• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

MASSAGES AUX HUILES ESSENTIELLES

Posté par eurekasophie le 9 décembre 2010

 

 

EN CAS DE TRAITEMENT ANTICANCER 

 

( RADIOTHÉRAPIE ) 

 

 

L’huile essentielle de niaouli est une protectrice cutanée de premier ordre. Elle apaise, calme la douleur, renforce l’immunité locale. Faites appel à ses talents pour mieux supporter vos séances de radiothérapie.

 

 

La radiothérapie est un traitement à base de rayons. Le but est de détruire ou de faire réduire la tumeur. S’ils sont totalement indolores en eux-mêmes, les rayons agressent au passage les tissus sains et provoquent des inflammations douloureuses. Ces dernières finissent généralement par disparaître après plusieurs semaines, mais il n’y a aucune raison de les subir sans réagir. D’autant que, malheureusement, ces douleurs aiguës peuvent céder la place, bien plus tard, à des douleurs chroniques, lorsque le corps ne parvient finalement pas à surmonter cette épreuve, par exemple lorsque des nerfs ont été touchés. Les médecins les appellent des séquelles tardives. Elles sont alors lancinantes, et peuvent apparaître plusieurs mois après la fin du traitement, ce qui les rend d’autant plus déroutantes et pénibles.

 

Le but de l’aromathérapie dans ce cas est simple : limiter au maximum les dégâts sur les cellules saines, en réduisant le risque d’inflammation pendant la période où vous êtes  » sous rayons « .

VOTRE HUILE ESSENTIELLE 

 

                                                                                                                               hebergeur d'image

 

Le niaouli

                                                                             hebergeur d'image

Le millepertuis 

Le niaouli est anti-inflammatoire et empêche ( ou réduit fortement ) les sensations de brûlures. Appliqué dans les heures qui suivent les séances de radiothérapie, il procure un confort et un apaisement immédiat.

 

VOTRE MASSAGE 

 

Appliquez 1 à 2 gouttes pures d’huile essentielle de niaouli directement sur la zone concernée. Si vous avez la peau particulièrement sensible, mélangez votre niaouli dans autant de gouttes d’huile végétale de millepertuis , elle aussi anti-brûlures et antidouleur. Renouvelez l’application 1 à 3 fois dans la journée, selon vos réactions.

ATTENTION !

L’huile essentielle de niaouli ne remplace en aucun cas votre traitement anticancer, quel qu’il soit. Elle aide simplement à apaiser les effets secondaires agressifs pour la peau.

Source  » Belle Santé  » N°130 article de Anne Dufour

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 31 Commentaires »

LA LUXATION ……

Posté par eurekasophie le 6 décembre 2010

 

 

…CONGÉNITALE DE HANCHE

 

3 à 6 nouveau-nés sur mille présentent une luxation congénitale de la hanche, ou dysplasie de hanche, une pathologie dont l’origine exacte demeure inconnue. Le dépistage précoce est essentiel car, en l’absence de traitement, gare à la boiterie, aux douleurs et à l’arthrose précoce de la hanche !

 

L‘image de la bretonne forcément boiteuse a bien vécu. Effet du dépistage précoce et des traitements oblige, rares sont désormais les adultes jeunes, adolescents ou enfants qui souffrent des complications d’une luxation congénitale de hanche ( LCH ) passée inaperçue ou non traitée à la naissance, une maladie dont l’origine demeure encore bien mystérieuse. En effet, le dépistage de la  LCH est devenu obligatoire dans les premiers jours de la vie depuis longtemps. Une pathologie aux conséquences suffisamment graves à l’âge adulte pour qu’on s’y intéresse de façon précoce, et ce d’autant qu’elle concerne beaucoup d’enfants en France.

 

L’ARTHROSE EN BOUT DE COURSE 

 

En cas de diagnostic tardif, la LCH devient plus difficile à soigner  ( la hanche va se déformer durablement, notamment lors de l’apprentissage de la marche ) et peut déboucher sur une boiterie. Chez le grand enfant, une LCH non traitée peut rester longtemps indolore, même en cas de boiterie ( démarche  » en canard » ). Chez l’adulte, la boiterie devient progressivement douloureuse( douleur dans l’aine ). En l’absence de traitement, la LCH évolue vers une arthrose précoce ( coxarthrose ) et donc une raideur de l’articulation. L’aboutissement final de l’évolution de la LCH est donc la pose d’une prothèse de hanche !

 

                                                                                                                   hebergeur d'image

 

LUXATION OU DYSPLASIE ?

 

Plutôt que de LCH, les médecins  emploient parfois le terme de  » dysplasie de hanche « lorsque l’anomalie  » luxante  » de la hanche est présente mais s’avère plus discrète ou difficile à mettre en évidence. Car la luxation de hanche à proprement parler, facilement dépistable à l’examen clinique, correspond déjà à un stade plus important de la pathologie où la tête du fémur est déjà sortie de son emplacement habituel, à savoir sous le cotyle, le » toit  » de l’articulation de la hanche. D’ailleurs , les médecins parlent souvent de  » défaut de couverture  » de la tête fémorale par le cotyle.

 

DÉPISTAGE PRÉCOCE …

L’examen clinique dans les 48 premières heures après la naissance est essentiel. En cas de normalité, il doit être réitéré avant l’âge d’un mois. Le médecin va rechercher un  » ressaut  » au niveau d’une hanche ( les deux sont testées car la LCH est souvent bilatérale ) en manipulant l’articulation. C’est la manipulation dite  » d’Ortolani » . Elle témoigne d’une tendance de la hanche à se luxer facilement . Les médecins parlent donc de hanche  » luxable « . Parfois, un simple coup d’oeil permet déjà de repérer des signes d’une LCH avérée: fesse  » gonflée « , raccourcissement du membre concerné.

 

… ET EXAMENS DE CONFIRMATION 

Pratiquée dans les 8 à 10 jours après la naissance, l’échographie est un examen indispensable au diagnostic de LCH en cas de doute à l’examen clinique. La radiographie n’est pas utile dans le premier mois du fait d’un risque de méconnaître une authentique LCH. En effet, à cet âge là, la tête fémorale et le rebord du cotyle sont transparents aux rayons X. Rappelons que le noyau osseux de la tête du fémur n’apparaît que vers le 4 ème mois.

 

DU COUSSIN CHEZ LE NOUVEAU-NÉ …

 

                                                                                                                        hebergeur d'image

 

Le coussin de Becker, ou  » culotte d’abduction « , est le traitement le plus fréquemment prescrit par les médecins. Ce coussin en matière plastique recouvert d’une couche est placé entre les cuisses. Il permet de repositionner durablement la tête du fémur sous le cotyle. On le pose pour une durée de 4 mois. D’autres, en revanche, préfèrent utiliser un harnais.

 

… À L’INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ L’ADULTE 

 

Plusieurs techniques sont possibles. Tout dépend de l’âge du patient, de la gêne occasionnée ( douleur, handicap…) et de la sévérité de l’atteinte :

◊  Les interventions qui visent à redonner à la hanche une anatomie fonctionnelle acceptable en agissant soit sur le fémur ( ostéotomie ) soit sur le cotyle ( butée ) voire sur les deux . Plusieurs interventions peuvent être nécessaires .

  La prothèse de la hanche, chez la personne âgée surtout, lorsque tous les traitements ont échoué ou lorsqu’il existe une coxarthrose douloureuse.

 

UN TRAITEMENT À LA CARTE À LA NAISSANCE 

 

Le traitement dépend de la lésion exacte, dépistée par l’examen clinique ou les examens complémentaires. 3 situations peuvent être observées à la naissance :

  L’enfant paraît normal mais il s’agit d’un nouveau-né à risque ( voir ci-dessous ). Le coussin n’est pas indispensable mais une grande prudence et une surveillance s’imposent ( bilan échographie et/ou radiographique indispensable).

  L’enfant présente déjà une luxation. La réduction de la hanche ( repositionnement ) est pratiquée immédiatement . Un coussin d’abduction est posé par le praticien.

  La manoeuvre d’Ortolani retrouve un ressaut. La hanche est donc instable et nécessite la pose d’un coussin d’abduction ou d’un langeage approprié.

 

ENFANTS À RISQUE 

  Fille ( 7 filles pour un garçon )

  Origine bretonne, vendéenne ou auvergnate

  Parents touchés eux-mêmes par une LCH

  Accouchement par le siège

♦  Gémellité

  Gros poids de naissance

  Enfant dormant toujours la tête du même côté ( hanche saine ). Une position qui favorise la luxation de la hanche située de l’autre côté.

 Source  » Belle Santé  » N°130 article de Daniel Gloaguen 

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 20 Commentaires »

VAINCRE LE HOQUET

Posté par eurekasophie le 2 décembre 2010

 

 

 

Avec l’acupression du visage et

 

la réflexologie plantaire 

 

 

 

 

 

acupression2.jpg

 

Acupression du visage 

 

Dès le début du hoquet, stimulez les points suivants: 

1)    Massez verticalement le point juste sous le nez entre les narines. ( point 3 ) Attention, ce point est déconseillé en cas d’hypertension ou si vous êtes enceinte. 

2)   Stimulez ensuite le point situé entre les deux sourcils. ( point qui se situe entre les points 6 ) Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypotension ! 

3)   Sur la joue gauche, massez le point situé à hauteur de la base du nez dans l’alignement vertical de la pupille. ( point légèrement en-dessous du point 4 ) 

4)   Pressez les points dans le creux des ailes du nez, au-dessus des narines ( point 5 ) ou pour plus de facilité, frictionnez de haut en bas toute la zone le long des ailes du nez .

5)   Terminez votre séance d’acupression en massant les points situés dans le creux devant les oreilles ( point 8). 

 

 

 

Réflexologie plantaire 

 

 

reflex.gif

 

6)   Travaillez la zone du plexus solaire dans le creux de la plante du pied, sous les orteils centraux ( voir schéma ) .

7)   Massez ensuite la zone-réflexe des poumons, sur le coussinet de la plante des pieds sous les trois orteils centraux ( voir schéma ).

8)   Dans un mouvement de reptation, stimulez toute la bande réflexe de l’oesophage dans le prolongement de l’articulation entre le gros orteil et le suivant, tant sur la plante du pied que sur le dessus du pied ( voir schéma ).

9)    Massez ensuite de manière rotative la zone réflexe de l’estomac, sur la plante du pied, en dessous du coussinet du gros orteil ( voir schéma ).

10 et 11)   Continuez par la zone du colon ( voir schéma ) , qui forme un arc de cercle dans le creux du pied et celle de l’intestin grêle à l’intérieur de l’arc de cercle formé par le côlon ( voir schéma ).

12)   Terminez par la zone réflexe du coeur qui se trouve sur la plante du pied gauche, au niveau du premier tiers de la plante du pied en partant de la base des orteils dans l’alignement du deuxième orteil ( côté petit orteil ) ( voir schéma ).

Source  » Belle Santé  » N° 130 article de Murielle Toussaint 

Publié dans ACUPRESSION-REFLEXOLOGIE | 12 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant