• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 19 juillet 2009

POLYPODE

Posté par eurekasophie le 19 juillet 2009

phytotherapieplantesmedicinales2.jpgpolypode.jpgphytotherapieplantesmedicinales2.jpg 

Polypode

Fiche technique du Polypode

Nom latin : Polypodium vulgare

Noms usuels : Polypode du chêne, Fougère douce, Fougère réglisse, Réglisse des bois, Tripe de roche


Famille :
Polypodiacées

Le Polypode est une plante vivace qui peut mesurer jusqu’à 50 cm de haut. Il est connu pour ses vertus médicinales depuis l’Antiquité et celles-ci ne se sont pas démenties à notre époque.

Il s’agit d’une fougère qui est courante dans les régions tempérées et on peut la rencontrer assez facilement. Le Polypode est constitué de tanin, de sels minéraux, de mucilage, de lipides, d’huile essentielle, de sucre.  En phytothérapie, la partie utilisée est le rhizome qui doit être récolté au printemps et à la fin de l’été. On le trouve en Europe jusqu’à 2000 m d’altitude.

Propriétés et utilisations du Polypode

PROPRIÉTÉS DU POLYPODE

Expectorant, laxatif doux, vermifuge, cholagogue, diurétique.

UTILISATIONS DU POLYPODE

Constipation, parasites, bronchite, toux.

AROMATHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

polypode2.jpgpotpharmacie004.jpg

Publié dans "P**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

PIMPRENELLE

Posté par eurekasophie le 19 juillet 2009

pimprenelleetnicolas.jpg

Non, il ne s’agit pas de cette Pimprenelle là, pour ceux qui se souviennent de la chouette émission de  » Bonne nuit les petits »

pimprenelle1.jpg     Mais de celle-ci…………

Pimprenelle
 Sanguisorba minor
Sanguisorba minor
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Sanguisorba
Nom binominal
Sanguisorba minor
Scop., 1771
Classification phylogénétique
Ordre Rosales
Famille Rosaceae

 

 

 

Sanguisorba officinalis L. (grande pimprenelle, sanguisorbe officinale)

Les pimprenelles sont des plantes appelées aussi « sanguisorbes » et appartenant au genre Sanguisorba, de la famille des rosacées. Ce sont des plantes vivaces à feuilles imparipennées portant de 5 à 25 folioles dentées. Leur principale caractéristique est liée aux fleurs, qui ne possèdent pas de corolle et sont groupées en une sorte de capitule très dense. Elles peuvent être hermaphrodites (S. officinalis), ou bien polygames (S. minor, avec dans la même inflorescence des fleurs hermaphrodites, mâles et femelles). Les fruits sont des akènes tétragones.

Le nom scientifique du genre est lié aux propriétés hémostatiques de la grande pimprenelle (elle « absorbe le sang »). Le mot « pimprenelle » est plus incertain. Issu du latin médiéval pipinella, il pourrait venir de piper (= le poivre). À noter que le mot pipinella, puis pimpinella, a désigné deux genres différents : d’une part Sanguisorba, de l’autre Pimpinella, ombellifère connue sous le nom vernaculaire de « boucage ».

La pimprenelle surtout apéritive et tonique.
Egalement : Favorise la lactation, diarrhée, hématurie.
Et en usage externe : Hémorragie, plaie, brulure.
En Décoction de 50 g par litre d’eau à boire dans la journée

potpharmacie01.jpg

Publié dans "P**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

MARRONIER

Posté par eurekasophie le 19 juillet 2009

maronnier.jpg

 

Le marronnier commun (Aesculus hippocastanum L.) est un arbre de la famille des Sapindacées. Il a de nombreux autres noms communs tels que marronnier d’Inde, marronnier blanc, châtaignier de mer, marronnier faux-châtaignier ou marronniers (ou châtaignier) des chevaux.

Ses cousins nord américains sont nommés paviers. Ils ont des feuilles plus lisses et non dentelées, avec des fleurs qui rappellent celle du marronnier européen.

Le marronnier est très répandu dans les parcs publics et le long des avenues en Europe et Amérique du Nord.

potpharmacie0001.jpgmaronnier1.jpgpotpharmacie0071.jpg

 

Le marronnier est prescrit comme antihémorragique, son écorce est astringente utile pour les hémorroides, varices, séquelles de phlébite, obésité, diarrhées.
Egalement : Ecchymose, congestion hépatique, congestion du bassin (bain de siège) engelure, couperose, fébrifuge.

Décoction de marronnier d’Inde, 40 g d’écorce de jeunes rameaux séchée pour 1 litre d’eau, bouillir 10 mn, 2 tasses par jour.

Bain tonifiant pour la circulation avec une décoction concentrée d’écorce à rajouter à l’eau du bain. 

maronier3.jpg

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

MONARDE

Posté par eurekasophie le 19 juillet 2009

 

potpharmacie64.jpg monardadidyma.jpgpotpharmacie71.jpg

La monarde est originaire de l’Amérique du Nord. Les monardes sont des plantes aromatiques et à tige carrée. Les feuilles simples sont opposées dentées ovales, lancéolés et linéaires habituellement dentées, variant du vert moyen à un vert foncé ou légèrement pourpre avec des nervures marquées. En juillet août, les plantes produisent de magnifiques épis floraux, composés de bractées et de fleurs tubulaires, échevelées, de multiples couleurs, ses fleurs sont tubulaires s’ouvrant en verticille au sommet des tiges, elles sont blanches rouge, roses ou violettes, souvent avec des bractées colorées d’environ 60 à 75 cm de hauteur. Son port est ovale et étalé. Floraison intéressante en milieu d’été.

 Les anciennes variétés sont sensibles au blanc (oïdium) mais de nouveaux cultivars et hybrides résistants à la maladie ont été crées par plusieurs spécialistes.

.Les monardes sont de magnifiques vivaces et de plus elles sont comestibles. Elle est belle certes mais de plus elle a bon goût. Avec les feuilles fraîches et sèches vous pouvez vous préparer une bonne tisane

Une plante très populaire au Québec, mais à cause de sa sensibilité au blanc, on la boude pourtant si vous saviez comment choisir vos plants, vous l’adopteriez pour toujours, car depuis quelques années les producteurs nous offrent des hybrides résistant à cette maladie, vous ne pourrez plus vous en passer!.

lignetisanes2.gif

Les tribus amérindiennes utilisaient la monarde sous forme de décoction contre les rhumes, les maux de gorge, la fièvre. les feuilles séchées et réhumidifiées en cataplasme contre les brulures, la tige et les feuilles en bains fortifiants, la plante entière dans les afections broncho-pulmonaires, la racine en décoction comme analgésique dns les coliques abdominales et comme anthelminthique

 

La monarde est utilisée en cas de troubles de la digestion et des voies respiratoires.

Egalement : Fièvre, nausées, indigestions, flatulences, coliques, rhumes.


Et en usage externe sur les douleurs rhumatismales des articulations.

 

 

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

MILLE-FEUILLE

Posté par eurekasophie le 19 juillet 2009

 

 

MILLE-FEUILLE

 

lignetisanes3.gif

Achillea Millefolium (Composées)

MILLE-FEUILLE dans NOMS COMMUNS :
Herbe aux charpentiers, Herbe de saint-jean, Herbe aux militaires, Herbe à la coupure, Sourcils de Vénus.
 CONSTITUANTS CHIMIQUES PRINCIPAUX :
Huile essentielle (Oleum millefolli), alcaloïdes, achilléine, stychydrine, tanins et sucs amers.

PARTIES UTILISEES :
La sommité fleurie et la feuille.

UN PEU D’HISTOIRE :Achillea vient du nom grec d’Achille, Achillelos, qui apprit par le centaure Chiron les vertus de la plante et en fit usage; millefolium, la plante a de nombreuses découpures.

On dit que joseph le Charpentier s’étant blessé, son fils Jésus alla quérir des feuilles dAchillée Millefeuille et pansa la blessure qui se cicatrisa rapidement.

Lorsque le bouillant Achille, au siège de Troie, fut mortellement blessé au talon par la flèche empoisonnée du beau Pâris, la déesse Aphrodite, en larmes, lui conseilla d’utiliser cette plante pour calmer ses souffrances. Ainsi naquit l’achillée, souveraine contre les blessures à l’arme blanche. De là viennent certains noms populaires de l’espèce – achillée et sourcils (ou souris, ou sourire) de Vénus.

Ces tendres parasols de fleurs blanches ou rosées, sur une sorte d’escalier de feuilles bleu-vert taillées en peignes (on dirait qu’il y en a mille…), forment pour ainsi dire le pansement individuel à la portée du militaire en campagne. Un ancien infirmier de la guerre de 1914-1918 a rapporté comment, faute de pharmacie, il avait soigné avec de l’achillée les blessures légères de dizaines de « poilus ».

DESCRIPTION : Le Millefeuille est une plante vivace à racines fusiformes, petites, blanchâtres. La tige, qui peut atteindre 1 mètre de hauteur, est sillonnée dans la longueur, un peu velue, rameuse vers le haut. Les feuilles, alternes, sessiles, longues et étroites, sont divisées en segments étroits, très fins, ce qui lui a valu son nom. Les fleurs, blanches, visibles de juin à octobre, sont disposées en capitules, l’ensemble forme un corymbe terminal. Le fruit est blanc, comme coupé à son sommet, un peu comprimé.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun dans toute l’Europe, le Millefeuille peut pousser jusqu’à 2500 mètres d’altitude. Il aime les terrains secs ou sablonneux. Sa multiplication s’effectue par semis après l’été ou au printemps. Récoltez les sommités fleuries en pleine floraison, réunissez-les en bouquets, suspendez-les dans des endroits secs et aérés.

millef2 dans Mon repertoire des plantes les moins usitees
millef3 USAGES : Stimulant de la circulation du sang, le Millefeuille est utile contre les varices, les hémorroïdes, pendant la période de ménopause, associé à d’autres plantes contre l’obésité et la cellulite.
Diurétique, il élimine les boues et le calculs rénaux.
Emménagogue, il facilite la venue des règles et en calme les douleurs, il active la digestion, lutte contre les gaz intestinaux.
Astringent, il facilite la cicatrisation des plaies de toute nature.

INDICATIONS :

- PREVENTION DES HEMMORRAGIES INTERNES,
- DIGESTION DIFFICILE, AEROPHAGIES,
- TROUBLES DE LA CIRCULATION SANGUINE,
- AIDE À LA CICATRISATION DES PLAIES EXTERNES.

 

potpharmacie032.jpg

Publié dans "M**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 2 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant