AVEC LES PLANTES…..IL Y A TOUJOURS A DIRE .

Posté par eurekasophie le 22 février 2009

phytotherapieplantesmedicinales1.jpg 

 

 

arrireplanplantes1.jpg 

Quelques petites histoires de plantes de bonne santé :

La tortue, après avoir mangé une vipère, avale aussitôt de l’Eupatoire (Eupatorium cannabinum), antidote végétal

Le nom d’Achillée vient de la recommandation d’Aphrodite d’apposer cette plante sur le talon d’Achille blessé par la flèche empoisonnée de Paris (Guerre de Troie)

Les Romains plaçaient de l’Aneth dans les derniers repas des gladiateurs pour son pouvoir stimulant

Au Moyen-Age, les mendiants appliquaient sur leur peau des « renoncules scélérates » pour se faire des ulcères qu’ils soignaient ensuite avec des feuilles de Molène Bouillon Blanc (source : Linné)

L’hysope est l’herbe sainte de la Bible. Elle était utilisée dans l’eau bénite.

Pendant la deuxième Guerre Mondiale, l’essence de lavande était réquisitionnée et envoyée sur le front de Russie comme antiseptique et insecticide.

En 1927, le Docteur Bohn déclarait : « La mélisse améliore les quintes de mauvaise humeur des jeunes filles et des femmes débiles ». Mysoginie mais aussi allusion aux « vapeurs des dames » traitées avec de l’eau de Mélisse sur un sucre.

Quelques recettes :

Contre les pellicules : Infusion de feuilles d’ortie, de persil ou de racines de mauve – deux fois par semaine.

Contre les maux de dents : En attendant d’aller chez le dentiste…mâcher un clou de girofle (anesthésiant naturel et sans danger..mais il faut le vouloir !), sinon prendre une infusion de sauge très concentrée (laisser dans la bouche le plus longtemps possible). Pour les petits : sucer de la racine de guimauve

Arrêter une bronchite : tisane avec coquelicot (20g) marjolaine (50g) hysope (50g) Glechoma ou lierre terrestre (50g) serpolet (60g) véronique (60g) prêle (40g) et réglisse (40g) . On peut aussi utiliser un peu d’eucalyptus, de tussilage et de bougeon de pin

Pour la toux, les tisanes comprenant du serpolet, thym, coquelicot, hysope, mélisse, oranger,bourgeon de pin, guimauve, mauve, marrube blanc sont recommandables

Contre le hoquet, la tisane de d’aneth (1g de graines pour une tasse à café d’eau)

Pour la digestion : une tisane au miel avec dans un litre d’eau chaude une cuillerée de thym ou de cumin (15g) et du miel. En tisane, la menthe est aussi digestive. Associée au tilleul elle facilite le sommeil.

Contre les verrues ou les cors aux pieds : appliquer le suc jaune de la chélidoine. Renouvelez…

Et bien d’autres…..

Mais des tisanes…ce n’est pas toujours notre ‘tasse de thé’, alors il y a aussi les élixirs et les cocktails de santé :

L’élixir d’orange (digestif) : Placer dans un bocal une grosse orange coupée en deux recouverte de 500 à 700g de sucre en poudre. Après 24 heures, verser un litre d’eau de vie et laisser macérer 40 jours. Retirer l’orange sans la presser.

La liqueur d’angélique (digestif): 700g d’angélique fraîche (coupée le matin) pour un litre d’alcool à 60°, 1kg de sucre et 1 litre d’eau. Couper l’angélique en lanières ou en tronçons, ajouter des zestes d’orange et quelques feuilles de menthe. Verser l’alcool et laisser macérer 3 semaines. Filtrer, puis ajouter du sirop de sucre (froid) en faisant fondre du sucre dans l’eau à feu doux pendant 5 mn. Mettre en bouteilles et conserver au frais au moins deux mois avant de consommer

Le vin de mai (contre les maux biliaires et rénaux): Couper 60g de sommités fraîches d’aspérule (Asperula odorata) en fleur en sous-bois en mai. Faire macérer 1/2 heure dans 1 litre de vin blanc bouillant. Ajouter au moins 100g de sucre. Filtrer et corser avec une cuillerée à soupe d’eau de vie. Boire très frais en apéritif. Ce vin devient mousseux s’il est conservé assez longtemps en cave.

Le vermouth à la camomille : 1 litre de vin blanc sec, 32 têtes de camomille, 10g d’écorces d’oranges amères, 1 zeste de citron, 30 morceaux de sucre, 1 verre de rhum blanc et 2 cuillerées à café de thé. Faire macérer pendant 8 jours puis filtrer.

Pour les autres, nous vous laissons à vos habitudes… de la liqueur de framboise, cassis, mûre, à celle de « vieux garçon » , en passant par toutes les recettes de liqueurs de plantes (plantes de maquis, pastis maison, chartreuse maison, hydromel, cidre etc…)… Nous pouvons toutefois encore vous recommander :

La liqueur d’arbouse (digestion): Réputée en Corse – 1kg d’arbouses (hiver) – Bien essuyer puis écraser et faire macérer deux mois dans 1 litre d’eau de vie à 70°. Puis filtrer et sucrer (500g) en délayant le sucre dans l’eau froide. Mélanger le tout. Ajouter un peu de vin rouge si la préparation est trop alcoolisée. Mettre en bouteilles.

Bon, ……..attention tout de même……l’abus d’alcool nuit à la santé……etc..etc..

Publié dans APERITIFS ET DIGESTIFS, SANTE NATURE | 2 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LES TISANES DIGESTIVES

Posté par eurekasophie le 24 janvier 2009

nourriture8.gifQuoique pas très attrayantes, les tisanes facilent la digestion et le sommeil de façon étonnante.

Les thés d’accompagnement

Quand vous mangez chez vous avec l’intention d’être sobre, remplacez l’eau javellisée du robinet par un thé digestif chaud ou glacé. Cela se pratique souvent dans les pays froids et c’est très agréable. Buvez-le de préférence sans sucre et additionné d’un peu de citron.

Vous pouvez utiliser:

  • de la sauge: 2 ou 3 feuilles par tasse en infusion; cela ressemble un peu au thé au jasmin, c’est légèrement amer et stimulant; à boire avec des plats lourds et gras.

  • du fenouil: 1 pincée par tasse en infusion; c’est très rafraîchissant et souverain contre l’aérophagie.

  • du basilic: 1 pincée par tasse en infusion; idéal contre les crampes et les spasmes de l’estomac.

  • du carvi (ou du cumin): 1 pincée par tasse en infusion; très bon pour les estomacs paresseux.

Les tisanes sucrées

Buvez-les après le repas, additionnées d’un peu de sucre ou de miel.

  • Tisane aux écorces de citron (non traités): 1/2 citron par tasse en décoction, ou en macération (12 heures environ). Elle réveille et stimule l’estomac.

  • Tisane au jus de citron: 1 citron pas tasse.

  • Tisane à l’anis vert: 1 pincée par tasse en infusion. C’est très bon pour les estomacs torturés, gonflés, agités.

  • Tisane à la cannelle: 1/2 bâton ou 1 petite cuillerée à café de poudre en infusion. Contre les fermentations intestinales.

  • Tisane à la marjolaine: 1 pincée par tasse en infusion. Idéal pour les digestions difficiles.

  • Camomille romaine: cinq têtes de camomille pour une tasse à thé d’eau bouillante. Couvrez et laissez infuser.

  • Camomille allemande: Dans 1/4 de litre d’eau bouillante, jetez une cuillerée à soupe de fleurs. Couvrez, laissez reposer 15 minutes et buvez une petite tasse plusieurs fois par jour.

  • Angélique: Dans 1/4 de litre d’eau bouillante, versez une cuillerée à café de semences. Couvrez, laissez reposer 15 minutes et buvez-en une petite tasse plusieurs fois dans la journée, surtout si vous avez des crampes d’estomac.

 

Liqueurs

Eau de mélisse

Dans un 1/2 litre d’eau-de-vie, incorporez 50 g de feuilles de mélisse, 15 g de zeste de citron, 10 g de racine d’angélique, 10 g de clous de girofle, 15 g de graines de coriandre et 5 g de cannelle.

Laissez reposer pendant 15 jours dans un lieu sec et à l’abri de la lumière. Remuez régulièrement puis filtrez. Prenez une cuillerée à café de cette eau dès les premiers symptômes de digestion contrariée.

Le vespétro

Une délicieuse liqueur, le « vespétro », ou encore ratafia d’angélique et de coriandre composée qui aide à la fois à mieux digérer et à « chasser les vents ».

Dans 2 litres d’eau-de-vie, ajoutez 60 g de semences d’angélique, 60 g de semences de coriandre, 8 g de semences d’anis et 8 g de semences de fenouil.

Laissez macérer 8 jours à l’abri de la lumière et de l’humidité. Au terme de la semaine, ajoutez 500 g de sucre dissous dans un peu d’eau et laissez de nouveau macérer pendant 2 jours.

Filtrez, conservez dans de petites bouteilles de verre opaque et prenez une cuillerée à soupe de cette liqueur trois fois par jour.

Publié dans LES ENNUIS DIGESTIFS | 3 Commentaires »

LES ENNUIS DIGESTIFS

Posté par eurekasophie le 23 janvier 2009

 

 

 

 

digestion8.jpg 

 

APERITIFS ET LIQUEURS ALCOOLISES

Apéritifs légers

Apéritif rouge au noyer

Ramassez au printemps ou au début de l’été des feuilles de noyer (à défaut, vous pouvez utiliser des noix décortiquées). Faites macérer 1 poignée de feuilles pendant quelques jours dans 1 litre de vin rouge en ajoutant aussi: 10 baies de genièvre, le zeste de 2 oranges non traitées et 100 g de sucre.

Laissez reposer, en remuant régulièrement, puis filtrez et gardez au frais. Corsé, fruité, cet apéritif rouge a une fabuleuse odeur de noix fraîche et ne surcharge pas l’estomac. (Consommez-le dans les 8 jours car il se conserve mal ).

Apéritif blanc au carvi

Dans 1 litre de vin blanc sec, faites macérer: 4 pincées de carvi (ou de cumin) , 4 pincées de graines de fenouil, le zeste de 2 citrons non traités; ajoutez 50 g de sucre et 1 verre d’eau-de-vie. Laissez reposer quelques jours en remuant régulièrement, puis filtrez. Servez bien frais avec des glaçons. Cet apéritif très rafraîchissant est tonique pour l’estomac et un peu diurétique.

Liqueurs digestives

 Liqueur de menthe

C’est un peu le principe de l’alcool de menthe mais en plus parfumé.

Faites macérer pendant 15 jours dans 1 litre d’eau-de-vie 4 poignées de feuilles de menthe sèches, 1 bâton de cannelle, 1 gousse de vanille, 1 pincée de gingembre, 2 clous de girofle, 1/4 de noix de muscade et quelques grains de poivre. Ajoutez 350 g de sucre, laissez reposer, filtrez et savourez…..

Liqueur de cassis

Celle-ci aussi est très bonne, en particulier pour les douleurs d’estomac et les problèmes de régulation intestinale.

Ecrasez 1 kg de baies de cassis dans 1 litre d’eau-de-vie. Ajoutez 300 ou 400 g de sucre selon les goûts, épicez avec un peu de cannelle, de grirofle ou de gingembre. Puis laissez macérer 2 mois environ, en remuant cette mixture violette assez souvent. Filtrez et dégustez.

Anisette

Versez 1/2 verre de graines d’anis vert (herboristeries ou plantez-en dans votre jardin, cela pousse très bien) dans 1 litre d’eau-de-vie en ajoutant 400 g de sucre, quelques grains de genièvre et un peu de cannelle (facultatif). Laissez macérer 1 mois au moins en remuant de temps en temps, puis filtrez et consommez lorsque vous êtes nerveux, quand votre estomac se contracte, ou si vous prévoyez un repas un peu trop copieux.

Bonbons à l’anis

Mélangez dans une poêle 100 g de sucre avec le jus d’1 citron et 1 cuillerée de beurre. Laissez le sirop frémir doucement sur le feu jusqu’à ce qu’il soit sur le point de trourner au jaune clair. A ce moment, ôtez du feu, jetez dedans une bonne poignée de graines d’anis; mélangez, puis versez sur une assiette huilée et découpez en morceaux dès que c’est dur. Pour éviter les découpages difficiles, utilisez des moules à escargots ou à caramel.

Vous pouvez de la même façon faire des bonbons au zeste d’orange et de citron, au miel, à la menthe …

Publié dans APERITIFS ET DIGESTIFS, LES ENNUIS DIGESTIFS, SANTE NATURE | Pas de Commentaire »

LES ENNUIS DIGESTIFS

Posté par eurekasophie le 15 janvier 2009

beaune3.jpgbeaune5.jpgbeaune2.jpg

Les hospices de Beaune en Côte D’Or

Dont j’aurai l’occasion de vous parler un jour

Les lourdeurs d’estomac

On passe parfois beaucoup plus de temps à surveiller une digestion difficile qu’à manger. Gargouillis, ballonnements, gaz et flatulences peuvent durer parfois tout un parès-midi, voire une nuit entière.

Le temps total d’une digestion est de 24 heures en moyenne. Les aliments restent de 2 à 6 heures dans l’estomac où un ferment, la pepsine, commence à dégrader les protéines. Le tout, déjà un peu décomposé, est envoyé dans l’intestin grêle qui met au moins 5 heures, à l’aide de multiples enzymes, pour finir de liquéfier le bol alimentaire, en lui soutirant toutes les substances nécessaires pour le corps. D’autre part, la bile, ce liquide visqueux et amer est secrété par le foie, permet l’absorption des graisses. Enfin, les résidus, après avoir cheminé  dans les 7 mètres de l’intestin grêle, doivent encore séjourner en moyenne 7 à 10 heures dans le gros intestin, fermentent et se dessèchent, avant d’être rejetés. On voit donc que pour un repas d’une heure mal composé ou mal incurgité, on a le temps de souffrir!

Et pourtant, bien souvent, on force ses organes à fonctionner au-delà de leurs possibilités: certains les font travailler à la chaîne (en mangeant et buvant constamment), sans leur laisser une heure de répit; d’autres les surchargent de graisses, que la bile n’arrive plus à absorber, ou encore de décapants (tabac, alcool) qui laissent les muqueuses à vif; beaucoup avalent en même temps que leur steak d’énormes quantités d’air qui provoquent gonflements et balonnements.

Comment calmer tout ce remue-ménage digestif?

APERITIFS NATURES

Au lieu de vous gaver de biscuits et de graines huileuses qui alourdissent déjà l’estomac avant le repas, essayez quelques apéritifs légers et stimulants. Ils ne vous couperont pas la faim mais, au contraire, vous aideront à digérer.

Tout le monde n’est pas capable d’avaler 1 cuillerée à café d’argile dans un verre d’eau à jeun (c’est pourtant souverain contre les aigreurs), mais il y a aussi plus facile et aussi efficace.

Le pamplemousse

en jus, en morceaux présentés dans un mazagran ou une verrine, en quartiers à sucer délicatement. Un cocktail délicieux quand il est bien glacé: un jus de pamplemousse salé, poivré et additionné d’1 cuillerée de hot tomato.

Le citron

certains l’aiment pur, mais il est plus facile à avaler en cocktail.

Sucré: le jus d’1 citron, 1 cuillerée de miel et 1/2 verre de vin blanc ou rouge, ou encore quelques gouttes d’alcool au choix.

Salé: un jus de citron, un jus de tomate frais de préférence, et 1 cuillerée de sel de céleri.

Servez en bâtonnets apéritifs

des  morceaux de fenouil frais, des petites branches de céleri, des quartiers d’orange avec l’écorce (non traitée), des morceaux de carotte, des radis roses ou des morceaux de radis noir, des languettes de chou blanc ou rouge.

Des bouillons de légumes glacés

ils vous serviront facilement d’apéritif en été: bouilllon de céleri, de carotte, de fenouil, de tomate. Filtrez avant de servir et assaisonnez au jus de citron et au tomato ketchup.

La camomille

si vous voulez qu’elle vous aide à digérer , c’est avant le repas qu’il faut la prendre.

En infusion: chaude ou froide, parfumée à l’anis ou à la menthe.

En vin: faites macérer dans 1 l de vin rouge 1 bonne poignée de fleurs ainsi que 50 g de sucre et les zestes de 2 oranges. Attendez 8 jours, puis filtrez et servez bien glacé en apéritif.

LOURD OU DIGESTE ?

Ne mangez pas :

bouton0052.gifDes sauces trop lourdes ou trop épicées, surtout si elles n’ont pas été confectionnées à la maison.

bouton0052.gifDe la viande hachée qui a plus de 2 heures ( c’est un réservoir à microbes redoutables, en particulier des salmonelles). Hachez-la vous-même, ou faites -la hacher devant vous et consommez-la le plus rapidement possible.

bouton0052.gifDes fruits de mer en trop grande quantité. Si vous avez un doute sur leur fraîcheur, arrosez-les de citron: le jus doit faire réagir les mollusques vivants et tuer une bonne partie des microbes. Mais pour un effet bactéricide maximal il faut attendre 10 minutes…..

bouton0052.gifDes charcuteries doteuses.

bouton0052.gifDes pâtisseries qui ont trop attendu.

bouton0052.gifDes pommes  de terre cuites depuis plus de 24 heures (elles deviennent toxiques). De même que les artichauts.

bouton0052.gifCertains aliments particulièrement lourds: les viandes grasses comme le porc, les aliments frits ou en sauce, les volailles, les fruits et les légumes à forte teneur en cellulose.

Mangez:

bouton0052.gifDes aliments très digestes: les oeufs, les viandes rouges maigres, la plupart des poissons cuits au court-bouillon, les soupes et les légumes.

bouton0052.gifDu citron: il stimule l’estomac, aide à l’assimilation grâce à ses nombreux constituants minéraux et réveille le foie. Si vous avez des renvois acides, ne croyez pas que les agrumes comme le citron puissent être nocifs: au contraire, ces fruits acides contiennent des substances minérales basiques (calcium, magnésium, sodium, potassium) très précieuses pour l’organisme.

Cuisez des citrons en quartiers avec vos plats en sauce: ils deviendront plus digestes. Vous pouvez ainsi les faire mijoter avec la blanquette de veau, le pot-au-feu, la paella, le porc, etc.

bouton0052.gifDe l’ananas: il contient un enzyme, la broméline, qui « mange » les protéines et les décompose en éléments beaucoup plus faciles à digérer. Les viandes blanches comme le porc, le veau, la volaille sont  délicieuses cuites avec de l’ananas frais. Avec du crabe en boîte, du céleri rave, du concentré de tomate et de l’ananas frais en cubes, ou bien avec du poulet, du maïs, des poivrons et de l’ananas, vous pouvez compser des salades très rafraîchissantes.

bouton0052.gifDe la tomate: mettez systématiquement des tomates dans vos plats de féculents: elles facilitent la digestion de l’amidon. Si vous avez des problèmes d’élimination, mangez la peau et les graines. La tomate contient de nombreux sels minéraux, c’est le légume basique qui neutralise les acides, donc un aliment équilibrant.

bouton0052.gifDu chou et de la choucroute: ce sont aussi des aliments qui peuvent résoudre vos problèmes digestifs, car ils calment bien les brûlures d’estomac.  N’hésitez pas à manger le chou cru, à la vinaigrette, ou alors faites-le blanchir dans deux eaux avant de le faire braiser doucement, par exemple avec une farce maigre.

bouton0052.gifCondommez également: aubergine, céleri, citrouille,carotte, rhubarbe, radis noir, pomme, raisin, coing, yaourt.

Publié dans FAIT NATURE, LES ENNUIS DIGESTIFS, SANTE NATURE | 4 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant