CONDURANGO…C’EST QUOI ?

Posté par eurekasophie le 6 juillet 2009

 


 () 

2009 © HIPERnatural.COM

Le terme indigène condurangu (liana de condor) fait référence à la coutume légendaire du condor de de eux Marche, qui utilisait les feuilles de cette plante pour être traité de de ce qui est mordeduras de serpents. Il est très connu et est apprécié en Amérique du Sud, pour guérir les indispositions de l’estomac. Dans 1871 il a été introduit en Europe avec l’espoir qu’il puisse traiter le cancer  ce qui n’a pas été confirmé dans la réalité. Sa saveur rappelle celui de la cannelle, bien qu’un peu amer.

Habitat : grandit spontanément: la Colombie, l’Équateur et le Pérou, entre les 1.500 et 2.000 mètres d’altitude.

Description : plante trepadora de la famille des Asclepiadáceas, qui, étant une comme une liane au tronc des arbres jusqu’à atteindre son gobelet. Ses feuilles sont de manière ovale ou acorazonada, duveteuses et de couleur verte claire sur l’envers. 

Principes Actifs

Heterósidos dérivés esteroídicos de de ce qui est pregnano (1-3%) : alpha et bêta conduranginas (principes amers qui par hydrolyse détachent acide cinnamique), condurangaminas A et B Tannins. Résine, plans d’huile essentielle. Flavonoides. Heterósidos cumarínicos. Acides caféico et chlorogénique.

Action Pharmacologique

Il est populairement utilisé comme apéritif, digestif, colagogo, antihelmíntico, diurético, antipirético, antiespasmódico et sédatif lisse. En utilisation d’actualité : anti-inflammatoire, analgésique, astringent (local hemostático, cicatrizante). En Amérique latine il est populairement utilisé comme alexitérico.

Propriétés et indications : l’écorce et la racine du condurango contiennent une huile essentielle, une résine, acides organiques, substances gommeuses et amidon. Son principe actif plus important est ce qui est condurangina, glucósido amer.

Le condurango possède des propriétés apéritives, digestives et antieméticas (il arrête les vomissements). Son emploi s’avère approprié dans des cas de lenteur estomac et digestions lentes. Il calme la douleur et les spasmes (« nerfs ») de l’estomac, bien qu’il ne convienne pas de l’utiliser sans avoir diagnostiqué la première la cause des bouleversements.

Utilisation : décoction avec 30 ou 40 grs. d’écorce  pendant 10 minutes. Laisser ensuite en macération pendant 12 heures. Prendre de de 3 à 5 cuillerées avant chaque repas.
Précautions : en hautes doses il a des effets toxiques qui provoquent des convulsions et y compris arrêt respiratoire.

Contre-indications

Grossesse (il est aussi employé Populairement comme emenagogo et abortif).

Traitement avec heterósidos cardiotónicos, par la possible promotion de son action.

Ne pas prescrire de formes de dosage avec contenu alcoolique à des enfants plus petits de deux années ni au consultants en processus de désaccoutumance éthylique.

Précaution/Empoisonnements

À des doses importantes il produit des convulsions,  pouvant arriver au décès par arrêt respiratoire.  

Utilisation interne :

- Décoction : Bouillir 10 g/litre pendant 10 minutes. Laisser en macération 12 heures. Prendre 2 ou 3 cuillerées à jour, une demi – heure avant les repas.

- Poussière : 300-500 mg/capsule, deux à à trois à jour, avant les repas.

- Extrait fluide (1:1) : 10 à 30 baisses une demi – heure avant chaque repas.

- Colorant (1:10) : 50 à 100 baisses une demi – heure avant chaque repas

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Une Réponse à “CONDURANGO…C’EST QUOI ?”

  1. net dit :

    How do I start my own personal website and how much does it cost?
    net http://sjlkdfjsdklj.net

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant