• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 30 mai 2009

LE ROBINIER

Posté par eurekasophie le 30 mai 2009

Le robinier n’est pas le fabricant de robinets, non non! 

Le robinier : nos muscles en raffolent

 

Robinier faux-acacia

Robinier faux-acacia
 Robinier en Caroline du Sud
Robinier en Caroline du Sud
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae

Arbre de la famille des Fabacées

Sous-famille des Papilionacèes


(Baguenaudier, Cytise, Robinier, Sophora du Japon, Virgilier)

 

Étymologie : « Robinier » vient de son « inventeur », Jean Robin, botaniste de Henri IV qui le plante à Paris, place Dauphine, en 1600, et le transplante au jardin des Plantes en 1632. Les plus vieux de Paris sont toujours au jardin des Plantes et au square Saint-Julien le Pauvre

. LE ROBINIER dans
Origine : États-Unis (Virginie).


Habitat : il s’accommode de sols pauvres qu’il enrichit en azote. C’est un arbre assez courant qui s’incruste en ville.
 

Rusticité :(il supporte le froid jusqu’à -23°).
 

Durée de vie : 300 ans (usuellement).
Taille : 25 m.
Port (arbre isolé) : cime globulaire.
 

Tronc : droit et souvent fourchu, avec des branches lisses et des rameaux anguleux et pelucheux, d’un brun rougeâtre.
 

Écorce gris à gris foncé-brun, rugueuse qui se crevasse en diagonales sinueuses. Piquants sur les rameaux. Bois dur, orange.

Feuillage caduc. Feuilles alternes, grandes (25 cm) composées de 9 à 21 folioles ovales, molles, vert glauque au dessous. Les folioles sont éventuellement alternes de part et d’autre du rachis. On peut confondre le Sophora avec le Robinier, mais leurs troncs se différentient nettement. Les folioles du Robinier sont rondes à l’extrémité, celles du Sophora sont pointues. De plus, les feuilles du Robinier présentent des stipules à la base du pétiole, qui se transforment en épines. Les feuilles peuvent tomber encore vertes, à l’automne, comme chez les autres arbres fixateurs d’azote (ex : Aulne).


Fleurs blanches en longues grappes pendantes très odorantes, en mai-juin. Le calice est en forme de cloche, vert et pelucheux.
Fruits : gousses de 8-12 cm, en groupe de deux à quatre, en été.
Tradition : L’Acacia est un des symboles des francs-maçons.
Utilisations : le Robinier émet des stolons grâce auxquels la plante se propage, aussi l’utilise-t-on souvent pour fixer les terrains menacés d’affaissement (digues, terre-pleins) et pour reboiser les sols stériles. Il colonise naturellement remblais, talus et terrains vagues. De son bois robuste et durable, on fait des piquets de vigne. Trituré, le bois produit de la teinture jaune.
Les grappes de fleurs blanches sont mellifères d’où le miel d’acacia. Riches en nectar, les fleurs de robinier peuvent être consommées en beignets ou en sirop.

abeille031.gifabeillelogo1.gif abeille031.gif

C’est une « légumineuse » dont l’intérêt en phytothérapie, en revanche, est bien réel même s’il se limite aux fleurs et, dans certaines conditions seulement, à l’écorce. Sachez aussi que ses fleurs sont très mellifères. Elles attirent donc nos amies les abeilles, de sorte qu’il n’est pas rare de trouver du miel de robinier dans le commerce.

Le fruit du robinier, une espèce de gousse plate et allongée remplie de graines brunes, est sans intérêt. Mais on utilise volontiers ses fleurs, après les avoir séchées à l’ombre ou dans un four à très faible température. Elles contiennent des huiles essentielles et des gluco-flavones auxquelles leurs propriétés spasmolytiques semblent conférer un réel intérêt dans le traitement des crampes musculaires, qu’elles soient d’origine traumatiques ou nerveuses.

Quant à l’écorce, elle contient de la robine et de la fazine qui sont des albumines toxiques. Il faut donc l’utiliser avec précaution, en quantités bien codifiées, auquel cas on lui trouve de l’intérêt pour traiter certains troubles gastriques et digestifs.


 dans Mon repertoire des plantes les moins usitees Variétés : il existe une variété à fleurs roses obtenue par hybridation par Decaisne, vers 1870, une autre à fleurs jaunes, une autre à rameaux tortueux (tortuosa).

Publié dans "R**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 1 Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

IL N’EST JAMAIS TROP TARD …..

Posté par eurekasophie le 30 mai 2009

personnagerigoloquiserelaxe.gif

 

sport52.gifIl n’est jamais trop tard pour bouger sport30.gif

 

 

eau0201.gifsport66.gifsport50.gif

 

 

 

2205 Suédois ont été suivis pendant 35 ans. 

Les chercheurs ont constaté que les hommes très actifs à 50 ans vivaient de deux à trois ans de plus que les hommes sédentaires, et un an de plus que ceux qui étaient moyennement actifs. Selon ces mêmes chercheurs, les hommes qui ont commencé à pratiquer une activité physique entre 50 et 60 ans avaient, au bout de dix ans, la même espérance de vie que les hommes qui faisaient régulièrement de l’exercice avant la cinquantaine. On pourrait croire que cette étude a été menée pour déculpabiliser les  » feignants  » de 30 à 50 ans …… Et les femmes dans tout ça ????? 

 

 

 

Publié dans ETUDES, CHIFFRES ET FAITS.... | Pas de Commentaire »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant