement dit du cal osseux, plusieurs semaines après le début des douleurs. En réalité, c’est la scintigraphie osseuse qui demeure l’examen de référence. La fracture de fatigue y est décelée très précocement, de façon constante, et permet parfois de retrouver plusieurs foyers de fractures, en  » sommeil  » ! Reste la possibilité de pratiquer une IRM dans les cas douteux.

 

scintigraphietibiast800.jpg

 

Les taches noires au niveau des tibias sont les fractures de fatigue

 

 

REPOS 

Sauf cas particuliers ( fracture instable, zone à risque….), une fracture de fatigue ne se plâtre pas. L’utilisation de cannes anglaises permet de soulager le foyer de fracture. Seul un arrêt de l’activité responsable pendant 4 à 6 semaines en moyenne permet la guérison ( reconstitution osseuse au sein de la fissure ) et évite que la fracture ne se déplace. Gare sinon à la pseudarthrose, autrement dit à une absence de consolidation ( la fracture  » bouge  » en permanence ). L’intervention chirurgicale est alors nécessaire pour consolider le foyer de fracture.

 

PRÉVENTION 

 

A défaut de changer la morphologie de ses pieds ou de ses jambes, plusieurs précautions permettent de limiter le risque: 

 

  • Choisissez des chaussures adaptées à l’activité choisie et faites-vous conseiller par un technicien chaussuresdemarche.jpg
  •  changez de chaussures dès que des signes d’usure ou d’inconfort apparaissent : perte de l’amorti ou de la stabilité au niveau du talon, en sachant que l’usure de la semelle est souvent plus tardive
  • soyez prudent lors des premières  » sorties « . Toute activité débutante doit être progressive, en durée comme en intensité. S’il s’agit de la course à pied, il est recommandé de choisir un terrain souple plutôt que le bitume. Sur route, veillez à changer de côté de temps en temps pour soulager le pied extérieur
  • utilisez des semelles ou des talonnettes intérieures amortissantes ( Sorbothane, Noene…..)
  • perdez du poids en cas de surcharge pondérale
  • ne vous lancez pas dans une activité technique sans un coach averti qui pourra corriger un geste défectueux
  • hydratez-vous correctement et ne faites pas un régime trop pauvre en calcium ou en protéines.

 

 

 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 13 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

ET LA TROUSSE ?

Posté par eurekasophie le 15 juillet 2009

 

 

Non, pas la frousse, j’ai bien écrit la trousse …..Ben oui, celle des vacances ! 

 

Ha bon, il faut une trousse pour les vacances, me direz-vous….

Bien sûr ! 

Et pas question d’y mettre des stylos , gomme, feutres etc…, 

Non, lisez plutôt.

 

vacances2.jpg

 

Oui je sais, ceci n’est pas une trousse mais une valise …..nan mais….. je suis blonde mais tout de même !!! 

La trousse est dans la valise et toc ! 

 

Quels cosmétiques y mettre avant les grandes migrations de l’été ? Pas tout à fait les mêmes que d’habitude ! 

 

Soleil, grand air, farniente et repos représentent en effet pour la peau et les cheveux des conditions très

 

particulières et bien différentes du quotidien. 

 

Et quelques produits bien choisis peuvent les aider à traverser cette période en toute beauté.

 

 

Notre peau et nos cheveux ont l’habitude de vivre dans des bureaux climatisés, de surmonter le stress quotidien et le manque de sommeil, sont soumis à l’obligation de toujours paraître parfaits, lisses, nets et, éventuellement maquillés. Pour eux aussi, c’est l’heure des vacances ! Un peu moins de contraintes, un peu plus de vie au naturel, mais aussi des conditions qu’ils apprécieront bien moins si on ne prend pas la précaution de les en protéger: les expositions au soleil, le sel marin, les fortes chaleurs peuvent aussi les faire souffrir…..et seront bien mieux supportés avec quelques cosmétiques bien choisis.

 

AVANT LE DÉPART

Si vous avez suivi les conseils donnés dans ma rubrique au mois de mai (voir dans  archives du mois de mai ) , vous avez déjà fait tout ce qu’il fallait pour partir avec une ligne remodelée. L’heure n’est plus aux amincissants, ( sauf peut être exception faite pour les aoûtiens ) mais aux préparatifs pour que les peaux et cheveux soient au mieux de leur forme et prêts à s’enjoliver davantage encore sous l’effet du soleil et …surtout du repos.

 

Pour la peau, 3 mots clés : EXFOLIATION, ÉPILATION, HYDRATATION 

Programme en 3 points pour la peau, avec deux maître-mots à chaque étape: douceur et respect de l’équilibre naturel de

l’épiderme.

exfoliation.jpg

 

  • L’exfoliation, ( peeling ) du visage comme du corps, permet de débarrasser la peau de cellules mortes et d’affiner son grain. Déconseillée juste avant une exposition solaire, car elle affine l’épiderme et le prive ainsi de quelques défenses face aux agressions, elle se pratique une bonne semaine avant le départ, et n’est plus nécessaire ensuite jusqu’au retour. (  certains peelings pour le visage peuvent être faits tous les deux ou trois jours…Tout dépend de la marque , voir les indications du fabriquant) .  Pas de décapage à l’horizon, la formule du produit doit être aussi douce que le geste du gommage. Mieux vaut éviter tous les exfoliants un peu agressifs agissant un peu àla façon d’une toile émeri, et préférer les agents abrasifs bien réguliers comme les microbilles de jojoba ou les cristaux de sucre fondant.

epilationsimg.jpg

  • L’épilation peut se faire en institut comme à la maison, de préférence à la cire qui laisse une tranquillité d’environ 3 semaines avant que la repousse des poils ne soit trop visible. Froide ou chaude ( un peu plus difficile à manier ), elle se trouve maintenant très facilement de qualité bio, y compris en bandelettes toutes prêtes et très pratiques. Quant à moi, je préfère la cire chaude dont je vous donnerai une recette maison très très vite .  On peut prévoir, exceptionnellement, un petit rasoir dans sa trousse …ben oui la trousse ! pour les « raccords » d’urgence .

hydratation2.jpg

  • L’hydratation, enfin, est toujours indispensable pour que la peau soit en forme. Huile sèche ou lait pour le corps et crème de soin pour le visage sont toujours des passages obligé, et ce, quotidiennement.

«  Aïe Aïe ! mes oreilles! excusez moi s’il vous plait pour cette interruption tout à fait volontaire de la rédaction de mon article…… La petite fille de ma voisine habitant la maison en face de la mienne essaie de jouer la sonate pour piano N° 14 de Beethoven …. Francine ma voisine lui avait pourtant dit que c’était pas de la tarte à jouer…la petite n’en n’a cure et s’obstine. Faudra tout de même que je dise à Francine que les leçons de piano on en donne à Six Fours. Je ferme mes volets et mets le ventilo…en marche .  Si si , c’est nécessaire. Dans la foulée  je vais me chercher une tasse de café, quelqu’un en veut ? » 

 

 Pour les cheveux: COIFFEUR ET SOIN TONIFIANT

 

Eux aussi vont être en première ligne, exposés directement au soleil ou étouffés sous les chapeaux, baignés dans la mer ou les piscines, attachés pour être tranquille ou emmêlés par le vent sur la plage……

 

coiffeur.jpg

  • Une bonne coupe chez le coiffeur permet de tonifier les pointes et d’assurer la bonne forme des fibres capillaires. Si vous aviez l’intention de refaire faire vos mèches ou votre balayage, attendez plutôt votre retour de vacances. Le sel de la mer, le soleil vont les éclaircir , il n’y a donc pas urgence ! Programmée juste avant le départ, la coupe de cheveux assure aussi une coiffure facile pendant la durée des vacances, surtout si elle est un peu courte.

cheveuxmasque.jpg

  • Un masque ou un soin fortifiant , pratiqués régulièrement pendant le mois qui précède le départ, sont tout à fait bienvenus également pour donner tonicité et bonne tenue à votre coiffure. En la matière, la cosmétique bio a fait beaucoup de progrès : c’est le moment d’en profiter.

LES INDISPENSABLES DE L’ÉTÉ 

 

 

C’est le moment de constituer la trousse des vacances.  trousse.gif NON, pas celle-ci vous dis-je… 

 

Celle là  troussedetoilette.jpg   que j’ai dû sortir de la valise 

 

Côté cosmétiques, elle peut se faire plus légère que d’habitude, mais elle comporte aussi des incontournables qu’il est impensable d’oublier.

 

 

Deux produits pour une hygiène parfaite 

 

 

  • Le gel-douche quotidien peut se faire 2-en-1 : corps et cheveux, pour laver en douceur et éliminer sel, sable et transpiration. Pas de fioritures nécessaires, un bon basique à la formule douce et fraîche, de préférence riche en composés hydratants, est tout à fait indiqué.
  • Le déodorant peut être le même que le reste de l’année, c’est-à-dire sans sels d’aluminium mais efficace sur la journée, et là encore, la cosmétique bio offre un large choix de produits performants. Ma préférence: les petits roll-on sans alcool et pas trop chargés en huiles essentielles, pour éviter tout risque de réactions d’intolérance en conditions extrêmes.

 

LA PROTECTION SOLAIRE 

 

 

  • La crème (ou le lait) solaire  est indispensable voire vital : on connaît les méfaits des rayons UV pour la peau, qui se traduisent immédiatement par des coups de soleil et, à plus long terme, par des risques avérés de développement de mélanomes ( cancers de la peau ). On se protège donc avant chaque exposition, avec un produit à fort indice SPF ( ça n’empêchera pas de bronzer ) assuré par des écrans minéraux (dioxide de titane et /ou oxyde de zinc), et on choisit de préférence les produits qui laissent un léger film blanc sur la peau. Oui, oui, c’est peut être un tout petit peu moins esthétique, mais on est sûr au moins qu’ils ne contiennent pas de nanoparticules dont les effets sont suspectés d’être assez nocifs pour l’organisme.

On applique une bonne dose de produit avant chaque sortie, et on n’oublie pas de renouveler fréquemment ce geste, puisque les filtres et écrans solaires ne sont actifs que pendant environ 2 heures. Les bains, la transpiration, les frottements ( sur le sable par exemple) diminuent aussi leur efficacité: il ne faut donc pas hésiter à se tartiner, se re-tartiner, se re-re-tartiner vous et vos enfants , très souvent au cours de la journée.

 

 

  • L’après- soleil  n’est pas non plus superflu. Il permet à la peau de se réhydrater, de s’apaiser après l’exposition, et de reconstituer ses défenses et sa tonicité avant la suivante. Corps et visage doivent y avoir droit chaque soir….et pourquoi pas aussi chaque matin, en guise d’hydratant quotidien.
  • Quant aux cheveux, eux aussi peuvent être protégés et réconfortés avec l’applicatio, une ou deux fois par semaine, d’une huile ou d’un soin nourrissant.

 

La mise en beauté quotidienne 

 

 

  • La crème hydratante pour le visage ( on ne revient pas sur son impérieuse nécessité quotidienne) doit être de ce voyage comme de tous les autres. On peut la choisir légère pour mieux la supporter par temps chaud, en veillant à ce qu’elle ne contienne pas d’huiles essentielles photosensibilisantes ( principalement celles d’agrumes) qui peuvent être responsables de réactions indésirables au soleil. Inutile en revanche qu’elle soit dotée d’une protection solaire qui, on le rappelle, n’est efficace que durant environ 2 heures. On parie que vous ne renouvelez pas l’application de votre crème de soin ( ou de maquillage pour les crèmes teintées) aussi souvent: la crème solaire spécifique est là pour ça.
  • Le maquillage peut s’oublier ( ça reposera la peau) ou s’alléger fortement. Pour une soirée, une crème teintée ou une poudre minérale sur une crème hydratant, une touche de gloss et un peu de mascara suffisent à enluminer le teint et à vous faire paraître tout à votre avantage. Oubliez aussi brushing et autres laques et sprays toujours un peu étouffants: laissez un peu vos cheveux vivre au naturel, ils vous le rendront en vigueur et en brillance.

 

LE petit PLUS: UNE lotion ANTI-MOUSTIQUES 

 

moustique.gifmoustique.gif

 

moustique.gifzut.gifJe l’ai oubliée !moustique.gif

 

 

Bonnes vacances à vous, à votre peau et à vos cheveux !

 

 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

DIABETE ET EQUILIBRE

Posté par eurekasophie le 12 juillet 2009

 

diabete2.jpg

QU’EST-CE QUE LE DIABÈTE ? 

 

 

La glycémie est la quantité de sucre ( glucose ) dans le sang.

 

Le diabète est une augmentation de la glycémie 

 

 

Glycémie normale : entre 0,70 et 1, 10 g/l à jeun et dans les deux heures qui suivent un repas 

 » Prédiabète «           : entre 1,10 et 1,26 g/l à jeun

Diabète                                  : au-dessus de 1,26 g/l à jeun 

Dans le diabète, la glycémie s’élève car l’hormone ( l’insuline) qui permet au glucose d’entrer dans vos cellules pour leur fournir de l’énergie est absente ou insuffisante ou a du mal à agir. L’insuline est en fait la clé qui permet au sucre ( l’énergie de votre corps) de rentrer dans vos cellules tout comme la clé de votre réservoir permet de mettre de l’essence dans votre véhicule.

Dans le diabète de type 1, la clé est perdue: il faut la remplacer         cl1.gif    ponctuation29.gif

Dans le diabète de type 2 ( le plus fréquent) , la serrure est bouchée ( ce sont généralement les graisses au niveau du ventre qui empêchent l’insuline d’agir) : il faut déboucher la serrure , aider à la production de clés et à terme également la remplacer. cl.gif

 

 

loupe.gifZOOM SUR L’INSULINE

 

♥ Diabète de type 1 : vitale ! Sans insuline, il y a rapidement une augmentation de la glycémie et risque d’acidocétose.

♥ Diabète de type 2 : 

  • Généralement toujours suffisante pour éviter l’acidocétose.
  • Mais reste à terme nécessaire pour avoir un bon équilibre glycémique et éviter les complications.
  • Le traitement par insuline peut être retardé en maintenant un bon équilibreglycémique.
  • Il faut donc rechercher l’équilibre, d’abord grâce à une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, puis, si insuffisant, par des médicaments. 

 

loupe.gif zoom sur les facteurs de risque

Mal connus dans le diabète de type 1 et 2, ils sont représentés par :

  • L’hérédité

  • Le surpoids ( surtout s’il est localisé autour de la taille).

  • L’hypertension artérielle

  • L’augmentation des triglycérides dans le sang .

  • Pour les femmes, le fait d’avoir eu un enfant pesant plus de 4 kg à la naissance ( signe d’une probable hyperglycémie pendant la grossesse).

  • L’âge.

Qu’est-ce que l’HbA1c ?

HbA1c signifie hémoglobine glyquée.

Le glucose a la propriété de se fixer sur l’hémoglobine des globules rouges en fonction de sa concentration. L’HbA1c  correspond à la quantité de glucose fixé par les globules rouges au cours des 3 derniers mois.

Chez un individu non diabétique, l’HbA1c est à moins de 6 % . L’objectif au cours du diabète est d’obtenir une HbA1c à moins de 6,5 % même si la valeur reste souvent acceptable jusqu’à 7 % . Au-dessus de 8 % , il y a danger réel et nécessité de discuter rapidement avec son médecin d’un changement de traitement.

Une évaluation de 1% de l’HbA1c correspond environ à une augmentation de 30 mg / dl de la glycémie moyenne au cours des 3 derniers mois mais aussi de 30 % du risque de complications.

Inversement, chaque fois que vous réduisez de 1% votre HbA1c, vous réduisez de 30 % votre risque de complications.

 

loupe.gif Zoom sur les discordances entre HbA1c ET GLYCÉMIE à JEUN

 

Plusieurs échelles de correspondance entre HbA1c et moyenne glycémique sur 3 mois existent mais une des plus pratiques correspond au tableau suivant.

Il arrive que la glycémie à jeun soit bien plus basse que l’HbA1c ne le laisse supposer (exemple: glycémie à jeun 110, HbA1c à 8% ) .  Dans ce cas, il faut suspecter une augmentation importante des glycémies après les repas et les surveiller.

Si votre lecteur le permet, comparez les moyennes des glycémies avant et après les repas ….Vous pourriez avoir des surprises !

 

diabete3.jpg diabtelecteur.jpg

diabete4.jpg

HUMOUR 

 

% HbA1c                                                                 Moyenne glycémique sur 3 mois (mg/dl)

6                                                                                                                                           120

7                                                                                                                                            150

8                                                                                                                                            180

9                                                                                                                                            210

 

À quoi ça sert de mesurer ma glycémie ? 

L’Auto Surveillance  Glycémique (ASG) a beaucoup d’avantages.

  L’ASG vous permet de connaître immédiatement votre glycémie.

 

  L’ASG vous permet de voir l’effet d’un aliment sur votre glycémie.

 

  L’ASG vous permet d’adapter vos doses d’insuline.

 

  L’ASG est également importante lorsque la glycémie peut varier de façon inhabituelle: activité physique mais aussi maladie, stress, prise de certains médicaments ( cortisone par exemple.

 

  L’évolution de la moyenne des glycémies indiquée par votre lecteur vous permet de savoir si votre équilibre s’améliore ou non.

diabtecalepin.pngIl est important de noter les glycémies sur un carnet en utilisant bien les colonnes prédéfinies ( avant et après repas ). Cela permet une lecture  » verticale  » du carnet et ainsi de déterminer à quel(s) moment(s) de la journée vos glycémies sont souvent anormales ( trop hautes ou trop basses).

 

loupe.gifZoom sur l’ASG 

  • Les résultats sont en mg/dl (par exemple: 235 mg/dl = 2,35 g/l…………….73mg/dl= 0,73 g/l 
  • Attention de vérifier que votre lecteur est bien calibré chaque fois que vous changez de boîte de bandelettes; en cas d’oubli de calibration, le résultat peut être faux.
  • Utiliser l’ASG avant mais aussi 1h30 à 2h00 après le début du repas pour évaluer l’effet des aliments et du traitement.
  • Discuter du nombre et de l’horaire des mesures à faire avec votre médecin ainsi que de la conduite à tenir devant un résultat donné.

Pourquoi certains diabétiques prennent-ils des comprimés et d’autres de l’insuline ? 

Le diabète de type 2 est une maladie évolutive. Lors du diagnostic, 50 % des cellules du pancréas sont déjà  » épuisées » sans retour possible.  Le pancréas va continuer à s’épuiser jusqu’à ce qu’il ne puisse plus fabriquer d’insuline et que l’on soit obligé d’en apporter sous forme d’injections.

L’évolution du diabète ne peut pas être évitée mais on peut la retarder en maintenant un bon équilibre glycémique grâce à une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et des médicaments.

Finalement, après un délai plus ou moins long ( très prolongé si diagnostic précoce et un bon équilibre maintenu) , de l’insuline sera nécessaire.Elle ne doit pas faire peur: elle permet au contraire de sauver de nombreuses années de bonne qualité de vie au prix d’une ou plusieurs injections par jour ne prenant que quelques secondes, pouvant être faites très discrètement grâce aux stylos injecteurs et étant parfaitement indolores.

 diabtestyloinjecteur.jpg Il ne faut pas trop attendre pour débuter l’insuline sinon des complications risquent d’apparaître.

 

loupe.gifZoom sur les traitements 

  La tendance est souvent d’arrêter les traitements une fois que la glycémie, la tension artérielle ou le cholestérol sont normalisés.

  Le diabète et toutes ces anomalies qui l’accompagnent, sont des maladies chroniques.

♦  Arrêter le traitement reviendrait à enlever ses lunettes une fois que l’on voit bien ! Si votre glycémie s’est normalisée, c’est grâce au traitement ( et bien sûr aussi à l’alimentation que vous surveillez ). Si vous arrêtez le traitement, la glycémie remontera…….

  Si vous ne tolérez pas le traitement, parlez-en à votre médecin et / ou à votre pharmacien. Parfois, de simples conseils peuvent améliorer les choses. Sinon, il y a toujours une autre possibilité de traitement. Mais n’arrêtez pas le traitement de vous-même !!

 

Quels sont les risques à long terme si je ne me traite pas ? 

Le risque existe dans les 2 types de diabète: il n’y a pas de  » petit  » diabète. Le risque de complications chroniques existe quel que soit le diabète mais toutes ces complications peuvent être PREVENUES ou RETARDEES avec un traitement précoce et bien suivi .

Elles touchent:

  • Les yeux ( rétinopathie) : aucun ressenti avant que les lésions soient très avancées. Il faut faire un fond d’oeil tous les ans pour détecter des lésions débutantes et de les traiter.
  • Les reins ( néphropathie) : l’atteinte initiale ne peut se détecter qu’avec un dosage annuel de microalbuminurie. S’il est anormal, il existe des médicaments permettant ( au moins au stade initial ) de revenir en arrière.
  • Les nerfs ( neuropathie) : sensations  désagréables ( brûlures, piqûres) des pieds mais plus souventune insensibilité de ceux-ci exposant à des plaies qui mettent très longtemps à cicatriser.
  • Le coeur et les artères: le risque de faire un infarctus est pratiquement comparable au risque de quelqu’un qui aurait déjà fait un infarctus.  

 

loupe.gifZoom sur l’hypertension artérielle 

Si vous êtes diabétique, il faut maintenir votre tension artérielle à moins de 130/80 ( ou 13/8) car l’hypertension artérielle :

  • Augmente le risque cardiovasculaire ( infarctus, accident vasculaire cérébral,…..).
  • Aggrave la rétinopathie (atteinte des yeux).
  • Aggrave la néphropathie (atteinte des reins): les reins sont les filtres qui éliminent certaines substances de votre sang. Si vous faites passer de l’eau sous forte pression dans un filtre à café, il s’abîmera plus que si l’eau passe sous faible pressio. C’est la même chose pour vos reins !

diabtetensiomtre.jpg
Si votre tension artérielle est trop élevée, il faut réduire votre consommation de sel, essayer de perdre du poids ( si embonpoint ), et si cela ne suffit pas, prendre les triatements que vous prescrira votre médecin.

 

 

Comment prendre soin de mes pieds ? 

  • Ne jamais marcher pieds nus, même chez vous.
  • Examinez vos pieds tous les jours, recherchez plaies, ampoules,…..En cas de doutes consultez !
  • Avant de rentrer dans l’eau du bain, vérifiez la température avec la main pour ne pas vous brûler.
  • Bien choisir vos chaussures. Achetez les en fin de journée et prenez les assez larges avec des talons pas trop hauts ( sinon tout le poids reposerait sur l’avant-pied). Ne sacrifiez ni votre confort, ni votre santé à la mode !
  • Ne mettez jamais de chaussures fermées pieds nus. Elles ne sont pas prévues pour ça.
  • Ne faites pas de  » chirurgie de salle de bain  » : n’utilisez jamais de ciseaux, de pinces pour vos pieds. Vous pourriez vous couper sans vous en rendre compte. Utilisez des limes en carton et de la pierre ponce ou des râpes NON métalliques.
  • Si vous voyez mal ou n’êtes pas assez agile pour atteindre vos pieds, allez régulièrement voir un podologue. Dites lui bien que vous êtes diabétique. Vous ne devez jamais saigner lors d’un soin des pieds.
  • Hydratez vos pieds tous les jours avec une crème adaptée. Des crevasses pourraient apparaîtr, sources de plaies parfois profondes.

loupe.gifZoom sur la fragilité de mes pieds 

soinpieds.jpgVos pieds sont fragiles pour 2 raisons.

L’accumulation du sucre, au cours des années, endommage les nerfs et notamment ceux qui vont aux pieds et qui permettent de sentir la douleur ou la chaleur. Ainsi, vous pouvez avoir une plaie ou une brûlure du pied parfois profonde, sans ressentir aucune douleur. Une 2ème atteinte peut aggraver les choses : l’atteinte des artères et des petites artères qui irriguent le pied. Ceci survient dans la très grande majorité des cas chez les fumeurs ( ou anciens fumeurs) . Le sang circule moins au niveau de la plaie qui guérit moins bien. Une infection peut se développer et peut parfois aller jusqu’à l’os. Mais une seule des atteintes ( nerfs ou artères ) peut suffire à entraîner une plaie qui peut avoir parfois une évolution redoutable, d’autant plus inacceptable qu’elle aurait pu être évitée avec des précautions simples.

 

Pourquoi y a-t-il un écart entre la mesure de la glycémie du laboratoire et celle de mon lecteur ? 

Le sang utilisé pour les 2 mesures est différent: sang total au bout du doigt et plasma et issu du prélèvement réalisé au pli du coude pour le laboratoire. Une différence de 20 % entre ces 2 valeurs est tolérée car cela n’entraîne aucune conséquence clinique.

Pour que les valeurs soient comparables, il faut qu’elles aient été mesurées exactement au même moment ( amenez votre lecteur au laboratoire dans la salle d’attente, faites une glycémie comme d’habitude au bout du doigt). 

Un écart de 20 % du lecteur est toléré. Mais au fond, l’important est que le résultat ne change pas votre décision. Après tout, même les radars au bord de route tolèrent une marge d’erreur……

Il est fortement conseillé de procéder à une comparaison de résultats entre deux lecteurs de glycémie, qui, de toutes façons, ne vous donneront pas le même résultat.

 

loupe.gifZoom sur les dosages de cholestérol 

  • Au cours du diabète, le cholestérol n’est pas plus élevé que chez les personnes non diabétiques mais le diabète rend le cholestérol plus  » agressif « .
  • Il ne faut en fait plus parler de son cholestérol total mais de son bon cholestérol (HDL) et de son mauvais cholestérol (LDL).
  • Le risque d’avoir un cholestérol trop élevé est qu’il se dépose sur les artères et qu’il les bouche.
  • Pour éviter cela, il faut arrêter le tabac,diminuer la tension artérielle à moins de 130/80 et réduire le cholestérol LDL à moins de 1,3 voire moins de 1g/l.

Discutez de vos objectifs avec votre médecin.

diabtelecteur2.jpg

 

J’ai mal aux doigts à force de me piquer pour mesurer ma glycémie

  • La plupart des stylos autopiqueurs permettent d’obtenir une goutte de sang de façon quasi indolore sous réserve qu’ils soient bien utilisés: 
  •  Piquer le côté de la dernière phalange du doigt ( jamais le bout du doigt: terminaison nerveuses plus nombreuses ), éviter le pouce et l’index.
  • Il faut changer la lancette à CHAQUE test .
  • Lavez-vous les mains: si vous venez de toucher un aliment ( un fruit), le sucre que vous aurez au bout du doigt peut fausser le résultat et vous donner un chiffre élevé.
  • Utilisez l’eau chaude pour vous laver les mains avant de vous piquer le bout du doigt: cela favorise l’arrivée du sang.
  • Choisissez avec votre médecin un lecteur dont les bandelettes nécessitent une quantité minime de sang.
  • N’utilisez pas d’alcool sur le doigt avant de vous piquer ni aucun autre produit qui risquerait de fausser le résultat.
  • Certains lecteurs permettent de prélever du sang ailleurs qu’au bout du doigt mais il y a des précautions à respecter: parlez-en à votre médecin.
  • Il faut insister sur le fait que le stylo autopiqueur est un instrument PERSONNEL qui ne doit en aucun cas être prêté même en changeant la lancette.

loupe.gif Zoom sur l’injection d’insuline 

  Comme l’ASG , l’injection d’insuline est quasi indolore mais des règles sont à respecter.

♥  Il ne faut pas réutiliser ses aiguilles.

  Il faut bien choisir la taille des aiguilles : en fonction de votre corpulence mais aussi de vos doses.

  Le stylo en cours doit être conservé à température ambiante ( quelle que soit l’insuline ). Il se conserve ainsi 4 semaines.

  L’insuline ne supporte pas le gel ni des températures à plus de 30 ° C à 40 ° C . Ne jamais la laisser dans une voitur, même brièvement, même garée à l’ombre…

Il ne faut pas nettoyer la peau à l’alcool avant l’injection: vous auriez notamment plus de risque de saigner.

 

J’ai peur des hypoglycémies. Que faire ? 

La définition  » officielle  » d’une hypoglycémie est une glycémie à moins de 0, 60 g/l (60 mg/dl) mais en pratique, on considère souvent qu’une hypoglycémie correspond à une glycémie à moins de 0 70 g/l ( 70 mg / dl) . Attention, des symptômes authentiques peuvent survenir en cas de baisse rapide de la glycémie ( passer rapidement de 3 g/l à 1g/l peut entraîner de réels symptômes). 

Les symptômes sont variables d’une personne à l’autre, mais on observe souvent des palpitations, des tremblements, des  » fringales « , des sueurs. 

Une fois l’hypoglycémie corrigée, pour éviter qu’elle ne se reproduise, il faut en trouver la cause ( mais mangez avant de chercher, sinon de toute façon vous n’aurez pas les idées claires !) : repas insuffisant ou décalé, activité physique imprévue,……

Essayez d’anticiper ces situations et adaptez votre traitement selon les indications du médecin. 

Parfois vous ne trouverez pas de cause. Si les hypoglycémies se répétaient, contactez votre médecin. 

 

loupe.gif Zoom sur la correction des hypoglycémies

pomme.gif coca.gifsucre.jpg

Pour corriger une hypoglycémie, 15 g de glucides suffisent généralement à augmenter la glycémie de 50 mg /dl . Essayez de vous limiter à 15 g de glucides et vérifiez votre glycémie 20 minutes après. Vous verrez ! 

Il faut choisir des aliments purements sucrés ( sucre, fruits, jus de fruit, miel, pâtes de fruit, soda non  » light » agira beaucoup plus vite qu’un solide. Il faut 20 minutes pour que les symptômes disparaissent.

15 g de glucides, c’est 3 sucres mais aussi 1 fruit ( orange, petite pomme ), 15 cl ( 1/2 canette ) de jus de fruit ou de soda non  » light » .

Vous devez TOUJOURS avoir du sucre sur vous si vous êtes traité par insuline ou avec certains comprimés.

 

Je pars en vacances à l’étranger, comment gérer un décalage horaire ? 

 Le diabète ne doit pas vous empêcher de voyager. Vous devez adapter votre diabète à votre vie et non l’inverse.  Cela n’empêche pas de prendre quelques précautions et préparer son voyage avec son médecin pour anticiper le décalage horaire.

 diabtestyloinjecteur.jpg      Si vous avez un injection d’analogue lent et des injections d’analogue rapide avant les repas, il faut bien entendu conserver l’analogue rapide en fonction des repas.

Pour l’insuline lente, si le séjour est de courte durée, vous avez intérêt à conserver 24 heures entre chaque injection en changeant l’horaire de l’injection d’insuline.

Au retour, vous reprendrez d’emblée votre horaire habituel. 

Si vous avez 2 injections de lente ou des mélanges parlez-en à votre médecin mais il faut retenir qu’il faut toujours se caler vers le pays de destination.

 

loupe.gif Zoom sur comment transporter mon traitement et mon lecteur de glycémie 

avion007.gif

  • Conservez toujours votre matériel sur vous et ne vous en séparez jamais.
  • Ayez toujours votre ordonnance avec vous
  • Ayez toujours un certificat de votre médecin ( et un double en anglais ) disant que vous devez transporter et garder sur vous à tout moment votre matériel.
  • En avion, ne mettez jamais votre matériel ou vos médicaments en soute à bagage: ils ne supporteraient pas le gel.
  • A l’hôtel, ne laissez aucune aiguille et aucun matériel en vue: enfermez  le tout dans une valise ou un sac fermant à clé.
  • Prenez une bonne assurance de rapatriement car les soins peuvent être aléatoires ou très chers en fonction des pays.
  • Dans l’avion, attendez bien d’avoir votre plateau devant vous pour faire votre injection de rapide ! 

Pourquoi le contrôle du poids est-il important ? 

Un excès de poids correspond pratiquement toujours à un excès de graisses et se concentre souvent au niveau de la taille. Or, c’est cette graisse qui va empêcher  l’action de l’insuline.

Si une ou plusieurs personnes de votre famille ont un diabète de type 2, il est très probable que vos gènes ne soient pas très favorables…et votre risque de développer un diabète est alors important.

Il est alors encore plus important de  » gagner  » des crans de ceintures que des kilos sur la balance, même si les deux paramètres évoluent généralement dans le même sens.

Si vous perdez du tour de taille, votre insuline ( ou celle que vous injectez) agira plus facilement, il en faudra donc moins ( ou moins de médicaments). Cela permettra également  » d’économiser  » votre pancréas qui aura moins besoin de forcer pour fabriquer plus d’insuline.

 

loupe.gif Zoom sur l’IMC 

psepersonne.gif

 

  • L’IMC ( Indice de Masse Corporelle) se calcule avec la formule suivante: Poids (kg) / taille²  ( m) .

A titre d’exemple, un individu ayant une taille de 1, 70 m et un poids de 90 kg a un IMC de 90/ (1,7 X 1,7) = 31,1 kg / m² . L’IMC a ses limites, mais rend de grands services car l’évaluation du risque se fait souvent en fonction de l’IMC.

 IMC

< 20                        Maigreur

20-25                     Normal

25-30                     Surpoids

30-40                     Obésité

> 40                        Obésité  » morbide « .

 

Sur quoi repose une bonne hygiène alimentaire ?

Tout le monde devrait manger comme un diabétique. Mais une alimentation équilibrée permet de diminuer les risques de maladie cardiovasculaire, de cancers, et surtout de se sentir mieux dans son corps et donc dans sa tête ! 

Une alimentation équilibrée doit comporter: 

 pain.jpgDes sucres lents ( pain ou féculents) à chaque repas, ils apportent l’énergie.

 

tomates1.gif Des légumes de saison à chaque repas, sources de vitamines, de fibres et…..de plaisir.

 

 fromage009.gif Un laitage à chaque repas. Inutile de prendre du 0%, évitez plutôt les laitages entiers. Le fromage peut être consommé en quantité modérée ( riche en lipides) et pas plus d’1 fois par jour.

En fin de repas , un fruit melon1.gif que l’on peut une fois par semaine, remplacer par un dessert  » amélioré » ( tarte, sorbet,….)  tarte.gifToujours en fin de repas.

La viande ne doit être consommée qu’une fois par jour; préférez du poisson,  poisson1.gifgénéralement moins gras. Quant à la charcuterie, elle n’est pas interdite mais doit être limitée ( par exemple, 1 fois par semaine où elle remplacera la viande).

ATTENTION aux plats tout préparés, généralement très riches en sucre, en graisses et en sel.

 

loupe.gif Zoom sur le sel 

sel03.gif

  • Le sel masque le goût des aliments, ce qui est dommage !
  • Il stimule l’appétit, vous n’avez peut être  pas  besoin de cela !
  • Il augmente le risque d’aggravation d’une hypertension et de ce fait accélère la progression des atteintes du rein.
  • En l’absence de néphropathie, il n’est pas question de supprimer le sel mais de le limiter au profit des herbes, du citron, des épices.
  • Evitez les eaux gazeuses trop salées, limitez les conserves, le jus de tomates, les soupes en sachet, ne rajoutez pas systématiquement du sel ( surtout avant d’avoir goûté ! ) et d’une façon générale, évitez le sel à table.

 

Il paraît que l’on peut manger du sucre, est-ce vrai ? 

En matière de diététique et diabète, rien n’est interdit. Tout est une question de quantité, de moment de la prise .

Si vous êtes diabétique de type 1 traité par insuline lente et rapide et que vous voulez rajouter un dessert sucré au repas, ajoutez quelques unités d’insuline avant le repas — ou avant le dessert. Attention, sachez bien que l’insuline lente ne vous  » couvrira  » absolument pas si vous mangez entre les repas. Il faut systématiquement refaire un peu de rapide à ce moment là.

Si vous êtes diabétique de type 2, la consommation d’un produit sucré est également possible mais méfiez-vous de la quantité et de la fréquence. En ce qui concerne ces  » extras » ou la simple consommation de fruits, faîtes attention de bien les manger en fin de repas et non pas au milieu de la matinée ou de l’après-midi. A ces moments là, vous n’êtes plus  » protégés  » par les comprimés pris au moment des repas. D’autre part, comme on l’a vu, votre pancréas s’épuise. A priori, il faut donc éviter de trop le solliciter pour le préserver…..

 

loupe.gif Zoom sur les édulcorants

  • L’idéal est de se déshabituer du goût sucré.
  • La consommation d’édulcorants doit rester de préférence occasionnelle
  • Certains édulcorants ( xylitol, mannitol,….) contenus dans les chewing-gums sans sucre contiennent presque autant de calories que le sucre.
  • Les autres édulcorants n’apportent pas de calories mais certains produits contenant des édulcorants contiennent également des glucides.
  • Attention par ailleurs à ne pas escalader dans les doses.
  • Attention à certains produits allégés en sucres qui sont souvent enrichis en graisses……….

 

Quel est l’intérêt de pratiquer une activité sportive ?

L’activité physique a un intérêt énorme dans le diabète.  On ne parle pas ici de sport ni de compétition mais d’une activité quelle qu’elle soit ( marche, natation, vélo, danse ….) pourvu qu’elle plaise ( sinon de toute façon vous ne la poursuivrez pas ) et qu’elle puisse être faite sur une base régulière.

Les gestes de la vie courante peuvent aussi constituer des activités physiques non négligeables: marcher au lieu de prendre sa voiture, monter les escaliers, faire son ménage ( ! ) Il faut bouger ! L’activité physique – associée à la diététique – améliore l’équilibre glycémique.

Voici quelques dépenses caloriques ( en kcal / heure) induites par des activités physiques. 

 

ACTIVITÉ                                        DÉPENSES POUR UN SUJET DE 70 KG                    DÉPENSES POUR UN SUJET DE 90 KG

Marche à ≈ 3 km/h                                                                       240                                                                          312

Marche à ≈ 5km/h                                                                        320                                                                          416

Marche à ≈ 7 km/h                                                                       440                                                                           572

Jogging à 11 km/h                                                                         920                                                                            1230

Bicyclette à ≈ 10 km /h                                                                240                                                                            312

Nage ≈ 23 m/ min                                                                         275                                                                             358

Saut à la corde                                                                              750                                                                               1000

Tennis                                                                                             400                                                                               535

Lorsque vous restez assis sur une chaise vous utilisez environ 120 kcal / heure. Rappel: 1 g de sucre correspond à 4 kcal. Il faut donc en tenir compte et adapter le traitement en conséquence.

 loupe.gif  Zoom sur les sports à risque 

  • Choisir un sport adapté et ne pas vouloir tout faire tout de suite.
  • Attention aux sports où une hypoglycémie peut avoir des conséquences redoutables pour votre sécurité ( plongée sous marine ) mais aussi parfois celle des autres ( alpinisme ).  Ces sports ne sont plus strictement interdits mais demandent à être pratiqués dans des conditions extrêmement rigoureuses.
  • La boxe est déconseillée : risque pour l’oeil.

Comment gérer l’activité physique ?

Prenez soin de vos pieds.

Hydratez-vous suffisamment et régulièrement.

  Si vous êtes traités par insuline, il faut éventuellement consommer régulièrement des glucides ( généralement environ 15 g avant l’activité puis toutes les 30 à 45 minutes en fonction de l’activité et de la glycémie ) . Surveillez votre glycémie et demandez conseil à votre médecin.

♣  Attention au risque d’hypoglycémie prolongé parfois plus de 12 heures après l’activité ( pensez à baisser la dose d’insuline rapide du soir pour éviter les hypoglycémies nocturnes ! ).

  Si vous êtes traités par certains comprimés, une adaptation des doses peut être parfois réalisée.

Demandez conseil à votre médecin.

 

loupe.gif Zoom sur les situations à risque ou dangereuses 

  • Voir un cardiologue avant de débuter une activité physique surtout si celle-ci impose des accélérations brutales ( tennis, vélo, ….) et que vous avez d’autres facteurs de risque cardiovasculaires ( tabac, hypertension, cholestérol entre autres).
  • Vérifiez votre glycémie avant l’activité physique

— Si elle est plutôt basse, mangez un peu et attendez 15 à 20 minutes pour débuter le sport.

—Si elle est élevée ( > 250 ), il est essentiel de vérifier la présence d’acétone. Si la cétonurie est positive, reportez l’activité physique et faîtes un rajout d’insuline rapide; le risque majeur sinon est l’acidocétose.

  • Dans tous les cas, utilisez régulièrement l’ASG.

 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 16 Commentaires »

LA CUISINE DES FUTURS PARENTS

Posté par eurekasophie le 9 juillet 2009

 

 

On peut se concocter une alimentation  » préconceptionnelle » en suivant les conseils d’Anne Dufour ET en respectant les principes de la cuisine-santé édictées par le Dr Seignalet. L’enjeu sera de trouver la vitamine B9 ailleurs que dans le blé ( pour éviter son gluten) , de sélectionner les apports d’origine animale pour que la vitamine B12 provienne des crustacés plutôt que des produits laitiers, etc. Et de privilégier le cru au cuit. Quelques choix tout simples, dès le marché et en cuisine, pour bientôt s’appeler Papa et Maman.

 

 » VITAMINES B ET C TU MARIERAS, DES MINERAUX TES TÉMOINS TU FERAS, ET BÉBÉ TU

 

AURAS ! » 

 

 

panierdefruits2.gif

 

L’été est beau, chaud, propice à la détente et au temps pour soi et, sur le marché, il se montre fort riche en ressources qui vont vous aider à remplir vos objectifs. Et quels sont-ils ? Petit listing.

 

haricots1.gif oeufs008.gifsalade.gif

 

 

OBJECTIF VITAMINE B9: haricots verts et salades variées chez le primeur, oeufs (bio) chez le volailler ( on en prend quelques-uns quand même, parce qu’ils aident aussi à atteindre les objectifs Vitamiune B12 et Zinc/ Sélénium.

 

cerise02.gifcarotte.gif radis.giftomates.gifmelon.gif

OBJECTIF VITAMINE C : la cuisson la détruit en grande partie, mais on n’a que l’embarras du choix des légumes et des fruits qui se consomment crus. Dans le panier: betteraves, carottes, céleri, concombre, radis, tomates, abricots, cerises, figues, framboises, groseilles, melon, pastèque, pêches, prunes……….

 

crabe.gif poisson.gifhomard.gif

 

OBJECTIF VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM, FER ET CO-ENZYME Q10 : crustacés, fruits de mer et poissons gras sont abondants en cette saison. On leur rajoute un peu de tofu. Et pour les oeufs, c’est déjà fait.

 

chocolateil3.gif eaubouteille.jpg

OBJECTIF MAGNESIUM:  on a déjà les légumes verts. Chez l’épicier, on complète leurs ressources par celles d’une eau qui en est riche, on craque au passage pour la plaque de chocolat noir qui n’en est pas dépourvue. Et on n’oublie pas que le sarrasin en contient aussi.

 

AVEC CELA, ON A L’ESSENTIEL, ON PEUT PASSER EN CUISINE.

 

 

UNE JOURNÉE DE MENUS 

 

AU RÉVEIL

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Le verre d’eau riche en magnésium est surtout pour madame, qui doit faire le plein de ce minéral pour booster sa fertilité. Monsieur peut trinquer avec elle: ça ne lui fera pas de mal non plus. Et l’objectif est toujours de vider la bouteille d’ici à la fin de la journée.

 

AU PETIT DÉJEUNER

 

Première occasion de commencer à remplir les quelques objectifs du moment, et rien ne vous empêche de le prendre au lit, au cas où vous auriez envie d’un  » after » productif…….

OBJECTIFS VITAMINE B9, B12, ZINC/SELENIUM

Omelette, oeuf coque, brouillade…. Les oeufs sont au menu avec bonheur dès le matin. Ils apportent de plus les protéines utiles à l’énergie du démarrage de la journée en assez peu de calories, ce qui est tout bon.

OBJECTIF MAGNESIUM

On pourrait penser faire infuser son thé vert dans de l’Hépar ou de la Contrex…..mais sa saveur risque d’en souffrir un peu, ces eaux ayant elles-mêmes un goût assez marqué. Mieux vaut accompagner ses oeufs d’une tranche de pain de sarrasin.

OBJECTIF VITAMINE C

Croquez la pomme ! Ou plutôt en cette saison, l’abricot, la pêche, la prune……enfin tous les fruits que l’été vous apporte sur un plateau. Seuls et nature ou mélangés en salade fraîche: c’est au choix. Mais c’est un passage obligé. On les prend seuls ou de préférence une heure avant le  » vrai  » petit déjeuner, c’est mieux…..ou alors en milieu de matinée en en-cas, une ou deux heures avant le déjeuner.

 

AU DÉJEUNER

 

On poursuit nos objectifs, et on fait le tour de la petite liste des indispensables, à accommoder en pensant toujours à se faire plaisir.

 

OBJECTIF VITAMINE B9

Si vous avez choisi l’option  » oeufs » au petit déjeuner, préférez un apport végétal à midi. Accompagnez votre plat de protéines de haricots verts, vapeur ou en salade. Pensez que la salade verte et une entrée facile et rapide à préparer, riche en fibres et pauvre en calories.

OBJECTIF VITAMINE C

Vive les crustacés en entrée ! C’est un classique. Râpez les betteraves crues, le céleri et les carottes, tranchez les concombres et les tomates…..

N’oubliez pas que les herbes fraîches représentent aussi un apport intéressant en vitamine C ( et en vitamines B9 et en fer). Pas énorme, vu la quantité qu’on consomme à chaque fois, mais intéressant quand même. Persil, aneth, coriandre, ciboulette, estragon, basilic…mettez-en partout ! 

OBJECTIFS VITAMINE B12, ZINC/SELENIUM ET CO-ENZYME Q10 

Pleins feux sur les poissons, et particulièrement les plus gras d’entre eux. Ils se dégustent chauds, juste saisis à la vapeur, ou cuits et refroidis ( à côté de la salade ou des haricots verts), ou encore crus, en carpaccio ou en tartares. Tellement variés et très bons sous tellement de formes qu’ils peuvent être quotidiens sans jamais lasser.

Un tartare ou un carpaccio de boeuf de temps en temps peut aussi intervenir favorablement. Le régime Seignalet ne contre-indique pas la viande, pourvu qu’elle soit dégustée de préférence crue et pas trop fréquemment.

 

IDÉES RECETTES: Tomates surprises , tartare de truite.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF MAGNÉSIUM

Il vient d’abord de votre verre, rempli de la même eau que celle choisie dès le matin. Quelques amandes concassées peuvent aussi agrémenter les crudités, un carré de chocolat noir tenir lieu de dessert.

 

AU GOÛTER 

 

Une petite gourmandise l’après-midi aide à garder la ligne: les  » goûteurs  » sont souvent plus minces, pourvu que leur en-cas reste équilibré, car il aide le repas du soir à rester plus légerà l’heure où les sucres sont les mieux métabolisés par l’organisme.

 

OBJECTIF VITAMINE C

Un fruit nature est ici le choix du roi, et la saison n’en manque pas.

OBJECTIF MAGNESIUM

Le verre d’eau minérale ( toujours la même ) est bien sûr au programme. Quelques amandes ( une petite poignée) se croquent avec délice. Une petite douceur à base de chocolat ou de cacao peut satisfaire les envies les plus gourmandes en toute bonne conscience….

 

 

AU DÎNER 

 

Dernière étape avant d’aller au lit ! On reprend la même liste d’objectifs à remplir, adaptés aux goûts du soir.

 

OBJECTIFS VITAMINES B12 ET ZINC/SELENIUM

Crustacés et fruits de mer sont légers et parfais pour le dîner. Ils peuvent constituer la base du plat principal ou tenir lieu d’entrée raffinée. Pensez au carpaccio de Saint-Jacques, au classique avocat-crevettes, ou encore à ouvrir 6 huîtres de temps en temps. N’hésitez pas à épicer généreusement vos recettes….surtout si vous n’avez pas envie de vous endormir trop vite après le repas.

 

IDÉE RECETTE: Tapas de crevettes.( voir article ci-dessous)

 

OBJECTIF VITAMINE B9 ET VITAMINE C 

Salade et crudités sont de retour. Les chaleurs de l’été les font plus apprécier que les légumes chauds, ce qui ne saurait mieux convenir aux objectifs du moment.

 

OBJECTIF CO-ENZYME Q10

Pour les jours pressés, pensez à la boîte de sardines. Si vous les dégustez entières ( avec les arêtes) , elles représentent aussi une bonne source de calcium, ce qui ne fait pas de mal. 

Si vous voulez changer du poisson, pensez au tofu de temps en temps, ou au lait de soja dans vos préparations. Et toujours aux noix et amandes concassées sur les crudités.

OBJECTIF MAGNESIUM

Eau minérale pour accompagner le repas, légumes verts pour le compléter, petit carré de chocolat pour le terminer…vous savez maintenant.

 

 

Voilà ! On s’est occupé de votre assiette, au moins de la base de ce qui doit la remplir. A vous de faire preuve d’imagination pour la composer chaque jour et la compléter selon vos envies. Pour le reste ( qui peut demander aussi un peu d’imagination et d’envie) eh bien…… on vous laisse faire !!!!

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

BOULIMIE

Posté par eurekasophie le 5 juillet 2009

 

boulimie5782.jpg

La boulimie entre dans le cadre des addictions, elle est parfois qualifiée de toxicomanie sans drogue.

Les conduites boulimiques consistent en des épisodes de compulsion alimentaire (crises), au cours desquels la personne mange une très grande quantité de nourriture de manière incontrôlée. Ensuite, elle utilise des moyens pour éliminer l’excès de calories ingérées, en se faisant vomir, en utilisant des laxatifs ou des diurétiques, en faisant de l’exercice physique ou en s’imposant des restrictions alimentaires de type anorexique. Certaines personnes peuvent combiner ces différents moyens.C’est pourquoi l’entourage de la personne concernée peut tarder à prendre conscience du phénomène. La personne souffrant de boulimie a souvent conscience du caractère pathologique de son comportement alimentaire mais a beaucoup de difficulté à en parler.

Les préoccupations concernant le corps, la minceur, sont omniprésentes et obsédantes. La peur phobique de grossir est liée à une image du corps altérée.

La boulimie débute souvent à l’adolescence, à la puberté.

C’est un trouble qui touche essentiellement les femmes, mais les hommes peuvent également être concernés.

La Boulimie se vit dans la honte, la culpabilité et le secret.

La boulimie en France, quelques chiffres.

Pourquoi la boulimie ?

Infusion d’absinthe, valériane : 3 g de mélange par tasse, 1 tasse avant les repas.

flurlines.gif

Infusion de graines d’angélique, basilic, romarin : 4 g de mélange après les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de saule, ballote, sauge, matricaire, tilleul : 5 g de mélange par tasse, 4 tasses par jour sucrées avec du miel.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 5 Commentaires »

ON EST DANS LA MELASSE !

Posté par eurekasophie le 20 juin 2009

 

 

AVISSSS , AVISSSSS à la peau pull à sillon 

 

 

 

Pendant que vous vous gaussez de mon jeu de mots, j’apporte une info ..de taille : être dans la mélasse ….

 autrement dit, la misère, c’est la pauvreté et donc être aussi dans la dèche, la débine, la limonade, la mistoufle, la mouscaille, la poisse (rien que des mots féminins !!!) heureusement qu’on dit aussi « être dans l’embarras quand on a pris un « bouillon » ! et on est dans les « ennuis » quand on a le « guignon » !

 

METS LA MES LACETS AUSSI ……UN SUPER ALIMENT MÉCONNU ET TOC ! (allez donc, cherchez……. hi hi )

 

Euh non, tout va bien merci…..j’ai pris ma température ce matin: 37.2° , 13.8 de tension, langue rose, oeil vif et brillant …. enfin tout va bien merci et je ne vois pas pourquoi on s’alarme dans les chaumières…..

 

Mais dans le petit village d’Eurakasophix tout le monde se fait du soucix pour Sophix…Enfn, Sophie .Voyez plutôt.   asterix5.gif

 

moutons.gifmoutons.gifmoutons.gifmoutons.gif

 

 

asterix2.gifastrix2.gifasterix.gifasterix3.gif     asterix7.gifasterix8.gif    asterix5.gif

 

 

Idefix: « ?????????? « 

Bonemine :  » Quand je vous dis que cette péronnelle s’arrange toujours pour faire parler d’elle »

Astérix: «   ô Abraracourcix, notre chef , j’ai envoyé Obélix chercher Panoramix notre druide dans la forêt, j’espère qu’il pourra guérir Sophix « 

Abraracourcix :  » Par Toutatis,  tu veux me dire Astérix ce que font ces moutons au-dessus de notre tête, encore une de ses idées farfelues. J’espère

qu’ils ne vont pas nous tomber sur la tête hein ! Ha les femmes ! « 

Assurancetourix :  » Et si je vous jouais un petit air, histoire de détendre l’atmosphère …. »

Pirate: «   J’a »ive pas à savoi’ ce que je viens fai’e dans cette histoi’e moi? Et pou’quoi je me ‘et’ouve à te »e avec des moutons au-dessus de la tête. Quelle

galè’e ! »

asterix5.gif              druide1.gif                      asterix10.gif

 

Panoramix : « Hé hé…mon pauvre Obélix, je ne pense pas que ta chère Sophie ait besoin de mes potions. Elle a surtout besoin de se changer un peu les

idées, de s’amuser,  laissons la faire »

Obélix :  » Ho oui ma Sophix ….ma Sophix ! «     

 

 

 

LA MÉLASSE NOIRE DE CANNE À SUCRE

 

Un super aliment méconnu 

 

La mélasse est ce liquide noir sirupeux qui reste après la cristallisation du jus de canne à sucre. Seul le sucre intégral ou sucre complet (rapadura, sucanat) demeure totalement pourvu de sa mélasse, d’où sa couleur très foncée et son goût caractéristique de caramel réglissé. ( Et non pas le car à Mel a reglissé). Le sucre de canne roux bio est un sucre cristallisé partiellement épuré de sa mélasse. ( Donc pas de mouscaille….) Attention: la méfiance s’impose vis-à-vis du sucre roux non bio, car il ne s’agit fréquemment que d’un sucre blanc recoloré avec du caramel ! 

 

« Mélasse noire 2 : le retour »  ( Silence on tourne…..) 

Une petite place est aujourd’hui réservée à la mélasse dans les magasins bio, et c’est tant mieux. Il est en effet plus que temps de réhabiliter ce produit trop longtemps dédaigné, et qui se voit encore qualifié de  » résidu » ( c’est d’un fin !!!) dans les dictionnaires parce qu’il « refuse de donner des cristaux » – ouh, le vilain ! En réalité, la mélasse noire est un produit précieux qui se classe dans la catégorie des aliments à haute densité nutritionnelle. Bref, c’est un super aliment qui n’aurait jamais dû disparaître de nos cuisines.

 

Un concentré nutritionnel peu coûteux 

La mélasse est surtout réputée pour sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Le sucre de canne complet entre 1 500 et 2 800 mg aux 100 g (selon la qualité de la canne (non pas de la cane) selon les années. La mélasse noire disponible dans le commerce en contient autour de 5 000 mg, donc bien plus. Quant au sucre blanc, il ne contient plus que de simples traces de minéraux, de l’ordre de 30 à 50 mg.

La mélasse noire est notamment riche en  potassium, calcium et fer. Cela la destine tout naturellement aux personnes anémiées et aux femmes enceintes (fer) ainsi qu’aux personnes dont le terrain ( mais non pas celui sur lequel est construit votre maison)  est acidifié et déminéralisé (potassium, calcium). Pour l’anecdote, je sens que je vais vous épater là.. la couleur très foncée du sucre complet, non séparé de sa mélasse, est due au fer ! Ha! alors, qu’est ce que je disais. Les besoins en fer de la femme adulte sont de 16 mg/jour et ceux de la femme enceinte, de 25 à 35 mg / jour. Selon l’étude SUVIMAX , 25 % des femmes en âge de procréer manqueraient de fer. La mélasse noire se présente donc comme une excellente source complémentaire de fer puisqu’elle contient entre 15 et 28 mg au 100 g .

La mélasse est également bien pourvue en vitamines, notamment celles du groupe B, mais aussi en protéines ( les huit acides aminés essentiels sont présents). Ce concentré nutritionnel peut donc aider l’organisme à combler une partie des déficiences nutritionnelles qui affectent, à la longue, son équilibre. De plus, détail non négligeable, la mélasse présente l’avantage d’être excessivement peu coûteuse (aux alentours de 3 € pour 500 g ! ). Il s’agit clairement d’un super aliment au rapport qualité-prix imbattable. A raison d’une cuillerée à café bien pleine par jour en dose d’entretien, il faut plus d’un mois pour vider un pot de 500 g ! 

 

Petit détour instructif par l’Inde …….

Le Carakasamhitâ ( mais non je n’éternue pas !), traité fondamental de la médecine indienne ayurvédique, parle du jus de la mélasse de canne à sucre. Selon ce traité, le jus de canne à sucre est aphrodisiaque, rafraîchissant, laxatif, onctueux, revitalisant et doux. Quant à la mélasse , elle est jugée aphrodisiaque, onctueuse et très bénéfique en cas de lésions.

L’Âyurveda distingue trois grands types de constitution physique et psychique : vâta, pitta et kâpha. L’énergie vitale vâta régule le système nerveux. Elle est l’origine de la capacité d’adaptation de l’individu. Le côlon est considéré comme étant le « siège » principal de vâta. Ce sont les personnes à dominante vâta qui retireront le plus grand bienfait d’une consommation quotidienne de mélasse noire. Plus vous avez de points communs avec la constitution vâta, plus la mélasse noire est en mesure de jouer pour vous le rôle d’alicament ( non je n’ai pas fait de faute de frappe . Un alicament est un aliment très bienfaisant pour la santé, riche en vitamines, oligo-éléments, etc… voilà ! ) Consultez le tableau ci-dessous et dénombrez les éléments vâta de votre constitution. 

 

En pratique 

◊  En entretien : 1 cuillerée à café par jour à diluer dans un verre d’eau ou à mélanger à un yaourt nature ou à étaler sur un morceau de pain. Faites le test avec un yaourt bio au lait de brebis, c’est hummmmmmmm un vrai délice !

Une consommation très régulière de mélasse noire à cette dose d’entretien ne pourra qu’être profitable aux personnes souffrant d’hyperacidité tissulaire chronique, à celles affectées d’un terrain dystonique et / ou arthritique, de même qu’à celles dont la constitution est à dominante vâta (voir tableau plus bas ….oui je fais le faire ce tableau ) 

◊  En intensif : 2 cuillerées à café bien pleines par jour pendant 1, 2, voire 3 mois …..Et oui faut ce qu’il faut ! Procédez ainsi dès lors qu’il s’agit de lutter contre un état d’anémie, de soutenir et de fortifier votre organisme au cours de période délicates ( grossesse, ménopause, examens…….) ou encore en cas de baisse de régime, de coup de blues.

Que mesdames ne s’inquiètent pas pour leur ligne: l’apport calorique demeure on ne peut plus raisonnable puisqu’il se situe approximativement autour de 30 calories par cuillerées à café .


tableau.gif Voici, comme promis mon tableau hum hum !

 

VÂTA

Sur le plan physico-physiologique

Mots-clés: minceur sécheresse

CARACTÉRISTIQUES

En général, je suis mince et j’ai une ossature légère- Mes muscles sont déliés, mes veines, proéminentes, et mon visage, plutôt log et anguleux- Ma peau est fine et plutôt sèche, mes cheveux sont secs et fins, et mes ongles, secs et cassants- Mes lèvres sont minces et sèches- Mes selles sont sèches, dures, parfois liquides.

VÂTA

Sur le plan physico-physiologique

Mot-clés: vivacité, versatilité

CARACTÉRISTIQUES

Je suis très actif et toujours en mouvement, je marche d’un pas vif, mon élocution est rapide, on me trouve bavard-Je suis versatile et imprévisible, j’apprends vite, mais j’oublie tout aussi vite- J’ai un sens créatif prononcé et je déteste la routine, la monotonie- En situation de stress, l’anxiété me gagne, j’hyperventile, je deviens insomniaque- Le vent et le froid me dépriment- Mon appétit est irrégulier.

 VÂTA

Organes et régions corporelles les plus sensibles

CARACTÉRISTIQUES

Nerfs, peau, côlon, articulation, os, colonne vertébrale.

 VÂTA

Conséquences sur la santé de l’aggravation de vâta.

CARACTÉRISTIQUES

Amaigrissement, épuisement-Nervosité, irritabilité, tachycardie, peurs irraisonnées, difficultés de concentration, sommeil difficile avec réveils fréquents- Crampes, douleurs musculaires et articulaires, douleurs lombaires, douleurs menstruelles, douleurs inexpliquées- Bouche sèche, gingivite, troubles stomachiques et intestinaux, constipation, colopathie fonctionnelle- Chute des cheveux, ongles décalcifiés, déformés.

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 5 Commentaires »

AVEZ-VOUS MAL AU GENOU ?

Posté par eurekasophie le 12 juin 2009

 

 

LA CHONDROMALACIE 

 

ROTULIENNE 

 

 

Avez-vous mal au genou ? ou aux genou(x) avec un « X »  comme bijoux , cailloux , choux, genoux,

 

hiboux, poux, ha j’oubliais joujoux ! 

 

asterixl.jpg

                                 ↑  

Bon, qu’est ce qu’y lui prend à Sosso , elle nous parle du chondron de Panoramix notre druide, ou elle cherche les poux dans les joujoux ? Elle est folle cette Sophie, elle est folle ….

 

La chondromalacie peut apparaître dès l’enfance ou l’adolescence, sans raison, après un traumatisme, ou après 40 ans, du fait du vieillissement du cartilage.

genoux1.jpg

 

Derrière ce terme barbare de  » chondromalacie rotulienne » (CR) ou chondromalacie patellaire, se cache tout simplement un ramollissement et des fissurations des fissurations de la face cartilagineuse de la rotule, celle qui fait face au fémur, mettant l’os à nu. Responsabl, une rupture des fameuses fibres de collagène qui constituent le cartilage (mais aussi la peau et les os). Les femmes sont plus souvent touchées que les hommes. La CR concerne souvent les deux rotules en même temps.

 

TRAUMATISMES ET MALPOSITION ROTULIENNE 

 

genoux.jpg

 

Tout ce qui fragilise le cartilage rotulien peut entraîner une CR, comme certains sports pratiqués pendant l’enfance ou l’adolescence et qui sollicitent intensément les genoux ( saut, course, cyclisme, équitation…) . Il en est de même des traumatismes violents sur le genou ( type accident du tableau de bord) , mais aussi de microtraumatismes professionnels ou sportifs. Les pathologies rhumatismales avec lésions cartilagineuses peuvent s’accompagner également d’une CR . Pour autant, la chondromalacie rotulienne est constante à partir de 40 ans. Mais elle devient pathologique lorsqu’elle fait parler d’elle et ce, dès la deuxième décennie. Enfin, une anomalie ou une malposition de la rotule augmente la pression de la rotule sur le fémur, une compression de nature à âbimer le cartilage rotulien. On parle d’hyperpression rotulienne. La chondromalacie peut être réversible, rester longtemps indolore, ou peut déboucher sur une arthrose précoce de l’articulation fémoro-rotulienne.

 

UNE DOULEUR CARACTÉRISTIQUE 

 

genoux0.jpg

La CR se signale par une douleur devant le genou.On parle de » syndrome rotulien ». La douleur se manifeste surtout lors de la descente desescaliers ou en position accroupie ou assise, prolongée à fortiori. Elle s’avère donc particulièrement importante lorsque l’on se relève après avoir été longtemps assis, après une séance de cinéma par exemple. Ou bien la CR va se traduire par un dérobemen, un blocage du genou, des craquements sous la rotule ou encore un œdème. L’origine rotulienne ne fait guère de doute: la palpation de la rotule sur le fémur lors des mouvements de flexion et d’extension du genou. Les médecins parlent d’ailleurs du signe du rabot pour définir cette sensation caractéristique de raclement de la rotule sur le fémur.

 

RADIOLOGIE ET ARTHROSCOPIE 

Toute douleur rotulienne nécessite une radiographie destinée à retrouver une anomalie morphologique de la rotule ( le cartilage, lui, est invisible aux rayons X ) ou une malposition rotulienne responsable d’une hyperpression localisée. Seule l’arthroscopie permet de montrer le ramollissement cartilagineux responsable de la douleur.

 

REPOS ET PROTECTEURS DU CARTILAGE…..

La CH n’est pas nécessairement douloureuse, bien heureusement. Ainsi, seule la douleur rend utile une prise en charge. Elle comporte:

  • Le repos sportif pendant quelques mois ou l’arrêt du mouvement responsable.
  • Le glaçage de l’ articulation.
  • Des antalgiques et des anti-inflammatoires lors des poussées douloureuses.
  • Des médicaments protecteurs du cartilage type chondroïtine sulfate.
  • La kinésithérapie. Elle repose sur le renforcement musculaire du quadriceps qui permet de recentrer la rotule en cas de malposition.


…..AVANT D’ENVISAGER LA CHIRURGIE

 

Lorsque le traitement médical s’avère inefficace ( persistance des douleurs) et qu’il s’agit d’une hyperpression rotulienne ou d’une malposition rotulienne, le recours au chirurgien devient nécessaire. Plusieurs interventions sont possibles: intervention classique avec ouverture, arthroscopie de régularisation du cartilage abîmé, lissage des bords de la lésion, section du ligament (aileron rotulien) pour repositionner la rotule. Enfin, le lavage articulaire à base d’acide hyaluronique  permet parfois de soulager les douleurs.

 

PRÉVENTION 

 

Pensez à équiper vos ados…et enfants de genouillères en matériau visco-élastique afin de diminuer le risque de CH d’origine traumatique ( skateboard, patins à roulettes…).

Et utilisez des protections de genou si vous devez travailler fréquemment à genoux.

 

MÉDECINES DOUCES 

 

 

♣  Oligothérapie. Essayez le cuivre qui permet d’économiser le cartilage, ainsi que le soufre, le cobalt, le fluor et le manganèse.

 

♣  Phytothérapie. La reine-des-prés ou le saule blanc qui contiennent de l’acide salicylique peuvent calmer les douleurs, à prendre sous forme de teinture mère, de gélules en poudre ou d’extraits secs.

 

 

 

 

 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 12 Commentaires »

UN KYSTE A L’OVAIRE….

Posté par eurekasophie le 12 juin 2009

 

photo.jpg

Ablation d’un kyste à l’ovaire
Edition : Paris : Aux bureaux de la Semaine médicale, 1886
Cote : 064692
Empl. de l’image : p. 143, fig. 19
Taille originale : 110 x 125 mm
Technique : lithographie n. et bl.
© Coll. BIUM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le développement des échographies, on découvre plus de kystes à l’ovaire.

 

Mais pas de panique: ces « grosseurs » sont souvent bénignes.

 

 

Un kyste à l’ovaire, c’est grave ? 

 

 

 

Les kystes ovariens sont fréquents mais mal connus faute d’observations suffisantes. La plupart ne sont pas douloureux et découverts au cours d’un examen échographique de routine. Leur surveillance permet de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une tumeur cancéreuse.

 

Kystes de l’ovaire : une pathologie fréquente à surveiller

Les kystes ovariens sont fréquents mais mal connus faute d’observations suffisantes. La plupart ne sont pas douloureux et découverts au cours d’un examen échographique de routine. Leur surveillance permet de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une tumeur cancéreuse.


Chaque année, 45 000 femmes sont hospitalisées pour un kyste de l’ovaire et 32 000 sont opérées. Entre 15 à 30 % des kystes sont traités après la ménopause.

Déceler la nature des kystes

Tous les kystes ne présentent pas de symptômes. Ils peuvent être découverts à l’occasion d’un examen gynécologique. La patiente peut cependant ressentir des pesanteurs pelviennes, des tiraillements dans le petit bassin, des anomalies des règles ou des troubles urinaires. Dans certains cas, une stérilité peut apparaître. Les kystes peuvent être de deux natures :

  • Fonctionnels

UN KYSTE A L'OVAIRE.... dans PRENDRE SOIN DE SOI kystes_ovairesIls représentent 90 % des tumeurs de l’ovaire. C’est généralement une stimulation ovarienne excessive au cours du cycle menstruel qui fait évoluer un follicule ou un corps jaune en kyste. Ils peuvent apparaître tout au long de la vie, avec cependant une prédominance entre la puberté et la ménopause.

Ces kystes fonctionnels sont a priori bénins : un lien éventuel avec le cancer de l’ovaire n’a jamais été démontré. Ils peuvent régresser spontanément ou sous l’effet d’un traitement médical. S’ils apparaissent au début de la grossesse, « il est recommandé de ne pas y toucher pendant le 1er trimestre » précise le Dr François Goffinet de la Maternité de Port Royal.

  • Organiques

Les kystes organiques touchent pratiquement 12 personnes pour 100 000 en France. Ils se caractérisent par des végétations internes, un diamètre supérieur à 6 cm, une partie solide et une paroi épaisse. Ces critères permettent d’évaluer leur évolution (bénigne ou maligne). Le dépistage est important : la précocité du diagnostic influe directement sur les chances de guérison.

Echographie et Doppler jouent la complémentarité

L’échographie, qui permet de découvrir les kystes ovariens asymptomatiques, peut être réalisée par voie abdominale ou par voie endovaginale. Cette dernière technique présente plusieurs avantages : ainsi, elle ne nécessite pas que les patientes aient la vessie pleine. Mais si l’échographie est utile, le risque de « faux négatifs » est existe. Un Doppler complètera donc le diagnostic en permettant d’étudier le flux sanguin à l’intérieur des tumeurs. La nature exacte du kyste sera confirmée par un examen microscopique détaillé.

Comment les traiter ?

En dehors des interventions d’urgence liées à des symptômes douloureux, la coelioscopie est « la méthode de prédilection ». La chirurgie est réservée aux kystes organiques ou aux kystes fonctionnels douloureux et/ou volumineux. L’ablation de l’ovaire seul (ovariectomie) ou avec la trompe (annexectomie) s’impose dans le cas d’une tumeur où la seule ablation du kyste (kystectomie) ne peut suffire. Mais le Dr François Goffinet se veut rassurant : « Jusqu’à preuve du contraire, une opération d’un kyste n’a aucune incidence sur la capacité à avoir des enfants par la suite ». Dans la mesure du possible et en prenant en considération les risques de récidives, l’intervention des chirurgiens tend au contraire à préserver la fonction ovarienne chez les femmes non ménopausées

kysteovaireov1.jpg

Kyste sur l’ovaire gauche 

 

 

 

   

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 19 Commentaires »

ALLAITEMENT

Posté par eurekasophie le 31 mai 2009

 

 

UNE SIMPLE HUILE VÉGÉTALE DE MASSAGE PEUT SUFFIRE POUR MASSER VOS SEINS , EN PÉRIODE D’ALLAITEMENT. 

 

MAIS AVEC UNE HUILE ESSENTIELLE ADAPTÉE, C’EST MIEUX !!

 

 

fenouil.jpghefenouil.jpg

 

 

 

 

 

allaitement2.jpg

 

 

 

 

 

 

Pour le bébé qui tète, rien au monde n’est plus rassurant, apaisant que le sein de sa maman.

Doux, parfumé ( un parfum bien à elle, unique ! ) , mêlant les odeurs de peau et de lait. Pour les mamans qui allaitent, ces moment d’intimité seront encore plus merveilleux si elles prennent soin de leurs seins par quelques gestes appropriés.

 

 

 

VOS HUILES ESSENTIELLES

 

Le fenouil est l’huile essentielle de la femme par excellence, et celui de la maman allaitante tout spécialement. En effet, non seulement elle augmente naturellement la production de lait maternel — de tout temps les sages-femmes ont conseillé aux jeunes mamans de consommer beaucoup de fenouil en cas de  » manque de lait «  — mais, en outre, elle combat les coliques du bébé. Deux bienfaits en un ! 

 

L’huile essentielle d’inule, au contraire, réduit la production de lait. Bien utile pour les mamans qui en fabriquent un peu trop !

Mélanger 1 goutte de fenouil OU d‘inule avec 8 gouttes d’huile végétale d’amade douce ou de colza.

 

 

VOTRE APPLICATION

 

Les professionnels de la grossesse et de l’allaitement (sages-femmes, kinésithérapeutes ) recommandent aux mamans de masser chaque sein matin et soir, soit 2 fois dans la journée, par exemple juste après la douche matinale et après le bain du soir ou au moment du coucher. Et ceci que ce soit sans aucun support, ou bien avec une huile végétale simple, ou encore une huile de massage spécialement conçue pour l’allaitement (huile végétale + huile essentielle ). A vous de choisir, mais dans tous les cas, massez votre poitrine bi-quotidiennement pour faciliter votre allaitement !

 

 

MASSAGES :

 

 

 

  1. Massez chaque sein, sans trop appuyer, en réalisant des gestes lents, doux, et en tournant autour du mamelon.    +
  2. Pour éviter l’engorgement, et donc faciliter la sortie du lait, dessinez également comme des  » pétales » autour de l’aréole, comme si vous dessiniez une marguerite tout autour du téton. Ce massage aréolaire, très léger, complètement indolore évidemment et même fort doux, draine la lymphe qui empêche le lait de couler. L’idéal est de demander à votre partenaire d’effectuer ce massage: plus vous serez dans le  » lâcher prise , plus il portera ses fruits. Il faut parfois continuer pendant plusieurs minutes, surtout si vous êtes tendue: le stress bloque les canaux lactifères.    +
  3. Pendant la tétée ( ou juste après), à main nue (pas d’huile végétale ni d’huile essentielle),  » aidez le lait  » à couler en procédant à un drainage des seins. Il suffit de dessiner des cercles tout en surface, en appuyant à peine, sur la zone charnue, comme si vous accompagniez le lait vers la bouche du bébé.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 7 Commentaires »

LA CELLULITE ….

Posté par eurekasophie le 18 mai 2009

baigneuses.jpg                                                                                                                                 bettymaillot.jpg

Les baigneuses de 1928…                                                                            flche2.gif                                                                                               à nos jours

 

Bientôt l’été ! C’est maintenant que l’on fait le dur constat des calories

 

accumulées durant l’hiver…

 

Plage ou piscine, le maillot de bain s’impose. Mais voilà….le fléau numéro 1 est là : cette cellulite

disgracieuse que l’on est prête à faire disparaître par tous les moyens possibles..

 

apne.gif   Que tu dis Lolo…que tu dis! Toujours est-il qu’on en montre plus aujourd’hui qu’en 1928 

eau020.gif< De quoi vous parlez les filles ?

 

astrix21.gif< A mon avis, elles parlent du tissu à rayures.. n’est-il pas vrai ?

 

La cellulite est un mal presque inévitable pour la gent féminine en général. En effet, l’organisme de la femme est programmé pour mettre en réserve de l’énergie en vue des grossesses et de l’allaitement.

La cellulite chez les femmes et les hommes

Si chez les hommes le taux de graisse est en moyenne de 12% au poids normal, chez la femme, il atteint les 22%. La répartition des adipocytes, le jargon scientifique pour désigner les cellules graisseuses, est différente selon le sexe. Ainsi, pour les femmes, ils se situent surtout au niveau des hanches, du ventre, des fesses et des cuisses, tandis que pour les hommes, ils se placent essentiellement sur l’abdomen et le haut du corps. C’est la finesse de la peau des femmes qui fait ressortir l’aspect granuleux de la cellulite.

Qu’est ce que la cellulite ?

La cellulite provient de l’engorgement des adipocytes. Qu’elles soient rondes ou même minces, bien peu de femmes peuvent se targuer de ne pas être atteintes par ce fléau ! Les cellules graisseuses se développent plus que la normale, engendrant un dysfonctionnement du tissu adipeux. Comprimés, les vaisseaux lymphatiques et sanguins n’arrivent plus à drainer les toxines et l’eau comme il faut. Ce sont les cellules graisseuses hypertrophiées combinées à l’infiltration œdémateuse engendrée par le mauvais drainage qui donnent l’aspect peau d’orange à l’épiderme.

 

IL EXISTE 3 TYPES DE CELLULITE

 

1) Cellulite aqueuse

La cellulite aqueuse est souple au toucher et est due à une sédentarisation excessive ainsi qu’à des problèmes de circulation veineuse et lymphatique.

Les conséquences les plus visibles sont des jambes lourdes et des irrégularités à la surface de la peau (léger effet peau d’orange).

Les zones atteintes sont généralement les chevilles, les mollets, les cuisses et les bras.

 

2) Cellulite adipeuse

 

La cellulite adipeuse. Molle et douloureuse, elle se développe principalement au niveau des hanches et de la culotte de cheval. Ce type de cellulite provient généralement d’un apport alimentaire trop riche en graisse et d’une absence de pratique sportive. Elle est donc souvent accompagnée d’un problème de poids.

 

3) Cellulite fibreuse

 

La cellulite fibreuse. Elle se caractérise par un aspect peau d’orange. Les adipocytes (cellule de stockage des graisses) sont entourées de fibres de collagène qui, dans ce cas, vont se durcir. Il est extrêmement difficile de chasser ce type de cellulite.

 

 

Comment lutter contre la cellulite ?

Il n’existe pas une solution mais un ensemble d’actions qu’il faut associer pour vaincre l’ennemi.

  • Booster son activité physique. On privilégiera surtout les sports faisant travailler l’ensemble des muscles de notre organisme et permettant au corps de respirer : natation, vélo, rollers…
  • Corriger son alimentation en limitant les matières grasses et en augmentant les fibres. 5 fruits et légumes par jour sontcombattre cellulite idéals à ce titre. Il faut également faire attention à ne pas trop saler ses plats et à consommer de l’alcool de façon modérée. Ces deux facteurs participent en effet à la rétention d’eau ainsi qu’à l’engorgement des tissus.

Il existe également dans le commerce toute une panoplie de produits et de soins consacrés à la guerre contre ce fléau ! Mais attention très peu d’entre eux ont été évalués selon des tests scientifiques. Quelques méthodes ont cependant fait leurs preuves :

  • Les massages aident, en général, à évacuer les dépôts de cellulite. On peut recourir à des machines de type palper / rouler qui aspire la peau avant de la masser. L’aquagym est également une bonne solution car l’eau permet un massage de la surface du corps.
  • Les tisanes à action drainante, à consommer avec modération.
  • Les pommades comportant de la caféine qui stimulent la circulation sanguine et lymphatique.

Quant à la liposuccion, cette méthode n’est applicable que pour la cellulite adipeuse localisée, comme par exemple la « culotte de cheval ». Seulement les deux tiers des patientes opérées sont satisfaites du résultat. La liposuccion étant extrêmement coûteuse et douloureuse, il est donc judicieux d’essayer les autres méthodes avant ! Une fois encore, les solutions miracles n’existent donc pas.

 

La thermofréquence est la technique la plus efficace pour traiter la cellulite aqueuse.

 QU’EST-CE QUE LA THERMOFRÉQUENCE

Thermofréquence

La thermofréquence traite la cellulite et l’effet peau d’orange.

Elle utilise le système de la radiofréquence et agit jusqu’à 7 mm de profondeur sous le derme, à une température de 65°C.

La thermofréquence a une double action :

  • La compression des fibres de collagène améliore l’élasticité du derme ce qui a pour effet de réduire la tension créée sur la peau, tout en diminuant les creux causés par la cellulite.
  • La chaleur augmente immédiatement la circulation sanguine, ce qui joue sur la bonne santé et le métabolisme de la zone traitée et contribue à la disparition de la cellulite.

Une seule séance suffit. Elle est indolore et dure environ 2 heures.

Des rougeurs et/ou oedème peuvent apparaître après la séance mais ne durent que quelques heures.

C’est à partir du 3e mois après la séance que l’on peut voir les résultats. Ils évoluent encore positivement après plus d’un an de traitement.

Thermofréquence contre la cellulite

Thermofréquence contre la cellulite

Thermofréquence contre la cellulite

 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 4 Commentaires »

1...34567...10
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant