• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 2 novembre 2009

LA COQUELUCHE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Je savais bien que l’expression  » être la coqueluche de ses dames  » me disait quelque chose.

Alors, comme c’est mon jour de rentrée et que je ne veux certes pas commencer cette belle journée

avec des » à peu près.. » , j’ai cherché sur le net et j’ai trouvé .

Qui cherche trouve !  

AVANT TOUTE CHOSE.. 

Autrefois, la coqueluche était une sorte de chapeau que les médecins conseillaient de porter pour avoir toujours la tête au chaud et ainsi éviter d’attraper la maladie du même nom. Or, à la même époque « être coiffé de quelqu’un » signifiait « en être amoureux ». L’expression personnifie donc la coqueluche et s’associe à la précédente pour dire que quelqu’un est amoureux de nous, que l’on est son « préféré ».

chapeau11.jpg 

Belle madame amoureuse avec un bô papeau .

MOINS DRôLE MAINTENANT

LA COQUELUCHE

600 nourrissons de moins de 5 mois sont atteints chaque année

50% des nourrissons contaminés par leurs parents

Les adultes peuvent-ils attraper la coqueluche ?

La coqueluche est-elle une maladie grave ?

Pourquoi faut-il vacciner les adultes contre la coqueluche ?

coqueluchebl.jpg

COQUELUCHE : LES ADULTES AUSSI !

La vaccination contre la coqueluche est pratiquée à partir de l’âge de 2 mois chez les nourrissons: 3 doses à un mois d’intervalle avec un premier rappel à 16-18 mois, puis un deuxième à 11-13 ans. Cette vaccination bien suivie en France a permis un net recul de la maladie chez les enfants. Cependant, on s’aperçoit aujourd’hui que la coqueluche réapparaît chez les adultes. Elle se manifeste parfois après un rhume banal par une toux persistante ( quintes de toux pendant plus d’une semaine ), surtout la nuit. Ces symptômes non typiques traduisent généralement une forme de coqueluche peu grave, qui n’est d’ailleurs pas toujours diagnostiquée comme coquelucheuse. Les adultes attrapent la coqueluche car l’immunité conférée par la vaccination pratiquée dans l’enfance ( ou par la maladie contractée dans l’enfance ) ne persiste pas toute la vie. Elle baisse pratiquement de moitié en une dizaine d’années, du fait de l’absence de rappel vaccinal.

coqueluche5.jpg

 

LES NOURRISSONS SONT CONTAMINÉS PAR LEURS PARENTS

La coqueluche est une maladie infectieuse bactérienne due à Bordetella pertussis, très contagieuse.

coqueluche3.jpgcoqueluche.jpg

Bordetella pertussis

Avant l’introduction de la vaccination généralisée du nourrisson, la transmission de la maladie se faisait d’enfant à enfant. Aujourd’hui, c’est une transmission d’adolescent-adulte vers le nourrisson qui est observée. Un adulte, ayant perdu son immunité protectrice ( c’est-à-dire n’ayant pas eu de rappel) est le plus souvent à l’origine de la contamination du nourrisson. Des études montrent que, dans la moitié des cas de coqueluche de l’enfant de moins de 1 an, la personne qui l’a contaminé est l’un de ses parents. En effet, le nouveau-né n’est pas protégé  par les anticorps de sa mère, car il n’y a pas pour la coqueluche, de transmission de l’immunité mère-enfant, et il n’est donc protégé contre la coqueluche que lorsqu’il a reçu ses trois injections de primovaccination. Autant la maladie est un peu grave chez l’adulte, autant elle l’est chez le nourrisson et le nouveau-né, qui doivent souvent être hospitalisé. La coqueluche peut parfois même être mortelle chez le nourrisson à cause des risques de complications broncho-pulmonaires, nutritionnelles et neurologiques. La coqueluche est la première cause de mortalité par infection bactérienne chez les nourrissons de moins de 2 mois.

UNE TOUX QUINTEUSE CARACTÉRISTIQUE

>>> LA COQUELUCHE, HAUTEMENT CONTAGIEUSE, EST UNE INFECTION BACTÉRIENNE

Peu ou pas fébrile, mais d’évolution longue, la coqueluche est hautement contagieuse. La transmission est aérienne et se fait au contact d’une personne malade par les sécrétions émises par la toux. Chez le nourrisson non ou incomplètement vacciné, l’incubation est en moyenne de 10 jours. La coqueluche se manifeste par une toux d’abord banale, puis quinteuse. Les quintes sont violentes, accompagnées d’une sensation d’étouffement, entraînant une congestion du visage, et elles finissent par une reprise inspiratoire sifflante (  » chant du coq  » ) . Elles sont épuisantes et s’accompagnent de vomissements. Chez le nourrisson, elles peuvent rendre difficile, voire impossible, l’alimentation. La période des quintes dure de deux à quatre semaines. La phase de convalescence dure plusieurs semaines.

DE NOMBREUX ADULTES DEVRAIENT ÊTRE VACCINÉS

vaccinationillustration1173177442.jpg

La gravité de la coqueluche chez l’adulte tient essentiellement au risque de transmission de la bactérie à des nouveau-nés non ou incomplètement immunisés. Le Conseil supérieur d’hygiène publique de France ( organisme officiel qui établit le calendrier vaccinal et le réévalue chaque année ) recommande ainsi aujourd’hui la vaccination ( une dose d’un vaccin contenant une valence coquelucheuse acellulaire ) à trois groupes de population.

Les adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou les années à venir;

Les membres d’un foyer ( père et enfants qui ne sont pas à jour de cette vaccination ) durant la grossesse de la mère. La mère doit être vaccinée le plus tôt possible après l’accouchement.

Les adultes en contact professionnel avec des nourrissons trop jeunes pour avoir reçu les trois doses de vaccin coquelucheux ( personnel médical et paramédical des maternités, des services de pédiatrie, des crrèches ).

SE FAIRE VACCINER : pour soi, mais aussi pour les autres.

La vaccination contre la coqueluche ne protège que pour une durée de 10 ans au maximum. Il est donc recommandé de pratiquer un rappel. Il existe désormais un vaccin de rappel pour les adultes ( adolescents, jeunes parents, professsionnels de santé et autour de la petite enfance …) qui protège non seulement contre la coqueluche, mais aussi contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite. Autre intérêt, les adultes ainsi vaccinés n’étant plus atteints par le bacille de la coqueluche, ne peuvent plus le transmettre aux nourrissons de leur entourage. Ce vaccin  » acellulaire » ( purifié) est généralement bien toléré. Une douleur modérée peut être ressentie au niveau du site d’injection.

QUEL EST LE TRAITEMENT DE LA COQUELUCHE ?

Un traitement antibiotique par macrolides est prescrit au sujet malade et à son entourage immédiat ( famille). Plus il est donné tôt, plus il permet de réduire la contagiosité. Des autres médicaments contre la toux sont généralement donnés. Les nourrissons de moins de 6 mois sont généralement pris en charge à l’hôpital pour mettre en place une surveillance cardio-respiratoire adaptée. Des médicaments contre la toux peuvent être donnés chez l’adulte.

À FAIRE

arobase241.gifRespecter les recommandations vaccinales et pratiquer les vaccinations, même si elles ne sont pas obligatoires. Ne pas oublier les dates des rappels chez l’adolescent et chez l’adulte.

arobase241.gifRespecter les mesures d’hygiène en prévention de la contamination et pendant la maladie pour interrompre la chaîne de transmission.

arobase241.gifIsoler l’enfant malade.

arobase241.gifLavage soigneux des mains avant un contact avec un aliment, après manipulation des objets potentiellement contaminés…

arobase241.gif Lavage des fosses nasales avec un sérum physiologique.

arobase241.gifMoucher l’enfant et lui apprendre à se moucher correctement, une narine après l’autre. Utiliser des mouchoirs à usage unique.

arobase241.gifEternuements, toux: se mettre la main devant la bouche, se détourner des autres…

arobase241.gifAérer les pièces.

À NE PAS FAIRE

point21.gif Négliger un petit rhume chez un enfant

point21.gif Echanger les objets personnels: serviettes et gants de toilette, serviette de table…

point21.gif Appliquer un antiseptique ou une pommade à l’endroit de la vaccination

point21.gif Surchauffer les pièces

point21.gif Trop couvrir un enfant malade.

VRAI / FAUX

La coqueluche peut passer inaperçue chez l’adulte

VRAI : les symptômes ( rhume, toux…) sont généralement légers, et le médecin ne fait pas toujours le rapprochement

La vaccination de rappel est bien tolérée

VRAI : elle est réalisée avec un vaccin dit  » acellulaire  » ( purifié ) généralement bien toléré sur le plan local et général. Les effets indésirables sont classiques: douleur, érythème, oedème au site d’injection, fièvre….

La protection apportée par le » vaccin anticoquelucheux est définitive

FAUX : la vaccination contre la coqueluche protège au maximum 10 ans. D’où l’utilité des vaccinations de rappel.

Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner

FAUX: les femmes enceintes doivent attendre et se faire vacciner après l’accouchement. En revanche, leur entourage ( mari, enfants ) doit le faire.

L’AVIS DU PÉDIATRE

Pr Catherine Weil-Olivier ( hôpital Louis-Mourier, Colombes 92)

catherineweilolivier.jpg QUELLE EST LA SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE LA COQUELUCHE EN FRANCE ?

Pr C. Olivier . La surveillance continue de la coqueluche se fait depuis quelques années par un réseau sentinelle hospitalier de 42 centres pédiatriques ( Renacoq ). Ces données ont mis en évidence que les nourrissons hospitalisés avaient moins de 3 mois dans 41 % des cas et que la contamination provenait dans près de la moitié des cas d’un parent de l’enfant. D’autres études ont montré que la coqueluche était une maladie en recrudescence chez les adultes. Un tiers des toux persistantes inexpliquées supérieures à sept jours chez l’adulte ont une sérologie positive à la coqueluche. Toutes ces données concernant l’évolution de l’épidémiologie ont incité à de nouvelles recommandations vaccinales, notamment pour les adultes susceptibles de devenir parents et pour les parents d’un foyer ( père, enfants) qui ne sont pas à jour de leur vaccination à l’occasion d’une grossesse de la mère.

QUELS SONT LES POINTS IMPORTANTS DES RECOMMANDATIONS VACCINALES ?

Pr C. Olivier . Ne pas oublier les rappels de vaccination car l’immunité diminue au fil des années. La vaccination protège au maximum 10 ans. Les rappels sont nécessaires pour maintenir le niveau de protection de la population. Or, si le taux de couverture vaccinale de la coqueluche est supérieur à 90% à l’âge de 24 mois, il n’est que de 60 % pour le deuxième rappel recommandé entre 11-13 ans, introduit en 1998. Aujourd’hui, afin de mieux contrôler le réservoir de la bactérie et d’assurer une protection indirecte des jeunes nourrissons, non encore ou incomplètement protégés, un autre rappel complémentaire de vaccination coquelucheuse chez l’adulte est recommandé. Il faut y penser.

LES VACCINS SONT-ILS BIEN TOLÉRÉS ?

Pr C. Olivier . Le vaccin contre la coqueluche à utiliser en rappel chez les adolescents et les adultes est un vaccin dit  » acellulaire « , très purifié. Toutes les études ont montré que ce vaccin est mieux toléré par les adultes que les vaccins à germes entiers recommandés lors de la primovaccination.

Publié dans INFO....SANTE, LA COQUELUCHE | 5 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Petit jardin
Nov. 2009
Le petit magazine du jardinage et des plantes
Créé par le site www.graines-et-plantes.com
PETIT JARDIN DE NOVEMBRE  dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS espaceur espaceur dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS espaceur espaceur espaceur espaceur espaceur espaceur espaceur
couv01.jpg couv03.jpg
couv05.jpg
couv07.jpg couv09.jpg
couv11.jpg
couv16.jpg couv18.jpg
S O M M A I R E :
- Au jardin en novembre – P2
- Liens sites web jardin
– P3
- Plante à découvrir
– P4
- Materiel Jardin « Bio-Butteur »
– P5
- Pack jardinage
– P6
- Lune et travail au jardin
– P7-8
- Idée de vacances : La dordogne
– P9

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 4 Commentaires »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Ce qu’il faut faire en novembre
Travaux au jardin
Par Sébastien Jacquot

Si ces dernières semaines le froid n’était pas au rendez-vous, soyez certain qu’en ce mois de novembre il trouvera son chemin pour venir frapper à votre porte.

novembre1.bmp
C’est en novembre qu’il faut préparer son jardin, qu’il soit d’ornement, verger ou potager, pour l’aider à se parer contre les mauvaises aventures de l’hiver. Novembre est également ancré dans les mémoires de jardinage par un célèbre dicton : « A la Sainte Catherine tout bois prend racine », alors pour votre plus grand plaisir, n’y dérogez pas… plantez, plantez, plantez.
Au potager
Avant que l’hiver n’opère de ses froids les plus diables, récoltez tous les légumes restant encore dans le potager et
 novembre2.bmp

qui risqueraient de ne plus se conserver s’ils subissaient une gelée, ou pire ne plus être consommables. En novembre, au potager, il est tant de faire le grand ménage ! Nettoyer ainsi vos rangs des légumes qui ne donneront plus, car il est bien inutile de puiser les éléments de la terre sans que cela ne puisse vous apporter quelque chose dans votre assiette. Apportez à votre jardin fumier et compost, puis labourez votre sol laissant au grand froid le travail de la terre pour vos futures plantations. Plantez ail, échalote et oignon, semez épinard d’hiver et laitue de printemps.Au verger
Ha !! Ce mois de novembre où dit-on que tout nous est permis pour nos arbres ! Lancez-vous à cœur ouvert en choisissant vos arbres fruitiers en ayant en tête la période de récolte de vos fruits. Plus vous étalerez les mois de récolte concernant vos divers arbres fruitiers, plus vous serez certain d’en profiter ! Plantez aussi les petits arbustes à fruits tels que framboisier, groseillier, cassis… Vous pouvez tailler vos arbres fruitiers à pépins, tels que pommier, poirier, cognassier… Brossez le tronc de vos arbres pour y déloger les éventuels parasites qui s’y blottissent pour passer cette période de froid, puis appliquez un traitement d’hiver.

novembre3.bmp

Au jardin d’ornement
Nettoyez vos parterres de fleurs en enlevant les feuilles et tiges mortes. Si certaines de vos plantes d’ornement ne supportent pas les températures négatives, il est temps de les rentrer, sans pour autant négliger leur arrosage. Il en est de même pour vos bulbes et tubercules tels que glaïeul, dahlia et bégonia. Cependant vous pouvez laissez ces derniers en terre en les recouvrant de paille ou de feuilles. Le paillage qui protège les plantes des plus fortes gelées peut également être opéré sur vos autres plantes plus vivaces, elles ne pourront que vous en être reconnaissantes. En novembre vous pouvez encore planter vos bulbes de fleurs pour le printemps prochain et également mettre en terre les arbustes à fleurs tels que rosier et chèvrefeuille. Disposez également vos fleurs vivaces et vos bisannuelles de printemps tel que myosotis ou giroflée.

Plantes d’intérieur et de balcon
S’il vous reste encore quelques potées à l’extérieur, ne les oubliez surtout pas, vous risqueriez de les condamner et ainsi vous priver de l’émerveillement que vous procurent feuillage et floraison. Veillez aussi à ce qu’elles ne contiennent aucun parasite, vous pouvez pour cela les traiter avec un produit préventif. En novembre, réduisez nettement l’arrosage sans pour autant priver vos plantes de cet indispensable. Les jours étant moins longs en hiver qu’en été, vos potées ne profitent que de peu de lumière, rapprochez-les des fenêtres ou disposez-les dans un endroit lumineux tout en veillant à ne surtout pas les installer près d’une source de chaleur : radiateur ou cheminée. Elles risqueraient de ne pas du tout apprécier.

Les arbres, arbustes et haies
Novembre est le mois le mieux connu pour planter arbres et arbustes au jardin, mais sachez que vous pourriez le faire pendant toute la période de l’hiver. Il est donc inutile de vous précipiter. Prenez le temps nécessaire à la réflexion de l’agencement de votre jardin. La plantation d’un arbre n’est pas une chose anodine. Nous avons malheureusement tendance à oublier que le petit arbre qui ne dérange personne, deviendra peut-être un jour un arbre trop grand et trop volumineux qu’il faudra couper voire arracher pour cause de gêne occasionnée. En novembre, taillez vos haies de thuyas ainsi que tous les arbres qui ont fleuri cet été, surtout pas les autres sous peine de compromettre leur floraison du printemps prochain ! Vous pouvez élaguez vos grands arbres et procéder au nettoyage des branches mortes ou gênantes.

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 2

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 6 Commentaires »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Helléborine
Eranthis hyemalis
Par Michel Driencourt de jardindupicvert.com

Descriptif
L’Helléborine est une petite plante, de 10 cm de haut pour 5 de large qui forme rapidement des colonies, surtout en sol calcaire. Elle possède des fleurs jaunes, hâtives, au-dessus d’une touffe d’un feuillage caduc vert brillant de forme disséqué. Nous vous conseillons une exposition au soleil ou à mi-ombre dans un Sol ordinaire, même calcaire, pas trop sec à frais. L’Helléborine est Rustique, au moins jusqu’à -20°C.

Sa culture
Plantation
Plantez les tubercules à 5 cm de profondeur dans un sol qui de préférence ne sèche pas en été. Les tubercules secs ont du mal à reprendre.
Maladies et ravageurs
Sujet au charbon. Les escargots peuvent endommager les feuilles.

Propiétés et emplois
Pour sous-bois et rocailles.
L’avis Graines et Plantes :
Cette Helléborine à tous les avantages
pour donner bel effet dans votre jardin !
Adoptez-la pour seulement quelques euros,
disponible au « Jardin du Pic-Vert »
Cliquez ici pour en savoir plus sur la plante
petite promenade au Jardin du Pic-Vert

hele1.bmphele2.bmp

hele3.bmp

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 4

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaire »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

BIO – BUTTEUR™
FORMEZ, DESHERBEZ, AEREZ,

avec votre motobineuse !
Par Mr LOYER de materiel-jardinage.com

En début de saison, le bio-butteur permet de former des buttes après une préparation du sol (labour, fraisage).Le Bio Butteur se présente sous la forme de deux disques se montant en lieu et place des fraises de la motobineuse.

Le Bio-Butteur rotatif, contrairement à son ancêtre à socles trainés, ne lisse pas la butte. La terre est projetée aux extrémités vers le haut et forme la butte, on obtient ainsi un décompactage en creux de sillons et sur les flancs des buttes. La rotation des disques Bio-Butteur aère et ameublit la terre.

Tout au long de la saison , il permet un entretien aisé en désherbant entre les rangs et sur les flancs des buttes, tel le binage manuel.

bio4.bmp

Le bio-butteur permet non seulement la formation de buttes mais sert avantageusement à effectuer un désherbage aisé sans endommager les légumes et supprime tout traitement chimique entre sillons. Cet outil, par son utilisation simple et rapide, permet des passages réguliers et efficaces de binage.

Pour tout renseignement
et commande :

Visitez : materiel-jardinage.com

MATERIEL-JARDINAGE.com
DAIRON IWS
D 92 – Les Hunaudières
72 230 MULSANNE
Tel 02.43.42.24.22

bio1.bmpbio2.bmp

bio3.bmp

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 5

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | Pas de Commentaire »

PETIT JARDIN DE NOVEMBRE

Posté par eurekasophie le 2 novembre 2009

Jardiner avec la lune
Calendrier Lunaire
de Novembre 2009

Par Sébastien Jacquot
lunenouvelle.jpg Nouvelle Lune lunequartier1.jpg Premier Quartier
lunepleine.jpg Pleine Lune lunedernierquartier.jpg Dernier Quartier
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
- - - - - -
1 jardinsalade.jpg
2 lunepleine.jpgjardinfruit.jpg
3 jardinfruit.jpg
4 jardincarotte.jpg
5 jardincarotte.jpg
6 jardinfleur.jpg
7
Jour de Périgée lunaire – Ne pas jardiner
8
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
9 lunedernierquartier.jpgjardinsalade.jpg
10 jardinfruit.jpg
11 jardinfruit.jpg
12 jardincarotte.jpg
13 jardincarotte.jpg
14 jardincarotte.jpg
15 jardincarotte.jpg
16 lunenouvelle.jpgjardinfleur.jpg
17 jardinsalade.jpg
18 jardinsalade.jpg
19 jardinfruit.jpg
20 jardinfruit.jpg
21
Jour de Noeud lunaire – Ne pas jardiner
22
Jour d’Apogée lunaire – Ne pas jardiner
23 jardinfleur.jpg
24 lunequartier1.jpgjardinfleur.jpg
25 jardinfleur.jpg
26 jardinsalade.jpg
27 jardinsalade.jpg
28 jardinsalade.jpg
29
30 jardinfruit.jpg
jardincarottecouche.jpg Jours Racines
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre.
Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c’est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
Exemples de végétaux concernés : ail, betterave, carotte, céleri-rave, échalotes, endive, navet, oignon, pomme de terre, radis, salsifis…
jardinfleur.jpg Jours Fleurs
Les jours fleurs sont lorsque la lune passe devant les constellations du Gémeaux, de la Balance, et du Verseau dites constellation de l’air.
Pendant cette période, la lune influe sur les végétaux à fleurs et légumes-fleurs, C’est donc la période idéale pour planter, semer, rempoter, bouturer, récolter vos fleurs et légumes-fleurs.
Exemples de végétaux concernés : artichaut, brocoli, chou-fleur, fleurs, arbres/ arbustes/ buissons/ aromatiques à fleurs.
jardinfruit.jpg Jours Fruits et Graines
Les jours fruits et graines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion, et du Sagittaire dites constellations de feu.
Pendant cette période, la lune influe sur la stimulation des fruits et des graines. C’est donc la période idéale pour semer, planter, cueillir, récolter les arbres fruitiers, les petits fruits et les légumes-fruits .
Exemples de végétaux : noisette, châteigne, tomate, pois, aubergine, concombre, courge, fève, fraise, framboise, haricot, melon, piment, pois, citrouille, blé, maïs, riz, arbres fruitiers…
jardinsalade.jpg Jours Feuilles
Les jours feuilles sont lorsque la lune passe devant les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poissons dites constellations de l’eau.
L’influence de la lune, se porte à cette période sur les tiges et les feuilles des plantes, c’est donc une période idéale pour tailler, tondre, cueillir, semer, repiquer les végétaux à feuillage.
Exemples de végétaux : gazon, arbuste/ haies sans fleur, persil, salade, choux, artichaut, céleri-branche, chicorée, épinard, poireau, aromatiques à feuillage, lierre, conifère…

Petit jardin – Le petit magazine du jardinage et des plantes – www.graines-et-plantes.comPage 8

Publié dans JARDINAGE AUX FIL DU TEMPS | 2 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant