LA MARMATHERAPIE….L’acupuncture indienne

Posté par eurekasophie le 11 janvier 2009

 

 

massageindien3.jpgbelleimage11.jpgmassageindien3.jpg

Peu connue des occidentaux, la marmathérapie ou « science des marmas », est une science complexe faisant partie intégrante de la médecine ayurvédique. Originaire de l’Inde du Sud .

La marmathéraphie

L’origine de la marmathérapie remonte comme pour l’ayurvéda à 5000 ans, elle est l’ancêtre de l’acupuncture et vient plutôt de l’Inde du sud.
Les points de marmas étaient très utilisés dans les sports de combat, comme le kalaripayat , pour blesser voire tuer l’adversaire mais aussi et surtout en médecine. C’est une science exacte qui vise à équilibrer les 3 doshas.

Le corps est constitué de différents centres d’énergies qui sont :

  • Les Chakras, au nombre de 7, sont des centres d’énergie subtile situés dans le corps éthérique ou pranique. Ce sont des « roues d’énergie ».
  • Les Nadis, au nombre de 72000, sont des canaux subtils qui véhiculent le prana depuis les chakras vers les différents points du corps éthérique et physique. Il y en a14 principaux dont 3 primordiaux.(Ida et pingala, sushumna).
  • Les Marmas, 107 principaux, qui sont les intersections subtiles des nadis placés sur le corps physique.

                                                                                             massageindien.gifmassageindien7.jpgmassageindien.gif

Le terme « marma » signifie secret, caché, énergie vitale. Ils sont localisés en surface mais se trouvent en fait en profondeur, dans l’organisme. Ce sont des zones de rencontre entre le corps, la matière et la conscience, et donc des points fragiles, très sensibles, à ne manipuler qu’avec prudence et justesse. Ce sont des portes que l’on doit pousser avec modestie et respect.

marma.jpg Representation des marmas.( image tirée du livre « Le massage indien » de Kyran Vyas, editions Adi Shakti )

L’état du thérapeute est primordial. Une préparation est nécessaire, tant physique que mentale, pour être dans un état de calme et de paix intérieure. Le sens du toucher est très important pour déceler l’emplacement des points mais cela ne suffit pas car tout le travail se fait par la concentration et la respiration. Travailler avec le prana, le souffle, est essentiel. Le thérapeute va entrer en contact avec la conscience du massé, une alchimie subtile se crée qui va débloquer les canaux d’énergie et refaire circuler le prana dans tous les nadis.
Quand tout est harmonie dans le corps,quand tout circule normalement alors le mental se calme, la paix intérieure peut s’installer et une joie profonde apparait qui signe la santé.

On peut stimuler les marmas également par certaines postures de yoga, par l’automassage, par shirodhara( filet d’huile sur le front…), par la stimulation mentale en visualisant les 3 centres principaux.
Beaucoup de maladies peuvent être soignées par la marmathérapie mais sont du ressort du médecin et non du thérapeute. Les médecins ayurvédiques utilisent des préparations spéciales à base de plantes sous forme de pâte, ou des huiles médicinales qu’ils appliquent sur les points.

massageindien.gif                                                                                  massageindiens6.jpg

Certains malaises courant peuvent être soulagés par le thérapeute qui peut également vous apprendre à le faire vous même :

  • les problèmes de règles doulmoureuses
  • la cellulite
  • les migraines
  • les douleurs dentaires
  • bronchite et sinusite

En cas de problème de santé important ou persistant il faut consulter un médecin.

L’Ayurvéda, comme la médecine chinoise, reconnait une série de points importants dans le corps, un peu comme les points d’acupuncture. Ces points se nomment marmas, ils sont au nombre de 107 principaux. Ils se réfèrent aux points vitaux du corps qui peuvent être très sensibles, voire être endommagés ou entrainer la mort (certains étaient utilisés en arts martiaux). C’est pour cette raison qu’une série de ces points est réservée à l’usage exclusif des médecins ayurvédiques qui en ont une très grande connaissance.

Les marmas sont des points d’énergie, ils sont reliés aux différents organes et tissus du corps. On les trouve répartis sur tout le corps mais principalement sur la tête et les membres, puis sur le tronc.

La marmathérapie par le massage nécessite une grande concentration de la part du thérapeute car le travail se fait du bout des doigts, avec des respirations appropriées, et la recherche des points demande une grande sensibilité. Le but de la marmathérapie est de faire circuler le Prana, qui est l’énergie maîtresse du corps, dans tous les points et de débloquer ou de relancer sa circulation , on agit également sur tous les organes et les tissus.


Contre-Indications

  • sclérose en plaque
  • épilepsie
  • problèmes cardiaques
  • cancers
  • hypo et hypertension
  • paralysie et antécédent de paralysie
  • parkinson
  • femmes enceintes beaucoup de points sont déconseillés

Indications

Revitaliser et réharmoniser le corps, à faire quand il y a des changements de saison, changements de rythme…
La marmathérapie ne se fait jamais à la première séance, plusieurs abhyangas sont nécessaires pour préparer le corps, commencer à ouvrir les nadis(circuits énergétiques). Seul le thérapeute peut décider si vous êtes prêts à recevoir ce soin.

Déroulement du soin :
Il faut compter 1h30.
Le soin commence par un abhyanga un peu plus court que la normale, puis on traite les points et on refait une harmonisation ensuite.
Il faut prévoir ce soin que si un temps de repos chez soi est possible après, cela peut fatiguer et éventuellemnt faire sortir des émotions.

Tarif : 85€ la séance

Publié dans MARMATHERAPIE, MEDECINES DOUCES | 11 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant