LE FENUGREC

Posté par eurekasophie le 26 septembre 2008

fenugrec.jpg Graines de fenugrec

 

1. Fenugrec :  Description

Nom scientifique : Trigonella foenum graecum.Les Romains cultivaient le fenugrec pour nourrir leur bétail et les chevaux, d’où son nom latin « foenum grecum » qui signifie « foin grec ».Le fenugrec est une petite plante herbacée de 20 à 50 cm de haut . Ces graines sont très dures, oblongues, anguleuses et beiges. La plante a une odeur de foin fraîchement coupé. Les graines et les feuilles ont une saveur amère qui rappelle le céleri.

2. Fenugrec :  Histoire & Origine

Un papyrus Égyptien datant de 1500 av. JC mentionne le fenugrec. 1000 ans plus tard, le médecin grec Hippocrate le mentionne comme un remède apaisant.Le fenugrec apprécie les climats doux, non pluvieux. Il pousse à l’état sauvage en Afrique du nord. On le cultive en Inde, en Égypte, au Liban, en Argentine et en France. Il pousse dans les champs, les rocailles et les garrigues jusqu’à 1.000 m d’altitude.

3. Fenugrec :  Constituants principaux

Le fenugrec contient du phosphore, du fer, du soufre, de l’acide nicotinique, des alcaloïdes, saponines (à l’origine de ses propriétés stimulantes de l’appétit), flavonoïdes, protéines, glucides, vitamines A, B1, C, phosphore organique (à l’origine de ses propriétés stimulantes neuromusculaire), magnésium, calcium, lécithine, protéines (30%), glucides, mucilages (jusqu’à 40%), des saponines stéroïdes (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles).

4. Fenugrec :  Partie utilisée

La graine. Les formes habituelles d’administration du fenugrec en phytothérapie sont :- la poudre totale sèche (micronisée, et de préférence cryobroyée) en gélules qui contient la graine de fenugrec dans son entier – l’extrait sec de fenugrec(souvent sous forme de nébulisat) également en gélules.

5. Fenugrec :  Propriétés

Le fenugrec est un stimulant du métabolisme qui aide à réguler le diabète et l’hypotension artérielle.La graine de fenugrec possède des propriétés :
- stimulante neuro-musculaire et du métabolisme général,
- apéritive et orexigène (qui donne de l’appétit),
- régulatrice des sécrétions pancréatiques, notamment celle de l’insuline,
- tonifiant,
- stimulant de la digestion,
- favorise la prise de poids,
- action apaisante en cas de fièvre,
- effet hypoglycémiant (dû à un alcaloïde, la trigonelline),
- hypolipidémiant,
- combat l’anémie par son fer,
- combat la frigidité et l’impuissance,
- action similaire à la quinine contre les états de fièvre,
- régule le taux d’insuline,

Fenugrec
Trigonella foenum-graecum

 

 supertoinettecuisine.gif

Parlons cuisine…

Pas très utilisées en Occident, mais prisées dans la cuisine indienne et africaine. Les graines du fenugrec étant très dures, elles sont moulues pour entrer dans les ragoûts ou les pâtisseries, dans les mélanges d’épices comme les
currys, les pickles et les chutneys. Les feuilles et les jeunes pousses s’utilisent en salades, gratins. Elle peut être incorporée au pain comme en Egypte et en Etiopie.

fenugrec21.jpg

Publié dans "F**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LE FENOUIL

Posté par eurekasophie le 26 septembre 2008

fenouilnu1.jpg

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
 

Le terme «  Fenouil  » désigne, en français,
plusieurs taxons distincts.

Fenouil

 

{{#if:Le fenouil commun, Fœniculum vulgare Le fenouil commun, Fœniculum vulgare

 

UN PEU D’HISTOIRE :

Lorsque Romulus gagna sa guerre contre les Salins, il fit construire près de Rome un temple qu’il voulut entourer de champs de Fenouil. Il est vrai que le Fenouil a toujours une action bénéfique; il suffit, paraît-il, de glisser une feuille fraîche de cette herbe dans sa chaussure gauche pour être assuré de traverser un champ herbeux sans se faire piquer ni dévorer par les insectes.

Ses usages culinaires et médicaux remontent à l’Antiquité; Égyptiens, Grecs et Romains l’incorporaient à leurs mets; Hippocrate et Dioscoride le recommandaient aux nourrices pour activer la sécrétion du lait ainsi qu’aux personnes menacées de cécité; Chinois et Hindous l’estimaient propre à neutraliser les morsures de serpents et de scorpions; enfin, la magie et la sorcellerie le tenaient pour une herbe bénéfique dont les rameaux, accrochés en bouquet aux poutres d’une maison, chassaient les mauvais esprits alors que les graines, glissées dans le trou des serrures, barraient la route aux revenants.

 

DESCRIPTION :

Le Fenouil est une plante bisannuelle ou vivace à racine fusiforme allongée, de la grosseur d’un doigt, ronde et blanchâtre. La tige, qui peut atteindre 2 mètres, est cylindrique, ronde, quelquefois légèrement aplatie, un peu striée, rameuse, jolie, d’un vert gai. Elle porte des feuilles alternes très grandes, à pétiole largement embrassant, découpées d’un grand nombre de segments très fins. Les fleurs, jaunes et petites, visibles de juin à septembre, sont disposées en ombelles à l’extrémité des tiges. Elles donnent des fruits oblongs, à cottes saillantes et égales.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Le Fenouil est courant dans les régions chaudes et tempérées d’Europe, il préfère les sols calcaires et secs. On le prophytotherapie par les graines que l’on sème en pleine terre dès leur maturité en octobre. Il se ressème ensuite de lui-même.

 

Récoltez les racines en septembre dès la première année, lavez-les et coupez-les, faites-les sécher dans des endroits secs et abrités.
Coupez feuilles et tiges d’avril à juin, réunissez-les en bouquets, faites-les sécher à l’ombre. Ramassez les graines au fur et à mesure de leur maturité. Coupez les tiges, faites-les sécher au soleil, battez-les pour séparer les graines, faites-les de nouveau sécher à l’ombre.

USAGES :

Le fenouil ou aneth doux est une plante médicinale de la plus haute Antiquité. Son huile essentielle était alors utilisée contre les parasites du corps. Toute la plante possède une agréable odeur anisée. C’est le fruit qui est utilisé pour ses propriétés sur l’appareil digestif. Riche en huile essentielle, il est antispasmodique et spasmolytique il soigne les spasmes et les douleurs de l’estomac (gastrite) et du côlon (colite). Le fenouil permet d’éviter les fermentations intestinales : il combat la formation des gaz intestinaux et est indiqué dans l’aérophagie. C’est aussi un stimulant de la digestion.

Une étude clinique effectuée en 1990 a montré la très bonne efficacité de l’association menthe-fenouil-millefeuille dans le traitement des troubles de la digestion ballonnements, lourdeurs après le repas. aérophagie, douleurs et nausées dues à une mauvaise digestion. Le fenouil favorise également la montée de lait chez les femmes éprouvant certaines difficultés.

INDICATIONS :

- COLITE,
- DIGESTION DIFFICILE, LOURDEURS APRES LE REPAS,
- AEROPHAGIE, BALLONNEMENTS,
- MONTÉE DE LAIT DIFFICILE OU INSUFFISANTE.

Publié dans "F**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

12
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant