• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 31 juillet 2009

CYCLAMEN

Posté par eurekasophie le 31 juillet 2009

cyclamen.jpg

Cyclamen d’europe

( Cyclamen europaeum , Cyclamen purpurescens )

Cyclamen
 Cyclamen hederifolium
Cyclamen hederifolium
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Primulales
Famille Primulaceae
Genre
Cyclamen
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Ericales
Famille Myrsinaceae

                                                   ( Primulacées )

Synonyme(s) : Cyclamen commun, Cyclamen rouge-pourpre, Marron de cochon, Pain de pourceau, Rave de terre, Rochelaine, Coquette, Alibour

La taxonomie reconnaît actuellement 23 espèces de cyclamens. Les cyclamens poussent en plein air dans de nombreux pays méditerranéens où ils croissent surtout dans les régions fraîches et montagneuses. La plus grande concentration d’espèces se trouve en Asie Mineure. Cyclamen purpurascens remonte jusqu’en Europe centrale. Cyclamen somalense pousse dans le Nord-Est de la Somalie.

Le nom Cyclamen est dérivé du grec κυκλος (cercle ou cible). Les cyclamens sont des géophytes à gros tubercule arrondi et aplati, en forme de petit pain. Dans certaines régions la croyance populaire veut que les cochons les déterrent ; d’où leur nom vernaculaire « pain de pourceau » (Sow bread en anglais, Pan porcino en italien, varkensbrood en néerlandais).

 

cyclamen4.jpg

HISTOIRE

Pendant l’Antiquité, le cyclamen était surtout connu pour ses vertus thérapeutiques (il contient un puissant toxique purgatif)[2].

Les Romains appréciaient le cyclamen pour sa floraison, son parfum et sa discrétion. La présence du cyclamen de Perse sur les îles grecques de Rhodes, Karpathos et Crète, et dans le Nord de l’Afrique (Algérie et Tunisie) semble être la conséquence d’introduction par des moines ou d’autres ordres religieux, car ses stations s’y trouvent à proximité de monastères ou dans des cimetières.

Le cyclamen fut introduit en Europe au XVIe siècle, et fut cultivé dans les jardins botaniques de la reine Élisabeth Ire d’Angleterre. L’Église catholique y voyait le symbole du cœur de Marie qui saigne sur la terre, symbolique reprise par les peintres flamands.

Délaissé au XVIIIe siècle, durant lequel il est plutôt considéré comme une plante de collection, le cyclamen est revenu en vogue à partir du XIXe siècle, participant au courant romantique.

 

cyclamen3.jpg

 

 

LES ESPECES BOTANIQUES

 

Le genre Cyclamen est divisé en 4 sous-genres :

  • Sous-genre Corticata : Cyclamen cyprium et Cyclamen libanoticum
  • Sous-genre Cyclamen, avec trois séries :
    • Série Cyclamen : Cyclamen hederifolium et Cyclamen africanum
    • Série Persicum Cyclamen persicum et Cyclamen somalense, ainsi que Cyclamen graecum et Cyclamen rohlfsianum
    • Série Purpurascens : Cyclamen purpurascens et Cyclamen colchicum
  • Sous-genre Gyrophoebe, avec deux séries :
    • Série Cilicium : Cyclamen cilicium et espèces apparentées
    • Série Pubipedia : Cyclamen coum et espèces apparentées
  • Sous-genre Psilanthum : Cyclamen repandum et espèces apparentées

 

Fleurs : fleurs solitaires, odorantes ; elles possèdent 5 pétales rouges, orientés vers l’arrière et formant un tube évasé.

Feuilles : feuilles en rosette, en forme de coeur et longuement pétiolées ; le dessous est rougeâtre, le dessus marbré de blanc.

Utilisations officinales : son bulbe contient des substances purgatives.

Utilisations culinaires : autrefois, le bulbe était consommé.

Utilisations autres : souvent placé dans les jardins d’agrément.

 

repartitioncyclamen.pngCarte de répartition des Cyclamens :

 1. C. balearicum ; 2. C. repandum ; 3. C. purpurascens ; 4. C. hederifolium ; 5. C. peloponnesiacum ; 6. C. creticum ; 7. C. graecum ; 8. C. coum ; 9. C. colchicum ; 10. C. parviflorum ; C. abchasicum ; 11. C. elegans ; 12. C. alpinum ; C. intaminatum ; C. cilicium ; C. mirabile ; C. pseudibericum ; 13. C. cyprium ; 14. C. libanoticum ; 15. C. persicum ; 16. C. rohlfsianum ; 17. C. africanum

phytotherapieplantesmedicinales3.jpgcyclamenpersicum.jpgphytotherapieplantesmedicinales3.jpg

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

BEC-DE-GRUE

Posté par eurekasophie le 31 juillet 2009

erodium.jpg 

Comment lire une taxobox

Erodium cicutarium

 Erodium cicutarium
Erodium cicutarium
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Geraniales
Famille Geraniaceae
Genre Erodium
Nom binominal
Erodium cicutarium

 

Bec-de-grue

( Erodium cicutarium )

( Géraniacées )

Synonyme(s) : Erodium à feuilles de ciguë, Bec de cigogne, Bec de héron, Erodium commun, Fourchette

Le bec de grue commun s’appelle en latin erodium cicutarium, c’est une plante annuelle ou bisannuelle très commune, à la morphologie variable, qui pousse dans les lieux secs et sablonneux ; il appartient à la famille des géraniacées.

Cette plante velue est le plus souvent couchée ou bien ne dépasse pas 30 cm de haut.
Les tiges sont assez réduites et se ramifient dès la base, leur diamètre est assez gros, leur couleur est rougeâtre.
Les feuilles pennées, aux folioles teintées de rouge et très divisées, rappellent celles de la ciguë d’où le qualificatif cicutarium. En général, les folioles sont elles-mêmes divisées et les échancrures atteignent la nervure centrale.

La floraison, qui débute en avril chez nous, est généralement abondante à tel point que dans les bordures de routes, les colonies d’erodium forment de grandes plaques rosées.
Un long pédoncule porte l’inflorescence de type
ombelle où sont groupées 2 à 8 fleurs, à sa base, des petites bractées brunes et pointues sont visibles.
Les fleurs, suivant les sujets, sont rose-pourpré, lilas ou blanches et les 2 pétales supérieurs sont souvent plus grands que les autres.

Le fruit est caractéristique et justifie le nom de la plante puisqu’il est terminé par une sorte de long bec de 4 cm environ, rappellent celui d’un échassier (en grec, erôdion désigne le héron).
Ce fruit a une structure spiralée et à maturité, ses 5 compartiments (carpelles) se séparent.

L’érodium cicutarium est considéré comme une mauvaise herbe (plante adventice).

On en tire une huile essentielle qui a une action diurétique, hémostatique et vulnéraire.

eroium20malacoides20feuille.jpgerodium20fruit.jpgerodium20malacoides20fruits.jpg

 

                Les feuiilles rappelant celles de la mauve                                                                                      Les fruits en forme de bec-de-grue à divers stades de leur développement

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

LE SOIN DES PIEDS

Posté par eurekasophie le 31 juillet 2009

dcoaromathrapie1.gifmespieds.jpgdcoaromathrapie1.gif

 

dcoaromathrapie1.gif

 

Les pieds supportent le poids de notre corps toute une journée.

Il est impératif d’en prendre soin. De plus, chaque zone du pied est en correspondance avec un organe : Lorsque vous soignez vos pieds, vous soignez donc l’ensemble du corps.

 

 

 

 

 

reflex.gif

 

 

dcoaromathrapie1.gif Commencez par un bain de pieds suivi d’un massage. Si vous n’avez pas le temps pour le premier, nettoyez vos pieds à l’aide d’un gant de toilette avant d’effectuer le massage.

 

hydroth.gif

 

LES BAINS DE PIEDS

 

dcoaromathrapie1.gif Pour soulager des pieds fatigués ou meurtris: prenez un bain de pieds avec 5 gouttes d’Artemisia vulgaris ou Cymbopogon citratus diluées dans un support de dispersion ( un peu de miel liquide ou une mousse de bain au ph neutre.).

dcoaromathrapie1.gif Pour soulager les jambes lourdes et fatiguées: prenez un bain de pieds avec 5 gouttes de Rosmarinus officinalis, 3 gouttes de Pelargonium graveolens, 3 gouttes de Lavandula angustifolia et 1 goutte de Citrus lemon diluées dans un support de dispersion.

dcoaromathrapie1.gif Avant d’aller vous coucher, frottez la plante de vos pieds avec 2 ou 3 gouttes de Citrus limon mélangées dans un peu d’huile végétale. Essayez aussi Ocimum basilicum qui possède des vertus purificatives.

dcoaromathrapie1.gifPour supprimer odeur et transpiration des pieds: prenez un bain de pieds avec 5 gouttes de Melaleuca alternifolia ou de Salvia officinalis diluées dans un support de dispersion.

 

hydroth.gif

LE MASSAGE DES PIEDS

dcoaromathrapie1.gifPour les jambes fatiguées: les jambes fatiguées seront soulagées avec un massage des zones réflexes avec Cymbopogon nardus diluées dans un peu d’huile végétale.

dcoaromathrapie1.gifPour détoxifier le corps: massez les zones réflexes des pieds avec 5 gouttes de melaleuca alternifolia, de Laurus nobilis ou encore diluées dans un peu d’huile végétale. Essayez aussi Cedrus atlantica, Citrus medica ou Citrus sinensis, toujours dans une huile de support.

dcoaromathrapie1.gif Pour favoriser la détente nerveuse: massez les zones réflexes des pieds avec 5 gouttes d’Ocinum basilicum ou Daucus carota sativa diluées dans un peu d’huile végétale.

dcoaromathrapie1.gif Pour augmenter sa vitalité: massez les zones réflexes des pieds avec 5 gouttes d’Artemisia vulgaris ou Pinus cembra diluées dans un peu d’huile végétale.

dcoaromathrapie1.gif Pour se remonter le moral: massez les zones réflexes des pieds avec 5 gouttes de Citrus bergamia diluées dans un peu d’huile végétale.

Publié dans QU'EST CE QUE L'AROMATHERAPIE, SOIN DES PIEDS (HE) | 4 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant