• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

PREMENOPAUSE

Posté par eurekasophie le 26 septembre 2010

 

 

Sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, règles irrégulières et souvent

 

très abondantes ( et douloureuses ),  sautes d’humeur, troubles du sommeil ,

 

prise de poids, libido problématique, peau et cheveux qui  » changent « ,  crampes………….

 

voici quelques-unes des réjouissances possibles durant 

 

la préménopause.

 

On parle beaucoup de la ménopause, moment de la cessation totale des règles,mais peu de toute la période d’avant,parfois fort longue 

( 5 à 10 ans ! ) : la préménopause. L’anarchie hormonale y est pourtant à son comble , les ovaires fabriquant petit à petit, à leur rythme, moins d’oestrogènes . Les perturbations de la vie quotidienne sont d’autant plus difficiles à supporter que les médecins hésitent à proposer un traitement quel qu’il soit, puisque les hormones de Madame sont instables. Drôle de période, où les ovaires fonctionnent encore mais au ralenti: difficile de prescrire des hormones, fussent-elles d’origine naturelle, puisqu’elles risquent de se rajouter aux vôtres, sécrétées en  » pointillés  » par votre corps. Une fois encore, les huiles essentielles peuvent vous aider à passer le cap en douceur. Elles n’ont pas la prétention de remplacer un quelconque traitement substitutif, ni à réguler comme par magie des hormones capricieuses; mais elles possèdent de véritables propriétés hormonales aidant à atténuer les symptômes et à gommer les sautes d’humeur.

 

VOS HUILES ESSENTIELLES 

 

hebergeur d'image

La sauge sclarée est l’huile essentielle idéale durant toute cette période délicate. Elle aide à régulariser les règles et atténue les brusques  » hauts et bas  » des hormones.

Attention ! Ne la confondez pas avec la sauge officinale ( de toute façon délivrée uniquement sur ordonnance ou dans une préparation  magistrale réalisée par votre pharmacien ). Cette autre sauge est également intéressante , mais plus délicate à utiliser en l’absence de conseils personnalisés d’un  spécialiste en aromathérapie.

 

 

hebergeur d'image

La marjolaine est hautement anti-stress et anti-déprime. Des propriétés intéressantes pour chasser les idées noires, spécialement durant le syndrome prémenstruel( particulièrement long et pénible chez certaines femmes en préménopause.

 

PREMENOPAUSE dans PRENDRE SOIN DE SOIhebergeur d'image

L’ylang-ylang aide à retrouver le désir, l’envie, et même à le concrétiser. Oui, c’est une huile essentielle aphrodisiaque ! 

 

VOTRE MASSAGE 

 

Règles irrégulières

Appliquez 2 gouttes pures de sauge sclarée sur le bas-ventre ou le bas du dos. Massez lentement. Recommencez 3 fois par jour, en période de 2 mois. Arrêtez 1 semaine, puis recommencez si nécessaire.

                                                                                                                          hebergeur d'image

Humeur irrégulière 

Appliquez 2 gouttes pures de marjolaines sur le plexus solaire. Renouvelez 3 fois par jour, sans limitation de temps.

 

Libido perturbée 

Appliquez 2 gouttes pures de ylang-ylang en bas de la colonne vertébrale. Renouvelez 2 fois par jour, pendant 10 jours.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 13 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

L’HUILE D’ARGAN

Posté par eurekasophie le 24 septembre 2010

 

 

 

Sur la peau comme dans l’assiette 

 

 

L’huile d’argan provient d’un arbre qui pousse à l’état sauvage dans le sud-ouest du Maroc. Utilisée par les populations autochtones tant dans les soins de la peau que dans l’alimentation ou la médecine traditionnelle, l’huile d’argan a bien des vertus qui méritent que l’on s’y attarde.

 

 

                                                                                    hebergeur d'image

 

 

                                                                            hebergeur d'image

 

L’arganier est un arbre épineux qui a une très longue histoire. Il existe en effet depuis 80 millions d’années environ ! Il pousse sous le climat chaud de l’Afrique du Nord et résiste particulièrement bien à la sécheresse . Ses racines de 30 mètres de profondeur sont à même d’aller chercher l’eau profondément dans le sol.Son feuillage persiste engénéral toute l’année mais, en cas de longues périodes de sécheresse,il  » se débarrasse  » de ses feuilles afin de se protéger de la déshydratation. Lorsque la pluie réapparaît, il semble revenir à la vie et ses feuilles recommencent à pousser.

Les chèvres l’affectionnent à un point tel qu’on le surnomme  » l’arbre à chèvres « .

Le terme  » Argan  » proviendrait, quant à lui, du nom d’un village berbère du nord-est d’Agadir : Argana

Dans l’arganier, rien ne se perd ! Son bois sert de combustible, ses feuilles et ses fruits de nourriture pour les chèvres et son noyau à la confection de la précieuse huile. Par ailleurs, dans cette région où les arbres sont rares, l’arganier sert de rempart contre l’inquiétante avancée du désert.

Ses fruits ressemblent à de gosses olives et c’est de leur noyau qu’on extrait les amandons qui serviront à la fabrication de l’huile d’argan.

Si je vous dis que pour obtenir un litre d’huile d’argan, il faut les fruits de 7 arganiers, environ 100 kilos de fruits, vous comprendrez pourquoi cette huile est précieuse et très chère. On l’appelle d’ailleurs aussi  » l’or vert du Maroc  » .

Mais si elle a été baptisée ainsi, ce n’est pas seulement en raison de sa valeur marchande. C’est aussi en raison de sa valeur économique et sociale pour la population locale. L’or vert du Maroc, en effet, fait vivre à peu près trois millions de personnes dans le sud du pays, surtout des femmes. De nombreuses coopératives ont été créées par des femmes. Et certaines d’entre elles ne se contentent pas de les gérer sur le plan purement commercial mais veillent en outre à l’alphabétisation de leurs employées, ce qui contribue aussi indirectement au développement de la région. Tout le travail se fait à la main. Les fruits sont récoltés à terre de juin à août.Ils sont ensuite mis à sécher au soleil pendant plusieurs semaines. Après, les femmes retirent la pulpe et cassent les noix qui se trouvent à l’intérieur pour récolter les amandons. C’est un travail difficile car les noix d’arganier sont particulièrement résistantes. Après broyage des amandons à la meule de pierre, on obtient une pâte que les femmes vont malaxer longuement en y ajoutant régulièrement de l’eau jusqu’à ce que la précieuse huile se sépare de la pâte.

Vous vous en doutez, avec ses nombreues propriétés, l’huile d’argan est convoitée par des entreprises du monde entier qui ont bien compris l’immense potentiel économique de ce petit fruit du désert.

Rançon du succès, la surexploitation menace et risquerait de faire disparaître cet arbre merveilleux qui a pourtant survécu des millions  d’années. Une exploitation respectueuse et raisonnée est donc absolument nécessaire.

Pour protéger cet arbre, une arganeraie de 830 000 hectares entre Agadir et Assaouira a d’ailleurs obtenu de l’Unesco, depuis 1998, le statut de « réserve de la biosphère « .

 

                                                                                                          hebergeur d'image hebergeur d'image

 

 

L’huile d’argan et la santé

 

L’huile d’argan est un formidable  allié de votre santé et de votre beauté. Bien équilibrée en acides gras essentiels, elle est riche en acide oléique ( comme l’olive ) et en acide linoléique , appelés omégas 9 et 6.Elle est particulièrement concentrée en vitamine E.

 

Bien entendu, vous choisirez toujours une huile extra vierge, 100 % pure et naturelle et pressée à froid de la manière la plus artisanale possible. Elle conserve ainsi intactes toutes ses propriétés. Ne choisissez pas non plus votre huile au hasard. Regardez-la, humez-la. Elle doit être jaune pâle et quasiment inodore.

Maintenant que vous savez comment la choisir, vous allez voir que votre huile d’argan est une fantastique huile polyvalente. A elle seule, elle pourrait remplacer la quasi-totalité de vos produits de beauté et tenir une place de choix dans votre assiette. Quoi de plus pratique et écologique !


 

decopunaise1.gifL’huile d’argan a une action régulatrice sur le cholestérol en diminuant le taux de  » mauvais  » cholestérol et en augmentant le  » bon « . Elle réduit également l’hypertension et sa consommation régulière pourrait carrément réduire de 50 % votre risque de développer de l’hypertension.

 

decopunaise1.gifCette huile de santé améliore aussi le fonctionnement du foie , ce précieux organe souvent malmené par nos mauvaises habitudes.

 

decopunaise1.gifElle lutte contre les radicaux libres grâce à sa haute teneur en vitamine E. Cette action s’exerce tant en consommation interne qu’en application sur la peau.

 

decopunaise1.gifL’huile d’argan protège le système cardio-vasculaire et prévient le dépôt de plaques d’athérome dans les artères.

 

decopunaise1.gifElle est une véritable bénédiction pour la peau. Elle ne se contente pas de la protéger contre les agressions extérieures et les rayons du soleil. Grâce au bêta-carotène qu’elle contient, elle accélère et prolonge le bronzage, une qualité bien séduisante en période de vacances, ne trouvez-vous pas ! Et mieux encore, elle répare et régénère la peau, notamment en cas de dermatoses ou de brûlures, en raison de la présence d’un sténol : le schotténol. Au Maroc, elle est même utilisée en traitement naturel contre le psoriasis.

Elle fait merveille sur les peaux sèches, fragiles, dévitalisées. Elle les hydrate, les nourrit, les protège du vieillissement, leur redonne élasticité et souplesse et favorise le renouvellement des cellules. Sur votre peau, elle fera une excellente crème de nuit. Vous pouvez l’utiliser pure ou y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles adaptées à votre type de peau. Elle aide en outre à faire disparaître progressivement les cicatrices et la taches brunes. Et elle prévient même les vergetures. Que de vertus dans un petit flacon, n’est-ce-pas !

 

decopunaise1.gifL’huile d’argan est aussi l’amie des ongles et des cheveux. Elle soigne et nourrit les ongles et le cuir chevelu et redonne du tonus aux cheveux secs et fragilisés.

Pour fortifier vos ongles, massez-les avec de l’huile d’argan additionnée de quelques gouttes de jus de citron. Quant à vos cheveux, un  masque composé d’huile d’argan mélangée à du jaune d’oeuf leur rendra toute leur brillance.

 

decopunaise1.gifL’huile d’argan viendra aussi à votre secours si vous avez les lèvres gercées. Mélangée à du miel, par exemple, elle remplacera avantageusement votre baume pour les lèvres

 

decopunaise1.gifEn massage, elle soulage les rhumatismes et l’arthrose. Et si vous éprouvez des douleurs musculaires, elle vous fera également beaucoup de bien.

 

L’huile d’argan et l’alimentation

 

                                                                           hebergeur d'image

Au Maroc, l’huile d’argan a aussi une place de choix dans l’assiette. Elle est utilisée dans les salades, les semoules, les couscous, les tajines, avec les légumes grillés, etc… Faites donc de même. Agrémentez-en vos salades, par exemple. Vous leur donnerez ainsi un parfum de soleil et vous bénéficierez des bienfaits de l’or du Maroc

Vous le constatez, l’huile d’argan peut vous rendre de nombreux services, mais gardez à l’esprit que, comme toute denrée précieuse, elle est à consommer avec respect et parcimonie.

 

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 11 Commentaires »

LA RENTREE

Posté par eurekasophie le 21 septembre 2010

 

 

Petits bobos de la rentrée 

 

 

Le retour des activités et leurs dangers !

 

 

Pour la majorité d’entre nous, la rentrée est synonyme de reprise de l’activité professionnelle. D’autres vont en profiter pour continuer leur activité sportive ou se ( re) mettre au sport.Certains, enfin, vont se plonger dans leur jardin pour les travaux d’automne.

 

Finies la plage et les soirées barbecue entre amis ! La vie  » normale  » va reprendre son cours et avec elle, l’activité professionnelle , sportive ou de loisir ( bricolage, jardinage ….). Dans tous les cas, des répétitions de gestes ou de mouvements en perspective qui risquent de saisir vos muscles, tendons et articulations  » endormis  » ( et reposés ) par quelques semaines de vacances. Car reprendre une activité physique après une période d’arrêt expose aux blessures, qu’il s’agisse de troubles musculo-squelettiques professionnels ( TMS ), de tendinites sportive ( tendinite d’Achille, du genou, du coude….) et autres blessures musculaires ( claquage, élongation…), si l’on ne respecte pas quelques règles de précaution.

 

Les conséquences de l’inactivité 

 

Passer de l’inactivité, régénératrice certes, à une activité physique ne plaît jamais à l’organisme, reposé,mais pas encore préparé à l’effort. Car, lors d’un arrêt, les muscles  » fondent  » à vitesse grand V. L’effet est notable après une dizaine de jours. Sans parler de la perte de tonicité qui va de pair. Les articulations, elles, s’ankylosent et perdent de leur souplesse. Les tendons et ligaments sont comme  » rétractés  » par le manque de sollicitations et ne permettent plus à l’articulation de travailler sur de larges amplitudes. Côté os, toute activité répétitive inhabituelle, brutale ou trop intense fait craindre une fracture de fatigue ( marche à pied dans le cadre du travail ou dans les sports de course ) notamment au niveau des os du pied. Enfin, nombreux sont ceux qui ont pris quelques kilos pendant les vacances…….Un excès de poids que le dos ( lombalgie, tensions au niveau des reins ) et les articulations ( surcharge articulaire ) risquent de ne pas apprécier.

 

Reprendre en douceur

La sanction d’une reprise professionnelle ou sportive trop rapide est toujours la même : courbatures, sensation de ne pas avoir de force, douleurs articulaires, voire tendinites.  Pour reprendre une activité sans risque, il faut donc amener progressivement l’appareil locomoteur à accepter de nouveaux efforts ou, plus exactement, à lui faire retrouver les  » sensations  » perdues. En matière d’activité professionnelle et si vous en avez la possibilité, travaillez au début  » à l’économie  » en évitant la répétition de mouvements trop intenses.

 

S’échauffer

Quelle que soit l’activité, échauffez-vous avant, en faisant travailler vos articulations et vos tendons quelques minutes avant l’activité.Les craquements ne sont pas dangereux en l’absence de douleur, dès lors que les amplitudes sont modérées et les mouvements bien contrôlés. Bannissez tous les mouvements rapides et / ou désordonnés.

 

point21.gif Pour les épaules, quelques moulinets lents, bras tendus, d’amplitude modérée et progressivement croissante, vont réveiller vos articulations. Une préparation importante pour ceux qui travaillent souvent bras levés.

 

point21.gif Pour les coudes et les poignets, quelques rotations vont redonner de l’amplitude et préparer vos articulations. Les craquements sont fréquents.

 

point21.gif Pour les cuisses, les jambes et les genoux, faites quelques accroupissements en douceur, en contrôlant bien la descente.

 

point21.gif Dans le même esprit, travaillez votre colonne cervicale en remuant doucement la tête dans toutes les positions. Augmentez les amplitudes progressivement.

 

point21.gif Pour le dos, quelques flexions prudentes en avant et rotations sur les côtés, mains sur les hanches, vont réveiller votre colonne vertébrale ankylosée.

 

Les petits plus 

point21.gif Soignez votre alimentation. Une alimentation pauvre en anti-oxydants expose aux blessures musculaires, osseuses ou tendineuses, surtout en cas d’activité intensive.Une bonne raison pour consommer des aliments riches en zinc ( huîtres, germes de blé, boeuf, foie, cacao, crabe, dinde……) , en sélénium ( viande, poisson, volaille, foie, céréales complètes….) et en cuivre ( abats, fruits de mer, noix, céréales, laitages…..).

 

point21.gif Buvez plus. Une hydratation insuffisante est une porte d’entrée pour les tendinites, les blessures musculaires et autres fractures de stress. Un bon indice pour savoir si êtes correctement hydraté est d’observer vos urines : elles doivent toujours être claires.

 

point21.gif Protégez-vous du froid et de l’humidité. Le froid et l’humidité fragilisent vos muscles et vos tendons, notamment les cuisses ( claquage des ischio-jambiers à l’arrière des cuisses), les adducteurs ( à l’aine ), les genoux ( tendinite rotulienne ), le tendon d’Achille ( tendinite ). En cas d’activité à l’extérieur, couvrez-vous bien !

 

Sport

Quel que soit le sport, le maître mot de la reprise est la progressivité ! Reprenez votre entraînement sur des bases modestes, en intensité comme en durée lors des premières séances. Privilégiez l’endurance. Il s’agit plus de séances de décrassage que d’un entraînement à proprement parler. La forme ne va pas tarder à revenir. Augmentez progressivement l’intensité et la durée de vos séances pour retrouver vos  » allures de croisière  » au bout de 1 à 2 mois, période nécessaire pour atteindre à nouveau le niveau de performance antérieur après un mois d’arrêt.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 1 Commentaire »

AQUARUNNING :

Posté par eurekasophie le 20 septembre 2010

 

                                                                                                                                 hebergeur d image

 

 

Courir dans l’eau,

 

ça fait les biscotteaux !

 

 

 

                                                                                                           hebergeur d image

Courir dans l’eau…….c’est rigolo ! L’aquarunning est une activité ludique et agréable, comme tous ces sports que l’on pratique dans l’eau ( aquastretching, aquabiking, aquaboxing, aquastep….)

En maillot de bain,chaussé de chaussons en caoutchouc pour protéger la plante des pieds, on court, glisse, marche sur un tapis constitué de dizaines de 308 petites  » billes  » qui roulent ( d’où les chaussons ). Le prof fait gigoter d’avant en arrière, d’arrière en avant pendant toute la séance, modifie le rythme, le mouvement, etc. Tout cela en musique, en groupe, dans une eau à plus de 30 ° C. Le but : pratiquer une activité réellement dynamique dans l’eau, profiter des bienfaits de l’hydromassage et soulager les articulations. En effet, l’eau masse les membres inférieurs à chaque mouvement, allégeant les jambes et l’ensemble de la silhouette. Et comme c’est dans l’eau, aucun risque de traumatisme ni de douleur ! Bilan : des fesses plus fermes, des jambes sculptées, des calories qui s’envolent, le coeur et les poumons qui travaillent, le squelette qui se renforce en douceur. 

L’aquarunning est vraiment accessible à tous, et à tous niveaux. Dans un genre proche, l’aquajogging lui se pratique sans tapis et ressemble plus à une séance combinée d’aquagym et de natation. Plus sportif. Pour conclure, si vous êtes au bord de la mer ou à la piscine, rien ne vous empêche de courir et de sautiller dans l’eau aussi……C’est gratuit, mais on s’ennuie vite et il fait rarement 30 °C…. ! 

Où pratiquer ? 

24 centres Récréa agréés en France ( Normandie, Bretagne, Centre, Nord Pas de Calais, Pays de Loire…..Voir : www.recrea.fr ) dont le CEntre aquatique Bois-Colombes , 

Tél. 01 46 49 87 70 . www.cabc.fr et le Centre Aquavexin, tel . 03 44 22 06 44 . www.aquavexin.fr

Combien ça coûte ? 

10 € environ pour tester 1 séance. Tarifs dégressifs à l’abonnement. Les cours sont pris d’assaut à l’heure du déjeuner, mais essayez quand même.

 

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 4 Commentaires »

LA VITAMINE D……………

Posté par eurekasophie le 17 septembre 2010

 

Plus de vitamine D ,

 

moins d’Alzheimer et de Parkinson

 

 

La vitamine D fait encore parler d’elle, elle n’en finit plus de dévoiler ses bienfaits : elle protégerait des fractures, des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers, du diabète, de la dépression……Et, tout récemment de nouvelles études montrent qu’elle jouerait aussi un rôle contre Alzheimer et Parkinson.  La première de ces études a permis d’étudier le lien entre déclin cognitif et taux sanguin de vitamine D chez 858 Italiens de plus de 65 ans. Après un suivi de leurs performances intellectuelles pendant 6 ans, on a constaté que ceux qui avaient un déficit sévère en vitamine D avaient 1,6 fois plus de risques de voir leur score aux tests baisser…… L’autre étude, réalisée par des chercheurs finlandais, a permis de mesurer les liens entre niveau de vitamine D et maladie de Parkinson. Les 3 000 participants à cette étude ont été recrutés dans les années 1970 ; ils avaient à l’époque entre 50 et 79 ans et aucun ne souffrait de la maladie de Parkinson. A la fin de l’étude, indépendamment des autres facteurs, le nombre de patients ayant déclaré un Parkinson était trois fois plus élevé dans le groupe avec les taux sanguins les plus bas de vitamine D que dans celui avec le taux le plus élevé.

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 2 Commentaires »

SOULAGER LA FATIGUE …..

Posté par eurekasophie le 15 septembre 2010

 

 

…………avec l’acupression

 

 

 

 

Acupression du visage 

 

 

 

reflexologievisage2.jpg

Schéma 1

 

 

reflexologievisage1.jpg

 

Schéma 2

 

 

acupression2.jpg

 

Schéma 3

1 ) Massez avec une pointe arrondie dans un mouvement de ponçage le point qui se trouve au centre de l’arête du nez, dans un petit creux. Ce point agit aussi bien en cas de fatigue physique que nerveuse. Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypertension, car il fait monter la tension.

2 ) Massez doucement les points de part et d’autre de la ligne inférieure des lèvres, dans l’alignement vertical de la pupille. Ils ont un effet tonifiant sur l’organisme. Attention, ne stimulez pas non plus ces points si vous souffrez d’hypertension.

3 ) Appuyez sur les sillons naso-géniens, à mi-distance entre la bouche et la base du nez, dans l’alignement vertical des commissures des lèvres ( point 13 sur schéma 1 ).

4 ) Massez verticalement le point juste sous le nez entre les narines. ( point 3 sur schéma 3 ) Attention, ce point est déconseillé en cas d’hypertension ou si vous êtes enceinte.

5 ) Massez le point juste en dessous du creux du menton. Vous y gagnerez de l’énergie. ( point 2 sur schéma 3 ) 

6 ) Stimulez ensuite le point situé entre les deux sourcils. Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypertension ! ( point 5 sur schéma 2 ).

7 ) Le point suivant se trouve sur l’arête du nez au niveau des creux des narines.

8 ) Stimulez le point qui se trouve sur la joue droite, à hauteur de la base du nez, dans l’alignement vertical de la pupille. Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypertension. ( Point 1 sur schéma 3 )

9 ) Massez les points en dessous des tempes, de part et d’autre du visage, au niveau de l’os de la pommette ( point 1 sur schéma 2 ). Pour éviter la difficulté à localiser précisément ces points, le plus simple consiste à masser horizontalement toute la zone allant des ailes du nez à ce point.

10 ) Pressez le point situé en plein milieu du front ( point 10 sur schéma 2 ).

11 ) Stimulez le point situé sur la ligne médiane du front, au niveau du premier quart de celui-ci en partant du point entre les deux sourcils. ( point 19 sur schéma 1 ).

12 ) Pour reprendre des force, massez horizontalement, dans un mouvement de balayage, les points situés au dessus de l’arc des sourcils ( au niveau du bord extérieur de l’iris ), à mi-hauteur du front. ( point 7 schéma 3 ).

13 ) Appuyez dans le creux du menton, à hauteur du centre de la lèvre inférieure. ( point 8 sur schéma 2 ).

14 ) Terminez votre séance d’acupression en massant les points situés dans les creux devant les oreilles.

 

Acupression du corps 

15 ) Tout en respirant calmement par le ventre, pressez de manière appuyée le point qui se trouve à 2 travers de doigts sous le centre du nombril.

 

nombril1.jpg

16 ) Sur la jambe, pressez le point situé à 3 travers de doigts sous la pointe de la rotule et à 1 travers de doigt du côté extérieur du tibia.

acupressionjambe.jpg

REMARQUES

decopunaise1.gifSur le corps, les pressions s’effectuent avec l’extrémité de l’index ou du pouce et doivent durer minimum 5 à 10 secondes chacune. Travaillez par pression et rotation. Il ne faut jamais masser des varices, phlébites, des zones enflammées ou gonflées, une peau irritée, des zones fracturées, ni une personne cardiaque, fiévreuse ou souffrant d’une maladie infectieuse.

decopunaise1.gifSur le visage, frictionnez ou tapotez les points avec le bout des doigts, ou encore avec l’articulation du pouce replié ou appuyez avec la pointe d’un crayon souple ou d’un stylo-bille ( sans encre ).

decopunaise1.gifSi votre objectif est de détendre, massez du haut vers le bas. Si à l’inverse, votre but est de tonifier, massez du bas vers le haut. Dans la majorité des cas, 2 à 5 minutes de massage sont suffisantes. Vous pouvez, si nécessaire, répéter ces séances 2 à 3 fois par jour.

 

acupressionchinoise.jpg

Publié dans ACUPRESSION-REFLEXOLOGIE | 7 Commentaires »

J’AI DESCENDU DANS MON JARDIN………….

Posté par eurekasophie le 14 septembre 2010

 

 

avec aux lèvres, les paroles de la chanson populaire d’Anne de Bretagne.

Rappelez-vous:  » ……L’on vit trois beaux capitaines, avec des sabots….Offrir à leur souveraine….Un joli pied de verveine…S’il fleurit, tu seras reine….Elle a fleuri, la verveine…..Anne de France fut reine….. » . Herbe dédiée à Vénus, déesse de l’amour, tu m’inspires maints souvenirs, et du fond de mes abysses, bien des poèmes rejaillissent. Ecoute plutôt ! 

 

 » Sous ces arbres chéris, où j’allais à mon tour

- Pour cueillir, en passant, seul, un brin de verveine,

- Sous ces arbres charmants où votre fraîche haleine

-disputait au printemps tous les parfums du jour…. »

Une promenade au jardin des plantes, de A. de Musset.

 

 

 

 

LA VERVEINE OFFICINALE

 

 

                                                                                                             hebergeur d image

Nom commun : herbe sacrée, herbe de sang, herbe aux sorciers, guérit-tout

Genre et espèce : Verbena officinalis

Famille : VERBENACEAE: plantes herbacées ou arbustes; feuilles opposées; petites fleurs;800 espèces

Origine : Europe, Asie, Afrique du Nord

Hauteur : 30 à 75 cm.

 

jardinfleur.jpg La corolle est constituée de cinq pétales soudées à la base en un petit tube. La fleur s’étale ensuite en deux lèvres peu marquées, la supérieure composée de deux lobes et l’inférieure de trois lobes.Chaque fleur possède à son aisselle une petite bractée, petite feuille propre à l’inflorescence. Les fleurs se disposent en épi, grappe dont les fleurs sont sessiles ( insérées directement sur un rameau, sans petite  » queue « ). Les fleurs s’épanouissent de juin à octobre, la floraison débutant à la base de l’épi pour arriver progressivement jusqu’à son sommet.

jardinfleur.jpg La verveine officinale ne doit pas être confondue avec la verveine citronnelle ( lippia triphylla ) fortement aromatique et aux principes actifs différents. La verveine officinale, amère et très riche en tanins, a des propriétés toniques, fébrifuges et astringentes. Excellente pour le foie, elle équilibrerait également le taux d’oestrogène et de progestérone chez la femme.

Publié dans INFO....SANTE | Pas de Commentaire »

DIETETIQUE

Posté par eurekasophie le 13 septembre 2010

                                                                                                           hebergeur d image

 

À DOSER AVEC MODÉRATION

 

 

 

                                                                                        hebergeur d image

S’il est difficile d’imaginer une cuisine sans sel, la consommation de ce minéral demeure 

 

souvent excessive. En outre, plus de la moitié du sel consommé provient 

 

d’aliments industriels apparemment innocents…..

 

La polémique entre l’importance du sel dans l’alimentation et l’ypertension artérielle est toujours d’actualité.

Mais avant de tirer la sonnette d’alarme, il importe de connaître de façon relativement précise quelle quantité les français ingèrent. A ce sujet il faut distinguer consommation et ingestion.

Des nuances essentielles

decopunaise1.gifLa consommation correspond au chiffre obtenu en divisant les quantités de sel vendues par le nombre de français. Par cette méthode, on obtient 18 grammes par jour ( mais une partie de ce sel sert au déneigement , à l’élimination des mauvaises herbes, aux bains salés…….) .

-La quantité utilisée à des fins alimentaires seraient d’environ 12 à 14 grammes, dont une partie est écartée avant ingestion ( eaux de cuisson ).

 decopunaise1.gif L’ingestion est de l’ordre de 8 g/ jour, ce que confirme l’excrétion de sodium dans les urines.

A noter : on considère qu’un gros consommateur de sel en ingère plus de 12 g / jour.

 

Hypertension et obésité

Même si le sel n’est pas un facteur majeur de l’hypertension, il existe un lien entre les deux. En réalité, l’alimentation trop salée est plus souvent un révélateur qu’un déclencheur de l’hypertension. N’oublions pas que la sensibilité à l’hypertension tient d’abord à des facteurs génétiques. En pratique, les cardiologues prônent davantage la modération que l’interdiction totale.Côté obésité, le sel provoque la soif. Or, adultes et enfants ont de plus en plus tendance à négliger l’eau comme boisson, au profit de sodas plus ou moins sucrés. Une étude récente menée à l’université de St George de Londres a démontré que sur un échantillon de 1 800 enfants âgés de 4 à 18 ans, ceux qui ingéraient beaucoup de sel buvaient des boissons plus sucrées. La recherche a estimé que si les enfants réduisaient de moitié l’apport en sel, soit une réduction moyenne de trois grammes par jour, ils consommeraient deux boissons gazeuses sucrées ( soit 250 calories ) en moins par semaine. N’oublions jamais que le sel, en relevant le goût, augmente l’appétit. Alors surveillons de près les assiettes des petits à l’âge où ils élaborent leur registre de saveurs, et pour les adultes, mieux vaut remplacer la traditionnelle salière par des épices et des herbes fraîches ou séchées.

 

Cherchez le sel caché 

Classement des aliments en fonction de leur

teneur en sel ( en milligrammes pour 100 g ).

PRODUITS LAITIERS

Lait : 50

Gruyère : 710

Camembert : 1 100

VIANDE ET CHARCUTERIE

Lapin: 40 

Bifteck : 65

Oeuf : 120

Jambon cuit : 900

Saucisson : 100 à 1 500

POISSONS

Poisson frais : 65 à 100

Moules, huîtres : 290

Sardines à l’huile : 700

CÉRÉALES

Riz : 0

Pâtes : 1 à 5 

Pain blanc : 500

Croissant : 500 

Pain complet : 650 

CONSERVES ET APÉRITIFS

Raviolis sauce tomate : 480

Petit pois : 330

Amandes grillées : 600

Olives noires : 3 200 

Biscuits apéritif : 1 100

FRUITS ET BOISSONS 

Orange : 2

Melon : 12

Vittel : 3 

Volvic : 9

Vichy St Yorre : 1 700

Moins de sel dans la charcuterie

Robert Volut, président de la FICT ( Fédération Française des Industriels Charcutiers Traiteurs ) est formel :  » Depuis une vingtaine d’années, la quantité de sel dans les charcuteries a diminué de 8 à 9 % selon les produits. Compte tenu des progrès technologiques de la chaîne du froid, nous continuons à diminuer ce pourcentage « .

Publié dans INFO....SANTE | 5 Commentaires »

ATTENTION !

Posté par eurekasophie le 10 septembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                        hebergeur d image

 

QUAND LES TIQUES ATTAQUENT

 

Les beaux jours sont là, et les envies de balades en nature sont bien légitimes…..

Attention aux tiques car c’est à partir de juin et jusqu’au mois d’octobre qu’elles vont sévir !

 

Saviez-vous que plus de 30 000 personnes sont piquées chaque années en France par des tiques ? 

Une piqûre à ne pas prendre à la légère, puisque si ces petits parasites, de la famille des acariens sont porteurs de la bactérie Borrelia Burgdorferi ( environ 20% des tiques en sont porteuses ), ils peuvent transmettre de nombreuses maladies comme la maladie de Lyme. La tique se fixe sur la peau et absorbe le sang de son hôte. En l’occurence, vous ou votre animal domestique.

microbe3.gif

alpha0639.gifOù les attrape-t-on ?

 

 Les tiques adorent les endroits chauds et humides…..On les retrouve dans les forêts, les sous-bois, dans les fougères, les buissons mais aussi dans les prairies où règnent les hautes herbes. Mais ne vous croyez pas à l’abri si vous restez en pleine ville car on en trouve également dans les jardins publics !

 

alpha0639.gifQuels sont les symptômes si on a été piqué ? 

 

Vous allez constater une région allergique ou une rougeur dans la zone piquée dans les heures qui vont suivre la piqûre. Vous pouvez aussi être atteint dans les trois mois qui suivent, de violents maux de tête, de fièvre, de courbatures et de fatigue inexpliquée.

 

alpha0639.gifC’est grave ?

 

Non si vous n’avez pas été piqué par une tique infectée. Le mieux est d’agir très vite après la piqûre. Si vous restez plusieurs semaines ou mois avec cette bestiole plantéedans votre chair c’est autre chose. Plus elle reste à votre contact, plus vous avez de risque de contracter une maladie susceptible de s’attaquer à votre système nerveux, cardiaque et à vos articulations.

 

 

Qu’est ce qu’on fait si on a été piqué ?alpha0639.gif

 

Commencez par retirer la tique avec une pince à épiler sans ajouter d’alcool ou d’éther. Saisissez le parasite au plus près de la peau et tirez d’un coup sec sans faire de torsion au risque de couper l’animal en deux et de laisser sa tête plantée dans votre peau. Si vous possédez un tire-tique, c’est encore plus simple. Désinfectez abondamment. Puis, direction le médecin pour vérifier que vous n’avez pas été piqué plusieurs fois à divers endroit du corps y compris dans la chevelure. Il pourra également repérer les bébés tiques dont la grosseur ne dépasse pas la tête d’une épingle. Par précaution surveillez votre comportement les jours qui suivent. Si les maux de tête et fièvre se déclarent, le médecin vous prescrira un traitement antibiotique d’urgence durant quelques semaines.

 

 

alpha0639.gifComment se protéger ?

 

Pensez avant votre promenade à bien choisir vos vêtements : exit les shorts portés en campagne, optez plutôt pour un pantalon long et bien couvrant. Même chose pour les tee-shirts toujours à manches longues. Préférez les vêtements clairs sur lesquels vous repérerez plus facilement les tiques qui se seraient hasardées sur vos jambes. Restez toujours sur les sentiers, évitez les siestes au bord des talus et recouvrez votre peau d’un répulsif. Il vous protégera durant quelques heures. N’hésitez pas à passer le reste de la famille au peigne fin dès votre retour de promenade. Examinez bien la région des aisselles, le derrière des genoux, l’intérieur des coudes. Bref tous les endroits où la peau est tendre et chaude. Les tiques en raffolent !

Publié dans INFO....SANTE | Pas de Commentaire »

MENTHE……..

Posté par eurekasophie le 8 septembre 2010

 

                                                                                              hebergeur d image

 

...........Fraîcheur menthe ! 

 

 

 

En cosmétologie, en phytothérapie, en dentisterie ou simplement en cuisine, la menthe dispense généreusement ses parfums et ses principes actifs.

 

Il existe, environ, 600 sortes de menthes. les plus employées sont la menthe poivrée et la menthe verte.

 

                                                                                              hebergeur d image

 

Rafraîchissante

Imparable pour masquer la mauvaise haleine et donner un bon coup de frais dans la bouche, elle est également très appréciée en friction ( associée à du camphre ) pour soulager les jambes lourdes. Une soirée prolongée s’annonce ? Trois gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, de thym, de romarin dans un bain vous mettra d’attaque, surtout si vous terminez par un jet d’eau froide ! 

 

Respiratoire

En inhalation, les résultats sur les voies respiratoires, la protection des cordes vocales, la résistance au rhume, la décongestion du nez sont remarquables. L’infusion de menthe Pouliot est excellente contre la toux et les enrouements. Elle est également recommandée contre la grippe et le rhume. Evitez les applications de menthe sur la région nasale.

 

Antispasmodique 

L’huile essentielle de menthe poivrée a été largement étudiée dans le syndrome de l’intestin irritable. Son action antispasmodique serait due à un blocage de l’influx de calcium vers les muscles, empêchant ainsi le spasme. D’autres essais concernant la dyspepsie fonctionnelle non ulcéreuse, avec là aussi, des résultats probants et une efficacité équivalente aux médicaments de référence.

 

Revigorante

L’application, par massage, de cette huile essentielle atténue les sensations de fatigue et  » booste  » l’activité cardiaque. Les effets observés dans le cas de massages après une entorse ou un lumbago sont notoires. Dans tous les cas, l’utilisation de cette huile doit être limitée dans le temps car elle peut à la longue provoquer des irritations. Les naturopathes vous conseilleront de la mélanger à de l’huile végétale. D’autre part, les femmes enceintes doivent éviter des massages à cette huile ainsi que les femmes qui allaitent et les enfants de moins de 6 ans.

 

Digestive

Les Assyriens et plus tard les Hébreux avaient déjà reconnu ses vertus stimulantes sur l’appareil digestif. La menthe combat l’indigestion et rétablit les troubles gastriques comme les crampes, les gaz intestinaux ou les brûlures d’estomac. Le menthol, essence tirée de la menthe semble être le stimulant actif des vertus digestives de la plante. Au plan médical, il est recommandé de ne jamais abuser de la menthe dans la soirée car, contrairement à ce que l’on pense, une bonne infusion peut entraîner une insomnie, à moins que ce ne soit une verveine menthe ! 

 

Antiseptique

Les troubles des voies respiratoires et digestives peuvent être enrayés par les vertus antiseptiques de la menthe, les infusions de cette plante sont antispasmodiques et en médecine naturelle on utilise la menthe Pouliot pour traiter les colites spasmodiques. Comme bactéricides, aussi, surtout dans les pays chauds où l’on s’en sert pour purifier l’eau. Une poignée de menthe suffit pour enrayer la prolifération bactérienne et rendre l’eau désaltérante.

 

                                                                                    hebergeur d image

 

Cosmétique 

L’eau florale de menthe poivrée est toute indiquée pour apaiser les irritations, les démangeaisons, les rougeurs, le feu du rasoir et les coups de soleil. Tonifiante, elle resserre les pores de la peau et est souveraine pour redonner de l’éclat aux teints ternes et fatigués. Les peaux grasses apprécient ses vertus assainissantes, astringentes et purifiantes.Utilisée dans les shampooings, elle tonifie le cuir chevelu, apporte une fraîcheur apaisante en cas de « gratouilles  » et favorise l’élimination des pellicules.

 

                                                                                                               hebergeur d image

 Anti-plaque

Des tests parus dans International Journal of Dental Hygiene prouvent que l’utilisation d’un mélange d’huile essentielle de menthe poivrée et d’eucalyptus est plus efficace pour combattre la formation de plaque bactérienne qu’une solution de chlorhexidine à 2 % ( principe chimique actif de la majorité des bains de bouche vendus dans le commerce ). L’adjonction d’huile de sésame rend le produit menthe / eucalyptus encore plus efficace. Si vous souffrez d’une carie et que votre rendez-vous chez le dentiste est retardé, n’hésitez pas à mâcher de la menthe poivrée, elle a des propriétés anesthésiantes.

 

Insecticide

Des chercheurs indiens, cherchant un moyen de se débarrasser des moustiques propagateurs de malaria, ont découvert qu’en répandant de l’essence de menthe à la surface des mares infestées, ils détruisaient 85 % des larves . La menthone, un constituant de la menthe des champs, serait également efficace contre les charançons, grands dévoreurs de blé, de blé et de farine. Ne laissant aucun résidu toxique et n’altérant pas la qualité des grains, elle pourrait être une alternative aux fumigants chimiques. En pratique, associée à l’huile essentielle de géranium et d’eucalyptus, elle fait fuir les insectes ! 

 

 

Publié dans INFO....SANTE | 6 Commentaires »

12
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant