UN KYSTE A L’OVAIRE….

Posté par eurekasophie le 12 juin 2009

 

photo.jpg

Ablation d’un kyste à l’ovaire
Edition : Paris : Aux bureaux de la Semaine médicale, 1886
Cote : 064692
Empl. de l’image : p. 143, fig. 19
Taille originale : 110 x 125 mm
Technique : lithographie n. et bl.
© Coll. BIUM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le développement des échographies, on découvre plus de kystes à l’ovaire.

 

Mais pas de panique: ces « grosseurs » sont souvent bénignes.

 

 

Un kyste à l’ovaire, c’est grave ? 

 

 

 

Les kystes ovariens sont fréquents mais mal connus faute d’observations suffisantes. La plupart ne sont pas douloureux et découverts au cours d’un examen échographique de routine. Leur surveillance permet de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une tumeur cancéreuse.

 

Kystes de l’ovaire : une pathologie fréquente à surveiller

Les kystes ovariens sont fréquents mais mal connus faute d’observations suffisantes. La plupart ne sont pas douloureux et découverts au cours d’un examen échographique de routine. Leur surveillance permet de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une tumeur cancéreuse.


Chaque année, 45 000 femmes sont hospitalisées pour un kyste de l’ovaire et 32 000 sont opérées. Entre 15 à 30 % des kystes sont traités après la ménopause.

Déceler la nature des kystes

Tous les kystes ne présentent pas de symptômes. Ils peuvent être découverts à l’occasion d’un examen gynécologique. La patiente peut cependant ressentir des pesanteurs pelviennes, des tiraillements dans le petit bassin, des anomalies des règles ou des troubles urinaires. Dans certains cas, une stérilité peut apparaître. Les kystes peuvent être de deux natures :

  • Fonctionnels

UN KYSTE A L'OVAIRE.... dans PRENDRE SOIN DE SOI kystes_ovairesIls représentent 90 % des tumeurs de l’ovaire. C’est généralement une stimulation ovarienne excessive au cours du cycle menstruel qui fait évoluer un follicule ou un corps jaune en kyste. Ils peuvent apparaître tout au long de la vie, avec cependant une prédominance entre la puberté et la ménopause.

Ces kystes fonctionnels sont a priori bénins : un lien éventuel avec le cancer de l’ovaire n’a jamais été démontré. Ils peuvent régresser spontanément ou sous l’effet d’un traitement médical. S’ils apparaissent au début de la grossesse, « il est recommandé de ne pas y toucher pendant le 1er trimestre » précise le Dr François Goffinet de la Maternité de Port Royal.

  • Organiques

Les kystes organiques touchent pratiquement 12 personnes pour 100 000 en France. Ils se caractérisent par des végétations internes, un diamètre supérieur à 6 cm, une partie solide et une paroi épaisse. Ces critères permettent d’évaluer leur évolution (bénigne ou maligne). Le dépistage est important : la précocité du diagnostic influe directement sur les chances de guérison.

Echographie et Doppler jouent la complémentarité

L’échographie, qui permet de découvrir les kystes ovariens asymptomatiques, peut être réalisée par voie abdominale ou par voie endovaginale. Cette dernière technique présente plusieurs avantages : ainsi, elle ne nécessite pas que les patientes aient la vessie pleine. Mais si l’échographie est utile, le risque de « faux négatifs » est existe. Un Doppler complètera donc le diagnostic en permettant d’étudier le flux sanguin à l’intérieur des tumeurs. La nature exacte du kyste sera confirmée par un examen microscopique détaillé.

Comment les traiter ?

En dehors des interventions d’urgence liées à des symptômes douloureux, la coelioscopie est « la méthode de prédilection ». La chirurgie est réservée aux kystes organiques ou aux kystes fonctionnels douloureux et/ou volumineux. L’ablation de l’ovaire seul (ovariectomie) ou avec la trompe (annexectomie) s’impose dans le cas d’une tumeur où la seule ablation du kyste (kystectomie) ne peut suffire. Mais le Dr François Goffinet se veut rassurant : « Jusqu’à preuve du contraire, une opération d’un kyste n’a aucune incidence sur la capacité à avoir des enfants par la suite ». Dans la mesure du possible et en prenant en considération les risques de récidives, l’intervention des chirurgiens tend au contraire à préserver la fonction ovarienne chez les femmes non ménopausées

kysteovaireov1.jpg

Kyste sur l’ovaire gauche 

 

 

 

   
if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

24 Réponses à “UN KYSTE A L’OVAIRE….”

1 2 3
  1. mariuss dit :

    je ne comprends pas du tout comment tu peux venir chez moi et oublier dans ta liste BIZOUX !

    un kiss, des bizoux, c’est quand même pas compliqué… Allez Bizzz

  2. musa rashidi dit :

    comment je peut vous atteindre pour que je puisse beneficier une formation en gynéco – obstétrique

    merci

  3. eurekasophie dit :

    Oupppsssss pardon marius! Ce commentaire est passé à l’as !
    Je te fais de gros BIZOUX avec un  » X » si tu veux , t’es content ?
    Sophie

  4. eurekasophie dit :

    Bonjour Musa
    Je ne suis ni gynécologue ni obstétricienne. Désolée pour vous.
    Pour devenir Gynécologue :il faut avoir un Bac S obligatoire, et suivent 9 ou 10 années d’études.
    Merci pour votre commentaire
    Bien cordialement
    Sophie

  5. rima dit :

    bj rtous le monde j’ai toujours des kyste d’ovaire ilya 6mois et je veut avoir des bébé mais rien juska maintenat est ce que cela veut dire que sa sterilise

  6. LEBLANC dit :

    Viens d’être opérée en urgence pour un kyste ovarien un peu volumineux-6 cms- mais surtout très « acrobate ». Seule la douleur persistante au bas ventre et une échographie bien « lue » a permis de me sauver. Ce vilain s’amusait à tournicoter autour de ma trompe; celle-ci se nécrosait…risque de péritonite… SOS!
    Mais je n’ai pas eu de chirurgie invasive- une simple coelioscopie- et je suis rentrée chez moi 2 jours après!
    Vive la science et…les bons médecins!

  7. Cath dit :

    bonjour, j’ai 17 ans. j’avais des douleurs horrible dans le bas du ventre. Celle-ci sont apparue lorsque j’étais dans ma semaine. Après 7 jours mes menstuation ont fini mais les douleurs ont persister. j’ai été capable d’endurer cette souleurs durant 3 semaine. Un jours je me rendit a la clinique pour me faire envoyer en urgence a l’urgence. après 26 heure d’attente a l’urgence il m’ont fit passer un écographie. un test ginécologique et test de sang et urine. Il m’pnt hospitaliser et m’on dit que javais plusieurs kyste des deux coté et que j’avait un abset de la taille d’une balle de golf sur le coté droit. J’ai été hospitalisé 5 jours et traité sous antibiotique intra-veneuse. Maintenant je suis en réabilitation chez moi toujours sous antibiotiques mais maintenant il sont orale.

    dès que vous ressenter une douleurs, allez consulter sur le champs.
    Il y a des chances que je soit stérile.
    vous ne voulez pas avoir ce que j’ai eu

    Merci!

  8. sabine dit :

    j ai suis aller a lohpital jai decouvaire que ja vait une kyste sur chaque ovaire

  9. Tételle dit :

    Bonjour,
    Je viens d’apprendre que j’ai un élément kystique présumé fonctionnel sur l’ovaire gauche mesurant 27 mm, suite à un scanner du pancréas.
    Pourriez-vous me dire si il y aura des conséquences pour que je puisse avoir des enfants, car j’en ai pas.
    Et j’ai 38 ans, pourriez-vous me dire exactement ce que ça signifie « un élément kystique fonctionnel », je sais que c’est un kyste mais ensuite je m’interroge beaucoup.
    Merci de l’intérêt que vous porterez à ma demande.

  10. ニューバランス 996 dit :

    I like the helpful information you provide in your articles. I will bookmark your blog and check again here frequently. I’m quite sure I抣l learn a lot of new stuff right here! Good luck for the next!
    ニューバランス 996 http://herrlicht.de/wp-includes/img/newbalance996.html

1 2 3

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant