LE DESMODIUM ….LA PLANTE DU FOIE (1)

Posté par eurekasophie le 5 janvier 2009

desmodium.jpgLE DESMODIUM, LA PLANTE DU FOIE

Cette plante africaine a été rapportée dans les années 1970 par le Dr Pierre Tubéry. Depuis, elle a été utilisée par des dizaines de milliers de personnes qui ont pu se débarrasser des troubles hépatiques les plus graves.

Le cheminement d’une découverte
Tout a commencé vers 1960. À cette époque, le Dr Pierre Tubéry et son épouse le Dr Anne-Marie Tubéry-Crauzes exercent dans un dispensaire au Cameroun. Ils recueillent les témoignages de plusieurs Européens guéris en quelques semaines d’hépatites sévères. Grâce à un infirmier camerounais, ils réussissent à identifier la plante utilisée par les guérisseurs traditionnels : le Desmodium adscendens. De retour en France, avec d’autres scientifiques de la faculté des sciences de Toulouse, ils commencent des recherches botaniques, phytochimiques, toxicologiques et pharmacologiques. D’autres laboratoires en Europe et en Afrique s’y mettent aussi. Ainsi, trois études du Centre International de Toxicologie d’Évreux, montrant une totale absence de toxicité, sont confirmées par des scientifiques de Metz et de Montpellier. L’analyse des principes actifs révèle une concentration d’alcaloïdes (dont l’isovitexine), de saponines, d’antocyanes et de flavonoïdes. En 1994, Olivier Heard, de la faculté de pharmacie de Tours, réussit à expliquer le fonctionnement du Desmodium adscendens qui agit comme protecteur de la cellule hépatique.

Il soigne le foie et de nombreuses affections
En France, la première guérison spectaculaire a été observée en 1973. (…) Rapidement, le remède s’est imposé comme le traitement naturel le plus efficace pour lutter contre les agressions que subit le foie, qu’elles soient virales ou chimiques, notamment suite à une intoxication alcoolique ou médicamenteuse. (…) De nombreux essais cliniques en France, en Italie et au Mali ont confirmé l’action de la plante, non seulement pour les troubles hépatiques, mais aussi pour ses deux autres indications majeures : pendant un traitement de chimiothérapie et en cas d’allergies.

  • La chimiothérapie

Le desmodium sous forme de tisane ou de soluté concentré, permet de mieux supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

  • Les allergies

La tisane de desmonium permet de soulager l’asthme et l’eczéma. L’oedème de Quincke avec récidive peut aussi disparaître.

  • La fibromyalgie

Les fibromyalgiques témoignent d’une amélioration grâce au desmodium, avec une accalmie des spasmes musculaires.

Soyez un consommateur averti

Le desmodium est disponible sous différentes formes et différentes marques dans la plupart des pharmacies, magasins de produits naturels.

Les prix « normaux » sont de 10,50 € les 100 grammes de plante sèche et de 16 € le soluté concentré enflacon de 150 ml . Mais on trouve aussi des sirops liquides à 80 € les 200 ml !!!!!!

Il est difficile de comprendre de tels écarts de pix, quand on sait que le desmodium est une plante très commune !!!!

Autre problème: la faible concentration des gélules. Certains patients se plaignent de l’inefficacité de la plante, mais oublient de faire un calcul évident :

6 gélules de 200 mg de poudre de feuilles correspondent à 1,2 g de desmodium. Or,la dose quotidienne nécessaire en cas de problème hépatique est estimée à au moins 8 g de plante sèche.

Quelle posologie ?

  • Décoction: 1 litre d’eau froide pour 8 à 10 g de plante sèche par jour. Porter à ébullition douce pendant 10 minutes. Boire dans la journée. Pour les troubles hépatiques ou les allergies, il faut suivre ce traitement de 8 jours à plusieurs semaines.

Pour une chimiothérapie, il faut cmmencer 3 jours avant et continuer 7 jours après la chimio.

  • Solution concentrée : 2 à 4 cuillerées à café par jour avec la même durée de traitement que la tisane.
  • Gélules:  Il en existe de toutes sortes à tous les prix. Les laboratoires conseillent de 4 à 8 gélules par jour; en réalité, c’est souvent insuffisant. Il faut donc faire un calcul à partir du poids de plante dans chaque gélule pour atteindre la dose conseillée de 8 à 10 g par jour.

desmodium2.jpg

  • Aucune contre indication

Selon toutes les études, toxicologiques et pharmacologiques, il n’y a pas d’effet secondaire. Selon certains témoignages, certains patients en prennent pendant plus de 6 mois et n’ont observé que des effets positifs. Certaines personnes trouvent la tisane désagréable, d’autres, au contraire, la boivent avec plaisir. A chacun de se faire une idée . Pour adoucir on peut ajouter du miel ou, mieux encore, du sirop de kitul… mais il faut éviter le sucre. On peut associer le desmodium à d’autres plantes hépatiques comme le chardon-marie, ou le romarin. Et, pour drainer le foi, mangez des artichauts, des pissenlits, ou du radis noir.

Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 6 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->
123
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant