• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 octobre 2009

DE LA LUMIERE POUR BIEN GRANDIR

Posté par eurekasophie le 6 octobre 2009

soleil2.gifsamedi8.gif soleil2.gif

 

 

 

Naturels ou artificiels, les rayons lumineux aident au développement

harmonieux de l’enfant.

Bien-être, croissance, système de défense en retirent un bénéfice considérable.

enfants.jpg

 

La lumière est nécessaire pour se sentir bien, agir, et être en bonne santé. Encore plus pour l’enfant qui a besoin de ce rayonnement pour synthétiser la

vitamine D, indispensable à l’édification de son squelette. Cette même vitamine lui assure également une protection contre les caries et un bon fonctionnement de son système immunitaire. Mais ce n’est pas tout: la lumière exerce aussi un effet bénéfique sur les performances scolaires.

DES BESOINS AU QUOTIDIEN

Sous nos latitudes tempérées, une exposition au soleil d’une trentaine de minutes par jour, d’avril à octobre, suffit à l’organisme de l’enfant pour faire ses réserves en vitamine D pour six mois. Dans la pratique, les plus petits passent 90 % de leur temps enfermés à l’école ou à la maison. Et lorsqu’ils sont à l’extérieur, leurs vêtements bloquent le rayonnement solaire. Par périodes plus ou moins longues suivant l’ensoleillement, faites-les profiter du soleil dès qu’il brille, et au moment où les rayons solaires sont particulièrement présents, c’est-à-dire du milieu de la matinée jusqu’au milieu de l’après-midi, visage et bras découverts…..sans oublier les mesures de protection solaire qui s’imposent !

Si votre enfant à la peau foncée, les temps d’exposition doivent être revus à la hausse, car la forte concentration de mélanine limite l’action des rayons.

COMMENT AGIT LA LUMIÈRE ?

piphyse.jpg

Les spécialistes ont longtemps pensé que la rétine constituait l’intermédiaire entre la lumière et le cerveau, les rayons lumineux inondant l’oeil et stimulant les cellules de l’épiphyse, glande sécrétrice de la mélatonine, encore appelée hormone du sommeil ou de l’obsurité. On sait aujourd’hui que la peau est également mobilisée. La lumière emprunte aussi la voie sanguine. Elle peut donc agir même si votre enfant a le dos tourné au soleil, et qu’il est équipé de lunettes de protection. Les rayons agissent également sur la sécrétion de sérotonine, une hormone impliquée dans les phénomènes de l’humeur ( joie, tristesse).

À L’ÉCOLE, DES PERFORMANCES DE QUALITÉ.

ecolier.jpg

Différentes études américaines ont montré l’impact de la lumière naturelle sur l’apprentissage, l’évaluation ayant eu lieu au début et à la fin de chaque année scolaire. Ainsi, les notes des enfants travaillant dans des salles plus exposées à la lumière du jour sont montées en flèche. Un bon éclairage augmenterait la capacité d’apprendre, en stimulant la vue et l’humeur. De la même façon, l’installation des lumières plein spectre, proches de la lumière naturelle, a fait diminuer l’absentéisme. Mieux éclairés, les petits écoliers ont été moins malades aux périodes sensibles, comme l’hiver et le printemps ! D’autres chercheurs ont découvert également que ces lumières plein spectre apaisent les enfants hyperactifs et les aident à surmonter leurs difficultés d’apprentissage.

Comme le précise Christophe André, psychiatre :  » Toutes ces données montrent que, plus l’éclairage est fort et blanc, plus il est bénéfique. A contrario, les lumières plus rouges, plus confortables à l’oeil, n’offrent pas les mêmes avantages. Forts de ces informations, les établissements scolaires devraient privilégier les néons au détriment des lampes traditionnelles à incandescence « . Il peut être judicieux de vous adresser à la directrice de l’école et de discuter avec elle des conditions d’éclairage des classes. Assurez-vous ainsi que votre enfant dispose d’une lumière appropriée pour étudier.

À LA MAISON, UN CONFORT AUGMENTÉ

maisonboismassif.gif

De la même façon que l’on évoque une malnutrition, il peut exister un mauvais éclaiarage. Faites la part belle à la lumière naturelle, au détriment de la lumière artificielle: la première, plus changeante, au spectre plus complet, stimule l’organisme à certaines heures et le calme à d’autres instants de la journée. Elle reste proche de nos besoins physiologiques. Notre rétine et notre cerveau le perçoivent parfaitement ! Si vous devez faire construire votre maison, réfléchissez à son orientation, abandonnez les portes étroites et les fenêtres de petite dimension et optez pour des ouvertures conséquentes….afin que la lumière rentre à flots ! Et si, d’aventure, n’est pas au beau fixe, résistez à l’envie de rester chez vous. Une balade par temps maussade permet de recevoir plus de lumière que vous ne pouvez l’imaginer. Les chiffres se passent de commentaires : l’éclairage d’une maison ne délivre que 500 à 600 lux ( mesure de l’intensité lumineuse ) alors qu’un ciel couvert produit 20 000 lux. Poussez vos enfants dehors, cela leur fera le plus grand bien !

UN SOMMEIL HARMONIEUX

enfantquidort.gifbonnenuit.gifenfantquidort.gif

Comme on fait sa provision de lumière on se couche ! La lumière agit sur la synthèse de la mélatonine, dont la sécrétion a lieu pendant la nuit, avec un pic vers 3-4 heures du matin. Lorsque l’éclairage s’intensifie, le taux de cette hormone chute et n’augmentera de nouveau que le soir venu. Les spécialistes s’accordent pour dire qu’un enfant doit être soumis à un éclairage soutenu le matin, de préférence avant 9 heures. La production de mélatonine s’arrête alors rapidement et n’en sera que mieux secrétée la nuit suivante. Résultat: votre enfant aura une meilleure vigilance le jour et un endormissement plus rapide le soir.

pendule.jpgAvis aux parents de petits insomniaques, il est peut-être grand temps de remettre les pendules à l’heure ! pendule.jpg

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 6 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->
 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant