CONGESTION CEREBRALE

Posté par eurekasophie le 11 novembre 2008

Congestion cérébrale (Voir Apoplexie)

Qu’est ce que c’est ?

L’accident vasculaire cérébral survient lorsque le sang n’irrigue plus correctement une zone du cerveau. Cela peut être dû à un caillot venant obstruer une artère, ou à la rupture d’un vaisseau.
Privés d’oxygène, les tissus meurent rapidement.

L’accident vasculaire cérébral est aussi appelé AVC, attaque cérébrale, congestion cérébrale ou apoplexie.

Causes

Les causes d’accident vasculaire cérébral sont nombreuses : hérédité, excès de cholestérol, hypertension artérielle, tabagisme, obésité, diabète, …

Degré de gravité

URGENCE NECESSITANT L’APPEL DES SECOURS (SAMU, POMPIERS).

Signes

Ils sont très variables en fonction de la zone du cerveau qui est touchée.

  • Ce qui doit vous alerter :
    • vertiges
    • troubles du langage et/ou de la parole
    • désorientation dans l’espace et dans le temps
    • troubles de la vue
    • troubles de la mémoire
  • Dans tous les cas :
    • perte de conscience (de durée variable)
    • raideur de la nuque
    • intolérance à la lumière
    • paralysie de la moitié du corps ou du visage

Que faire ?

Immédiatement :

Puis :

  • appelez les secours médicalisés (SAMU, pompiers, médecin de garde)

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

CONGESTION PULMONAIRE

Posté par eurekasophie le 11 novembre 2008

Les révulsifs et les purgatifs puissants. Particulièrement: Arnica. Basilic. Camomille. Gui. Marjolaine. Moutarde. Oranger. Ortie. Tilleul.

Mon conseil: bains de mains et de pieds de moutarde noire: 2 poignées de farine par litre d’eau.

En outre: infusion du mélange suivant: une pincée de camomille, une pincée de marjolaine, une pincée de tilleul et une pincée de verveine, pour un bol d’eau.

- Congestion : excès d’afflux sanguin dans un organe ou (synonyme de fluxion) inflammation ou irritation d’un organe.
- Ainsi, une congestion pulmonaire peut désigner :
-> en cardiologie : une vasodilatation des veines pulmonaires survenant au cours d’une insuffisance cardiaque gauche, pouvant conduire à un œdème aigu du poumon ;
-> en pneumologie : une inflammation du tissu pulmonaire comme dans une pneumonie, une Pneumopathie …

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CONSTIPATION

Posté par eurekasophie le 11 novembre 2008

Les laxatifs. Particulièrement: Absinthe. Ail. Amandier. Artichaut. Bourdaine. Basilic. Camomille. Cerisier. Chicorée. Chou. Estragon. Fenugrec. Fenouil. Frêne. Mauve. Moutarde. Oignon. Pêcher. Pommier. Prunier. Rose. Thym. Violette.

Mon conseil: bains de mains et de pieds de la composition suivante : une poignée de feuilles d’artichaut, une demi-poignée de fleurs de camomille, une poignée de feuilles et de racines de chicorée, une poignée de feuilles de chou, une poignée de fleurs de mauve, un gros oignon râpé, une poignée de thym et une poignée de violette, pour 2 litres d’eau. (2 bains par jour.)

Ou encore: infusion du mélange suivant: anis vert, sauge, camomille, verveine et basilic ( une pincée de chaque par bol d’eau; un à 2 bols par jour).

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CONTUSIONS, COUPS, ECCHYMOSES, CHUTES

Posté par eurekasophie le 11 novembre 2008

Les cicatrisants, les adoucissants, etc. Particulièrement: Achillée mille-feuille. Alchémille. Amandier. Arnica. Bourse à pasteur. Chou. Navet. Persil. Romarin. Rose. Sapin. Sarriette. Sauge. Souci. Thym.

Mon conseil: teinture d’arnica en compresses.

Ou encore: une tisane de vulnéraire à base d’achillée mille-feuille et de verveine ( une pincée de chaque pour un bol d’eau).

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CONVULSIONS

Posté par eurekasophie le 11 novembre 2008

Contre cette terrible maladie infantile, et en attendant le médecin, je vous conseille: Absinthe. Arnica. Aubépine. Bouillon blanc. Camomille. Coquelicot. Citronnier. Gui. Mauve. Tilleul. Verveine. Violette.

Mon conseil: infusion calmante et antispasmodique: 2 pincées d’aubépine, une pincée d’absinthe, une pincée d’arnica, 3 pincées de bouillon blanc et 3 pincées de mauve, pour un litre d’eau. ( Une tasse avant l’arrivée du médecin.)

Ou encore, plus simplement, une bonne cure d’infusion de tilleul.

Les convulsions chez le nourrisson

Avec les poussées de fièvre dues aux infections hivernales, les bébés font souvent des convulsions. Les convulsions frappent 8% des enfants entre la naissance et 5 ans. Et les convulsions font peur, on en parle dans les familles, souvent à mots couverts.

Mais au fait comment c’est, un bébé qui convulse ? Le nourrisson a soudain le regard fixe, il est tout à coup inconscient ; et le voilà animé de secousses typiques : elles agitent de façon symétriques ses membres, qui se plient et s’étendent de façon rythmée ; le corps est raide ; les yeux se révulsent. Ces secousses ne durent que quelques secondes. Puis l’enfant devient tout mou, un peu de bave sort des lèvres, il s’endort profondément, ronfle. En quelques minutes, il revient à lui, mais il reste un peu pâle, un peu « groggy ».

Bien sûr, effrayé, vous avez appelé les urgences. Mais le temps que le médecin voit votre petit, en général, la crise est finie. Il y a tout de même des gestes à faire :

Ø Prendre la température. Faire une convulsion lors d’une forte montée de température est assez banal. Faire une crise à froid fait bien plus craindre un terrain épileptique ;

Ø Le médecin recherche la cause de la fièvre : une otite, peut-être une méningite, à traiter de toute urgence. Mais souvent, il s’agit d’un simple virus et éviter une remontée de la température suffit.

Surtout, on vous donnera une ordonnance au cas où bébé recommencerait. Car si les convulsions fébriles sont bénignes lorsqu’elles ne durent pas longtemps et lorsqu’elles ne recommencent pas, elles sont dommageables pour le cerveau si elles se prolongent et si elles récidivent. Vous serez donc équipés d’une petite canule avec un produit pour stopper la crise en attendant l’arrivée du médecin. Et puis surtout, cet hiver, vous traiterez bien les fièvres de votre jeune enfant… avant la convulsion !

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

COQUELUCHE

Posté par eurekasophie le 8 novembre 2008

Tous les calmants, tous les béchiques et tous les antispasmodiques. Particulièrement: Amandier. Anis vert. Arnica. Basilic. Bouillon blanc. Bourrache. Coquelicot. Eucalyptus. Fenouil. Laitue. Lavande. Marjolaine. Mélisse. Menthe. Noyer. Pêcher. Pommier. Radis. Romarin. Sauge. Thym. Verveine. Violette.

Mon conseil: infusion pectorale: 2 pincées de violette, 2 pincées de bouillon blanc, 2 pincées de mauve et 2 pincées de bourrache, pour un litre d’eau. (4 à 5 tasses par jour.)

Ou bien: infusion de coquelicot et de lavande (une pincée de chaque par bol; 2 à 3 bol par jour).

Ou encore: infusion de lavande, marjolaine, thym et verveine (mêmes proportions que précédemment.).

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CRACHEMENTS DE SANG

Posté par eurekasophie le 8 novembre 2008

bouilloireettasses.gifLes astringents. Particulièrement: Absinthe. Achillée mille-feuille. Alchémille. Arnica. Bourse à pasteur. Chêne. Gui. Lierre terrestre. Ortie. Pervenche. Ronce. Sauge.

Mon conseil: une infusion de la composition suivante: 2 pincées d’achillée mille-feuille, 2 pincées d’alchémille, une pincée d’arnica, 2 pincées de bourse à pasteur. (Plusieurs tasses par jour si nécessaire.)

On peut limiter les pertes de sang en apposant de la glace, en faisant prendre des boissons froides, et notamment du suc d’orties glacé.

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CRAMPES

Posté par eurekasophie le 5 novembre 2008

Les antispasmodiques, les stimulants, les reconstituants. Particulièrement: Achillée mille-feuille. Ail. Angélique archangélique. Aubépine. Bourse à pasteur. Camomille. Chélidoine. Coquelicot. Lavande. Marjolaine. Mélisse. Oranger. Sarriette. Sauge. Thym. Tilleul. Verveine.

Mon conseil: bains de mains et de pieds de la composition suivante: une poignée d’achillée mille-feuille, une tête d’ail écrasée, une demi-poignée de camomille, une demi-poignée de chélidoine, une poignée de sauge et une poignée de thym, pour  2 litres d’eau.(Plusieurs bains si nécessaire.)

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CRAMPES D’ESTOMAC

Posté par eurekasophie le 1 novembre 2008

bouilloireettasses1.gifTous les antispasmodiques. Particulièrement: Achillée mille-feuille. Angélique archangélique. Anis vert. Arnica. Aubépine. Camomille. Chélidoine. Coquelicot. Fenouil. Gentiane. Lavande. Marjolaine. Mélisse. Menthe. Oranger. Prunier. Sauge. Thym. Tilleul.

Mon conseil: infusion de lavande (2 pincées), anis vert( une pincée), marjolaine( une pincée), mélisse( 2 pincées), et sauge( 3 pincées), pour un litre d’eau. (Une tasse avant les repas.)

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

CYSTITE

Posté par eurekasophie le 1 novembre 2008

Les diurétiques (dans certains cas), les adoucissants, les antibiotiques. Particulièrement: Ail. Aunée. Basilic. Bruyère. Céleri. Cerisier. Coquelicot. Fenouil. Fenugrec. Fraisier. Lamier. Maïs. Myrtille. Poirier. Rose. Sapin. Sauge. Violette.

Mon conseil: infusion composée de barbes de maïs (une poignée), coquelicot (une demi-poignée), myrtille ( une poignée de fruits), cerisier ( ue poignée de queues de cerises), pourun litre d’eau.( 2 à 3 tasses par jour.)

Ou encore: décoction de fleurs de bruyère, à 2 pincées par tasse d’eau. (2 à 3 tasses par jour.)

Publié dans "C*", MON HERBIER DE SANTE | Pas de Commentaire »

1...34567...15
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant