• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 2 septembre 2009

A mes amis blogueurs

Posté par eurekasophie le 2 septembre 2009

 

 

A l’occasion de l’anniversaire de mon blog, vous êtes venus me féliciter et me donner du courage pour la suite de

ma belle aventure.

 A mon tour de vous rendre hommage, un hommage bien mérité car vous avez tous et toutes

un sacré talent.

Merci à vous mes amis

Sophie

Merci aussi à tous mes amis internautes pour vos commentaires.

Pour vous exprimer ma gratitude, voici quatre blogs amis qui, j’en suis sûre, vous plairont beaucoup. 

Cliquez s’il-vous-plaît sur les images empruntées à Marius, Tritriva, Arsène Grisali, et Fleurdelyss

A toi   mariussdessineux.jpg    pour ton humour et ton super talent ( clin d’oeil quant à la couleur du texte )  

A toi   tritriva.jpg  pour le charme exotique de ton blog

A toi    arsene.jpg pour tes informations toujours piquantes et parfois croustillantes

Et enfin

 

A toi ma   fleurdelyss.gif    pour tes merveilleuses créations que tu nous fais partager.

                                    

           Ma chère Fleurdelyss, si je t’ai mise en  » queue de peloton  » c’est tout simplement

pour te faire un petit discours. Tu as toujours été là quand j’avais besoin de ton aide et c’est très chaleureusement

que je te remercie pour ta patience, ta gentillesse et ton amitié .

Sophie

Publié dans DEDICACES | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

L’AMI RABEL….Ho ma pauvre Sophie !

Posté par eurekasophie le 2 septembre 2009

mirabelle01.jpg Cliquez sur la photo s’il-vous-plaît

 

LA MIRABELLE

Une belle petite  » prunette »

 

mirabelle.jpg

 

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g

Protéines 0.5 g
Glucides 15 g
Lipides 0.1 g
Calories 60 kcal

Du latin mirabilis, qui signifie  » Belle à voir « , de l’italien  » myrobolan « , ou encore du nom d’un maître-échevin

de Metz appelé  » Mirabel « , la plus petite des prunes garde le secret de son étymologie véritable.

Originaire de Chine, la mirabelle aurait été rapportée en France au XV è siècle par René d’Anjou, mais c’est en Lorraine qu’elle se développe. Reconnue par l’Académie Française en 1762, elle traverse vaillamment deux guerres mondiales, mais ne résiste pas à l’essor industriel et à l’intensification des cultures. Aujourd’hui, grâce à la volonté de quelques Lorrains qui ont décidé de replanter 200 000 mirabelliers dans les années 1980, la mirabelle a retrouvé les étals des marchés. 90 % de la production nationale et 70 % de la production mondiale de mirabelles sont récoltées dans la région !

Un petit fruit doré, gorgé de bienfaits

Riches en fibres, surtout en pectine, régulatrice du transit, et en sorbitol, qui stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, la mirabelle participe au bon fonctionnement intestinal. Source importante de provitamine A et de vitamines du groupe B, la mirabelle a une action bénéfique sur la peau. Les minéraux et oligo-éléments qu’elle contient ont la particularité d’être nombreux et diversifiés : potassium, calcium, phosphore, magnésium, cuivre, manganèse, zinc, cobalt, molybdène, iode, fluor et sélénium. Ses sucres naturels abondants et équilibrés en font un des fruits les plus énergétiques sans pour autant mettre notre ligne en péril ( 65 kcal pour 15 mirabelles ). un concentré de bienfaits dans ce petit fruit doré, que vous pouvez emporter facilement dans votre sac à dos pour les randonnées de cette fin d’été……

A vos paniers, c’est la saison !

La mirabelle se récolte pendant 6 semaines , de la miaou miaou ! — non je n’imite pas le chat, je fais encore un jeu de mots.  Sorry ! — donc de la mi-août à fin septembre.

Traditionnellement, on  » hochet  » — mais non ! lol! — hochait  les fruits, c’est-à-dire  que l’on secouait les mirabelliers avec des gaules en bois pour faire tomber les fruits arrivés à maturité sur des toiles posées sur le sol. ( Hochait vient du verbe hocher attribué à la tête : hocher la tête, la secouer en signe d’assentiment …etc….Et un hocheur n’est pas celui qui hoche les prunelliers ou bien encore la tête…C’est, dans le domaine de la zoologie, un cercopithèque d’Afrique équatoriale. Pour cercopithèque cherchez donc dans votre dico…sinon dans deux heures je suis encore dans les prunes emoticone )

Aujourd’hui, des vibreurs ont remplacé les gaules. ( Pourquoi j’en vois qui ricanent ???? ) emoticoneMais certains producteurs font encore appel à des cueilleurs qui, très classiquement, grimpent à l’échelle pour cueillir les mirabelles . C’est plus fatigant mais tellement moins prosaïque ….

Les mirabelles se choisissent bien mûres, gorgées de soleil . Leurs éphélides, comprenez par-là leurs taches de rousseur et un noyau qui se détache facilement sont des indices de maturité. Délicates, elles doivent être consommées sans trop attendre, mais peuvent aussi être congelées : lavées, séchées, dénoyautées ou non, emballées dans des sachets hermétiques, elles se cuisinent sans décongélation.

mirabelles01ey2.jpg

Cette année, en Lorraine , les producteurs de mirabelles sont optimistes : la cueillette s’annonce excellente !

Profitons-en, ça ne dure que 6 semaines …..

 

lorraine.giflorraine.jpglorraineblason.jpg

 

En passant par

 la Lorraine avec mes sabots……….

 

 

Publié dans LA PLANTE DU MOIS | 2 Commentaires »

QU’EST-CE-QU’ON DEGUSTE !!!

Posté par eurekasophie le 2 septembre 2009

bonappetit21.gif 

 

bonapptit1.gifLa mirabelle au quotidienbonapptit1.gif

QU'EST-CE-QU'ON DEGUSTE !!! dans RECETTES SPECIALES puce-verte  Suggestions d’utilisation
 

Ce fruit se prête à toute sorte de préparations : des confitures à l’eau de vie, en passant par les compotes, les sorbets, les salades de fruits, les tartes etc.
Elles accompagnent aussi volontiers le gibier, la volaille, les viandes blanches, le porc et se marient très bien avec la cardamome, la pêche, les fruits rouges, le clou de girofle, poivre, gingembre…

Recettes du jour : Tarte aux mirabelles.. Confiture de mirabelles et tilleul de Carpentras..Foie de veau aux mirabelles

 

 

 

 

tarteauxmirabelles3027.jpgbonapptit1.gif

Dessert

 

icone-couverts-vert dans RECETTES SPECIALES Pour 5 personnes
  Préparation : 20 min
  Cuisson : 40 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0
  Coût :      

  • 750 g de mirabelles
  • 300 g de pâte feuilletée
  • Une noix de beurre
  • Un peu de farine
  • Sucre en poudre
  • 2 ou 3 biscuits boudoir
  • 1 œuf
icone-couverts Préparation
 
  1. Faites chauffer le four réglé sur thermostat 7 (210 °C). Pendant ce temps dénoyautez les mirabelles et abaissez la pâte feuilletée.
  2. Découpez dans la pâte un cercle de la taille du fond de votre moule (en vous servant de celui-ci comme guide). Beurrez le moule et installez le cercle de pâte dans son fond.
  3. Avec les chutes, formez une bande épaisse de 1,5 centimètre. Placez cette bande le long du rebord du moule en pressant sur le fond afin qu’elle se colle sur celui-ci. Chiquetez ce bord épais d’entailles régulières.
  4. Faites cuire à blanc pendant 10 minutes en ayant soin de garnir le fond avec des petits cailloux pour empêcher que la pâte se déforme. Passez le bord au jaune d’œuf à peine étendu d’eau.
  5. Écrasez les biscuits et garnissez le fond de tarte de cette chapelure grossière.
  6. Placez les mirabelles sur la chapelure et faites cuire une demi-heure en bas du four.
  7. Poudrez de sucre dix minutes avant la fin de la cuisson et remontez la tarte au centre du four pour achever de dorer la pâte.
  8. De préférence, servez tiède.

bonapptit1.gif

 

confituredemirabellesautilleul3207.jpgbonapptit1.gif

Accompagnement

 

icone-couverts-vert Préparation : 30 min
  Cuisson : 30 min
  Repos : 12 h
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 1,5 kg de mirabelles
  • 600 g de sucre cristallisé
  • 2 citrons non traités
  • 1 poignée de feuilles de tilleul de Carpentras

icone-couverts Préparation
 
  1. Laver et essuyer les mirabelles.
  2. Les équeuter, les ouvrir en deux sans les détacher complètement pour les dénoyauter.
  3. Presser le jus des citrons.
  4. Préparer une infusion concentrée avec les feuilles de tilleul et 25 cl d’eau bouillante, puis la filtrer à l’étamine.
  5. Verser le sucre, le jus des citrons et l’infusion de tilleul dans une bassine à confitures. Porter à ébullition en mélangeant à la spatule pour activer la dissolution du sucre, puis laisser frémir jusqu’à consistance sirupeuse (10 minutes environ).
  6. Jeter alors les mirabelles dans le sirop et les faire cuire 10 minutes environ, jusqu’à ce que le sirop les submerge. Retirer aussitôt du feu, verser dans une grande terrine et laisser macérer 12 heures.
  7. Au bout de ce temps, verser le contenu de la terrine dans la bassine à confitures et faire cuire à nouveau 10 minutes.
  8. Vérifier la cuisson de la confiture en en versant quelques gouttes sur une assiette froide inclinée : elle doit figer instantanément et ne pas couler.
  9. Mettre aussitôt dans des pots ébouillantés et séchés. Couvrir à chaud et étiqueter. Conserver dans un endroit sec et frais à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Remarque : Quantités pour environ 4 pots de 325 g. 12 heures de repos = 12 heures de macération (pour cette recette). Si l’on désire obtenir une confiture sans morceaux, il suffit de la mixer, à l’aide d’un mixeur plongeant, après cuisson.

 bonapptit1.gif

 foiedeveauauxmirabelles4761.jpgbonapptit1.gif

Plat Principal

 
icone-couverts-vert Pour 4 personnes
  Préparation : 25 min
  Cuisson : 8 min
  Niveau : icone-toque-vert-1icone-toque-vert-0icone-toque-vert-0
  Coût :      
 
icone-couverts-vert Ingrédients
  • 4 escalopes de foie de veau
  • 8 oignons nouveaux
  • 15 g de farine
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 30 g de beurre demi-sel
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de Banyuls
  • 12 tomates cerises
  • 30 mirabelles
  • 80 g de bleu des Causses
  • Sel, poivre

icone-couverts Préparation
 
  1. Préchauffer le four à 80 °C (th. 3).
  2. Eplucher, couper les tiges, laver et tailler les oignons en 4 quartiers.
  3. Fariner les escalopes de foie de veau.
  4. Dans une poêle, faire chauffer l’huile et 10 g de beurre, y déposer les tranches de foie de veau. Assaisonner et cuire 2 minutes sur chaque face.
  5. Les retirer et les maintenir au chaud à l’entrée du four couvertes d’une feuille de papier aluminium.
  6. Dégraisser la poêle de cuisson des escalopes, y déposer et faire chauffer 20 g de beurre. Ajouter les oignons, faire suer et déglacer au vinaigre de Banuyls. Faire réduire.
  7. Ajouter les tomates cerises coupées en deux et les mirabelles coupées en quatre. Cuire 1 à 2 minute(s) à feu vif. Assaisonner.
  8. Servir l’ensemble bien chaud parsemé de morceaux de bleu des Causses.

Remarque : La mirabelle est originaire de la Lorraine. Pour respecter le moelleux du foie de veau, il est préférable de le servir rosé. Le fait de recouvrir le foie de veau de farine aide à la coloration. Cette phase doit être réalisée juste avant la cuisson sinon la farine risquerait de s’humidifier.

bonapptit1.gif

Publié dans RECETTES SPECIALES | 2 Commentaires »

STIMULER LA PRODUCTION DE LAIT CHEZ LES MAMANS ….

Posté par eurekasophie le 2 septembre 2009

allaitement.jpg

 

 GRÂCE À L’ACUPRESSION

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans ACUPRESSION-REFLEXOLOGIE | Pas de Commentaire »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant