• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 15 mai 2009

VERONIQUE

Posté par eurekasophie le 15 mai 2009

 

 

Veronica
 Veronica persica
Veronica persica
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Scrophulariales
Famille Scrophulariaceae
Genre
Veronica

 

Les véroniques (genre Veronica) sont un genre de plantes herbacées annuelles ou pérennes classées traditionnellement dans la famille des Scrophulariacées. On en compte plus de 200 espèces à travers le monde.

La plante doit son nom à sainte Véronique, qui aurait recueilli un linge portant les traits du Christ et aurait, grâce à ce linge, guéri l’empereur Tibère de la lèpre. Or la véronique officinale (Veronica officinalis) était utilisée autrefois en application sur les plaies des lépreux (d’où son nom familier d’herbe-aux-ladres).

La classification APG II (2003) situe les véroniques dans l’ordre des Lamiales et dans la famille des Plantaginacées.

 

DESCRIPTION

La véronique est une plante vivace, rameuse et velue. Les tiges, de 15 à 30 centimètres, sont cylindriques, raides, rameuses, velues, couchées, elles se redressent au sommet. Les feuilles, opposées, légèrement pétiolées, ovales, sont un peu aiguës et dentées. Les fleurs, bleu pâle ou blanc rosé, munies de bractées, sont disposées en grappes axillaires peu compactes. Le fruit est une capsule glanduleuse, triangulaire.

CULTURE ET RECOLTE

Commune en Europe, sur les coteaux boisés, dans les prés, plus rare en région méditerranéenne, la véronique ne dépasse pas 1 000 mètres d’altitude. Sa multiplication se réalise par semis des graines ou par boutures. On récolte les plantes au moment de la floraison; réunies en bouquets, on les suspend dans des locaux aérés jusqu’à séchage complet.

USAGES

Tonique, fortifiante, la véronique stimule les fonctions digestives, l’estomac, le foie, calme les migraines, joue le rôle d’antitoxigène. Expectorante, elle agit sur les bronches, calme la toux, facilite la respiration des asthmatiques. Comme la pensée sauvage, elle est indiquée contre certaines dermatoses : eczéma, prurits, dartres, psoriasis.

On la prépare en légère décoction pendant 2 minutes, en mettant une cuillerée à soupe de plantes par tasse. Prenez en deux ou trois tasses par jour.

 


Quelques variétés de véronique

 

VERONIQUE dans

veronica_gentianoides_p1410195 dans Mon repertoire des plantes les moins usitees veronica_veronique_fleur_4228
     
Véronique gentianoides 

Nom latin: veronica gentianoides

Couleur de la fleur: blanche

Floraison : mai

Famille: Scrofulariacées

Catégorie: plante vivace

 

 

Nom latin: veronica gentianoidesCouleur de la fleur: blanche 

Catégorie: plante vivace

 

 

Véronique

Nom latin: veronica spicata

Couleur de la fleur: mauve

Famille: Scrofulariacées

Catégorie: plante vivace

 

veronica_spicata_heidekind_p1320151   veronica_spicata_heidekind_p1320157

 

 

Véronique

Nom latin: veronica spicata ‘heidekind’

Couleur de la fleur: rose

Floraison : juin

Famille: Scrofulariacées

Catégorie: plante vivace

 

 
veronica_veronique_filiforme_p1240112   veronica_veronique_filiforme_p1240106
   

 

Véronique filiforme

Nom latin: veronica filiforme

Couleur de la fleur: bleue

Floraison : juillet

Famille: Scrofulariacées

Catégorie: plante vivace

Publié dans "V**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 10 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

CET ETE, CROQUEZ FUTE…..croquez varié !

Posté par eurekasophie le 15 mai 2009

 

 

salade.gif

 veillez donc vos saladiers !
 

Passez aux salades colorées, croquantes, mélangées, fleuries….
 
 

Elles sont excellentes pour la santé. salade2.gif

 

 

 

Cette année, osez l’originalité. Mélangez feuilles, fruits, fleurs, racines, saveurs, textures, arômes, couleurs et faites de la salade un véritable art de l’assemblage culinaire.

Une diversité excellente pour votre santé: apports garantis en oligo-éléments et en vitamines.

Une diversité excellente pour la santé de votre jardin: risques parasitaires en baisse et pollinisation en hausse!

 

 

DES SALADES DE FEUILLES

 

Pour une salade de feuilles, jouez sur les contrastes: tendres ou croquantes, vertes classiques, unicolores ou multicolores, piquantes, douces, épicées…..tout est possible!

Le pourpier est à cultiver en priorité (pourpier doré ou pourpier d’hiver) : laxatif, diurétique, riche en vitamine A, en éléments minéraux et en oméga 3 , ses feuilles craquantes, juteuses et un peu acidulées font merveille dans un mesclun.

Parmi toutes les feuilles comestibles, en voici quelques-unes dont la texture et la saveur sont remarquable:

La tétragone cornue ou à tiges rouges (substitut de l’épinard) , la ficoïde glaciale, le cresson de para (brède mafane) , la roquette, les périlles, à la saveur exotique et épicée ( Britton, Tia Tao, pérille de Nankin) , la mélisse dorée, le chou Daubenton vert ou panaché, les capucines, la moutarde pourpre de Chine légèrement piquante, le basilic vert ou pourpre, l’arroche, l’ansérine du bon Henri, le cresson des jardins, le cresson alénois, le crambe (avec leur petite saveur de noisette, les pétioles jeunes sont excellents) , le pe staï, les jeunes feuilles de l’amarante de Chine, les feuilles de coeur de bettes de cardes (jaunes, rouges ou vertes) , les betteraves à feuilles (Bull’s blood) , la Mertensie avec son goût de l’huître, diverses coriandres, les menthes, l’immortelle des jardins avec ses petites feuilles en lamelles argentées (goût curry assuré) , le vert de la ciboulette, d’oignon, d’ail…….

 

DES SALADES DE RACINES ET DE FRUITS 

 

 

  • Du côté des racines: les carottes blanches, jaunes, bordeaux ou orange, les navets, le raifort, le céleri tubéreux (à petite dose) , le chou rave à retrouver, les betteraves(Albina vereduna, Tonda di chioggia) , les radis classiques, les radis noirs ( Red meat) , le panais, les crosnes crus, les ocas du Pérou……

Quelques bulbes ? Ajoutez des oignons doux. Les variétés oignons de Florence ou Toulouse sont idéales en salades.

 

  • Du côté des fruits ( au sens botanique du terme ! ) : les tomates de saison à utiliser sans modération, en variant couleurs, formes et tailles, les jeunes courgettes de certaines variétés ( Gold rush, par exemple) , les pâtissons en début de grossissement, les concombres ( Lemon, sikkim, white wonder) , les pois mange-tout, les haricots verts cueillis très tôt, les haricots kilomètres ( Vigna sesquipedalis) délicieux mais exigeant de la chaleur, les Physalis pubescens, les épinards fraise ( Chenopodium capitatum) dont le fruit a le goût de la betterave et l’apparence de la fraise, les poivrons, les piments doux, la poire-melon ( Solanum muricatum)…..

 

NE NEGLIGEZ PAS LES BASIQUES ! 

 

Les laitues offrent une belle diversité qu’il faut savoir exploiter. Cultivez différentes variétés et semez toutes les 3 semaines de mars à juillet.

 

  • Parmi les tendres: les laitues beurre, les laitues à couper (l’oreille du diable, par exemple, qui est rouge grenat) , les laitues grasses ( la sucrine, excellente !) , plutôt cultivées dans le midi.
  • Du côté des croquantes, les batavia, plus volumineuses.
  • Pour un petit mélange des deux, adoptez les romaines ou la Radichetta, laitue à couper un peu croquante et résistante à la montaison.
  • Les chicorées frisées ou scaroles se sèment à la plantation des tomates et se font blanchir en fin de croissance pendant une dizaine de jours, suivant le degré d’amertume recherché; seul inconvénient de ces salades: leur tendance à monter en graine.
  • La mâche ou doucette est une » ancienne mauvaise herbe » , bien vite adoptée pour sa saveur; peu exigente, elle est capable de supporter des hivers doux.
  • Le persil, ou plutôt les persils, se décline en  persil à feuilles plates, persil frisé, persil nain frisé et persil tubéreux ( celui-là est à semer en mars et donne des feuilles et racines savoureuses).
  • Les cerfeuils préfèrent la mi-ombre; le cerfeuil musqué qui se sème en automne est une vivace dont on consomme aussi les graines; le cerfeuil tubéreux, quant à lui, est une bisannuelle difficile à cultiver, dont on ne récolte quela racine, car les feuilles sont toxiques.
  • Le céleri branche peut s’utiliser en coupe comme le persil ( variété  » pipes creuses de malines ») ou sous forme de jeunes pousses à croquer (  » Tall utah ») .

 

FLEURISSEZ VOS SALADES

 

En toute saison, glissez quelques fleurs crues dans vos salades. Vous les trouverez dans votre jardin. N’hésitez pas à découvrir quelques  » sauvageonnes goûteuses »…..

 

 

  • Commencez au printemps avec la bourrache, les boutons de pissenlit, les fleurs délicates de la violette, celles des primevères, de la cardamine des prés, des coucous, de la roquette sauvage, de l’alliaire officinale.
  • Pour relever le goût, récoltez les fleurs blanches étoilées de » l’ail des ours, à mélanger avec le violet tendre de la ciboulette.
  • Donnez un petit ton oriental avec quelques fleurs d’oranger.
  • En été, vous n’aurez que l’embarras du choix. Faites le tour des aromatiques: les thyms, les basilics, les menthes, les sauges aux saveurs multiples, le romarin, la coriandre…….c’est presque inépuisable !
  • Les autres plantes ne sont pas en reste: les hémérocalles, les roses en petits fragments, les soucis bien connus, les pivoines qui le sont moins, les fleurs de capucine tubéreuse, de bégonia, de consoude. La fleur de céleri est plus douce que ses feuilles. Plus étonnantes, les fleurs de Yucca, d’Hostas ou celles de phlox, à réserver aux desserts.
  • En automne, mettez-vous à l’heure japonaise en utilisant les fleurs de chrysanthèmes: trempez-les une seconde dans l’eau bouillante salée pour les débarrasser de leur petite pointe d’amertume.
  • Adoptez le shiso ( Perilla nankinensis) : les fleurs sont légèrement épicées, tout comme les feuilles.
  • Pour donner un petit goût fruité aux salades, essayez quelques fleurs de sauges exotiques comme la sauge ananas ou la sauge dorisiana que vous cultiverez en serre ou en véranda.

 

Publié dans SANTE AU QUOTIDIEN | 4 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant