• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 juillet 2009

Hé oui, ça s’explique …

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

 

 

 

chiens5.jpg 

 

Les nombreuses raisons pour lesquelles certains chiens mangent leurs excréments

La coprophagie (l’ingestion des excréments) est répandue chez de nombreux animaux, pas seulement les chiens. Nous ne savons pas très bien pourquoi les chiens mangent leurs excréments. Certains ont une propension génétique à la coprophagie et, dans ce cas, c’est vers l’âge de 4 à 10 mois que ce comportement se manifeste. La coprophagie cesse généralement quand l’animal atteint l’âge d’un an.

La coprophagie peut être due à l’ennui, ou servir à attirer l’attention. Certains chiens peuvent manger leurs excréments pour plaire à leur maître (souci de propreté). Parfois, le problème est d’origine médicale, notamment dans le cas de l’insuffisance pancréatique ou du syndrome de malabsorption, deux affections qui compromettent la digestion des aliments.

Certains chiens mangent leurs excréments pour récupérer des éléments nutritifs non absorbés. Ainsi, les chiens qui reçoivent des aliments riches en amidon et en hydrates de carbone, et pauvres en gras et en fibres risquent davantage de manger leurs excréments, tout comme les chiens qui reçoivent principalement des aliments secs ou de mauvaise qualité.
Il y a deux types de chiens coprophages : ceux qui mangent leurs propres excréments et ceux qui mangent les excréments d’autres animaux. Le fait de savoir à quel groupe votre chien appartient vous aidera à déterminer quelles mesures prendre. Ainsi, les chiens qui mangent les excréments d’autres animaux ont peu de chance de perdre cette habitude, sauf si on les empêche de le faire.

La coprophagie est très difficile à enrayer. Vous devez d’abord nettoyer sans tarder l’environnement du chien, avant qu’il ne mange ses excréments. Prévenez l’ennui en intensifiant les activités de votre chien (plus de périodes de jeu, de dressage ou de course). Veillez aussi à lui offrir un régime alimentaire équilibré, très digestible et qui correspond à ses besoins. L’adoption d’aliments riches en gras, en fibres et en protéines, et faibles en hydrates de carbone pourrait s’avérer efficace.

Certains « trucs » donnent de bons résultats, comme de saupoudrer les aliments avec un produit attendrisseur de viande sans goût ou un produit commercial (FORBIDMD), ou de donner au chien de la citrouille en conserve. L’ajout d’huile végétale aux aliments, à raison de 15 ml/4,5 kg de poids corporel peut aussi aider.

 Si votre chien est coprophage, consultez votre vétérinaire.

Publié dans COMPORTEMENT DU CHIEN, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 1 Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

L’HERBE A CHAT

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

gifherbe.gifherbechat.jpg

Ma maîtresse a eu la bonne idée de me faire une jardinière d’herbe à chat !! Quel bonheur … 

L’herbe à chat – la drogue de prédilection des chats


L’herbe à chat est depuis longtemps un stimulant populaire pour les chats. On a découvert qu’elle provoquait des réactions extrêmement agréables chez la plupart des chats, mais pas tous.. Cette plante de la famille de la menthe est d’origine européenne, mais elle pousse à l’état sauvage dans certaines parties du midwest américain et du Canada. L’ingrédient actif est la népétalactone, dérivée d’huiles volatiles qui peuvent être extraites de la plante. L’herbe à chat est tout à fait inoffensive pour les chats, et les propriétaires d’animaux ne doivent pas s’inquiéter quant à son innocuité. Malgré sa popularité, on en sait très peu sur l’herbe à chat et sur son action.Outre les chats domestiques, l’herbe à chat agit aussi sur les lions, les lynx, les léopards, les pumas et les ocelots. Fait intéressant, même si beaucoup de félins réagissent à l’herbe à chat, ces réactions ne se produisent chez aucune autre espèce sauf peut-être l’homme.

La réaction ou non d’un chat à l’herbe à chat dépend de ses prédispositions héréditaires. En outre, tous les chats ne réagissent pas fortement à l’herbe à chat et les chatons de moins de deux mois n’ont habituellement aucune réaction (il y a toutefois des exceptions). Sous l’influence de l’herbe à chat, les chats commencent d’abord par bouger la tête et regarder en l’air. Certains chats frottent leurs joues et leur menton sur la plante. Ils peuvent aussi se frotter le corps sur le sol et se rouler par terre avec plaisir. La réaction à l’herbe à chat dure rarement plus de 5 à 15 minutes, après quoi le chat semble atteindre un point de saturation et ne plus pouvoir réagir pendant une certaine période (une ou deux heures en général).Quelques théories expliquent pourquoi l’herbe à chat provoque une telle réaction de plaisir. Puisque le comportement des chats sous l’influence de la plante ressemble à celui de la saison des amours, certains chercheurs croient que cette plante pourrait stimuler une région du cerveau liée au comportement sexuel. Une autre théorie existe selon laquelle l’herbe à chat stimule simplement les comportements de plaisir, sans qu’il soit question du comportement sexuel. L’herbe à chat ayant des propriétés biochimiques semblables à celles de la marijuana et d’autres drogues « psychédéliques », on soutient aussi que la réaction de plaisir chez les chats est semblable à celle des humains qui consomment de telles drogues. Vous pouvez acheter de l’herbe à chat à la clinique vétérinaire ou dans la plupart des animaleries. Elle est vendue sous forme d’extrait, en aérosol, en feuilles séchées, ou vous pouvez la cultiver à la maison.  Si vous avez des questions ou des craintes concernant l’herbe à chat, consultez votre vétérinaire.

Publié dans COMPORTEMENT DU CHAT, NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 4 Commentaires »

LE CARNET DE SANTE………

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

chien.gif

IL SERT À QUOI ?

chatsligne1.gifcarnetsante.pngchat21.gif 

 

Le carnet de santé tient lieu de suivi pour le vétérinaire. Peu importe que l’animal ( chat, chien….) soit de race pure ou croisé, posséder un carnet de santé est très utile pour votre animal de compagnie. Y sont rédigés par le vétérinaire, tous les traitements, opérations, vaccins et autres que votre chien, ou chat a eu dans son existence.Il est très utile pour se rappeler si votre fidèle ami à 4 pattes a eu tel ou tel vaccin dans sa vie, quel est le médicament qui lui a été donné pour traiter tel affection, quel était son poids à telle date, etc. C’est une mine d’or de renseignements. Il vous sera très utile si vous avez à changer de vétérinaire, car le nouveau médecin aura un bref aperçu du suivi médical de Ayor .
Pour traverser la frontière ou pour voyager avec votre animal, il pourrait vous être demandé (pour s’assurer par exemple que votre animal a été vacciné contre la rage).
Vous voyez, le carnet de santé peut avoir plusieurs utilités ! De plus, les vétérinaires ne vous chargent habituellement rien pour vous en donner un, ou pour le tenir à jour. Il ne vaut pas la peine de s’en priver !

Quel âge aurait mon animal s’il était un homme ?
Afin de répondre à cette question, l’équivalence d’âge suivante a été standardisée : on peut calculer l’âge de notre chien ou de notre chat en fonction de notre âge, à nous humains.
   
 

Age réel
de l’animal

Chats

Chiens de
petites races

Chiens de
races moyennes

Chiens de
grandes races

6 mois

18 ans

15 ans

10 ans

8 ans

1 an

19 ans

20 ans

18 ans

16 ans

2 ans

24 ans

28 ans

27 ans

22 ans

3 ans

28 ans

32 ans

33 ans

31 ans

4 ans

32 ans

36 ans

39 ans

40 ans

5 ans

36 ans

40 ans

45 ans

49 ans

6 ans

40 ans

44 ans

51 ans

58 ans

7 ans

44 ans

48 ans

57 ans

67 ans

8 ans

48 ans

52 ans

63 ans

76 ans

9 ans

52 ans

56 ans

69 ans

85 ans

10 ans

56 ans

60 ans

75 ans

96 ans

11 ans

60 ans

64 ans

80 ans

105 ans

12 ans

64 ans

68 ans

85 ans

115 ans

13 ans

68 ans

72 ans

90 ans

14 ans

72 ans

76 ans

96 ans

15 ans

76 ans

80 ans

102 ans

16 ans

80 ans

84 ans

110 ans

17 ans

84 ans

88 ans

18 ans

88 ans

94 ans

19 ans

94 ans

100 ans

20 ans

100 ans

110 ans

21 ans

110 ans

Publié dans NOS ZAMIS LES ZANIMAUX | 1 Commentaire »

MAIS QU’EST-CE DONC ?

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

 

mer.jpg quinton.gifmer.jpg

René Quinton ( 1866-1925)  

 

Le plasma de Quinton

René Quinton (1866-1925), physiologiste et biologiste français, a démontré l’analogie entre le plasma sanguin de l’être humain et l’eau de mer, milieu dans lequel la vie a pris naissance sur terre. Le corps humain est constitué de 70% d’eau. Les liquides vitaux que sont la lymphe, le plasma sanguin et le liquide interstitiel ont la même composition et la même structure minérale vivante que l’eau de mer.C’est ce que l’on appelle «le milieu intérieur» ou encore «le terrain». La notion de terrain, dérivée de l’agriculture, met en évidence le fait que les maladies, comme les parasites, ne se développent qu’à la faveur d’un terrain déséquilibré. Pour maintenir sa santé, il faut préserver l’équilibre du milieu intérieur, c’est-à-dire du terrain.

Expériences biologiste.gifMême si René Quinton estimait que le plasma marin pouvait être bénéfique pour régénérer les tissus et les cellules du corps humain, il lui fallut d’abord s’assurer de l’innocuité de son produit en le testant sur des animaux.A un premier chien, il injecta du plasma marin à une vitesse comparable à celle de l’élimination rénale de l’animal. Le chien reçut une quantité de liquide égale au poids de son corps, sans que son organisme en souffre.Quinton répéta la même expérience avec un second chien, mais en ne respectant pas la vitesse d’élimination des reins de l’animal. Cette fois, le chien eut le ventre distendu par le liquide. Son organisme était surchargé de plasma. Une fois la transfusion terminée, le chien élimina un volume de liquide 60 fois supérieur à la normale, sans que ses reins ne témoignent d’aucune fatigue.

Finalement, il injecta du plasma marin isotonique, c’est-à-dire dont la salinité avait été ramenée au même taux que celle du sang, à un troisième chien qui avait été saigné à blanc. Le chien inconscient était sur le point de mourir. Le plasma injecté n’occasionna aucune agression supplémentaire. Au contraire, il permit une reconstitution rapide du tissu sanguin.

Après l’injection, le chien fut de nouveau sur ses pattes. Quinze jours plus tard, les résultats des prises sanguines démontrèrent que le sang était normal et plus riche qu’avant l’expérience.

Une fois l’absence de toxicité de son produit prouvée, Quinton commença ses essais sur les humains. La première personne fut un malade au stade final de la typhoïde. Il injecta par voie sous-cutanée du plasma isotonique. Le lendemain, le malade se sentait beaucoup mieux et mangeait de bon appétit. Quelques jours plus tard, il était bel et bien sauvé.
Fort de ce succès, Quinton poursuivit pendant quatre ans ses essais cliniques et ses recherches, dont les résultats parurent dans différentes publications scientifiques.Ses expériences, ainsi que celles de plusieurs médecins intéressés par la méthode, prouvèrent qu’en régénérant avec du plasma isotonique le milieu intérieur appauvri d’un patient, milieu dont se nourrissent ses cellules, le malade reconstruisait globalement son terrain, c’est-à-dire que les cellules pouvaient à nouveau puiser dans le corps les éléments qui leur sont nécessaires.
La première Thalasso C’est le Dr Louis Bagot, qui avait travaillé avec René Quinton, qui eut l’idée de chauffer l’eau de mer et de la redistribuer dans des baignoires.

L’institut qu’il a créé à Roscoff, Rock Roum, est depuis ses débuts spécialisé dans la rééducation fonctionnelle, sur prescription médicale pratiquée par des kinésithérapeutes diplômés.

En 1906, le biologiste ouvre à Paris le premier dispensaire marin Quinton. et sauve alors d’une mort certaine des milliers de bébés atteints de gastro-entérite et de choléra infantile. Il s’intéresse aussi au traitement prénatal des femmes enceintes et, en injectant à certaines d’entre elles du plasma isotonique par voie sous- cutanée, réduit non seulement dans de grosses proportions le nombre des fausses-couches à répétition, mais permet aux bébés de naître en pleine santé. D’autres dispensaires s’ouvrent par la suite en France, en Belgique et en Egypte. Mais, en 1914, la guerre éclate et l’œuvre de Quinton tombe temporairement dans l’oubli. Le biologiste meurt à Paris en 1925 et ce n’est qu’en 1980 que des médecins français s’intéressent de nouveau à son approche thérapeutique.
Le pouvoir de reconstruire nos défenses naturelles Au Québec, de nombreux thérapeutes ont choisi de travailler avec le plasma de Quinton. Tous les naturopathes interrogés s’entendent sur le fait que la majorité de leurs clients, sinon tous, souffrent de déminéralisation à cause du café, de la cigarette, de la pollution, du stress et de la piètre qualité des aliments.

Dans l’ensemble, la vie moderne engendre de l’hyperacidité chronique et, quand le PH est trop acide au niveau cellulaire, la membrane de la cellule se ferme, elle devient hermétique. On peut prendre tous les suppléments disponibles en pharmacie et en diététique, les cellules ne les absorbent pas. Le plasma marin aide à rétablir l’équilibre acido-basique du corps. Il rééquilibre la charge électrique des cellules qui agissent comme de véritables piles et leur rend leur pouvoir d’assimilation.Les organes ont besoin de minéraux pour fonctionner. S’il n’y a pas de minéraux disponibles dans l’alimentation, le corps va aller les chercher dans les os et les muscles. Ceci explique en partie pourquoi il y a tant de cas d’ostéoporose. Le corps s’acidifie et la vitalité baisse. Le plasma de Quinton contient 92 éléments, tous assimilables, et le corps n’absorbe du produit que ce dont il a besoin.

Le plasma de Quinton a le pouvoir de reconstruire nos défenses naturelles en renforçant les bases de notre terrain, quelles que soient les maladies. Ceci explique les étonnantes palettes d’affections pour lesquelles il est indiqué : problèmes digestifs, déminéralisation, allergies, troubles psychiques…
La préparation Comment est recueillie et préparée l’eau de mer Après plusieurs années de recherche, le biologiste s’aperçut que l’eau de mer ne pouvait pas être prélevée n’importe où et que sa composition variait selon la distance par rapport à la côte, selon le climat et selon la végétation marine.
L’eau de mer qui sert actuellement à la fabrication du plasma est prélevée dans des zones tourbillonnaires (vortex), à 10 mètres du fond et 30 mètres de la surface, avec des précautions spéciales, en des lieux et à des moments où la pureté de l’eau est parfaite. Ces lieux ne sont connus que des laboratoires Quinton.Le transport s’effectue ensuite en véhicule isothermique, en moins de 48 heures, jusqu’au laboratoire de conditionnement. La mise en ampoules est faite au cours des 24 heures suivantes, dans des conditions de stérilité absolue, sans contact métallique, sans élévation de température, selon le protocole original du biologiste.

Le plasma conserve ainsi en tout temps son équilibre moléculaire, son caractère de milieu vivant ainsi que la totalité de ses oligo-éléments et de ses micro-nutriments cellulaires biodisponibles.

Quinton démontra que l’eau de mer, solution colloïdale, était totalement différente de la solution artificielle eau + sel. De plus, le savant s’aperçut qu’en asséchant l’eau de mer, le potentiel du liquide était détruit de manière irréversible ; la dissolution de l’extrait sec ne pouvait reconstituer le liquide initial et n’avait plus aucune action thérapeutique valable. Pour garder toutes ses vertus, l’eau de mer doit être conservée dans des conditions très précises.

La composition de l’eau de mer a beaucoup changé au fil des temps. Au moment où apparurent les premiers organismes vivants, la concentration en sels minéraux des océans était de 9 grammes par litre. Aujourd’hui, elle est en moyenne de 33 grammes, pour atteindre jusqu’à 339 g/litre dans la Mer Morte.
L’augmentation de la concentration de sels minéraux dans les mers et les océans s’explique par l’érosion et la formation des continents. La concentration moyenne actuelle de l’eau de mer en sels minéraux et oligo-éléments est donc supérieure à celle de notre plasma sanguin.
Un potentiel thérapeutique exceptionnel Quinton mit au point trois formes de plasma : l’hypertonique, l’isotonique (dont nous avons déjà parlé) et le duplase. Le Quinton hypertonique (commercialisé sous le nom de PMH) est de l’eau de mer océanique complète. On peut en faire une cure pendant un mois, quatre fois par an. Sa concentration est supérieure à celle du plasma sanguin,
c’est pourquoi il est recommandé d’absorber un demi-verre d’eau pure après avoir bu une ampoule.

Le duplase est de l’hypertonique partiellement dilué tandis que l’isotonique possède la même concentration en minéraux et oligo-éléments que le plasma sanguin. Sa teneur en sels minéraux est de 9g/litre. C’est un produit de synergie naturelle, parfaitement assimilable, contenant tous les oligo-éléments utilisés par l’organisme dans les mêmes proportions que le milieu interne du corps humain.
Dans bien des cas, le plasma isotonique de Quinton pourrait être utilisé pour les transfusions sanguines, éliminant les problèmes de compatibilité sanguine.Quinton a démontré que, non seulement l’eau de mer n’était pas toxique, mais qu’elle pouvait remplacer l’intégralité du milieu intérieur puisque les globules blancs du sang, que seuls les liquides naturels de l’organisme maintiennent en vie, y survivent sans problème.Le plasma de Quinton est reconsidéré aujourd’hui, il met à disposition un potentiel thérapeutique exceptionnel. Notons également ici qu’un sérum isotonique ou physiologique, de même concentration moléculaire que le sérum sanguin, mais qui n’est pas issu de l’eau de mer, est utilisé dans les hôpitaux.

http://www.quinton.ch/vidal.htm

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | Pas de Commentaire »

QUINTON…….EN VIDEOS ….

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans MES VIDEOS........, VIDEOS MEDECINE | Pas de Commentaire »

LE SERUM DE LA VIE

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

quinton2.jpg

 

 

Quinton le sérum de la vie

les miracles du plasma marin de René Quinton

Jean-Claude Rodet, Maxence Layet Préface Du Docteur Yves Réquéna

  16.15€  17.00€ LE SERUM DE LA VIE dans QUELQUES LIVRES POUR VOUS 5p

Disponible chez l'éditeur Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés

Absorber l’eau de mer en cure quotidienne revitalise notre santé, ralentit notre vieillissement, nous aide à guérir de nombreuses maladies, voire même peut inverser le pronostic d’une maladie grave…Voici ce qu’expose ce livre, en racontant la découverte phénoménale du français René Quinton, pionnier en la matière, inventeur du plasma marin appelé aussi plasma de Quinton :. Une biographie.. Des exposés scientifiques.. Une enquête journalistique.. Le processus de fabrication.. Ce que le plasma marin peut soigner ou améliorer.. Comment l’utiliser ?. Où se le procurer ?. Témoignages de spécialistes du monde entier utilisant le Quinton aujourd’hui.Cette méthode, d’une efficacité remarquable, aurait pu tomber en désuétude ou tout simplement sombrer dans l’oubli. Aujourd’hui son essor est en proportion des défis que nos organismes carencés ont à surmonter, dans un environnement toujours plus perturbé…

Publié dans QUELQUES LIVRES POUR VOUS | Pas de Commentaire »

APPRENDRE EN TOUCHANT

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

efleur.giflettrecarton.giflfleur.gif

 

 

Des chercheurs du CNRS de Lyon ont montré qu’on apprenait mieux à lire avec des lettres en relief. Lorsque les stimuli sensoriels sont multiples ( vision, audition, toucher ), l’apprentissage est plus facile non seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes et ce, même avec un alphabet totalement différent ( cyrillique, japonais….).

Ma grand-mère avait déjà tout compris : elle m’a appris à lire avec des gâteaux : et un stimulus sensoriel de plus, le goût !  

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | Pas de Commentaire »

A PROPOS DE….

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

ongles.gif

 

Les faux ongles tuent les vrais

 

Souvent les faux ongles sont utilisés pour cacher les vrais, abîmés. Le Dr Catherine Oliveres-Ghouti, Membre de la Société française de Dermatologie, dénonce les faux ongles. La colle utilisée pour la pose, appliquée sur les vrais ongles, est très toxique. La kératine, matériau vivant, est attaquée. Fragilisé, l’ongle s’effrite. La dermatologue précise : «  Dans des circonstances particulières telles qu’un mariage, on peut y recourir bien sûr. Mais alors, les faux ongles ne doivent pas rester en place plus d’une semaine « . 

 

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | Pas de Commentaire »

DANS VOTRE TASSE ……..

Posté par eurekasophie le 25 juillet 2009

lignetisanes5.gif

CONTRE L’HYPERTENSION

L’hypertension artérielle est une forte pression sanguine qui s’exerce sur les parois des artères. Elle peut être ponctuelle ou chronique. Les principaux symptômes sont des maux de tête, des vertiges et des bourdonnements d’oreille, des saignements de nez, des palpitations, de la somnolence et un engourdissement des mains et des pieds.

Les facteurs de risque ne sont pas sans conséquence puisque l’hypertension peut entraîner une insuffisance cardiaque due à la fatigue du muscle cardiaque, des accidents vasculaires et des lésions aux reins et aux yeux.

Il vaut mieux consulter son médecin sans tarder. Lui seul pourra évaluer la gravité ou non de cette tension anormalement élevée. Les plantes viendront en complément ou s’il s’agit d’une hypertension passagère, en relais.

Evitez le stress, l’inaction et les repas trop salés, trop gras et trop arrosés.

L’AIL

Allium sativum

 

 

ailclousgirofle086456.jpg

 

Originaire d’Asie, c’est la fameuse  » rose puante  » des Grecs qui interdisaient l’entrée aux temples à ceux qui en avaient préalablement consommé. L’ail est une plante bulbeuse, vivace. Cultivé depuis longtemps en Asie, il fut certainement introduit en Occident par des tribus nomades mongoles. Ail commun, ail des pauvres, cet aliment remède traversa les siècles sans jamais se départir de sa réputation. Fortifiant et antiseptique puissant, il fut présent à chacune des grandes épidémies ( peste, grippe…..). Le bulbe, organe utilisé, est riche en essence aromatique soufrée. Cela lui confère des propriétés hypotensives qui agissent directement sur les artérioles.

DÉCOCTION : faites cuire, dans un peu d’eau, deux à trois gousses d’ail écrasées, en couvrant votre récipient, pendant une dizaine de minutes. Filtrez et buvez. Renouvelez l’opération une deuxième fois dans la journée.

SIROP : dans l’équivalent d’un verre d’eau, faites bouillir 50 g d’ail. Couvrez et, lorsque l’ail est cuit, filtrez. Versez sur le liquide obtenu, encore bouillant, 50 g de sucre. Réservez et consommez deux à trois cuillerées à soupe de ce sirop par jour.

TEINTURE : extrayez le jus de 500 g d’ail. Ajoutez la même quantité d’alcool à 40 degrés et prenez une cuillerée à café trois fois dans la journée.

AIL BOUILLI : faites bouillir, dans un litre et demi d’eau, six gousses d’ail finement hachées, un brin de romarin et un brin de thym pendant 10 minutes, sans oublier de couvrir. Filtrez, ajoutez des croûtons de pain grillé, un peu d’huile d’olive et dégustez, de préférence le soir.

L’OLIVIER

Olea europaea

 

olivier.jpg

 

Avec son tronc tortueux et ses feuilles argentées, l’olivier caractérise les paysages méditerranéens. Ses petites fleurs verdâtres passent inaperçues jusqu’à leur transformation en olives, d’abord de couleur verte puis noire à complète maturité. Symbole de la paix et de la sagesse, l’olivier n’en est pas moins réputé pour ses propriétés médicinales. Ses feuilles soignaient les blessures et étaient utilisées comme fébrifuges. Depuis les années 1930, leur action hypotensive n’est plus à démontrer. Elles améliorent la circulation en assouplissant les artères.

 

DÉCOCTION : dans l’équivalent d’une tasse d’eau, faites bouillir une vingtaine de feuilles séchées jusqu’à réduction de moitié. Filtrez, sucrez et buvez cette préparation chaude deux fois dans la journée, de préférence le matin et le soir.

INFUSION MÉLI-MÉLO : mélangez 50 g de feuilles d’olivier à 50 g de queues de cerise, 25 g de bourrache, 25 g de verveine citronnelle, 25 g d’écorce de citron. Portez à ébullition un litre d’eau, et incorporez-y trois cuillerées à soupe de ce mélange. Ajoutez deux rondelles de citron, couvrez et laissez infuser 15 minutes. Filtrez et buvez trois tasses dans la journée.

LA POMME ET LE RIZ

Malus communis et Oryza sativa

pommegr.jpg

 

 L’association de ces deux aliments est la base du régime de Kempner qui lutte contre l’hypertension artérielle. Il consistait à ne s’alimenter, pendant un à trois mois, que d’une certaine quantité de riz, associée à des pommes.

TISANE NOURRISSANTE : préparez une eau de riz, en faisant bouillir  pendant une heure une cuillerée à soupe de riz dans un litre d’eau. Dix minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez la moitié d’une pomme coupée en lamelles. Passez dans une passoire à trous larges et buvez dans la journée.

L’AUBÉPINE

Crataegus oxyacantha

aubepin2.jpg

 

Arbuste de nos haies sauvages, l’aubépine, aux tiges couvertes d’épines, est le refuge des oiseaux. Au printemps, une multitude de petites fleurs parfumées, blanches, teintées de rouge s’épanouissent pour le bonheur des abeilles. Depuis des siècles, elle est considérée comme une plante protectrice présente lors des cérémonies de mariage ou de naissance. Ses propriétés médicinales proviennent essentiellement de ses composants, flavonoïdes et proanthocyanes, qui dilatent les artères coronaires, augmentant ainsi le flux sanguin. Non toxique en utilisation prolongée, elle réduit les palpitations et régule la tension artérielle.

INFUSION DE TIGES ET SOMMITÉS FLEURIES : dans un litre d’eau bouillante, incorporez 3 cuillerées à soupe de fleurs et tiges broyées. Couvrez, laissez infuser quinze minutes, filtrez et dégustez trois tasses dans la journée.

TEINTURE : dans deux tasses d’eau-de-vie blanche, versez une tasse de fleurs d’aubépine. Placez le tout dans un récipient en terre et laissez macérer une quinzaine de jours en couvrant avec un bouchon si vos fleurs sont sèches ou à l’aide d’une gaze si vos fleurs sont fraîches. Remuez le mélange tous les deux jours. Filtrez, conservez dans un flacon en verre teinté et prenez une cuillerée à café mélangée à un peu d’eau, deux fois dans la journée, avant les deux repas principaux, pendant vingt jours.

nourriture81.giflignetisanes5.gifnourriture81.gif

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | Pas de Commentaire »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant