• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 septembre 2009

LE POIREAU DU CHIEN …..

Posté par eurekasophie le 11 septembre 2009

humour031.gif                                                                                      poireau2.gifBen oui, ceci est un poireau, j’ai pas trouvé mieux .

     Ça chauffe Sophie … 

 

Quel intérêt de vous écrire un article sur le chien qui fait joujou avec un poireau en plastique, ou à qui on a confié la garde d’ un

 carré de poireaux au potager ( au cas où …. ) …voire même ( mais alors là c’est vraiment tordu de chez tordu ) qui a comme

organe postérieur un poireau en guise de queue ! Non mais là , c’est pousser un peu loin la p’tite représentation

du poireau du chien …J’ai une imagination débordante et faut bien rigoler de temps en temps , mais je sens bien que vous

voudriez que j’en vienne au fait. Mais si, je sens bien que je commence à vous barber !! Bon , puisque c’est comme ça,

j’écris pas l’article na ! Je ne mets que des IMAGES et TOC !

chienpoireau.gif

Que fait le chien d’après vous ? Il est assis sur le poireau pour que personne ne vienne le piquer

gailuron2.gif< Quand je vous dis qu’il faut toujours être sur son dos pour éviter ÇA !

chien2.gif  < C’est dommage, elle était bien partie la ch’tite Sophie, mais là, je préconise une pause de 3 à 4 semaines, voire plus…avec hospitalisation si nécessaire . Qu’en pensez-vous ?

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

BATON ROYAL …HI HI !

Posté par eurekasophie le 11 septembre 2009

asphodle2.jpg

 

Asphodèle blanc
 

( Asphodelus albus )

( Asphodelacées )

Synonyme(s) : Bâton royal, Poireau de chien

Asphodèle blanc
 Asphodelus albus
Asphodelus albus
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Asphodelus
Nom binominal
Asphodelus albus

L’Asphodèle blanc (Asphodelus albus) est une espèce de plantes herbacées vivaces. Elle appartient à la famille des Liliaceae selon la classification classique, ou à celle des Asphodelaceae (ou optionnellement à celle des Xanthorrhoeaceae lato sensus) selon la classification phylogénétique.Elle est également appelée « Poireau de chien », « bâton royal » ou «  bâton blanc ». C’est une espèce pyrophyte, c’est-à-dire qui résiste aux incendies.C’est une fleur remarquable de nos campagnes….Mais ne l’aimez pas trop quand même… Vous pourriez le regretter éternellement !

En effet, on avait coutume aux temps anciens d’utiliser des bouquets d’asphodèles pour fleurir la tombe de nos chers défunts. L’origine de cette coutume remonte à la grèce antique : les grecs nommaient une partie des enfers « le pré d’asphodèle » ou « la plaine des asphodèles ». Il s’agissait du lieu ou séjournent les fantômes des morts…
Hum… Voilà qui n’est pas très gai… Mais rassurez-vous, l’asphodèle a beaucoup de qualités, tant décoratives qu’utilitaires.

asphodleblancfleurs1.jpg

Présentation

L’asphodèle blanc est une liliacée de très grande taille puisque sa tige peut atteindre facilement la respectable hauteur d’un mètre cinquante. Elle commence à pousser vers la fin mars, ses feuilles d’un beau vert brillant, lancéolées, sortant alors de terre en laissant pousser au centre une tige drue de fort diamètre couronnée d’un énorme bouton marron bientôt strié de noir et de blanc .

asphodelusalbusinflorescences.jpg

Cette tige va alors, pendant les semaines suivantes, pousser et embellir jusqu’à atteindre sa taille nominale, entre soixante dix centimètres et un mètre cinquante.
Il faut noter que les feuilles, à ce stade, s’étalent au sol sur un rayon de trente centimètres, tandis que la tige peut se ramifier, ou rester unique, probablement selon la vigueur de la plante.
La floraison débute par le bas du bouton, et se poursuit pendant presque un mois jusqu’en haut de la tige, les fleurs situées en bas se fanant au fur et à mesure que les suivantes s’ouvrent. Ce sont des fleurs à six pétales (en fait il y a trois sépales et trois pétales absolument identiques) de quatre centimètres environ, blanches et ornées d’une unique ligne longitudinale. Les étamines sont couronnées d’anthères orange foncé.

Utilisations officinales : les tubercules contiennent des substances émollientes, diurétiques et vulnéraires.

Autre usage :

Les tubercules sont utilisées en usage externe contre la gale. Elles ont été autrefois consommées, après cuisson à plusieurs eaux. Les relieurs et les cordonniers s’en servaient pour faire de la colle

Protection : cueillette départementale réglementée.

 

asphodleblancfleurs1.jpgasphodle4.gifasphodle2.jpg

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

LA MAUVE DES BOIS

Posté par eurekasophie le 11 septembre 2009

mauve1.jpg

 

 

Mauve des bois
 

( Malva sylvestris )

( Malvacées )

Synonyme(s) : Mauve sylvestre, Grande mauve

La grande mauve, appelée aussi mauve sylvestre ou mauve des bois, (Malva sylvestris) est une plante herbacée bisannuelle

Comment lire une taxoboxGrande mauve
 Malva sylvestris
Malva sylvestris
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Genre Malva
Nom binominal
Malva sylvestris

Synonyme(s) du nom scientifique : Malva erecta Gilibert, Althaea silvestris GarckeClassification : Malvacées, Dicotylédones

Nom commun : mauve sylvestre

Synonyme(s) du nom commun : mauve grande

Noms communs dans d’autres pays : DE : Wilde Malve ; ES : malva común ; FR : mauve sylvestre ; IT : malva selvatica ; PT : malva-silvestre ; EN : common mallow ; NL : groot kaasjeskruid ;

mauve.jpg

Description de la plante adulte :

- Hauteur: 30 à 50 cm.

- Tiges ligneuses à la partie inférieure, ramifiées, velues, couchées à dressées.

- Feuilles palmatifides longuement pétiolées, arrondies ou réniformes, basales, de 3 à 7 lobes à encoches irrégulières, de forme très variable.

- Fleurs rose-violette par 2 à 6 axillaires. Pétales profondément échancrés au sommet et à cils dressés à la base, à rayures sombres.

- Fruits en forme de disque de 9 à 11 carpelles bosselés et cannelés en réseau sur le dos, glabres ou peu velus.

Type biologique : Bisannuelle à vivace

Utilisations officinales :

les feuilles et les fleurs contiennent des substances adoucissantes par excellence, contre toutes les inflammations : laxatives, rafraîchissantes, béchiques, pectorales (contre les formes catarrhales des voies respiratoires); calmantes des stomatites, colites et entérocolites. En applications externes: adoucissantes et hydratantes de la peau. Collutoires contre les inflammations de la cavité buccale (gingivites, aphtes, etc.), abcès, furoncles; en injections contre les inflammations et les irritations.

Mode d’emploi :

  poudre sèche micronisée : 1 à 1,5 grammes à prendre en trois prises, matin, midi et soir avant les repas 
  décoction : une tasse matin, midi et soir, après les repas 
  ♥infusion : une tasse matin, midi et soir, après les repas 
  gargarisme : selon avis 
  compresse : selon avis

Risque de confusion avec : Malva neglecta et les espèces du genre Geranium au stade plantule, en l’ absence des cotylédons.

mauve3.jpgmauve4.jpgpapillonsvolants.gif

 

Malva neglecta

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 6 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant