• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 14 août 2009

TABLEAU CHINOIS

Posté par eurekasophie le 14 août 2009

 

 

Celui-ci n’est pas de moi….

je ne connais malheureusement pas l’auteur de cette peinture que j’ai découverte par hasard sur le Net.

tableauchinois.jpg

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

ORCHIS ………

Posté par eurekasophie le 14 août 2009

orchis03.jpgorchis0.jpg

 

 

Orchis à feuilles tachetées
 

( Dactylorhiza maculata , Orchis maculata )

( Orchidacées )

Synonyme(s) : Orchis maculé, Orchis tacheté

Comment lire une taxoboxOrchis tacheté
  Dactylorhiza maculata subsp. maculata
Dactylorhiza maculata subsp. maculata
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Orchidales
Famille Orchidaceae
Genre Dactylorhiza
Espèce Dactylorhiza maculata
Sous-espèce
Dactylorhiza maculata subsp. maculata
(L.) Soó, 1962
Classification phylogénétique
Ordre Asparagales
Famille Orchidaceae

Origine du nom français : orchis : voir latin orchis.

L’Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata subsp. maculata) est une espèce herbacée terrestre de la famille des Orchidaceae. C’est la sous-espèce-type de l’espèce Dactylorhiza maculata. Orchidée commune en France
L’Orchis tacheté est une plante à fleurs de la famille des Orchidacées, famille qui compte environ 20.000 espèces répandues dans toutes les régions du globe, particulièrement dans les zones tropicales et équatoriales.
On la retrouve en juin-juillet. C’est une espèce vivace, qui passe l’hiver à l’état de tubercule souterrain.
orchistachete009.jpg
Caractéristiques distinctives :


Labelle à éperon cylindrique dirigé vers le sol présentant des motifs variables. « Pétales » latéraux écartés. Bractées herbacées, environ de même longueur que l’ovaire torsadé qui a l’apparence d’un pédoncule.
Feuilles le plus souvent tachetées de noir.

 

Description :
La racine est constituée de deux tubercules dont les deux divisions vont en s’écartant l’une de l’autre.
La tige est pleine, non compressible.
Les feuilles couvertes de taches brunes, d’un vert sombre au-dessus, un peu glauques en dessous, sont plus ou moins étalées, espacées le long de la tige. Les feuilles inférieures sont engainantes à la base, oblongues et obtuses au sommet, alors que les autres sont longuement atténuées en pointe.
Les fleurs sont roses ou liliacées, parfois blanches, pourvues de taches de couleur plus vive. Elles forment un épi serré, d’abord pyramidal, puis peu à peu cylindrique.
Labelle Trilobé, lobe centralle plus étroit.
Cette espèce est très variable : on a en décrit plusieurs sous-espèces et variétés, mais aussi des hybrides et de nombreuses anomalies. La systématique du genre Dactylorhiza est extrêmement difficile, les taxons étant assez polymorphes et s’hybridant entre eux.
C’est essentiellement par ses feuilles maculées et par sa tige pleine, non compressible, que l’Orchis tacheté se distingue de l’Orchis des sphaignes.
Plante de 20 à 60 cm de haut.
On la retrouve entre 1000 et 2000 mètres d’altitude.
 

Habitat et fréquence :
Pelouses maigres, landes,marais, forêts sèches clairsemées; sur sol acides ou calcaires ; fréquent.
Exposition: Mi-ombre
Région: Asie centrale, Europe, Asie de l’Ouest
Plante vivace par un tubercule profondément palmé.

orchis01.jpg

Utilisations officinales : le tubercule contient des substances émollientes (émollientes = qui calme les inflammations des tissus).
Des vertus aphrodisiaques supposées font rechercher ces tubercules dans certaines contrées.

Etymologie :
Le terme dactylorhiza, du grec dactylos, « doigt », et rhiza, « racine », fait allusion au fait que chacun des deux tubercules est profondément divisé en deux parties allongées qui peuvent suggérer des doigts. Orchis, du grec orchis, « testicule », se réfère à la forme des tubercules. Maculata signifie « tacheté », par allusion aux feuilles.

Publié dans "O**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

OEILLET DES CHARTREUX

Posté par eurekasophie le 14 août 2009

oeillet2.jpg  

 

 

Oeillet des chartreux

( Dianthus carthusianorum )

( Caryophillacées

Œillet des Chartreux
 Dianthus carthusianorum
Dianthus carthusianorum
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Caryophyllidae
Ordre Caryophyllales
Famille Caryophyllaceae
Genre Dianthus
Nom binominal
Dianthus carthusianorum
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Caryophyllales
Famille Caryophyllaceae

 Synonyme(s) : Oeil de perdrix, Oeil des chartreux, Herbe de Bon Dieu

L’œillet des chartreux (Dianthus carthusianorum) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllaceae.

Cette espèce est originaire d’Europe et d’Asie tempérée.

Ce sont des plantes herbacées poussant en touffes, aux feuilles généralement très étroites, opposées, à nervures parallèles. Les fleurs, souvent très parfumées, sont solitaires ou en grappes. Le calice à 5 dents porte à la base un calicule écailleux. Corolle à 5 pétales dentés ou profondément échancrés en fines lanières. Les fleurs sont le plus souvent dans les tonalités roses, mais on peut aussi trouver des oeillets blancs. 10 étamines. 2 styles. Le fruit est une capsule à 4 valves. La pollinisation est en général effectuée par les papillons.

Le nom dianthus signifie en grec « fleur de Zeus », allusion probable à sa beauté et à son parfum.

Utilisations officinales : les fleurs contiennent des substances calmantes et décongestionnantes.

L’Oeillet des chartreux était essentiellement cultivé dans les jardins de ces derniers, qui l’utilisaient pour la préparation de différents produits.

 

oeillet.jpg

 

Sablé à l’oeillet

oeilletgu6.jpg

Mélanger du bout des doigts 250 grs de beurre -dur-
avec 300-350 grs de farine fluide fleurie (10 grs de pétales d’oeillet pour 400 grs de farine)
le mélange est d’abord sableux avant de former une boule
étaler en pressant au fond d’un moule à tarte,
faire cuire 40 minutes à 150°C,
laisser refroidir dans le moule

 c’est bon comme un sablé mais le goût de l’oeillet ? c’est seulement et seulement si … on le savait !

Publié dans "O**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

SALSIFIS DES PRES

Posté par eurekasophie le 14 août 2009

salsifisgraines.jpg               Salsifis des prés: graines

salsifisdespresmvc827f.jpg

Salsifis des prés
 

( Tragopogon pratensis )

( Composées ou Astéracées )

Synonyme(s) : Barbe de bouc, Barbouzet, Salsifis bâtard

Salsifis des prés
 Tragopogon pratensissubsp. minor
Tragopogon pratensis
subsp. minor
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Asterales
Famille Asteraceae
Genre Tragopogon
Nom binominal
Tragopogon pratensis

Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis) est une plante herbacée appartenant à la famille des Asteraceae (ou Composées) et au genre Tragopogon. On l’appelle souvent barbe-de-bouc du fait que son capitule, presque toujours fermé, laisse simplement dépasser quelques poils blanchâtres ou brunâtres semblables à une barbiche.


DESCRIPTION :Le salsifis des prés est une plante herbacée bisannuelle, pouvant mesurer jusqu’à 60 cm de hauteur, dénuée de pubescence. La tige, dressée et généralement simple, est plus rarement rameuse. Les feuilles, étroites et lancéolées, sont disposées le long de la tige qui est gainée par la base élargie des feuilles elles-mêmes. En outre, elles sont longues, pointues et entières. Les fleurs sont réunies en inflorescences en capitule, de couleur jaune. Elles sont le plus souvent solitaires. Les fruits, allongés, ont une forme qui évoque un bec et ils se terminent par une touffe duveteuse.



CULTURE ET RÉCOLTE :Répandu dans le sud-est de l’Europe, elle est commune dans les prés humides, gras, et dans les pâturages alpins; elle peut se rencontrer jusqu’à 2 000 mètres d’altitude. Les feuilles se récoltent durant la floraison, les racines au printemps ou en automne.

ATTENTION :

 


Ne pas consommer les graines !
salsifis.jpg

Utilisations officinales : les racines contiennent des substances expectorantes, béchiques et dépuratives.

Utilisations culinaires : les jeunes tiges peuvent être consommées comme des asperges.

- racines crues hachées en salades,
- racines cuites taillées en lamelles (avec du vin blanc pour éviter qu’elles ne noircissent),
- jeunes feuilles en salades,
- feuilles cuites en légumes,
- boutons floraux en légumes.

Publié dans "S**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant