• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 3 juillet 2009

ILLUSION D’OPTIQUE

Posté par eurekasophie le 3 juillet 2009

illusiondoptique1.jpg                                                                                       dcooiseau.jpg

lignescintillante.gif

 

decocoquelicot.pngillusiondoptique2.jpgdecocoquelicot.png

 

lignescintillante.gif

dcooiseau.jpg                                                                                  illusiondoptique3.jpg

lignescintillante.gif

 

De Rob Gonsalves ( peintre canadien né à Toronto en 1959 )

Publié dans MES IMAGES | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

COLOMBO

Posté par eurekasophie le 3 juillet 2009

colombo.jpg

 

COLOMBO

 

CALUMBA
colombo cocculus palmatus miers
La racine de cet arbuste était utilisée par ce qui est indigènes africains comme remède principal contre les diarrhées et les disenterías. Quand ce qui est portugais ont colonisé Mozambique et Madagascar, dans le siècle XVII, ils l’ont découvert et ont apporté à l’Europe. Il se trouve aujourd’hui dans les pharmacies de de tout le monde en faisant partie de diverses préparations.

Habitat : originaire des régions tropicales de l’Afrique orientale. Cultivé en Amérique du Sud.

Description : arbuste trepador à feuilles persistantes, de la famille des Menispermáceas, qu’il atteint de de 2 à 5 m de hauteur. La racine est très charnue, et peut atteindre jusqu’à 7 cms. de diamètre.

Parties utilisées : la racine coupée dans des rondelles et sèche.

Propriétés et indications : la racine du colombo contient divers alcaloides semblables chimiquement ce qui est berberina (alcaloide qui se trouve dans l’agracejo et à la morphine ; principes amers (colombienne) ; et diverses substances inertes (pectina, amidon et oxalato). Il ne contient pas tannin. Ses propriétés sont :

Tonique amer, apéritif et eupéptico (il facilite la digestion). Il est employé dans la convalescence de maladies infectieuses ou débilitantes et dans les dispepsias (mauvaises digestions).

Antidiarrhéique et antiseptique intestinal, étant donné ses alcaloides.

Utilisation : décoction avec 10 ou 15 grs. (une cuillerée) par litre d’eau. Bouillir pendant 10 minutes, et sucrer. Administrer de 6 à 8 cuillerées quotidiennes du liquide résultant.

Précautions : en doses importantes il a des effets toxiques : náusées, des vomissements, coliques intestinales, et peut même provoquer arrêt respiratoire.

 

colombo2.jpg

Dites m’dame, sans vous vexer, j’aurais préféré que mon image soit associée à une bonne recette de chili con carné. Quand j’dirai ça à ma femme, elle va sûrement vous envoyez un commentaire …..comment dites-vous chez vous ? Attendez…..laissez moi réfléchir …un commentaire …à chier, je le crains……Ah, j’oubliais, je voulais vous signaler que Montpellier n’est pas d’origine gallo-romaine , mais médiévale . Petit détail qui a son importance quand on veut faire part de quelque chose…….B’soir M’dame …Ah oui, j’oubliais …encore une petite chose. J’ai lu que la racine mentionnée dans votre article est efficace contre les diarrhées…c’est ma femme qui va être contente

 

Ouh la !Sur ce coup là, je me suis fait saquer, mais je n’ai pas dis mon dernier mot. Je lui réserve un chien de ma chienne…. »comme on dit en France  » ..

 

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

CAPILLAIRE DE MONTPELLIER

Posté par eurekasophie le 3 juillet 2009


montpellier.jpg       Montpellier et ses capillaires humourcheveux2.gif

 

Montpellier, ville gallo-romaine avec ses vestiges d’une autre époque….. 

A droite, les célèbres Trois Grâces tenant dans leurs mains, la non moins célèbre recette de la lotion capillaire de Montpellier.

A gauche, Aglaé, une des Trois Grâces tente de nous dire quelque chose mais on me dit que c’est  gifcensure.gif tant pis !! 

 

asterix2.gifasterix11.gif<Vestige or not vestige ? A qui sont ces nattes ? Cherche Idéfix ..

 

Capillaire (de Montpellier), Cheveux de Venus (Adiantum capillus-veneris) Adiantum capillus-veneris

DESCRIPTION

Le capillaire de Montpellier est une plante vivace à rhizome traçant muni de racines fibreuses. Les feuilles, toutes radiales et pétiolées, sont minces, en forme de triangle ou d’éventail, entières à la base, crénelées sur la hauteur, enroulées en crosse quand elles sont jeunes. La plante ne produit pas de fleurs.

                                                                                                                                            

donaldtonn.gif          <   Euh, elle a encore pété un câble, le soleil tape dur à  Montpellier ville …. Gallo-Romaine ????????                             

Le capillaire se trouve un peu partout, si les conditions s’y prêtent, surtout dans les endroits humides, ombragés et pierreux. II pousse rarement au dessus de 1 300 mètres. Comme son nom l’indique, on le trouve couramment dans la région de Montpellier. Sa culture, très simple, consiste à couper la racine en fragments que l’on plante à l’automne ou au printemps. Récoltez la plante de juin à septembre. Séchez la à plat ou en bouquets dans des endroits secs et aérés.

humour2.gif De quoi qu’elle cause, de plante ou de tifs ? 

capillaire.jpg

Il a été attribué au capillaire des propriétés diurétiques contre les calculs, mais c’est surtout pour son efficacité contre la toux, le rhume, toutes les affections de bronches qu’on l’utilise avec succès.

asterix4.gif<Hé oui le soleil a encore fait une victime, je lui avais pourtant dit de garder sa moumoute sur la tête.

Préparez le en décoction en mettant une bonne cuillerée à soupe de plantes coupées par tasse. Prenez en deux ou trois tasses par jour.

capillairedemontpellier.jpg

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 3 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant