HIEBLE

Posté par eurekasophie le 30 mars 2009

hieble.jpg

 

 

Fiche technique du Hièble

Nom latin : Sambucus Ebulus

Noms usuels : Herbe à l’aveugle, Sureau nain, Yèble, Sureau sauvage

Famille : Caprifoliacées

Il ne faut pas confondre les trois sortes de Sureaux. En effet, parmi eux, il y en a deux qui sont de véritables arbres alors que l’Hièble est une plante vivace qui peut s’élever jusqu’à 2 m de hauteur.

Les baies de l’Hièble sont toxiques et n’ont rien à voir avec les baies de Sureau dont on fait des confitures et du sirop. Par contre les baies de l’Hièble donnent un colorant dont on se servait déjà dans l’Antiquité.

L’Hièble a la particularité de pousser sur des terres bonnes à cultiver, ce qui permet aux agriculteurs de savoir que ce sont des terres fertiles.

Dans l’Hièble, on trouve de l’huile essentielle, de tanin, des acides, des glucides, des enzymes.

Cette plante vivace mesure à peu près 2 m de hauteur, sa tige est rigide, ses feuilles opposées sont grandes avec 7 à 11 folioles. Ses fleurs en ombelles sont blanches ou roses très pâle et fleurissent de Juin à Août. Les baies de l’Hièble sont noires, brillantes et contiennent un suc rouge qui sert de colorant.

Son odeur n’est pas agréable.

On rencontre l’Hièble en Europe jusqu’à 1400 m d’altitude dans les terrains humides et sur les terres calcaires ou argileuses

Propriétés et utilisations du Hièble

PROPRIÉTÉS DU HIEBLE

Cicatrisant, purgatif, résolutif, sudorifique

UTILISATIONS DU HIEBLE

Constipation, entorse, contusion, oedème, toux

CONTRE-INDICATIONS

Ne pas consommer les fruits qui sont toxiques !!!

Aussi bien les fruits que les fleurs peuvent être transformées en vin de sureau qui est une boisson traditionnelle dans les pays nordiques, en sirop (sirop de sureau) ou en limonade (limonade au sureau). La consommation des baies crues n’est pas conseillée, car elles sont légèrement toxiques et peuvent provoquer des vomissements surtout quand elles sont immatures. La toxicité est détruite lors de la cuisson. La sambuca est notamment produite à partir du sureau.

Voici ce que disait Hildegarde de BINGEN au sujet du hièble :

« Le sureau nain est froid et humide et contraire à la nature de l’homme, de sorte que si un homme le mangeait ce serait dangereux pour lui. Lorsque de mauvaises humeurs font qu’un homme a une tête qui tape comme un torrent, il faut lui envelopper la tête avec ce sureau et il se sentira mieux. Et lorsqu’un homme a la teigne aux doigts et aux pieds, il appliquera souvent des baies de sureau sur ses ongles afin qu’ils soient purifiés ou qu’ils tombent et que d’autres ongles beaux repoussent . »

HILDEGARDE DE BINGEN, une vie, une œuvre, un art de guérir en âme et en corps par ELLEN BREINDL
éditions Dangles

Publié dans Hieble, Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant