• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 décembre 2009

LA GOUTTE ………

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

gouttedeau.gifgouttedeau.gifgouttedeau.gif 

 gouttemaladie.jpg

Dessin humoristique représentant la goutte

gailuronanim.gifgailuronsouris.gif< Y pleut chez toi Sosso ? T’as vu, j’suis venu avec ma copine. On est embêté ,elle a la goutte, mais pas au pied .

                                                                                T’as pas un mouchoir ?  

 

 

La goutte est une maladie métabolique touchant une (la plupart du temps) ou plusieurs articulations, il s’agit d’une forme d’arthrite. Il faut noter que la goutte commence souvent par atteindre le gros orteil.

 > La goutte est provoquée par un dépôt d’acide urique au niveau articulaire qui forment des cristaux d’acide urique très douloureux (une des pires douleurs selon certains patients).

> La goutte est une maladie qui évolue par poussée, on parle alors de crise de goutte lorsque la douleur devient très intense.

> La goutte concerne la plupart du temps des hommes (20 fois plus que les femmes) à partir de la cinquantaine. On estime qu’1% des hommes de plus de 40 ans souffrent de la maladie de la goutte.

> Remarquons finalement qu’il est important de bien soigner la goutte avec des médicaments et/ou un changement du style de vie, car des complications rénales ainsi que des déformations articulaires peuvent survenir si cette maladie est mal soignée. Seul un médecin pourra vous prescrire les médicaments adaptés (pas d’automédication).

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | 9 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LUTTER CONTRE LA GOUTTE

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

gouttemaladie1.jpg

 

 

LA CUISINE ANTI-GOUTTE

Ceux qui en ont déjà souffert comprendront: tout plutôt que cette douleur !

Et si, pour éviter une nouvelle crise, il suffit de bien choisir les aliments qui composent l’assiette quotidienne, en y ajoutant une goutte

de principes Seignalet pour préserver la santé en général, franchement, ça vaut le coup, non ?

L‘ hiver peut être froid et gris, les étals des primeurs n’en sont pas moins bien garnis et colorés.

lgumes1.jpgfruits.jpglgumes.jpg

 

 

Razzia d’abord sur les fruits si protecteurs: les exotiques de saison ( mangues, papayes, fruits de la passion, goyaves….) et les grands

pourvoyeurs de vitamines C ( kiwis, pomelos et pamplemousses, clémentines, citrons, oranges….) .

Le panier se remplit ensuite de légumes, garants d’une assiette légère et promoteurs de santé: on trouve ces temps-ci beaucoup de choux qu’on peut tous goûter, à l’exception du chou-fleur, et en laissant toujours une place aux brocolis, pour de belles endives et des betteraves, de la mâche, des salsifis et des topinambours, au mieux de leurs formes biscornues.

On passe aussi chez le poissonnier pour y choisir quelques poissons blancs, chez l’épicier pour le riz, le quinoa, le thé vert et la tisane d’aubier de tilleul. Et on est prêt à passer en cuisine et à se régaler en toute sérénité, sans crainte de la crise du lendemain !

UNE JOURNÉE DE MENUS

AU RÉVEIL verredeau.jpg

Pas le choix, il faut boire et boire beaucoup. Le verre d’eau matinal n’est pas une option, c’est une obligation, et comme il faut aussi alcaliniser le terrain, on l’agrémentera volontiers d’un jus de citron. Réveil tonique et vitaminé garanti, et pas désagréable qui plus est !

AU PETIT DÉJEUNERpetitdejeunerlarge.jpg

Restons léger

Pas question de sauter le petit déjeuner, premier repas de la journée et important s’il en est. Mais s’il doit être complet, il ne doit être ni trop gras ni trop lourd. L’option protéines = charcuteries + fromages à l’allemande, est à oublier. La solution continentale s’adapte bien mieux à notre cas.

Les bons choix

Petit déjeuner continental ne veut pas forcément dire viennoiseries ou pain blanc. On leur préférera les mueslis de céréales complètes, les tartines ou les crackers de sarrasin, surmontés ( pourquoi pas, puisqu’on y a droit) d’un peu de miel ou de confiture, comme la délicieuse et inattendue confiture de clémentine.

Anne dufour recommande un agrume à chaque repas. Le pamplemousse traditionnel  ( ou le pomelo plus doux à déguster sans sucre ) se sert ainsi dès le matin. Si on hésite devant sa saveur acidulée, on peut aussi prendre la direction d’une salade de fruits mélangés ( en insistant sur les agrumes et les kiwis si riches en vitamine C ), ou se les servir en petits cocktails délicieux.

Bien arrosé

Il va falloir les boire, ces 1,5 à 3,5 litres ( en temps de crise ) préconisés pour éviter les ennuis. Le thé vert, ou mieux, la tisane d’aubier de tilleul avec ses remarquables propriétés drainantes, ne se boivent pasau mug,mais au bol. Si on ne peut pas se passer de café, on se le gardera raisonnablement dans sa petite tasse…mais on le gardera pour la bonne bouche, après le bol réglementaire !

AU DÉJEUNER dejeuner.jpgdejeuner2.jpg

Restons léger                                                                                     Clique sur les images pour connaître la recette

Pas d’excès, pas de cuisson dans des litres de graisses: on préfèrera la vapeur, les pochages ou le cru recommandé par le Dr Seignalet. Au menu, point de viandes, ni de gibiers ou d’abats, mais des protéines végétales ( céréales + légumes secs, tofu…) et quelques poissons parmi les moins gras. Et puis surtout, des légumes. En entrée, en plat principal, crus et cuits. Leur teneur en fibres et leur pauvreté en calories, en plus de leurs apports vitaminés, font d’eux vos meilleurs alliés santé et minceur. Le fromage n’est pas conseillé, loin de là, et le dessert n’est pas une obligation.

Les bons choix

Pensez systématiquement à des crudités ou à une salade en entrée. Arrosées d’une vinaigrette à base d’huile de colza pour ses apports en  » bons  » acides gras et avec un jus de citron à la place du vinaigre ( c’est pour  » l’agrume à chaque repas  » et en plus, c’est très bon ). Prévoyez de façon aussi automatique d’agrémenter votre plat principal d’une très généreuse ration de légumes. Ne pensez plus :  » Je vais faire un / nom d’une viande / aux / nom d’un légume/ » mais inversez l’ordre des choses et dites:  » je vais me régaler en toute tranquillité avec des / nom d’un légume / et un tout petit peu de / nom d’un poisson ou d’une céréale / « . Car oui, les gros appétits peuvent compléter leur repas avec ces céréales qui calent, comme le riz, le quinoa, le sarrasin.

Bien arrosé

Bien sûr, ici, on ne parle pas de vin, ni de bière….On arrose d’eau, d’eau et encore d’eau ! Trop plate, trop fade pour vous plaire ? Ajoutez-y un filet de jus de citron, ou plus doux, d’orange ou de clémentine…ce sera toujours un peu d’alcalinisation en plus, et ça passera beaucoup mieux, vous verrez !

En fin de repas, on complète ce bel arrosage avec une boisson chaude, thé vert ou aubier de tilleul en priorité. Vous allez avoie envie d’aller aux toilettes tout l’après-midi ? Tant pis ! Ou plutôt non : tant mieux ! Parce qu’alors, vous éliminez et vous évacuez ce qui pourrait vous faire tant de mal ….Alors ? A la vôtre !

AU DÎNER soupeauchou.gif

Restons léger

S’il est un repas qui doit rester léger, c’est bien celui du soir. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’énergie pour aller vous coucher et dormir et, sachez-le, toutes les calories  » en trop  » avalées au dîner sont en grande partie stockées….Donc, toutes les règles de la cuisson du midi restent valables ici, les conseils pour la fin du repas encore plus.

Les bons choix

Deux options principales: la soupe suivie d’une salade ou d’un plat de légumes léger, ou le plat unique.

La soupe vous convient admirablement: un plat à base d’eau ( c’est encore ça de bu !), plein de légumes, pauvre en calories, et diversifiable à l’infini. Et quel meilleur plat pour réchauffer les fraîches ambiances hivernales ? Allez, à la soupe !

Autre solution: le plat unique, chaud et réconfortant lui aussi, mais qu’on veillera à composer de légumes en priorité et / ou de céréales. Relevé d’épices et d’herbes en associations elles sont aussi très variées, voilà de quoi vous régaler tous les jours….

Bien arrosé

Pour ce chapitre, vous connaissez les règles…Ah, je vous entends déjà !  » Mais alors, on va avoir envie d’aller aux toilettes toute la nuit ? « . D’accord. Si vous avez la certitude d’avoir atteint votre  » quota  » , allez-y avec plus de modération. Et faites comme les enfants: dînez tôt, et n’oubliez pas de prendre vos précautions juste avant d’aller dormir !

seignalet.jpg  Clique sur l’image s’il-te-plaît

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 5 Commentaires »

SOULAGER …….

Posté par eurekasophie le 12 décembre 2009

 

 

 

LES SYMPTÔMES DE LA GOUTTE

avec l’acupression du visage

 

La goutte se manifeste par des symptômes arthritiques.

L‘acupression faciale est un bon moyen de les soulager.

Le visage est une zone facile à masser, y compris par les personnes âgées et / ou peu mobiles.

En outre, si vous souffrez decrises de goutte, vos articulations douloureuses rendraient probablement pénible le massage sur certaines zones du corps.

L’acupression de la zone du visage permet de ne pas devoir solliciter ces zones sensibles.

acupression2.jpg

 

Schéma 1

reflexologievisage1.jpg

Schéma 2

 

 

reflexologievisage2.jpg

 

Schéma 3 

1) Appuyez sur les sillons naso-géniens, à mi-distance entre la bouche et la base du nez, dans l’alignement vertical des commissures des lèvres. ( Point 13 sur schéma 3) . Ce point soulage les douleurs inflammatoires, car il libèredes corticoïdes naturels. Il ne faut pas stimuler ce point si vous êtes atteint d’une tumeur.

2) Massez le point situé sur la joue gauche, à hauteur du milieu de la partie charnue du nez, dans l’alignement vertical de la pupille. (Point 4 sur schéma 1)

3) Stimulez obliquement, en direction du coin des lèvres, les points situés dans l’alignement vertical des pupilles, à mi-distance entre la bouche et la base du nez. ( Point 13 sur schéma 3) Ces points sont anti-infalmmatoires et particulièrement recommandés en cas d’arthrite du genou.

4) Sur la joue gauche, voici encore un point anti-inflammatoire qui se trouve à hauteur de la base du nez dans l’alignement vertical de la pupille. ( Point 1 sur schéma 1 ) .

5) Du côté droit du visage maintenant, à hauteur de la base du nez, stimulez le point situé dans l’alignement vertical du bord extérieur de l’iris ou, pour plus de facilité, massez horizontalement toute la zone entre la base du nez et l’oreille droite. ( Point 4 sur schéma 2) . Ce point calme efficacement la douleur.

6) Massez ensuite les points en-dessous des tempes, de part et d’autre du visage, au niveau de l’os de la pommette. ( Point 1 sur schéma 2) Pour éviter les difficultés pour localiser précisément ces points, le plus simple consiste à masser horizontalement toute la zone allant des ailes du nez à ce point. Ces points sont particulièrement conseillés si vous souffrez d’arthrite des bras et des mains.

7) Stimulez les points anti-douleur et anti-inflammatoires, situés dans le creux des ailes du nez, au-dessus des narines ( point 5 sur schéma 1) , ou pour plus de facilité, frictionnez de haut en bas toute la zone le long des ailes du nez.

8) Stimulez les points juste au-dessus des sourcils, dans l’alignement vertical du bord interne de l’iris .( Point 6 sur schéma 1 ).

9) Massez les points qui se trouvent au-dessus des arcades sourcilières, à hauteur des coins extérieur des yeux. ( Point 17 sur schéma 3).

10) Sur le visage, stimulez les points de part et d’autre de la ridule en arc de cercle coiffant le haut de la partie bombée du menton ( point 21 sur schéma 3), ou, pour plus de facilité, massez horizontalement toute cette zone du menton.

11) Terminez votre séance d’acupression en massant les points situés dans les creux devant les oreilles ( point 1 sur schéma 2).

SI VOUS SOUFFREZ PLUTÔT DES MAINS ET DES POIGNETS

12) Ajoutez les points situés sous les bords externes des sourcils, à mi-distance entre le sourcil et le coin extérieur de l’oeil. ( Point 18 sur schéma 3).

13) Au niveau des bords externes de l’oeil, massez dans un mouvement vertical les points situés juste derrière l’os orbital. ( Point 20 sur schéma 3).

SI VOUS SOUFFREZ DES JAMBES ET DES PIEDS

14) Massez le point situé de part et d’autre de la partie bombée du menton, à hauteur du tiers inférieur de celui-ci. ( Point 21 sur schéma 3, légèrement décalé vers l’extérieur du visage) Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypotension.

15) Au niveau des bords externes de l’oeil, massez dans un mouvement vertical les points situés juste derrière l’os orbital. ( Point 20 sur schéma 3.)

SI VOUS SOUFFREZ DES GENOUX

16) A mi-hauteur du front, stimulez les 2 points dans l’alignement vertical du bord interne des sourcils. ( Point 22 sur schéma 3 .)

SI VOUS SOUFFREZ PLUTÔT DES BRAS ET DES ÉPAULES

17) Stimulez les points situés au-dessus des bords internes des sourcils. ( Point 6 sur schéma 1.)

18)  Massez le point situé de part et d’autre de la partie bombée du menton, à hauteur du tiers inférieur de celui-ci. ( Point 21 sur schéma 3, légèrement décalé vers l’extérieur du visage) Attention, ne stimulez pas ce point si vous souffrez d’hypotension.

19) Pressez les points situés juste au-dessus des bords internes des sourcils. ( Point 14 sur schéma 3.)

Publié dans ACUPRESSION-REFLEXOLOGIE | 4 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant