• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 juin 2009

CALAMENT

Posté par eurekasophie le 24 juin 2009

 

calaminthanepeta.jpg

Le calament népéta est parfois appelé sarriette népéta, scientifiquement on le désigne par calamintha nepeta, calamintha glandulosa ou officinalis, satureia calamintha et autres ; cette plante vivace pousse dans les lieux secs ou rocailleux, il appartient à la famille des labiacées.

Il peut former une touffe assez grande avec de longues tiges poilues à section carrée, parfois traînantes, qui se ramifient.
Les feuilles munies d’un petit pétiole, sont ovales, faiblement dentées ou entières.
Comme le reste de la plante, leur froissement dégage une bonne odeur de menthe.

La floraison de longue durée
, s’étale de juillet à octobre.
Les fleurs blanches ou lilas ont une corolle à lèvre supérieure assez courte et droite et une lèvre inférieure à 3 lobes dont le médian est le plus développé ; il porte souvent des taches plus sombres.

Il existe d’autres espèces de calament, toutes possèdent des propriétés médicinales, elles contiennent des huiles essentielles camphrées.

Le calament est un puissant digestif et sédatif dans les cas de nervosité. Il est aussi employé comme stimulant intellectuel.

Le calament fait partie des plantes digestives et de plaisir pour son parfum mentholé très agréable. Utilisez le pour soulager l’aérophagie, activer les digestions lentes, lutter contre le hoquet, mais surtout pour soulager les migraines d’origine digestive ou nerveuse.

Préparez le en infusion pendant 10 minutes, à raison d’une cuillerée à soupe de plantes coupées par tasse.

Prenez en une tasse après les repas, plusieurs tasses par jour en cas de migraine.

calament.jpg

 

lignetisanes1.gif                                                                                          lignetisanes1.gif

 

Publié dans "C**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

BOUCAGE

Posté par eurekasophie le 24 juin 2009

 

bplantes1.jpg

LE BOUCAGE

Nom latin

Pimpinella saxifraga

pimpinella.jpg

 

Famille

Ombéllifères

Partie utilisée

Les feuilles

Il possède les mêmes caractéristiques que la bourrache.

 

Genre de plantes de la famille des ombellifères, dont trois espèces sont employées en médecine : le boucage anis (pimpinella anisum, L.) ; le boucage mineur ou petit boucage (pimpinella saxifraga, L.) ; et le boucage majeur (pimpinella magna, L.).

  C’est une plante assez commune dans les prés secs. La tige pleine, arrondie, finement striée, est peu feuillée dans le haut. Les feuilles supérieures sont divisées en lanières étroites. Les inférieures sont divisées en lobes larges et dentés. Les fleurs sont blanches, rarement roses. Il ne faut pas confondre cette espèce avec Ptychotis saxifraga(Linné) Loret et Barrandon qui a une allure semblable et qu’on peut distinguer par ses pétales échancrés mais sans pointe dans l’échancrure et par son calice pourvu de dents bien visibles.

Le boucage est utilisée pour ses qualités expectorantes dans le traitement des maladies des voies respiratoires, pharyngite, bronchite, trachéite.
Egalement : Asthme, inflammation des voies urinaires, calculs rénaux.
Et en usage externe : Sur les plaies qui cicatrisent mal.


En infusion, 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, 2 tasses par jour ou en gargarisme plusieurs fois par jour.

En usage externe sur les plaies : Bain avec une infusion, 2 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau bouillante.

Les jeunes feuilles se mangent aussi en salade.

pimpinellasaxifraga1.jpg                                                ecureuil2.jpg

 

Publié dans "B**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 6 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant