MERCURIALE

Posté par eurekasophie le 10 avril 2009

mercuriale20fem.jpg Mercuriale , pied femelle 

Aremberge, Caquenlit, Chimou, Chou de chien, Foirole, Ortie bâtarde, Rinberge, Vignette… Présentation

Comment lire une taxoboxMercurialis
Mercuriale vivace, Mercurialis perennis
Mercuriale vivace, Mercurialis perennis
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Euphorbiales
Famille Euphorbiaceae
Genre
Mercurialis

Famille : Euphorbiacées
• La Mercuriale est considérée comme une mauvaise herbe des champs et des jardins. Elle a la funeste propriété de communiquer son odeur fétide aux raisins des vignes parmi lesquelles elle croît. La plante est pourvue d’un étonnant mécanisme d’expulsion de ses fleurs mâles. Ces dernières se remplissent d’eau jusqu’à explosion, ce qui les projette loin de leur inflorescence. La Mercuriale annuelle possède une tige ramifiée et des feuilles au limbe crénelé. L’inflorescence en épi est constituée d’une dizaine de fleurs vertes à trois sépales, sans corolle pétaloïde.

Habitat
• Mauvaise herbe des champs, des vignes et autres cultures, la Mercuriale apprécie également les décombres. Elle croît rarement au-dessus de 500 mètres d’altitude.

Cueillette
• La floraison à lieu d’avril à novembre
• La Mercuriale annuelle a été autrefois cueillie à des fins curatives. Vous éviterez de suivre cet exemple qui n’est pas sans risque.
• La Mercuriale était jadis cultivée dans les jardins, et on lui attribuait des vertus thérapeutiques controversées. Ses propriétés laxatives lui ont valu les doux noms vernaculaires de Caquenlit ou de Chimou.
• Il existe une Mercuriale dite “vivace”, aussi toxique.

Phytothérapie
• Propriétés : antilaiteuse, diurétique, purgative…
• Constituants : huile essentielle, sels de potassium…
• La plante est considérée comme toxique, trop purgative.
• Son odeur fétide et son goût salé et amer n’aide pas à son expansion phytothérapique.

Le nom du genre est lié à Mercure, censé avoir découvert les vertus curatives de la plante (on confectionne avec le suc de Mercurialis annua un breuvage laxatif appelé « miel de mercuriale »).

C’est une plante dioïque, (c’est-à-dire dont les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds diffé­rents) qui pousse et fleurit en automne pour reprendre au printemps. On utilise la plante entière qui contient un alcaloïde volatil, la mercurialine, un principe amer et du triméthylamine. Selon certains auteurs, il faut utiliser de préférence l’herbe fraîche parce qu’en séchant elle perd une grande partie de son efficacité. L’herbe est douée de propriétés diurétiques et laxatives, et, dans la médecine populaire, on s’en sert pour faire passer le lait aux nourrices.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Une Réponse à “MERCURIALE”

  1. nanoo dit :

    I have some videos that say « includes third party content » and others that say « blocked in some countries » (due to copyright).. Is it still possible for me to become a partner (considering I have all of the other requirements filled).
    nanoo http://nanoochink.com

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant