• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 10 juillet 2009

QUELQUES RECETTES D’APOTHICAIRE…..

Posté par eurekasophie le 10 juillet 2009

 


apothicaire2.jpg

 

 

parchemin2.gifQUELQUES RECETTES D’APOTHICAIREparchemin2.gif

Je signale  que ces recettes sont médiévales et n’ont plus court à ce jour.

Vin blanc à l’ail (infarctus)


Mettez 24 gousses d’ail décortiquées et légèrement écrasées à macérer dans un litre de vin blanc sec pendant 10 jours. Filtrez et pressez fortement les résidus. Un verre à liqueur le matin à jeun.Valable pour : hypertension, circulation du sang, un des meilleurs préventifs de l’infarctus et de l’artérite.

Vin de racine d’asaret: Asthme


Pour adulte seulement.
32 gr de racine d’asaret dans un litre de vin blanc. Faites macérer pendant 8 jours. Filtrez et pressez.
Une cuillère à soupe toutes les trois heures en cas de crise.

Liqueur tonifiante pour frigidité


3 litres de vin d’Espagne
30 gr de racine de ginseng
30 gr de bois de rhodiola
20 gr de cannelle
10 gr de gingembre
15 gr de cardamome
1 kg de sucre roux
30 cc de rhum blanc
3 clous de girofle
1 gr d’ambre gris
1 goutte de musc (non synthétique)
Laissez macérer une semaine en remuant souvent. Filtrez et maintenez au frais. Dose moyenne 3 verres à liqueur par jour avant les repas.

Vin diurétique contre l’oedème


(élimination des chlorures)
Oignon mûr et cru 300 gr
Miel blanc liquide 100 gr
Vin blanc sec 600 gr
L’oignon doit être réduit en pulpe et passé au tamis. On le mêlera avec le miel et l’on dissolvera dans le vin blanc. On agitera afin que le mélange soit bien homogène. On prendra 2 à 4 cuillerées par jour. Le volume des urines triplera et l’oedème se résorbera rapidement s’il n’y a pas d’affection grave des reins.

Vin de sauge


(pour asthénie et maladie du grand sympathique)
Très utile pour les maladies spasmodiques d’origine neuro-végétative.
Feuilles de sauge sèches 80 gr
Vin de Samos 1000 gr
Faites macérer 8 jours. De 2 à 4 cuillerées à soupe par jour, après le repas. (Régularise en plus le flux menstruel)

Vulnéraire ou Arquebuse


(quelquefois nommée eau d’arquebuse).
Les plantes utilisées sont sèches.
Feuilles et sommités de125 gr)
Absinthe, Angélique, Calament, Camomille, Fenouil, Hysope, Lavande, Marjolaine, Menthe, Origan, Sauge, Tanaisie, Thym
Alcool à 22° – (24 litres)
Faites macérer pendant 2 ou 3 jours. Pressez, filtrez et distillez jusqu’à obtention d’environ 20 litres de produit.

Alcoolat de rose (esprit rose).


Pétales de roses pâles
Alcool à 36°
à à 2.500 gr
Faites macérer environ 24 à 36 heures, puis, distillez à 76° maxi de température. On récoltera environ 2.500 gr d’alcoolat.

Vin diurétique de l’hotel Dieu


Digitale 5 gr
Scille 15 gr
Baies de genièvre 25 gr
Acétate de potasse 50 gr
Alcool (marc) 100 gr
Vin blanc 900 gr
Un verre à liqueur avant le repas de midi.

Vin aphrodisiaque


Stimulant général.
Gousses de vanille 30 gr
Cannelle (poudre) 30 gr
Ginseng (poudre) 30 gr
Rhubarbe 30 gr
Vin de Malaga 1 litre
Faites macérer 15 jours les substances dans le vin en agitant chaque jour. Filtrez et ajoutez 15 gouttes de teinture d’ambre.

Cordial des hôpitaux de Paris (Vin de cannelle composé)


Vin rouge 100 gr
Teinture de cannelle 8 gr
Alcoolat de mélisse 6 gr
Sirop simple 30 gr
Un verre à liqueur en cas de faiblesse, fatigue, évanouissement.

Vin de quinquina et de gentiane composé Fébrifuge.


Ecorce de quinquina jaune 24 gr
Racine de gentiane jaune
Ecorce d’orange amère sèche
Fleurs de camomille
â â 16 gr
Vin rouge de Bourgogne 1000 gr
Concassez les écorces, les racines et les fleurs. Faites macérer dans le vin pendant 15 jours. Passez avec expression, filtrez. Un à trois verres à bordeaux par jour.

Vin de colchique


Pour crise de goutte et douleurs rhumatismales.
Bulbes secs de colchique 64 gr
Vin blanc sec (1 litre) 1000 gr
Pulvérisez grossièrement les bulbes.
Introduisez dans un ballon de 2 litres, versez le vin dessus. Faites macérer 15 jours en agitant de temps en temps. Passez et filtrez.
Un à deux verres à liqueur par 24 heures.

Vin martial


Reconstituant, remontant sexuel.
Limaille de fer pure 32 gr
Vin blanc sec 1000 gr
Faites macérer dans un ballon d’un volume de 2 litres, bien fermé pendant 7 jours maximum. Agitez de temps en temps, passez et filtrez.
2 verres à liqueur par jour maximum.

Cidre de frêne (ou frênette)


Cette boisson diététique est en plus très agréable et décongestionnante, elle est en outre excellente pour les personnes fragiles du foie.
Pour préparer 100 litres de frênette, on fait dissoudre 5 kg de sucre non raffiné et 80 gr d’acide tartrique dans de l’eau bouillante. On fait bouillir d’autre part 125 grammes de chicorée torréfiée dans 2 litres d’eau, environ. On tamise et on mélange les liquides avec une infusion de 100 gr de feuilles de frêne sèches (infusion de 15 à 20 minutes). On verse le tout dans un tonneau en complétant le volume à 100 litres (les feuilles de frêne doivent être versées avec l’infusion dans le tonneau). Quand la température est tombée au-dessous de 30°, on ajoute 125 gr de levure délayée dans de l’eau. La fermentation s’établit très rapidement, on attend cinq ou six jours. On filtre et l’on met en bouteille. La frênette a l’aspect d’un cidre mousseux de saveur agréable.

Vin tonique pour l’anorexie (tonique de l’appétit)


Attention ne pas dépasser la dose de 100 gr par jour. Déconseillé aux spasmophiles.
Feuilles d’absinthe 30 gr
Alcool à 60° 60 gr
Vin blanc sec 1000 gr
Faites macérer les feuilles d’absinthe pendant 24 heures dans l’alcool, puis, ajoutez le vin blanc. Laissez au contact pendant 10 jours. Passez et filtrez. Dose maxi : 100 gr

apothicairegobeletauxtrophesdapothicaire.jpg

Gobelet aux trophées d’apothicaire

Publié dans RECETTES SPECIALES | 3 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

GERANIUM ROBERT

Posté par eurekasophie le 10 juillet 2009

geraniumrobert3.jpgpotpharmacie8.jpg

 

Nom courant : GÉRANIUM ROBERT Nom latin : Geranium robertianum

Géranium Herbe à Robert
 Geranium   Robertianum
Geranium Robertianum
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Geraniales
Famille Geraniaceae
Genre Geranium
Nom binominal
Geranium robertianum
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Geraniales
Famille Geraniaceae

Autres Noms : Aiguilles de Notre-Dame, Famille : Géraniacées
fourchette du diable, pied de colombe

Autres domaines : Spécifique : Pancréas/Intestin

Étymologie : Géranium vient du grec geranion : grue (les fruits ressemblent à un bec de grue). RobertianumRuppertianum (cette plante fut dédiée à saint Ruppert, évêque de Salzbourg au VIII° siècle, qui aurait dé- couvert les propriétés hémostatiques de la plante). Pour d’autres, l’origine serait plutôt dans le mot latin ru- ber : rouge, en rapport avec la couleur rougeâtre des tiges.
 
Description : Il s’agit d’une plante herbacée pouvant atteindre 30 à 50 cm de hauteur. La tige est rouge, les feuilles sont finement ciselées et les fleurs sont roses. Le fruit ressemble à un long bec effilé rappelant celui de la grue ou de la cigogne.

Habitat : Europe et Asie. Elle pousse dans les sous-bois

Parties utilisées : Les sommités fleuries et les feuilles

graniumrobert.jpgpotpharmacie5.jpg
Constituants : H.E.
Principe amer
Vitamine C
Tanin
(30%)
Résines

Propriétés : Tonique astringent +++
Purgatif
(très irritant)
Diurétique ++
Hémostatique (antihémorragique) +++
Antidiabétique +
Antiviral (?)
Vulnéraire +++

Indications : Interne
Hémorragies internes
(bronches, poumons, intestin, )
Ulcères
Aphtes
Diarrhées hémorragiques
Coupures en tout genre

Externe
Plaies
Engorgements des seins
(les fissures au niveau des seins, compresses cicatrisantes)

Posologie : Interne
- Infusion . 20 à 40 g par litre d’eau et boire 3 tasses avant les repas. Dans le cas d’une hémorragie interne 6 tasses par jour.

Externe
- Décoction : 40 g par litre d’eau, faire bouillir 5 à 6 minutes et laisser infuser 30 minutes.

Publié dans "G**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

GALEGA

Posté par eurekasophie le 10 juillet 2009

galega1.jpgpotpharmacie2.jpg

DESCRIPTION

Galéga officinal
 Galega officinalis
Galega officinalis
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Galega
Nom binominal
Galega officinalis

Le galéga est une plante herbacée de 50 centimètres à 1 mètre de hauteur. La tige, dressée, creuse en dedans, devient très dure, rameuse, en touffe sur la hauteur. Les feuilles, alternes, sont composées de neuf à onze folioles plus longues que larges, pointues sur le sommet. Les fleurs, bleuâtres, plus rarement blanchâtres, visibles de juin à août, sont disposées en grappes allongées sur des rameaux terminaux. Les fruits sont des gousses allongées, qui renferment des graines oblongues, comprimées et brunes.

CULTURE ET RÉCOLTE

Le galéga se trouve dans toute l’Europe, un peu dans tous les types de terrains, il ne croît pas à très grande altitude. Préférant les sols meubles et argileux, il se multiplie par semis au printemps, ou par division des touffes. Récoltez la plante au tout début de la floraison, réunissez la en bouquets, laissez les sécher dans des endroits secs et aérés.

USAGES

Depuis son origine, le galéga augmente la production de lait chez les femmes allaitantes, cette propriété est toujours d’actualité et rend de grands services. Il est recommandé pour combattre le diabète où il donne de bons résultats. Préparez le en décoction pendant 2 minutes en mettant une cuillerée à soupe de plantes par tasse. Prenez en deux ou trois tasses par jour.

galega2.jpgpotpharmacie6.jpg

Publié dans "G**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant