• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 avril 2009

PANICAUT

Posté par eurekasophie le 20 avril 2009

panicautalpes.jpgpanicaut.jpg

 

Comment lire une taxobox Panicauts
Panicaut maritime (Eryngium maritimum)
Panicaut maritime (Eryngium maritimum)
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre
Eryngium
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Apiales
Famille Apiaceae

Le panicaut commun (champêtre) porte de nombreux noms vernaculaires: chardon-Roland, chardon-roulant, éryngion blanc, herbe aux cent têtes, chardon d’âne…

Il s’agit d’une plante épineuse vivace, très répandue en Europe occidentale et centrale, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et dans le Caucase. Elle affectionne les champs incultes, les bords des chemins, les endroits assez secs, plutôt en plaine.

Haute de 50 à 60 cm, elle a des feuilles coriaces, raides, découpées et dentées. La tige est dressée et très ramifiée. Les inflorescences sont des ombelles d’ombellules arrondies, entourées d’un involucre blanchâtre à 5 à 6 bractées et ressemblant à des capitules. La racine, persistante, est très longue (jusqu’à 5 m de long) et émet des rejets.

Cette plante est plutôt nuisible lorsqu’elle se trouve dans les pâturages et qu’elle se mêle aux fourrages. Cependant, la racine est réputée diurétique et apéritive.

Sur ses racines, comme sur celles de eryngium maritimum, pousse parfois un champignon qui lui est inféodé, le pleurote du panicaut (pleurotus eryngii)

 Les fleurs fleurissent en Juillet et Août. Surtout utilisé en plates-bandes, en fleurs coupées et séchées, pour leur allure de chardon bleu. Jusqu’à 1 mètre de hauteur et 55 cm d’espacement.

DANS L’ANTIQUITE

L’éryngion blanc était appelé centum capita par les Romains, ce qui signifie « herbe aux cent-têtes ».

Les Grecs en mangeaient la tige et la racine, cuites ou crues. On lui prêtait des vertus prodigieuses. On considérait que la racine avait la figure des parties naturelles de l’homme ou de la femme. On croyait que, si un homme trouvait celle qui représente les parties mâles, elle avait le pouvoir de le faire aimer, de même pour la femme. On prête à la plante la passion de Sappho pour Phaon de Lesbos.

Quant à l’usage médical, on utilisait cette plante pour les flatuosités, les tranchées, les maladies du coeur, de l’estomac, du foie, des hypocondres, les maux de reins, la strangurie, l’opisthotonos, les douleurs lombaires, l’hydropisie, l’épilepsie, pour la suppression ou l’excès du flux menstruel, ainsi que toutes les affections du système reproducteur féminin. On la prenait dans de l’eau miellée et, pour la rate, dans de l’oxycrat. On croyait qu’avec du miel, l’éryngion blanc faisait sortir les corps étrangers et qu’avec de l’axonge salée et du cérat, il guérissait les scrofules, les parotides, les tumeurs, les dénudations des os et les fractures. On croyait aussi que, pris avant de boire, l’éryngion blanc empêchait l’ivresse.

Quelques auteurs latins ont recommandé de cueillir l’éryngion blanc au solstice d’été et de l’appliquer avec de l’eau de pluie, dans toutes les affections du cou. On a aussi prétendu, qu’attaché, il guérissait les taies des yeux.

DE NOS JOURS:

 Les fleurs fleurissent en Juillet et Août. Surtout utilisé en plates-bandes, en fleurs coupées et séchées, pour leur allure de chardon bleu. Jusqu’à 1 mètre de hauteur et 55 cm d’espacement.

Récoltez les racines au printemps ou à l’automne. Lavez-les, coupez-les pour en faciliter l’emploi, faites-les sécher au soleil d’abord, à l’ombre dans des locaux aérés ensuite.

USAGE:

Diurétique, fondant, on utilise le panicaut pour soulager les rhumatismes, l’arthrite, éliminer les boues et les calculs rénaux, la cellulite, l’albumine, l’urée, régulariser le débit des urines.

Préparez-le en décoction pendant 5 minutes en en mettant une cuillerée à soupe par tasse, à raison de 2 ou 3 tasses par jour.

Publié dans "P**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

ONAGRE

Posté par eurekasophie le 20 avril 2009

ovation.gifonagre1.jpg                   L’ONAGRE ovation.gif

Nom scientifique de l’onagre : Oenothera biennis.Autres noms : jambon de jardinier ou herbes aux ânes.

Famille des onagracées.

Elle la trouve en France sur le littoral Atlantique, elle pousse sur les talus et les dunes de sable. L’onagre est velue et mesure entre 50 cm et 1m50. Les fleurs sont jaune pâles et fleurissent pendant seulement une journée.

Les graines dont on extrait l’huile sont contenues dans des capsules au niveau des fleurs.

A ne pas confondre avec l’animal ;-) , en effet l’Onagre est une espèce d’un âne sauvage d’Asie.

 onagre.jpg

HISTOIRE ET ORIGINE

L’onagre était à l’origine utilisée en Amérique du Nord par les Indiens. Ils s’en servaient pour ses propriétés thérapeutiques :
- usage externe : soigner les blessures, abcès, furoncles …
- usage interne : en infusion pour calmer la toux.
Elle est arrivée en Europe par bateau au 18°s, les graines contenues dans la terre utilisée pour lester les bateaux ont germé autour des ports et l’onagre a ensuite colonisé l’Europe.

L’usage thérapeutique traditionnel a laissé la place à un usage bien différent : l’onagre est maintenant utilisée pour sa richesse en l’acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras essentiel de la famille des oméga 6.
CONSTITUANTS PRINCIPAUX ovation.gif

Composition de l’onagre :
- Acides gras essentiels ;
- Lignine ;
- Minéraux ;
- Mucilages ;
- Tanins ;
- 15 % de protéines dans les graines ;
- 25 % d’huile dans les graines.
L’huile d’onagre contient 8% d’AGL, c’est cette richesse en acide gras de la famille des oméga 6 qui fait la réputation actuelle de l’huile d’onagre.

onagre2.jpg

PHYTOTHERAPIE

En phytothérapie, on utilise l’huile d’onagre.Celle-ci est extraite des minuscules graines contenues par centaines dans les fleurs de la plante.

Cette huile est riche en AGL, elle en contient à auteur de 8%.

Une autre bonne source d’AGL est l’huile de bourrache.

PROPRIETES ovation.gif

En phytothérapie, il y a deux utilisations possibles à l’huile d’onagre : usage interne ou externe.L’usage externe est une utilisation directe de l’huile d’onagre sur la peau, ou via des produits cosmétiques en contenant :
- Action anti-rides ;
- Hydratant ;
- Traitement de l’eczéma.

Usage interne de l’huile d’onagre :
- Effets bénéfiques sur l’arthrite rhumatoïde ;
- Effets bénéfiques pour réduire le processus d’inflammation ;
- Réduction du cholestérol et des maladies cardio-vasculaire ;
- Traiter les troubles prémenstruels ;
- Traitement de l’eczéma.

Les deux principaux effets grâce auxquels l’huile d’onagre doit sa réputation, sont son action sur l’arthrite rhumatoïde et son action hydratante.
POSOLOGIE

Généralement en phytothérapie, la posologie conseillée pour la consommation d’huile d’onagre est de 3 gr à 6 gr par jour.Répartir la prise dans la journée, de préférence au milieu du repas.

A noter que les effets de l’huile d’onagre peuvent mettre plusieurs mois avant de se faire sentir.

MISE EN GARDE ovation.gifovation.gif

Aucune toxicité connue avec les dosages classiques. Néanmoins, l’huile d’onagre peut parfois occasionner quelques effets indésirables :
- Maux de têtes ;
- Nausées et maux d’estomac ;
- Selles molles ou diarrhée si elle est consommée à trop forte dose.
Ajuster la dose d’huile d’onagre à la baisse permet d’éliminer ces effets.

Elle peut avoir des interactions avec certains médicaments :
- Anti-coagulants ;
- Médicaments contre l’épilepsie ;
- Médicaments contre la schizophrénie.
 

Publié dans "O**", Mon repertoire des plantes les moins usitees | 4 Commentaires »

OLIBAN

Posté par eurekasophie le 20 avril 2009

oliban2.jpg

 

L’oliban (substantif masculin — du bas-latin olibanum, et du grec Libanos), ou encens, est une oléo-gomme-résine aromatique. L’oliban est récolté sur :un arbrisseau  le boswellia (Boswellia sacra, Boswalia carteri), de la famille des burséracées, croissant sur la côte sud de la péninsule arabique (Yémen), en Afrique orientale (Soudan, Somalie, Éthiopie).

On obtient cette résine par incision de l’écorce de l’arbre, en enlevant un lambeau étroit et long ; on racle ensuite l’endroit dégagé, et on récolte les concrétions de gomme-résine en les faisant tomber dans un récipient. Cette résine servait autrefois en médecine et dans les rituels religieux et funéraires. La combustion de l’oliban dégage une épaisse fumée odoriférante.

Huile Essentielle d’Encens Oliban

Appelé aussi Oliban, l’Encens est une gomme de couleur blanchâtre qui doit être dissoute et distillée afin de produire l’huile essentielle. Les arbres de la famille des Burseracées poussent en Afrique Orientale et la résine aromatique pénètre l’écorce. Les Egyptiens l’utilisaient sous la forme de masques faciaux rajeunissants. Cette résine a été utilisée avec la Myrrhe comme encens. Elle avait autrefois une grande valeur, de là l’offrande d’encens à l’enfant Jésus.

L’huile essentielle d’Encens se mélange bien avec le Basilic, le Poivre noir, le Camphre, le Géranium, la Lavande, le Pin et le Santal.

Propriétés Médicinales

Tonifiante et énergétisante, stimulant des défenses immunitaires, anti-infectieuse des voies respiratoires, expectorante, anti-inflammatoires, anti-douleur anti-hémorragique et cicatrisante.

Elle est aussi Indiquée dans les rhumatismes et dans les soins des sportifs. Antidépresseur. Utilisée pour le bon déroulement de la grossesse.

Indications thérapeutiques

 Circulatoire : hémorroïdes.

 Digestive : ballonnements, indigestions.

 Excrétoire : cystite, maladies de l’utérus.

 Tête : laryngite, saignement de nez.

 Règles : hémorragies.

 Nerveux : angoisses, anxiété, tension, dépression.

 Respiratoire : catarrhe et autres états muqueux. Asthme, toux, bronchite, essouflement.

 Peau : enflammée, faible tonicité, régénérant, plaies, cicatrices, vieillissement.

 Psychisme : Favorise le développement d’un sentiment d’unité. Sur un plan psychologique, il augmente significativement tous les caractères masculins et c’est pourquoi on le dénomme parfois  » encens mâle  » : la force de volonté, la confiance en soi, la détermination. Il favorise en outre un développement de la clarté et de l’exactitude de la pensée, ainsi que le sentiment de dévotion. Aussi, sa caractéristique principale demeure sans doute son étonnant pouvoir de purification de l’atmosphère psychique, tout en chassant les énergies négatives. Il augmente en outre considérablement le taux vibratoire du lieu.

Conseils d’utilisation

 Voie Interne : Consultez un Aromathérapeute ou médecin spécialisé. A titre indicatif : H.E. 1 à 2 gouttes, 3 fois par jour.

 Voie Externe : en massage énergétisant le long de la colonne vertébrale, articulations et muscles. En fumigations pour favoriser la méditation (de même que le Santal). En frictions ou inhalations en cas d’affections respiratoires.

Publié dans QUELQUES HUILES ESSENTIELLES | 10 Commentaires »

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant