• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 5 juillet 2009

BONNE SOIREE

Posté par eurekasophie le 5 juillet 2009

 

 

 

soire6.jpg

 

 

 

soire4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

CHARDON BENI

Posté par eurekasophie le 5 juillet 2009

 

chardonbni.jpg

Nom courant : CHARDON BÉNI

Nom latin : Cnicus benedictus

Chardon béni
 Cnicus benedictus
Cnicus benedictus
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Asterales
Famille Asteraceae
Genre Cnicus
Nom binominal
Cnicus benedict

(Cardus)

Autres Noms : Safran sauvage, gentiane

Famille : Astéracées
centaurée bénite (Composées)
Principales propriétés :
Le chardon béni est surtout utilisé pour ses propriétés au niveau du tube digestif et comme stimulant de l’appétit. Redonne de l’énergie au système digestif.

Étymologie : Cnicus viendrait du grec knekos, qui désigne une variété de chardon, et benedictus vient du latin bene et dictus : bien surnommé (c’était effectivement une plante très estimée autrefois).


DESCRIPTIONLe chardon béni est une plante annuelle, à racine grêle et pivotante, de 20 à 60 centimètres. La tige, dressée, velue, a de nombreux rameaux écartés. Les feuilles sans stipules sont longues, lobées, sinueuses et épineuses. Les fleurs, visibles d’avril à juillet, sont jaunes, groupées en capitule velu, laineux, muni de feuilles et de bractées, intérieures et extérieures. Le fruit est cylindrique, muni de cottes fines, surmonté de poils soyeux.

CULTURE ET RECOLTE

Préférant les sols secs et sablonneux, le chardon béni est présent dans tout le pays méditerranéen. Multipliez le par semis au printemps dans des terres légères et fumées. Récoltez la plante au tout début de la floraison, réunissez la en bouquets, faites la sécher dans des endroits secs et aérés.

USAGES

Tout en aidant la digestion, le chardon béni stimule l’appétit, combat la fatigue, les migraines. Pour l’estomac, il soulage l’acidité, l’aérophagie, les dilatations. Diurétique, fébrifuge, il apaise les douleurs rhumatismales, calme le système nerveux. Tonique du coeur, son usage régulier fait baisser la tension artérielle.

Préparez le chardon béni en légère décoction pendant 2 minutes, à raison d’une cuillerée à soupe de plantes coupées par tasse. Prenez en deux ou trois tasses par jour.

 

En infusion : 30 g de sommités fleuries et de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante, infuser 10 mn, passer; 3 tasses dans la journée en cas de fièvre.

En teinture : 20 gouttes dans un grand verre d’eau 1 heure avant les repas, 3 fois par jour.

Vin de chardon béni, infuser 30 g de sommités fleuries dans 1 litre de vin bouillant ; 1 petit verre à liqueur avant le repas. 

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

BOULIMIE

Posté par eurekasophie le 5 juillet 2009

 

boulimie5782.jpg

La boulimie entre dans le cadre des addictions, elle est parfois qualifiée de toxicomanie sans drogue.

Les conduites boulimiques consistent en des épisodes de compulsion alimentaire (crises), au cours desquels la personne mange une très grande quantité de nourriture de manière incontrôlée. Ensuite, elle utilise des moyens pour éliminer l’excès de calories ingérées, en se faisant vomir, en utilisant des laxatifs ou des diurétiques, en faisant de l’exercice physique ou en s’imposant des restrictions alimentaires de type anorexique. Certaines personnes peuvent combiner ces différents moyens.C’est pourquoi l’entourage de la personne concernée peut tarder à prendre conscience du phénomène. La personne souffrant de boulimie a souvent conscience du caractère pathologique de son comportement alimentaire mais a beaucoup de difficulté à en parler.

Les préoccupations concernant le corps, la minceur, sont omniprésentes et obsédantes. La peur phobique de grossir est liée à une image du corps altérée.

La boulimie débute souvent à l’adolescence, à la puberté.

C’est un trouble qui touche essentiellement les femmes, mais les hommes peuvent également être concernés.

La Boulimie se vit dans la honte, la culpabilité et le secret.

La boulimie en France, quelques chiffres.

Pourquoi la boulimie ?

Infusion d’absinthe, valériane : 3 g de mélange par tasse, 1 tasse avant les repas.

flurlines.gif

Infusion de graines d’angélique, basilic, romarin : 4 g de mélange après les repas.

 

flurlines.gif

 

Infusion de saule, ballote, sauge, matricaire, tilleul : 5 g de mélange par tasse, 4 tasses par jour sucrées avec du miel.

Publié dans PRENDRE SOIN DE SOI | 5 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant