LES BAINS

Posté par eurekasophie le 8 octobre 2008

moticonedanssonbain.gifLes bains constituent l’essentiel du traitement par osmose et qui est l’un des plus actifs de tous. En effet, les principes chimiques qui font toute la vertu des plantes pénètrent rapidement à travers l’épiderme; parfois même, ils atteignent les régions malades bien avant des principes identiques administrés par voie interne. Vous choisirez, dans certaines circonstances, le bain de siège ou le bain complet, pour lesquels il vous faudra prévoir beaucoup d’eau et beaucoup de plante. Mais je préfère, quant à moi, les bains de mains ou de pieds, parce qu’ils sont les plus simples à préparer, et parce que les mains et les pieds sont des parties du corps les plus réceptives.

Pour obtenir un bon bain de pieds ou de mains, vous pouvez faire bouillir directement 2 litres d’eau, la laisser reposer 5 minutes, puis y ajouter la quantité prescrite de plante séchée.

Mais je vous conseille plutôt la prépararation spéciale qui demande un peu plus de temps, mais qui est aussi beaucoup plus efficace.

Commencez par confectionner une préparation de base. Pour cela, faites bouillir un litre d’eau. Laissez-le reposer pendant 5 minutes. Lorsque le liquide est à peine tiède, versez-y la quantité de plante prévue pour 2 litres de bain. Laissez macérer le mélange, à l’abri de la poussière, pendant 4 à 5 heures.

Quand vous êtes prêt à prendre votre bain de pieds ou de mains, faites bouillir 2 litres d’eau; laissez-la reposer 5 minutes; versez-y votre litre de préparation de base. Prenez votre bain. Vous pourrez ensuite conserver cette préparation pendant 8 jours, et vous en servir chaque jour, simplement en la faisant réchauffer(mais pas bouillir), et sans rajouter de plante.

N’utilisez, pour vos bains, aucun récipient de métal, s’il n’est pas émaillé. Le plastique n’est guère recommandé non plus (il vaut mieux que le métal). Le mieux, c’est évidemment une bassine de terre.

Sauf indications contraires, prenez un bain de pieds le matin, à jeun, pendant 8 minutes. Il doit être aussi chaud que possible mais non bouillant.  Et prenez un bain de mains le soir, avant le dîner, également pendant 8 minutes, également le plus chaud possible, et également sans le faire bouillir.

Le mode de préparation type bain de mains et de pieds peut-être  étendu, avec beaucoup de succès, aux lavements et aux douches vaginales.

Publié dans Les bains, Les differentes preparations | 1 Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LA DOUCHE VAGINALE

Posté par eurekasophie le 8 octobre 2008

giffleurs206.gifElle peut constituer, si j’ose ainsi m’exprimer, la plante de salut de toutes les femmes qui souffrent de règles douloureuses, de pertes blanches, etc. Mais comme le lavement, elle est terriblement active; elle exige donc des préparations peu concentrées (infusions, décoctions), ainsi qu’une température douce et égale à celle du corps (37°C.). Deux douches vaginales par jour, en cas d’affection tenace sont un maximum: sinon, les délicats organes féminins risquent de s’irriter et de se surinfecter.

Publié dans La douche vaginale, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LE LAVEMENT

Posté par eurekasophie le 8 octobre 2008

gifetoile2043.gifC’est l’un des modes d’administration les plus actifs que je connaisse. Il convient évidemment en premier lieux aux maladies de l’intestin, aux diarrhées, aux constipation, etc., mais il est également très efficace contre nombres d’affections (troubles circulatoires, troubles de fonctionnement du foie…….). Dans la mesure même où il produit très vite son effet, il est aussi susceptible d’être très rapidement toxique. Aussi faut-il n’employer, si l’on y recourt, que des préparations de plantes peu concentrées (infusions, décoctions). Il ne faut donner, en général, qu’un seul lavement par jour, d’un volume qui n’excède pas un demi-litre,( encore est-ce là un gros lavement), et à la température idéale de 37°C.

Publié dans Le lavement, Les differentes preparations | 1 Commentaire »

LE GARGARISME

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

emoticonequitirelalangue.gif

On peut utiliser, pour les gargarismes (contre tous les maux de bouche et de gorge), les préparations les plus diverses: infusions, décoctions, macérations, etc.  Il faut les prendre chauds ou très chauds, afin d’aiguiser leur efficacité.

Publié dans Le gargarisme, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LE COLLYRE

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

gifattention.jpg Il est destiné aux yeux. Comme ce sont là des organes éminemment fragiles, il doit être absolument préparé avec des plantes très douces( bleuet, souci……..), à des concentrations faibles. Les meilleurs collyres sont des infusions légères, préparées à l’eau bouillie. Lors de l’application , le collyre doit être à peine tiède.

Publié dans Le collyre, Les differentes preparations | 3 Commentaires »

LA COMPRESSE ET LE PANSEMENT

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

gifcoeur.gifLa compresse : elle consiste à imbiber un gros morceau d’ouate, de coton hydrophile ou de flanelle pliée en quatre avec une préparation liquide(décoction, infusion, teinture, etc.), puis à l’appliquer directement sur la zone à traiter, et à la maintenir en place pendant quelques minutes. Le temps d’application ( 5 à 10 minutes) dépend de l’activité de la plante utilisée et de la gravité de l’affection à soigner.

Le pansement: c’est une compresse, préparée avec un produit moins concentré, et qu’on laisse agir lentement. Les premiers pansements (sur une plaie, un ulcère, etc.) doivent être renouvellés toutes les 2 heures environs. Ensuite, on peut les espacer, mais jamais plus de 12 heures.

Publié dans La compresse et le pansement, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LA LOTION

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

gifoblix.gifPourquoi l’intrusion d’ Obélix ? J’ai dit « lotion » , et non pas « potion » …ah mais! Bien je continue, faisant comme s’il n’était pas là…..

La lotion donc: elle se fait avec une infusion, une décoction ou une préparation spéciale, et elle consiste à répandre le liquide actif sur la zone à traiter, puis à masser longuement ladite région atteinte. Lorsque ce massage devient très rapide et très énergique on parle de frictions. Lotions et frictions sont particulièrement précieuses pour le traitement des maladies de la peau et du cuir chevelu.

Publié dans La lotion, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LE CATAPLASME

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

gifchatsouslapluie.gifAvec le cataplasme, nous entrons dans les préparations destinées à l’usage externe. Selon les cas, la plante sera appliquée directement sur la peau, en gros emplâtres, et maintenue pendant quelques minutes grâce à un linge. Elle pourra être aussi enveloppée dans un sac de tissu à mailles fines, avant d’être posée sur la région à traiter. Le choix de l’une ou de l’autre solution dépend de l’agressivité du végétal. S’il est doux, on n’hésitera pas à le faire entrer en contact avec l’épiderme (c’est le cas, par exemple pour le chou). S’il est irritant, acide, s’il a une tendance à provoquer des rougeurs, on freinera son action en protégeant la peau par un linge (il faut prendre cette précaution avec les vrais révulsifs, comme la moutarde).

La température du cataplasme, contrairement à ce que l’on croit trop souvent, ne doit pas être trop élevée: à partir de 50°C , la plupart des plantes perdent leurs propriétés révulsives, rubéfiantes ou adoucissantes. 45 °C paraît constituer la meilleure température. Ne laissez pas vos cataplasmes plus de 5 minutes sur la peau. Mieux vaut plusieurs applications successives, entrecoupées de pauses qu’une très longue application ininterrompue.

Publié dans Le cataplasme, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LA POUDRE

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

gifmarguerite.gifDans certains cas, il peut être intéressant de prendre les médicaments végétaux sous forme de poudre. Pour cela, il faut laisser sécher très longtemps les parties actives, puis les écraser le plus finement possible. On avale la poudre à la petite cuillère, le plus souvent avec du miel. Comme dans le cas de la teinture, les principes actifs se trouvent très concentrés, et il faut veiller à respecter scrupuleusement les doses indiquées.

Publié dans La poudre, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

LA TEINTURE

Posté par eurekasophie le 7 octobre 2008

supertoinettecuisine.gif Elle est d’un maniement  plus délicat, car elle concentre terriblement les principes actifs de la plante. Aussi ne convient-il  de la préparer qu’à partir de végétaux non toxiques. Pour la fabriquer, il faut écraser les plantes(ou les parties de plantes) dans de l’alcool à 90 °, laisser reposer pendant 2 ou 3 jours, et filtrer à travers un linge très fin. Sauf indications contraires, il est plus prudent de réserver la teinture aux cas graves, ou de l’utiliser par voie externe.

Publié dans La teinture, Les differentes preparations | Pas de Commentaire »

12
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant