IL A DE LA FIEVRE !

Posté par eurekasophie le 24 décembre 2009

chienscollets.pngchatsgroupe.gif 

 

Comme nous, chiens et chats sont sensibles aux infections et,

 dans ce cas, la fièvre est volontiers au rendez-vous.

A surveiller de près !

 

chienquelboulet.jpg <Si j’te dis que je me sens bien, que je ne suis pas malade mais Corse ..rhooooooo! Ah non,

tu ne me refais pas le coup du thermomètre hein !

Si vous pensez qu’il vous suffit de toucher sa truffe pour être renseigné sur son état de santé, vous avez tout faux: ce n’est pas

parce qu’elle est chaude que votre petit compagnon est fièvreux ou inversement parce qu’elle est froide que sa température est normale….

Le bon réflexe

Comme votre animal ne peut pas vous dire avec des mots qu’il se sent fièvreux, c’est à vous d’interpréter un comportement anormal.

Vous devez notamment penser à lui prendre sa température chaque fois qu’il ne se conduit pas comme d’habitude : pour un chien, s’il ne vient pas en frétillant quand vous l’appelez pour un câlin, s’il se montre anormalement calme ou, au contraire, particulièrement agité. Et pour…

gailuron2.gif                                            gailuronanim1.gif< justement Sophie, je voulais te dire que mon jumeau et moi ont se sent pas trop bien..mais que

si tu pouvais éviter l’épisode du thermomètre et passer directement chez la belle véto….celle qu’est rousse avec des jupes courtes et qui fait des câlins , ce serait un bon geste de ta part….Tu vois pas que je suis pas comme d’habitude ? D’ailleurs j’ai même pas envie de t’embêter, tu vois un peu….ça doit être grave . Aller Sosso !

picture08.jpg <Ah oui ?? Je vais chercher le thermomètre et ensuite on verra si je dois vous conduire chez Madame Rvallou.

gailuron2.gif<il est parti comme une fusée le frérot, je sais pas pourquoi. Moi j’étais juste passé pour te dire bonjour et que tout va bien. Comprends pas, non comprends pas du tout…

….et pour un chat, s’il passe soudain sa vie à se cacher, si vous trouvez que sa gamelle est anormalement longue à se vider, qu’il néglige sa toilette, que sa litière est désertée, qu’il dort vraiment beaucoup ou encore se montre anormalement agité.

Pour savoir s’il a de la fièvre, tenez votre animal d’une main — en l’enveloppant dans une grosse serviette si c’est un chat pour éviter

tout risque de griffure —et le thermomètre de l’autre.  Enduisez son embout de vaseline, relevez la queue de l’animal et enfoncez le thermomètre dans son…anus, sur une longueur de 2 cm . C’est indolore, mais un peu désagréable aussi, c’est nettement plus facile si vous avez habitué votre animal à cette manipulation depuis son plus jeune âge !

La température normale d’un chien ou d’un miaou est légèrement supérieure à la nôtre: entre 28 et 39 ° C . Au-delà de 39,5 °C , la fièvre ne fait aucun doute et une visite rapide chez le vétérinaire s’impose. En attendant, ne donnez aucun traitement anti-fièvre à usage humain ( un seul comprimé de paracétamol peut tuer un chat), mais un traitement homéopathique de la fièvre comme Belladonna.

C’est quoi cette fièvre ?

Ce n’est pas la grippe A !  A l’heure où les médias n’en ont que pour cette infection, les vétérinaires avouent être submergés de consulations pour

chiens ou chats contaminés. Les infectiologues sont pourtant très clairs là-dessus: il n’y a aucun risque de transmission entre nos animaux et nous, pour la bonne raison que le virus de la grippe A est incapable d’infecter le chien ou le chat .

C’est peut-être une infection respiratoire : si le virus de la grippe A n’a aucune prise sur nos animaux, cela ne veut pas dire pour autant que tous

les virus de la sphère respiratoire les laissent de marbre. Si votre chien est récemment passé par la collectivité ( élevage, refuge, pension, exposition ) et qu’il n’était pas vacciné contre la toux du chenil- une erreur à vite corriger si vous envisagez un nouveau séjour en pension – il a pu contracter un virus parainfluenzae canin ou unebactérie Bordetella . Les deux provoquent une inflammation de la trachée et donc une toux impressionnante, encore appelée toux du chenil.

En homéopathie, Pulsatilla est utile dans tous les types de toux, mais chez un jeune chiot, les antibiotiques sont souvent incontournables, car le risque de surinfection est beaucoup plus élevé.

Si c’est un chat10.jpg qui est touché( yeux infectés, écoulement nasal, éternuements, etc.), voilà qui évoque plutôt un coryza. Le choix du traitement dépend vraiment des symptômes et de l’évolution de la maladie: au stade aigu et en cas de surinfection bactérienne, on peut difficilement se passer d’antibiotiques, mais en l’absence de surinfection ou pour renforcer le terrain du chat et l’aider à se débarrasser d’un coryza chronique, l’homéopathie est bien utile ( par exemple, Kalium bichromicum en cas d’écoulements purulents chroniques ou Allium cepa en cas de coryza avec éternuements et larmoiements abondants ).

Encore bien d’autres raisons : une déshydratation ( coup de chaleur ), une réaction à un vaccin, une infection autre que respiratoire ( cutanée,

urinaire, etc.) , un état inflammatoire…… Comme pour un humain, les raisons d’avoir de la fièvre ne manquent pas. Bien souvent, d’autres symptômes peuvent vous aiguiller, comme une plaie visible, un abcès au niveau d’une dent, une boiterie ou des gémissements signalant que l’animal souffre, etc. Le traitement est bien sûr celui de la cause.

À LIRE

dicoanimaux.jpg

Prix conseillé : EUR 18,50
Prix : EUR 17,58 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,92 (5%)

Habituellement expédié sous 1 à 4 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.fr. Emballage cadeau disponible.

Dictionnaire d’homéopathie pour nos animaux de compagnie (Broché)

de Philippe de Wailly (Auteur)

dicoanimaux2.jpg Auteur : Anaïs Le Treguilly Date de saisie : 00/00/0000Genre : Nature, Animaux

Editeur : IPREDIS, Paris, France

Collection : Homéopathie, médecine de tous les jours

Prix : 18.00 € / 118.07 F

ISBN : 978-2-908502-42-8

GENCOD : 9782908502428

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, S.O.S VETO.... | 1 Commentaire »

COMPRENDRE SON CHIEN

Posté par eurekasophie le 16 novembre 2009

chieninfos.gif 

 

Sujet: Comment les chiens communiquent-ils?

Les animaux n’ont pas accès au langage, et pourtant ils ont les outils nécessaires pour communiquer.

En tant que mammifère social (qui vit en groupe), le loup dispose de toute une palette de comportements orientés vers les échanges entre individus et donc, la survie du groupe grâce à sa cohésion. Les interactions sont fréquentes et variées (jeux, poursuites, simulations de combats…), et les alliances indispensables afin d’assurer l’apport de nourriture et la protection du territoire.
Aujourd’hui nos chiens domestiques sont libérés de bon nombre de ces contraintes : ils n’ont plus à chasser pour assurer leur subsistance et ils disposent d’un territoire pour eux tous seuls, la maison ou l’appartement dans lequel ils vivent. Cela ne les empêche pas d’avoir besoin de communiquer, même si l’objectif de cette communication ne correspond plus tout à fait au but premier.
La plupart du temps, nos chiens se retrouvent seuls face à une espèce différente de la leur (l’humain), et à laquelle ils ne comprennent parfois….. rien, ou pas grand chose.
Intéressons nous donc plus précisément à la communication entre les individus d’un groupe, aux outils dont chacun dispose pour se faire comprendre de ses congénères, et tenter de se faire comprendre des humains.

La méconnaissance des rituels de communication du chien peut amener les propriétaires à certaines erreurs.
On introduit un animal dans notre maison, on le fait vivre selon nos habitudes, et s’il n’arrive pas à s’adapter, il arrive qu’on le lui reproche (« après tout ce que j’ai fait pour toi ! »).
Pourtant, c’est souvent de notre responsabilité s’il ne se comporte pas comme on le souhaiterait. Si nous attendons de lui qu’il comprenne ce que l’on attend de lui sans avoir à le lui montrer, en supposant qu’il connaît les us et coutumes humains alors que c’est un chien, nous courrons à l’échec.
Il ne faut pas confondre « il refuse d’obéir », ou « il est têtu » avec « il ne comprend pas ». La nuance est énorme ! Notre façon de communiquer n’est pas toujours claire pour lui, puisque ce n’est pas la sienne. Le chien se retrouve alors coupable… de ne pas comprendre !
Notre compagnon n’a pas la possibilité d’apprendre tous nos modes de communication, et pourtant il fait des efforts. En revanche, nous pouvons tenter de le comprendre, essayer de nous comporter d’une façon qui sera compréhensible pour lui, comme nous apprenons à parler une langue étrangère.

Le chien « parle » avec son regard, mais aussi des postures, des attitudes corporelles, des vocalises, grognements ou aboiements, et des phéromones qui ont pour lui, et pour ses congénères, une signification.
- Lorsqu’il vous jette un regard fixe et grave parce que vous vous approchez de l’os qu’il grignote tranquillement, il est en train de vous lancer un avertissement afin de vous inciter à ne pas poursuivre votre avancée vers lui.
- Lorsqu’il pose sa tête sur vos genoux, c’est qu’il attend quelque chose de votre part.
- Lorsqu’il aboie, gémit ou hurle, il adopte une attitude à forte valeur communicative ! Pour l’interpréter, il faut la relier à la situation dans laquelle elle est apparue.
- Lorsque le chien s’arrête en promenade pour flairer les odeurs, il récolte un maximum de renseignements sur l’auteur de l’urine ou l’excrément, alors que celui ci n’est pas présent.

comportementchien1.jpg

Comment mieux comprendre son chien ?

Observez le en situation, lorsqu’il évolue avec d’autres chiens, d’autres animaux, et des humains. Interrogez vous sur la signification possible de telle ou telle attitude sans vous laisser aveugler par l’anthropomorphisme qui nous pousse à rechercher des similitudes avec notre propre système de fonctionnement, et si nécessaire, posez la question à un professionnel.
Les animaux utilisent intensément les rituels : ce sont toujours les même signaux qui génèrent les même réponses chez celui –de la même espèce- qui en est le destinataire. Ainsi lorsque l’un adopte une posture que les éthologistes ont nommé « appel au jeu » (pattes antérieures au sol, aboiements, battements de queue, petits sauts), il obtient forcément une réponse de son interlocuteur, que ce dernier réponde à la demande de jeu, qu’il l’ignore, ou qu’il la refuse. Refuser de communiquer est déjà une marque de communication !

 

chienquelboulet.jpg

Inadéquation des codes utilisés selon les espèces en présence

Il est amusant d’observer un chien qui essaie de jouer avec un chat : ils ne comprennent pas toujours, et pour cause, ils sont de deux espèces différentes qui ne parlent pas la même langue. On voit alors le chien faire tout son possible pour susciter le jeu chez le chat, qui hérisse le poil et s’enfuit.
Quelle que soit sa race, vous pourrez voir les même attitudes chez un chien équilibré et correctement socialisé, car il utilise le code de communication propre à l’espèce canine. Un chihuahua pourra jouer avec un caniche, mais pas forcément avec un terre neuve : la différence de taille et de poids n’étant pas toujours surmontable. Ce n’est pas le mode de communication qui est un handicap, mais bel et bien les lois de la physique…

Publié dans COMPORTEMENT DU CHIEN, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 9 Commentaires »

VITE, UNE URGENCE !

Posté par eurekasophie le 8 octobre 2009

chiens00.gif 

 

chat.gifChien ou chat, ils n’ont pas forcément la notion du danger.chat.gif

Pour eux aussi, un accident est bien vite arrivé.

Alors, en cas de plaie, de choc, de brûlure, de malaise, etc…,

ON FAIT QUOI ?

chatspouranne.jpg

C’est plus facile si on a assisté à l’incident, car on sait tout de suite de quoi il s’agit et on ne perd pas de temps. Mais, bien souvent, notamment avec un

chat qui va où bon lui semble, on ne sait même pas qu’il a rencontré un problème. C’est pourquoi le moindre comportement anormal doit éveiller notre attention. Mieux vaut consulter pour  » rien  » que passer à côté d’une urgence…

chienbless.jpg

On n’a rien vu !

Si on retrouve son chien très agité, agressif ou au contraire prostré dans un coin— il refuse même de manger ou de venir à votre appel — ce peut être le signe qu’il souffre. Comme on ne sait pas ce qui lui est arrivé, on ne peut pas écarter une lésion grave et on doit consulter d’urgence. C’est encore plus compliqué avec un chat accidenté, car il se cherche volontiers un coin tranquille, où personne ne viendra le déranger. C’est donc le fait de ne pas le voir rentrer aux horaires habituels — alors qu’il ne découche jamais — qui doit nous alerter. Il faut donc tout mettre en oeuvre pour le retrouver et vite ….

Il a reçu un choc

Une collision entre un chien et un cycliste en herbe, ça arrive. Un chat qui tombe de son point de mire en dormant, aussi ! Si l’un ou l’autre se relève comme si de rien n’était, c’est la preuve qu’il n’y a pas de fracture, ni de lésion grave. Pour autant, la douleur pourrait se réveiller un peu plus tard. Aussi, pour limiter l’oedème et l’hématome, on donne vite Arnica 5 CH , 5 granules ou bien un complexe homéopathique à usage vétérinaire comme Traumasédyl ® par voie orale, à renouveler une heure plus tard. Enfin, s’il boite ou s’il a toujours mal, on le montre au vétérinaire.

feu204.gif

Il s’est brûlé

Gourmands, les chiens se font piéger en tentant d’attraper une grillade sur le barbecue. Curieux, les chats se font surtout avoir en marchant sur une plaque chauffante, lors de leur inspection de la cuisine. Dans tous les cas, il faut arroser la partie brûlée au jet d’eau froide pendant 15 minutes, montre en main, en maintenant le jet à environ 15 cm de la peau. Si on a un tube de Biafine ® ou d’Homéoplasmine ®, il faut en appliquer une couche épaisse à ce niveau ( par-dessus les poils ) et recouvrir d’une compresse imbibée d’un antiseptique transparent et sans alcool ( type Diaseptyl ®). On la fait tenir par une bande ( surtout pas trop serrée) et on file chez le véto pour lui montrer. C’est valable pour toute brûlure, même petite en apparence, car si on n’intervient pas, le risque de surinfection est grand.

Il s’est  » ouvert «  le coussinet

Un bout de verre, un coquillage tranchant et c’est la blessure. Les chiens sont les premières victimes, à fortiori s’ils sont lourds. Le plus simple est de remplir une bassine d’eau tiède et d’y tremper la patte blessée pendant au moins une minute, puis de frotter légèrement pour écvacuer les saletés, sauf s’il y a un morceau de verre fiché dans la plaie, auquel cas c’est une urgence vétérinaire. Ensuite, il faut désinfecter et essuyer avec une serviette propre avant de l’emmener chez le vétérinaire en vue d’un pansement ( indispensable le temps de la cicatrisation).

abeille03.gifIl s’est fait piquer par une guêpe

Comme les chats et les chiens ont tendance à les exciter, les guêpes, et parfois les abeilles, peuvent piquer. Si un dard est visible, on doit le retirer et si on a une pompe à venin ( type Aspivenin ®), vite s’en servir pour l’aspirer. Une fois le bouton désinfecté et une pommade au Calendula appliquée, on peut donner Aspis 5 CH , 5 granules toutes les dix minutes ( ça soulage). Attention, s’il respire mal car il a été piqué à la gorge, c’est une urgence vétérinaire.

Il s’est mordre par un serpent serpent0.gif

Les chiens peuvent être touchés, notamment à la babine ou à la patte. L’oedème est parfois impressionnant et en y regardant bien, on voit 2 points rouges. Une fois désinfecté avec un antiseptique sans alcool, il faut aspirer avec une pompe à venin, si besoin après avoir rasé les poils. Asperger le membre blessé à l’eau froide ou mettre une poche de glaçons pour ralentir la circulation sanguine et donc la diffusion du venin. Il n’y a plus qu’à porter son chien jusqu’à la voiture ou, s’il est trop lourd, à le faire marcher tout doucement et l’amener chez le vétérinaire. En attendant, on peut lui donner Vipéra Redi 5 CH , à raison de 5 granules, pour réduire l’oedème.

soleil00.gif

Il est victime d’un coup de chaleur

Les chiens y sont particulièrement sensibles et 15 minutes dans une voiture au soleil, en été, ça peut les tuer. Il faut vite le mettre dans un lieu sombre et frais. Humidifier son corps petit à petit, en commençant par le cou et la tête. Puis l’envelopper dans une serviette humide. Lui donner un peu à boire s’il tient debout et, dans tous les cas, l’amener d’urgence chez le vétérinaire afin qu’il soit réhydraté par perfusion.

Il est inconscient

S’il ne répond pas lorsqu’on l’appelle et ne réagit pas au toucher, c’est qu’il a perdu connaissance. Afin qu’il ne soit pas gêné pour respirer, on doit le tourner délicatement sur le côté droit ( mais sans le déplacer, sauf danger imminent comme un incendie ) et l’allonger en plaçant sa tête en extension dans le prolongement du corps. On doit retirer tout ce qui pourrait le gêner : collier, harnais, etc. et entrouvrir sa gueule, puis tirer légèrement sur sa langue car ce geste va stimuler sa respiration. Même s’il se remet sur pattes, l’avis d’un vétérinaire est incontournable pour comprendre ce qu’il s’est passé.

 

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, S.O.S VETO.... | 2 Commentaires »

Ca te chatouille ou ça te gratouille ?

Posté par eurekasophie le 5 octobre 2009

chieninfos.gif

chienquisegratte2.gifchiencroixrouge.gifchienquisegratte2.gif

Beaucoup de raisons expliquent pourquoi les chiens se grattent le museau

Les chiens se grattent le museau pour une foule de raisons, qu’il s’agisse de problèmes de comportement ou de santé. Toutefois, sans information supplémentaire et sans examen du museau, il est difficile de déterminer la cause précise. Si le chien se gratte quand il joue, qu’il mâche un jouet ou après un repas et qu’il n’y a pas d’autre symptôme ni de changement dans la région faciale, le problème peut être comportemental et sans conséquence. Ainsi, après leur repas, beaucoup de chiens se servent de la moquette comme d’une serviette de table, au grand désespoir de leur maître.

Il faut examiner le museau du chien et y rechercher les signes d’abrasion, de croûte, de perte de poils, de changement de la coloration de la peau ou d’odeur. La présence de l’un de ces signes d’un problème cutané peut être symptomatique. L’animal peut être infesté par des parasites, comme dans le cas de la gale, ou être atteint d’une affection cutanée ou du système immunitaire. Un chien qui éternue ou dont le nez coule quand il se gratte peut avoir un problème nasal ou de sinus.

Enfin, il ne faut pas oublier d’examiner les dents de l’animal. Les maladies des gencives et des dents sont courantes chez les animaux et l’inconfort qu’elles causent se manifeste souvent par le grattage et le frottement du museau. Pour en avoir le cœur net, il suffit de soulever les lèvres du chien et d’examiner ses gencives pour voir si elles sont rouges ou s’il y a accumulation de tartre ou de plaque sur les dents (on voit alors des taches brunâtres sur la surface des dents ou près des gencives, surtout sur les molaires). Si l’examen révèle la présence de l’un de ces problèmes, une maladie dentaire peut être la cause du grattage et elle doit être soignée.

En fin de compte, quand un chien se gratte et se frotte le museau, il faut faire un examen de l’animal pour déterminer la cause de son comportement. Si certains des symptômes décrits ci-dessus accompagnent le grattage ou le frottement, il est préférable de faire examiner l’animal sans tarder par un vétérinaire, car les troubles de la santé sont beaucoup plus faciles à traiter dès les premiers symptômes que lorsqu’ils ont eu le temps de s’aggraver.

Publié dans COMPORTEMENT DU CHIEN, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 9 Commentaires »

ON LE ( LA ) FAIT STERILISER …

Posté par eurekasophie le 18 septembre 2009

chien0.gif 

 

 

OU PAS ?

chiennequiallaite.jpg

Avoir des petits, ce n’est pas nécessaire à son équilibre psychique, comme on

l’entend souvent dire. Et, chez la femelle, une stérilisation avant la

puberté peut même lui éviter des maladies graves !

Alors forcément, ça mérite réflexion…..

Demandez à un français s’il accepte de castrer son chat ou son chien et d’office, il répond que non ! Les Américains, qui préfèrent parler de

 » neutralisation » , ne donnent pas dans l’anthropomorphisme. Chien ou chienne, chat ou chatte, la très grande majorité de ce petit monde y est opéré. Or, depuis que la stérilisation s’est généralisée Outre-Atlantique, les cancers des mamelles chez la chienne et la chatte ont quasiment disparu. Quant aux animaux abandonnés pour cause de portée non désirée, ils ont aussi cessé d’alimenter leurs refuges. Autant d’arguments en faveur de la stérilisation qui ne peuvent laisser insensibles les amoureux des animaux, même s’il est vrai que le premier réflexe serait de laisser faire la nature.

chatsgroupe.gifDANS LA GENTE FELINE chatsgroupe.gif

 

decopunaise3.gif Chez la chatte :

A moins d’avoir une chatte que vous destinez à la reproduction, par exemple, parce qu’il n’y a plus beaucoup de spécimens de sa race et que vous souhaitez préserver la biodiversité, la question question de la stéréliser ou pas ne devrait plus se poser. En effet, les avantages sont multiples. Déjà, si votre chatte a accès à l’extérieur, vous allez l’empêcher d’avoir des chatons non désirés. Vous allez aussi protéger votre chatte des métrites ( infections utérines graves ) , des tumeurs mammaires et même augmenter son espérance de vie, puisqu’un chat — mâle ou femelle— a moins de risque de s’éloigner de chez vous, une fois stérilisé. Enfin, vous allez vous assurer une certaine tranquillité, car il faut bien avouer que le défilé de chats prêts à se battre au beau milieu de la nuit pour votre dulcinée n’a rien d’une valse de Strauss !

La stérélisation d’une chatte consiste à lui retirer ses ovaires sous anesthésie générale. Pour prévenir les risques infectieux, le vétérinaire donne des antibiotiques avant l’intervention et parfois dans les jours qui suivent. Le plus souvent, il est possible de la récupérer dans la demi-journée : ayez le réflexe Arnica ( 3 granules en 4 CH , 3 fois par jour pendant 24 heures ) , vous faciliterez d’autant la cicatrisation ! Ensuite, il suffit de la garder chez vous, avec interdiction formelle de sortir pendant au moins 48 heures. Comptez de 100 à 180 € pour l’intervention. Les dispensaires des SPA proposent cette opération à moindre coût pour les personnes à revenus modestes.

decopunaise3.gif Chez le chat :

L’espérance de vie d’un chat non stérilisé étant trois fois moindre que celle d’un chat castré ( du fait des risques d’accidents de la voie publique, de bagarres, etc.), le stériliser est un bon moyen de le protéger. L’intervention est encore plus simple que pour la femelle: les testicules sont retirés après incision au niveau du scrotum. Là encore, pensez à l’Arnica dans les suites de l’opération. Il n’y a qu’à le laisser 48 heures au calme et le tour est joué. Comptez de 60 à 120 € pour l’intervention.

chiens5.jpgVERSION CANINE chiens5.jpg

decopunaise3.gifChez la chienne :

Comme pour la chatte, le but de l’opération est d’éviter que votre chienne ne fasse des tumeurs mammaires et des métrites quelques années plus tard, deux causes fréquentes de décès prématuré, de limiter les risques de grossesse nerveuse et d’éviter certaines nuisances, comme les pertes de sang et surtout, une meute de chiens à ses trousses! Seul bémol : de toutes les stérilisations, c’est la plus complexe. D’où l’intérêt d’une bonne préparation homéopathique. Donnez-lui le matin même de l’opération : Arnica 9 CH ( 1 dose ) . L’intervention dure environ 1 heure et le vétérinaire prescrit des antalgiques par voie orale, à donner pendant les 4-5 jours qui suivent. De votre côté , rajoutez Pyrogenium 9 CH ( 1 dose ) juste le soir de l’intervention pour prévenir aussi l’infection. Ensuite, pendant 10 jours, il faut vraiment tenir votre chienne au calme: seules les promenades hygiéniques, en laisse courte, sont autorisées. C’est important pour éviter que la suture ne lâche. Si vraiment votre jeune chienne ne tient pas en place, n’hésitez pas à lui donner un calmant homéopathique comme PVB Sédatif Nerveux ® ou Nervosyl ®. Le coût de l’opération est de 300 à 450 €. Cela peut sembler élevé, mais comme il n’y a pas de risque ultérieur de tumeurs mammaires et pas de risque de métrite en cas de stérilisation précoce, cela revient finalement moins cher, à long terme, que de ne rien faire.

decopunaise3.gif Chez le chien :

Finalement, c’est le seul pour qui une stérélisation avant l’âge adulte est sans intérêt pour la santé. Elle n’a pas non plus d’utilité dans la régulation des portées, car votre chien n’est pas censé vagabonder. Il n’y a donc pas lieu de l’opérer, sauf cas particulier où vous possédez une femelle que vous destinez à la reproduction, mais avec un autre que lui ! Pour les quelques chiens stérilisés, l’intervention repose sur une incision le long du pénis en avant du scrotum, afin de faire sortir les testicules. Les suites sont simples ( surtout avec Arnica ), comme pour les chats. Comptez entre 200 et 300 €.

LE TRAITEMENT HORMONAL,

 LA PIRE DES SOLUTIONS !

Il existe bien des comprimés ou des piqûres à base d’hormones progestatives, pour chiennes et chattes, mais leurs performances n’ont rien à voir avec la pilule utilisée par des millions de femmes ! Déjà avec un comprimé, le risque est grand que votre animal aille le recracher quelques mètres plus loin. Et comme comprimés et piqûres se donnent à des périodes bien précises de l’année ( à calculer en fonction de ses dernières chaleurs ), bon nombre de propriétaires y perdent leur latin. Enfin, la pilule semble augmenter les risques de diabète, d’infection graves de l’utérus et de tumeurs mammaires. Pire: si vous en donnez à une femelle gestante, vous mettez carrément sa vie en danger. Pour toutes ces raisons, la contraception orale ne doit vraiment être utilisée que comme solution de dépannage.

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX, On le ( la ) fait steriliser ? | 6 Commentaires »

DIX PISTES POUR CHOYER SON ANIMAL

Posté par eurekasophie le 16 septembre 2009

caresseauchien.jpg 

 

LES DIX PISTES POUR CHOYER SON ANIMAL

À MOINDRE COûT …..

Quand on aime son chien ou son chat, l’idée de s’en séparer ne nous vient même pas à l’idée.

Alors, on fait comment en cas de baisse de revenus ?

Tout le monde peut connaître des déboires financiers. Et lorsqu’il faut se serrer la ceinture, le bugdet  » animal  » peut parfois peser bien lourd dans la balance. C’est peut-être le moment de changer quelques habitudes. Pour leurs animaux de compagnie, les Français dépensent chaque année la coquette somme de 3,2 milliards d’euros : 75 % dans l’entretien et la nourriture, 16 % dans les accessoires et 9 % en soins de toilette et de loisirs. Un budget rondelet qui peut supporter quelques économies ……

chathumour2.jpg

1 Mettez-le au  » régime sec  » !

Pour une même marque et un même niveau de qualité, les aliments secs ( croquettes ) pour chiens ou chats reviennent moins cher que les pâtées. De plus, ils sont faciles à transporter en cas de déplacements. Une bonne raison pour y habituer tout de suite votre animal s’il est adepte des aliments humides. Procédez au changement par paliers : mélangez 1/4 de l’aliment sec à 3/4 de sa nourriture habituelle. Puis, au bout de 2-3 jours, faites moitié-moitié. Puis, après 48 heures, mettez 3/4 de l’aliment sec pour 1/4 de son ancienne nourriture et tant pis s’il boude ! Il n’y a aucun risque qu’il se laisse mourir de faim, mais il vous teste et vous ne devez pas céder. Enfin, en dernier recours, vous pouvez donner ponctuellement un aliment de moindre qualité ou lui préparer des repas traditionnels à base de haricots verts en boîte, de riz bien cuit et de blanc de poulet.

chat2.gifchienpanier.gif

♥ 2 Ayez le réflexe  » caresse  »

Plutôt que de le récompenser systématiquement avec une friandise achetée en magasin, pensez aux friandises  » maison  » ( une olive pour un chat, une croûte de fromage pour un chien ) et surtout, aux câlins !  Ces derniers ont de multiples avantages : en l’occurence, on peut les donner sans modération et sans risque de faire grossir son animal !

3 Soignez-le à moindre coût

chiencroixrouge1.gifchiensdangereux1.jpgchiencroixrouge1.gif

Pour les soins vétérinaires, on peut faire jouer la concurrence ( les tarifs sont libres ). Ou s’adresser aux dispensaires de la SPA ( Société Protectrice des Animaux ) : les maîtres qui ont peu de ressources y sont les bienvenus ( venir avec son avis de non imposition ). De même , la Fondation Assistance aux animaux dispose de dispensaires à Paris, Toulon, Nice et Marseille. Et les quatre écoles vétérinaires françaises ( Lyon, Nantes, Toulouse et Maison-Alfort ) sont ouvertes à tous, sans condition de ressources .

♥ 4 Pensez aux médecines douces

Un médicament homéopathique revient moins cher qu’un médicament classique et donne de bons résultats chez les chiens et les chats, en particulier pour les troubles du comportements, mais pas seulement. A avoir chez soi : Arnica 7 CH en cas de choc, Api 7 CH pour les piqûres d’insectes, Ignatia 9 CH avant une séparation ou un voyage, Nux vomica 7 CH en cas de vomissements, Rhus tox 7 CH pour les chiens qui ont des petites douleurs articulaires, etc.

homopathie2.jpg

 

♥ 5 Fabriquez vos propres jouets   » maison « 

Ce sont surtout les chats vivant en appartement et ne sortant jamais de chez eux qu’il faut absolument occuper en votre absence, sous peine de stress. La petite souris mécanique achetée en magasin n’a pas plus de succès que les nombreux joujoux que vous pouvez lui fabriquer. Quelques classiques: la fenêtre laissée entouverte pour créer un léger courant d’air et agiter des plumes pendues à un fil. Un bouchon de liège accroché à un fil pendu à la poignée de la porte. Le mobile chiné un euro en brocante, à remonter avant de partir. La bassine d’eau dans laquelle flotte un petit canard transportant une croquette. Quelques croquettes au fond d’un carton en partie rempli par des balles de ping-pong….

 

chatjouantavecmobile.jpg

♥ 6 Fabriquez vous-même sa niche

http://www.buildeazy.com/fp_doghouse.html     est un site canadien où l’on trouve des plans détaillés pour fabriquer une jolie niche en bois, résistant au froid et à l’humidité ( mais l’explication est en anglais ) .

 

 

doghouseanat.gif

 

♥ 7 Toilettez-le vous-même

Un chien ou un chat régulièrement brossé et lavé n’a pas de problème de noeuds inextricables. Certes, le toiletteur est plus habile pour en faire une beauté, mais en cas de bugdet en berne, l’important est que votre compagnon se sente bien dans ses poils et là, ça ne dépend que de votre régularité à le brosser.

 

toilettage.giftoilet3.jpg

 

Cliquez sur chaque image, vous connaîtrez ainsi la façon de bien toiletter votre chat ou votre chien

♥ 8 Regroupez-vous pour acheter

L’union fait a force. Plus vous achetez du volume et plus les prix baissent. Boudez les sites en ligne qui regroupent surtout des acheteurs potentiels de matériel informatique ou HI-FI. Allez plutôt sur http://www.le-bon-coin.biz/ ou http://www.kijiji.fr/ car on commence à y trouver des annonces de particuliers en quête de co-acheteurs pour des croquettes ou des litières…..

♥ 9 Donnez et faites de la récupération

Sur des sites comme http://donnons.org/ , http://www.recup.net/, on trouve des dons d’accessoires pour animaux. Leurs propriétaires s’en séparent, le plus souvent après le décès de leur compagnon ou en raison d’un déménagement. Il faut aller le chercher sur place, mais en contrepartie, c’est gratuis. Et si chacun joue le jeu de donner ce qui ne sert plus à la Minette ou à Rufus, on peut faire bien des heureux !

♥ 10 Faites stériliser votre animal

Je vous parlerai de la stérilisation de votre chien ou de votre chat dans un article bien mieux ciblé mais en attendant, sachez que le prix  pour un chat est de 60 € et de 350 € en moyenne pour une chienne chez un vétérinaire libéral. C’est une grosse dépense certes, mais ça évite plus tard, à votre animal d’avoir une tumeur mammaire ( à condition qu’elle ait été opérée avant les premières chaleurs ) . Et ça évite surtout de vous retrouver avec une portée non voulue et de nouvelles bouches à nourrir !

 

Publié dans LE CHOYER A MOINDRE FRAIS, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 4 Commentaires »

UN CHAT ..DEUX CHATS ..TROIS….

Posté par eurekasophie le 5 septembre 2009

chatagressif5.jpg

 

L’arrivée d’un nouveau chat dans la famille

 

Nous aimerions tous posséder une boule de cristal qui nous révélerait les conséquences de nos décisions, mais il nous faut fonder nos décisions sur ce qui nous semble le plus probable et faire preuve de prudence, surtout si les décisions en question ont des répercussions sur d’autres êtres, y compris les animaux.

Cela étant dit, dans le cas qui nous occupe, il serait probablement préférable d’attendre avant d’introduire un chaton dans la maison. Compte tenu qu’une chatte âgée de 18 ans a eu peu d’occasions de parfaire ses aptitudes sociales, qu’elle est sédentaire et que ses habitudes sont fixées, et compte tenu aussi de l’exubérance des chatons (dont la chatte âgée risque d’être le principal objet), il est assez improbable que les rapports qui s’établiront entre les deux animaux soient mutuellement bénéfiques. Le stress causé par le changement risque de compromettre la santé de la chatte âgée et d’aggraver les problèmes médicaux qu’elle pourrait déjà avoir, l’arthrite par exemple, ou d’entraîner des problèmes de comportement, comme l’isolement ou l’incontinence.

Cela dit, c’est vous et votre vétérinaire qui connaissez le mieux la chatte. Il serait probablement sage de consulter votre vétérinaire pour qu’il examine votre animal et pour qu’il pèse avec vous le pour et le contre de l’introduction d’un chaton dans la famille.

Publié dans COMPORTEMENT DU CHAT, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 2 Commentaires »

L’AGRESSIVITE CHEZ LE CHAT

Posté par eurekasophie le 5 septembre 2009

chat10.jpg

 

 

Le chat agressif


Le chat qui mord ou griffe son maître présente un comportement qui peut déconcerter. La cause la plus fréquente des agressions peut être la douleur ou l’inconfort causés par une blessure ou une maladie.

chatagressif1.jpg 

L’agressivité au jeu

Un chat en bonne santé, surtout un jeune chat, passe la majeure partie de ses journées à diverses activités et au jeu. En général, les jeux du chat consistent à courir, à grimper, à poursuivre, à sauter, à mordre et à griffer. La plupart des propriétaires trouvent ces comportements de jeu normaux et amusants quand ils ont pour objet un jouet destiné à cet usage. Toutefois, ils deviennent un problème quand ils visent les meubles, les tapis, les rideaux et, surtout, les animaux et les gens.
Il est généralement facile de distinguer le jeu normal du jeu agressif. L’animal agressif poursuivra une personne ou un autre animal et sautera sur sa victime et la mordra. Dans ses manifestations les plus graves, l’agressivité au jeu peut effrayer et causer de la douleur

Il existe deux moyens de corriger l’agressivité au jeu :

 ♣ orienter les jeux du chat vers des objets acceptables;

♣ punir le chat pour les comportements inacceptables

Pour orienter les jeux du chat, il faut lui offrir de nombreux jouets qui lui permettront de se déplacer et d’attaquer. Les balles, les jouets suspendus et ceux qui sont manipulés par une personne sont très intéressants pour un chat actif.
Si vous choisissez les punitions pour réprimer l’agressivité au jeu, vous devez intervenir immédiatement chaque fois que l’animal se conduit mal; le type et l’intensité de la punition dépendent du chat. Il ne faut jamais frapper un animal. Le fait de l’asperger avec un fusil à eau ou une bouteille peut donner de bons résultats. Si ces méthodes n’ont aucun effet sur votre chat, consultez votre vétérinaire
.

 chatgriffe.jpg

Agressivité due à la peur

L’agressivité due à la peur est différente de celle manifestée au jeu. La première se reconnaît à quelques signes, par exemple quand le chat évite les gens, qu’il s’accroupit, couche ses oreilles et baisse la queue, ou qu’il crache et gronde quand quelqu’un s’approche de lui. Il est courant pour les chats de manifester de l’agressivité due à la peur dans certaines circonstances, mais le chat qui évite régulièrement les gens et qui se montre agressif quand on tente de l’approcher a besoin de l’aide d’un vétérinaire.

Pour traiter un chat qui manifeste de l’agressivité due à la peur, il faut employer des techniques appelées désensibilisation et contre-conditionnement. La désensibilisation consiste à exposer graduellement le chat aux personnes dont il a peur, en veillant à ce que la distance et la situation ne soient pas source de frayeur. On augmente lentement la fréquence de l’exposition aux gens et aux situations pour que le chat ne développe pas d’autres réactions à la peur. Le contre-conditionnement consiste à susciter chez le chat une réaction qui, sur le plan comportemental et physiologique, est incompatible avec une réaction de frayeur. Pour y arriver, on peut utiliser des aliments et des jouets qui incitent le chat à s’approcher d’une personne. Ainsi, attachez un jouet à une longue ficelle et attirez le chat pour qu’il joue. À mesure qu’il prend plaisir au jeu et que sa peur semble s’évanouir, raccourcissez la ficelle. Quand la ficelle est suffisamment courte, essayez de toucher le chat. S’il s’écarte de vous, allongez la ficelle et continuez le jeu.

chatquijoueavecpelotedelaine.jpgchatagressif4.jpg

 

Intolérance aux cajoleries

Beaucoup de chats aiment se faire caresser pendant de longues périodes, tandis que d’autres tolèrent mal ce type d’attention. Avec ces derniers, les caresses sont d’abord bien acceptées, mais le chat finit par donner des signes d’agressivité imminente, par exemple en agitant les oreilles, en battant de la queue ou en tendant les muscles. Si le propriétaire poursuit ses caresses, le chat peut mordre ou griffer. Pour réduire les cas d’agression, déterminez le seuil de tolérance de votre chat et respectez-le.


 

Agressivité détournée


chatagressif.jpg

L’agressivité est détournée quand quelqu’un tente de manipuler un chat dont l’attention est attirée par quelque chose d’autre, par exemple un chat inconnu qu’il voit par la fenêtre, et que cette personne se fait mordre ou griffer. Si ce comportement survient souvent, le propriétaire doit y porter attention. Le meilleur moyen d’éviter les manifestations d’agressivité détournée est de ne pas approcher le chat quand son attention est retenue par quelque chose d’autre.

souris1.gifchatsligne.gifsouris1.gif

Publié dans COMPORTEMENT DU CHAT, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 6 Commentaires »

LE MARQUAGE URINAIRE

Posté par eurekasophie le 27 août 2009

chat2.gif 

 

 

Il existe de nombreuses causes du marquage urinaire

Le marquage urinaire n’est pas limité aux mâles non châtrés. Les chats, mâles et femelles, stérilisés ou non, peuvent uriner pour marquer leur territoire s’ils sont stressés. La miction est l’une des nombreuses façons qu’ont les chats de marquer leur territoire. Ils laissent aussi des marques visuelles (p. ex., en griffant des objets) et des marques olfactives (p. ex., en se frottant les joues contre des objets). Les chats se servent de ces marques pour délimiter leur territoire, ou « propriété », afin qu’il ne soit pas envahi. Il peut s’agir d’un territoire assez vaste, comme dans le cas de la plupart des mâles, ou restreint, comme chez les chats d’intérieur. S’ils ne sont pas menacés, la plupart des chats ne ressentent nullement le besoin de marquer leur territoire.

Plusieurs facteurs peuvent inciter un chat à uriner pour marquer son territoire. La plupart du temps, la raison est de nature émotive. Il peut s’agir de deux chats qui tentent de déterminer leurs territoires respectifs dans le quartier, d’un chat qui a peur d’un autre ou dont le territoire est envahi par un autre. Le fait d’éliminer la menace (c.-à-d. l’autre chat) suffit souvent à faire cesser le marquage.

chatquiurine.jpg 

Les chats peuvent aussi uriner en réaction à un changement stressant dans leur vie, comme un déménagement ou l’arrivée d’un bébé ou d’un autre animal. En d’autres mots, la miction peut devenir un moyen de maîtriser le stress.

Dans de rares cas, la miction et la défécation peuvent être une manifestation de la rancune, surtout chez les chats d’intérieur. Certains urineront ou déféqueront pour se venger d’avoir été punis ou réprimandés. Bien que de nombreuses personnes croient que c’est le cas de leur chat, il est difficile de prouver qu’il s’agit en effet de rancune.

Le marquage à l’extérieur est inoffensif. Par contre, la miction à l’intérieur représente un grave problème de santé et de salubrité. S’il s’agit d’une famille qui n’a qu’un chat, il faut consulter un vétérinaire qui examinera l’animal et fera une analyse d’urine pour éliminer la possibilité d’une maladie urinaire. Si le chat est en bonne santé, le propriétaire devra déterminer la nature du stress déclencheur et tenter de l’éliminer.

chats.gif 

S’il s’agit d’une famille qui a plusieurs chats, il devient extrêmement difficile de résoudre le problème à cause de la compétitivité naturelle qui existe entre les chats. S’il est impossible de déterminer ou d’éliminer la cause de la miction, les propriétaires devront peut-être avoir recours à un programme de déconditionnement, à des médicaments ou aux deux.

 

chatquiurine2.jpg

Publié dans COMPORTEMENT DU CHAT, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 6 Commentaires »

EUX AUSSI…..

Posté par eurekasophie le 27 août 2009

chieninfos1.gif

 

Les animaux peuvent eux aussi souffrir d’angoisse de séparation

Il n’est pas inhabituel que les animaux de compagnie soient angoissés dans certaines circonstances, par exemple lors d’une visite chez le vétérinaire ou de l’immersion dans un nouveau milieu. Cependant, lorsqu’un animal laissé seul affiche une angoisse ou une détresse excessive, il s’agit d’angoisse de séparation, la forme d’angoisse la plus fréquente chez les chiens.

 

Peu importe les manifestations de l’angoisse de séparation, vous devriez consulter votre vétérinaire. Cette condition peut généralement être traitée avec succès grâce à la modification du comportement jumelée à l’administration d’anxiolytiques. Le vétérinaire voudra établir les antécédents médicaux de votre chien, se renseigner sur son comportement et procéder à un examen médical complet pour s’assurer de tenir compte de tous les facteurs possibles.

Pour corriger l’angoisse de séparation, les propriétaires devraient demander l’aide d’un gardien qui peut s’occuper de leur chien et le distraire en leur absence. Le chien ne se concentrera plus sur ses comportements destructeurs et se désensibilisera progressivement à l’absence de ses maîtres.Les chiens qui souffrent d’angoisse de séparation devraient aussi suivre un cours de dressage afin d’augmenter leur confiance en eux et en leur maître. Il faut éviter à tout prix de punir le chien. Cependant, il faut aussi éviter de récompenser le chien angoissé en le réconfortant et en le rassurant une fois de retour à la maison. Le retour devrait être
paisible et calme.

 

Les propriétaires devraient aussi réduire le temps qu’ils passent avec leur chien jusqu’à ce que celui-ci dépende moins d’eux pour sa stimulation. Ils peuvent, par exemple, demander à des amis ou des voisins de participer aux activités quotidiennes du chien. Ces personnes pourront jouer plus souvent avec le chien, lui faire faire des marches qui l’éloignent de la maison et passer du temps avec lui afin qu’il devienne plus indépendant.

Enfin, il faut apprendre au chien qui souffre d’angoisse de séparation à être à l’aise dans différents environnements, avec ou sans son maître. En l’accoutumant à toutes sortes de situations, on peut le dresser à accepter celles qui se présenteront en l’absence du maître.

En dernier recours, votre vétérinaire peut prescrire des anxiolytiques que vous pourrez utiliser en combinaison avec la modification du comportement.

Le but ultime de la modification du comportement est de permettre de réduire ou de supprimer progressivement les médicaments une fois corrigé le comportement anormal du chien.

chienpsy1.gif Cliquez sur l’image: un article à lire .

Publié dans COMPORTEMENT DU CHIEN, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | Pas de Commentaire »

1234
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant