JONQUILLE

Posté par eurekasophie le 16 octobre 2009

Vouiiiiiiiiiii , je sais. Certains diront :  » Elle pourrait nous écrire des articles sur des plantes de saison .. » Mais bon, comme depuis l’année

dernière j’y ai pas mal travaillé…. sur les plantes de saison automnale, je prends un peu d’avance pour le printemps à venir.

Elles sont pas jolies mes jonquilles ??????  

jonquilles1.jpg

Regardez moi ça comme elles évoquent le printemps …ben oui, faut savoir anticiper aussi .

 Jonquille
 

( Narcissus pseudonarcissus )

( Amaryllidacées )

Narcissus pseudonarcissus
 Narcisse jaune
Narcisse jaune
Classification classique
Règne Plantae
Classe Liliopsida
Ordre Liliales
Famille Amaryllidaceae
Genre Narcissus
Nom binominal
Narcissus pseudonarcissus

Le narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus), appelé aussi narcisse trompette, est une plante monocotylédone du genre des narcisses et de la famille des Amaryllidacées. Toutefois la classification APG II les placerait plutôt parmi les Alliacées, dans la sous-famille probable des Amaryllidoideae.

C’est l’un des narcisses les plus communs en Europe, parmi les narcisses sauvages. Il pousse souvent en colonies importantes, dans les prés et les forêts. Comme pour beaucoup de narcisses, elle est fréquemment appelée « jonquille », nom qui devrait en principe être réservé à Narcissus jonquilla qui pousse en région méditerranéenne.

Synonyme(s) : Jeannette jaune, Faux narcisse

Origine du nom français : jonquille : vient de jonc. Les feuilles rappellent celles des joncs.

La jonquille se rencontre aux printemps dans les prairies des étages montagnards des bassins méditerranéens et dans les jardins chez nous. Ses grandes fleurs jaunes sont très caractéristiques. Chaque fleur possède une longue corolle jaune vif dentée ainsi que des tépales dressés plus clairs. Les feuilles sont longues et dressées.

Un peu de culture…de narcissus

Le forçage des Narcisses est facile en appartement et pour la variété ‘Paper-white‘ ont peut se passer de terre et cultiver ces plantes bulbeuses dans des cailloux ou des graviers immergés dans l’eau.

Pour y arriver, on se servira de coupes ou de jardinières rectangulaires. Mettons une couche de gravier sur le fond et posons-y les bulbes assez serrés pour qu’ils se soutiennent mutuellement. Couvrons ensuite les bulbes avec du gravier et remplissons le récipient d’eau. Il faudra seulement veiller à rajouter de l’eau quand le niveau baissera.

Dès le début de la floraison, nous les mettrons dans une pièce fraîche, peu chauffée et bien éclairée. Avec cette méthode de forçage, les bulbes ne pourront plus servir.

Pour les autres variétés, vous pouvez forcer les Narcisses en mettant les pots dans un sous-sol frais à l’obscurité complète jusqu’à ce que les pousses mesurent environ 10 cm. Nous mettrons ensuite les pots dans une pièce fraîche, peu chauffé et bien éclairé.

jonquille.jpg

Utilisations officinales : la plante contient des substances émétiques. Toutefois, son bulbe entre dans des préparations pharmaceutiques contre des affections pulmonaires.

Un peu de vocabulaire …..ça veut dire quoi  :  » émétique  » ?

Les émétiques, ou vomitifs, sont des substances capables de provoquer un vomissement. Ils sont utilisés dans le cadre de l’épuration digestive lors d’intoxications. On peut citer par exemple l’émétine ou le sirop d’ipeca.

Les substances émétiques étaient autrefois souvent utilisées dans les intoxications et les empoisonnements, mais ils sont devenus obsolètes dans la majorité des cas car ils doivent être administrés très rapidement après l’ingestion pour être efficaces et ils exposent au risque d’inhalation du contenu gastrique.

papillon57.gifjonquille2.jpgpapillon57.gif

Publié dans JONQUILLE, Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant