LE SYNDROME DU COLON IRRITABLE

Posté par eurekasophie le 7 avril 2009

douleurventre.jpg

 

Que faut-il manger

pour soulager le syndrome

du côlon irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable ne se traite pas sans une assiette adaptée. Et les conseils classiques ne sont pas toujours les meilleurs..

Cap vers le bien-être digestif.

Vous avez mal au ventre, surtout après les repas, vous souffrez en alternance de diarrhées et de constipation, ça dure depuis que vous êtes ado ou jeune adulte , et les examens n’ont rien donné ? Les douleurs disparaissent généralement après l’évacuation des selles ou des gaz ? Votre ventre  » parle  » beaucoup (bruits divers) ? Les troubles peuvent survenir plusieurs jours de suite, puis disparaître pour quelques semaines avant de revenir vous torturer, sans raison apparente ? Et, si vous êtes une femme—ce qui est probable puisqu’elles sont deux à trois fois plus souvent victimes de ces troubles —vous avez des règles douloureuses ? Éventuellement, vous y associez une fatigue chronique ou une bibromyalgie ? Vous faites parties de l’immense famille des colopathes, autrement dit des personnes ayant maille à partir avec leur intestin. Non que ce dernier soit réellement malade, est plutôt hypersensible. La mauvaise nouvelle, c’est que les médecins ne vous considèrent pas réellement « mal portant(e) » , et que les moins psychologues d’entre eux concluent même à un trouble imaginaire:  » c’est dans la tête ». Charmant, et inexact, bien que, tout naturellement, vos maux finissent par altérer votre humeur et par vous mener parfois (mais c’est rare) à l’anxiété, voire à la dépression. Bonne nouvelle: les choses ne devraient pas s’aggraver, et vous pouvez même espérer de longues, très longues périodes de rémission (tranquillité) , si vous prenez soin de votre tube digestif.

La  » crise de larmes intestinales « 

Syndrome du côlon irritable. Ces quelques mots veulent tout dire: Syndrome = plusieurs symptômes. Côlon irritable = côlon hypersensible, mais pas réellement malade, contrairement, par exemple à la maladie de Crohn, où il existe une composante inflammatoire. Alors, comment apaiser ces « plusieurs symptômes » ? Certainement pas en alternant la prise d’antispasmodiques, d’anti-diarrhéiques, de laxatifs et d’antidépresseurs, comme on le voit encore aujourd’hui ! L’objectif est évidemment de réduire la sensibilité de ce pauvre côlon, ce qui remet bien des pendules digestives à l’heure, plutôt que d’essayer de faire taire, sans succès, un par un chacun des symptômes !Même si, parfois, l’un ou l’autre de ces médicaments s’avère utile, ils ne règlent pas le fond du problème. Seule l’assiette en est capable.

Fibres, probiotiques et  » bons  » gras

Pendant des années, les conseils nutritionnels donnés aux colopathes étaient globalement : » Ne mangez pas de fibres ». Soit très exactement, le contraire de ce qu’il faut faire. Mais en choisissant les bonnes fibres ! Retrouver le confort intestinal passe obligatoirement par un rééquilibrage de de la flore intestinale (forcément perturbée par l’hypersensibilité locale) et le ravitaillement des cellules par du carburant de choix, c’est-à-dire, en gros, des probiotiques (gentilles bactéries), des fibres (solubles, pas les insolubles, irritantes !) et des bons gras (oméga 3, naturellement anti-inflammatoire). Si vous prenez la peine de consommer ce trio à chaque repas, tout devrait aller mieux rapidement.

Comprenez bien que votre intestin est hypersensible, c’est un état: cela ne se soigne pas. C’est un peu comme d’être asthmatique ou spasmophile : une caractéristique; vous « êtes » comme ça. En revanche, vous pouvez espérer contrôler la situation, tout comme un spasmophile ou un asthmatique bien équilibré ne subit plus de crise dans l’année, ou seulement une ou deux ! Pour vous, c’est la même chose: il faut parvenir à cette paix du ventre, en adoptant les bons gestes et en s’y tenant au quotidien. De toute façon, vous vous sentirez tellement mieux que vous n’aurez pas envie de modifier vos nouvelles habitudes !

Stress et intolérances alimentaires

Les colopathes le savent: tout ce qui perturbe le tube digestif peut déclencher une « crise de larmes intestinales ». Le stress, par exemple, ou encore une intolérance alimentaire (au lait, au gluten….) augmentent les douleurs, mais ne provoquent pas de colopathie fonctionnelle. Ils ne font que l’aggraver, ce qui est déjà suffisant en soi. Alors soyez vigilant, tant sur le contenu de votre assiette que sur votre hygiène de vie en général. Ce sont deux armes très puissantes !

rcapitulation2.gif

 

À chacun ses symptômes…..

 » ça ressemble à des coliques: je me précipite aux toilettes, mais en fait ce sont souvent des fausses envies. »

 » Je sens mon intestin, il est présent, je ne peux pas dire qu’il me fasse vraiment mal, mais on dirait qu’il remue, qu’il prend trop de place. Alors que, par exemple, je ne sens pas mes poumons, sauf si j’y pense. Mon intestin a une vie propre. »

 » Il arrive que mes douleurs soient si aiguës que j’ai cru plusieurs fois que c’était l’appendicite ! »

 » Je suis tellement ballonnée, parfois, qu’on dirait une femme enceinte. »

 » Les gargouillis dans mon ventre, c’est surtout ça qui me gêne, parce que j’ai l’impression que ça résonne au bureau et que tout le monde les entend. »….

Carnet alimentaire

Inscrivez sur un cahier tout, absolument tout ce que vous mangez et ce que vous buvez, au moins pendant 15 jours, voire 1 mois. Laissez une place pour ajouter les jours et même les heures de « crise ». Vous pourrez ainsi déduire si certains aliments déclenchent systématiquement des douleurs. Si tel est le cas, il faudra bien sûr les éliminer, et les remplacer par un autre aliment de même catégorie pour ne pas déséquilibrer votre alimentation.

Par exemple, si les pâtes sont soupçonnées, passez les 15 jours suivants sans pâtes, que vous remplacerez par des lentilles ou des pois cassés, par exemple ( = digeste et sans gluten). Voyez si votre intestin les accepte.

Pour finir, 5 conseils pour réconcilier intestins irritables et végétaux:

  • Ne passez pas d’un régime « zéro fibre » à l’excès inverse.

  • Concombre et radis peuvent générer des ballonnements; vous pouvez passer le premier légèrement à la poêle.

  • Les crudités sont toujours plus digestes finement râpées, légèrement « cuites » dans leur assaisonnement. Nous savons tous que la salade croquante devient plus tendre lorsqu’elle est préparée et assaisonnée un peu à l’avance. C’est valable pour tous les végétaux.

  • Oignon, échalote, ail sont plus digestes cuits.

  • Les carottes, salades, courgettes aubergines, tomates (sans peau et sans pépins), asperges (non fibreuses) et haricots verts ne posent aucun problème digestif, mais apportent leur lot de fibres. Si votre intestin ne supporte décidément rien, il appréciera au moins ces légumes !

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

7 Réponses à “LE SYNDROME DU COLON IRRITABLE”

  1. aurelialola dit :

    bonsoir

    tres interessant cet article
    j prends des probiotiques depuis un mois et je vais mieux
    ici pluie toute la journée pffffffff j’ai encore plus mal au dos
    kiss douce nuit
    gaelle et iza sont rentrées

  2. eurekasophie dit :

    Coucou Aurelialola,
    Ben tu vois, les probiotiques ça marche!
    Je suis heureuse de ta visite d’autant que tu m’informes que Isa et Gaelle sont rentrées …Je n’ai pas encore eu le temps de faire mon tour…ménage toute la matinée et je n’ai pas encore déjeuner …
    Ici on est pas loin de la pluie … ça m’évite de faire mes vitres lol!!!
    Bisous et bonne journée ma puce
    Sophie

  3. claire dit :

    Bonjour,
    Je me reconnais à 100 % dans cete article.
    Il faut apprendre à manger ce que l’on « digère » et ça ne devient pas une contrainte bien au contraire car on se sent mieux, ça devient une habitude.
    Oui les Porbiotiques marchent bien chez moi aussi.

  4. eurekasophie dit :

    Bonsoir Claire,
    Fut un temps, moi aussi j’étais une habituée de la colopathie fonctionnelle dûe surtout au stress. Et puis un changement dans ma vie s’est fait: moins stressée , alimentation mieux assimilée et hop! tout est rentré dans l’ordre.
    Oui Claire, il faut surtout apprendre à manger équilibré avec des aliments qui « passent » bien et que l’on mâche abondamment avant d’avaler…et de se relaxer.
    Merci pour ton intérêt pour cet article.
    Cordialement
    Sophie

  5. danae dit :

    Bonjour !

    C’est bien la première fois que je parle de ça sur internet ; je souffre en silence ; symptômes épuisants quand ils persistent ; envie de pleurer ! Là je suis en crise ! 2 semaines que ça dure,avec en plus des règles ultra douloureuses (la semaine dernière), j’ai du mal à respirer, ça me tire dans le dos, bailler m’aide à respirer.
    Pourtant, je suis 1 grosse consommatrice de légumes,(tous les jours),je bois beaucoup d’eau aussi, depuis toujours ! Je fais de l’exercice. Mais il faut croire que le stress, trop de boulot et le « coeur gros » rende difficile la digestion. Bref, j’aimerai des conseils de celles qui se retrouvent dans la decription des symptomes que j’ai fait. Faut-il arrêter le café ? Je peux difficilement me passer des féculents,pates,riz,semoule, pain (le matin). Que faut-il eviter à tous prix, voir supprimer. Les probiotiques ? On trouve ça en pharmacie ?
    Par avance merci pour vos réponses.

  6. eurekasophie dit :

    Bonjour Danae,
    Si vous avez lu mon article attentivement , ce dont je ne doute pas une seconde, vous avez dû vous rendre compte que le contenu de l’assiette est primordial. Il faut mmanger de tout un peu. Ralentissez sur les fibres, point d’excès, mais des fibres tout de même. Le café en petite dose également et buvez de l’eau, salutaire pour la santé.
    Vous trouverez des probiotiques, bifidus, levure de bière boulardii, séchée à froid et qui est vivante ( j’insiste sur VIVANTE ) dans des magasins bio ou pour ce qui concerne le bifidus dans les yaourts.Il y en a pas mal au rayon frais. Voici quelques probiotiques que vous pourrez vous procurer.
    Courage Danae et merci de votre témoignage
    Bien cordialement
    Sophie

  7. immobilier dit :

    sensationnelle article, merci beaucoup.

Laisser un commentaire

 

Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
actumed |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU
| Soleil levant