• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 4 juin 2009

QU’Y-A-T’IL DONC DERRIERE LE VOILAGE ?

Posté par eurekasophie le 4 juin 2009

 

 

dimanche13.gifjeudisoir.jpg dimanche13.gif

Publié dans MES IMAGES | 6 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

LE TROENE

Posté par eurekasophie le 4 juin 2009

Ligustrum lucidum et vulgare 

 

arbre et arbuste de la famille des Oléacées

(Frêne, Lilas, Olivier,Osmanthe, Troène)

LE TROENE dans Origine : le Troène, Ligustrum lucidum, est un arbre de Chine, Corée, Japon, tandis que le Troène commun, Ligustrum vulgare, est un arbuste, originaire d’Europe, d’Afrique du nord.
Étymologie : le nom latin, ligustrum, vient de ligare, « lier », allusion à la souplesse des rameaux qui servaient en vannerie.
Habitat : Forêts claires et fraîches, haies, bocages humides, lieux incultes. Le troène préfère le calcaire. Il s’adapte à l’altitude jusqu’à 800 m.
Rusticité :  (il supporte le froid jusqu’à -17°).
Taille maximale : 20 m. Les autres troènes sont des arbrisseaux (3 m).
Croissance : lente.
Écorce portant lenticelles blanches.
Port : cime arrondie.
Feuillage persistant. Feuilles opposées, coriaces, vert luisant, à bord lisse, et de forme elliptique et pointue. Longueur : 5-8 cm. On pourrait le confondre avec certains houx hybrides, mais la feuille est plus effilée, lancéolée, et souvent repliée sur la nervure médiane qui est très marquée. Elle porte un court pétiole rougeâtre.
Fleurs réunies en panicules terminales longues jusqu’à 18 cm, apparaissant en été ; les fleurs sont petites, voire insignifiantes, blanc-crème, à pétales soudés. Elles dégagent un parfum, entêtant, à base de triméthylamine.
Fruits : baies ovales pruineuses et d’un noir bleuté, en octobre. Taille : 0,8 cm. dans Mon repertoire des plantes les moins usitees
Utilisation : arbre ornemental en raison de son feuillage persistant.
De l’écorce du Troène, on extrait une teinture jaune.
Les rameaux sont utilisés en vannerie.
Les fleurs et les feuilles séchées du Troène sont astringentes et cicatrisantes. Macérées dans l’huile les fleurs donnent un baume qui soulage les douleurs rhumatismales et celles de le cellulite.
Les fruits donnent une encre violette et un colorant pour le vin.

toxique Le fruit produit des irritations gastriques.

Où en voir à Paris : à l’angle de l’Ambassade des États-Unis, près de la Place de la Concorde (taille respectable).

pxvert

Troène commun, Ligustrum vulgare

Origine : Europe.
Taille maximale : 5 m.
Croissance : lente.
Habitat : peu exigeant en matière de sol et d’exposition, mais n’apprécie pas trop la sécheresse. Ses racines sont nuisibles pour les plantes voisines.
Feuillage persistant. Feuilles opposées, coriaces, vert luisant, à bord lisse. La variété L. latifolium a des feuilles plus larges, L. tricolor est à feuilles bordées de rose chez les jeunes pousses, tandis que L. excelsum superbum présente des feuilles bordées et tachetées de jaune crème (autre point commun avec le Houx qui possède une variété aurea).
Utilisation : le Troène commun, Ligustrum vulgare, sert en haie. Il supporte la taille. Ses rameaux étaient utilisés en vannerie.
Entretien : 2 ou 3 tailles par an, pour lui donner une forme harmonieuse. Il supporte une taille agressive de régénération, à condition de l’aider à repartir avec un apport d’engrais.
Reproduction : par bouturage en été avec des branches, ou en novembre, avec du bois.

 

troene.jpg Ligustrum vulgare

Publié dans "T**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | Pas de Commentaire »

LE SPHINX DU TROENE

Posté par eurekasophie le 4 juin 2009

 

J’ai trouvé, en navigant sur le net, ces magnifiques photos ainsi que les commentaires les accompagnant.

Je ne peux pas remercier directement la personne qui a publié cet article qui n’était pas signé. Donc, s’il elle passe par hasard dans le coin, qu’elle me fasse signe, qu’elle se fasse connaître.

Bravo à cet(tte) inconnu(e) pour son travail de photographe…dont j’attends des nouvelles !  

 

 

Sphinx du Troène Hier ma voisine (voir épisode du poisson rouge) a trouvé dans son jardin une chenille d’environ 6-7cm. J’en avais jamais vu de comme ça, mais je dois bien avouer que je n’ai jamais réellement cherché.

LE SPHINX DU TROENE dans MES IMAGES Sphinx_de_troene

Sphinx_de_troene2 dans MES IMAGES

Belle bête n’est-ce-pas?

Après quelques recherches sur internet, j’ai remarqué que les chenilles des papillons Sphinx avaient très souvent cette queue très prononcée. J’ai d’abord pensé au Sphinx colibri (ou encore appelé Sphinx du Liseron) puisqu’il y en a pas mal chez nous, mais non ce n’est pas ça du tout comme vous pouvez le constater

Sphinx_de_troene3

J’ai alors pensé au Sphinx tête de mort (oui j’ai trop regardé le silence des agneaux). Mais ce n’est pas ça non plus comme vous le constatez

Sphinx_de_troene4
Finalement c’est encore mon ami Google qui m’a aidé puisqu’une simple recherche avec les mots clefs « sphinx » et « chenille » a suffit pour dénicher le nom de la bête (3ème lien seulement). C’est un Sphinx du troène (le troène est une espèce d’arbre). Pas très très joli (moins que la chenille je trouve), jugez vous-même

Sphinx_de_troene5

Sphinx_de_troene6

Publié dans MES IMAGES | 3 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant