LES BASES DE L’OMEOPATHIE

Posté par eurekasophie le 28 août 2009

hahneman011.jpg

 

 

L’ HOMÉOPATHIE EN QUESTIONS

Voici les réponses aux 10 questions que l’on se pose à propos de l’homéopathie

1) Pourquoi choisir l’homéopathie pour se soigner ?

Lorsque les mécanismes d’adaptation de l’organisme sont déréglés et que celui-ci est agressé par des agents externes ou internes, on tombe malade. Pour régulariser la situation, il faut utiliser des médicaments qui agissent à des doses semblables à celles que l’organisme secrète pour fonctionner normalement. Le médicament homéopathique aura pour rôle de  » huiler  » les mécanismes déréglés de l’organisme.

2) Quels sont les avantages d’un médicament homéopathique ?

Le médicament homéopathique est atoxique. Il n’y a aucun risque de potentialiser ou d’annuler l’action du médicament, comme avec un médicament classique. Le médicament homéopathique agit sur les mécanismes de l’organisme, qui sont les causes des troubles. Enfin, avec une bonne indication, il agit de façon très efficace au stade du début de la maladie.

3) L’homéopahie est-elle une thérapeutique individuelle ?

C’est une thérapeutique de la personne dans sa globalité, mais il n’y a pas de médicament personnalisé pour chaque individu. C’est une thérapeutique de groupes réactionnels. Selon les types morpho-psychologiques, les modes réactionnels sont souvent identiques.

4) Faut-il prendre des précautions particulières à l’emploi des médicaments ?

On évitera de surchauffer les tubes contenant les granules et on ne laissera pas traîner ses doses en plein soleil, car la chaleur intense peut modifier l’action thérapeutique du médicament. On éloignera ses granules ou ses globules de substances telles que le camphre, l’éther ou les parfums. On prendra ses médicaments homéopathiques à une certaine distance des repas ( 20 à 30 minutes suffisent ).

5) L’homéopathie, ça met du temps à soigner. VRAI ou FAUX ?

C’est à la fois vrai etfaux. C’est vrai dans le cas de maladies chroniques qui sont souvent très anciennes et qui durent depuis des mois, voire des années. L’amélioration ne sera sensible qu’au bout d’un certain temps.

En revanche, c’est faux, car une fois équilibrés, beaucoup de malades suspendent leur traitement sans problème et ne le reprennent que si des symptômes déséquilibrants devaient réapparaître.

6) Un médicament dilué est-il nécessairement homéopathique ?

Bien sûr que non ! Ce n’est pas parce qu’il contient une dose infinitésimale d’une substance qu’il est homéopathique. Le principe essentiel de l’homéopathie réside dans l’application du principe de similitude, l’utilisation de la faible dose n’étant que la conséquence logique de cette loi.

7) Comment peut-on décider du choix de la dilution ?

C’est généralement le problème de l’homéopathe et non celui du patient. Mais il faut savoir cependant que les dilutions ne se raisonnent pas en termes arithmétiques, mais en terme de niveau d’analogie.

Une dose de 5 CH n’est pas trois fois moins active qu’une dose de 15 CH . Plus l’analogie entre le tableau clinique d’une maladie et le tableau expérimental d’une substance est nette, plus la dilution sera haute.

8) Qu’est-ce que le terrain ?

En médecine classique, le terrain est une certaine prédisposition à contracter des maladies. Il est composé du type morpho-psychologique et des antécédents héréditaires et personnels qui peuvent le modifier.

En homéopathie, le terrain s’exprime en plus par la réaction individuelle du malade ( RIM ).

9) Qu’est-ce que la RIM ?

Lors de la consultation, l’homéopathe pose parfois à son patient des questions qui lui semblent éloignées de sa maladie. L’intérêt deces questions, c’est précisément de pouvoir définir les modalités d’aggravation ou d’amélioration de l’état du patient.

La connaissance de ces particularités va mettre le praticien sur la piste des médicaments de terrain de son patient.

C’est ce que l’on appelle la réaction individuelle du malade ( RIM ) .

10) Pourquoi utilise-t-on des noms latins en homéopathie ?

Parce que c’est la dénomination scientifique du médicament et que c’est le plus sûr moyen de faciliter la compréhension de la prescription aux quatre coins de la planète.

 

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant